Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

12 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Dasai  
#1 Envoyé le : samedi 14 mai 2016 10:43:19(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Notre aventure débute en 1647 AD, selon le calendrier royal de Syldarys. Vous arrivez aux abords de la ville de Melkyra, cette citée est réputée pour sa richesse et sa prospérité commerciale, pourtant elle semble lourdement défendue. Ses imposantes murailles s’élancent à perte de vue des deux côtés de la porte et celle-ci n’est gardée que par quatre gardes en cotte de maille armés de Hallebarde. Ils portent sur leur blason le symbole de la ville, qui flotte aussi sur les deux étendards massifs accrochés de part et d’autre de l’entrée. Les gardes ne semblent pas spécialement sur le qui-vive, ils discutent entre eux en regardant la foule entrant dans la ville d’un air distrait. Lorsque vous entrez, ils ne posent aucune question et ne se font remarquer que par leur joyeux « Bienvenue à Melkyra » lorsque vous passez.

Légèrement en retrait mais suffisamment proéminant pour être remarqué immédiatement se tient un vieil homme élégant avec des moustaches impeccablement taillées, il se tient sous un étendard de la famille Aubépine et semble attendre quelqu’un.

Derrière la porte, un homme en haillon supplie les passants
« hey ! z’auriez pas une ptite pièce ? J’ai soif ! »

La porte débouche sur une grande place animée, de nombreuses personnes s’affairent, des enfants courent et crient et les commerçants essayent tant bien que mal d’embellir leur étalage. Le temps est nuageux mais agréable, et des banderoles multicolores flottent au-dessus de vos têtes. Vous entendez immédiatement sur la droite un crieur public :
« Avis à la populace ! Les festivités commenceront ce soir après le grand banquet public ! Venez profiter des danseuses exotiques de l’est et assistez au tournoi des meilleurs combattants ! Profitez dès à présent des meilleurs articles de Melkyra et des meilleures bières à la taverne du casque fendu ! Le seigneur Tharn nous fera l’honneur de sa présence lors du tournoi et donnera lui-même la récompense au vainqueur»
Il semble répéter inlassablement le même discours.

Juste derrière lui vous apercevez immédiatement la taverne à laquelle il faisait allusion, qui se distingue par un casque à deux cornes fendu démesuré accroché au-dessus la porte d’entrée. A droite de cette porte, un écriteau indique :
- Toutes les inscriptions pour les festivités à venir se font ici et rien qu’ici
- Le tournoi est ouvert à tous, magie et fourberie interdite, 5 po l’entrée, on paye ici et d'avance!
- Toute personne entrant dans l’auberge doit consommer
Suivi du menu de l’auberge…
L’auberge semble grande et animée, de nombreux cris et rires viennent de l’intérieur et on ne compte plus les personnes qui rentrent et sortent.

Sur la place en arc de cercle toutes sortes d’échoppes sont présentes, vendant divers tissu aux couleurs vive, des aliments que vous n’avez jamais vu et du matériel divers, les commerçants interpellent tous les passant en clamant les mérités de leurs marchandises.

Tout droit, une route mène à une grille elle aussi gardée, mais cette fois les gardes portent des armures de plates et d’imposantes épées, ils sont en train de discuter avec un vieil homme qui visiblement cherche à entrer.

Le reste de la ville est composé de diverses bâtisses d’intérêt moindre, principalement des maisons privées. On peut déjà apercevoir à chaque coin de rue des hommes titubants ou ayant déjà succombés à l’alcool chantant ou parlant tout seul.

Modifié par un modérateur dimanche 21 août 2016 17:45:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline Bapt-Man  
#2 Envoyé le : samedi 14 mai 2016 15:09:05(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690

Même dépourvu de son titre, Sir Timothee Henrick Aubépine se distinguerais par les traits nobles de son visage. Sa posture, témoin d'une éducation stricte, est toujours droite. Le regard de Tim peut en troubler plus d'un car ses yeux noisettes qui ne cillent jamais semblent parfois vous sonder les tréfonds de l'âme. Ce regard, associé à sa barbe parfaitement taillée et ses cheveux châtains clairs toujours attachés en catogan à la cour lui donne un air plus âgé. Son odeur corporelle quand à elle évoque celle des pins mêlées avec l'odeur de l'herbe fraîchement coupée.

Bien proportionné et plutôt agréable à regarder, il dégage autour de l'homme une aura particulière. Tantôt charismatique, tantôt animale, cette aura indéfinissable affecte souvent les animaux qui le prennent en amitié, ainsi que les femmes ... qui le prennent en affection ...

Troisième fils et destiné à la spiritualité, les coutumes de la cour ne lui imposent pas le mariage, d'autant plus que l'héritage des Aubépines est assuré par la proliférations de rejetons provenant de l'union des mariages des deux premiers héritiers, Aaron l'aîné et Richard le cadet. Leur père, Célestin Aubépine, est le descendant dans lequel s'écoule le pur sang de grandes lignées de la noblesse de Syldarys. D'après les érudits, pour fortifier les nouvelles générations et éviter les tares, un mariage politique fut arrangé et Célestin prit pour épouse une noble pur sang de l'empire Kimura, Ashay Tel-Kis.

Attentif aux moindres détails des lieux environnants, à chaque personnes qui l'entoure en passant du timbre de leur voix, l'observation de leurs yeux et de leur postures; la vie politique d'un jeune noble d'une puissante famille forgea le caractère méfiant de Tim et probablement jamais ce dernier n'accordera totalement sa confiance à autrui.
Pourtant doté de bonnes manières et d'un excellent sens du contact, il ne prend jamais personne de haut. Et c'est cela qui cause un clivage d'incompréhension dans son attitude chez certaines personnes : Tim peut être extrêmement proche des autres, voir même intime, mais subsiste paradoxalement cette distance infinie, très subtile, qu'il laisse et ne franchit jamais.
(extrait de la fiche perso sur le wiki)


Tim

10 / 10
Au cours des dernières semaines à Melkyra, les préparatifs pour le tournoi allaient de bon train et les services de Tim en sa qualité de druide furent beaucoup sollicités. Il fallait ajouter à cela les meeting pour le business familial ainsi que les réunions avec les membres de la confrérie druidique pour préparer la fête sacrée de La-Pleine-Lune-Aux-Mille-Pourpres (enfin, ça c'est pour l'appellation auprès du commun des mortels pour faire plus solennel ... entre confrères et consœurs, on l'appelle la fête de la lune rose) ayant lieu une semaine jour pour jour avant le tournoi.

Après la fête sacrée, restait encore beaucoup de travail pour le tournoi et Tim était impatient de pouvoir s'extirper à un moment ou à un autre, tranquillement dans un coin une fois tranquille et de participer également au tournoi, catégorie "descente d'hydromel" !

Le jour du tournoi approchait lorsqu'il reçut une lettre d'invitation d'une maison noble importante à Melkyra : la famille Ekmar. Sir Timothee était convié pour regarder le tournoi dans leur loge.

Autant pour le baril d'hydromel ...

C'est pour cela qu'à l'aube, il partit méditer dans la forêt. Tim avait besoin d'une immersion totale dans la nature, de se recharger ses batteries à vide au maximum avant d'affronter les épreuves qui l'attendaient. Après des heures de méditation il était temps de rentrer,

Marcher tranquillement lui permit de réfléchir, il n'en avait pas eu l'occasion de réfléchir pour lui même depuis une semaine.

Bien éduqué, toujours à l'heure et présentable pour les cérémonies officielles, le représentant de la famille Aubépine à Melkyra n'avait jamais fait de faux pas en présence de ses pairs. Néanmoins, il ne participait guère aux festivités mondaines d'usuel et il se demandait à présent ce qui avait bien pu lui valoir l'invitation du Seigneur Ekmar dans sa tribune personnelle.

Le druide ne s'était pas fait d'ennemis à Melkyra, il savait qu'il jouissait d'une réputation de sage auprès des autres maisons, doux et inoffensif pour les plus condescendants, perspicace et cachant bien son jeux pour les plus sournois. Mais chacun s'accordait à dire qu'il était juste là pour surveiller les intérêts mineurs de sa famille au sein de la ville et ne disposait d'aucune influence en dehors du secteur d'activité sur lequel il était assigné : être vigilant au bon déroulement du commerce Aubépine. En bref, la plupart des culs-bénis de Melkyra considérait Sir Timothee juste comme le pion de sa famille. Un pion incorruptible, plus d'un s'était attelé en vain à la tâche pour le faire virer de bord, mais ne représentant pas de danger immédiats. Enfin, il était de fait notable que tout sage qu'il était, le Sieur Timothee savait amplement profiter des "petits" plaisirs de la vie une fois en dehors de la cour.

A son retour, aux portes de la ville Sir Timothee eu la surprise de voir l’étendard de sa famille flottant au vent. Une fois de près il put constater l'identité de celui qui visiblement l'attendait et vint le saluer

Modifié par un utilisateur dimanche 15 mai 2016 10:38:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "


¥ + Ninji = <3
Offline crysania  
#3 Envoyé le : samedi 14 mai 2016 21:42:52(UTC)
crysania
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 579

Crysania

18 / 18
J'arrive aux portes de la ville de Melkyra. Je vois les gardes me saluer, et m'avance dans la place.
Un mendiant me demande une piecette, mais je l'ignore.
La place a l'air bien animée, et j'entends le crieur parler du tournoi et de la taverne vers laquelle je me dirige derechef. Sur sa porte, je vois la note parlant des inscriptions. C'est parfait, je ferai d'une pierre deux coups.
Je rentre dans la taverne, m'assois à une table. J'interpelle le tavernier

« Bonjour l'ami, une bière ! Et c'est à toi que l'on doit s'adresser pour l'inscription du tournoi?  »
Je lui tends les 5po de l'inscription en même temps et remplis les éventuels registres.
Retrait de 5po pour l'inscription au tournoi.

Modifié par un utilisateur mardi 17 mai 2016 14:14:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Valar Elnaril, Demi-elfe Magus Lamelié (3), BZ-156
MJ de Hell's Vengeance, AY-186
Nhila, Sorcière(2) Femme-rat, Q-196
MJ de La colère des justes, AF-207
Offline danselune  
#4 Envoyé le : samedi 14 mai 2016 23:13:47(UTC)
danselune
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/05/2013(UTC)
Messages : 1,288

Hugo
CA : 19/12/17
Jugement:1/1
Loyal Bon

11 / 11
Bouclier en main et épée au fourreau le jeune Tiefflin s'avance vers la ville, inconnu parmi tant d'autres au milieu de cette foule.
Chaque pas le rapproche de la douce et âcre odeur de la civilisation, oublié les odeurs pesantes du village de pêcheur, transpirations, produits chimique de tannerie, souffle de la forge et pains chaud du boulanger, déjections humaines et animalières, tant d'agréables odeurs à sentir de nouveau pour cette homme pour qui civilisation rime avec richesse .
Une fois les portes franchit il s'arrête au milieu du passage afin de faire un tour d'horizon et décider de l'endroit où aller, la populace continue son chemin, s'écoulant tant à sa droite qu'à sa gauche, évitant de bousculer cette homme vêtue comme un chevalier ou autre noble.
Enfin de retour parmi les vivants pensa-t-il.
D'un coté un homme en étendard accroche son regard, il ne connait rien de la noblesse de ce continent et préfère attendre d'en savoir un peu plus sur les coutumes locales, un impair est si vite arrivé.
Il préfère jeter son dévolu sur le mendiant, potentiellement une future recrue, probablement un espion à la solde du seigneurs car personnes ne se méfient assez des mendiants, mais à coup sur une bonne entrée en matière pour récolter quelques informations et en apprendre plus sur cette ville et ce tournoi.
S'approchant de l'individu loqueteux il s'arrête à un pas le lui et inspire à plein poumons en plissant les yeux avant de lui adresser la parole:
« Un pièce pour boire? Tu n'iras pas loin comme ça l'ami » dit-il en regardant l'escarcelle vide de l'individu. Il releva un instant son foulard en soie troué sur son visage avant de le rabaisser, après tout Mask n'était peut être pas si inconnu dans cette contré.
« Viens avec moi à la taverne, en échange d'un repas et d'une choppe tu m'en apprendra plus sur cette ville et ce tournoi, les nobles des environs ainsi que les Dieux que l'on y prie. »
  • Jet de diplomatie : 1d20+6 donne [20] + 6 = 26

perception jetée sur l'autre topic : 19
perception jetée sur l'autre topic : 26

Modifié par un modérateur mardi 17 mai 2016 16:10:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Elfenduil  
#5 Envoyé le : dimanche 15 mai 2016 07:58:02(UTC)
Elfenduil
Rang : Habitué

Inscrit le : 11/02/2012(UTC)
Messages : 708
Belgium

Snirff Raktak
CA : 19/15/15

9 / 9



Snirff, emmitouflé dans sa cape, observait la ville depuis une heure, une appréhension l'avait envahi à la vue des immenses mur, cela ressemblait à une prison gigantesque.
Prenant courage, il s'approcha enfin en se faufilant parmi les humains parfois deux fois plus grand que lui.
Il était parfois bousculé et cherchait immédiatement à fuir, rentrer les épaules, courber le dos et avancer.

Il entra sans difficulté, les gardes ne l'ayant sûrement pas aperçu. Il lut les inscriptions à propos d'un tournoi et cela le fit sourire. Son ventre commença à gargouiller, il n'avait pas manger depuis ce matin et son outre était vide.
Il entra en logeant la porte d'entrée et chercha un petit coin discret pour poser ses jambes fatiguées.

Modifié par un modérateur mardi 17 mai 2016 12:03:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Dasai  
#6 Envoyé le : dimanche 15 mai 2016 10:05:34(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

6 / 6
Je m'approche avec prudence de la ville, grimé en elfe de la surface, la capuche de ma cape rabattue, la peur de me faire découvrir et traquer toujours à l'esprit, puis à nouveau chasse cette idée de ma tête...
La haine des habitants de la surface à notre égard est bien connue... Il faut que je me méfie... Heureusement que c'est une ville humaine, ils sont tellement idiots qu'ils ne feraient surement pas la différence entre un drow et un elfe même sans déguisement... Pas le choix de toutes façons, je dois franchir le pas si je veux progresser...
Les vieux réflexes ayant la vie longue et m'attendant à moitié à me faire attaquer sans sommation, mon regard parcourt vivement le paysage à la recherche de la moindre anomalie.
Je vois un vieil homme élégant se faire rejoindre par un jeune homme au port altier
Surement la noblesse locale, je doute que ça soit la bonne approche...
Heureusement, les gardes semblent guillerets et ne prêtent réellement attention à personne, je passe la porte sans encombre et parmi le brouhaha qui m'assaille immédiatement, distingue une scène pour le moins intéressante
Serait-ce... Un tieffelin..? Et personne ne semble s'inquiéter de sa présence, c'est bon signe. Son rituel de recherche d'information semble indiquer qu'il connait bien les coutumes de la surface. Peut-être des informations utiles sortiront de son interrogatoire
En restant un peu en retrait, je décide de le suivre en observant la place remplie de monde de Melkyra
  • jet de discretion : 1d20+1 donne [7] + 1 = 8

Un tournoi? Pas de magie ni de fourberie? Haha...Ces humains! Aucun intérêt pour moi de participer, mais cela peut être amusant, prenons en note

Modifié par un utilisateur vendredi 27 mai 2016 21:50:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Duck Gauthier  
#7 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 14:07:11(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,348
France
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Juan Esperansa
audace : 2/2

12 / 12




e mois précédant avait été fructueux, il semblerai. Juan avait enfin réussi a mettre la main sur cette bande de maraudeurs et leurs avait expliqué la politesse en finesse et sans bavure : aucun d'entre eux n'avait plus souffert qu'il ne le devait. Et une fois cela fait, la récompense avait bien vite fait d’être dépensé en matériel et autres armes. En particulier son arme favorite qui étincelait maintenant de son métal poli et flambant neuf. Il était donc temps de s'accorder une petite pause bien mérité et Melkyra se dessinait justement au loin. Cela fera une excellente halte pour reprendre des forces. Il se dirigea alors vers les murailles, rajustant son ceinturon et ses holsters.

Quoi qu'il en soit, l'animation régnait dans cette ville. Des soldats inattentifs certes, mais l’ambiance été là. Juan s’écartât lestement quand il vit cet enfant des rue courir, les mains tenant un bout de toile dont la fonction de contenant n'échappa pas au voyageur. Il n'était pas là pour jouer au garde et partit se diriger vers la taverne la plus proche. Des éclats de voix parvinrent à ses oreilles et il suffit d'une simple question de Juan pour comprendre l'existence du tournoi. Pas de magie ni de fourberie ? C'est idéal pour se détendre, cela, dit moi.

C'est ainsi qu'après avoir pris une chambre, s’être enfin rasé et avoir glissé une goutte d'huile dans ses arme, il rejoins une table, une bière à la main et cinq pièces d'or en moins dans la poche. Le tournoi ne pouvait qu’être amusant à faire. Le repos commençait bien.

retrait de 5 PO pour l'inscription

Modifié par un utilisateur lundi 6 juin 2016 13:01:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline MJAube  
#8 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 16:32:56(UTC)
MJAube
Rang : Lecteur

Inscrit le : 14/05/2016(UTC)
Messages : 69

Revenant de sa méditation, Timothée eu la surprise de voir Edouard, le sénéchal de la branche de la famille Aubépine à Melkyra, l’attendre devant l’entrée. Le vieil homme portait bien ses 57 ans, il avait un port noble et un flegme à toute épreuve, et n’avait – malgré les nombreuses années passées – presque pas changé depuis l’époque où il enseignait des rudiments d’économie à Timothé. Alors que ce dernier supervisait les intérêts généraux de la famille et s’occupait des relations avec les autres maisons et les autorités, Edouard s’occupait lui de l’administration quotidienne de l’entreprise. Le fait qu’il l’attende dehors sous l’étendard familial était une surprise, mais il ne fallait pas en attendre moins du vieil homme qui mettait toujours un point d’honneur à s’assurer personnellement que les tâches étaient menées à bien. Il attendit que Timothée soit tout proche de lui et commença :
« Bonjour jeune maitre, je sais que vous devez vous préparer pour assister au tournoi avec Lord Danton Ekmar mais j’ai reçu une visite pour le moins intéressante. Son fils, Ethan Ekmar, vous attends dans nos bureaux, je lui ai bien dit qu’il ne seyait pas à quelqu’un de sa qualité d’attendre comme un vulgaire marchand dans votre salle de réception mais il insiste pour vous parler avant cette après-midi… Je vous prie de vous presser et de venir avec moi  »

Pendant leur courte discussion, Crysania ne perd pas de temps, elle file droit vers l’auberge du casque fendu, qui semble être au centre des festivités aujourd’hui. Sur le court chemin qui l’y amène elle remarque de nombreux guerriers, probablement là pour le tournoi, en train de discuter et de rigoler. En entrant, elle ne peut qu’être assaillie par le bruit et les odeurs, malgré la qualité des lieux, qui démontre un entretien habituellement parfait, c’est un véritable capharnaüm ! L’ambiance est à la fête mais il est difficile de supporter l’odeur de sueur et de bière renversée et les conversations enivrées qui l’entourent. Elle se fraye un chemin jusqu’au comptoir sans trop de difficulté et note rapidement une énorme hache à double tranchant qui trône derrière. Elle s’adresse au tavernier qui lui tourne le dos ;
«  Bonjour l'ami, une bière ! Et c'est à toi que l'on doit s'adresser pour l'inscription du tournoi?  »
Le tavernier est un homme massif dont le crâne dégarni atteste d’un certain âge, il porte une chemise de toile blanche sale et ses manches sont retroussées sur des avant-bras énormes où on peut voir de nombreuses cicatrices. Il observe crysania une seconde avant de répondre avec un large sourire qui le rend immédiatement sympathique:
« Bonjour ma petite dame ! Je suis Metos, le propriétaire de ces lieux, c’est effectivement à moi qu’il faut s’adresser pour le tournoi… Voyez-vous j’ai l’honneur de devoir gérer tous les ivrognes qui pensent avoir une chance ! J’espère que vous savez dans quoi vous mettez les pieds, le niveau est assez élevé  »
Tout en parlant, il sort une choppe qu’il remplit d’une bière à la couleur douteuse et la tend à Crysania
« Ça fera une pièce d’argent… Pour la bière… Et 5 po pour le tournoi ! Vous pouvez me donner votre nom?  »
Le dénommé Metos ouvre alors un gros livre relié en cuir, inscrit le nom de crysania dans une des colonnes et entreprend de se servir une bière.

Hugo quant à lui se dirige immédiatement vers le mendiant devant la porte s’arrête à un mètre de lui et, tout en mettant son masque sur son visage avant de le rabaisser, lance :
«  Une pièce pour boire? Tu n'iras pas loin comme ça l'ami… Viens avec moi à la taverne, en échange d'un repas et d'une choppe tu m'en apprendras plus sur cette ville et ce tournoi, les nobles des environs ainsi que les Dieux que l'on y prie. »  »
Lorsqu’il monte son masque il perçoit très clairement une lueur d’intérêt dans l’œil du mendiant. Celui-ci semble ensuite hésiter quelques secondes, regarde furtivement autour de lui et finit par accepter:
« Merci m’seigneur, j’aurais bien b’soin d’une bonne bière tellement qu’j’ai soif! »
Hugo remarque aussi que sa façon de parler semble légèrement étrange, comme s’il forçait le trait. Le mendiant prend alors les devants et le dirige vers l’auberge du casque fendu :
« Vous d’vrez passer d’vant et aller acheter des bières et du manger, les pauvres et sales comme moi ne sont pas bien reçu  »
Lors du trajet, l’attention d’Hugo est briévement capturé par des bruits de bousculades successifs et, du coin de l’œil, il remarque un étrange individu avec une cape et une capuche qui semble le suivre.

D’une façon étrange, la grande majorité des gens semblaient ignorer complétement Snirff, certaines personnes fronçaient les sourcils sur son passage mais la plupart se contenter de discuter entre eux et de tituber, le bousculant sans ménagement. Son agilité d’homme rat lui permet cependant de se faufiler sans encombre à l’intérieur de la ville et d’aller jusqu’à l’auberge du casque fendu. Comme les autres, il est assailli par le bruit et les odeurs, mais l’agitation lui permet une fois encore de passer complétement inaperçu. Malgré que l’auberge est pleine de monde, la plupart des gens sont debout occupés à chanter, crier ou se disputer, il peut donc trouver une table libre dans un coin et s’assoir tranquillement. Une serveuse passe alors à côté de lui et lui lance sans même le regarder :
« Bonjour monsieur, je peux revenir vers vous dès que possible mais je vous recommanderais d’aller directement au comptoir, pendant que je m’occupe de nettoyer et ramasser le bordel des gens, ce vieux fainéant de Metos a beaucoup de temps libre  »

Zszaufein essaye de se faire le plus discret possible mais ce n’est pas exactement l’expert assassin que sa mère voulait et les résultats sont peu concluants, il se faufile comme les autres entre les humains mais se fait bousculer plusieurs fois, provoquant des petits cris d’indignation sans conséquence. Conscient de son manque de talent en la matière, il reste cependant à distance et suit l’étrange couple que forment le tieffelin et le mendiant humain.

Comme les autres aventuriers, Juan pénètre dans la ville sans rencontrer le moindre souci. Il approche le tavernier et se pose à côté d’une guerrière humaine qui vient de commander elle aussi. L’aubergiste prend son argent avec le même sourire que précédemment et, à nouveau, inscrit son nom dans l’une des colonnes de son registre. Lorsque le pistoléro demande une chambre, le sourire de Metos s’élargit encore :
«  Vous avez de la chance il ne nous reste plus qu’une chambre, c’est au premier étage, la troisième sur la droite, une bonne bière vous attendra à votre retour ça fera 2 pièce d’or  »
Après avoir réglé les deux pièces d’or supplémentaires Juan se dirige vers sa chambre. La chambre n’est pas très grande, elle dispose d’un lit une personne, une armoire et une commode. Tout est de mauvaise qualité mais au moins c’est une chambre individuelle… Après avoir entretenu ses armes et s’être rasé, il redescend vers la salle commune, l’agitation a encore monté d’un cran durant sa courte absence, mais il reste un coin avec des tables libres, non loin d’un étrange petit homme emmitouflé dans ses vêtements

Modifié par un modérateur mardi 17 mai 2016 17:03:06(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Bapt-Man  
#9 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 18:32:48(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690

Tim

10 / 10


Sur la distance qui séparait Timothee et son ancien tuteur, le druide pensa soudainement que Sir Edouard lui avait toujours paru vieux. Néanmoins ce dernier, certes bien plus protocolaire que la rigueur ne l'exige, n'était jamais avare de bons conseils.

Sénéchal, un plaisir de vous voir. En effet il est important de recevoir Sir Ethan rapidement. Merci d'être venu en personne m'en informer. Allons y prestement.

Impassible, le druide parlait d'un ton posé. Les deux hommes partirent et Sir Timothee se demandait ce que pouvait bien lui vouloir Sir Ethan, quitte à attendre comme un roturier. Non pas qu'un peu d'humilité ne ferait de mal à beaucoup de nobles, mais ajoutant à cela l'invitation de son père, c'était ... inhabituel d'agir ainsi.

Les sens de Timothee étaient aux affûts, comme d'usuel, attentif à sa bourse, attentif aux personnes l'entourant, les odeurs, les bruits, attentif aux sensations ... Une serpe battait son flanc gauche, tandis qu'une sacoche finement décorée et deux parchemins battait le droit. Son pourpoint blanc au blason des Aubépines s'assortait parfaitement avec les filigranes d'argent sur les revers de ses bottes cuissardes.

Par intérêt intellectuel et par courtoisie de conversation, Timothee interrogeait le sénéchal sur le trajet jusqu'au manoir. Étant arrivé la semaine suivant le tournoi de l'année dernière, Sir Timothee se renseignait sur les historiques des tournois organisés avant son arrivée à Melkyra.


  • Perception : 1D20+10 donne [8] + 10 = 18
  • connaissance (noblesse) : 1d20+1 donne [6] + 1 = 7

Modifié par un modérateur mercredi 18 mai 2016 13:24:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "


¥ + Ninji = <3
Offline danselune  
#10 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 18:49:44(UTC)
danselune
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/05/2013(UTC)
Messages : 1,288

Hugo
CA : 19/12/17
Jugement:1/1
Loyal Bon

11 / 11
« Attends moi là, je reviens ». dit-il au mendiant.
Hugo se dirigea vers l'auberge, évitant autant que possible les bousculades et n'hésitant pas à discrètement interposer son bouclier pour protéger sa bourse.
A mes agneaux.... que je puisse satisfaire rapidement à la demande de Mask et au prochain tournoi nous allons bien nous amuser avec vos bourses alléchantes.
Jetant un rapide coup d’œil à la pancarte placardée à la droite de l'établissement le jeune Tiefflin se dit que la justice était une vrai saloperie, ayant le monopole des inscriptions le tavernier gonflait ses prix et cela était considéré comme juste, un tel comportement dans un quartier nantis ne l'aurait pas dérangé mais ceci était une provocation à tout ces pauvres gens qui franchissait les portes de la ville, un moyen direct de leur jeter leur misère en plein face, eux qui ne venait que pour assister à de plaisantes festivités avant de retourner aux durs labeur.
Enfin.. il avait été commandité pour venir ici rétablir un semblant de justice après tout...
« Deux choppe et deux écuelles l'ami, et une inscription au nom de Hugo, sire de Ouerk » dit il en posant six pièce d'or sur le comptoir. Hugo avait choisir de s'affubler d'un titre d'une des noblesses mineurs de son lointain pays, lui même ne connaissait rien de ce duché et estimait que le risque était quasiment inexistant pour que quelqu'un en ait déjà entendu parlé.

« Chaud devant !! Chaud devant !! » Utilisant son bouclier pour protéger sa précieuse marchandise le jeune homme franchit tant bien que mal la foule, s'attirant parfois certains regards courroucé, son regards n'étant pas des plus aimable non plus il réussit à retrouver son mendiant sans encombre.
« Viens, allons parler un peu plus loin, à l'abri des oreilles indiscrètes. » dit- il en s'écartant de la foule. Il avait remarqué un individu qui semblait désintéresser à sa personne, probablement plus à sa bourse d'ailleurs, et il préférait avoir une vue dégagé pour pouvoir lui même épié cet individu encapuchonné.

S'adossant au mur, tendant écuelle et bière à son interlocuteur il reprit la parole:

« Alors, tu devais me parler de ce tournoi et de cette ville si je ne m'abuse, mais parle moi d'abord de toi » dit il en se désaltérant la glotte.
« Comment sa seigneurie s'occupe des gens comme toi? Les adeptes de Tyr prennent soin de vous? » demanda-t-il cyniquement.

6 PO déduit

Modifié par un utilisateur mardi 17 mai 2016 18:51:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Dasai  
#11 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 20:07:35(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

6 / 6

hmmm... Je ne suis pas persuadé de l'efficacité de mon camouflage
Je souris à l'ironie de la situation compte tenu de mon héritage et continue à les suivre de loin...
Bah, ce n'est pas ce saltimbanque et ce pouilleux qui vont me poser problème, continuons...
Je vois le tieffelin rentrer dans l'auberge, laissant le mendiant dehors, puis en ressortir quelques minutes plus tard avec de la nourriture et emmener le mendiant un peu plus loin
Compte-t-il l'assassiner? Cet idiot d'humain ne se doute de rien, suivre un inconnu pour une bière et un repas...
Je les suis, restant toujours légèrement à distance et essaye d'écouter ce qu'ils racontent
  • perception auditive : 1d20+1 donne [12] + 1 = 13
  • discrétion : 1d20+1 donne [3] + 1 = 4

Modifié par un utilisateur mardi 17 mai 2016 20:09:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MJAube  
#12 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 20:30:35(UTC)
MJAube
Rang : Lecteur

Inscrit le : 14/05/2016(UTC)
Messages : 69

Hugo s’éloigne quelque peu de la place et de la foule à la recherche d’un coin tranquille, étant donné l’agitation de la ville c’est presque impossible ! Il semblerait que l’intégralité de ses habitants (et plus encore) soient dans les rues. Il parvient cependant à trouver une ruelle plus calme et s’y engage, il a maintenant clairement identifié que quelqu’un le suivait, l’individu louche à même le culot de s’arrêter à une distance modérée et prétend examiner le paysage tout en tendant l’oreille, aussi discret qu’un tarrasque dans une maison de halfling.
Il s’adosse néanmoins au mur et prend une gorgé avant de s’adresser au mendiant :
«  Alors, tu devais me parler de ce tournoi et de cette ville si je ne m'abuse, mais parle-moi d'abord de toi  »
«  Comment sa seigneurie s'occupe des gens comme toi? Les adeptes de Tyr prennent soin de vous?  »
Le mendiant boit goulument sa bière et lui répond la bouche pleine :
« V’savez ya pas grand-chose à dire sur moi, les aléas de la vie ! Ma femme est morte et j’ai perdu mon boulot, j’demande dl’argent pour pouvoir vire »
Il s’étouffe à moitié avalant trop de choses en même temps et poursuit, soudain soupçonneux :
« Vous zêtes pas d’ici ? Z’êtes de la guilde aussi ? Qui c’est q’vous v’nez voir ? » Il s’interrompt et a l’air d’attendre une certaine réponse avant de continuer
Offline danselune  
#13 Envoyé le : mardi 17 mai 2016 22:14:29(UTC)
danselune
Rang : Habitué

Inscrit le : 15/05/2013(UTC)
Messages : 1,288

Hugo
CA : 19/12/17
Jugement:1/1
Loyal Bon

11 / 11
« Holà l'ami  »dit-il en rigolant « vas y doucement, je m'en voudrais que tu t'étouffe avec ton repas, je ne suis pas un assassin tout de même » lui sourit-il.

« Effectivement je ne suis pas d'ici, je suis venue visiter cette merveilleuse ville et peut être y remplir ma bourse. » Il soupesa le dit objet, faisant s'entrechoquer le peu de pièces y étant présente.

« Et toi d'où te vient cet accent bizarre ? »

Abaissant la voix il scruta le visage de l'homme afin de voir ses réactions:

« Aussi? de quel guilde fais tu donc partis? Je n'aime pas livrer mes secrets si facilement mon ami. On se laisse trop facilement entrainer dans une ruelle sombre pour y finir égorger par une bande d'amateurs en surnombre, alors vas y je t'écoute »

  • jet de diplomatie : 1d20+6 donne [19] + 6 = 25

Modifié par un modérateur mercredi 18 mai 2016 10:16:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Elfenduil  
#14 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 07:35:05(UTC)
Elfenduil
Rang : Habitué

Inscrit le : 11/02/2012(UTC)
Messages : 708
Belgium

Snirff Raktak
CA : 19/15/15

9 / 9



Snirff se demandait ce qu'il faisait dans une taverne aussi bruyante, il avait faim mais il ne comprenait pas vraiment ce qui l'avait attire ici. Insignifiant, l'homme-rat n'attirait pas l'attention sauf par son aspect un peu reboutant.
Il avait appris à prendre soin de son apparence, il était propre et ne sentait pas mauvais. Il fouilla dans son sac et en sortit deux pommes qu'il avait chapardé dans un champ avant d'entrer en ville, il commençait à les grignoter.

Il commença à observer les individus, il avait quand même un but précis d'être là. Ce genre d'endroit devait être fréquenté par les types qu'il recherchait depuis tant d'années. Sa haine avait disparue, il ne lui restait qu'une détermination à satisfaire une simple vengeance.

L'alchimiste observa également les alentours afin de s'échapper, ce genre de lieu et la boisson alcoolisé favorisaient les rixes et il ne voulait pas être au milieu d'une bagarre.

Dès que la servant serait à portée de voix, il lui demanderait de remplir son outre d'eau.

Je prends mon temps pour regarder/observer, donc je prends 20, avec mon bonus, cela fait 27
Offline crysania  
#15 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 09:02:50(UTC)
crysania
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 579

Crysania

18 / 18
Le tavernier me tend une bière de couleur douteuse, mais j'ai très soif, et voilà une éternité que je n'ai pas bu de bière. Je la savoure donc avec plaisir.
Enfin une bonne bière !
Il prend mon nom et m'inscrit dans les registres du tournoi.
Le tavernier pourra peut-être m'indiquer où trouver un bon magicien. Depuis que je suis petite, je pense sentir la magie en moi, mais peut-être n'est-ce rien d'autre que mon imagination ?
J'en profite pour lui lancer :
«  Merci l'ami ! J'aurai besoin d'un endroit pour dormir pendant les festivités : la salle commune m'irait parfaitement ! Est-ce qu'il y a encore de la place ? Également, pourrais-tu me donner l'adresse d'un bon magicien en ville ? »
Je continue de siroter ma bière, et j'observe ce qu'il se passe autour.
  • perception : 1d20 donne [13] = 13
Valar Elnaril, Demi-elfe Magus Lamelié (3), BZ-156
MJ de Hell's Vengeance, AY-186
Nhila, Sorcière(2) Femme-rat, Q-196
MJ de La colère des justes, AF-207
Offline MJAube  
#16 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 11:16:15(UTC)
MJAube
Rang : Lecteur

Inscrit le : 14/05/2016(UTC)
Messages : 69

Hugo poursuit sa discussion avec le mendiant :
« Holà l'ami, vas-y doucement, je m'en voudrais que tu t'étouffe avec ton repas, je ne suis pas un assassin tout de même  »
« Effectivement je ne suis pas d'ici, je suis venue visiter cette merveilleuse ville et peut être y remplir ma bourse  »Il soupèse le dit objet, faisant s'entrechoquer le peu de pièces y étant présente.
« Et toi d'où te vient cet accent bizarre ?  »
Abaissant la voix il scruta le visage de l'homme afin de voir ses réactions:
« Aussi? De quelle guilde fais-tu donc partis? Je n'aime pas livrer mes secrets si facilement mon ami. On se laisse trop facilement entrainer dans une ruelle sombre pour y finir égorger par une bande d'amateurs en surnombre, alors vas-y je t’écoute  »
Le mendiant hésite à nouveau, il semble réfléchir aussi rapidement qu’il en est capable aux insinuations de l’inquisiteur et répond :
«  Finir égorger… »
Ses yeux semblent hésiter entre la peur provoquée par ces mots et l’avarice due au bruit des pièces s’entrechoquant. Il comprend enfin que l’individu en face de lui n’est pas rattaché à la guilde et, sa conviction raffermie, il poursuit :
«  personne n’égorge personne dans cte ville sans que la guilde n’l’ sache ! J’n’suis qu’un informateur j’écoute c’que les gens racontent et suis payé pour ça… J’peux vous introduire mais la guilde n’aime pas qu’on dise des choses sur eux… P’tetre que je peux être persuadé  »
Il regarde ensuite Hugo avec son plus beau sourire éraillé.

A quelques pas de là, Snirff prend ses aises dans la taverne, il se cale profondément dans son siège et observe les environs. La taverne n’est pas très grande mais surpeuplée, il compte une petite vingtaine de tables mais une bonne centaine de personnes. A part la porte d’entrée, et des petites fenêtres haute par lesquels un homme ne pourrait pas passer (un homme-rat… peut être, il faudrait faire preuve d’agilité), il ne semble pas y avoir beaucoup de points de sortie. Il y a bien deux portes derrière le comptoir et une porte de chaque côté de celui-ci mais il n’a pas la moindre idée d’où elles donnent.
La foule est majoritairement composée de gens du peuple, mais il distingue aussi quelques personnes en armure. La plupart des gens sont debout, une choppe à la main, en train de beugler, chanter, danser ou de se disputer mais il remarque que plusieurs tables semblent pratiquer des sortes de jeu. Il peut clairement apercevoir un concours de bras de fer, et quelques jeux de dés dont il ne parvient pas à distinguer le fonctionnement. Des badauds sont rassemblés autour de ses tables et encouragent leur joueur préféré ou attendent leur tour. Après une ou deux minutes d’observation il comprend que ses tables sont ouvertes à tout le monde et remarque que certains joueurs semblent gagner plus souvent que d’autres.
En écoutant les conversations ambiantes, il n’apprend rien de particulier, malgré le brouhaha il discerne les habituelles conversations de bar qui semblent aujourd’hui centrées sur le tournoi.
« …Plein de nouveaux aujourd’hui….Tournoi….Gagnera  »
« UNE BIERE !!!!  »
«  Je suis sûr que j’ai ma chance contre George au bras de fer  »
« …J’ai tué 7 orcs à moi tout seul….TAVERNIER !!!!!!!!!!!!!  »
« … Tournoi…... Entrainé  »
«  J’ai une stratégie, je vais faire fortune au jeu de l’hydre  »
«  Klein va gagner… comme l’an dernier  »
A l’autre bout de la salle, il distingue un individu de taille et de corpulence moyenne, en train de boire de l’eau (de l’eau !) avec une femme sur chaque genou. L’homme approche la trentaine, de taille et de corpulence moyenne, il a le regard dur des personnes qui ont vu la mort de près à de nombreuses reprises et porte une armure de plaque partielle qui couvre ses points vitaux. Une épée longue pend à sa ceinture. Il semble détaché de la situation, son esprit concentré sur quelque chose d’autre et offre un contraste surprenant au reste de la taverne.

Crysania savoure sa bière et lance au tavernier
«  Merci l'ami ! J'aurai besoin d'un endroit pour dormir pendant les festivités : la salle commune m'irait parfaitement ! Est-ce qu'il y a encore de la place ? Également, pourrais-tu me donner l'adresse d'un bon magicien en ville ?  »
Ce dernier réfléchit et répond 2 secondes plus tard
« Hmmm… Nous avons un paquet de magiciens à la cour mais je doute qu’ils soient disponible aujourd’hui… Il y a bien le vieux Marik dans la partie est de la ville mais c’est un grincheux, je ne sais pas s’il vous aidera ! En tous cas vous ne pouvez pas louper sa tour, c’est le seul bâtiment de plus de 5m de haut dans cette zone, lorsque vous sortez d’ici, traversez la place en marché tout droit pendant 10 minutes, vous apercevrez la tour  »
Il sourit à nouveau avant d’ajouter
« Vous devriez vous presser, le tournoi commencera dans trois heures juste après ça…  »
Il monte soudain sur son comptoir et entonne d’une voix qui couvre sans problème le brouhaha :
« Votre attention s’il vous plait ! Nous allons commencer notre grand concours annuel, je rappelle que l’an dernier personne n’a été à la hauteur ! Essayez donc de boire un baril complet de bière et il est gratuit, échouez et vous me devez 5po  »
A peine ces mots prononcés qu’une bonne douzaine de personne se précipitent vers l’autre bout du comptoir pour participer et que la populace forme un cercle autour d’eux, anticipant déjà ce qui doit être un moment hilarant pour eux.
Crysania observe la scène en sirotant sa bière et obtient les même informations que Snirff, elle ne remarque cependant ni l’emplacement des sorties éventuelles, ni la table avec l’homme étrange


Offline crysania  
#17 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 12:18:31(UTC)
crysania
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 579

Crysania

18 / 18
Je remercie chaleureusement l'aubergiste, finis ma bière, me lève et sors de la taverne en évitant les sauvages qui se ruent pour le concours de l'aubergiste.
Ces ivrognes vont s'entre-tuer pour une cirrhose... Pathétique. Je ferai mieux de me dépêcher, le tournoi commence dans 3 heures, et je dois voir ce Marik aussi vite que possible.
Je suis les indications de l'aubergiste en traversant la place et en marchant pendant environ 10 min.
Une fois la tour à vue, je m'en approche et observe l'entrée.
  • Perception : 1d20 donne [11] = 11

Modifié par un utilisateur mercredi 18 mai 2016 12:52:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Valar Elnaril, Demi-elfe Magus Lamelié (3), BZ-156
MJ de Hell's Vengeance, AY-186
Nhila, Sorcière(2) Femme-rat, Q-196
MJ de La colère des justes, AF-207
Offline Duck Gauthier  
#18 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 12:35:04(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,348
France
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Juan Esperansa
audace : 2/2

12 / 12




Je finis tranquillement ma bière, me plaignant mentalement du prix exorbitant de la chambre. Ma bourse devenant vraiment légère, je choisis de profiter de cette nuit paisible mais ensuite de me serrer la ceinture le temps de me renflouer. Une fois la choppe vide, je me renseigne sur le lieu du tournoi et y vais afin de ne pas être en retard. Sur le chemin, je réfléchis à une stratégie de combat. Je part au centre, j'attaque, je me replis... Ou alors je l'attend ? Oh et puis zut ! J'improvise. On verra bien.

Arrivé au lieu dit, je cherche l'entrée et une fois à l'intérieur, je commence à m'échauffer, tans les bras pour dégainer que les jambes pour foncer. Une fois cela fait, je m'assois et ferme les yeux, cherchant à réunir ma concentration et songeant au combat et à la surprise certaine de mon adversaire une fois mon arme dégainé.

Modifié par un utilisateur lundi 6 juin 2016 13:01:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline MJAube  
#19 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 14:26:18(UTC)
MJAube
Rang : Lecteur

Inscrit le : 14/05/2016(UTC)
Messages : 69

Timothée et son sénéchal se dirigent vers le centre de la ville tout en discutant. Edouard pêche par déformation professionnelle et lui fait presque un cours professoral sur le tournoi :
« Comme vous n’êtes pas sans savoir, le seigneur Tharn est un homme avisé et intelligent, il a à cœur de garder la main mise sur tous les aspects de sa ville. De la même façon qu’il a compris l’utilité d’une guilde de voleurs et d’un clergé puissant, il a souvent besoin de mercenaires pour des missions moins… reluisantes… Ainsi ce tournoi a été créé avec un double but en tête. Evidemment le tournoi est une occasion festive – et il a veillé à l’ampleur de l’évènement avec sa propre bourse – qui va relancer tous les commerces, attirer des voyageurs , faire consommer la populace et lui remonter le moral mais aussi et surtout une occasion pour Tharn de découvrir de nouveaux talents martiaux, peu importe le vainqueur, la plupart des participants qui lui paraissent prometteurs sont invités à s’entretenir avec un de ses lieutenants et se voient offrir un contrat particulier »
Il s’arrête quelques secondes, regarde Timothé dans les yeux et reprend, sans le moindre changement d’expression sur son visage
« … Enfin c’est ce qui se dit, vous savez bien que je ne prétends pas connaitre les arcanes de la politique et ses tenants et aboutissants…. Quoiqu’il en soit ce tournoi a été créé deux années après que le seigneur Tharn soit nommé gouverneur de Melkyra, c’est-à-dire il y a 8 ans, les règles ont évoluées, car figurez-vous qu’à l’origine la magie était autorisée, ce qui n’a guère plut à l’académie de mage qui refusait de voir ses jeunes membres prometteurs et orgueilleux aller se faire transpercer pour la gloire, l’arbitrage est aussi désormais plus strict et annonce la fin des combats avant la mort de l’un des participants… La plupart du temps. Ce tournoi a été gagnée les trois dernières années par Klein, un mercenaire dont je ne connais pas grand-chose qui semble avoir son port d’attache au château, certains murmurent même qu’il exerce une influence négative sur le seigneur Tharn mais je n’attache que peu de foi à ces ragots  »
Il continue ainsi pendant tout le trajet en lui parlant des divers participants prometteurs, de certains combats mémoriaux et du prestige qu’a en général le vainqueur auprès de la gente féminine.
Ils sont très brièvement arrêtés par les gardes de la partie haute de la ville, qui ouvrent les lourdes portes en fer forgé pour eux et poursuivent leur route jusqu’aux bureaux de la famille Aubépine sans interruption.
Devant les bureaux Aubépine, il peut voir 5 gardes en armure de plates portant le blason des Ekmar fièrement sur leur cuirasse. A son passage ils inclinent respectueusement la tête. A peine entré dans le bureau, il voit un jeune homme dans la vingtaine, grand, athlétique et plutôt bel homme se lever d’un bond et venir le saluer :
« Bonjour seigneur Aubépine, je suis Ethan, fils de Danton Ekmar, mais je suis sûr que vous savez cela  »
Timothée savait qui était Ethan mais le connaissait très mal, il savait juste qu’il était le fils prodige et ambitieux de Danton. « un esprit acéré et une ambition débordante » disait-on dans certains milieux informés.
«  Vous vous demandez sans doute pourquoi mon père vous a invité  » poursuit-il sans laisser Timothée répondre «  Je vais être très franc avec vous, mon père – Tyr le bénisse – est vieux, pas vieux comme Elminster mais disons qu’il a eu une vie bien remplie et que les guérisseurs ne lui donnent plus très longtemps à vivre et il commence à s’inquiéter très sérieusement de sa succession. Il se trouve qu’il est en train de me léguer petit à petit son empire commercial – qui, soit dit en passant génère des centaines de milliers de pièce d’or chaque année, un vrai bijou ! - et j’ai récemment pris le contrôle des activités de transports et je me suis aperçu que nous ne tournions qu’à 64% de notre capacité… Vous vous rendez-compte ? 64% ?! Nous avons même des caravanes qui partent de Melkyra à Syldarys à moitié vide !  » Il s’arrête pour laisser le temps à Timothée de réagir et reprend «  Quoi qu’il en soit je suis en bonne voie pour corriger cela et j’ai fait quelques enquêtes pour trouver un secteur d’activité que nous pourrions utiliser… Nous perdons des sommes folles ! Enfin plutôt nous ne les gagnons pas, mais j’ai le sentiment que j’ai trouvé quelque chose qui pourrait marcher  » à nouveau il s’interrompt quelques instants pour observer la réaction de son interlocuteur et poursuit « Ma sœur quant à elle a déjà 17 ans et n’a toujours pas de prétendant. Vous vous rendez compte ? 17 ans ?! Pauvre petite chose… Quoi qu’il en soit j’ai le sentiment que nous nous reparlerons souvent et bientôt, je vous verrais dans notre loge, avec mon père, des gardes viendront vous chercher d’ici une heure pour vous escorter jusqu’au stade… Avec tous les ivrognes qui trainent, on ne sait jamais ce qu’il pourrait se passer ! Ravi de vous avoir rencontré sieur Aubépine  »
Il laisse à nouveau le temps à Timothée de réagir puis part d’un pas vif rejoindre ses gardes qui l’attendaient dehors en laissant le druide réfléchir à ce court et étrange entretien.
jet de psychologie : 13, jet d'intelligence : 17


Plus loin, dans la partie est de la ville basse, Crysania localise la tour du fameux Marik facilement et s’en approche. C’est une tour tout ce qu’il y a de plus classique, cylindrique et construite en pierre, son sommet trône à plus de 15m de haut mais elle semble étrangement peu large. Une porte en bois massif tout aussi classique donne sur la rue et en son centre, on peut apercevoir un anneau en fer simple que l’on peut lever et abaisser sur la porte pour s’annoncer.
Crysania essaye de pousser la porte mais celle-ci ne bouge pas d’un poil, elle fait donc ce pour quoi cet anneau semble fait et l’abaisse bruyamment. La porte s’ouvre et crysania rentre dans un hall d’accueil. Elle attend en observant la salle
jet de perception : 18
Le hall d’accueil est circulaire et semble faire au moins 10 fois la surface de la tour. Ce hall est richement décoré et on pourrait se croire dans une maison noble, des toiles de maitre aux murs, des tapis luxueux et un mobilier de qualité. En plus de la porte d’entrée qui s’est refermée d’elle-même, les seuls accès à cette salle semblent être un escalier en colimaçon et une porte noire de l’autre côté
Après quelques minutes d’attente, une petite créature grise et rachitique vient la rejoindre en voletant avec ses ailes qui semblent à moitié dévorées par les mites. Elle semble complétement blasé et lui demande sans même la regarder
« Qu’est-ce que vous voul…  »
Il s’interrompt et indique à Crysania de monter les escaliers d’un geste de la main avant de repartir d’où il était venu. Crysania suit les indications du méphite et monte les escaliers pour se retrouver dans une autre salle circulaire encore plus grande que la précédente, celle-ci est remplie d’étagères contenants des centaines de livres et d’ateliers sur lesquels reposent le même nombre de parchemin.
Un petit homme au visage marqué par l’âge, vêtu d’une simple robe grise, s’approche d’elle sans dire un mot et l’observe attentivement pendant de longues secondes.
« Ah ! Une femme ? Une guerrière ? Du nord je suppose ? Pourquoi ai-je été alerté ?  »
Il prend son inspiration, comme pour s’apprêter à crier, s’interrompt et regarde à nouveau Crysania, l’air déçu
«  je vous ai reçu car j’ai détecté de la magie, je pensais avoir à faire à un confrère  »
Il regarde à nouveau Crysania fixement pendant de longues secondes avant de conclure :
« Alors ? Quoi ? Je n’ai pas que ça à faire ! Maintenant que vous êtes là, dites-moi ce que vous voulez…. Vite !  »

Dans la taverne du casque fendu, Juan attend que l’aubergiste ait fini d’apporter un baril à chaque participant et lui demande où se situe le tournoi, celui-ci répond, légèrement contrarié en comprenant la raison de sa question :
«  C’est à côté, à l’ouest d’ici – c’est pour ça que je m’occupe des inscriptions – , tournez deux fois à droite en sortant puis tout droit, vous ne pouvez pas louper l’arène. Mais le tournoi ne commence que dans 3h, vous avez largement le temps, je vous recommande de profiter d’un repas ou des jeux proposés dans la taverne avant d’y aller  »
A moins que Juan ne souhaite rester, auquel cas je le laisse faire ce qu’il veut dans la taverne et j’éditerai
Il n’insiste pas devant le refus du pistolero et celui-ci suit ses directives. Après une ou deux minutes de marche, de lourds panneaux en bois indiquent la marche à suivre pour rejoindre l’arène. Une fois au pied de celle-ci deux pancartes indiquent « participants » et « spectateur ». Il arrive alors dans une salle sombre au fond de laquelle une jeune femme à l’air ennuyé parle avec plusieurs guerriers :
« Puisque je vous dis que les derniers registres ne sont pas encore arrivés ! Patientez ici, ils arriveront sans doute dans l’heure, nous avons toujours des participants qui s’inscrivent à la dernière minute  »
Elle tient le même discours à Juan lorsqu’il se présente.

Modifié par un modérateur jeudi 19 mai 2016 11:26:30(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline crysania  
#20 Envoyé le : mercredi 18 mai 2016 16:52:16(UTC)
crysania
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/04/2016(UTC)
Messages : 579

Crysania
Rage : 11/11
CA : 14

18 / 18
Le tavernier m'avait prévenu que ce vieux mage était grincheux, mais il a détecté de la magie : je ne suis pas folle !
Je regarde fixement le mage et esquisse un sourire.
« Je m'appelle crysania. Merci de me recevoir. Je suis en effet une guerrière barbare du nord. »
Je m'avance en regardant mes mains.
« Depuis toute petite, je ressens quelque chose en moi, mais je ne sais pas quoi. J'ai toujours su que c'était de la magie, mais sans jamais en être sûre. Ma mère m'a toujours forcé à rejeter ce don et à le cacher. Je suppose que la magie n'est pas bien vue chez les guerriers du nord.
J'ai besoin de votre aide... Je dois savoir d'où vient cette magie, et comment la maîtriser.
Pouvez vous m'aider ? »

Je relève les yeux et regarde le mage en écoutant sa réponse.
  • utilisation d'objets magiques : 1d20+2 donne [3] + 2 = 5

Modifié par un modérateur jeudi 19 mai 2016 10:44:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Valar Elnaril, Demi-elfe Magus Lamelié (3), BZ-156
MJ de Hell's Vengeance, AY-186
Nhila, Sorcière(2) Femme-rat, Q-196
MJ de La colère des justes, AF-207
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Similar Topics
[AP13] La Colère des Justes - Journal de campagne (AP13 - La colère des justes)
par RING3R 03/06/2019 16:19:12(UTC)
Des infos sur la campagne Age of Ashes (l'Âge des Cendres) (Playtest Pathfinder)
par Dalvyn 23/03/2019 02:32:11(UTC)
Début de campagne (AP13 - La colère des justes)
par Chrome 19/03/2019 18:49:17(UTC)
[STARFINDER / IRL PARIS ] Recrute joueurs pour campagnes STARFINDER (Recrutement pour les parties)
par Svartalfar 12/03/2019 14:03:28(UTC)
[Roll20][Discord][Fin du recrutement] Cherche 5 joueurs pour campagne originale (Recrutement pour les parties)
par Magrar 25/02/2019 20:05:33(UTC)
Régent de Jade, sortie de la campagne (Autres AP et modules)
par Kukai 29/12/2018 20:20:43(UTC)
[Roll20/Discord] Doméria campagne vivante (Recrutement pour les parties)
par Mercanti 06/11/2018 21:49:26(UTC)
[Complet] [Roll20 Discord] Skull & Shackles campagne 2 joueurs (Recrutement pour les parties)
par Stormshield 08/10/2018 15:31:05(UTC)
Bande annonce pour la campagne le Retour des Seigneurs des Runes (La taverne de Cayden Cailéan)
par Dalvyn 21/09/2018 15:29:33(UTC)
Jouer des campagnes Pathfinder avec le système Cypher (Autres aventures)
par Zoll 28/06/2018 23:48:30(UTC)
Créer une mini-campagne au sein d'une campagne principale (Autres aventures)
par Magicgus 15/06/2018 13:12:58(UTC)
[PaizoCon] Informations sur les dernières campagnes PF1 (Campagnes et modules officiels)
par Dalvyn 29/05/2018 18:28:14(UTC)
Recrute pour campagne maison (PF) (Recrutement pour les parties)
par Mozgor 25/05/2018 21:01:10(UTC)
Idées de build pour Enquêteur ? (pour campagne : Conseil des voleurs) (La fabrique de personnages)
par Alastor80 01/05/2018 12:31:51(UTC)
[Aide pour Campagne/Monde] Kanka.io (Liens & autres sites)
par ragzerag 05/04/2018 14:39:20(UTC)
[Paris] Recherche de campagne/partie (Recrutement pour les parties)
par Tsuba 02/04/2018 20:19:30(UTC)
Recrute joueurs sur Amiens pour campagne "Conseil des voleurs" (Recrutement pour les parties)
par Alastor80 22/03/2018 15:59:33(UTC)
Fin officielle de la campagne ? [Spoilers] (AP2 - La Malédiction du Trône écarlate)
par MRick 21/03/2018 18:38:23(UTC)
Partage de la campagne sur roll20 (AP10 - Skulls & Shackles)
par Robwoud 15/02/2018 15:26:34(UTC)
préparation de campagne (AP10 - Skulls & Shackles)
par larkin 01/02/2018 23:42:22(UTC)
Joueur expérimenté cherche campagne/scénarios pour les Week end (Recrutement pour les parties)
par Darcia 28/01/2018 18:06:26(UTC)
La campagne des drow (Autres aventures)
par Lilawoan 15/01/2018 10:32:50(UTC)
[IRL Paris]Recherche 1 joueur pour la campagne L'Eveil des Seigneurs des Runes [COMPLET] (Recrutement pour les parties)
par Balthus 04/01/2018 09:51:07(UTC)
Choix d'une nouvelle campagne, doute!! (La taverne de Cayden Cailéan)
par Kukai 14/12/2017 18:05:05(UTC)
Battlemaps pour la campagne "Malédiction du Trône écarlate" (AP2 - La Malédiction du Trône écarlate)
par Dalvyn 01/12/2017 16:57:47(UTC)
12 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET