Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

18 Pages«<161718
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Willem  
#341 Envoyé le : mardi 14 mai 2019 22:59:19(UTC)
Willem
Rang : Nouveau

Inscrit le : 12/10/2017(UTC)
Messages : 4

Owen Isha

30 / 30

Révolution

CA: 20 - DMD:19
Neutre Bon



Owen regarde Chrysopélée d'un air approbateur, mais quand Alyssa semble dire qu'ils ne sont pas des envoyés divins, elle fronce sévèrement les sourcils. Fait chier. Elle a raison sur certains points. Mais ça casse les burnes.

Elle reprend la parole. « Nous ne sommes pas des envoyées divins, certes, mais si on peut éviter d'autres morts en les aidant, moi je reste. Désolée Alyssa. » La Dhampir semble déterminer à vouloir terminer le travail. « Et je suis une des seules à être rentrée dans le quartier général. Je sais comment il est fait. Les pièges magiques sont un problème Chrysopélée, ouais. T'as une vision magique non? Tu pourras aider à voir si y'en a si tu veux venir. Mais si ça s'active avec des mots d'pouvoir, on peut bâillonner celle qui peut les dires. »

En avisant ses compagnes, elle hésite à propos des fées, mais finit par se lancer. « Vous pouvez faire quelques diversions, mais comme l'a dit Pirita, évitez les moyens définitifs. On ne se réincarne pas, quand on meurt, quand on perd un bras, c'est dé.fi.ni.tif. » En insistant bien sur le dernier mot.

Avant de partir, elle se retourne vers Alyssa, Chrysopélée, Pirita et Folthi, comme... Pour avoir une confirmation de leurs venues.

Offline Kyuu  
#342 Envoyé le : mercredi 15 mai 2019 19:33:45(UTC)
Kyuu
Rang : Lecteur

Inscrit le : 21/02/2018(UTC)
Messages : 0


Alyssa

Déçue

22 / 22

CA:21/ DMD:17
Chaotique Bon
Représentation : 13/13




Alyssa sent quelque chose se tarir en elle à la réaction des foules. Elle serre le poing et reste néanmoins intiment convaincue qu'elle a pris la bonne décision. Elle se tient la tête et soupire, entrant de nouveau dans sa bulle. Qu'est-ce qui se passe maintenant..? Elle se tourne vers Owen et lui sourit doucement. « J'ai dit que je ne souhaitais pas porter le mouvement, absolument pas que je n'allais pas tout faire pour tenter de l'aider. » Elle se relève et reboutonne se chemise avant de la rentrer dans son pantalon, puis elle s’époussette. « L'ascension peut compter sur moi. Peut-être pas comme son héroïne mais au moins comme l'une de ses lames. » Elle observe la lune quelques instants, songeuse. Au moins pendant un temps. On a pas assez de trois jours pour sauver une ville. Elle se tourne vers Owen. « On va avoir du mal, mais rien n'est impossible ce soir. » Elle se tourne vers les fées en prends un air pensif. « Vous qui êtes habitués aux tours et autres malices, vous devez avoir l'habitude des pièges magiques non? » Elle observe calmement les fées, d'un ton involontairement grave. Elle tremble presque et sa queue remue de gauche à droite. Impossible de vraiment savoir si elle est terrifiée ou simplement excitée à l'idée de partir à l'assaut d'un tyran de plus.

Modifié par un utilisateur mercredi 15 mai 2019 23:15:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Trajan  
#343 Envoyé le : mercredi 15 mai 2019 23:20:57(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Le farfadet hausse les épaules avec un grand sourire. « On n'a qu'a poussé quelqu'un dedans, c'est une technique qui marche à tous les coups ! »



C'est donc une grosse centaine de personnes qui quitte la place de l'autel de Desna, alors que le bûcher se consume toujours, comme par magie. L'ambiance n'est pas aussi électrique qu'une heure plus tôt, mais la foule est déterminée, et l'avant-garde est constituée par les personnes qui ont objecté plus tôt, rappelant les atrocités commises par Cedrog et ses malfrats. La troupe grossit quelque peu au fur et à mesure, mais processionne sans aucune discrétion, tant et si bien que lors qu'elle arrive en bordure des scieries, là où une semaine plus tôt les aventurières avaient trouvé un barrage de fortune, c'est une palissage d'un mètre cinquante bien défendue qui les attends. De derrière la palissade, une voix typiquement halfeline avec un fort accent du Val essaye de couvrir le bruit.

Halfeline Toothknocker

« Oï ! Je sais pas ce que vous êtes venus chercher ici, mais vous vous trompez d'ennemi ! Cedrog se bat contre le Consortium et fait tout ce qui est en son pouvoir pour se préparer à la venue de l'armée d'Almas, vous feriez mieux de vous battre contre ceux de l'aut' rive au lieu de perdre votre temps en luttes fratricides ! » hurle-t-elle.
Offline Kyuu  
#344 Envoyé le : samedi 18 mai 2019 16:25:37(UTC)
Kyuu
Rang : Lecteur

Inscrit le : 21/02/2018(UTC)
Messages : 0


Alyssa

Not this again

22 / 22

CA:21/ DMD:17
Chaotique Bon
Représentation : 13/13




Lors de la marche vers le quartier des Scieries, Alyssa tente de prendre la température du mouvement. Quelques inquiétudes s'élèvent autour d'elle et la font douter. D'autres laissent peser leur regard sur elle et elle n'arrive pas très bien à identifier s'il s'agit d'un signe de reconnaissance ou de doute. Eeeeh.. Tant pis du regard des autres. Elle s'avance peu à peu dans le cortège à mesure que celui s'arrête pour rejoindre les têtes du mouvement. On ne passera clairement pas aussi facilement que la dernière fois.. J'aurais du m'en douter. Elle se retrouve aux côtés de la Lavandière Tieffeline qui semble tout aussi déterminée à en découdre.

Lavandière


« Cedrog se bat pour lui! Pas pour nous! » Quelques voix s'élèvent pour exprimer l'assentiment d'une certaine partie de la foule. Alyssa acquiesce doucement en regardant la Lavandière. « Il ne combat le Consortium que parce qu'il y voit l'opportunité d'y gagner du pouvoir! » Une autre voix s'élève dans la foule pour hurler : « Traître!! Traître à Orégent! » La tension monte rapidement et Alyssa se voit bousculer quelque peu en avant. Elle se redresse et tente de calmer les esprits derrière elle. Il ne faudrait pas que ça dérape de trop.. Ils ont la gâchette facile.. Le souvenir de Raargal et du carreau dans sa jambe lui revient douloureusement en tête. « Qu'est-ce qui nous dit que Cedrog va pas vous trahir? Vous n'êtes que des objets pour lui! » « Elle a raison!! » La Lavandière s'avance calmement et brandit le poing en l'air, lentement en exprimant le moins de menace possible. « Nous, on se bat pour nous! Pour notre avenir! On ne veut pas que Cedrog décide de nos vies! Lui ou le consortium, c'est la même merde! Vous voyez bien comment il nous traite?? »

« Ouais! Il a tué mon mari parce qu'il a refusé de payer leur protection! Vous appelez ça un homme fiable?? » La voix fait écho à un certain silence seulement rompu par des murmures dans la foule. Une certaine rumeur de rancœur s'élève, le ton monte. « S'il vous plait, essayons de nous calmer! » Alyssa s'interpose doucement vers la foule mais elle est rapidement arrêtée par la main de la Lavandière qui, visiblement prends les rennes. « Ne devenez pas nos ennemis! Je ne vous le redirais pas. » Sa voix porte légèrement plus que celle des autres. Son ton rauque et son héritage démoniaque y sont certainement pour quelque chose. « Ne suivez pas Cedrog dans sa monstruosité. Nous, on a plus rien à perdre. » Quelques assentiments timides suivent cette affirmation dans la foule. « Vous êtes vraiment prêts à suivre un homme qui exécutait les ordres du Consortium? Pire que ça, avec du zèle en plus! Nous, on veut que vous vous joignez à nous. » Elle se frotte vigoureusement l’œil, la nuit commençant sans doute à être très énergivore. « Nous, on veut plus de chef! On veut plus perdre des nôtres parce qu'on travaille pas assez! On veut plus mourir sur les machines à cause des cadences! On veut plus perdre de doigts, d'oreilles ou de jambes! » La Lavandière se tourne vers l'homme qui vient de parler et pose sa main sur son épaule. Visiblement sa présence est apaisante. « On ne veut ni être les chiens de Cedrog, ni ceux du Consortium, ni ceux d'aventurières venues de l'autre bout du pays et qui nous abandonnent pour leurs petites affaires. On veut s'organiser nous-même!! » La Lavandière se retourne complètement vers la barricade. « Et vous, qu'est-ce que vous voulez?? » Les cornes de l'oratrice donnent à son visage un air féroce. Peut-être à dessein.

  • Diplomatie de la Lavandière : 1d20 donne [12] = 12

Modifié par un utilisateur samedi 18 mai 2019 20:20:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Willem  
#345 Envoyé le : samedi 18 mai 2019 20:42:43(UTC)
Willem
Rang : Nouveau

Inscrit le : 12/10/2017(UTC)
Messages : 4

Owen Isha

30 / 30

Tension

CA: 20 - DMD:19
Neutre Bon



La révolution semble être toute tracée : Les aventurières n'ont plus leur place dedans. Owen se fait bousculer tandis que certains et certaines veulent prendre sa place dans le cortège. Les voix s'élèvent, tout comme les poings, mais face à cette barricade, la Dhampir se crispe. Putain laisse nous passer, tu vas finir en purée.

Sa mâchoire se serre, les révolutionnaires semblent être à deux doigts de rouler sur tout ceux qui se mettraient en travers de leur route. En poussant quelqu'un, Owen s'adresse directement à l'Halfeline. « Tu peux pas les empêcher de réclamer ce qu'ils veulent ! Descend et viens avec nous ! »

Aucun autre son ne sort de sa bouche. Elle fixe la barricade sans rien dire, mais son inquiétude elle est bien visible.

Modifié par un utilisateur samedi 18 mai 2019 20:43:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boubouh  
#346 Envoyé le : mardi 21 mai 2019 20:31:09(UTC)
Boubouh
Rang : Lecteur

Inscrit le : 03/02/2019(UTC)
Messages : 0

Pirita

32 / 32

Légère ochlophobie

CA:20 - DMD:15
Chaotique Neutre



La semi-humaine commence à se sentir mal à l'aise dans cette foule de grandes personnes qui crient, trépignent, menacent. Si personne ne vient calmer le jeu, elle craint que ça finisse en boucherie d'un côté comme de l'autre... Et elle ne se sent pas de taille à calmer le jeu, littéralement. Elle s'est rarement sentie aussi petite qu'au milieu de cette foule qui lui bloque la vue et se presse autour d'elle comme une forêt de jambes impénétrable. Si je reste ici, je vais finir piétinée par les camarades... Commençant à se sentir étouffer, une angoisse incontrôlable commence à envahir son esprit, elle essaie de se frayer un chemin jusqu'à des caisses empilées que les révolutionnaires sont obligés de contourner et qui lui fournissent un abri temporaire. Ici on respire mieux...
Après avoir pris quelques secondes pour se calmer, elle commence à escalader les caisses pour avoir une meilleure vue de la situation.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
18 Pages«<161718
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET