Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

6 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline mdadd  
#1 Envoyé le : mardi 5 décembre 2017 21:56:59(UTC)
mdadd
Rang : Staff

Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Taërim
le Blanc


e pallier donnait sur une petite ouverture pas très large, un peu plus de deux pieds pour 5 pieds de haut au point culminant puisque le haut était arrondit. Une porte de bois épaisse renforcée de deux barres d’acier clouté donnait un aspect massif de ces vieilles portes de château qu’il était bien difficile de forcer. Taërim, la Mage de a Tour Blanche ouvrit la porte et s’arrêta sur le seuil, se tournant vers la grande salle en contre-bas de laquelle les cinq autres enfants se demandaient à présent ce qu’il allait se passer pour leurs frère et sœur de salive – « Line !.. Veille sur eux et à ce qu’ils ne manquent de rien ! » – Commanda-t-il à cette fée pour le moment invisible. Une petite étoile dorée apparut alors et sembla tomber vers le sol, laissant derrière elle une trainée de poussière d’or. Un petit son de grelot accompagnait le vol de ce tout petit bout de femme vraiment très jolie et gracieuse, vêtue avec une petite robe courte blanche immaculée serrée à la taille par une petite ceinture dorée. Elle mesurait à peine un pouce, avait la peau légèrement rosée, des yeux en amande aux pupilles bleu azur et une longue chevelure dorée qui devait descendre jusqu’à ses pieds. Ses ailes étaient transparentes et avaient la forme de celles d’un papillon. Tandis qu’elle descendait vers les enfants, le petit dragon sembla s’agiter comme si soudain son apparition provoquait une sorte d’excitation.

La fée passa haut au-dessus des enfants, répandant de la poudre d’or partout sur le sol et même sur les pauvres hères qui la regardaient ébaubis. Sa voix mélodieuse chanta – « Des coussins pour se reposer les reins, de la bonne victuaille pour faire bonne tripaille » – avait de rire comme si elle s’amusait. Ce fut alors un miracle qui s’accomplit. Le sol fut soudain tapissé de coussins de toute taille et de toutes les couleurs, formant un matelas moelleux, doux et chaleureux. Des tables basses émergèrent ci et là supportant de nombreux plats dans lesquels fumaient encore différentes viandes rôties, du cochon grillé, à moins que ce soit du sanglier, du lard, de la volaille, du bœuf, mais aussi des miches de pain encore tout chaud et craquant, des morceaux de fromages variés et beaucoup de fruits et de plats de légumes dont certains étaient complètement inconnus des enfants et enfin certaines tables supportaient des gâteaux de toutes sortes, des bonbons et des sucreries, tous aussi succulents et appétissants les uns que les autres. Sans attendre, le petit dragon se jeta sur un plat de lard grillé, avec une avidité extraordinaire. Une sorte de ronronnement émana de lui. Il avait commencé son festin…

Le Magicien Blanc passa la petite porte, devant se courber pour ne pas se cogner le haut du crâne, ce qui n’était pas nécessaire pour ses deux apprentis. Ils arrivèrent dans un étroit escalier en colimaçon, tournant à droite autour d’un pilier central. Le trio grimpa donc jusqu’à parvenir à une grande salle circulaire qui devait faire la taille de la tour, quoique sur la partie gauche un mur droit semblait signifier qu’il y avait quelque chose derrière comme en témoignait cette autre porte laissée ouverte. Au centre de la pièce se trouvait un grand bassin, une fontaine avec une margelle de marbre blanc et au centre un grand cygne semblait vouloir prendre son envol, les ailes écartées et le cou tendu vers le haut, dressé sur ses pattes. L’eau tombait de son bec et venait agiter la surface du bassin. Au fond de la salle quelques marches menaient à un dais sur lequel était placé une sorte de grand porche en métal doré et argenté ouvragé. Il était énorme et semblait pouvoir laisser passer un géant. Le reste de la salle était plutôt austère, ne s’encombrant sans doute d’aucune futilité inutile. Taërim le Blanc approcha de la fontaine et s’assit sur la margelle – « Venez les enfants, venez vous rafraîchir et vous débarbouiller. Buvez de cette eau et elle vous purifiera le corps, lavez vous les mains et le visage, car l’alchimie demande aussi de ne pas mêler des corps étrangers aux substances que nous allons mélanger. » – Il passa sa main sur l’eau pour en effleurer la surface, formant des petites vaguelettes qui se propagèrent autour avant de rencontrer courant contraire de l’eau qui tombait du bec. Il regarda la surface liquide quelques instants comme s’il était concentré avant de froncer les sourcils, puis l’eau du bassin reprit son agitation normale. Otezea et Sillaw auraient juré qu’une image s’était formée dans le bassin, une image ou une scène mais cela avait été tellement éphémère… Le vieil homme se lava les mains jusqu’aux avant-bras puis le visage et enfin il but de l’eau. Une fois son rituel accompli, il se leva, toujours par magie sans aucun doute et se dirigea vers la porte ouverte – « Vous venez ? La nuit va être très longue, j’en ai bien peur… »

Modifié par un utilisateur mardi 5 décembre 2017 21:59:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Annonce
Offline nauron  
#2 Envoyé le : mercredi 6 décembre 2017 19:29:56(UTC)
nauron
Rang : Membre

Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 12

Koram
CA : 10

5 / 5


L'apparition de la fée fut incroyable pour Koram, il n'avait jamais vu ni imaginé quelque chose de semblable, de si beau...
Et quelles merveilles elle accomplissait...
En un rien de temps il se retrouva assit et avec de quoi manger, quel bonheur !
Mais ce qui le toucha le plus fut la fée, la petite Line si belle, si ...petite et son rire si enfantin, il était enchanté, charmé.

«  ... Mademoiselle Line... comment vous faites tout ça ? c'est de la magie ? »

Une multitude de questions envahirent l'esprit du jeune garçon.

«  Vous vivez ici ? Vous venez d'où ? pourquoi vous êtes toute petite ? Vous allez venir avec nous? »

Il voulait tout savoir sur cet être féérique, et puis si elle pouvait venir avec eux, ils n'auraient plus jamais faim.
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Kali  
#3 Envoyé le : mercredi 6 décembre 2017 23:15:52(UTC)
Kali
Rang : Nouveau

Inscrit le : 17/08/2016(UTC)
Messages : 3


Otezea

5 / 5


Otezea s'approcha timidement de la fontaine. L'image furtive entraperçue parmi les vaguelettes la laissant perplexe, pouvait-on vraiment mettre ses mains sales dans cette eau? Et même la boire? Le mage avait fait tout cela, elle se décida à l'imiter. Après s'être débarbouillée et désaltérée, elle rejoignit le vieil homme.
Et sur son rêve, construire sa vie.
Offline Miilesteg  
#4 Envoyé le : jeudi 7 décembre 2017 09:00:08(UTC)
Miilesteg
Rang : Membre

Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 35
France
Localisation : Igny 70

Milesteg
Enfant
CA : 8

6 / 6


Miles ouvrit une bouche énorme et restait tout coi. Il voyait une magnifique fée ... et il n'e revenait pas.

«  Bon bon bon... jour dame Line..... Merci pour vos cadeaux »

Miles la suivait des yeux sans bouger ...
Offline Djezebel  
#5 Envoyé le : jeudi 7 décembre 2017 09:52:27(UTC)
Djezebel
Rang : Staff


Inscrit le : 23/04/2015(UTC)
Messages : 1,660
Localisation : Haute Saone

Orloch
Brute
CA 8
Ref -2,Vig +0,Vol -1

6 / 6


En voyant les coussins et la nourriture apparaître, Orloch exulta.
« YAAAHHHHOUU !  » Il poussa un cri de joie tellement intense qu'il faisait presque peur à voir.

Il hésita entre se rouler dans la nourriture et se rouler sur les coussins... finalement il se laissa tomber sur les coussins et se roula jusqu'à pouvoir prendre de la nourriture.
Il brandit un cuissot de viande (peu lui importait laquelle en réalité) et continua à battre des pieds et des bras.
Il arracha un gros morceau de bidoche et, hilare, manqua de s'étouffer avec.

Peu lui importait, il était au paradis.


MJ sur Le miroir irridescent
MJ sur Timor et Mortalis
Silence, druide niveau 1 sur Le Règne de l'Hiver (par Zadir)
Offline Hugin  
#6 Envoyé le : vendredi 8 décembre 2017 15:14:51(UTC)
Hugin
Rang : Membre

Inscrit le : 25/09/2015(UTC)
Messages : 15

Sillaw
Réf : -1 | Vig : -1 | Vol : 0
CA:12

4 / 5


La vie est injuste. Les autres avait une fée et à manger! la salive rempli sa bouche et toutes ses pensée ne résumaient qu'à un rôti...

la mort dans l'âme il suivit le mage. Il écouta bien ses paroles et s’approcha du bassin. Otezea bu et se lava alors il fi de même attendant la suite...
Offline mdadd  
#7 Envoyé le : mardi 19 décembre 2017 19:20:58(UTC)
mdadd
Rang : Staff

Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

En bas de la Tour Blanche, dans la grande salle, qui au demeurant devait être la seule pièce du rez, c’était devenu un paradis pour les enfants. Il y faisait chaud, lumière tamisée pour les yeux fatigués, de la bonne nourriture en abondance, sucré, salé, les gâteaux qui semblaient si savoureux, les viandes rôties qui embaumaient l’air autour, les confortables coussins qui recouvraient le sol, Ortloch ne s’y trompait pas et profitait abondamment de cette hospitalité généreuse. Son cousin restait interdit, Koram se servait sans s’arrêter de poser des questions à la toute petite fée à la poussière dorée, quant à Wallis, il avait vu son jumeau disparaître en haut de l’escalier avec le vieux magicien et Otezea, il devait sans doute se demander ce qu’ils allaient faire et pour le moment il n’avait pas touché à la nourriture, tout comme Milesteg.

Au milieu des bruits et grognements de satisfaction, de mastication et d’agitation surtout du côté du petit dragon au ventre rebondi qui festoyait lui aussi en un bon comparse du monstre de Khelgür, Line répondait de sa petite voix tout en voletant au-dessus des enfants et tout en veillant à ce que personne ne manque de rien – « De la magie bien-sûr, la Tour est mon foyer, la Tour est une entité magique vous savez ? Et comme toutes les féeries, je suis liées à des endroits magiques, comme celui-ci, ou comme d’autres endroits magiques comme il en existe dans les forêts profondes et inexplorées ou dans de multiples environnements naturels qu’ils soient souterrains ou extérieurs. J’appartiens à ce qu’on appelle les féeries, comme les lutins qui sont plus connus, mais je ne les aime pas trop, ils sont espiègles et aiment se prêter à des jeux qui ne les amusent qu’eux-mêmes. Il y a aussi les farfadets, les esprits follets ou les faunes qui sont plutôt gentils, mais il y en a des méchants voire très méchants comme le chapeau rouge, le Croquemitaine ou les lutins des dents, des chaotiques comme le satyre et les korreds et bien d’autres encore, de toutes tailles, des infiniment petits à peine visible pour l’humain au grand, impressionnant et maléfique Ankou, les magnifiques dryades, nymphes et dame des cygnes sont si belles, même le crapaud féérique géant est gracieux avec ses ailes et sa peau bigarrée de rose et de violet… Nous sommes tous des êtres magiques, féériques, c’est-à-dire que nous avons une connexion très forte avec un endroit naturel, une force primale ou un lieu spécifique comme moi avec cette tour. C’est cette très forte connexion qui nous donne ces pouvoirs surnaturels extraordinaires. Alors non… Petit homme… Je ne peux pas m’éloigner de la Tour Blanche. C’est mon foyer mais aussi mon essence vitale. »


Taërim
le Blanc

Otezea et Sillaw imitèrent les gestes du Mage de la Tour Blanche. L’eau était fraiche et semblait pure. Une fois les mains lavées et après l’avoir bue, ils avaient l’impression d’être d’une propreté immaculée tout en ayant perdu toute trace de fatigue quelle qu’elle soit, ils ne ressentaient plus ni la faim, ni la soif, l’esprit libre et ouvert, la soif de découverte et d’apprendre, comme si on venait d’ouvrir un énorme espace dans leur mémoire et qu’ils allaient la remplir. Taërim les regarda avant de se retourner vers la porte restée ouverte – « La quête des connaissances est souvent faite de longues recherches et d’expériences et ce au détriment d’une activité physique plus ordinaire. Ces moyens de contourner un repos et une alimentation normale, ne doivent pas trop se répéter dans le temps, sinon vous n’aurez plus la force de continuer à apprendre et vous risquez tout simplement de… Mourir… »

Ils entrèrent en silence dans la pièce d’où provenaient les lueurs changeantes. Celle-ci était toute en longueur avec un mur incurvé, sans doute le mur extérieur de la Tour. Ce mur était percé de toutes petites fenêtres au bâti très épais qui devaient laisser passer la lumière du jour mais pour l’heure, il faisait nuit. Puis il y avait les tables qui longeaient mur, d’autres au centre comme si elles sectionnaient la pièce en plusieurs parties, des étagères surchargées de bocaux aux contenus divers, poudres, morceaux de quelque chose, objets, qui s’accrochaient aux murs partout ou un espace restait possible, des armoires à étagèrent encombrées de pots, boites, coffrets, sachets, encore des objets ou encore une quantité inimaginable de livres, un haut pupitre à lutrin trônait au centre et supportait un grimoire si imposant et antique qu’on aurait dit qu’il allait briser son support ne serait-ce que par son poids et enfin partout sur les tables et établis, une collection incroyable de bocaux, verres, alambics, creusets, tubes, bols, de forme et de taille étranges, tordus, alambiquées, contenant pour certains des liquides colorés bouillonnant ou moussant ou bullant ou éclatant, toute une vie étrange que les enfants voyaient pour la première fois.

« Surtout il vous faut faire extrêmement attention et vos gestes doivent être précis, tout comme vos mesures. Le livre indique la recette, en quelque sorte. Dessus il y a un code qui indique où trouver l’ingrédient et combien il en faut. Vous connaissez le grain, l’once et la livre ? Le point, la ligne ou le pouce ? Le litron, le boisseau ou le minot ? Vous savez vous orienter, le nord, le sud, l’est et l’ouest ? Vous savez compter depuis l’infiniment petit jusqu’à l’infiniment grand ? Et enfin vous avez un bonne écoute et mémoire, car je n’aurai pas le temps de répéter… - Il se dirigea vers le livre et posa son doigt fripé et légèrement tordu dessus – J’étais en train de préparer des potions pour notre bien-aimé baron. La séquence de chiffres et de lettres indiquent le numéro de l’étagère ou de l’armoire à ingrédients, l’orientation du mur où elle se trouve, le numéro du conteneur et la quantité du contenu. Il vous faudra donc trouver le bon ingrédient, en effectuer la juste mesure avec l’outil approprié et me l’apporter au moment où je vous le demande. Répartissez-vous els taches, un à la lecture, l’autre à la mesure. Est-ce que vous avez bien compris et est-ce que vous êtes prêts ? Courage les enfants, nous allons en avoir pour toute la nuit… »
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Miilesteg  
#8 Envoyé le : vendredi 22 décembre 2017 10:02:21(UTC)
Miilesteg
Rang : Membre

Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 35
France
Localisation : Igny 70

Milesteg
Enfant
CA : 8

6 / 6


Miles commença à manger en écoutant la ravissante fée.

«  Dame Line, vous semblait très douée en magie pouvez vous nous faire des armes et des armures plus fortes? Faut qu'on sauve nos parents... Ils sont peut être dans les prisonniers... »

Miles s'inclina respectueusement
Offline nauron  
#9 Envoyé le : vendredi 22 décembre 2017 22:35:25(UTC)
nauron
Rang : Membre

Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 12

Koram
CA : 10

5 / 5


Koram mangeait tout en écoutant La fée décrire les différentes espèces de féeries et dès le début il associa les lutins à certains de ses compagnons. Son ventre se remplissant, il se sentait bien et d'humeur taquine, il déclara alors:«  Les lutins, on dirait Wallis et Sillaw » Avant de rire tout seul de sa remarque.

Puis il apprit que la petite fée devait restée dans la tour, qu'elle était son essence vitale, adieu repas à volonté comme celui-ci, coussins doux et feu de joie à chaque repas.... Pourtant une dernière salve de questions surgit dans son esprit, il la posa immédiatement.
«  Mais si la tour est détruite qu'est ce qu'il t'arrive? Comment tu peux rencontrer d'autres fées si tu dois rester ici? Tu peux pas voyager? comment ça ce fait que tu soit liée à une bâtisse?  »

Petit à petit il sentait le sommeil venir à lui après cette journée riche en événements, en émotion. Le tintement de la fée se faisait de plus en plus lointain, puis il finit par tomber dans les bras de morphée
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Kali  
#10 Envoyé le : samedi 23 décembre 2017 22:19:18(UTC)
Kali
Rang : Nouveau

Inscrit le : 17/08/2016(UTC)
Messages : 3

Otezea

5 / 5


Waouah!!! Incroyable! Exactement comme me le décrivait papa!
Otezea était très impressionnée par le bureau du mage. Il était semblable aux histoires de son père: les grimoires, les bocaux, les étagères pleines, les alambics....
Elle se sentait bien, les yeux brillants et prête à faire des miracles pour le mage blanc. «  Je lis! Sillaw il sait pas. »
Et sur son rêve, construire sa vie.
Offline Djezebel  
#11 Envoyé le : lundi 8 janvier 2018 21:52:03(UTC)
Djezebel
Rang : Staff


Inscrit le : 23/04/2015(UTC)
Messages : 1,660
Localisation : Haute Saone

Orloch
Brute
CA 8
Ref -2,Vig +0,Vol -1

6 / 6


Après avoir avalé une cuisse de poulet, une côte de porc, un morceau de pain qu'il avait ouvert de ses doigts potelés et fourré dedans du lard et un des fromages à pâte dure, Orloch entreprit de manger une énorme cuisse sans doute d'agneau.

Il se mit à bailler. Doucement, il s'affala de plus en plus dans les coussins, fermant les yeux. Il choppa du bout des dents un morceau de viande, tenant l'os dans une main, mâcha lentement puis déglutit.

Il resta sans bouger un instant, puis porta le gigot à ses lèvres. Il finit pas téter le morceau de viande pendant une à deux minutes puis se tourna, son point serré sur l'os comme sur un doudou.

Orloch s'était endormi.
MJ sur Le miroir irridescent
MJ sur Timor et Mortalis
Silence, druide niveau 1 sur Le Règne de l'Hiver (par Zadir)
Offline blurpy  
#12 Envoyé le : dimanche 21 janvier 2018 20:46:17(UTC)
blurpy
Rang : Habitué

Inscrit le : 30/08/2014(UTC)
Messages : 1,622
France
Localisation : charente inférieure

Sillaw
Réf : -1 | Vig : -1 | Vol : 0
CA:12

4 / 5


Mais qu'était-il allait faire dans cette galère. Son frère finalement avait peur-être eu raison. En tout cas, il lui manquait cruellement. Comment fera-t-il s'il échoue ? Avec son frère, ils avaient une tactique bien rodée. Ils s’accusaient l'un l'autre et en général, ne voulant punir un innocent, la sanction ne tombait pas, ou alors elle était amoindrie. Mais là !?!

Néanmoins il était émerveillé par tant de .... Merveilles. A quoi tout cela pouvait-il bien servir ? A chasser des dragons, à invoquer des pégases, à désintégrer des gobelins, voire à rendre encore plus fort. Il observa le livre et vit les signes que le mage lui indiquait mais il ne pipait mot. heureusement, les mesures ça il connaissait. Les grains qu'il fallait planter, les livres qu'il fallait lire, le point pour frapper, la ligne au loin et le pouce au bout de la main, le litron que son oncle Leffekein buvait, le boisseau qui devait être du petit bois et les minots tels qu'ils étaient tous. Ils savaient se repérer en forêt et il savait la différence entre grand et petit. Pour le reste il verrait bien.

Du reste Otezea avait réagit la première

« Ouaips et bien je sais mieux mesurer que toi d'abord » tout lui tirant la langue

Modifié par un utilisateur dimanche 21 janvier 2018 20:47:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

Humains : I168 Alchimiste 3 / BW116 Bretteur 4/ CC161 scalde 10/14
Tieffelin : V180 Investigatrice 6 /AJ197 Paladin 2
Homme rat : CO231 Pistolier 2
Elfe : W169 Tueur 4
Offline mdadd  
#13 Envoyé le : dimanche 28 janvier 2018 19:03:43(UTC)
mdadd
Rang : Staff

Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

ans la grande salle en bas de la tour, les enfants se laissaient gagner par le sommeil tandis qu’ils étaient enfin repus, à l’instar du « monstre » de Khelgür, Orlock, qui une fois rassasié, et il en fallait beaucoup pour qu’il ne ressente plus la faim, s’était allongé ou plutôt vautré dans les coussins chauds et confortables avec encore un morceau de viande serré contre lui. Line, la petite fée à la poudre dorée, répondit encore avec patience et gentillesse aux questions de Milesteg et Koram – « Je ne peux pas faire grand-chose en extérieur, petit chevalier. Je comprends votre envie de vouloir venir en aide à vos parents et cela m’attriste beaucoup tout ce qu’il s’est passé dans la région. Il doit y avoir nombre de mes frères et sœurs, des féeries, même s’ils n’ont pas la même apparence ou même forme que moi, qui ont certainement été massacrés ou qui ont vu leur habitat détruit par ces monstres. Soyez certains que Taërim le Blanc, le Mage de la Tour Blanche fera tout en son pouvoir pour vous aider, pour aider le baron et sauver vos parents, si cela est possible qu’ils soient encore en vie et prisonniers. Les féeries vivent à la fois dans votre monde et aussi dans un monde magique où nous sommes beaucoup plus libres. Pour venir ici nous nous servons d’endroits magiques comme cette Tour, qui sert en quelque sorte de porte entre nos deux mondes. Seuls les féeries et ceux qui y sont invités et guidés par les féeries peuvent emprunter ces passages. Si la Tour Blanche est détruite, alors une porte se ferme et je ne pourrais plus venir dans votre monde. Ici, le temps s’écoule différemment et le monde d'ici a des effets très différents sur nos êtres physiques, les fées y sont très sensibles. Plus je m’éloigne de la Tour et plus ces effets sont forts et plus le temps m’altère. Si je m’éloigne de trop, alors je peux même… Mourir. Tout ce que je peux créer grâce à la magie des fées sont des choses qui servent la Tour pour accueillir des hôtes par exemple ou pour la protéger. Mais je ne pourrais pas par exemple créer des réserves de nourriture que vous pourriez emporter, elles se flétriraient à chaque pas qui vous éloignera de la Tour, tout comme les objets que vous me demanderiez. Mais n’ayez crainte, Taërim est un grand magicien et il saura quoi faire. Vous pouvez dormir tranquilles… » - Et comme si ces dernières paroles accompagnées de poudre dorée qui semblait pleuvoir du plafond faisaient office de marchand de sable, un à un les enfants cédèrent à la fatigue accumulée par cette longue journée et trouvèrent chacun un endroit pour s’allonger.



Taërim
le Blanc

Dans la salle d’alchimie, le travail avait commencé. Le vieux magicien se déplaçait d’établi en établi et réclamait des composants en citant la page du grimoire devant lequelle s’était placée Otezea. Aussitôt celle-ci tournait avec précaution les feuilles parcheminée et craquantes pour réciter la formule à Sillaw. Ce dernier essayait de mémoriser la formule qui devait lui indiquer où trouver le composant, quelle armoire, quelle étagère, quel bocal, et quelle quantité il devait mesurer. L’exercice n’était pas facile et si la jeune fille s’en sortait admirablement bien avec la lecture et pouvait répéter aisément de mémoire chaque formule qu’elle venait de donner au jeune garçon jusqu’à ce que celui-ci trouve ce qu’il fallait, les débuts de ce dernier furent quelque peu hasardeux. La main de Sillaw se posait sur un bocal, croyant être le bon, lorsqu’il entendait un « Non ! » autoritaire de Taërim le Blanc qui du coin de l’œil devait l’avoir vu juste à ce moment-là alors qu’à cet instant précis où le jumeau sursautait à l’injonction, le vieil homme avait le dos tourné. Puis à force d’essayer, il y arrivait et cela s’enchainait très vite sans jamais s’arrêter, un enchaînement d’ingrédients, puis d’opérations de mesures et enfin l’utilisation dans les différents conteneurs qui passerait dans un alambic, dans un creuset ou un espèce de verre triangulaire, qui serait chauffé ou réduit en poudre à l’aide d’un pilon, qui se dissoudrait dans une substance liquide en produisant de la fumée ou une explosion colorée, etc.. De la poudre cuivrée, de la terre d’il ne savait plus quoi, une patte d’un insecte dont il avait oublié le nom, un liquide qu’il fallait manipuler avec tellement de précaution qu’il en avait retenu sa respiration, parfois Taërim psalmodiait quelque chose dans une langue complètement inconnue tandis qu’il mélangeait des ingrédients ou était semble-t-il dans une phase finale d’un extrait qui finissait dans un petit tube de verre à peine plus grand que le petit doigt, qu’il cachetait aussitôt. Toutefois, malgré ses lacunes, Sillaw restait calme, contrairement à Otezea qui parfois s’impatientait lorsqu’il tardait à trouver ce qu’elle avait énuméré, puis finalement elle avait pris le lead sur le jeune garçon, lui dictant littéralement chaque chose qu’il devait faire et lui il se laissait diriger comme un pantin, perdu dans la complexité de l’alchimie et de ses formules qui se mélangeaient dans sa tête…

Combien de temps avaient-ils travaillé ainsi ? Cela avait paru une éternité et tout à coup Taërim les sortit de leur torpeur. Ils étaient tellement concentrés que tout à coup un silence prolongé du vieil homme avait suffi à les faire sursauter. Sillaw regarda Otezea, attendant la prochaine injonction qui ne vint pas, tandis que la jeune fille se tourna vers le vieil homme qui se tenait debout devant elle en la fixant du regard. Il n’avait pas demandé de numéro de page… Qu’est-ce qu’il se passait ? S’étaient-ils trompés ? Avaient-ils échoué ? Elle jeta des regards un peu affolés aux alentours, les joues probablement rougies par l’émotion… Peur ? Honte ? Tristesse ? Joie ? Que devait-elle ressentir ? Elle haletait et Sillaw aussi alors que le Mage semblait impassible et serein – « Bien ! » – fit-il, après un temps qui parut interminable – « Nous allons nous arrêter là. Le jour ne va pas tarder, il est temps de se préparer à se mettre en route. C’était pour vous un travail difficile, il en est toujours ainsi avec la magie, mais vous vous en êtes pas trop mal sortis. Sillaw… C’est bien ton nom, n’est-ce pas ? Je pense que tu n’as aucune prédisposition pour apprendre la magie, du moins pas la magie profane. Cependant, tu sais garder ton calme et ta sérénité et c’est très bon pour la concentration. Peut-être que la magie divine serait plus appropriée, si jamais ton désir le plus cher est vraiment d’étudier dans ce domaine. Encore faut-il avoir une foi sincère. Je connais quelqu’un qui pourra t’expliquer… Otezea… Je ne me trompe pas, sur ton nom c’est cela ? Tu es appliquée et tu as des facultés intellectuelles indéniables. Je pense que tu as la capacité d’apprendre la magie, mais pour cela il va falloir te discipliner et ne pas te laisser emporter par tes sentiments. Il faut toujours rester objectif car si ton jugement est altéré alors ce sera systématiquement échecs et catastrophes… Je n’ai jamais eu d’apprenti et je ne me prédisposais pas à en avoir un. Mais si tu le souhaites vraiment, alors je reverrai peut-être ma décision une fois que toute cette histoire sera terminée. Avant de prendre ta décision, sache tout de même que l’apprentissage est très long et extrêmement difficile. Tu seras amenée à faire des choses qui te paraîtront complètement absurdes et qui probablement t’énerveront au plus haut point. Tu te laisseras probablement gagner par le désespoir ou la colère devant la multitude d’échecs, mais si tu veux maîtriser cet art, alors il faut en passer par là. Rien n’est facile, même pour ceux qui ont le Don de façon inné, la magie en eux. S’ils ne contrôlent pas leur pouvoir alors cela les détruit. Et bien-sûr… Ce seront de longues heures de travail sans sommeil, au détriment parfois de la santé… »



« Bien… Nous passons à la fontaine et nous descendrons rejoindre vos compagnons » – Joignant le geste à la parole, il fit sortir les deux enfants du laboratoire avant de fermer la porte et de prononcer une formule magique tout en exécutant une gestuelle précise pour finir par jeter une pincée de poudre d’or. Le bruit d’un verrou se fit entendre. Satisfait, il se dirigea de son pas lévitant jusqu’à la fontaine où il répéta le rituel d’avant de commencer le travail. Il se nettoya les mains et les avant-bras avant de boire plusieurs gorgées d’eau qu’il puisait dans le creux de ses mains. Il parut d’un seul coup plus radieux, plus blanc, les traits moins tirés. Après tout ils venaient de faire nuit blanche… Il attendit qu’Otezea et Sillaw s’exécutent à leur tour avant de les guider vers la salle du bas. Tandis qu’ils descendaient l’escalier, la lumière se mit à luire de plus e plus fort comme un lever de soleil rapide. Le temps de la descente et la lumière du jour brillait dans la salle. Line était là, jetant quelques pincées de poudre d’or ci et là. Du lait, du chocolat, des gâteaux, des céréales, de la nourriture fraîche et abondante fit son apparition sur les tables tandis que de sa voix douce, elle sortait les endormis de leur sommeil profond – « Mes petits seigneurs il est temps de vous réveiller et de vous préparer. L’heure du départ va sonner » – Le petit dragon au ventre rebondit avait regagné le dossier du trône pour la nuit. A la vue de la nourriture et des gâteaux, il glissa sur l’assise avant de s’envoler vers une tablée.
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline nauron  
#14 Envoyé le : dimanche 28 janvier 2018 21:14:24(UTC)
nauron
Rang : Membre

Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 12

Koram
CA : 10

5 / 5


Koram se réveilla frais et dispo, cela faisait longtemps qu'il n'avait pu dormir dans un tel confort. Et la vue du petit déjeuner lui ouvrit l’appétit. Il se rua à table et commença à se servir. Il regarda Otezea et Sillaw et les questionna la bouche pleine.

«  Alors c'était comment l'alchitruc? Nous c'était super on a bien mangé en plus Line elle est trop forte.
Et les lits vous avez vu ils sont trop moelleux, c'est mieux ici qu'avec Saxi dehors...A part dragibus, il me fait un peu peur quand même...
Dis monsieur, on parlait avec Line et elle nous dit que la tour c'est comme une porte vers son monde, mais c'était quoi qui était là le premier la porte vers son monde ou la tour? »


Koram, de bonne humeur discutait en mangeant, ne pensant plus du tout à la suite des événements...
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Miilesteg  
#15 Envoyé le : lundi 29 janvier 2018 09:39:27(UTC)
Miilesteg
Rang : Membre

Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 35
France
Localisation : Igny 70

Milesteg
Enfant
CA : 8

6 / 6


Miles se sentait bien physiquement mais le moral était toujours au même point. L'heure était grave, et il ne pouvait rien faire pour aider ses proches.

«  Alors Messire? Qu'allons nous faire? Avez vous une armée? Des dragons? Il faut se dépécher, ils vont tous mourir..... L'ermite a dit que vous allez nous aider.
 »


Les yeux de Miles étaient humide et il regardait le mage d'un regard suppliant.
Offline mdadd  
#16 Envoyé le : dimanche 4 février 2018 19:19:40(UTC)
mdadd
Rang : Staff

Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Taërim
le Blanc

andis que les enfants se réveillaient et se restauraient, le Mage de la Tour Blanche ordonna à Dragibus de cesser son orgie et de se préparer à partir. Il y eut comme un duel de regard entre le petit dragon au ventre rebondi et Taërim-le-Blanc. Ce dernier fronça les sourcils et avec un soupir sifflant le petit monstre laissa échapper la nourriture et s’envola vers les hauteurs dans une sorte de ronronnement qui ne ressemblait pas du tout à celui d’un chat content qu’on le caresse. Sans se démonter outre mesure, le vieil homme se tourna vers les enfants, répondant avec patience aux questions – « Le monde magique des fées existe depuis la nuit des temps. Lorsqu’il y a une très grande concentration de magie en un lieu, cela ouvre parfois un lien magique entre le monde où cette magie est déployée et le monde des fées. C’est ce qu’il s’est passé lorsque la Tour fut créée. En général les féeries n’aiment guère que ce genre de passage s’ouvre sur leur monde. La plupart du temps, ce sont les elfes qui font ce genre de chose et les elfes sont des alliés reconnus des féeries. Mais lorsqu’il s’agit de personne comme moi ou d’autres races, alors il peut y avoir un conflit et les féeries tentent de fermer ces passages inopportuns. Il m’a fallu beaucoup négocier avec eux, leur montrer que j’étais une personne de Bien, que je ne souhaitais en rien leur être nuisible et que le passage resterait à jamais protégé tant que je serai de ce monde. Line est ainsi venue et elle surveille que je respecte ma part de marché. »

Il fallait une réponse moins bucolique pour le petit chevalier intrépide et sans peur qu’était Milesteg – « Mon garçon, je ne dispose pas d’une armée ou de dragons. Mais bien sûr je vais vous aider et mettre ma magie au service du Bien, comme je l’ai toujours fait. Nous allons partir pour le château du baron et une fois sur place, je pourrai analyser précisément la situation. Je saurai alors quoi faire et comment intervenir. Mais pas avant. La magie peut être très puissante et destructrice, comme parfaitement inutile. Seule une très bonne analyse de la situation permettra de déterminer quels seront les sorts les plus appropriés et quelle tactique employer. C’est ainsi qu’agissent les magiciens. Et les grands magiciens sont capables d’anticipation d’après peu d’éléments à leur connaissance. Rassurez-vous, tant que vous resterez près de moi, vous ne courrez aucun risque et je ferai tout mon possible pour sauver vos proches, ainsi que les gens du château et de la ville qui sont en danger en ce moment même. Préparez-vous à partir pour une longue marche, emportez de quoi manger pour aujourd’hui, la nourriture de Line ne se gardera pas plus longtemps à l’extérieur de la Tour Blanche. Alors êtes-vous prêts les enfants ? »
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Kali  
#17 Envoyé le : dimanche 4 février 2018 23:33:53(UTC)
Kali
Rang : Nouveau

Inscrit le : 17/08/2016(UTC)
Messages : 3

Otezea

5 / 5


Otezea rêvait les yeux ouverts, elle n'entendit pas les questions de Koram et les inquiétudes de Miles pas plus que le discours du mage blanc. Seules les dernières paroles qui lui avaient adressées résonnaient dans sa petite tête: "Tu es appliquée et tu as des facultés intellectuelles indéniables. Je pense que tu as la capacité d’apprendre la magie"..... C'était absolument incroyable, hier encore elle n'était qu'une toute petite fille perdue et apeurée, et aujourd'hui elle pouvait devenir quelqu'un. Des images de gloire et de respectabilité s'imposaient à son esprit, elle s'imaginait auréolée de blanc, la foule s'inclinant sur son passage, les inondant de son savoir. Avant de se préparer à partir, elle s'approcha du mage : « Oui, je le veux! »
Et sur son rêve, construire sa vie.
Offline Djezebel  
#18 Envoyé le : lundi 5 février 2018 11:19:27(UTC)
Djezebel
Rang : Staff


Inscrit le : 23/04/2015(UTC)
Messages : 1,660
Localisation : Haute Saone

Orloch
Brute
CA 8
Ref -2,Vig +0,Vol -1

6 / 6



Orloch en était à son sixième gâteau lorsque le mage indiqua qu'il allait falloir repartir.


« Oooooh....  » fit-il tout dépité de devoir quitter le paradis qu'il avait trouvé.

Il fourra dans sa chemise trois pains. Il prit un gâteau crémeux mais au moment où le Monstre de Kelghür l'enfilait par le col, son cousin lui fit remarquer qu'il allait se mettre de la crème partout sur lui.
Ça n'aurait pas dérangé Orloch sans doute, mais, obéissant, il ressorti le gâteau et l'avala.
MJ sur Le miroir irridescent
MJ sur Timor et Mortalis
Silence, druide niveau 1 sur Le Règne de l'Hiver (par Zadir)
Offline nauron  
#19 Envoyé le : lundi 5 février 2018 23:35:33(UTC)
nauron
Rang : Membre

Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 12

Koram
CA : 10

5 / 5


Satisfait des explications du mage, Koram se dépêcha de finir son assiette. Après tout il ne savaient pas quand ils pourraient encore manger à leur faim. Puis il s'essuya la bouche et bondit de sa chaise. Prêt pour la suite.
«  Je suis prêt »
Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Miilesteg  
#20 Envoyé le : mardi 6 février 2018 09:58:34(UTC)
Miilesteg
Rang : Membre

Inscrit le : 31/05/2016(UTC)
Messages : 35
France
Localisation : Igny 70

Milesteg
Enfant
CA : 8

6 / 6


Miles s'inclina devant le magicien, son regard était reconnaissant.

«  Mille merci messire le magicien, nous vous serons redevable... »

Il prit du pain et du fromage rapidement, rassembla ses affaires et se posta devant le magicien


«  Prêt!!! »
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
6 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2018, Yet Another Forum.NET