Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#1 Envoyé le : lundi 16 avril 2018 15:12:09(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484




inq porteurs de chartes prirent la route alors que seules les étoiles illuminaient le ciel. L'une portait une torche et un autre l'imitait. Deux chevaux manquant a l'appel (l'un ayant été perdu corps et biens lors de la traversée du Bugeon et le brave Rusty, laissé a l'écurie pour se remettre de ses blessures), les deux plus petites du groupe partagent le dos de Vagabond. Rapidement, ils descendent jusqu'au Bugeon pour constater s'il est envisageable de passer par le guet qu'ils avaient utilisé les premières fois ou s'il leur faudra remonter jusqu'au pont par lequel ils sont revenu la veille.

Une dernière averse est tombée alors qu'ils se reposaient et a présent le ciel resplendit de milliers d'étoiles... En arrivant au ruisseau les cinq aventuriers aux sens aiguisés constatent que si les traces de la crue sont évidentes, le Bugeon a retrouvé son lit et est a peine plus gros que la première fois qu'ils l'ont vu.

Message secret pour Luciole :
...


Le petit groupe dépasse rapidement les endroits les plus lointains qu'ils avaient exploré la veille et alors qu'ils distinguent l'orée de la forêt un cri venu du Sud attire leur attention... Le cris d'un rapace en chasse qui perce la nuit... Un cri que seule la puissance au cœur du silence de la nuit a pu porter jusqu'aux voyageurs. Claradelia et Tinufaë reconnaissent sans peine la forme que tous peuvent voir se découper dans le ciel étoilé.

Mais la menace se trouve au Sud alors que leur route les mène a l'Ouest, vers les marches de Narl... Lentement, alors que l'aube s'approche le ciel s'éclaircit et les nouveaux venus s'enfoncent dans la forêt...





ous la canopée, les voyageurs découvrent rapidement un forêt que les humanoïdes n'ont que peu touché... Bien sur les légendes parlent de civilisation en des temps reculées... Mais non seulement les sociétés elfes connues pour avoir régné sur la région sont souvent plus précautionneuses dans leurs rapport avec la nature que les humains mais surtout... les millénaires ont depuis passé et la nature a repris ses droits. Ici alors que pour la première fois depuis le début du voyage, Claradelia et Tinufaë se félicitent des torches qu'ils ont emportés et malgré le chemin relativement bien entretenu que suivent leurs chevaux il n'y a aucun doute : la nature est maîtresse et nul n'oserait lui nier sa suprématie.

Lentement les ténèbres laissent la place a un paysage féerique : la forêt, encore humide de l'averse nocturne et chamboulée par la tempête de la veille resplendit, laissant cinq spectateurs pantois. La seule source d'inquiétude pour le petit groupe est au final Shmar. S'il était resté a une distance respectueuse pendant leur traversée des colline, ne faisant que quelques brèves incursions a proximité d'équidés inquiets, depuis leur arrivée dans la forêt le loup ne s'éloigne guère, forçant les cavaliers a faire preuve d'une bien plus grande patience avec leurs montures inquiètes de la présence d'un prédateur.



prés une chevauchée somme toute éreintante, les chevaux commencent a fatiguer... Claradelia et Tinufaë sont globalement d'accord pour estimer que si les brigands avaient décidé d'aller aux nouvelles ils les auraient déjà croisés... A moins qu'ils n'aient décidé d'arriver a une heure différente de leurs habitudes bien entendu... Le soleil monte dans le ciel, réchauffant peu à peu l'ambiance, l'humidité de la veille s’évapore lentement, donnant a la forêt un aspect atypique dans des régions aussi septentrionales....

Un endroit parfait se présente bientôt pour monter le camp : un fin ruisseau, une corniche dégagée ou les rochers ont suffisamment sécher pour qu'on puisse s'y installer confortablement... Le tout en gardant a l’œil le chemin... au cas où.

Kannin, toujours aussi bavard, s'installe en guetteur sur la corniche alors que de son côté, Gathiis propose a la ronde un coup de main pour installer le camp et voir ce qu'ils feront a manger.

Modifié par un utilisateur mardi 17 avril 2018 13:21:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline MythOnirie  
#2 Envoyé le : mercredi 18 avril 2018 14:47:38(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

8 / 8

Sorts niv 1: 2/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


Shmar

17 / 17

Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 14
Contact 12 / Surprise 12


Après une courte nuit, Claradélia se prépara à leur expédition punitive alors que le reste de l’habitation était encore silencieuse. Il devait bien y avoir les autres porteurs de chartes qui se préparait, mais tout était calme pour éviter de réveiller les propriétaires des lieux ni la convalescente. Malgré l’heure nocturne la Kitsune prit le temps d’effectuer sa prière quotidienne à la déesse de la vengeance avant de se rendre dans la pièce de vie du comptoir.
Les affaires sont déjà prête de la veille et une fois tous réunis le départ n’est pas long à arriver sous les étoiles bienveillantes de Desna. Comme convenue, Alaëiel et Claradélia partagent la monture de la première afin de laisser Rusty se reposer , mais le poids supplémentaire ne semble pas gêner outre mesure le fier cheval, tandis que Shmar reste au début du trajet à une distance raisonnable des bêtes.

Le trajet se passe dans le calme et principalement le silence, entrecoupé par quelques conversations entre les porteurs de chartes. Claradélia participe cependant peu à ces discutions, partageant son temps à rassurer la monture quand à la présence de Shmar et à l’examen de l’environnement afin de suivre l’itinéraire prévu. Un cri pas encore familier mais déjà reconnaissable attire l’attention des aventurier sur la forme se découpant sur le ciel étoilé.

« De nouveau cette créature... Je ne suis pas pressée de partir plus au Sud, même si j’ai du mal à estimer la distance qui nous sépare de cet être. »

Leur voyage progressant, la forêt se fait plus épaisse, et les torches offertes par Svetlana trouvent sans difficulté leur usage jusqu’à ce que le soleil leur fasse découvrir une forêt donnant envie à la gnomesse de descendre de cheval pour aller se perdre dans les bois. Rarement elle avait vu un lieu naturel aussi beau que celui que leur offrait la nature après la tempête de la veille.

L’exploration ne sera jamais un calvaire dans un tel lieu. Mais pour le moment une mission plus importante nous attends.

Le soleil apporte aussi une nouvelle sérénité dans le cœur de la Kitsune. Shmar reste plus près du groupe désormais et Claradélia redouble d’effort pour calmer Vagabon mais aussi Shmar afin qu’il n’effraie pas trop les autres montures ainsi que le renne dont la nervosité à augmenter d’un cran avec le rapprochement du loup.

Les montures tout comme leurs cavaliers fatigues alors que le soleil commence à être haut dans le ciel, et le groupe décide de se reposer, étant désormais à une distance raisonnable du campement des bandits. La Kitsune est l’une des première à poser ses pieds sur le sol afin d’aller vérifier la sécurité du coin choisit pour cet interlude. Celui-ci semble suffisamment loin du lieu de vie de prédateur et assez vivant pour qu’aucun animal ne décide de s’attaquer à eux.

Claradélia aida ensuite ses camarades à s’installer et à s’occuper des montures avant d’aller demander aux deux elfes la permission d’habituer leur renne à la présence de Shmar afin qu’il soi moins difficile à mener dans le future. Ces dernières acceptèrent et Alaëiel demanda à rester avec elle afin d’apprendre à le faire elle même un jour.

Les deux femmes se rapprochèrent donc de l’endroit où se reposaient les montures afin d’éloigner Ilvar des chevaux le temps nécessaire à cette rencontre. Autant ne pas stresser les autres chevaux pour rien, habituer plusieurs animaux d’un coup n’étant pas possible pour le moment, le temps étant compté.
Claradélia appela son compagnon et fit s’approcher petit à petit le renne en direction du loup. Par moment la Kitsune fait un aller retour jusqu’à Shmar pour le caresser et revenir jusqu’à Ilvar pour l’habituer à son odeur, tout en laissant les deux animaux à une distance non traumatisante pour le renne. Tout au long de cet entraînement qui dura longtemps, Claradélia rassurait d’une voix douce le renne en elfique, se doutant que l’animal était plus habitué à ce langage qu’à tout autre.

Lorsqu’elle sentit qu’Ilvar perdait patience, elle le félicita et le cajola tout en l’éloignant de Shmar, et le fit un peut marcher avant de le ramener auprès des chevaux. Il fallait du temps pour habituer un animal à la présence de Shmar, et forcer les choses n’était jamais une bonne idée. La Kitsune remerçia Alaëiel pour son aide et sa présence qui avait indéniablement aidé Ilvar à tenir bon tout au long de la rencontre.
Claradélia reprendrait cet entraînement une autres fois, et il restait encore les autres chevaux ainsi que le poney qu’elle avait commandé auprès d’Oleg à habituer à la présence de Shmar. Après s’être occupé des bandits, elle aurait sûrement plus de temps à consacré à cette tâche à coté de leur exploration.

Après s’être un peu reposé, la Kitsune s’éloigna du campement avec Shmar afin de passer un peu de temps juste avec lui tout en profitant de ce moment pour trouver quelques baies et fruits qu’elle pourrait proposer à ses compagnons de retour au campement.

  • Ceuillette : 1d20+7 donne [3] + 7 = 10
Offline Luciole  
#3 Envoyé le : vendredi 20 avril 2018 22:21:12(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Alaëiel

9 / 9

CA14 (C10 ,D14)
Ref 12 / Vig 12 / Vol 16
Réservoir 4/4



Sortir de sa méditation avait été difficile. Elle avait a peine l'impression d'avoir fermé les yeux qu'elle sentait une main se poser sur son épaule. Gnéin... Ha... heu... oui, c'est vrai.... Par tous les dieux elle ne se sentait pas reposée du tout. Et la tête lourde... Pffouu... Et en plus pour aller crapahuter de nuit dans une foret à la recherche de bandits plus nombreux qu'eux... Mais qu'est ce qu'ils avaient eut dans la tête pour prendre pareille décision.

Cette question hautement philosophique posée.... Alaëiel accepta de se redresser hors du lit où elle avait passé ces dernières heures et se dirigea d'un pas mal assuré vers l'extérieur -sans se soucier d'ailleurs de sa pudeur. Direction la citerne où elle se versa une large louche d'eau sur le visage. Whou ! C'était froid ! Ça y est ! Elle était là ! Plus besoin de rien. C'était bon. Les idées remises à peu près au clair, la mage se sécha et retourna fouiller dans ses affaires pour y trouver une tenue propre et de se plonger dans son grimoire. Quelque soit la situation, c'était un rituel réconfortant, familier. Se plonger dans la lecture et dans l'état d'esprit associé... La changeline releva la tête une heure plus tard, avec un petit sourire satisfait sur les lèvres.

Grignoter sur le pouce, glisser dans les fontes de Vagabond quelques pommes sechées pour lui et Ilvar, le petit paquet contenant les gâteaux préparés dans l'après-midi pour en faire la surprise à ses alliés et monter à cheval. La petite elfe, mal assurée, décida de laisser Claradelia monter devant. Au moins s'il y avait une surprise, elle s'accrocherait à la kitsune et lui faisait confiance à elle pour garder son assiette. Et ils étaient partis.

La lune, superbe, rendait inutile l'usage des torches aux yeux perçants de l'elfe. Le cheval a pris un rythme tranquille, berçant presque ses cavalières. Un détail alors qu'ils traversent la rivière attire son attention... Quelques instants pour réfléchir à ce que cela signifie et déjà sa monture les a entraîné plus loin dans la nuit. Oh... Elle glissera quelques mots plus tard. Pour l'heure ça n'aura probablement pas de sens. La danse des étoiles au dessus d'eux trace le passage des heures puis la foret les masque. Elle n'en a pas vraiment besoin mais la lumière des torches permet de voir au delà des premiers arbres, traçant des arabesques sur les troncs. Cela laisse l'imagination développer de fantastiques animaux. A cornes, à tentacules ou avec des ailes gigantesques.

Et pour le coup, Alaëiel est très satisfaite de ne pas être celle qui guide Vagabond. Avec la présence de Shmar, elle n'est pas bien sure qu'elle aurait été capable de le maîtriser.

Des heures plus tard, alors que le soleil a fini par se lever et par réveiller avec lui la vie forestière depuis un moment, ils finissent par atteindre un lieu que leurs deux cartographes à la tête de l'expédition jugent adaptées une petite pause. Enfin, une grande pause. Le soleil rayonnant est une promesse de sieste. Mais... plus tard...

La jeune mage descendit du cheval, et fouilla dans les fontes pour en sortir deux fruits. L'un fut offert à Vagabond et l'autre à Ilvar. Ah oui, installer le campement. Enfin... ce n'était pas vraiment un campement : ils n'y dormiraient pas. Mais sortir des couvertures pour rendre les lieux plus confortables était une chose pratique...

Puis Claradelia fit une proposition... intéressante.

« Oh. Je peut t'accompagner? Ça pourra être utile de voir comment il faut faire au cas où ? Et puis je pourrait peut-être t'aider avec Ilvar? »

Proposa elle, enthousiaste.

Alaëiel n'avais jamais vraiment passé de temps au village à observer les longues séances pour apprivoiser les créatures de la foret qui s'approchaient parfois des demeures. Mais elle savait que la patience était toujours la clé. La petite elfe n'avait jamais eut besoin de ça pour se sentir à sa place au milieu des arbres mais... c'est vrai que c'était un talent précieux. Apprivoiser une créature...

Se laissant tout autant guider qu'Ilvar par les instructions de la chasseuse, elle avait presque l'impression que Shmar s'amusait tout autant qu'elle. Et que le renne la prenait clairement pour une suicidaire à rester aussi près d'un prédateur, surtout quand celui ci tentait des manœuvres louches : avoir l'air inoffensif.

« Ah, au fait, l’hypothèse d'hier soir sur l'écaille. Je suis quasiment certaine que c'est lié aux fée ! J'voulais vous en parler... j'ai vu des traces pendant le trajet... mais on allait un peu vite et vu la lumière... du coup c'était pas vraiment la peine qu'on s’arrête. Par contre j'en ai la certitude maintenant. Il y a des fées dans le coin. » Se rappela t'elle soudain.

Et ça pouvait signifier tout et n'importe quoi...

Le reste de l'après midi allait nécessiter de trouver comment s'occuper. La vue devait être sympathique plus haut... et elle était prête à parier que Tinu allait prendre ses carnets et commencer à dessiner du paysage. Du coup...

« J'vais faire un tour !  »

Autant aller à la pèche aux myrtilles. Et puis, elle se sentait bien dans cette foret. D'ailleurs, avec de la chance, il y aurait bien une source ou un cours d'eau où faire trempette avant d'aller sécher au soleil...

Modifié par un utilisateur vendredi 20 avril 2018 22:37:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#4 Envoyé le : samedi 21 avril 2018 14:26:08(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 205
France

Ayant prêtée sa chambre à Jeanne, Tinufaë n'a pas besoin de faire semblant de s'y coucher.

Une fois que tous les autres se sont retirés pour la nuit, l'elfe blonde, sort dans la nuit. Elle marche quelques temps sous la lumière stellaire et s'éloigne jusqu'à être hors de vue du comptoir. Là, profitant de sa solitude, elle hôte son armure, ses bottes et ses armes, pour ne garder que les robes de tissus fins qu'elle porte pour sous-vêtements. Tinufaë frissonne au contact de l'herbe fraîche sous ses pieds nus alors qu'elle entonne un chant aux étoiles, les appelant par leurs noms et ferme les yeux, avant de se laisser emporter dans une danse erratique. La transe la transporte, elle dérive, telle une barque folle tournoyant dans la chaos d'une mer vert sombre et déchainée. Après moult voltes et soubresauts, la bretteuse suspend sa danse et rouvre les yeux. Étourdie, elle essaie d'interpréter les paroles de Desna dans les sillons tracés dans l'herbe... Comme souvent, c'est obscur. Mais Tinufaë se sent tout de même, et étrangement, rassurée par les signes. Elle se rhabille avant de rentrer au comptoir, l'esprit léger.

À la plus haute fenêtre, Tinufaë se délasse, assise en tailleur. Perdue dans un songe tout elfique, elle fourbit machinalement ses armes en levant parfois la tête pour se perdre dans le lointain des cieux nocturnes. Quelques heures, jusqu'à ce que la lune lui indique la mi-nuit. Tinufaë abandonne alors sa chaise d'un saut agile : c'est le moment d'aller chercher Alaëiel...



সাহসী

15 / 15

Fringuant

Alors qu'elle transbahute du matériel d'Ilvar sur le dos du cheval sur lequel elle a jeté son dévolu, Tinufaë se fait la réflexion qu'il est peut-être temps de lui donner un nom. Une brave bête, ce cheval : il a déjà récupéré de la crise de colère du Bugeon. Le voilà à nouveau en pleine forme. Tinufaë lui flatte le flanc. Une brave bête, vraiment... Un nom... Sans doute en a t'il déjà un, très laid, que lui ont donné ces hommes... Tinufaë n'a aucune envie de le leur demander. Une nouvelle vie s'offre à eux ; il en sera de même pour ce cheval ! Un brave cheval... সাহসী ?
Oui, "Courageux". Voilà qui lui ira bien. সাহসী !


Cette chevauchée nocturne sur le dos de সাহসী est paisible. Personne ne parle trop - certains baillent même. Paisible jusqu'à ce que Claradélia repère la silhouette massive de la veille apparaître à nouveau dans les cieux bleu marine. Massive, énorme, sans doute dangereuse - et en tout cas bien mystérieuse. Voilà qui inquiète et attise la curiosité de la bretteuse : qu'est-ce que cela peut bien être ? Quelle étrange créature hante le ciel nocturne, là-bas, au sud ? Tinufaë plisse les yeux et s'essaie à mieux la voir ; en vain.



Tinufaë
❄︎

Classe d'Armure 16
Contact 13 Surprise 13
réf17 vig13 vol13
Sanctuaire 3/3
PANACHE 5/5
দেহরক্ষী

14 / 14

❄︎

C'est avec un respect marqué que Tinufaë entre dans cette magnifique forêt. L'elfe oblige সাহসী à clopiner au pas, le guidant des jambes pour qu'il écrase le moins possible de jeune pousses.

Une forêt ancienne, forte, verdoyante. Tinufaë est fascinée à l'idée de tout ce que ces arbres séculaires pourraient lui raconter. Sans doute que certains d'entre eux ont connus les elfes présents ici aux temps jadis... La bretteuse cherche des signes qu'ils auraient pu laisser et que cette vieille forêt aurait bien voulu conserver.

Alors qu'ils installent leur bivouac dans un coin idyllique, suite aux remarques d'Alaëiel, Tinufaë la morigène quelque peu : « Une écaille de fée, alors ?... Tous les habitants du Premier Monde ne sont pas toujours amicaux... Tout à l'heure, tu aurais du nous les montrer, ces traces, Alaëiel. Maintenant, il est trop tard pour rebrousser chemin. As-tu une idée de qui a pu les laisser ? Enfin, j'espère que cela ne nous portera pas préjudice... » conclut l'elfe blonde, un rien grave, avant de finir de nouer la bride de সাহসী à la branche basse d'un arbre. Puis elle sort son écritoire portatif ainsi que des encres d'une des fontes de sa selle et part s'installer sur une pierre ronde et moussue sise au bord du ru. Là, elle complète la carte entamée avec ses observations du jour et peaufine le travail de la veille.

Alors que Tinufaë œuvre et que Claradélia, Alaëiel et Gathiis font mine de s'éclipser, elle leur lance, plus grave et prophétique que maternelle : « Ne flânez pas trop ; s'il y a des Fées dans ces bois, il est dangereux de s'y promener trop longtemps hors des sentiers. Surtout seul. »

Tinufaë prend son temps (enfin si tant est qu'on en ai suffisamment ; sinon elle prend 10) en Cartographie (pour un 27 - ou un 17) pour continuer à travailler ses cartes du coin.

Modifié par un utilisateur samedi 21 avril 2018 18:54:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#5 Envoyé le : samedi 21 avril 2018 18:52:57(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Alaëiel

9 / 9

CA14 (C10 ,D14)
Ref 12 / Vig 12 / Vol 16
Réservoir 4/4


Les yeux de la petite changeline s’étrécirent légèrement, ses traits se fermant devant la petite leçon de morale de Tinufaë. Elle répondit d'une voix assez douce et légèrement moqueuse, particulièrement sur le dernier mot.

« Oh... vraiment? Merci pour tes conseils précieux sur comment réagir face à la présence de fées. Je ne m'en serait jamais douée qu'il existait des fées ou des êtres liés à eux qui ne sont pas gentils. Vraiment tu m'apprends quelque chose. Encore merci, Mère »

Oui, ce n'était guère aimable... mais la prendre pour une ignorante... de la part de celle qui lui demandait généralement des explications c'était gonflé. Sans compter que...

« Du coup, non, je n'ai aucune idée de qui aurait pu les laisser et toi non plus. C'est juste qu'il n'y a que les fées pour porter des chaussures de cette taille. Et non hein, ça n'indique pas une écaille de fée : les fées n'ont généralement pas d'écaille mais ça confirme que ce dragon a un lien avec les fées plutôt qu'avec un plan elementaire, ou autre. Du coup à moins que tu n'ai d'autres conseils avisés sur le fait que nous ignorons les dangers potentiels, je vais y aller...  »

La considérer fragile... elle avait l'habitude... La considérer inapte au bon sens... c'était nouveau. Elle s'était toujours sentie chez elle dans la nature, avait conscience de ses dangers mais.... ne la fuirait pas.

Modifié par un utilisateur samedi 21 avril 2018 19:14:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#6 Envoyé le : samedi 21 avril 2018 19:49:03(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 205
France

Tinufaë
❄︎

Classe d'Armure 16
Contact 13 Surprise 13
réf17 vig13 vol13
Sanctuaire 3/3
PANACHE 5/5
দেহরক্ষী

14 / 14

❄︎

Tinufaë redresse la tête ; elle reste un instant surprise par la réaction d'Alaëiel. Puis elle lui sourit, amicale.

« Loin de moi l'idée de prendre la place de Mérisiel, même si la comparaison me flattes. » lance-t'elle avec un clin d’œil à son amie, histoire de détendre la situation. La bretteuse réalise qu'elle surprotège probablement son amie. Mais...

« Mais je dois avouer que cette forêt m'inquiète autant qu'elle me fascine... Elle est ancienne... Très ancienne... Qui sait ce qu'elle abrite... Des fées, probablement, d'après ce que tu as vu. Des bandits, nous le savons... Et quoi d'autre encore ? » catalogue-t'elle, songeuse.

Puis, désignant vaguement les alentours, elle ajoute : « Claradélia a Shmar pour veiller sur elle. Et réciproquement. Si je reste ici, qui veillera sur toi ? Ne crois pas que je te sous-estime : considère plutôt qu'il s'agit de prudence élémentaire. Alors j'en viens finalement à mon conseil avisé : moi je n'irais pas m'aventurer toute seule dans cette forêt que nous ne connaissons pas... » Sur le ton de la confidence, un ton plus bas, la bretteuse ajoute : « Et je ne suis pas fâchée que le mal léché reste ici : au moins nous sommes deux... »

Puis Tinufaë demande à la ronde, tout en posant son regard sur Gathiis : « Mais peut-être quelqu'un voudra bien t'accompagner pour cette balade ? »


Offline Anadethio  
#7 Envoyé le : dimanche 22 avril 2018 16:10:55(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484


i Gathiis s'était bien tenu de faire le moindre commentaire sur la discutions entre les deux Iobardes, préférant conserver son avis de citadin loin d'un débat qui s'annonçait houleux, il l'avais cependant suivie d'une oreille attentive... Avait-il légèrement hoché de la tête, approuvant inconsciemment les conseils somme toutes raisonnables de Tinfaë ? Toujours est-il qu'il se retrouvait subitement pris à partis pour son plus grand désarrois... Après quelques brèves fractions de secondes, il se reprend :

« Et bien... je doute de pouvoir aider beaucoup contre certains des dangers de la forêt... Mais s'ils sont suffisamment physiques ça devrait le faire... Enfin si ça vas a Alaëiel... »

Le tieffelin joue avec la garde de son arme en attendant sa réponse...



es travaux de cartographie de Tinufaë avancent lentement, profitant d'une part des quelques informations fournies la veille par Jeane et d'autre part des quelques points de repères qu'elle a pu noter avec ses compagnons pendant leur trajet. Mais malgré le peu d'information, elle passe du temps a préparer ses échelles pour pouvoir plus aisément travailler par la suite. Malgré toutes ses avancée elle songe qu'il serait de bon ton de préparer une petite table basse pour pouvoir travailler plus confortablement en forêt. Elle se souvient du nombre de fois ou elle a pu se moquer de la coquetterie des quelques elfes qu'elle avait pu voir sortir une table pliante de leur sac... Mais a présent elle comprend un peu mieux.

Avancée des cartes mise à jour.



elles et ceux qui se sont éloignés du camp a la recherche de nourriture sont a la fois satisfaits de leurs trouvailles et plutôt déçus : il y a bien de la mâche, des radis et quelques fleurs comestible mais le tout manque singulièrement de consistance... Et surtout : rien de plus sucré que les primevères au léger goût de réglisse. Fort heureusement, Claradelia a le plaisir de voir Shmar revenir avec un faisan entre les dents. L'animal, visiblement très fier le dépose a ses pieds, espérant probablement une récompense en échange.

A vous tous, vous ramassez l'équivalent de 4 rations de survie. Il en reste donc deux a dépenser pour la journée.


a nuit est tombée et les porteurs de charte on repris leur route... Préférant éviter de débarquer comme des fleurs par le chemin principal, ils ont légèrement bifurqué... puis laissé les chevaux et Ilvar en sécurité. Attachés de manière a les motiver a rester a proximité de leur arbre sans pour autant les y forcer si un prédateur venait a les surprendre. Puis ils avaient continués ainsi alors que la lune, haute dans le ciel, commençait a descendre : comme la veille la fin de la nuit serait baignée par la seule lueur des étoiles.

Il ne leur reste plus beaucoup de trajet, un petit quart d'heure tout au plus selon ce qu'ils ont pu évaluer lorsqu'ils arrivent dans une étrange clairière en bord de ruisseau. Ici... quelqu'un ou quelque chose a disposé des galets de manière a dessiner plusieurs flèches sur le sol. Toutes convergent vers un même point, a l'aplomb d'une branche particulièrement solide.

Perception DD 15 ou s'approcher pour regarder de près.


Vous pouvez également me faire un jet de perception qui n'a rien a voir et don je n’annonce pas le DD

Modifié par un utilisateur mercredi 25 avril 2018 09:04:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline MythOnirie  
#8 Envoyé le : jeudi 26 avril 2018 08:17:32(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

8 / 8

Sorts niv 1: 2/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


Shmar

17 / 17

Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 14
Contact 12 / Surprise 12


Au final Claradélia passa plus de temps à se détendre au milieu de la forêt qu’à y récolter de quoi se restaurer, mais cela fut malgré tout extrêmement satisfaisante pour la petite Kitsune. Régulièrement elle pouvait voir passer Shmar suivre une piste à l’odeur. Finalement, ce dernier finit par revenir auprès de Claradélia en lui présentant un faisant qu’il venait d’attraper. Elle le remercia chaleureusement en lui faisant de nombreuses grattouilles et caresses.
« Allez viens, allons montrer ta trouvaille aux autres mon grand ! »

Retournant au campement, Claradélia demanda à Kanin s’il avait vu quelque chose ou quelqu’un passer sur la route avant de se rendre vers le reste du groupe, Alaëiel et Gathis arrivants peu après elle et Shmar. Lorsqu’Alaëiel se proposa pour préparer un petit repas avec ce qu’ils avaient tous ramener, Claradélia se porta volontaire pour l’aider. Ensemble elles mirent le faisan à faisander et préparèrent à manger à l’aide d’une partie de leurs provisions.

Après avoir manger, s’être fait plaisir avec les cookies surprises, et s’être reposés, ils reprirent la route, d’abord avec leurs montures puis à pieds, attachant précautionneusement les chevaux et Ilvar. Loin de tout chemin, ils trouvèrent des pierres arrangées en forme de flèches pointant toutes vers le même endroit. De loin, la Kitsune put voir quelques morceaux de corde au niveau de la branche.

« Des restes de corde, sous l’arbre... »

Avec prudence, elle s’approcha petit à petit mais ne décela rien d’autre au niveau de cet arbre. Aucun indice sur ce a quoi la corde avait servi ni pourquoi une telle mise en scène avec les pierres. Quelqu’un avait-il prévu leur passage ? Tout ça ne semblait pas dater du jour, et leur expédition n’était pas prévu depuis longtemps… Les bandits n’avaient que 24 heures de retard tout au plus.

« Restons sur nos gardes, nous ne sommes plus trop loin désormais, et je n’aime pas cette mise en scène... »
Offline Lematou  
#9 Envoyé le : jeudi 26 avril 2018 21:29:07(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 205
France

Tinufaë avait mis à profit leur pause dans cette petite crique naturelle pour travailler sur les cartes de la région. Un travail fastidieux ; cela n'avait guère avancé, à vrai dire. Mais l'elfe n'est pas pressée d'aboutir. Ce travail se doit d'être précis, s'il se veut d'une quelconque utilité. Aussi Tinufaë prend tout son temps.

Et puis d'autre choses la tracassent. Le péril à venir, dans lequel ils ont décidés de se jeter, par exemple. Ou le fait qu'ils s'égayent tous - ou presque, dans ces bois inconnus et anciens.

Mais au grand soulagement de la bretteuse, chacun revient indemne à leur campement de fortune. Certaines avec de belles prises d'ailleurs. Et c'est avec joie que l'elfe blonde déguste ce qu'ils arrivent à se préparer ce soir-là. Joie à laquelle la finesse des biscuits d'Alaëiel contribue grandement.

Plus tard, dans la nuit, Tinufaë, les yeux dans les étoiles, chantonne. Un chant doux-amer. Un chant d'espoir aussi. Une prière à Desna ; pour le lendemain.

  • Chant à Desna : 1d20+6 donne [3] + 6 = 9
  • Plus tard, Discrétion dans la forêt : 1d20+3 donne [19] + 3 = 22




Tinufaë

Classe d'Armure 17
Contact 13 (17) Surprise 14
réf17 vig13 vol13
Sanctuaire 3/3
PANACHE 5/5
দেহরক্ষী

14 / 14

Alors qu'ils s'avancent dans la forêt, silencieux, Tinufaë sent sa tension monter. Chaque fougère qui plie, chaque souche enjambée, la rapproche inexorablement du repaire.

Le repaire des rustres... Son épaule, bien que parfaitement guérie, la démange. Une douleur fantôme. Ou plutôt, l'expression de son appréhension... Protéger Alaëiel... Elle s'en est fait la promesse. Pas formellement, mais elle se l'est juré. Et au comptoir, elle a faillit... S'il lui arrivait... Mais la peur qui rôde ne coupe pas pour autant les jambes de la bretteuse... Affronter la peur, la dominer, la dépasser, ça la galvanise. De toute façon, elle n'a pas le choix : assurer ou mourir. Point.

L'air grave et concentré, Tinufaë avance sans mot dire, le pas léger, l’œil aux aguets et l'arc à la main, une flèche encochée.

Le sombre plafond feuillu de la forêt lui bloque le ciel. Et plus ils avancent, plus cette forêt lui parait leur imposer sa présence, vouloir leur rappeler qu'ils sont juste tolérés, pas invités. Ni hostile, ni amicale. En tout cas, et c'est déjà ça, Tinufaë se fait la réflexion que cette forêt ne leur mets pas de bâtons dans les roues.

Et puis à un quart d'heure du but...

Alors qu'une clairière s'ouvre soudain devant eux, Tinufaë se fige. Des signes... Des pierres disposées... De l'orée de la clairière, encore dissimulée par les branches basses, la bretteuse plisse les yeux.

Un instant, Tinufaë frissonne. Toujours figée, elle répond à Claradélia après un long silence concentré. L'elfe parle si bas que son murmure rappelle le bruissement des feuilles : « Une corde, oui... Et au pied de cet arbre, des traces de... lapin... On dirait que lapin est grimpé à l'arbre ?...  »
Tinufaë s'arrête un instant de parler. L'elfe continue de scruter la clairière et frissonne à nouveau.

Puis, après de longues secondes, la bretteuse ajoute : « Cette disposition, ces pierres... Cela a eu lieu il y a un jour tout au plus. Ce matin peut-être... Quelqu'un était attaché à cet arbre... »

Puis Tinufaë se tourne vers Alaëiel. La bretteuse lui adresse un regard grave. Cette fois, le chuchotement ne s'adresse qu'à la jeune sorcière - mais il est surement audible par les autres : « আমরা পালন করা হয়। কিছু ... দূর থেকে বা লুকানো থেকে, আমাদের চোখ। এটা প্রতিকূল নয়। কিন্তু সম্ভবত বন্ধুত্বপূর্ণ নয় ... »

Message secret pour Luciole, Lematou, Anadethio :
...


⭐︎ Armure (3H ; CA prise en compte sur le jeton ; armure Iobard laissée sur le cheval)

Modifié par un utilisateur jeudi 26 avril 2018 21:36:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#10 Envoyé le : samedi 28 avril 2018 15:22:56(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Alaëiel

9 / 9

CA14 (C10 ,D14)
Ref 12 / Vig 12 / Vol 16
Réservoir 4/4


Comment rester vexée face à pareil argument ? La réponse de son amie, à bien des lieux de ce que Alaëiel avait en tête, la désarme totalement, laissant retomber d'un coup son irritation. Elle soupire et sourit.

« Elle abrite bien des choses, anciennes et plus récentes. Des êtres de toute sorte je pense. Des fées, des kobolds, une vie sauvage riche... Un dragon sans doute non loin... » La voix douce de la petite elfe fait echo à celle songeuse de la bretteuse.
« Des dryades ou des faunes peut être. Nos ancêtres y vont vécus autrefois, cela a peut être influé aussi... Ça ne m'étonneraient pas non plus qu'il y ait des sylvaniens qui veillent sur ces bois...

Les bandits ne sont qu'une tache temporaire en son sein...  »


Presque de la poésie...

« Si ça peut te rassurer, et puisque ça te va Gathiis... accompagne moi...  »

Mais elle ne pensait pas que la foret la considérerait totalement comme une étrangère...

La promenade fut plus courte que ce qu'elle aurait pensé à la base, car même si elle rêvait de sauter dans l'une des nombreuses sources rencontrées ça n'aurait fait qu’embarrasser le jeune tieffelin et inquiété Tinu lorsqu'elle en aurait entendu parler. Ca n'en valait pas la peine. Avec l'aide de Gathiis, elle peut même jouer les écureuils et aller écouter de plus prés le chant des oiseaux. Dans quelques heures ils iront risquer leurs peaux mais pour l'heure, tout est encore paisible... Quelques primevères sucrées sont bien trouvée sur le trajet mais rien de vraiment conséquent et il faut bien qu'au bout les deux promeneurs rentrent bredouilles et les pieds mouillés (mais la tête ravie de la balade).

Le reste de l’après midi sera consacré à la préparation en compagnie de Claradelia du faisan. Une poule au vu des plumes, parfait, sa chair serait donc un peu plus fine.. Il n'avait pas particulièrement saigné, et ne devrait donc pas être un appeau trop important au début. Et vu l'animal... entre 4 et 5 jours devraient permettre à son fumet de se développer. Elles l’accrochèrent donc hors de porté de tout animal, après avoir enveloppé la bête dans un linge frais, puis se consacrèrent à cuisiner quelque chose pour l'attente.



Le soir venu, ils ont laissé les chevaux derrière, les attachants mais sans suffisamment serrer de telle sorte que si quoique ce soit les poussait à fuir, le nœuds ne leur oppose guère de résistance. Il était peu probable qu'on leur vole leurs montures durant les quelques heures d'absence -si tout allait bien-.

Un sort incanté peu après leur départ place les deux elfes sous la protection de la magie. Reste à esperer que cela suffira. Elle s'en remet à Desna. Pas de torches, la lumière de la lune suffira. Il n'y a de toute manière pas d'humains parmis eux, et leurs sens suffisent largement. Enfin... sont suffisants... Les yeux de Gathiis et Kannin permettent de prévenir les éventuels faux pas.

La foret autours d'eux n'est pas tres bruyante. Elle vit autours d'eux. Les abrite et les protege en un sens. Tant qu'ils ne l'agressent pas, pourquoi en serait il autrement. Cette promenade nocturne pourrait durer bien plus, c'est l'arrivée qu'elle redoute.

Et puis... alors qu'ils s'approchent de leur but...


« Mais qu'est ce que c'est que ça... »

Claradelia s'approche doucement, et la petite elfe la suit des yeux, hésitant à s'approcher également mais consciente qu'elle inquiéterait Tinufaë en faisant cela. Quelque fut l'origine de cette organisation, il s'agissait d'un être pensant.. Des cordes ayant servit à attacher quelqu'un ? Les bandits étaient non loin c'est vrai.... Alaëiel hocha lentement la tête au murmure de la bretteuse...

« যদি তাই হয়, আমি একটি সেন্সর স্পট যদি আমি দেখতে পাবেন ... »


Si quoique ce soit était arrivé ici, il était probable que la foret elle même était venue y jeter un oeil... Nul besoin d'incanter, elle fit appel à sa magie et se concentra... ouvrant ses sens à une autre réalité.
Faisant glisser ses perceptions sur l'arbre qu'avait désigné Tinufaë, elle perçut tout d’abord la présence de magie... Oui... normal... Elle sentait confusément la présence de ses compagnons puis quelque chose d'autre... Oui, il y a quelque chose...

Ses compagnons peuvent la voir hausser un sourcil, tandis qu'elle fixe un point sur l'arbre...

« 
হোল্ড ... ভাল আমি মনে করি কেউ উপস্থিত হয় ... বিভ্রম একটি পর্দা অধীন লুকানো ... »



Quelques instants, elle interroge Tinufaë du regard et celle ci ayant hoché la tête, s'approcha de l'arbre en souriant. Elle observa la forme et prononça d'une voix légère et fluide.

« Bonsoir... ឬប្រសិនបើវាកាន់តែងាយស្រួលល្ងាចល្អ »
sylvestre

  • Percep : 1d20+2 donne [18] + 2 = 20
  • Mystère : 1d20+8 donne [16] + 8 = 24

Modifié par un utilisateur samedi 28 avril 2018 15:55:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#11 Envoyé le : samedi 28 avril 2018 17:00:51(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484


« lutôt. ខ្ញុំស្រែកច្រៀងឱ្យច្រើនថែមទៀត ... ប៉ុន្តែច្រៀងខ្ញុំដូច្នេះ ... តើអ្នកជានរណា? អ្នកបែកខ្ញែក »
Le début est en commun et la suite en sylvestre.


La voix tombe de l'arbre... Légèrement aiguë et visiblement plus amusée qu'inquiétée. Les aventuriers ont beau scruter de toutes leurs forces l'endroit d'où, ils en sont presque certains, la voix est venue, absolument rien n'est visible.

Pour leur part les deux hommes du groupe semblent moins enthousiastes que les demoiselles a l'annonce inquiète qui est faite... Même si le plus rougeaud des deux observe ses compagnes de route avec l'air blasé de celui au dessus de la tête de qui on parle... Lorsque Alaëiel engage la conversation il soupire ostensiblement :

« Dites ? Vous pourriez pas le faire en commun ? Que tout le monde comprenne... »

« L'as un peu quelque chose du Stapelia cette langue... mais on peut faire avec. »

Connaissance nature DD 16, impossible de faire 10 :

Modifié par un utilisateur samedi 28 avril 2018 17:12:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#12 Envoyé le : mercredi 2 mai 2018 14:30:44(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 205
France

Tinufaë

Classe d'Armure 17
Contact 13 (17) Surprise 14
réf17 vig13 vol13
Sanctuaire 3/3
PANACHE 5/5
দেহরক্ষী

14 / 14

Il y a donc bien quelqu'un - ou quelque chose. L'elfe blonde n'est pas sûre que cette présence soit en rapport avec ce qu'elle a ressenti. Une sensation qu'elle avait ressentie était trop diffuse pour être claire. Quoiqu'il en soit, Alaëiel avait parlé de sylvaniens, de dryades et de fées. Des noms qui fascinaient l'elfe blonde.

Manière d'excuse, Tinufaë esquissa un sourire à l'adresse de Gathiis avant de lui marmoner rapidement :
« Désolée : je suis plus à l'aise avec le ព្រៃឈើ qu'avec la langue de tout le monde... ».

Puis, elle s'adresse, sur un ton respectueux, à ce qui est caché dans l'arbre au pendu : « សូមស្វាគមន៍។ យើងមិនត្រូវបូកសាច់ការបែកបាក់ ... » commence l'elfe, pensant que la créature fait allusion aux jeunes pousses de la forêt « ... តើអ្នកណាដែលកាត់ផ្តាច់ដើមឈើ។ »
Se campant droit sur ses jambes, la bretteuse ajoute : « យើងជាអ្នកត្រាច់ចរប៉ារ៉ាសិត, មកទីនេះដើម្បីចាក់និងកំចាត់មនុស្រសដែលមិនសូវមាន។ ហើយតើយើងមើលឃើញកំពូលភ្នំល្អប៉ុណ្ណាចូលចិត្តអ្វីខ្លះ? »

Pour ceux qui parlent le sylvestre :


Toujours fixant - un peu au hasard - l'endroit où elle pense que se trouve leur interlocutrice, Tinufaë glisse à Gathiis : « Je l'ai saluée et nous ai présenté. Et je lui ai demandé si elle voulait quelque chose de nous... »

⭐︎ Armure (3H ; CA prise en compte sur le jeton ; armure Iobard laissée sur le cheval)
Offline MythOnirie  
#13 Envoyé le : mercredi 2 mai 2018 17:45:46(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

8 / 8

Sorts niv 1: 2/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


Shmar

17 / 17

Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 14
Contact 12 / Surprise 12


Tinufaë, plus observatrice que la Kitsune, trouva des traces de lapin semblant indiquer que ce dernier était monté à l’arbre, un comportement bien étrange. Puis les deux elfes indiquèrent la présence d’un observateur caché sous un voile d’invisibilité qui fut abordé par Alaëiel.

« ជំរាបសួរ »


Après avoir salué l’interlocuteur dans une langue qui lui plaisait, Claradélia continua la conversation en commun. La créature ne semblait pas apprécier ce dialecte au vu de la comparaison effectuée, mais tout de même prête à l’utiliser, ce qui était bon signe.

« Est-ce à vous que nous devons les signes nous invitant à nous intéresser à ce bel arbre ? Nous était-ce seulement destiné où sommes nous seulement chanceux d'avoir pu les apercevoir et d'entamer la conversation avec un habitant de ce bois ? »

Parler sans voir son interlocuteur n’était pas ce que la Kitsune préférait, cependant ils n’avaient pas vraiment le choix. Monter à l’arbre n’était pas une solution, et la personne en face aurait largement le temps de fuir avant que l’un d’entre eux l’atteigne. Et ils auraient été attaqués dès leur arrivée dans la clairière si c'était l'intention de leur interlocuteur.
Offline Luciole  
#14 Envoyé le : samedi 5 mai 2018 23:21:48(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Alaëiel

9 / 9

CA14 (C10 ,D14)
Ref 12 / Vig 12 / Vol 16
Réservoir 4/4




La nuit est donc plutôt bonne du point de vue de la créature à qui appartient la voix. C'est une première indication et s'il faut se fier à cela, la changeline dirait que leur interlocutrice est donc de bon poil pour le moment. Façon de parler.

Alaëiel retint un sourire. Si la situation avait été différente, et s'ils n'étaient pas en train de se diriger vers un camp de bandits capable de trop d’atrocités pour les prendre à la légère, la rencontre aurait pu être tirée d'un de leurs contes d'enfant. Une créature inconnue dans une foret magique interrogeant les héroïnes. Mais pour le coup... en profiter n'était pas au programme direct.

Eteteur de parasite ? Ça c'est joliment tourné... Le regard tourné vers Tinufaë est ravi.
« 
ដើម្បីស្នាក់នៅក្នុងពាក្យប្រៀបធៀបនេះខ្ញុំនឹងនិយាយថាយើងចាប់អារម្មណ៍នឹងសំបុកមួយដែលមានទីតាំងស្ថិតនៅជិតកន្លែងនេះក្បែរទន្លេហើយមានទំលាប់អាក្រក់ក្នុងការព្យាយាមឃាត់មិត្តភក្តិរបស់អ្នក។ ពួកយើង។ អ្នកនឹងមិនស្គាល់ពួកគេដោយចៃដន្យទេ?  »

sylvestre


Si la réponse est positive et qu'elle est accompagnée d'un sentiment appréciateur... tant pis. Dans le cas contraire... Tant mieux?

« Après tout, autant demander...? C'est pas comme si ça n'était pas assez évident de toute manière...  »

Elle ajouta pour les deux hommes du groupe
« Je viens de lui demander si par hasard il, ou elle, connais nos... amis. »

Un certain sarcasme dans le dernier mot.


Offline Anadethio  
#15 Envoyé le : dimanche 6 mai 2018 10:23:11(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484


plusieurs reprise pendant la conversation leur interlocutrice laisse échapper un petit commentaire... D'abord elle réagit assez vivement a la remarque de Tinufaë d’abord sur le ton d'un enfant qui fait remarquer que sisi, le ciel et bleu puis, passe subitement sur un le ton plus fébrile de celui qui essaie de se bien faire comprendre le fond de sa pensée...

« អូ ... ដូច្នេះអ្នកមានភ្នែកពណ៌ខៀវទាំងស្រុង ... ខ្ញុំមិននិយាយថាធ្វើឱ្យអ្នកខឹងនោះទេតើមែនទេ? ហើយវាមិនមែនជាផ្សិតទេតើមែនទេ? ឬក៏យើងយំឬក៏ត្រែ? និយាយឱ្យខ្លី ... វាមិនមែនជាបន្ទុករបស់អ្នកទេបើអ្នកមានជើងធំ ... ទោះយ៉ាងណាក៏ដោយ ... ប៉ុន្តែ ... »



Puis elle laisse échapper un bref « អូ ... ទេ។ ពេលរាត្រី ... » en réaction première a la kitsune...



Puis, en guise de réponse ils n'entendent plus que des bruissements pendant quelques instants... puis une nouvelle pause...

« និយាយថា? អ្នកនឹងត្រូវបានដាក់នៅក្នុងសំបុករបស់អ្នកដូចជារូងសត្វនោះ?
...
...

អ ... បាទ ... ខ្ញុំឆ្កួតណាស់ពាក់មួកពណ៌ក្រហម ... នោះហើយជាអ្វី ប្រសើរជាងទេ? ដូច្នេះ? »




Les dernières assertions se sont accompagnées de l'apparition sur la branche d'une lapine dotée d'un corps de femme et tenant entre ses pattes un parchemin presque aussi grand qu'elle... S'il est difficile d'y lire quoi que ce soit, les aventuriers n'ont aucune peine a y reconnaître le sceau du seigneur de Restov qui orne chacune de leurs chartes...

Nature DD12



« រីករាយដោយការពិត។ ខ្ញុំជា Pompon ... ផងដែរប្រសិនបើអ្នកចង់អោយឆ្កែឆ្កែរបស់អ្នកចាក់ឫសនៅក្នុងអ្នកដែលមានវា។ វានឹងមិនមានបញ្ហាទេប្រសិនបើអ្នកមិនបានបំបែកវា: វាគួរឱ្យអស់សំណើចណាស់។ ហើយវានឹងបង្វិលឱ្យគាត់មានប្រឡង់តូចៗ ... »

Modifié par un utilisateur dimanche 6 mai 2018 10:50:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MythOnirie  
#16 Envoyé le : mardi 8 mai 2018 21:29:28(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

8 / 8

Sorts niv 1: 2/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


Shmar

17 / 17

Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 14
Contact 12 / Surprise 12


Heureusement pour la Kitsune, la fourrure masquait le rosissement de ses joues lorsque l'interlocutrice la repris sur sa salutation.

« អូ ... ខ្ញុំសុំទោសវាជាខែមុនដែលខ្ញុំមិនប្រើភាសាផ្អែមល្ហែមទៀតទេ។ ខ្ញុំជាច្រែះបន្តិច។ »


La créature semble vouloir leur montrer quelque chose avant de se rappeler qu'elle était invisible. C'est donc sous leur yeux - ou plutôt au dessus - qu'ils purent voir la pooka apparaître. Et l'objet qu'elle tien en main n'est rien moins qu'une chartre présentant le même sceau que les leurs. Il y avait donc bien un autre membre à cette exploration. Les yeux de l'elfes lui avaient donc bel et bien été fidèles.
Les propos de Pompon semblaient confirmer également qu'il se trouvait entre les mains des bandits. Et qu'elle l'avait peut être déjà rencontré.

« រីករាយណាស់ដែលបានជួបអ្នកនៅផូមផុនឈ្មោះរបស់ខ្ញុំគឺក្លរ៉ាដឺឡា។ យើងមានរមូរដូចគ្នានៅលើពួកយើង។ »


Claradelia se tourna légèrement en direction des deux représentants masculins du groupe pour leur traduire brièvement ce qu'il s'était dit.

« Elle se prénomme Pompon et confirme que le propriétaire de cette charte est prisonnier des bandits que nous allons visiter. »
Offline Luciole  
#17 Envoyé le : mardi 8 mai 2018 23:47:24(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Alaëiel

9 / 9

CA14 (C10 ,D14)
Ref 12 / Vig 12 / Vol 16
Réservoir 3/4



Des pleurotes ? C'était bon ça les pleurotes... il y en avait donc dans le coin ? Probable... Heum... On pouvait donc considerer que se faire traiter de pleurote était un compliment... ? Il faudrait le ressortir à l'occasion... En tout cas le propriétaire de la voix se donnait beaucoup de mal pour se faire comprendre, n’hésitant pas à préciser sa pensée.

Elle retint un éclat de rire...

L'expression confirmait en tout cas l'être de nature féerique. Et un sens de l'humour assez... particulier.

Oh... Oh.... Une Puuka... Oui, bien sur. Normal. Quel débit ! Celle ci semblait plutôt de bon abords d'ailleurs. Par contre elle leur confirmait bien l'existence d'un prisonnier porteur de charte. Masculin vu les termes employés. Sans doute n'était il pas passé chez Oleg... Mais qu'allait il faire dans cet galère ? Ils n'avaient pourtant pas rendez vous au camps de bandit à éliminer.... et comme lieu de villégiature on avait vu mieux. Peut etre avait il voulu les éliminer seul? Ou était il tombé dans un piège en allant faire une reconnaissance ? Un habitué de la nature probablement, sinon il aurait sans doute été plus prudent...

« មែនហើយយើងក៏មានក្រដាសប្រភេទនេះផងដែរ ... តើវាអាចល្មមគ្រប់គ្រាន់ក្នុងការធ្វើឱ្យស្ទះដល់ខ្លួនឯងដែរឬទេ? ប្រសិនបើអ្នកស្គាល់គាត់តើគំនិតនៃអ្វីដែលបានកើតឡើងចំពោះគាត់?  »
sylvestre


Par contre... que voulait elle dire par 'il est rigolo'...? Alaëiel, l'espace d'un bref instant, craignit le pire...

« បេសកកម្មរបស់យើងនៅយប់នេះមិនត្រឹមតែជាការថែរក្សារ៉ាឌីកាល់ប៉ុណ្ណោះទេតែថែមទាំងជួយសង្គ្រោះមិត្តរួមការងារទៀតផង។  »
sylvestre


Compagnon était un peu abusif concernant quelqu'un qu'ils n'avaient jamais rencontré. Inconnu aurait convenu mais c'était sans doute un peu froid puisqu'ils seraient amenés à agir ensembles...

Modifié par un utilisateur mercredi 9 mai 2018 10:54:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#18 Envoyé le : mercredi 9 mai 2018 09:36:38(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484


endant quelques instants, Pompon observe le petit groupe avec un air songeur... Puis elle enroule le parchemin qu'elle avait en main pour le glisser a l'intérieur d'un étuis de cuir. Etant donné sa taille l'opération ne semblait pas être des plus aisées mais la force de l'habitude lui permettait visiblement de s'en tirer sans peine. pendant ce temps, elle s'extasie :

« ដូចជាខាញ់ ! វាជាឈ្មោះស្អាតណាស់ ... "ក្លារ៉ាឌីលី " ... តើអ្នកជ្រើសរើសវាដោយរបៀបណា? »



Puis son ton redevient bien plus posé alors qu'elle enchaîne :


« អូ ... ទេ។ គាត់មិនបានសាបព្រោះ។ ខ្ញុំបានលួចគាត់។ នៅពេលដែលគាត់ត្រូវបានបញ្ចប់នៅក្នុងទ្រុងមួយខ្ញុំត្រូវបានគេប្រាប់ថាឆ្កែអាចអាន។ ដូច្នេះខ្ញុំបានជំនួសក្រដាស។ អ្នកនឹងប្រាប់គាត់ថាខ្ញុំភ័យខ្លាចឫខ្ញុំប្រាប់គាត់ឱ្យបានត្រឹមត្រូវ? »



Elle laisse ensuite filer quelques instants, histoire de voir si quelqu'un a encore quelque chose a dire puis lâche en commun :

« Daimez, j'm'en vais jouer les termites ! »

Vous pouvez continuer a répondre sur cette scène en recourant aux séparateurs...



n peu plus loin, ils pouvaient deviner la lumière vacillante d'un feu entre les buissons... Le son d'un torrent entre eux et leur destination avait couvert les rares bruits provoqués par leur approche. Mais a présent... Si ce que les prisonniers avaient raconté était vrais, il fallait s'attendre a avoir un garde positionné sur une des plateformes. C'est d'ailleurs Alaëiel qui, la première, remarque la deuxième plateforme, de leur côté de la rivière sur laquelle elle devine une forme adossée a l'arbre. Difficile de dire si le garde est éveillé ou non.

Du côté du feu de camp, ils peuvent apercevoir un autre brigand adossé a un des troncs devant le feu mais aussi une cage un peu au delà. Impossible cependant de deviner ce qu'elle contient. L'homme devant le feu semble dormir a poings fermés.



Thanys n'a pas grand chose d'autre a faire qu'attendre. Les derniers jours ayant été moins éreintants que les précédents il ne s'en sent pas moins éreinté. Ses épaules lui font toujours mal et malgré les couvertures qui lui ont été données le froid nocturne reste vif...

Tu es en train de méditer. Perception DD13, impossible de faire 10.


Points de règles
Conditions climatiques :
Le temps est au beau fixe depuis l'orage... RAS.
Visibilité
Les étoiles illuminent la nuit mais la lune est absente. Dans la zone éclairée par le feu, la visibilité est bonne (aucun malus) en dehors la luminosité est faible (aucun malus pour les personnages avec vision nocturne, les personnages sans vision nocturnes considèrent un camouflage partiel (20%))
Autres :
Le feu de camp éclaire une zone conséquente. Il est possible de chercher a l'éteindre en y consacrant une action ou en versant de l'eau dessus. Les détails dépendront de l'action. Il n'y a pas d'autre source de lumière visibles.
Ordre de jeu
Hors combat
Doivent jouer (dans le désordre) :
Tout le monde sauf Thanys s'il rate son jet.
Pensez a faire vos jets de discrétions, limitez vos actions a un round a chaque fois.
En attente :
*****
Ont joué :
*****
Difficulté des jets :
*****
Battelmap
Faites vos déplacement vous-mêmes sur la BM ou, au besoin, indiquez-les aussi précisément que possible pour que quelqu'un d'autre s'en charge.
Interprétations :
  • La rivière n'est pas compliquée a traverser. Elle est simplement considérée comme un terrain difficile. Il est parfaitement envisageable de sauter au dessus pour ignorer ce problème (acrobatie DD9) [il est même possible de charger ou courir en acceptant un -5 au jet d'acrobatie).
  • Les deux plateformes visibles sont situées a 6m du sol et sont accessibles par des échelles de cordes (escalade DD5) qui peuvent être remontées. Il reste alors possible de monter par les arbres (escalade DD16).
  • Les arbres qui disposent de tronc sont suffisamment hauts pour ne pas constituer un terrain difficile. Cependant courir dans ces zones nécessite un jet d'acrobatie DD10 sous peine d'avoir 20% de chance a chaque case de rencontrer une branche mettant un terme au déplacement et causant 1d4 dégâts.
  • Les cases occupées par les tronc sont praticables mais demandent de se serrer et constituent un terrain difficile.
  • Les cases de buissons (arbres sans troncs) sont du terrain difficile qu'il est possible d'ignorer en subissant 1d2-1 dégât par case.
    Note :
  • La porte de la cage ou se trouve Thanys est verrouillée a l'aide d'une serrure rudimentaire. Il faut réussir un jet de sabotage DD18 avec des outils adaptés pour pouvoir l'ouvrir. Ou utiliser la clef.
  • La lance de Thanys est située en AG13.
  • Les échelles des deux plateformes sont descendues.

    • Perception Alaëiel : 1d20+2 donne [20] + 2 = 22
    • Perception Tinufaë : 1d20+7 donne [7] + 7 = 14
    • Perception Claradelia : 1d20+7 donne [5] + 7 = 12
    • Perception Gathiis : 1d20+7 donne [2] + 7 = 9
    • Perception Kannin : 1d20+7 donne [19] + 7 = 26
    • Critique Alaëiel : 1d6+22 donne [2] + 22 = 24

    Modifié par un utilisateur mercredi 9 mai 2018 10:19:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Luciole  
    #19 Envoyé le : jeudi 10 mai 2018 00:05:30(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 101

    Alaëiel

    9 / 9

    CA14 (C10 ,D14)
    Ref 12 / Vig 12 / Vol 16
    Réservoir 1/4



    Hein ? Mais... heu... c'est quoi cette exclamation? En toute logique la cataire doit être une plante mais si Alaëiel a d'habitude le nom sur le bout de la langue, pour cette fois... elle seche. Et pourtant, elle est sure qu'elle doit connaitre mais... mais... oh et puis flute ! C'est vrai ça que l'histoire d'un prénom est interessante... D'un coté, ça ressemble un peu à leur propre philosophie... Mais en plus versatile. Et moins profonds. Mais ça, c'est uniquement parce qu'elle est tres subjective...

    « អូ៎។ ជាក់ស្តែង។ បាទបាទវានឹងត្រូវបានគេនិយាយទៅគាត់ថាអាជីវកម្មរបស់គាត់និងការផ្តល់របស់គាត់ត្រូវបានគេលាក់នៅកន្លែងណាមួយ ... កន្លែងលាក់ខ្លួនតែមួយគត់? ឬច្រើនទៀត?  »
    sylvestre

    Ca n'était peut etre pas un elfe classique mais... si les paroles de Garvin et Sigfrid étaient vrai, il avait du sang elfique ce prisonnier là.



    Peu de temps après leur rencontre avec la pooka, la changeline fit signe à ses compagnons de s’arrêter quelques instants et pris le temps d'incanter تكمن شفاهنا وآذاننا tout en les désignant une par une. Une fumerolle dorée clignote un instant, courant depuis l'index de la mage jusqu'à ses compagnes avant de revenir se poser sur ses lèvres et disparaître... L'opération est répétée une nouvelle fois pour Gathiis alors qu'ils s'approchent.

    « Voila  » Chuchote t'elle...«  Ça devrait plutôt nos simplifier la vie une fois là bas pour parler. Et je pourrais vous sussurer à tous des mots doux à l'oreille. ». Chuchotement que tous entendent, la derniere phrase étant rajouté, malicieuse..

    La marche n'est plus très longue et ils se retrouvent à surveiller au travers des arbres la lueur tremblotante d'un feu de camp.. Ils y étaient. Ne restait plus qu'à repérer les plates-formes pour trouver les guetteurs... Un qui dormais du coté du feu... un peu être sur la première mais... impossible de savoir. Et..

    Après quelques précieuses minutes d'observation prudente, Alaëiel repéra une forme qui tranchait avec la couverture végétale.. Oui, oh oui maintenant qu'elle l'avait repéré elle en distinguait bien les contours. Facile cependant de passer à coté. Et...« Regardez... là... il y a quelqu'un...  »

    Ils ne pouvaient pas prendre le risque de le laisser donner l'alerte... Et s'approcher suffisamment près pour le mettre hors d'état de nuire... compliqué...« V Je l'endors...? » La question est glissée et, lorsqu'elle obtient un hochement de tête approbateur de Tinufae, la petite elfe commença à incanter. Nul besoin de s'approcher, et la silhouette était déjà adossée à l'arbre...

    • sommeil : 1d20+9 donne [14] + 9 = 23

    Cramage d'un point d'arcane pour le sort de message (+2nls) et d'un pour le sommeil (+2 JS)

    Modifié par un utilisateur jeudi 10 mai 2018 00:08:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline MythOnirie  
    #20 Envoyé le : jeudi 10 mai 2018 08:32:16(UTC)
    MythOnirie
    Rang : Habitué

    Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
    Messages : 112
    France
    Localisation : 63

    Claradélia

    8 / 8

    Sorts niv 1: 2/2
    Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
    Classe d'Armure 18
    Contact 15 / Surprise 14


    Shmar

    17 / 17

    Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
    Classe d'Armure 14
    Contact 12 / Surprise 12


    Pendant quelques instants, l'archère essaya de comprendre la référence donné par la pooka, en vain. Elle aurait tout le temps d'interroger ses camarades sur la question.

    « ឈ្មោះរបស់ខ្ញុំ? គំរូគឺខ្លីណាស់ដូច្នេះខ្ញុំបានពង្រីកវាបន្តិច។ ប៉ុន្តែវាចាប់ផ្តើមកាលបរិច្ឆេតប្រហែលជាខ្ញុំគួរតែប្តូរវាម្តងទៀត ... តើអ្វីជាប្រភពដើមនៃឈ្មោះរបស់អ្នក? »


    Après avoir libéré le prisonnier, il faudrait sûrement l'aider à retrouver ses biens... Ce n'était pas le pire, mais cela donnait déjà un aperçu du caractère espiègle de leur interlocutrice.

    Le groupe arriva rapidement en vue du campement après leur séparation avec la petite fée, et Alaëiel leur lança un sort afin qu'ils puissent communiquer par murmure ce qui serait sûrement très pratique.

    C'est d'ailleurs les yeux perçant de cette dernière qui détectent en premier la silhouette sur l'une des plateforme. Après un sortilège de sommeil de la part de l'elfe, Tinufaë et Claradélia se rapprochent discrètement de la plateforme avant d'en escalader la corde.

    Une fois sur les planches, la Kitsune sort son poignard en s'avançant à petit pas vers la femme endormie. D'un coup sec de la garde, Claradélia tente de l'assommer sans sommation en même temps que Tinu.

    Modifié par un utilisateur jeudi 10 mai 2018 10:19:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Utilisateurs actuellement sur ce sujet
    8 Pages123>»
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
    Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

    Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
    Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2018, Yet Another Forum.NET