Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

13 Pages«<111213
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline MythOnirie  
#241 Envoyé le : mercredi 27 mars 2019 22:05:16(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Claradélia

13 / 13

Sorts niv 1: 1/2
Ref: 18 ;Vig 14 ;Vol 15
Classe d'Armure 18
Contact 15 / Surprise 14


C'était la première fois qu'il faisait ça ? Était-elle son cobaye ? Calistria soit louée - surtout pour lui - il ne s'était rien passer de mal. En tout cas elle pouvait lui assurer que ses soins étaient aussi efficaces que ceux qu'elle pouvait prodiguer.

Bon, pour cette fois elle allait mettre cette indélicatesse sur le compte de l'état dans lequel se trouvait Thanys. Mais autant s'assurer que cela ne se reproduise pas.

« Cela soigne très bien. Cela dit, pense à prévenir si à l'avenir tu penses essayer de la magie sur quelqu'un... »

Approuvant la décision d'Alaeïel de retourner se reposer au pied de l'arbre avant de continuer la fouille de ce terrier. Claradélia s'engagea vers la première salle qu'ils avaient traversé.

Heureusement, Tinufaë qui n'était pas loin derrière la retient et l'aide a continuer lorsque la petite Kitsune glisse et manque de retomber jusqu'au mélange de boue et de sang qu'ils étaient en train de quitter.

Après l'arrivée au palier précédent,Claradélia remercia l'elfe pour son aide avant de repartir escalader la paroi jusqu'à l'air libre.
C'est avec plus d'aisance que précédemment que la Kitsune retrouva l'entrée du Sycomore où se trouvait Shmar qui l'attendait impatiemment. Occupée a rassurer le loup, elle ne remarqua que Thanys ne remontait toujours pas que lorsque le bruit de chute se fait entendre.

A l'aide d'une corde et surtout de Shmar, Thanys est finalement remonté sain et sauf, mais avec de nouvelles blessure. Et c'est au tour de Tinufaë de se retrouver inconsciente alors qu'elle aide Thanys a reprendre pied sur le sol.

Ce lieu était-il maudit pour qu'ils tombent ainsi les uns après les autres ? La dormeuse se réveilla bien vite cependant et essaya de se montrer rassurante, bien qu'Alaeïel ne se montre pas dupe.

Après avoir vérifié l'état de santé de Thanys et de Tinufaë, Claradélia et Tinufaë décidèrent d'aller chercher les chevaux afin de les ramener et récupérer une partie de l'équipement. Et puis cela leur permettrait de partir plus vite après la fin de l'exploration.

Avant de partir elle s'approcha de Shmar pour lui faire des caresses et le convaincre de rester malgré son envi évidente de la suivre.

« Désolé mon grand, il faut que tu surveille ces deux là, il ne faudrait pas qu'il leur arrive un soucis pendant qu'on ne sera pas là. »

Le trajet jusqu'au chevaux et le retour vers le sycomore fut plus lent qu'avec Shmar, mais la Kitsune put profiter de la conversation de Tinufaë, plus poussée que celle de Shmar. Ramener les montures, bien que nombreuses pour les deux femmes fut cependant plus facile que de convaincre le loup qu'ils devaient une nouvelle fois se rendre dans les entrailles du Sycomore.

Plus bas encore que la première fois, les porteurs de chartes posent leurs pieds au fond du gouffre et même Claradélia est désormais obligé de se pencher pour pouvoir progresser dans les tunnels. Et le spectacle qu'elle peut découvrir en avant première sur ses compagnons lui fait regretter de ne pas avoir écouter Shmar : l'air est saturé par la pourriture des corps entassés, et la vue n'est pas meilleure.

« Cet endroit est vraiment miteux, vivement qu'on le quitte une bonne fois pour toute ! »

Un peu plus loin, ce qui ressemble à un dortoir leur laisse entrevoir le nombre de mite résidant dans ce lieux, et il est rapidement évident que le nombre de mites mortes sous leurs assauts et celui de la bataille nocturne ne coïncident pas avec celui des couches.

Si l'absence de bruit leur indique l'absence de mite pour le moment, la nuit a venir pourrait voir rentrer au bercail un certain nombre d'habitantes. Mais rester longtemps n'était pas dans les plans des porteurs de chartes de toute façon.

Après être revenus de l'autre coté du gouffre ayant vu l'affrontement un peu plus tôt, les porteurs de chartes se mirent à la recherche de l'anneau sans grand succès. Cependant quelques objets pouvaient valoir la peine qu'ils s'étaient données, si tant est que sa taille ne soit pas trop différente de celle d'une mite...


Offline Luciole  
#242 Envoyé le : dimanche 31 mars 2019 21:49:38(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 118

Alaëiel

11 / 11

CA14 (C10 ,D14)
Ref 12 / Vig 12 / Vol 17
Réservoir 0/4
Sorts 1 : 1/4


La pause avait été moins reposante que prévue. Moins ennuyeuse aussi mais quitte à, elle aurait peut être préféré s'ennuyer. Ça lui aurait évité quelques problèmes de conscience... Mais avec de la chance Thanys saurait tenir sa langue. Il avait intérêt ! Sinon c'est elle qui s'occuperait de lui... Et par tous les dieux, pourvu que ce soir se passe bien...

A coté de ça, la redescente dans le trou des mites n'est que de la gnognotte pour elfons. Enfin presque... puisque Tinufaë tient à ce que personne ne reste seuls, elle descends de nouveau dans cette saleté de trou, veillant à confier à descendre quelques torches ainsi qu'un grand bâton. La descente se passe mal et la changeline, soignée mais toujours affaiblie manque de chuter pendant la descente, ne devant qu'à la main secourable de Claradelia d'abors puis Tinufaë d'éviter de se retrouver au fond du trou. Enfin, plus qu'actuellement...

Ce qui n'était pas prévu par contre, c'est la densité de toiles. Elles se prennent partout, sur les vêtement, sur les bras dans les cheveux. Alaëiel en vient à détester sa chevelure argenté quand elle s'appercoit combien celle ci semble collectionner les toiles. Des cris et une crise de nerf sont évités de justesse lorsqu'elle remarque les habitantes, balayées avec leurs toiles. Respirer. Respirer....

Respirer et remarquer le mortier et son contenu... et là retenir les nausées qui menacent de prendre leur du...

« Qu'on le quitte et qu'on protège cet arbre de la vermine...  » marmonne t'elle....

La suite de la visite permet d'établir qu'il reste bien des survivantes... trop de nids même comparés à toutes celles qu'ils ont abattus.

Quelques objets sont récupérés dont un morceau de racine qu'à remarqué Tinufaë et qu'Alae identifie impressionnée comme de l'acier vivant. L'arbre tout entier...? Ce qui lui donne une stature plus précieuse encore... Un petit talisman aussi et une baguette sont trouvés parmi tout ça... mais pas l'anneau... tant pis... elles auront fait ce qu'elles pouvaient. Il a probablement été perdu, ou bien gît quelque part au fond du terrier. Introuvable.

La changeline annonce décidée qu'il reste une chose à faire avant de remonter.... flanquer le feu aux toiles pour eliminer leurs multiples habitantes...

« Avec les lances on enlève le plus gros... puis en étant soigneux et en évitant de mettre le feu à l'Arbre, on élimine ce qui reste. Claradelia, tu pourras garder de l'eau à portée pour être certains de ne pas le blesser même s'il n'est pas censé y être sensible?  » Une main douce se pose sur le tronc...«  Il est en train de mourir, dévoré de l’intérieur par tous ces parasites alors qu'il devrait être resplendissant..

Ça vous convient ? Puis on ressort les corps pour qu'il n'y ai pas une source de nourriture trop tentante à l'intérieur et on repart...?  »


Si ça leur convient, d'ici deux ou trois heures ils devraient être repartis....

Offline Capuche  
#243 Envoyé le : lundi 1 avril 2019 21:18:01(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Thanys

2 / 21

CA 16
(Contact 13,Surpris 13)
Ref 17 / Vig 14 / Vol 12
Ténébres (0)
Lueurs Féériques (1)
Ombres dansantes (1)



La chasseuse réagit de facon.. somme toute normale, il semblerait que tu te sois mal fait comprendre.

«  A vrai dire je l'avais déjà testé... involontairement sur moi. J'étais curieux de savoir si je pouvais reessayer... et si ca marchait sur un autre que moi. Mais je note la protestation, et la comprends. Sans rancune?  »



Des toiles, des toiles et encore des toiles.
Il avait fallu l'insistance des trois aventurières et un certain orgueil masculin pour te contraindre à retourner dans ce trou à rats.
Ne pouvant t'empêcher de déjà songer à la remontée alors que tu sembles combattre un ennemi invisible, tentant de te débarrasser de la soie collante et ses minuscule habitants.
Bordel, même les petites araignées mordent dans ce terrier!

Les quelques découvertes peu ragoutantes n'arrangent pas ton humeur. Décidément la place des arachnides dans la société mite semble difficilement tranchée. Elles en seraient presque à plaindre...De même que les kobods participant à l'étrange mixture. Horrible sort pour les vaincus...

Il te faudra reprendre un minimum de motivation, pour imiter les autres et voir si l'endroit peut contenir quelque chose d'intéressant.
Bien que tu ne t'attendes à rien retrouver dans ce misérable endroit, c'est presque involontairement que tu retrouves... ce qui s'apparente fort à un objet magique. Saisissant le plus doucement possible la baguette surnageant dan le charnier, surmontant ta répulsion, tu la nettoies et la tend ensuite à la mage.

«  Tiens, ca m'a l'air d'être un jouet pour toi, ca.  »

Dans l'autre pièce, c'est finalement un objet dissimulé sous les lances amassés qui attirent ton regard. Quelle étrange statuette. Et la retrouver ainsi avec les armes de kobold pourrait indiquer sa provenance.
La statuette est assez légère, en bois coloré. La finition est grossière, mais représente une silhouette ailée ornée d'épines.
Le parallèle avec une créature draconienne serait tentant mais il te semble distinguer ce qui s'apparente à une couronne de cornes sur son front, bien que la médiocrité du travail rende difficile une identification formelle.

«  C'était quoi le nom utilisé par le kobold déjà? Tranchépine? Ça a un rapport vous croyez? Ca ressemblerait presque à un dragon mais je me poserai la question d'autre chose... »




La proposition de la jeune mage reste tout à son honneur mais...
Bon d'accord..
En soit, elle a raison...
Et tu es forcé d'admettre que la demande a quelque chose de plus noble que ta propre volonté de mettre les voiles le plus rapidement possible de cet endroit et sa puanteur.

Tu te permets juste un haussement d'épaules avant que de t'emparer d'une autre lance. Autant s'y mettre de suite...

Modifié par un utilisateur dimanche 14 avril 2019 15:49:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#244 Envoyé le : mardi 2 avril 2019 10:15:54(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France



L'aller-retour pour ramener leurs montures est rapide. Tinufaë, encore troublée par les derniers évènements, se distraie en bavardant de sujets triviaux avec Claradélia ; à voix feutrée, par habitude des escapades dans la nature.

La bretteuse est soulagée de retrouver Ilvar et les chevaux qui broutent paisiblement ; les bienheureux.

La trotte jusqu'au Sycomore, les cheveux au vent, lui est agréable. Admirant la majesté de la hauteur de l'arbre, l'elfe réalise qu'elle n'a vraiment aucune envie de s’empêtrer à nouveau dans les terriers sombres, étroits et insalubres, creusés par les xvarts sous ses racines. Elle lâche un soupir pour elle-même, résignée ; une promesse est une promesse. Et ils n'ont ni l'anneau, ni l'idole.



La descente est pénible. Tout de même, moins que la première fois : dorénavant, ils ont repéré les passages et les prises, et assurent mieux leur cordée. Mais blessés ou considérablement affaiblis par le venin des araignées, la tâche ne leur est pas aisé. Et ces toiles, envahissantes qui leur collent après... Tinufaë a l'impression de ne pouvoir faire un pas sans qu'un de ces filets diaphanes et gluants ne s'enroulent autour de son bras, n'agrippent ses cheveux ou ne tentent de l'étouffer, tant et si bien que l'elfe prend bientôt les atours d'un fantôme grisâtre, sale et collant... Tinufaë ne moufte pas pour autant mais intérieurement fulmine. Peste soit des xvarts et de leur commerce avec les araignées !

Le tour du propriétaire se révèle répugnant. C'est les narines retroussées et le cœur au bord des lèvres - expression de dédain dégoutté qui ne quittera pas le visage de Tinufaë avant d'avoir à nouveau retrouvé la soleil - que l'elfe se résout à fouiller les lieux. Du bout des gants.

Au milieu des charniers pourrissant et des cocons collants, les porteurs de charte dégottent divers trésors - dont l'étrange idole des kobolds qui ne ressemble à un dragon que de loin. À la remarque du demi-কালো এলফ, Tinufaë se contente de hausser les épaules, exprimant son ignorance. Ce que représente l'idole ne lui parle pas plus qu'à lui ; et elle n'est pas du genre à gloser sur ce qu'elle ne connait pas. Et au grand damne de la bretteuse, l'anneau point. Se seraient-t-ils fourvoyés en venant le chercher ici ?

Sa frustration est allégée par la découverte d'une carte. Enfin d'un gribouillis de mite qui pourrait être une carte. Annotée dans une langue inconnue, évidemment - et sans aucun doute, barbare. Empruntant son matériel d'écriture à Alaëiel, Tinufaë prend cependant le temps de recopier la chose. Puisque mites et kobolds sont en guerre, avec de la chance, cette "carte" pourraient indiquer aux porteurs de charte où se trouve la tribu des Écailles de Suie. Quant au sabir, dont elle retrace les signes tant bien que mal, la bretteuse espère bien que l'opportunité se présentera plus tard de le faire traduire.


Tinufaë

Classe d'Armure 17
Contact 13 (17) Surprise 14
réf17 vig15 vol15
PANACHE 1/5
ARCANE 4/4
Sanctuaire 3/3
দেহরক্ষী

5 / 19

Tinufaë hoche la tête à la proposition d'Alaëiel. À contrecœur, parce que la bretteuse voudrait s'échapper de ces terriers puants. Mais elle ne le montre pas, courageuse et confiante.

La bretteuse n'avait jamais entendu parler d'araignée qui suceraient la sève des arbres. Mais elle était loin d'être aussi experte en la matière que son amie. Aussi ne se perd-t-elle pas en conjecture, s'empare d'une lance et se met à l’œuvre.

« Finissons-en au plus vite. » lâche-t-elle, manière de dire qu'elle ne voudrait pas traîner une minute de trop dans ces trous détestables.

À la proposition de remonter les corps, elle répond : « Faut-il vraiment le faire ? Pour tous les corps ? Cela sera très pénible, dans notre état. »
Pelletant de la toile, la bretteuse ajoute : « À moins que nous ne restions ici à l'affut, pour les exterminer, d'autres mites sont dehors qui, un jour ou l'autre, vont rentrer. Laissons-leurs donc le problème des dépouilles ? De celles des leurs, en tout cas. Les kobolds, qui n'avaient rien demandé, je suis d'avis d'aller les enterrer ailleurs - et, ainsi, de ne pas les laisser aux mites. Et si les mites manquantes ne revenaient jamais ici, les corps que nous laissons se décomposeront et nourriront l'arbre, non ? De mon point de vue, un juste retour des choses. »



★ Force 9/11 - encombrement léger


Modifié par un utilisateur mardi 2 avril 2019 10:17:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
13 Pages«<111213
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET