Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Scordard  
#1 Envoyé le : samedi 26 janvier 2019 23:01:06(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,053

Dans la soirée après la première victoire des Tridents, Zenon avait décidé de ne pas faire la fête avec les autres.

La toute récente Maison Deschamps possédait un hôtel particulier dans Canal Row à Oppara. C'était une demeure assez spacieuse sur 3 étages et 2 sous-sols. La famille avait acquis la demeure depuis que Charlotte représentait les intérêts de la famille au conseil. La maison était décorée de beaucoup de babioles. La dispendieuse maitresse des lieux avait collecté de nombreux objets à cause de son gout du luxe.

Après avoir échangé des demi-banalités avec le Sénateur Varima sous le regards de leurs protégés, la sénatrice Deschamps s'étaient enfermée avec sa soeur et Zenon dans l'un des petits salons de la maison.

Charlottes
Deschamps
Marquise
Sénateur
Attitude :
indifférent

« C'était une belle occasion de faire la fête. Vous n'étiez pas obligé de vous donner tout ce mal pour tuer la plante Zenon... Vous avez presque fait le match à vous seul... Cela n'était pas vraiment discret surtout que vous avez mieux brillé que la protégée de notre hôte.. » dit Charlotte.

De son côté, Orianne souriait elle avait visiblement apprécié la performance de Zenon. Contrairement à la maitresse de maison, la jeune mage de guerre ne voyait pas l'intérêt de dissimuler sa puissance.

« Au moins... Votre duel avec ce monstre aura donné une bonne image de notre maison... C'était par ailleurs habile d'aider les Tridents pour vous rapprocher d'eux et accomplir au mieux votre mission. Vous qui avez combattu parmi les champions de l'équipe, quel est votre avis sur ces gens ? »



Zenon
Sournoise : 1d6
Ki pool 0/0
CA 16 (C14, D12)
Ref +6,Vig+2,Vol+0

10 / 10
Pris en défaut par la comtesse, Zenon baissa les yeux un instant. « Vous avez raison, Maîtresse. C'était une occasion que j'aurai du utilisé pour mieux apprendre à les connaître. » reconnu t-il en faisant montre de bonne foi.

« Mais pour ma défense, je ne savais pas qu'ils étaient si faibles. » Cherchant à amener quelques arguments pour faire peser sa déclaration, il ajouta « Pour la connaître un peu, je pensais Vesnia plus aguerrie. Quand à Kéliss, la protégée du comte Varima, plus efficace au combat. Finalement, celle qui aura fait montre du potentiel le plus intéressant aura été l'infirmière. C'est elle qui m'a fourni l'occasion occire la plante avec une certaine facilité. »

Réfléchissant à son prochain mouvement, le serviteur partagea sa pensée avec les deux femmes présentes.

« Je pense que la mission que vous m'avez confié mérite plus de temps. Certains éléments ont fait preuve de potentiels. Quant à d'autres, comme la jeune femme qui accompagnait le comte, leur valeur semble se placer sur un terrain autre que celui du combat. Peut-être cela nécessite t-il que je poursuive mes investigations. Qu'en pensez-vous, ma Dame ? »

Le serviteur attendait l'avis de cette femme qui avait une meilleure vision que lui sur l'ensemble du tableau.



« Je suis désappointée, mais je comprends que pour le moment vous n'êtes parvenu à identifier aucun caractère menaçant chez cette femme... Vous qui la connaissez un peu ? Vesnia est-il son vrai nom ? »

Charlotte réfléchit un instant et décida de recontextualiser sa demande.

« Les Tridents ont été pris pour cible. L'une des nobles du royaume a choisi cette jeune équipe pour en faire un pion au service de ses intérêts. Il est inutile de me proposer de découvrir de qui il s'agit. J'ai déjà cette information en main. Néanmoins, je veux savoir pourquoi cette équipe en particulier... »



« Je… Je ne sais pas si c’est son vrai nom. » répondit Zenon, rendu hésitant par son échec. A la vérité, il connaissait quelque vieux secret sur Vesnia, mais il était encore trop tôt pour révéler ce genre de détail à sa maîtresse. Il devait d’abord avoir de la matière pour partager ce qu’il savait sur l’identité et les motivations de cette femme.

Pour autant, il se relança en annonçant une avancée. « Mais je suis sûr de pouvoir satisfaire votre curiosité, comtesse. Lady Lotheed nous a invité à la revoir demain en journée, suite à de « notre » équipe dans l’arène. J’ai prévu de me joindre à eux afin d’en découvrir plus sur les forces qui sont aux commandes et qui commencent à manipuler les pions sur l’échiquier. »

Là. Zenon n’était plus en situation d’échec mais simplement en phase de transition pour atteindre le but que la comtesse Deschamps lui avait fixé. Ce faisant, il en profita pour tirer d’avantage sur la couverture. « Maîtresse, votre soeur et vous-même, ne savez vous rien d’intéressant sur cette femme ? Toute information sur elle pourrait m’aider dans la tâche que vous m’avez confier. Tout comme le nom du noble qui s’intéresse à cette équipe de gladiateur. Vous savez comme je suis bien plus efficace quand je connais le tableau général. »



Zenon eu tout le loisir de remarquer que la nouvelle de cette invitation ne faisait absolument pas réagir sa maitresse. Comme si elle était déjà au courant.

«  Je ne peux pas vous croire totalement ignare de la situation de Lady Martella Lotheed par rapport à sa famille... Toutefois, je n'ai qu'un conseil à vous offrir. Malgré le mépris de sa famille, Martella détient encore une importante fortune et entretient de nombreux contacts après avoir fréquenté le Sinora Academia, l’école de filles la plus exclusive de Taldor. C'est une jeune femme pleine de ressources. Elle aura rapidement accès à de meilleurs titres... Si le champion qu'elle soutient remporte la partie...

Quant à qui elle soutient, c'est un secret de polichinelle... Vous avez beaucoup parlé avec Lady Gloriana Morilla et Lady Argentea Mallassene... Vous vous en êtes même sorti brillamment pour un débutant m'a t'on dit... Eh bien il s'agit du même "camp" sur cette question... »


« C'est la princesse Eutropia... Martella est son ombre. » coupa Orianne.



« Orianne ! » s'exclama Charlotte.

« Désolé, autant qu'il le sache. Tu peux lui faire confiance. La responsabilité mesure la valeur d'un homme. Et même s'il finit par trahir à une semaine de l'échéance. De toute façon... »

« Effectivement... .  » soupira la sénatrice. « Ecoutez Zenon... Notre maison n'est pas si ancienne... Nous ne siégeons au Sénat que par le mandat d'un noble disgracié. C'est suffisant mais cela ne nous procure que peu de poids politique. La situation de notre famille est moins favorable que ce qu'il semble. Je ne dois ma place non pas à un quelconque sang d'aristocrate mais parce que j'ai des relations dans certaines organisations.

Je suis courtisée par la Princesse Eutropia afin de joindre une faction de notables et de sénateurs opposés à une certaine coutume du Taldor... La loi de primogéniture. Je ne vous apprendrais rien sur l'enjeu. Le fait de mentionner la princesse et cette loi est bien suffisant pour que vous puissiez comprendre la partie que votre nouvelle employeuse est en train de jouer. »


« La partie est pas forcément engagé pour le mieux à l'heure actuelle... Son père, le Grand Prince, est opposé aux idées libérales de la princesse. Notre objectif est de déterminer de l'intérieur si la cause de la princesse mérite notre appui. Votre mission sera de vous "infiltrer".... » ajouta Orianne.

« Maintenant, il ne sera pas nécessaire de dissimuler votre allégeance à notre maison. Martella Lotheed possède déjà l'information. Vous impliquer n'est que le moyen pour elle de nous convaincre. En employant les tridents, alors que les champions sont en partie des anciens de nobles exilés, des jeunes aspirants à la noblesse et des servants des Maisons Deschamps et Varima. Il est clair que Lady Lotheed s'est bien débrouillé pour capter notre attention.  »



Enregistrant tout cela, l'homme de main s'inclina face à sa maîtresse tout en déclarant de sa voix habituelle :

« Il en sera fait selon vos désirs, ma Dame. Pour le bien de votre maison. »

Puis après s'être redressé, il ajouta « Je continuerai de suivre la piste tracée par Lady Lotheed et les gladiateurs tant qu'elle servira nos intérêts. Et je vous tiendrai informé en cas d'avancée majeure. »

Puis, n'ayant rien d'autre à ajouter, il salua Charlotte puis Orianne de la tête avant de prendre congé et de réfléchir à la suite des événements.

Modifié par un utilisateur dimanche 3 février 2019 13:19:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET