Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

6 Pages«<456
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#101 Envoyé le : samedi 16 mars 2019 00:39:27(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

n peut difficilement nier que le nettoyage des lieux est un travail fastidieux et peu valorisant pour la petite troupe. S'assurer que ni le gnoll, ni son monstrueux compagnon ne se relèveront, prélever la viande potentiellement intéressante sur le saurien, traîner les trois corps jusqu'à la Pale et les confier au courant en espérant qu'ils se perdront plus bas dans les méandres de la rivière ou qu'ils œuvreront à nourrir la faune qui habite les berges, et enfin nettoyer dans le sable les dernières traces de l'affrontement... Rien de très réjouissant -ni de très propre- à priori pour le groupe d'éclaireurs.

Le soleil semble déterminé à rappeler qu'il règne en maître sur cette partie du monde et c'est à regret qu'ils quittent les bords de la rivière... Les plus forts se sont partagé les morceaux de la carcasse à ramener. Il y a une petite trotte jusqu'au monastère et autant ne pas ralentir le pas. Enfin, le moins possible. Nettement moins prudemment qu'à l'aller, le trajet de retour se passe sans encombre et au bout d'une petite heure la silhouette du monastère se découpe devant eux.

Depuis l'extérieur, rien ne semble avoir changé, le bâtiment en ruine semble toujours aussi abandonné au premier regard. Un second permet de constater la présence de silhouettes dans la pénombre du vaste vestibule qui surveillent leur approche et leurs adressent un signe de tête lorsqu'ils s'approchent, s'écartant pour les laisser passer.

Garavel

Ils sont accueillis par le regard sévère de Garavel. Visiblement ce dernier a été prévenu de leur approche et les attendait. Il laisse son regard glisser sur les dernières traces de l'affrontement, et les morceaux de crocodile.

« Vous semblez avoir eut quelques soucis. Constate il sobrement. Mais visiblement aucunes pertes à signaler. Que s'est il passé? Y a t'il des ennemis prévenus de notre présence ici ? Vous avez étés suivis ?  »

Visiblement sa question s'adresse tout autant à la cheffe désignée de la petite troupe qu'au Paladin. Les autres étant tout simplement ignorés sauf pour un ordre laconique à l'esclave.

« Noémie, apportez cette viande aux cuisines.  »
Offline Mycroft  
#102 Envoyé le : lundi 18 mars 2019 21:31:22(UTC)
Mycroft
Rang : Lecteur

Inscrit le : 10/08/2018(UTC)
Messages : 0

Twall

23 / 23

CA 17 (C16,D11)
Ref +4 | Vig +8 | Vol +5
Imposition : 0/4
Châtiment : 0/1



Le blasphémateur était donc définitivement mort. Les corps sont finalement moins lourd qu'on ne pouvait le craindre, et une fois débité et après revoir retrouvé sa taille normale, le crocodile n'est plus si dur à transporter.

Une fois rentrée au camps, le jeune paladin souffle un peu. Finalement, lui et ses compagnons seront allé moins loin que prévu. Twall se demande d'ailleurs ce qu'ils vont bien pouvoir raporter à dame Almah. Lui n'a guère remarqué plus que l'étonnante puissance des gnolls de la région, bien plus fort que ce à quoi il s'attendait.

Suite à l'intérogation de Garavel, Twall jette un oeil à Aïsha.

Offline Anadethio  
#103 Envoyé le : mercredi 20 mars 2019 10:53:52(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

Aïsha

25 / 25

CA 18 (C15,D13)
Ref +7 | Vig +3 | Vol 0
Panache : 1/3
Venin : 1/2


e trajet de retour est bien plus rapide que ne l'avais été le trajet aller. Bien sur, savoir que le danger se situe plus probablement derrière soi que devant aide à motiver une avancée rapide mais surtout il est moins nécessaire de se cacher. Pour couronner le tout, une fois les berges de la pâle quitées, la chaleur redeviens harassante et la perspective de l'ombre du monastère se fait attirante.

En arrivant c'est la mine réjouie de Garavel qui acceuille le petit groupe... Et bien décidée à rester sur sa ligne de conduite première, Aïsha lui fait une réponse somme toute assez lacunaire.

« Non. Nous n'avont pas été suivi et n'avons laissé aucun survivant et avons dissimulé les traces du combat. Il reste le risque d'un bon pisteur. »

Elle marque une brève pose avant d'ajouter :

« Nous allons faire notre rapport à dame Roveshki... Ou se trouve-t-elle ? »

Offline Luciole  
#104 Envoyé le : lundi 25 mars 2019 00:11:34(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Garavel


st ce une ébauche de sourire qu'esquisse le vieux guerrier ? Non, juste un effet de lumière sur son visage tandis qu'il hoche la tête devant le bref rapport. Après une très brève réflexion, il réponds calmement, sans manifester la moindre émotion.
« Je vois. Almah dois encore être en train d’étudier les derniers rapports sur l’arène. Elle devrait donc pouvoir vous recevoir. Suivez moi.  »

Prenant quelques instants pour rappeler à l’une des silhouette qui gardent l’entrée -un des mercenaires- d’aller relayer son camarade de surveillance et d’indiquer à celui ci qu’il est attendu à la bibliothèque, Garavel se dirige d’un pas posé vers la pièce réquisitionnée par la Princesse.

Devant celle ci, un garde est de faction. Imperturbable, il salue respectueusement son supérieur quand celui s’approche, laissant les explorateurs pénétrer à sa suite.

Almah Roveshki

Le vieil intendant penetre donc d’un pas sur dans la petite pièce n’évoque plus vraiment la ruine de la veille même si les quelques tapis installés n’égaient que peu les lieu.
Almah roveskhi est à demie assise dans des coussins au sol. Près d’elle, un difuseur d’ensens brule doucement. Elle paraît concentrée sur une liasse de documents, et ne relève pas la tête immédiatement.

« Garavel, à ton avis pour l’arène, que devri- » commence t’elle d’un ton pensif tournant un visage soucieux vers celui ci – et vers ses autres visiteurs.Visiblement Almah n’avait pas prévu avoir une audience aussi large.

« Oh… » Ses traits s’éclairent. « Vous voilà donc de retour ! »

Reposant d’une main sure les papiers sur la petite table près des coussins, elle se laisse aller plus confortablement et s’appuis à demi sur son bras…

« Et bien, racontez moi donc. Comment s’est passé cette reconnaissance ? Avez vous appris des choses ? »

La princesse et Garavel qui s’est adossé au bureau d’Almah, écoutent attentivement le rapport fait. Elle semble réfléchir à ce qui est dit, ses doigts jouant machinalement avec le tuyau d’un narguilé déposé non loin d’elle.

« Je vois. Bravo pour votre victoire mais j’espère aussi qu’il ne s’agit pas là de la norme chez les gnolls qui ont envahis Kelmarane, sinon notre petite entreprise de nettoyage va être un peu plus complexe que prévue. » Remarque elle avec un humour un peu désabusé

psycho dd15


« Construire des infrastructures durables n’est pas dans la manière des gnolls, et même s’ils ont certainement des guetteurs pour surveiller les passages, vous nous confirmez donc qu’ils n’ont rien établis au niveau de la Pâle. C’est déjà un point clé en moins à conquérir. » Pose Garavel

Elle acquiesce machinalement…

Modifié par un utilisateur mercredi 3 avril 2019 16:40:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MythOnirie  
#105 Envoyé le : lundi 1 avril 2019 07:48:48(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Baheera Al-Rasade
Représentation Bardique :
4/8 rounds
Sorts niv 1: 2/3
Ref:+6;Vig+1;Vol+2
CA : 16 (14/12)

16 / 18


La zone du combat nettoyée le groupe se remit en route pour retourner vers le monastère. La route est longue, surtout lorsqu'ils quittent l'ombre et la fraîcheur du bord de la Pâle.

C'est un Garavel sérieux qui les accueille lorsqu'ils atteignent le monastère. La surveillance se déroule sans accrocs, chose plutôt positive.

Le ton du second d'Almah est assez dur et s'il s'adresse à Aïsha et à Twal, il ignore totalement Zhou Noémie et Baheera.

« Sir Garavel, c'est un grand plaisir que celui de vous revoir. » déclara la barde en s'inclinant comme si elle portait une tenue de cour, après la réponse laconique de la cheffe de groupe.

Sans attendre, ils sont conduits jusqu'à la princesse en pleine étude de rapports. Cette dernière met un léger moment a se rendre compte qu'il n'y avait pas que Garavel à ses côtés.

Aïsha relate a la princesse les faits d'une manière bien plus concise que ce que Baheera aurait fait a sa place. Mais la barde devait bien avouer que les points importants avaient tous été abordés et que la princesse ne désirait certainement pas un récit long décrivant leur trajet et leur combat dans les moindres détails.

« Ces deux gnols ne semblaient pas en mission de surveillance, mais lorsque leur absence semblera suspecte aux autres gnols, ils risquent de commencer à être plus a cheval sur la surveillance. Les hommes en surveillance dans la charpente du monastère ont-ils pu voir des mouvements au niveau de Kelmarane ? »

La princesse semblait soucieuse suite à leur compte rendu, mais son trouble ne semblait pas se limiter à ce fait. Auraient-ils récupéré plus d'informations depuis leur départ ? Notemment concernant l'arène de Kelmarane dont la princesse comptait s'entretenir avec Garavel lorsqu'elle s'est rendu compte de la présence du groupe ? je

Modifié par un utilisateur lundi 1 avril 2019 12:08:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#106 Envoyé le : mercredi 3 avril 2019 16:40:30(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Almah Roveshki


a marchande secoue la tête, répondant d'un ton un peu absent

« Les gnolls ne sont pas des créatures particulièrement à cheval sur des règles rigides. L'organisation est loin d'être leur point fort, ils sont trop mesquins et individualistes, en tout cas dans la plupart des tribus... je compte bien profiter de cela. Une absence de quelques uns d'entre eux ne sera pas prise trop au sérieux, au moins au début.  »

Son poing délicat se resserre sur la pipe sans qu'elle semble y prêter vraiment attention

« S'il n'est rien resté comme trace de l'affrontement, l'absence de ces deux là ne donnera sans doute pas l'alerte. Ils pourraient même considérer que l'un a pu décider de tuer l'autre et qu'il attends un peu avant de rentrer auréolé de son méfait... Enfin...  »

Le vieux guerrier s’apprête à reprendre la parole, quand on tape à la porte et il autorise d'un ton sec le nouvel arrivant à les rejoindre. Torquis, la mine prudente entre alors et après une révérence maladroite devant la Princesse, jette un rapide regard à son intendant et commence son rapport.

« Alors y a pas grand chose à tirer de ce foutu bled, si vous m'pardonnez Princesse. Mais de c'qu'on en a vu de là haut, c'est une foutue ruine. On a un plutôt bon point d'vue mais c'est du vide qu'on observe. Y a pas grand monde là bas. On a vu deux patrouilles en tout, une qui s'est baladée dans la matinée, et une y a un cadran. Y s'pointent toujours d'l'arène à quatre et font un tour dans le village... Y en a d'autres qui sont allé ranger de la graille dans une des baraques en bas du village. Y s'y sont allés en petit escouade, armés comme si ce qu'y avait dedans leur flanquait les j'tons ou je sais pas trop. En tout cas y sont repartis sans la viande.  »

Le mercenaire n'avait pas l'air particulièrement à l'aise, mais rajouta, laconique.

« A part ça, y en a bien un ou deux qui passe de temps en temps, pour sortir de l’arène pis qui y retourne. On a vu passer un mec aussi qu'allait chercher un truc dans un chariot mais sinon c'est vide Princesse.  »

Torquis leur jeta un regard en coin. Visiblement il se demandait ce que les quatre aventuriers pouvaient bien ficher là.
Offline Capuche  
#107 Envoyé le : dimanche 7 avril 2019 15:17:45(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Zhoü Lhynn

12 / 12

CA 14 (C13,D11)
Ref +3 / Vig +0 / Vol +3

Malgré une certaine sécheresse dans l'accueil de l'intendant, la fraicheur du monastère est la bienvenue après votre expédition en pleine journée, rendant ses voûtes encore plus accueillantes.

«  Sire Garavel  » Une inclinaison de tête.

La princesse a droit a une révérence plus appuyée lorsque vous êtes introduits en sa présence.
Dame Roveshki également semble préoccupée, assise dans sa nouvelle 'suite'.
Le décor a quelque peu changé, on sent presque la volonté de marquer le coup et rendre l'environnement un peu plus princier... mais il y a encore de la marge.

Elle mentionne l'arène, levant le nez de ses écrits et parchemins. Tu te demandes d'ou ceux ci proviennent et quelles en sont les sources...

Le rapport d'Aïsha est succinct. Laconique, mais apportant les précisions nécessaires.
La nouvelle ne semble que bien peu réjouir la princesse, et en un sens tu la comprends avec son interrogation. Rencontrer un tel adversaire a pour toi aussi été.. quelque chose d'équivalent à une douche froide. Il ne faudra manifestement pas s'attendre qu'à rencontrer une meute désorganisée de chiots bravaches et stupides.

L'entrée de la sentinelles vient perturber la réunion. Et en même temps apporte des informations intéressantes.
Son rapport fini - quel est son nom déjà? tu n'es pas certaine d'avoir eu les présentations de toute l'équipe...- l'observateur donc, se tait et un silence s'instaure avec des regards croisés.
Dame Roveshki ne semble pas pressée de reprendre la parole.
Attend-t-elle quelque chose? Une certaine initiative ou bien des suggestions comme la veille?

«  Et bien... si... si ils semblent limiter au maximum leurs activités à cette arène, cela nous permettra probablement de nous rapprocher au plus du village et tenter de glaner quelques informations. Bien sûr il reste la possibilité de tomber sur des éléments isolés, comme à priori aujourd'hui mais ce risque semble limité. Peut-être en profitant de la nuit pourrions nous nous rapprocher au maximum. Il y a probablement des choses intéressantes à tirer, autant de ces chariots que cette ... habitation, dans laquelle ils retiennent peut-être quelqu'un... ou quelque chose.  »

En espérant que ce ne soit pas une meute d'animaux domestiques comme déjà expérimenté...

Modifié par un utilisateur mercredi 8 mai 2019 15:13:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#108 Envoyé le : lundi 8 avril 2019 20:26:16(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

Aïsha

25 / 25

CA 18 (C15,D13)
Ref +7 | Vig +3 | Vol 0
Panache : 1/3
Venin : 1/2


'est avec une attention toute particulière qu'Aïsha écoute le rapport de l'éclaireur... La vigilance n'a pas du être facile a maintenir : observer des heures durant un village vide ou, finalement, rien ne se passe n'est en soi pas chose aisée. Le faire sous un soleil de plomb... A moins qu'ils n'aient eu un moyen de se protéger là haut ?

Les sujets qu'évoque Zhoü Lhynn en revanche... La bretteuse lance un regard inquiet vers Twall mais ne s'y attarde pas : c'est un grand garçon et il saura faire la part des choses. Elle apporte donc sa propre pierre à l'édifice :

« Ces rondes... Ils ont suivi le même chemin les deux fois ? A priori c'était les quatre mêmes ? Ou impossible de dire ? Ceux qui ont été apporter a manger... Ils étaient combien ? »

Au delà des questions il y a quelques ébauches de stratégie qui voient le jours a l'aulne de ces nouvelles informations...

« C'est intéressant tout ça... Faudrait voir si ça reste sur le même modèle toute les jours. Et essayer de savoir ce qu'il y a dans cette maison... Si ça se trouve... Heu... Il y en avait beaucoup de la viande ? »



Offline Luciole  
#109 Envoyé le : samedi 20 avril 2019 01:24:53(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Almah Roveshki



es questions sont posées et Torquis hésite un instant, comme pris entre deux feux et incertain de savoir s'il doit répondre ou non.

« Et bien ? Auriez vous une amnésie soudaine.... ? » Signale aimablement la princesse...

« Ah heu, faites 'scuse... Y se trimballaient des gros cuissots. J'dirais bien l’équivalent d'une bonne chevrette, p'tetre deux ? » Hasarde le mercenaire tentant de mimer la quantité entre ses mains brunies.. Un exercice auquel il ne semblait pas très familier. Il reprends avec un demi sourire en réponse à Zhou Lhynn « Et dire qu'c'est une habitation est un peu comme si j'te traitait d'morveuse si tu vois. C'fini depuis un bon moment. C't'une ruine ce truc... Enfin, y a encore un toit et des murs... mais si j'voulait retenir quelqu'un moi je le ferais plutôt à l’arène. Elle, elle est encore en bon état.  »

Il se tourne ensuite vers la bretteuse pour lui répondre, sans remarquer les sourcils de Garavel qui se sont froncés.

« Non aucune ronde régulier, sinon, pense bien que je l'aurais dit beaut- »

Un toussotement un peu forcé le pousse à jeter un coup d’œil au vieux guerrier qui s'il n'est d'ordinaire pas très souriant l'est actuellement encore moins et le mercenaire semble se raidir et répondre bien plus sobrement.

« Enfin, heu, on a vu deux rondes, et elles n'ont pas suivis le même chemin. Aucune idée par contre si c'étaient les même ou pas vu la distance. Et ceux qui ont apportés à manger y étaient une demie douzaine.  »

Le mercenaire ajoute, hésitant, des détails sur les horaires où ces rondes avaient eut lieu, semble chercher quoi rajouter, se répète, avant de se faire finalement interrompre par la princesse. Un remerciement pour son travail, assortit d'une instruction rapide. Lui et ses hommes partiront le lendemain en reconnaissance du coté des montagnes.

Une inclinaison maladroite plus tard sous l'oeil inquisiteur de Garavel qui rajoute qu'ils seront donc dispensés de tours de garde cette nuit, Torquis se retire enfin. Ce qui permet au vieil intendant de reporter son attention sur les présents et de leur annoncer, pince sans rire, qu'ils se partageront du coup la surveillance avec ses hommes.

Ils ne tardent pas à se faire congédier à leur tour, non sans que Almah ne les ai de nouveau félicité de cette victoire... rappelant narquoisement à Garavel qui soupire que toutes les conquêtes doivent bien commencer quelque part.... Sur un signe de sa maîtresse Noémie se dirige vers les coussins où elle s'agenouille sagement.

« Je vous retrouverais plus tard quand ma Maîtresse n'aura plus besoin de moi » glisse elle au passage à Zhou Lhynn.



La fin de la journée se passe tranquillement, et on ne dérange pas trop la petite troupe... du moins tant que ces derniers ne s'approchent pas trop de la bibliothèque auquel cas c'est un visage suspicieux qui surveille chacun de leur gestes. Dans le hall, le feu installé le matin même avec les détritus même a fini de brûler et des éclats de rires s’élèvent parfois de l'une des alcôves où visiblement quelques bancs et une caisse ont été installés par les mercenaires. Deux d'entre eux, perchés dans les combles participent allègrement à la conversation tout en jetant régulièrement un oeil dehors. Une surveillance qui se fait bien plus attentives dès lors que Garavel ou l'un des soldats du Pacte est en vue.

Hadrah leur propose bientôt de venir l'aider pour le dîner prévu et, du bouillon de crocodile leur est proposé pour un dîner dans le cloître dont les hautes herbes et ronces ont été tranchées... La viande, passée au feu de bois et servie à coté est croustillante sous la langue. La soirée est chaude et agréable. Presque romantique... presque.... s'il n'y avait pas des hommes d'armes dans tout le monastere et qu'il n'était pas aussi délabré. Ah, et s'ils n'avaient pas des gnolls en tête aussi.

Plus tard les tours de garde se suivent. Il faut monter dans les combles et oser faire un petit bon pour s'installer pres de la fenetre mais les planches vermoulues sont deja tombée et quelqu'un a meme amené un tabouret. Bancal certes... Il y a de la place pour deux aisément.


La nuit est calme.. Rien ne vient la troubler. La première garde que partage Twall avec un Garde du Pacte n'est pas très enjouée d'ailleurs. Très silencieuse même car il ne desserre les dents que pour l'informer qu'ils auront besoin de lui le lendemain pour finir de mettre l'armure trouvée à sa taille. Et qu'il espère qu'il saura s'en montrer digne. Ce qui ne sonne presque pas comme une menace...

La nuit est calme.... Enfin presque... Vers les alentours de minuit, de nouveau, tous sont réveillés en sursaut par un hurlement qui leur semble résonner jusque dans le monastère. Aicha et Baheera, qui partageaient le tour de garde ont beau scruter sans relâche.. aucun gnoll près d'elles. Le jappement d'une puissance invraisemblable semble venir du toit de l'Arène Marchande mais impossible de voir plus précisément. Il dure quelques minute puis prends fin et un autre incomparablement plus faible semble provenir du coté de la Montagne Pale.. Puis plus rien.

La nuit redevient silencieuse, troublée seulement par le vent du désert. Et Zhou qui prends la relève des deux gardes qui ont eux même succédé à la bretteuse et à l’archère ne trouve pas son compagnon de surveillance beaucoup plus disert. Non, vraiment.... autant faire la conversation à un mur, ils ont plus de répondant.

Perception dd20

Message secret pour Capuche :
...



Au matin rien ne presse. Pour les premières heures, ce n'est pas à eux de tenir la surveillance qui a d'ailleurs été réduite à une seule personne en journée... Dashki, informé qu'il n'était pas dispensé, sorti avec réticence du réduit qu'il occupait depuis l'arrivée, ses hurlements offusqués lorsque quiconque s'en approchait -et l'odeur- ayant convaincu de ne pas aller le déranger.

Le monastère est relativement calme. Depuis la lucarne qui donne sur le village, peu de choses viennent distraire les guetteurs. En milieu de matinée un petit groupe de gnolls sort pour patrouiller dans Kelmarane. Ils se promènent dans les ruines, allant s'installer un moment près du haut bâtiment qu'on reconnait facilement comme étant une église. Puis ils descendent vers la rivière avant de remonter jusqu'à l'arène.
Vers midi, un appel vient de la lucarne. Mosi, en faction à ce moment là appelant pour avertir "qu'il y a un truc bizarre, il se passe quelque chose".

Modifié par un utilisateur dimanche 5 mai 2019 20:54:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#110 Envoyé le : mercredi 8 mai 2019 16:02:50(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Zhoü Lhynn

12 / 12

CA 14 (C13,D11)
Ref +3 / Vig +0 / Vol +3




Que pouvait-on retenir de tout cela?
Un village à priori complètement abandonné, des gnolls retranchés dans l'Arène en dehors de quelques patrouilles.
Des rondes sans pattern défini, sans horaire exploitable.
Une habitation isolée suspecte. Ou du moins son contenu.. ou occupant.
Et bien sûr, l'Arène qui s'apparentait à la forteresse locale.

Mais pour l'instant, la princesse ne semble pas vouloir discuter stratégie. En réalité elle vous offre congés.Probablement veut-elle reprendre sa réflexion et l'étude de ses documents là ou elle en était à votre arrivée avant de prendre quelconque décision.
Tu souris en réponse à Noémie alors que tu t'éclipses avec le reste du groupe.




Ta première préoccupation est d'aller te rafraichir quelque peu. Le combat a laissé sur toi ses marques, notamment leur mage, et tu as comme un gout de cendre en bouche et un fumet de cendres semble t'accompagner partout. Quant à ta robe... et bien pour un peu, certains nouveaux morceaux partis en lambeaux laisseraient bien peu de place à l'imagination.

Tirant de l'eau du puits, tu t'apprêtes à te débarbouiller sur place avant que quelques caquètements ne retentissent. Les visages égrillars de quelques mercenaires semblent t'entourer. Il faut bien reconnaitre que tu es dans un lieu de passage. Préférant rester sage, à défaut de prude, tu te replies dans une autre pièce. Tu n'es guère habituée à la bestialité et commentaires salaces des hommes, étant plus habitué normalement... à une autre classe.



Le reste de la journée se passe calmement, et tu as fini les plus importantes des retouches sur ta robe avant le diner. Le résultat n'est pas toujours très esthétique, mais tu te consoles en pensant à ton autre robe, beaucoup plus raffinée, que tu gardes à l'abri pour l'instant.

Lorsque la répartition des tours de garde se fait, il est inutile de dire que tu es un peu décue de ne pas te retrouver avec un de tes compagnons d'aventure. Il faut dire que si les mercenaires te semblent un poil trop... familiers, les Gardes du Pacte eux brillent par leur... absence? éloignement?

Ce que malheureusement le tour de garde confirme. Pas un instant, le Garde ne semble te prêter attention, pas un mot n'est échangé et tu sais déjà illusoire d'espérer connaitre son nom. Il reste ferme, rigide, el regard braqué sur l'horizon.
Quelle charmante compagnie vraiment.... Vivement la relève.

Est-ce ton humeur moudeuse? L'heure tardive?
Il faut reconnaitre à ton compagnon que sa garde stoïque lui aura permis de te signaler en premier un fait intriguant.
Loin au nord, dans les reliefs vallonés au delà de la ville, une pâle lueur semble scintiller, danser. Un feu? Un signal?
Rien de plus ne semble se produire en réponse et le reste de la nuit est calme, et voilà bien la seule singularité qu'il restera à rapporter à l'aube.

Modifié par un utilisateur lundi 20 mai 2019 00:18:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mycroft  
#111 Envoyé le : jeudi 9 mai 2019 20:10:00(UTC)
Mycroft
Rang : Lecteur

Inscrit le : 10/08/2018(UTC)
Messages : 0

Twall

23 / 23

CA 17 (C16,D11)
Ref +4 | Vig +8 | Vol +5
Imposition : 0/4
Châtiment : 0/1



Twall écoutât attentivement la discussion, sans rien avoir à rajouter. Quand l’arène fut évoqué, le paladin se focalisa sur le sujet. Mais la situation était encore pire qu'il ne l'avait imaginé. La libération de l'arène allait devoir attendre, apparemment.

Twall commençait à s'inquiéter. Mais si quelqu'un était capable de survivre à une telle épreuve, c'était bien Haleen. Néanmoins, il fallait espérer que l'assaut final ne tarderait pas trop.

Au petit matin, après avoir pensé à la situation toute la nuit sans trouver de réponse, Twall alla trouver Aisha, et lui demanda :

«  Dis moi, je peux te parler un instant ? Je voudrais ton avis à propos du futur de cette bataille. Penses tu que nous aurons libéré la région bientôt ?  »



Offline Anadethio  
#112 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 22:37:51(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

Aïsha

25 / 25

CA 18 (C15,D13)
Ref +7 | Vig +3 | Vol 0
Panache : 1/3
Venin : 1/2


es dernière informations fournies ne sont pas franchement plaisantes... L'équivalent de deux chèvres ? Il fallait espérer que ça ne soit pas la dose journalière sinon la bretteuse préférait ne pas songer a la quantité de dents que les... Oui... mieux valait que ça soit "les"... Bref. Mieux valait ne pas penser à la quantité de dents que les destinataires de cette nourriture devaient posséder...

La suite et en particulier la manière dont Torquis s'adresse a elle lui fait légèrement incliner la tête sur le côté alors qu'un sourire se dessine derrière son voile... L'intervention de Garavel évite que les choses n'aillent plus loin. Et la suite ne leur apprend finalement rien de pertinent. Il faudra un peu plus de matière.

Avec un salut respectueux, la bretteuse sort de la pièce pour se diriger, décidée, en direction du cloître pour y trouver de quoi se désaltérer et également te rincer rapidement... Totalement imperméable aux remarques a part peut-être pour lancer un regard assassin a l'un des malappris, elle suit néanmoins sans le moindre commentaire lorsque Zhoü Lhynn s'éloigne...

« Pas l'habitude de ce genre d'imbéciles ? »



Les premiers entraînements avec Tempête sont un véritable délice. Comment est-il possible qu'une arme qui n'a même pas été pensée pour elle se moule aussi bien à sa main ? Alors que la légèreté des cimeterres lui avait jusqu'à présent toujours posé problème pour ajuster parfaitement ses coups et que tempête donnait l'impression de ne rien peser dans sa main... elle avait l'impression que l'arme lui permettait enfin de comprendre... De mettre le doigt sur les quelques erreurs qu'elle ne réussissait pas a résoudre en s’entraînant seule.

Au soir viennent les tours de garde. Impossible d'y couper... Mais ce n'est pas plus mal. Le votre est abominablement long et ennuyant... C'est tout juste si le hurlement abominable viens le troubler...

« Tu pense qu'ils communiquent entre eux ? Ca veux dire quelque chose dans leur langue ? »

La question manque clairement de conviction : la bretteuse n'y croit pas.



Le matin se passe sans heurts... La bretteuse reprend ses entraînements avec détermination et surtout ravissement... Lorsque Twall vient la trouver, elle répond sur un ton grave :

« Bientôt ? Tout dépend de ce que tu appelle "bientôt"... Je n'ai pas l'impression que l'endroit soit fortifié... Et vu notre nombre... Et bien... S'ils sont trop nombreux nous n'avons aucune chance. Sinon... ça ne durera pas non.

Le tout est de réussir a comprendre quand attaquer. Il nous faudra probablement encore au moins trois jours pour y parvenir... Après... De ce que je vois... Une petite semaine ? Les harceler pendant quelques jours... L'attaque en elle-même... Ce sera fini en quelques dizaines de minutes. Dans un sens ou dans l'autre. »


Elle reste a disposition du paladin, non sans lui proposer quelques passes d'armes pour s’entraîner mutuellement...

Lorsque, un peu plus tard, Mosi appelle, Aïsha le rejoint d'un pas décidé tout en posant la question la plus importante de toutes :

« A l'oasis ou plus proche ? »
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
6 Pages«<456
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET