Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages<12
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Online Luciole  
#21 Envoyé le : jeudi 29 novembre 2018 00:23:09(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


L'arrivée de Djaimis est saluée d'un sourire amusé. La fougue du sylphe, et son enthousiasme, sont toujours rafraîchissants même s'il est loin d'être le plus fiable des compagnons. Ca lui passerait avec l'age et l'ambition qu'il ne cachait pas toujours assez.

Le drow souleva a demi sa tasse, glissant en plaisantant.
«  Je suis curieux de savoir ce que tu as à nous proposer. Et puis, à nous quatre, à moins que tu ne propose d'aller cambrioler le bureau de Nilésia, je voit mal ce qui pourrait nous résister  »

Tandis qu'il sirote à petite gorgée sa boisson, Firwin haussa un sourcil... Des... remerciements? Voilà qui était surprenant. Et de son point de vue leurs premiers moment ensembles étaient tout à faits satisfaisants... voir même cordiaux. Enfin, relativement... En prenant en compte bien sur les normes en vigueur mais...

Mouais... c'est sans doute pour les deux autres et particulièrement la Princesse qu'il dit ça... en tout cas la suite promet d'être bien plus sérieuse et le bretteur suivit avec attention... Qu'est ce qui se cachait derrière autant de compliments...

Il n'avait cependant pas prévu la suite et, ne dut qu'à un réflexe de dernière minute de ne pas s'étouffer avec sa bière.

« Bordel Zszaufein ! C'est une blague !?! » Lacha Firwin, reprenant son souffle. Et contrairement à son habitude, l'indé n'avait pas l'air jouasse du tout. Le sourire qui dansait sur ses lèvres quelques instants auparavant a totalement disparu. « On t'a fait tourner en rond parce que tu est un bejaune, c'est ça? Tu n'est pas mêlé à ça quand même ? Tu n'es pas suicidaire à ce point? »
Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...


Le dévisageant fixement, l'indé rajoute, sans se soucier du tout des autres présents. La chose est trop importante pour qu'il prenne des gants.

« Parce que si c'est le cas, franchement, annonce à ton commanditaire que tu ne prends pas le job. S'évader en vie après s’être fait jeter au mitard aurait plus de chance de réussir.  »

Modifié par un utilisateur jeudi 29 novembre 2018 20:32:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline dasai  
#22 Envoyé le : lundi 3 décembre 2018 18:19:43(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

L'elfe noir marqua un dixième de seconde d'arrêt, la situation ne lui avait pas plu mais son factorum le tenait et il avait préféré paraître docile en attendant d'avoir plus de cartes en main. Il s'était douté que la mission cachait quelque chose, mais, il imaginait que le marché était équitable, en considérant le répit qu'il s'était acheté... Après tout sa mère ne s'arrêterait pas après un échec et la prochaine fois risque d'être bien moins agréable...
Il commençait cependant à regretter...La réaction de son compatriote était tout sauf feinte...
Il sourit à ses compagnons en répondant
« Cela dépend de quoi tu parles... Je pense que cette affaire a probablement d'autres implications mais elles ne nous concerneront pas. De notre côté, nous entrons, récupérons l'épée, peut être quelques matois à occire, et nous sortons. L'arme sera livrée dans l'heure et nous lui dirons adieu. »

Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...

thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#23 Envoyé le : lundi 3 décembre 2018 21:39:59(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Si tu écoute calmement ce que Zszaufein a à vous raconter, il devient rapidement évident que la lenteur avec laquelle tu sirote ta boisson n'est pas seulement due à sa piètre qualité... La réaction de Firwin n'a pas grand chose a envier a celle qui couve derrière tes lèvres et te permet d'un peu plus cogiter avant de répondre, songeant aux dangers que court une certaine écervelée... Le plus inquiétant est que Firwin semble avoir une vague idée de ce dont il retourne...

Plutôt que te récrier en commentant la légèreté avec laquelle le travail est proposé tu demande d'un ton calme :

« Zszaufein... Tu sais ce qu'es un dédale ?

Car a moins que t'ai un secret miraculeux dont tu dois absolument nous faire part... Le problème des dédales c'est pas que personne ne sait à quoi il ressemble. Le problème est qu'on ne sait pas à quoi ressemble un dédale. Ce sont Ses prisons. »


Tu serais presque tentée d'en parler sur un ton enthousiaste car ce serrait bien là une expérience pour le moins palpitante mais... Non. Tu es plus sombre qu'autre chose. Visiblement peu convainque que cette expérience là vaille le coup d'être vécue.



Online Luciole  
#24 Envoyé le : mardi 4 décembre 2018 00:58:42(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Firwin soupira, dépité. Il s'était pourtant promis de ne pas se mêler plus que déjà fait de cette histoire... et voila... ça lui retombait dessus. Comment avait dit Ast' déjà ? Se fourrer dans la gueule du loup à cause d'une jolie breloque... c'était bien ça... Bon, au moins, c'est vrai qu'elle était jolie, la breloque. Mais tout de même.

Vérifiant du regard la porte bleue était fermée et leur assurait un minimum d'intimité, il reprit, d'un ton volontairement plus léger mais son sourire n'était pas revenu et ses yeux restaient durs.

« C'est beaucoup plus complexe que ça. Ton commanditaire n'a donc pas daigné te donner les détails comptant sur ton ignorance pour te jeter dans la gueule de la tarasque. Je vais y remédier mais je vais avoir besoin de votre discrétion.  » Il attendit un hochement de tête de la part des présents et continua.

« Déjà, ce n'est pas "peut-être quelques matois à occire", y a de très gros risques que ça vire au bain de sang complet cette histoire et les meurtres ont déjà commencés. Un de mes amis s'est fait éventrer hier soir juste parce qu'il avait entendu des crevards en parler et qu'ils voulaient garder le soltif, et pourtant c'est un sacré lascars. Zszaufein, tu as déjà entendu parler de la Kiegtanz? Il y a déjà un sacré paquet de prétendants pour cette lame. Les Marqués donc, l'Harmonium et la garde Fatale. Minimum. Et pour les deux derniers, croit moi, ils élimineront tous ceux qu'ils croiseront sans le moindre état d'âme. J'ai vu le factor Fataliste hier, et c'est pas un rigolo. Je vous laisse imaginer combien d'autres concurrents sont sur ses traces.

Ils savent où aller chercher cette épée et surveillent entre autre, l'entrée du dédale. Et vu c'que j'ai gagné, simplement en offrant quelques informations, permet moi de te dire que tes 50 blanchettes ne font pas le poids.  »


Le drows marqua un temps d’arrêt, prenant une gorgée et rajoutant...
« Et vu ladite épée... je les comprends. La chanson dit que sa puissance était... et bien... elle avait permis la formation d'une faction qui a eut les yeux un peu trop gros et qui a provoqué Son intervention... d'où le fait que Vartus se soit retrouvé dans un dédale. Et que l'ensemble de ses partisans aient disparus de Sigil dans les heures qui ont suivit. »

Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...


«  Dédales qui effectivement sont réputés pour être sans retour. Même si tu présente ça de manière facile, personne n'y est jamais parvenu jusqu’ici... ou du moins, personne ne s'en est jamais vanté.  »
Ajoute il, négligemment...

Offline Lematou  
#25 Envoyé le : mardi 4 décembre 2018 09:01:54(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Djaimis

23 / 23

CA17 (C14,D13)
Ref 19 / Vig 14 / Vol 12
Héros, l'espace
d'un moment

« Cinq cents jaunets !? Zszaufeiin, mon pote, toi tu sais comment enrober tes proposes ! » s'exclame Djaimis, évidemment ravi.

« Compte sur moi ! Ça tombe bien, j'suis en vacances. » ajoute le génasi de l'air, avant de déchanter suite à l'intervention de Firwin puis d'Airi

Djaimis écoute, attentif. Ses quinquets dansent d'un elfe à l'autre. Et à mesure que la conversation va bon train, son expression s'assombrit.

« Par la Dame ! C'est pas tout à fait une ballade de santé, ton job, Zszaufeiin...  » balance Djaimis, un rien amer.

Puis, prenant un air malicieux - un peu forcé, le sylphe ajoute, plein d'espoir : « Mais, sans trop jouer sur les mots... Sa prison, c'est pour ce zigue : Vartus. Nous, on va pas s'en mêler. J'veux dire, la mission c'est lui chourer son épée, pas le faire évader, hein, Zszaufeiin ? Alors, si on se débrouille pour que Vartus reste bien sage dans sa Cagette, on risque pas sa colère. »

Puis, avec le ton des personnes qui cherchent à se convaincre elle-mêmes, Djaimis embraye : « Parait qu'il y a toujours une sortie à ses Cagettes. Une sortie impossible à trouver pour le bougre qu'Elle y coince - histoire qu'il enrage jusqu'à la fin d'son temps... Alors, si on m'a pas boni n'importe quoi, l'astuce, si j'puis permettre, c'est d'savoir quel genre de sortie l'encagé serait bien incapable de trouver de lui-même. Si on en sait suffisamment sur lui - et le pourquoi qu'il s'est fait encagé, avec nos gamberges de haute voltige, ça devrait passer crème. »

Enfin, cherchant de ses mirettes azur celles émeraudes de Zszaufeiin, Djaimis remarque - enfin, c'est presque une question plutôt qu'une remarque : « Pour sûr qu'si Zszaufeiin se lance, c'est qu'il est bien rencardé sur c'l'encagé à qui il veut rendre visite... Hein, Zszaufeiin ! »

Pour Airi (& Djaimis) ; Zsz & Fifi, vous pouvez lire (sans incidence) :

C'est subtil, mais vous avisez que, pendant qu'ils branlent du râtelier, les deux drows ont les mains qui s'agitent, comme soulignant chaque mot, et semblent avoir du mal à tenir en place - un peu comme si leur chaise leur faisait mal au fondement, qu'ils subissaient un agaçant mal au dos...

Linguistique ou Psychologie DD18
:


  • Djaimis (linguistique DD18) : 1d20+7 donne [12] + 7 = 19
  • & Djaimis (local DD15) : 1d20+7 donne [14] + 7 = 21

Modifié par un utilisateur mardi 4 décembre 2018 19:07:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#26 Envoyé le : vendredi 7 décembre 2018 18:11:23(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

Le drow ne démord pas de son sourire
« Exactement ce que dit Djaimis. Le dédale est pour le fou qu'elle a enfermé, nous faisons en sorte qu'il y reste et nous n'aurons pas à craindre sa colère. Nous nous débarrassons de l'arme au plus vite et les ennuis changent de propriétaire. A défaut d'être facile, ce travail n'a rien de compliqué... Rien qu'une bande d'aventurier chevronnés tels que nous ne puisse gérer en tous cas... »
Zszaufeiin tira sur sa pipe et écarta les mains, paumes ouvertes
« Bien sur, il nous appartient de mitiger les risques à nous quatre, je suis sur que nous parviendrons à deviser un plan qui nous donnera bien plus de chances de réussite que tous les matois qui ont essayé avant... »

Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...

Modifié par un utilisateur vendredi 7 décembre 2018 18:11:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#27 Envoyé le : samedi 8 décembre 2018 17:45:14(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Ah... Cette vieille rengaine. Le problème c'est que les rumeurs sont bien souvent ce qu'elles semblent être : des rumeurs. Et tu ne vois pas particulièrement de raison de plus faire confiance a celle-là qu'a celle qui dit (et ressemble nettement plus a un fait) que personne n'en est jamais ressorti. Tu soupire :

« Ouais... J'ai déjà entendu cette chanson. Sauf que j'ai jamais entendu quelqu'un me parler d'un mec qui aurait un jour réussit a ressortir d'un dédale. Fait pour lui ou non.

Et puis... Avec les fatalistes et l'harmonium dans la balance... Non. J'ai beau avoir une très haute estime de nos capacités... C'est juste du suicide. Nous ne sommes chevronnés qu'au vu de notre âge. Faut redescendre... »


Tu marque une pause pour observer les autres quelques instants... Puis tu ajoute, généreuse et visiblement peu convaincue par ce que tu t'apprête a dire :

« Mais bon... Si tu y tiens absolument on peut essayer de chercher quelques infos... »

Modifié par un utilisateur samedi 8 décembre 2018 17:46:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Online Luciole  
#28 Envoyé le : dimanche 9 décembre 2018 00:04:03(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Firwin hocha la tête tandis que sa mine se fit plus préoccupée, et il retint un sarcasme devant la désinvolture affichée par le sylphe et l'autre drows.. Bon sang, ces andouilles n'avaient absolument rien compris à la façon de présenter le problème, et s'il connaissait bien la fille de grossium il allait falloir prendre les choses en main de façon plus visible et poser quelques bases. Sinon Airi ne marcherait jamais... Il afficha un demi sourire.

« En parler à la légère ne rendra pas la chose plus facile, le seul effet obtenu c'est de passer pour un inconscient. Pour réfléchir sérieusement à accepter ou non, il faut déjà que celui qui propose montre qu'il prends sérieusement en compte les problèmes liés. »
Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...

Levant légèrement la main l'Indé effectua un geste désinvolte.

« Que tu ne considère pas les dangers liés à un dédale, c'est une chose et si on en croit la chanson, ça pourrait être acceptable... mais le risque que tu viens de remarquablement éluder c'est celui lié aux autres joueurs. Ce n'est pas une simple arme Zszaufein. Tu semble ne pas du tout avoir conscience de la guerre larvée que se livrent les factions et comme je l'ai dit, la dernière fois qu'elle est rentrée en jeu, elle a tellement tout déséquilibré que là... le principal danger ne va pas être le dédale mais les autres dans la course. Harmonium, Garde fatale. Deux des factions les plus dangereuses de Sigil. Comment compte tu les gérer? Et aussi doué que je soit avec une lame et aussi vexant que ce soit de le reconnaître, il me manque quelques décennies de pratiques pour atteindre le niveau de certains d'entre eux. Tu as une idée de comment faire ou non? Je ne te demande pas forcement une réponse absolue, mais de me montrer que tu ne les prends pas à la légère et que tu y réfléchit. »

Le regard est fixé sur le Marqué.

Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...


Ça ne devait tout de même pas être si compliqué une fois qu'on savait ce qu'il fallait dire de convaincre une aasimar de donner un coup de main. Et puis s'il voulait de l'intimité il n'aurait qu'à utiliser l'elfique...

Modifié par un utilisateur dimanche 9 décembre 2018 00:38:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#29 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 11:14:26(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Djaimis

23 / 23

CA17 (C14,D13)
Ref 19 / Vig 14 / Vol 12
Héros, l'espace
d'un moment

Djaimis fait mine d'être vexé par les propos de Firwin - lui léger ? - puis sourit franchement, amusé. Parce qu'au fond, c'est pas faux.

« Bah, suffit d'être les plus malins. C'qui devrait pas être trop dur, vu le pédigrée des autres joueurs. Les Têtes de Bois, les Fatalistes... C'est pas des lascars connus pour leur grande finesse. » fanfaronne le sylphe.

Puis le génasi de l'air réfléchit, dévisageant Airi qui n'a pas l'air de vouloir en être. Se rappelant comment la magie de l'aasimar avait déjà réussi à duper des Têtes de Bois (quand leur petit groupe convoyait les prunes), Djaimis annonce, en la regardant. « Mais c'est sûr qu'il faut pas jouer les coquerets pour autant... Vu qu'd'après Firwin, on aura d'la concurrence. De la magie du genre qui crée de l'embrouille, comme la tienne, Airi, ça s'rait un sacré atout ! J'comprends qu'tu sois pas emballée... Mais, j'avoue, j's'rais plus confiant si tu changeais d'avis. » conclut-t-il, faisant les yeux doux et offrant son plus beau sourire à la fille de grossium.

Et se tournant cette fois vers Zszaufeiin, le sylphe, sans se récuser pour autant, lui demande franco : « Zszaufeiin, qu'est-ce que tu sais au juste sur ton encagé ? Parce qu'il y a la concurrence, mais si on arrive pas à sortir d'sa Cagette, on s'ra d'toute façon marron. Le jonc, ça fait toujours plaisir... Mais j'aimerais bien savoir si j'aurais des chances de le dépenser un jour. »

Modifié par un utilisateur lundi 10 décembre 2018 11:35:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#30 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 18:47:13(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

Le drow ne montra aucune perturbation alors qu'il répondit à Djamis
« Malheureusement pas grand chose.Il s'appelle Timlin. J'ai aussi la liste de ses possessions au moment où il est entré »
Il fronç légèrement les sourcils
« Je dois avouer ne pas être très familier avec cette magie... Et la magie ritualiste en général, moi ça me vient comme ça... Je n'ai pas particulièrement creusé la question. Je suppose que cela fera parti des informations à glaner »

Message secret pour Lematou, Dasai, Luciole :
...


Zszaufeiin prit un air sérieux avant de reprendre, son regard se posant plus longtemps sur Airi que sur ses autres compagnons
« Pour ne rien vous cacher, je n'ai pas le choix... Je sais - presque - autant que vous que cette mission sera dangereuse mais l'alternative est pire pour moi. Brandon Mawal, mon commanditaire, a des relations dans les abysses qui, elles même, ont des relations assez proche de ma famille... Vous connaissez la chanson... Pour le moment, il tient ma vie entre ses mains, aussi ais-je accepté sa mission sans poser trop de questions. »
L'ensorceleur tira à nouveau sur sa pipe et eut un regard légèrement courroucé lorsqu'il s'aperçut que son mélange était déjà entièrement consumé. Il la rangea avant de conclure
« Je me lancerais dans cette aventure, j'aimerais autant que ça soit avec vous pour des raisons évidentes mais si vous décidez de refuser - ce qui est plus que compréhensible - je devrais embaucher des mercenaires »

En plus d'avoir perdu complètement le contrôle de sa vie depuis quelques mois, l'elfe noir s'endettait - au moins moralement - de plus en plus, et cela ne lui plaisait guère... Elle allait payer tout ça très cher lorsque le moment se présenterait...
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#31 Envoyé le : samedi 15 décembre 2018 16:05:33(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Bien... Les progrès sont significatifs. Déjà au lieu de deux idiots qui partent bille en tête vers une mission suicide... Et bien on a quelque chose d'un poil plus raisonnable. En revanche quand Zszaufein aborde ses véritables raisons... Plusieurs questions passent au premier plan de ton esprit. Primo : pourquoi ne pas l'avoir évoqué tout de suite ? De la fierté mal placée ? La présente de Djamis ? Autre chose ? Le fait qu'il ai finalement parlé ainsi plutôt que de tenter une approche plus subtile met la deuxième possibilité aux rebuts. Mais bon... Et ça ne répond pas a la question centrale qui n'a toujours pas disparu : est-il possible de revenir de là bas ?

Et puis il y a les détails qu'apporte Firwin... Histoire de pimenter la chose... Bon sang... Mais dans quoi était-elle allée se fourrer ? Bon... Et puis il y a une question a noter ;

« Mouais... Brandon Mawal... Pas un petit rigolo. Mais franchement j'suis pas certaine que s'occuper de son cas ne serrait pas plus sûr que de lui obéir... Enfin... pour qu'il paye aussi mal... Explique moi : c'est le prix pour qu'il oublie son chantage ? C'est juste que tu peux pas nous avancer plus ? »

Mais il y a aussi un autre point qu'il vas falloir aborder avec les autres :

« Bon... Et des fois que vous ayez des doutes... Y'a d'autres factions dans la partie. Hier j'ai envoyé bouler quelqu'un qui voulait que j'y aille... Et même si j'suis disposé a te donner un coup de main hors de question que j'lui plante un couteau dans le dos.

Vis à vis de ça je peux accepter d'être neutre... Mais lui éviter de mourir bêtement fait autant parties des raisons pour lesquelles je pourrais accepter de venir que pour t'éviter ça a toi... »


Est-il nécessaire après cela d'expliquer a Zszaufein de quelle manière tu lui fera une fleur si une fois en possession de l'épée tu ne fais pas jouer une certaine dette ? Non... Ce serrait de mauvais goût. Et c'est suffisamment clair.



thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Online Luciole  
#32 Envoyé le : jeudi 20 décembre 2018 18:58:06(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


Le drows adresse un sourire narquois en réponse à l'air vexé du génasi. Parce qu'il se doute bien d'une chose, si la vexation était véritable, le sylphe ne leur en aurait pas montré l'ombre et l'aurait soigneusement dissimulé.

Et son attention se recentre rapidement sur l'ensorceleur reprends, complétant sa description de l'encagé. C'est clair que c'est léger... et qu'on se rappelle à ce moment là que l'exilé qui leur propose ce boulot n'est pas à Sigil depuis bien longtemps...

« J'en sait un peu plus sur lui.. Il s'appelle, enfin s'appelait, Vartus Timlin plus précisément, et il a eut un petit problème d'yeux plus gros qu'le ventre...  »

Zszaufein reprend, plus sérieux... Oh ? Et bien ! Le bretteur semble légèrement surpris en entendant les explications du preneur. Et bien, quand il déballait le morceau, il ne le faisait pas à moitié celui là... A noter...

« Bendon Mawl... Et donc potentiellement l'Duc derrière si la chanson dit vrai. Il a le sens des affaires on dirait ce factotum là... Navré pour toi mon cher.  » raille t'il.
Mais c'est vrai que vu la récompense sur la tête de l'évadé, si on décomptait ça, cela pourrait expliquer qu'il prenne suffisamment d'aise pour faire chanter un nouveau factionnaire... Obtenir à peu de frais un servant à disposition devait avoir un certain attrait... Par contre, le cambion risquait un de ces jours de juger un peu trop amère l'addition qu'il se préparait. Si bien sur Zszaufein s'en sortait vivant. Ce serait un spectacle intéressant.

« Ah... donc au moins 4 factions engagées dans la course... Une chance infime de pouvoir ressortir quand bien même nous gagnons notre course de vitesse, et une joyeuse mêlée à la Chambre ensuite dans ce cas là. Maintenant ça devient intéressant.  » Un sourire en coin relève les levres de l'Indé qui ajoute d'un ton badin.

« Très bien. J'en suis. Je suis curieux de voir comment va tourner cette histoire... De toute façon je détesterais devoir ensuite venir vous chercher dans ce labyrinthe. »

Reprenant sa nonchalance habituelle, Firwin compléta..

« Pour ce qui est de Vartus donc, il vivait il y a une centaine d'années dans la Cage. Il avait sa propre factions, les Expansionnistes, ou les Croissants. Vous avez déjà entendu parler d'eux? »
thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#33 Envoyé le : vendredi 21 décembre 2018 17:49:26(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Djaimis

23 / 23

CA17 (C14,D13)
Ref 19 / Vig 14 / Vol 12
Héros, l'espace
d'un moment

Djaimis réfléchit un instant avant de répondre à Zsaufeiin : « Mouais... C'est un peu maigrelet, si tu veux mon avis. S'il avait eu ce qu'il fallait sur lui pour sortir, il aurait déjà pris la poudre d'escampette, ton gazier. Enfin, c'est toujours ça - p'tet que ça servira... »

Le sylphe plisse les yeux alors qu'Airi leur apprend qu'elle avait croisé quelqu'un de plus sur le coup. Djaimis lâche un petit sifflement avant de remarquer que « Dis donc, Zszaufeiin, elle devient de plus en plus craignos, ta mission... T'as prévu une prime de risque ? »

Puis le génasi de l'air hausse les épaules en répondant à Firwin : « Jamais entendu causer d'ces matois. En même temps... Un siècle, tu dis ? C'est de l'histoire trop ancienne pour moi, ça... »

« J'vois pas trente-six endroits où on pourrait se rencarder sur ce Timlin et ses Croissants... Et le premier, pour un truc aussi vieux, c'est les Archives. Pour des zigues comme nous, ça serait la misère d'y entrer. Mais avec toi, Zszaufeiin, ça passera crème, vu que t'es de la maison. Après, si on fait choux blanc là-bas... faudra cracher au bassinet. J'vois bien que le Seigneur des Os qui pourrait avoir ce genre d'info ; même si ça m'fait froid dans l'dos rien qu'à l'idée d'y aller... » explique le blondinet, alors qu'une brève étincelle d'effroi fait briller ses quinquets.

Airi, Firwin et Zszaufeiin ont des scores suffisants en folklore local pour savoir que :


• Les Archives (une des ailes du QG des Marqués) sont l'endroit ou le péquin moyen peut consulter l'immense bibliothèque de la faction - à condition, bien sûr, de s'affranchir du droit de consultation.
1 jaunet par personne par heure (gratuit pour les Marqués).
Message secret pour Dasai, Lematou :
...


• Le Seigneur des Os - Lothar, pour les intimes. Le lascar habite sous une ruine brûlée dans les Bas-Quartiers (sans doute pour ça que Djaimis y a pensé : le lascar fait office de croque-mitaine du coin et le sylphe a grandit dans le quartier), à la limite de la Ruche et est connu pour avoir réuni une incroyable - et bien macabre - collection de crânes de toute époque (et sans doute tous lieux), collection qu'il est capable de faire branler du râtelier pour une bonne poignée de jonc.
Prix à négocier avec Lothar mais compter sur au moins une trentaine de jaunets (note : le Seigneur des Os ne fait raquer que s'il a une réponse).

• Le Sensorium Public des Sensats est ouvert à tous et, avec un peu (plutôt beaucoup) de chance, on peut dégoter une pierre qui relate une expérience. On a plus de chance de dégoter des informations intéressantes au Sensorium privé, mais il n'est accessible qu'à Airi.
Compter un minimum de 10 jaunets.

Modifié par un utilisateur dimanche 23 décembre 2018 14:53:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#34 Envoyé le : dimanche 13 janvier 2019 22:00:16(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

Zszaufeiin eut un sourire en coin à la remarque d'Airi
« Malheureusement je doute que ça soit la fin de son chantage. Et je préférerais moi aussi me débarrasser de la menace... Mais il se trouve qu'il me rend un service dont je ne puis me passer... Et qu'il pourra m'être encore utile à l'avenir... Même si le prix de ses "services" est quelque peu déraisonnable... »
Le drow écouta les autres et laissa échapper un sourire à la fois satisfait et soulagé. Il fit une légère référence qui ne contenait qu'une pointe d'ironie
« Ravi que nous parvenions à un accord... Je propose que nous commencions donc aux archives, comme le suggère judicieusement Djaimis... »
Alors que l'ensorceleur sa pipe, il pensait à la manière dont il ferait payer tous ses ennemis lorsqu'il le pourrait
Après tout, que sont quelques années pour un elfe noir..?
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#35 Envoyé le : mardi 15 janvier 2019 14:02:31(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 534

~ Airi ~

26 / 26

CA 17 (C13,D14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 14
Inductions : 2/4
écharde d'ombre A(1)
Points héroïques : 3/3

Ahhh... C'est volontaire de présenter les choses de manière a convaincre son interlocuteur qu'on est pas fiable ? Un requis pour survivre chez des psychopathes que de se donner un style ? Bon sang... Tu pousse un soupir partiellement résigné...

« Zszaufein... Soit tu en dit trop... Soit tu n'en dit pas assez. Vu le prix que tu es en train de payer... J'ai dans l'idée que tu peux te permettre de recruter pour te débarasser du fâcheux ET te payer ce service... tout en faisant un large bénéfice. »

Mais bon. Pour le début en tout cas le problème est plié...

« Pour ma part je vais voir ce que je peux tirer du Sensorium. On se retrouve après ? »

Modifié par un utilisateur mardi 29 janvier 2019 18:41:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#36 Envoyé le : mercredi 16 janvier 2019 17:01:10(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Les Archives. C'est le nom d'une tour monstrueuse, immense, dominant tout un pâté de maisons de ses trente – oui, nous avons bien dit trente - étages. Il faudrait sans doute toute une vie pour en explorer entièrement le contenu (et il paraît qu'en plus, y a des sous-sols !). Heureusement, et pour ne pas prendre le ton d'une tracasserie administrative, cette histoire se contentera du rez-de-chaussée. Mais donnera tout de même un aperçu de l'endroit : là, les montants de toutes les taxes, des impôts, les fluctuations des cours de changes, les lettres de crédit, les actes de propriété ou notariés, bref, tout ce qui a un lien avec le jonc à Sigil (voir même au-delà), se retrouve consigné. La chanson avance que près de trois mille Marqués y travaillent de l'Anti-Pic à l'anti-Pic, archivant, étiquetant, classant sans relâche ! La rumeur raconte même que tout ce qui se passe, ou s'est passé, dans Sigil – du moins, depuis que les Preneurs ont racheté l'université de Bibgy à bas prix - y serait rapporté. Alors, si c'est vrai, pourquoi pas un soltif, voir deux, sur Timlin ?


Firwin, Djaimis, Zsaufeiin et Airi quittent la Croisée par la même porte, celle donnant sur le quartier des Gratte-Papiers. Mais s'ils sortent de concert, c'est là que leurs voies se séparent. Les drows, accompagnés du Sylphe, embrayent pour les Archives tandis qu'Airi allonge ses petits pas vers le Sensorium de la Salle des Fêtes, autre haut lieu du savoir en la Cage - bien que plus empirique, faut avouer.




Devant les Archives (l'ensemble, puisque c'est aussi le nom du groupement de bâtiments qui sert de quartier général aux Marqués), Djaimis se sépare des deux drows. Non pas qu'il pense qu'ils aient besoin d'intimité, mais c'est que le génasi n'a que faire des écrits poussiéreux et que l'idée d'empilements infinis et poussiéreux, dont il s'imagine que ces lieux regorgent, lui donne le tournis d'avance. Ça, ou bien le sylphe juge qu'un jaunet se trouve bien mieux dépensé à s'imbiber qu'à s'user les quinquets sur de la prose rébarbative... Bref, se défaussant, il se pose dans un rade à l'ombre de la tour.

La tour, écrasante, dans laquelle entre Zszaufeiin, suivi de près par Firwin. Le béjaune fait passer le bretteur devant une multitude de guichets, alignés sur tout le pourtour des murs du rez-de-chaussée de la tour, chacun affublés de leurs files soupirantes (plusieurs d'entre elles uniquement constituées de Marqués : Zszaufeiin glisse à Firwin, en guise d'explication, qu'il s'agit de Collecteurs. Un job qui ne l'intéresse pas plus que ça), pour arriver finalement devant une porte gardée. Étant de la maison, Zsaufeiin n'a qu'à montrer le bout de son nez pour entrer ; Firwin quant à lui, à défaut de pouvoir montrer patte blanche, se retrouve à cracher au bassinet (un jaunet, s'il vous plaît). Les Marqués ne font pas d'exception pour les accompagnants – ni pour personne qui ne soit de la faction ; et on n'en attendait pas moins de leur part, et à vrai dire, on s'étonne même que ce soit gratuit pour les affiliés.

Mais une fois dans la salle, dite de la bibliothèque, on comprend pourquoi. Oh, bien sûr, c'est fourni. Il y a du parchemin et du papier en veux-tu en voilà : en rouleau, relié, cousu, collé, enluminé, imprimé même : une sacrée quantité. Mais pour la qualité... Disons qu'elle a raté le rendez-vous. En parcourant les titres en diagonal, Firwin se rend compte qu'ici les ouvrages et les écrits sont loins d'être rares. Enfin, pour le tout-venant prêt à payer un jaunet, ce savoir de bas-étage reste instructif. Et, du fait, nombreux sont les béjaunes attelé à la lecture du journal de Tartarin sur la chasse au Lion dans la Terre des Bêtes ou du précis attribué à un certain Elminster (ou à un certain Volo, les avis des barbes grises diffèrent) sur les créatures rares de Toril. Il y a même un rayon « odes & poésies » – dont les ouvrages, peu consultés, ont le mérite d'arborer moins de traces de doigts que les autres – rayon vers lequel Zszaufeiin dirige Firwin pour patienter, le temps... « ... d'aller faire demander quelqu'un. »



Quelqu'un...
Firwin est tiré de la lecture d'un recueil intéressant quand il remarque que son corps s'est mis à tressauter. Et ce n'est pas l'ouvrage qu'il a entre les mains qui est poilant : ça vient du plancher, c'est rythmé, c'est binaire... Qu'est-ce que ?... Son esprit lui dit : « pachyderme ?! » Ses quinquet lui disent... « géante !? »

Bien sûr, on en croise dans la Cage ; on y croise vraiment de tout, des géants comme d'autres. Mais dans une bibliothèque, une gigantesque barbaresque à la peau de lait, ça fait son petit effet. Surtout que les géants du froid sont loins d'être connus pour leur goût du calme et de l'étude... L'éléphantesque demoiselle a le chignon blanc-blond et qui brosse le plafond, pourtant situé à une hauteur grandiloquente – comme il se doit pour toute académie de magie digne de ce... hum pardon, pour tout quartier général de faction digne de ce nom ; ne mélangeons pas le passé et le présent – mais déambule entre les rayonnages comme un poisson dans l'eau. À la proue, tel un poisson pilote précédant une baleine blanche, Zszaufeiin, qui, par effet de contraste, fait figure d'avorton.

Arrivée à hauteur du bretteur, les vastes yeux couleur de gel de l'énorme obliquent vers le sol.

Zszaufeiin a bien négocié son affaire. Birgitt Gunnarsmoon est une géante occupée (faut dire, elle gère beaucoup aux Archives). Mais le drow a su l'amadouer en lui parlant d'histoire, celle avec le H. Et plus précisément du fait qu'il allait sous peu explorer le Dédale (sans avoir eu besoin de préciser pourquoi) où devrait se trouver la dépouille de Vartus Timlin. Autrement dit, un factol, un de ces rares matois qui ont marqué, d'une façon ou d'une autre, l'Histoire de la Cage. Il n'en fallait pas plus pour que le sang froid de la géante ne fasse qu'un tour et qu'elle l'écoute attentivement, toute affaire cessante. Mais Preneuse convaincue, l'immense n'aurait pu donner sans assurance de recevoir. Et c'est pourquoi la blanchâtre se retrouve au rayon « odes & poésie », face aux deux noirauds avides d'informations.

« Je connais bien quelques faits sur l'histoire de celui qui vous intéresse...  » dit-elle, doucement, incroyablement doucement au vu du volume de coffre dont elle est dotée, avec un fort accent gigant. « ... histoire que je pourrais étayer de quelques recherches. Mais en échange, j'exige la primeur de ce que vous glanerez là-bas. » assène-t-elle, de sa douce voix.

« J'entends par là tout ce qui se révèlera d'importance historique. » ajoute-t-elle, probablement au grand soulagement des elfes noirs.

« Les faits et rien que les faits. Personne n'est jamais ressorti de ce genre d'endroit à ma connaissance – assez exhaustive, je dois vous le dire. Aussi, je vous souhaite bonne chance... Savoir comment c'est, savoir ce qu'il est advenu de celui qui s'y est retrouvé... C'est positivement excitant !  » n'hésite-t-elle pas à affirmer, sans gène, des étincelles de givre dans les yeux.

NdDM : si vos personnages donnent leur accord à Birgitt, je poste la suite ; vous pouvez le faire en RP mais aussi simplement me le signifier en HRP.

Modifié par un utilisateur mercredi 16 janvier 2019 17:03:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline dasai  
#37 Envoyé le : vendredi 18 janvier 2019 15:55:00(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

L'elfe noir, resté discret - qu'il le veuille ou non, de toute façon, la géante accaparait toute l'attention - lui envoie un sourire charmeur
« C'est un honneur et un plaisir de faire affaire avec toi Birgitt, mon histoire t'es acquise »
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#38 Envoyé le : samedi 19 janvier 2019 13:02:06(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

L'affaire est faite. Si Birgitt a haussé le sourcil à la demande de Firwin - consulter des écrits rares de Marinj ? Cet obscur versificateur ?... Mais quelle idée... - si on comprend que Birgitt n'a que faire de la poésie, au vu du talent de Marinj le disparu, elle accepte néanmoins de voir si les Archives possèdent quelques textes rares du poète en échange de ce qu'elle veut.

Et donc, les amateurs de poésie se séparent : Birgitt pour effectuer quelques recherches – elle assure en avoir pour quatre coups de cloches au plus, Zszaufeiin et Firwin pour tuer le temps.

NdDM : vos personnages ont donc quatre heures à glander. À quoi ils occupent ces quatre heures est de peu d'importance, mais libre à vous de les décrire si l'envie vous en prends (RP ou HRP). Au cas où : le Grand Bazar, le Gymnase, la Salle des Fêtes ou encore le rade dans lequel Djaimis s'est posé ne sont pas loin.



Retour à la bibliothèque, rayon « odes & poésie ». Mêmes biges (les deux vermisseaux, l'énorme), quatre tintements de cloches plus tard.

« La disparition de votre lascar remonte à 77 745 Pics » commence Birgitt, qui s'est assise pour être à hauteur – enfin, presque – et parle bas pour ne pas attirer l'attention (Birgitt aime la précision ; un peu plus de 200 ans aurait dit un primaire).

« Nos annales le décrivent comme un bige au physique impressionnant – enfin, pour un matois d'une taille du genre de la vôtre – un athlète, donc. Particulièrement.... bourru. Taciturne, peu causant, maladroit, toujours vêtu de noir... Voilà ce qu'on sait de lui. C'est à se demander comment un tel rustre a pu devenir un factol aussi puissant... » ajoute-t-elle, en compulsant ses notes (minuscules bouts de parchemin entre ses doigts aussi larges que des bras d'elfe).

«  … et aussi rapidement, n'est-ce pas ? Et bien, il est reporté que le lascar devait tout à son épée, nommée Lumière. Une arme formidable qui lui a permis de venir à bout de quiconque se dressait en travers de sa route. Une anecdote raconte même que, lors d'un duel, il échappa maladroitement Lumière et ne du la victoire qu'au fait que l'épée se planta par miracle – ou par magie – dans l'oeil droit de son adversaire. Je n'ai pas grand chose de plus sur cette incroyable épée, dont il est dit que Timlin la gardait jalousement et constamment à son côté ; même pour dormir. Elle est sommairement décrite comme une épée longue d'acier, de très belle facture, dégageant une belle aura dorée. Timlin lui parlait parfois... Des témoignages rapportent l'avoir vu entretenir des conversations chuchotée avec elle, notamment lors de prise de décisions majeures. Il n'est pas dit si Lumière parlait... Télépathie peut-être ? Avec ce genre de lame, c'est probable. On ne sait pas comment Timlin est entré en possession de Lumière : nous n'avons aucune information sur lui avant qu'il n'arrive à Sigil. Et il est arrivé avec. »

Gunarsmoon reprend son souffle et embraye : « En tout cas, grâce à son épée, Timlin faisait figure d'éternel vainqueur. De quoi facilement séduire les foules. Son ascension est d'ailleurs fulgurante ; il mettra moins de 300 Pics (moins de 1 an) à monter la faction des Expansionnistes, faction qui, environ 547 Pics plus tard (environ 1 an et demi), devenait la plus puissante à Sigil. Le règne des Expansionnistes dura 1168 Pics (un peu plus de 3 ans). Mais Timlin en voulait encore plus... Ah, la folie des grandeurs !... Pourquoi les grands hommes ne savent-ils donc jamais rester raisonnables ? Mais je digresse... D'après nos rapports, il se serait mis à fomenter des plans pour faire tomber la Dame pour devenir, à Sa place, le centre du pouvoir de Sigil. Défier la Dame elle-même.... Quel béjaune !... Elle qui a autant de pouvoir qu'une Puissance – qui en est même une, d'après moi – même si d'autres... Hum... Je m'égare...  »

Birgitt s'éclaircit la gorge, manière de se recentrer. « On n'en sait pas plus sur ses fameux plans ; Timlin a sans doute eu le bon sens de ne pas trop en faire étalage. Mais il est rapporté qu'il affirmait être sûr de son coup et préparait d'avance sa victoire. On parle de liste d'ennemis qu'il tenait (nous en possédons une ici – liste qui, je vous le dis d'avance, restera ici, à cause de sa valeur historique), en vue de les châtier une fois qu'il aurait obtenu le pouvoir total sur la Cage. Tous ceux qui comptaient à l'époque à Sigil se sentaient bien serrés dans leurs petits souliers... Et la cité tout entière retenait son souffle, redoutant ou aspirant au moment où Timlin mettrait ses fameux plans à l'oeuvre.... Jusqu'à ce que, un soir, aux environs d'une cloche avant l'Anti-Pic, alors en réunion avec ses bras droits, Timlin fit une pause et sortit pour prendre l'air, annonçant qu'il avait besoin de marcher pour réfléchir un peu. Et ne revint jamais, ni ne reparut nulle part. Un lascar de cet acabit ne disparaît évidemment pas sans laisser de trace. Des témoignages peu fiables rapportent avoir croisé l'ombre de la Dame cette nuit là... Quoiqu'il en soit, on peut supposer, sans trop se tromper au vu des faits, que ce soir là, Vartus Timlin a été encagé. »

Birgitt se tait et dévisage la paire de drow qui lui fait face, signe évident qu'elle leur a déballé tout ce qu'elle sait et que, dorénavant, la balle est dans leur camp.

Modifié par un utilisateur samedi 19 janvier 2019 13:03:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Luciole  
#39 Envoyé le : samedi 26 janvier 2019 00:44:17(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 113

Firwin

26 / 26

CA19 (C14, D15)
Ref 18 / Vig 12 / Vol 13
Panache 5/5
Charmante vie : 3/3


La chose était actée donc puisque tous s'y accordaient... Même s'il était vrai que Zszaufein montrait un rare talent pour l'autosuffisance au mauvais moment. Tant pis pour lui, il apprendraient bien un jour à jubiler moins ouvertement. Après tout, tout se payait à un moment ou un autre...

Mais ça devait vraiment être une question d'éducation songeât Firwin. Ou plutôt, de manque, vu ce qu'il avait avoué... Les subtilités du discours et des sous entendus ne devaient pas vraiment lui être communes et pour cacher sa non-formation en manipulation il tentait de s'en donner un qui collait à leur réputation. Auquel cas il allait devoir lui expliquer comment être plus fin. Ou alors il pensait se donner une prestance... Et autant le considérer comme définitivement perdu. Bientôt il rajouterait du maquillage noir....

A son tour le drow acquiesce..

« Les archives me conviennent bien, par contre je ne sais pas pour combien de temps on en aura. Mmmm, on te rejoint à la Salle des Fêtes quand on aura terminé ? Ou ailleurs suivant le temps nécessaire.... »

Une fois ce détail réglé, ne reste plus qu'à tracer jusqu'aux Archives.

La tour des Archives, tout un symbole et toute une machinerie à la fois. Une belle fourmilière songe l'Indé devant le QG des Preneurs. Mais une fourmilière tout de même, où il faut montrer patte blanche pour rentrer. La patte blanche prendra la forme de jaunets, obole presque symbolique de son point de vue même si elle demeure dissuasive pour certains.

Il laisse son compatriote partir à la recherche de quelqu'un pouvant les aiguiller tandis qu'il songe qu'il n'a pas grand chose à perdre à vérifier ce qu'ils ont de valable dans ces rayonnages. Mais c'est bien le problème lorsqu'on se préoccupe plus de quantité que du contenu de l'ouvrage. Quelques exemplaires de textes connus en poésie mais aussi un grand nombre de feuillets en vrac. Et espérer y trouver une perle rare revient à un sacré travail de minage... Qu'importe, il a du temps...

Et après une bonne dizaine de déconvenues, il fini par dénicher un ouvrage sans trop de traces de gras qui l’intéresse suffisamment pour qu'il s'y plonge, savourant le gout des mots et des images

Le jeu de la folie est un sport de l'extrême
Qui se pratique souvent au bord des précipices
Où dans les yeux des filles au bout des couloirs blêmes
Des labyrinthes obscurs aux fumeux artifices


Lit il en silence dans l'un des sieges mis à disposition. Tellement approprié à leur petite expedition. Il ne sait pas vraiment de quel plan vient l'auteur mais l'esthetique est respectée...

Quoique... depuis quand le sol tremble il? Firwin est catégorique, ce n'est pas sencé arriver en temps normal.. sauf évidement quand on frequente des géants.

Enchanté... et ravi de faire la connaissance d'une personne aussi calée sur le sujet qui nous interesse. Autant se montrer courtois, ça ne coutait rien et effectivement si elle pouvait leur en apprendre plus et augmenter les chances de sortir de ce foutu trou, il était réellement ravi. A une condition toutefois comme il le précise avec un leger sourire dont l'innocence n'est que peu crédible... Après tout, c'était bien les preneurs qui affirmaient qu'on n'obtenait rien pour rien.

« Entendu pour un retour détaillé sur tout ce que nous aurons pu... apprendre ou voir. Par contre un tel récit, si nous avons l'occasion de le faire, risque d'être très demandé au vu de sa rareté... Rajoute la possibilité de jeter un oeil à des textes intéressant de Marinj et tu en aura la totale priorité.  »

Après tout, dans tout ce fatras de documents il avait été bien en peine d'arriver à en trouver... Elle devrait avoir bien moins de mal que lui et autant qu'il en récupère quelque chose de cette histoire...

La proposition acceptée, reste à trouver comment passer le temps pendant quatre tours de cloches. Trop peu pour vraiment prendre le temps de partir se poser, mais déjà trop pour rester ici malgré la lecture... Une conclusion logique s'impose.

« Je vais aller passer au gymnase. Ils ont une salle d'arme plutôt correcte et ça ne pourra pas faire de mal...  »

Sourire en coin aux lèvres, le bretteur lui propose donc de l'accompagner... En tout cas, lui irait, et sinon ils pourraient toujours se retrouver dans 4 heures ou bien Zszaufein pourrait aller accompagner Djaimis à sa table rajoute t'il moqueur. Une ou deux heures d'entrainement ne pourraient pas faire de mal et il voulait retravailler une botte.

Modifié par un utilisateur samedi 26 janvier 2019 10:37:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline dasai  
#40 Envoyé le : lundi 28 janvier 2019 21:30:06(UTC)
dasai
Rang : Habitué

Inscrit le : 27/04/2016(UTC)
Messages : 274

Zszaufein

19 / 19

L'ensorceleur laissa son compatriote clore l'échange et l'observa... Il n'avait de compatriote que les gènes. A part son apparence, son charme et sa grâce féline, il n'avait pas grand chose à voir avec les elfes noirs de sa connaissance... Chez lui tout n'était que rapport de forces, alliances, trahisons et flagorneries ne voilant qu'à peine les menaces. Il fallait montrer sa force afin d'imposer sa volonté ou prétendre la faiblesse afin de mieux poignarder le jour suivant... Le drow se demandait combien de temps Firwin survivrait en ombreterre...
Surement assez peu vu ses principe...
Il fut tiré de ses pensées par la proposition de son compagnon..
« Ma foi... Pourquoi pas, je n'ai pas grand chose de mieux à faire.... »
Il fit une révérence appuyée à la géante avant d'indiquer la sortie des archives
« Après toi... »
thanks 1 utilisateur a remercié dasai pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages<12
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET