Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

13 Pages<12345>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Thoulkas  
#41 Envoyé le : mercredi 2 janvier 2019 12:32:42(UTC)
Thoulkas
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,961
Belgium

Camille
CA 20 (C12 , D18)
Flexibilité : 4/5
Sorts Nv1 : 7/8
Sorts Nv2 : 5/5
For+3 Ref+3 Wil+5

43 / 43


Camille s’avança calmement. Il continuait à faire tournoyer son arme et la lança en direction de son ennemi le plus proche...

  • Attaque : 1d20+6 donne [15] + 6 = 21
  • Dégâts : 1d10+3 donne [8] + 3 = 11
  • AO1 : 1d20+6 donne [7] + 6 = 13
  • Dégâts : 1d10+3 donne [1] + 3 = 4
  • AO2 : 1d20+6 donne [20] + 6 = 26
  • Dégâts : 1d10+3 donne [4] + 3 = 7
  • AO3 : 1d20+6 donne [4] + 6 = 10
  • Dégâts : 1d10+3 donne [1] + 3 = 4

Modifié par un utilisateur mardi 8 janvier 2019 11:45:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh

Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Septimus  
#42 Envoyé le : jeudi 3 janvier 2019 12:04:38(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,529
United Kingdom

Avec la minutie et le professionnalisme d'une équipe fortement entrainé, le groupe d'aventurier fait tomber chaque homme-lézard. Seul reste leur chef, qui ne tient debout qu'en serrant les dents et grâce à la rage qui l'anime. Il voit son compagnon grandement blessé. Il décide de sonner la retraite pour sauver ses compagnons. Il lance un grand cri en draconique qui résonne sur des dizaines de mètres. L'homme lézard commun recule en tenant ses flancs mais se fait faucher par les griffes de Ghorghor alors qu'il faisait une retraite de l'allonge de Camille. Le chef, lui, reste au combat pour ne pas laisser les aventuriers le temps de poursuivre les autres groupes d'homme lézard. Il se déchaine sur Ghorghor qui encaisse durement, mais ce n'est que quelques secondes de gagnées avant qu'il tombe sous les coups des aventuriers de Lac Diamant.

« RETRAITE ! »

  • Mise au sol : 1d20+11 donne [4] + 11 = 15
  • Étoile du Matin : 1d20+12 donne [12] + 12 = 24
  • Dégâts : 1d8+6 donne [8] + 6 = 14
  • Morsure : 1d20+9 donne [11] + 9 = 20
  • Dégâts : 1d6+3 donne [3] + 3 = 6


Dans le reste de la zone, les groupes d'hommes-lézards semblent quitter la bataille, cherchant à rejoindre le marais où ils plongent dans l'eau pour le traverser plus rapidement. Du fort, les défenseurs vous ont remarqué et vous font de grands signes pour venir les rejoindre.

Les hommes-lézards fuient la bataille. C'est relativement inutile de continuer le combat comme il reste 12 pv à votre adversaire qui tombera forcément sur l'une de vos attaques, autant passer à la suite.


Buff: Résistance au feu 20, durée 74mn; Bénédiction (+1 moral au toucher et aux JS contre la peur), durée 4min30
Doivent jouer :
Camille
Ghorghor
Meliane
Godrek

En attente :
Hommes-lézards

Modifié par un utilisateur jeudi 3 janvier 2019 12:07:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Septimus pour l'utilité de ce message.
Offline MRamius  
#43 Envoyé le : jeudi 3 janvier 2019 13:33:22(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,123
France, Metropolitan
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6

38 / 38


Engrenage parfaitement huilé, le petit groupe avait broyé ses adversaires sans coup férir et était acclamé par le fort libéré, délivré !

Godrek jeta un œil au ciel et décela, comme il s'y attendait, dans la forme des nuages, l'emprunte divine de Bahamut. Il leva alors son bras gauche brandissant son arc à plusieurs reprises en signe de victoire et se dirigea vers la porte du fort.

Modifié par un utilisateur jeudi 3 janvier 2019 13:35:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline vrock34  
#44 Envoyé le : lundi 7 janvier 2019 11:58:32(UTC)
vrock34
Rang : Habitué

Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 8,361
France

Ghorghor
Rage : 12/14
N1 : 1/2
CA 19, 12c, 18s

16 / 49

apidement, seul le chef du groupe restait debout. Cependant, il finit à son tour par mordre la poussière non sans avoir laissé les traces de son passage sur le corps de Ghorghor. Il sembla que cette créature était aussi le leadeur de tout le contingent des hommes-lézards qui avaient donné l'assaut du fort. Avant de tomber, il avait ordonné la retraite de ses hommes ce qui régla le problème pour le moment.

Camille se mit à fouiller les cadavres avant que le groupe puisse poursuivre. « Bien, voila une bonne chose de faite. A présent, plus rien ne s'oppose à notre progression vers ce fort. Allons-y avant que ces crétins changent d'avis ! »




Sorts actifs : bouclier, résistance aux énergies destructives (feu 20).

BM Privée

Modifié par un utilisateur lundi 7 janvier 2019 12:06:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#45 Envoyé le : lundi 7 janvier 2019 15:34:25(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,529
United Kingdom

Après avoir rapidement fouillé les adversaires qu'ils ont vaincu, et vu que les hommes-lézards semblent se replier vers le marécage, le groupe d'aventurier se dirigent vers le fort proprement dit. Les combats près de la porte ont été manifestement très rudes : plus d'une douzaine de corps d'hommes-lézards sont là, et le sol est jonché de flèches et de carreaux. Les écuries brûlent doucement, mais il n'y a rien à y sauver : les chevaux qui y étaient stationnés sont éventrés à même le sol, un triste spectacle à voir, même pour le cœur le plus endurci.

Le groupe est accueilli bras ouvert par les soldats du fort à travers la porte en bois sommairement remise en place. Les soldats sont en cotte de maille, épée longue et arc en bandoulière. Il est manifeste qu'il n'y a plus d'officiers. Les soldats sont tout aussi manifestement effrayés, mais aussi rassuré par l'apparition fortuite du groupe d'aventuriers. Un de soldats, un certain Hans, leur demande à brule pourpoint.

« On vous a vu arriver, on y croyait pas. On pensait ne pas passer la journée, mais quand on a vu le mage apparaître et bombarder ses sorts sur les hommes-lézards, on a prié Heironeous très fort. Où est-il à propos ? Il n'est pas avec vous ? »

Les soldats semblent déçus que le mage puissant qu'ils ont vu, mais ils sont de même très contents de les voir. Ils racontent comment l'assaut s'est passé.

« Ils sont arrivés de nulle part juste avant l'aube. Bob et Guillaume qui faisaient le guet ont pris un javelot avant de sonner l'alerte, et ça a failli finir très mal dès le début. Avec seulement nos armures de cuir, ça a été très dur de les repousser. Avant que tout le monde soit réveillés, la porte était brisée. Le commandant a réussit à repousser le premier assaut, et on a un temps tenu à distance les reptiles avec nos arcs, mais il y a une grosse heure, ils ont mené un assaut violent. Ils ont eu des pertes grâce à nos arcs, mais ils purent rentrer à nouveau. Le plus grand homme-lézard qu'on n'a jamais vu, il devait se baisser pour passer par la porte, menait la charge. Il a tué Marcel le commandant ainsi que plusieurs autres d'entre nous. Alors qu'on s'organisait pour les repousser, ils ont capturé plusieurs soldats, et aussi Marzena notre mage de bataillé, sonnée inconscient avec un coup de trident que ce monstre maniait trop bien. Ils ont profité du chaos du combat pour sortir avec leur capture. On les a vu partir dans le marécage avec eux, en direction du sud. Une trentaine d'hommes-lézard est alors restés, pour nous finir ou nous affamer.
Sans vous, nous étions condamnés. Vous avez un soigneur ? 4 d'entre nous sont inconscients à cause de leurs blessures, et il faut remettre la porte en état rapidement. Vous comptez faire quelque chose pour Marzena et nos copains ? »


Page du butin à jour après la fouille rapide des corps des hommes-lézards
Offline MRamius  
#46 Envoyé le : lundi 7 janvier 2019 19:29:46(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,123
France, Metropolitan
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6

38 / 38


Tout en s'avançant vers la porte de fortune, Godrek avait maintenu son regard sur les écuries en feu, hypnotisé, la main à son flanc ... mais en arrivant il reprit contenance et répondit au premier soldat ...« Non mon ami, le magicien devait repartir prévenir Lac Diamand de votre déroute ... mais nous sommes là et, louait soit Bahamut, deux d'entre nous pourrons aisément remettre vos hommes sur pieds. Faites nous entrer que nous puissions leur venir en aide ...  »
Offline vrock34  
#47 Envoyé le : mardi 8 janvier 2019 10:15:05(UTC)
vrock34
Rang : Habitué

Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 8,361
France

Ghorghor
Rage : 12/14
N1 : 1/2
CA 19, 12c, 18s

16 / 49


horghor avait été élevé à la dure. Pour lui, chacun se devait de se battre pour sa propre survie au lieu d'espérer l'aide des autres. La vie ne faisait que rarement des cadeaux et les faibles succombaient souvent face à la volonté des forts. En ce jour, les habitants du fort venaient de bénéficier d'un de ces cadeaux d'exception.

Pourtant, à peine le petit groupe avait-il rejoint les gens du fort que ces derniers demandaient déjà une aide supplémentaire. Ils réclamaient des soins ainsi qu'une expédition dans les marais à la recherche de ceux qui avaient été enlevés par les sauriens. Le barbare se garda bien de leur faire savoir ce qu'il en pensait. Lui même avait des blessures qui ne manquaient pas de se voir et il n'en faisait point cas. Quant aux prisonniers, Ghorghor savait que ses compagnons et lui allaient se ruer à leur secours car parmi eux se trouvait la mage qu'ils étaient venus rencontrer.

Faisant mine de compatir, le semi-orque déclara. « Oui, il est fort probable que nous suivions les traces laissées par ces hommes-lézards pour essayer de sauver ces malheureux ! » Puis, il se renseigna sur les dangers auxquels il fallait s'attendre. « Avez-vous une idée du nombre de vos agresseurs ? Connaissez-vous les marais ? Le repaire de ces sauriens se trouve-t-il loin en leur sein ? »


Sorts actifs : bouclier, résistance aux énergies destructives (feu 20).

BM Privée

Modifié par un utilisateur mardi 8 janvier 2019 10:18:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Thoulkas  
#48 Envoyé le : mardi 8 janvier 2019 11:51:43(UTC)
Thoulkas
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,961
Belgium

Camille
CA 20 (C12 , D18)
Flexibilité : 4/5
Sorts Nv1 : 7/8
Sorts Nv2 : 5/5
For+3 Ref+3 Wil+5

43 / 43


Camille lisait sur les lèvres et montrait qu’il comprenait par des mouvements de tête. Il prit alors la parole d’une manière lente, comme à son habitude. «  Sans baguette ou parchemin je ne saurais soigner. Mais je pense que nous avons ce qu’il faut.

Bien je suis d’accord, il faudra assez vite se mettre à leur poursuite, afin de récupérer votre magicien et les autres enlevés.  »

Modifié par un utilisateur mardi 8 janvier 2019 14:25:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh

Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Septimus  
#49 Envoyé le : mercredi 9 janvier 2019 14:53:08(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,529
United Kingdom

La petite quinzaine de soldats encore en état de se battre, moins les quatre en haut de la tour à faire le guet, emmènent le groupe d'aventurier à l'étage inférieur où se trouve la majorité de la structure (casernement, réserve à nourriture, à arme, etc.). Là, quatre soldats gravement blessés sont inconscients, dans un état stable mais où rien n'est joué si des soins corrects ne sont pas appliqués dans l'heure. Aucun des soldats n'est totalement indemne, et cela souligne l'âpreté des combats qu'ils ont eu à mener. Un douzaine de soldats morts, dont le commandant sont également, ont leur corps placés dans une pièce attenante, sommairement recouverts de couvertures.

« Ils étaient peut-être une centaine quand ils sont arrivés. On a pu en avoir pas mal, et après avoir capturé plusieurs des nôtres une partie non-négligeable de leur force est repartie par les marais. Il doit encore y avoir entre 50 et 70 soldats vaillants je pense. » Plusieurs soldats confirment cette affirmation.

« Par contre, pour la tribu, on ne sait pas. Il y a des dizaines de tribus différentes dans le marais. Bien souvent, elles se font plus souvent la guerre entre elles qu'avec nous : elles savent qu'une seule tribu n'a quasiment aucune chance d'avoir une victoire importante sur nous sans de lourdes pertes. Ils nous arrivent même de commercer avec certains hommes-lézards. Certains nous avaient dit que des troubles arrivaient, mais ils n'avaient pas voulu en dire plus. Il n'y a pas de carte du marais, et encore moins la position des repaires des tribus d'hommes-lézard.
Pour ce qu'on sait, ils seraient capables de changer de repaire uniquement parce que celui-ci devient connu. Il n'y a pas de route qui le traverse, car c'est souvent trop dangereux. Outre les hommes-lézards, il y a de nombreuses goules, et même des cockatrices, sans compter des crocodiles de toute taille. Si vous n'allez pas à leur recherche, nos amis seront certainement dévorés : ces trucs mangent même leurs propres morts quand ils le peuvent !
Mais avec la nuit qui tombe, vous savez comment vous allez faire ? Vous voulez attendre demain matin ? »


Dehors, le soleil ne va pas tarder à se coucher et le ciel de l'ouest se pare de couleur ocre et orangé alors que le ciel de l'est se couvre de bleu de plus en plus sombre.
Offline vrock34  
#50 Envoyé le : mercredi 9 janvier 2019 15:53:10(UTC)
vrock34
Rang : Habitué

Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 8,361
France

Ghorghor
Rage : 12/14
N1 : 1/2
CA 19, 12c, 18s

16 / 49

ongeur, Ghorghor écoutait les propos du soldat tout en évaluant la difficulté de la tâche à venir. Lui-même n'était pas un expert de la traque mais il savait Godrek et Méliane pouvoir se débrouiller. Cependant, leur nature humaine à tous les deux ne les avantageait guère en pleine nuit et ils peineraient à repérer les traces à suivre ainsi que les dangers qui ne manqueraient pas de se tapir.

Ajouté à cela qu'ils avaient marché toute la journée passée et que certains finiraient par ressentir la fatigue. Si les hommes-lézards avaient fait des prisonniers, ils avaient surement prévu de s'en nourrir. Toutefois, ils n'allaient pas obligatoirement le faire sitôt arrivés chez eux.

« La situation est urgente et la nuit ne me gêne que peu. Mais, ce n'est pas le cas de tous ! D'autant que la plupart des prédateurs seront en chasse. En plus, c'est bête ! Si nous avions su qu'on allait devoir retrouver ces sauriens, on en aurait gardé un en vie, pour nous guider. On pourrait quand même passer en revue tous les corps pour voir s'il n'y en a pas un qui respire toujours. Ça nous donnerait un sacré avantage. »


Sorts actifs : bouclier, résistance aux énergies destructives (feu 20).

BM Privée

Modifié par un utilisateur mercredi 9 janvier 2019 15:57:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MRamius  
#51 Envoyé le : mercredi 9 janvier 2019 19:54:19(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,123
France, Metropolitan
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6

38 / 38


Sous ses dehors de brute, Ghor avait souvent les idées parfaitement claires preuve en était là encore et Godrek abonda dans son sens ...

« Mon ami à raison, nous partirons demain matin à la recherche de vos hommes, le temps de vérifier qu'aucun saurien n'est encore en vie, mais aussi le temps pour moi de recouvrer la divine magie que je vais mettre en œuvre pour soigner autant d'entre nous que possible ...  » Godrek se déplace vers les lits des mourants « battez le rappel, sous la haute protection de Bahamut, que nous louerons de nos vœux, je soignerai tous ceux qui viendront au plus près de moi... »

Modifié par un utilisateur mercredi 9 janvier 2019 21:13:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MRamius  
#52 Envoyé le : vendredi 18 janvier 2019 07:58:00(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,123
France, Metropolitan
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6

38 / 38



Ainsi donc, Godrek accueilli sous ses bras déployés tous les blessé et après avoir encouragé la foule à reprendre ses mots il loua la bonté de Bahamut tandis que dans un élan divin il les soignait ... Je fais autant de canalisation que nécessaire (en même temps je n'en ai que 2)

  • Canalisation 1 : 2d6 donne [9] = 9
  • Canalisation 2 : 2d6 donne [6] = 6



Puis il s'approcha de celui qui, désormais, était le chef du fort pour demander son autorisation de se rendre dans le laboratoire Marzena, certain que Meliane y trouverait quelque chose intéressant.

Et enfin, restant sur ses gardes il accompagna Ghorghor à la recherche d'un saurien survivant ...

Modifié par un utilisateur vendredi 18 janvier 2019 17:06:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#53 Envoyé le : samedi 19 janvier 2019 17:49:21(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,529
United Kingdom

Les soldats sont requinqués par les canalisations de Godrek, de même que Ghorghor. Ces deux-ci sortent pour chercher des survivants, mais avec la tombé de la nuit et la brume qui se lève ça devient difficile. De tous les corps qu'ils inspectent, ils ne trouvent pas traces de vie. Ils sont toutefois rassurés en remarquant que les hommes-lézards, en partant, ont laissé des traces extrêmement visible dans la terre meuble et boueuse du marais. Ça ne devrait pas être compliqué de les suivre à la trace dans ces conditions.
Offline Rhajzad  
#54 Envoyé le : mardi 29 janvier 2019 15:13:12(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA 17 (C17, D15)
N1:4/4N2:2/3N3:2/2
Réf+5 Vig+4 Vol+6

27 / 27
Méliane aidera les soigneurs, à nettoyer et panser les blessures qui persisteront après les miracles de l'adepte de Bahamuth.
Ensuite, elle fera remarquer qu'il faut s'occuper des morts, y compris les cadavres de chevaux...
Il faut avouer que bien qu'elle ait mené à l'écart leur mule, la pauvre Broutefleur subissait elle aussi le contrecoup du carnage infligé au fort.
Elle confirma :
« Nous sommes ici pour trouver Marzena, à la demande de mon bon maître Allustan.
Mais je ne vois pas dans l'obscurité de la nuit... donc, oui : pour suivre la piste des ravisseurs il faudra attendre que le jour se lève. D'autant plus, si cela permet à notre soigneur de refaire le plein d'énergie positive.
Et sinon, c'est effectivement une bonne idée de vérifier les quartiers de votre mage...  »

Modifié par un utilisateur mardi 29 janvier 2019 15:15:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#55 Envoyé le : mardi 29 janvier 2019 15:15:44(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,529
United Kingdom

Les soldats ainsi soignés, ils se répartissent les tâches entre repos, réparer la porte principale pour pouvoir se défendre et surveiller les alentours.
Nos aventuriers profitent de se reposer

Les soldats laissent les aventuriers s'installer pour la nuit. Ils laissent également Méliane entrer dans les quartiers de Marzena pour voir si elle pourrait trouver des artefacts capables de l'aider pour la sauver, mais la jeune fille ne trouve aucun matériel magique, ni un quelconque livre de sorts du reste.
Profitant d'une courte nuit pour se reposer un peu, le groupe se lève avant l'aube pour être prêt à partir dès l'aube. Mais lorsque les premiers soupçons de lumière apparaisse, il se lève du marais un imposant brouillard cachant la visibilité. Il semble que les Marais aux Brumes portent bien leur nom.

Heureusement, une fois dehors il est évident que la piste reste visible et facile à suivre. Le groupe part donc, aussi rapidement que possible, à la poursuite du groupe d'hommes-lézards, sachant que ceux-ci ont une nuit d'avance. Le chemin est clair, et la marche devient rapidement monotone. Les brumes amplifient les sons tout en couvrant la vue et les aventuriers ne sont pas tranquilles, inquiets d'être surpris par quelques monstres ou prédateurs. Le terrain est difficile, mais au bout d'un moment le groupe comprend la tactique des hommes-lézards qu'ils suivent : si la majorité du marais est constitué d'étangs boueux avec entre 30 cm et 1 m de profondeur, il y a presque toujours un chemin "à sec" fait d'un terre certe meuble, mais suffisamment dure et compact pour soutenir le poids d'un humanoïdes de taille normale, même dans une armure lourde. Vers la mi-matinée, les brumes se dispercent un peu et le soleil pointe ses rayons un peu frais dans l'humidité ambiante.

Vers la mi-journée, le groupe rejoint une petite zone plus large où il est évident qu'un campement a été installé la veille, et plié rapidement. Il semble que les hommes-lézards ayant fuit le combat ont rejoint le gros de la troupe et que celle-ci soit partie il y a quelques heures pour rejoindre leur repaire, toujours en direction du sud. Le reste de l'après midi se déroule sans gros problème, si ce n'est la vision à quelques dizaines de mètres de crocodiles si gros qu'ils auraient pu avaler un cheval en une bouchée, mais heureusement ils ne semblent pas intéressés par le petit groupe d'aventuriers qui avancent sur ces terres molles et hostiles.
Alors que le jour tire vers sa fin, les brumes recouvrent à nouveau le paysage et la visibilité tombent à nouveau à seulement quelques mètres. Bientôt la pénombre se rajoutent. Grâce à Godrek, vous avez pu éviter le gros des marais et marcher quasiment toute la journée à sec et ainsi pu rapidement avancer. Vous estimez avoir avancer d'environ 16km pour le moment. Vous tentez de forcer un peu la marche et vous parvenez à faire quelques kilomètres de plus sans forcément que la piste paraisse plus fraiche. Après, nul parmi vous n'est un trappeur professionel. Alors que les derniers rayons de soleil disparaissent dans les brumes et que les sons nocturnes prennent le pas sur la vision du jour, vous décidez plus prudent de faire une pause pour la nuit et établissez rapidement un petit campement. Ghorghor est celui qui a la meilleur vue la nuit et c'est grâce à lui que vous parvenez à sécuriser le campement pour la nuit. Vous hésitez à faire un peu qui se ferait voir de trop loin dans un milieu clairement hostile, aussi la nuit est froide et stressante.

Avant les premières lueurs du jour, vous êtes attaqués par un petit groupe de goules, mais de tels morts-vivants ne sont pas un problème pour un groupe d'aventuriers aguerris et vous les dispersez sans même être blessés. Dès que possible, vous reprenez votre filature. Il semble que la piste soit toujours aussi fraiche : vous n'avez ni gagné ni perdu de terrain. À la mi-journée, comme la veille, vous arrivez dans un autre site où plusieurs hommes-lézards, quelques dizaines à priori, ont campé eux-aussi pour la nuit. Vous essayez d'aller plus vite mais sans trop de succès. Alors que les brumes commencent à se lever et que le soleil commence à décroître à l'ouest, vous arrivez en vue d'un monticule de verdure vers lequel la piste vous mène inexorablement.

Cela ressemble à un immense conglomérat de mangroves d'environ 50 à 75 mètres de diamètre, à moitié immergé et pourtant culminant à une dizaine de mètre au-dessus du niveau de la boue environnante. De là où vous êtes, à encore plus de 200 mètres, il n'est pas évident de voir de larges ouvertures mais il devrait en avoir si vous vous en rapprochez. Les entrelats de mangroves sont tellement denses qu'ils bloqueraient toute lumières présentes à l'intérieur. Vous soupçonnez également que les sons doivent aussi être assourdis quand on rentre dans le complexe. Il est difficile de se faire une idée de ce qu'il peut y avoir à l'intérieur. Dans tous les cas, vous avez environ une demi-journée de retard sur les hommes-lézards. La nuit tombe, mais vous savez aussi que les hommes-lézards, s'ils ont une bonne vision avec une lumière faible, ne voient pas plus dans le noir que l'humain moyen.


Vous avez regagné 10 pv avec les deux nuits de sommeil. Vous avez largement eu le temps de refaire vos sorts si vous le pouvez avec vos deux repos. Godrek pourrait également soigner Ghorghor via des canalisations lors du repos précédent.
Offline Thoulkas  
#56 Envoyé le : mardi 29 janvier 2019 16:29:35(UTC)
Thoulkas
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,961
Belgium

Camille
CA 20 (C12 , D18)
Flexibilité : 4/5
Sorts Nv1 : 7/8
Sorts Nv2 : 5/5
For+3 Ref+3 Wil+5

43 / 43


Camille était fatigué de ces deux journées d’avancée, mais il était ancien soldat et savait garder une cadence. La difficulté était les quelques échanges alors qu’il ne voyait pas la bouche de celui qui les menait. Il savait que ça pouvait ennuyer les autres de devoir se répéter, si bien que quand il savait que l’un parlait, il montrait son oreille à la personne la plus proche, qui s’il le jugeait utile lui répétait.

Et donc quand le temps fut de s’arrêter à nouveau, le réflexe de Camille fut de retirer ses bottes, masser ses pieds avant de les remettre. «  On fait quoi ? On rentre, maintenant ou après un repos ? Si on rentre faire un feu pour du repos sera plus dangereux car on sera vraiment dans leur environnement… Lumière tamisée dans un endroit sombre.  »


Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh

Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
Offline Rhajzad  
#57 Envoyé le : mardi 29 janvier 2019 16:40:29(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA 17 (C17, D15)
N1:4/4N2:2/3N3:2/2
Réf+5 Vig+4 Vol+6

27 / 27

Méliane leva un sourcil étonné quand Camille ôta ses bottes, se rapprochant en demandant s'il s'était blessé ?
Un repos ? Certes elle était sûrement moins fatiguée qu'eux, ne portant pas d'armure mais l'absence de Broutefleur (laissée au fort) se faisait ressentir dans les sangles qui lui avaient scié les épaules un jour après l'autre (faudra trouver un sort pour miniaturiser les grimoires à volonté...).

« Ce n'est pas moi la combattante... alors je vous laisse décider.
Mais on ne gagnera rien cette nuit : on ferait mieux de profiter de ce qu'il reste de jour. »

Modifié par un utilisateur mardi 29 janvier 2019 16:42:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MRamius  
#58 Envoyé le : mardi 29 janvier 2019 17:57:54(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,123
France, Metropolitan
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6

38 / 38



Godrek adressa à la magicienne un sourire chaleureux, « Ici, maintenant, on est tous combattants ... mais j'sais pas trop, de toute façon une fois là dedans on sera sur leur terrain pis on sait pas ce qu'ils comptent faire des prisonniers ... je serai quand même plutôt du genre à souffler une heure ou deux histoire de délasser nos jambes et d'y aller ensuite ... Ghor ?  »

  • Canalisation nuit 1 : 2d6 donne [10] = 10
  • Canalisation nuit 2 : 2d6 donne [6] = 6

Modifié par un utilisateur mardi 29 janvier 2019 17:59:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus  
#59 Envoyé le : jeudi 31 janvier 2019 10:24:22(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,529
United Kingdom

Toujours relativement loin de ce qui semble être le repaire des hommes-lézards, les aventuriers font une petit pause. Camille enlève ses chausses pour masser ses pieds endoloris. Heureusement, ça ne change pas significativement l'odeur ambiante du marais, lequel est rempli de l'odeur de la putréfaction des végétaux en milieu humide. Les aventuriers en profitent pour manger un petit peu et de se reposer avant ce qui va sûrement être de rudes combats.

Mais au bout d'une grosse demi-heure, Ghorghor qui montait la garde remarque de l'activité du côté du bosquet de mangrove: une demi-douzaine d'hommes-lézards sortent d'un passage dissimulé au nord du bosquet. Loin de vous avoir remarqués, ils semblent chasser lézards, souris et autre petits gibiers aux alentours directs du bosquets.

On dirait que vous avez trouvé l'entrée : il suffisait d'attendre.
Offline Mornelune  
#60 Envoyé le : jeudi 7 février 2019 22:54:54(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,579
France, Metropolitan

Adrann
Motivé
CA:27 Contact:11

49 / 49
Adrann, un des rhéni de la petite communauté de lac diamant, était engoncé dans son harnois cabossé et couvert de dentelures, son armure avait connu des jours meilleurs, y'a longtemps, et même réparé régulièrement et entretenue, étincelante, l'armure paraissait sur le point de tomber en ruine, ou sortir d'un combat particulièrement brutal.
Son bouclier au poing, il attendait de se jeter au combat. En ville il était connu pour faire partie de la bande de musicien du campement des nomade quasi installés, au violon et au canon vocal. Il gagnait surtout sa vie en accompagnant les caravanes des produits de la mine vers Faucongris.
De nombreuses fois et devant de nombreux témoins, le rhéni avait sauté dans des bagarres au Chien enragé, servir de videur à l'occasion et gagner une certaine réputation de brutalité et de drogué. Bien qu'en le côtoyant on se rendait compte qu'il se limitait à une concoction qu'il préparait lui même, un genre de drogue de combat personnelle.

Il approchait le mètre quatre vingt cinq, brun les yeux noir brillant, les cheveux long attaché caché dans son casque à visière. Son visage caché derrière un faciès moqueur de métal, il donnait impression d'être une masse métallique articulé.

Il proposa avec son débit de parole hyper rapide, et sa diction approximative:« On leurs saut'su'l'palto et on les marav'? »

Modifié par un utilisateur jeudi 7 février 2019 22:56:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
13 Pages<12345>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET