FeedSouscrire

Vous n'avez pas peur du froid, si ?

by Dalvyn 25. mai 2016 17:07

La campagne de financement pour la traduction de l’Adventure Path « Reign of Winter » (le Règne de l’hiver) bat son plein sur le site de Black Book Editions. Histoire de vous mettre l'eau à la bouche, voici quelques informations sur quelques-uns des éléments liés à cette aventure.

Qui dit « là où règne l’hiver » sur Golarion dit « Irrisen », la nation du froid éternel. Et qui dit « Irrisen » dit un royaume gelé dirigé par une reine installée par Baba Yaga. Mais Baba Yaga ne date pas d’hier ! C’est une figure légendaire qui est apparue dans chacune des éditions précédentes de D&D (du moins, dans les bonnes !). Voici quelques mots sur cette étrange personne, sa hutte montée sur des pattes de poulets, et sur son influence sur le monde de Golarion.

Vous pouvez trouver plus d’informations sur la campagne sur le wiki Aventures et sur le site de Black Book Editions.

Baba Yaga dans la mythologie

Cette figure féminine surnaturelle du conte russe (et plus généralement slave) n’est pas « juste » une sorcière classique. Son rôle est bien plus complexe que cela : à la fois adversaire et aide pour les héros, Baba Yaga est connue pour les activités suivantes :

  • C’est une ravisseuse d’enfants, qui va s’emparer de jeunes garçons et les ramène chez elle pour les faire rôtir (ceci dit, dans la plupart des histoires, le garçon en question trouve toujours le moyen de s’échapper avant de finir dans l’assiette de la sorcière).
  • Les intrépides héros qui parviennent à trouver la demeure de Baba Yaga, à surmonter ses obstacles et ses pièges et à survivre à l’interrogatoire qu’elle leur fait subir, reçoivent des objets magiques et de bons conseils qui leur seront bien utiles à la suite de leur quête. La plupart des objets magiques sont liés de près ou de loin au voyage ou au déplacement entre les mondes.
  • La sorcière peut se montrer féroce combattante, allant ravager personnellement ses ennemis.
  • Elle a un pouvoir certain sur la forêt et les bêtes sauvages.

Baba Yaga dans les éditions précédentes

La légende de Baba Yaga a inspiré plusieurs auteurs liés à D&D dans le passé. Une de ses premières apparitions date de mars 1984, dans un scénario publié par Roger Moore dans le numéro #83 de Dragon magazine qui donne aux PJ l'occasion de visiter la célèbre "hutte de Baba Yaga".

Dans cette aventure, la hutte sert de repaire à une sorte de sorcière demi-déesse. Vue de l’extérieur, la hutte semble minuscule, mais l’intérieur est un espace extra-dimensionnel gigantesque (comme le Tardis de Docteur Who). On y trouve 48 salles, qui sont arrangées sous la forme d’un tesseract. Plusieurs de ces salles contiennent des trophées provenant de monstres ou de personnes issus de diverses dimensions (on retrouve ici le thème des voyages entre les mondes). Dans une de ces salles, on trouve même un tank soviétique provenant de la Terre !

Scénario original (Dragon 83) Module pour AD&D2

Le scénario en question a été revu et mis à jour pour la 2e édition de AD&D par Lisa Smedman et publié sous la forme d'un module indépendant en 1995. Dans celui-ci, on peut lire le passage suivant.

La hutte est une petite cabane de bois de forme hexagonale. Elle ne comporte aucune fenêtre et une seule porte est visible. Elle mesure 4,50 mètres de large et autant de haut. Juste en-dessous de son toit de paille se trouve un panneau en bois qui fait tout le tour de la hutte et qui est décoré d’étranges symboles et de gravures en forme d’yeux. L’inscription, qui est écrite en caractères proches de l’alphabet cyrillique (provenant du monde d’origine de Baba Yaga), si elle est traduite, révèle le message suivant : « Bienvenue en la demeure de Baba Yaga. Ceux qui cherchent la connaissance seront bien accueillis ; mais ceux qui cherchent la richesse prennent garde à eux !

Lors de la première rencontre, la hutte repose sur le sol, immobile. Elle est entourée d’une barrière située à 24 mètres d’elle et composée de 64 crânes humanoïdes portés par des piquets qui ne sont rien d’autres que les colonnes vertébrales associées aux crânes. Chacun des crânes est garni de canines extrêmement longues, comme celles des vampires. La nuit, les yeux des crânes brillent, illuminant d’une douce lueur pourpre une zone de 18 mètres autour de la barrière.

[...]La barrière n'est pas la seule à présenter des dangers toutefois.Si quelqu'un s'approche à 12 mètres ou moins de la hutte sans être accompagné par Baba Yaga, celle-ci se dresse sur ses deux pattes (qui mesurent un peu plus de 3 mètres et sont épaisses de quelque 60 cm) et passe à l'attaque ! [...] En plus d'attaquer avec ses deux pattes griffues, la hutte peut également se laisser tomber sur un personnage situé sous elle. Les pattes disparaissent alors momentanément, puis réapparaissent plus tard au moment où la hutte se relève. La hutte peut ainsi se laisser choir une fois tous les 3 rounds, écrasant ceux qui se trouvent sous elle et leur infligeant 6d6 points de dégâts.


Une cabane à Stockholm, inspirée par la hutte de Baba Yaga ?

Baba Yaga sur Golarion : le royaume de l'Irrisen

L’Irrisen est un pays froid au nord de l’Avistan ; un rude climat y règne. Il est couvert de neige et de glace, avec un hiver qui dure depuis des siècles. La neige, qui ne fond jamais, et la glace y sont éternelles, tout comme le sentiment de terreur qui semble omniprésent. Ceux qui règnent sur cette région sont encore plus rudes et impitoyables que le climat : l’Irrisen est gouverné par « la Sorcière blanche », une des petites-filles de la terrible Baba Yaga. Toutes les sorcières blanches obéissent à leur reine, qui est toujours une fille de Baba Yaga.

Reine des Sorcières, Baba Yaga est arrivée sur Golarion depuis un autre monde avec ses fidèles en 3313 AR. Elle s’est installée en Irrisen, où elle a combattu les troupes ulfes des terres des Rois des Linnorms, qui occupaient alors ce territoire. Après une bataille de 23 jours, elle a créé le royaume de l’Irrisen et a placé à sa tête sa fille aînée Jadwinga. Après cette victoire, Baba Yaga semble s’est désintéressée de la région, ne faisant plus parler d’elle pendant près d’un siècle. En 3412 AR, les Trois Cavaliers de Baba Yaga ont réapparu en Irrisen ; il s’agit d’étranges cavaliers féeriques qui parcourent le pays et punissent ceux qui se sont montrés infidèles envers la Reine des Sorcières (et, rarement, récompensent ceux qui sont restés loyaux). Un an plus tard, Baba Yaga est revenue en personne, délogeant la reine de son trône et y installant sa sœur Morgannan avant de disparaître à nouveau. Depuis lors, le cycle se répète tous les 100 ans…

Vue d'Irrisen Fond d'écran créé par Paizo (clic pour télécharger)

Commentaires (4) -

25/05/2016 21:11:22 #

Dwilaseth

Merci Dalvyn, très sympa ton petit wiki sur Baba Yaga Smile

Dwilaseth | Reply

26/05/2016 09:03:12 #

Vrock

Tout cela aura inspiré Mr Fritz Leiber dans son cycle des épées. Un des mages, Sheelba, vit dans les marais, dans une hutte qui se déplace avec ses pattes de poulet !

Vrock34 | Reply

26/05/2016 10:43:18 #

rectulo

Super billet !

rectulo | Reply

26/05/2016 16:42:12 #

Mordicus

La hutte de Baba Yaga a également inspiré (à moins que ce ne soit celle de Fritz Leiber) Sir Terry Pratchett dans Witches abroad :  "Mrs Gogol's hut travelled on four large duck feet, which were now rising out of the swamp."

mordicus | Reply

Please login to leave a comment.