Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages<123
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Mycroft  
#41 Envoyé le : mardi 6 novembre 2018 16:12:01(UTC)
Mycroft
Rang : Lecteur

Inscrit le : 10/08/2018(UTC)
Messages : 0

Twall

6 / 21

CA 17 (C16,D11)
Ref +4 | Vig +7 | Vol +5
Imposition : 0/4
Châtiment : 0/1



Twall commençait sérieusement à se dire qu'il avait largement sous estimé ces gnolls. Comment ces créatures stupide, rejeton d'une déesse dégénérée, pouvaient il créer autant de problème ?

Voyant qu'on l'évoquait, Twall se sentit obligé de dire quelque chose. Mais qui suivre ? Toutes les propositions étaient pleine de sagesse, mais on ne pouvait tout de même pas à la fois explorer les environs de Kelmarane et sécuriser les arrières. Twall était plutôt d'avis d'aller de l'avant, néanmoins, aussi se rengea t'il du point de vue de Aïsha .

« Nous ferons de notre mieux pour mener une expédition de reconnaissance sans alerter les Gnolls. Kurgess, Shélyn et Sarenrae veillent sur nous, et il nous mèneront à la victoire, j'en suis sure. Quand à notre situation après la reprise de la ville, je suis sur qu'une voie se présentera une fois le moment venu. Pour le moment, peut être pourrions nous, comme le dit Aïsha, nous occuper des ponts et guets de la région ?  »

Offline Steve02  
#42 Envoyé le : mercredi 7 novembre 2018 00:41:16(UTC)
Steve02
Rang : Habitué

Inscrit le : 23/02/2016(UTC)
Messages : 35

Noémie

11 / 11

CA 15 (C13,D12)
Ref +5 / Vig +4 / Vol +7
Canalisations : 6/6
Adorations : 7/7
Touch. Résistance : 7/7

Même si dame Aïsha semblait peu satisfaite que l'esclave l'ait reprise vu son regard, mais dame Roveshki confirma les propos de Noémie de ne pas se précipiter de partir en reconnaissance. Cela la rassura ... il ne fait pas bon d'être esclave quand votre maître vous méprise ... L'aasimar en savait quelques choses.
Cependant Noémie fut surprise quand Almah finit sa phrase par tous les cinq, elle comptait donc l'envoyer une nouvelle fois avec les aventuriers. L'expression de visage Noémie fut transparente et hurler "Moi aussi ?" quand elle chercha le regard de sa maîtresse. Mais finalement Noémie après quelques secondes d'étonnement, sourit et dit:

« Les choses seront faites comme vous l'exiger, madame. »

Dame Roveshki semblait être quelqu'un plus ambitieuse que demandant du confort, en tout cas si les choses continue ainsi Noémie va voir beaucoup du pays contrairement à la dernière décennie d'immobilisme chez son dernier maître.
Offline Luciole  
#43 Envoyé le : samedi 10 novembre 2018 23:00:28(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Zarostran


Cette fois c'est un regard sévère qui accueille les paroles de la sylphe. Le vieux médecin la toise d'aussi haut qu'il le peut, ce qui semble une performance étant donné qu'il ne lui arrive pas à la poitrine.

« Et vous vous êtes questionnée sans pour autant songer à venir en parler à un pretre de l'oeil qui voit tout? C'est un manque de bon sens désolant pour une praticienne de l'Art. Vous devriez pourtant savoir que ce ne sont pas des choses qui gagnent à être retardées. »

« Pour ce qui est de la mousse, je vais devoir me pencher dessus.... mais il n'y a plus trace de magie si tant est qu'il y en ai eut...  » Il enchaîne d'un ton un peu radoucis... « Et pour l'établis c'est bien simple. Un enchantement des plus basiques pour qu'il se nettoie lui même. Tant que le sort n'est pas dissipé, son effet peut durer éternellement... C'est un classique chez tous les alchimistes ou les artisans qui ont les moyens d'obtenir l'attention d'un praticien de l'Art.
 »

Si le halfelin ne répond pas à sa remarque sur Sarenrae, il prends néanmoins quelques instants pour expliquer

« Il n'y a nul besoin d'être un pratiquant profane ou un assassin sanguinaire pour s’intéresser à l'alchimie. Ses sanctuaires sont souvent des lieux de guérison et n'importe quel médecin digne de ce nom préfère préparer lui même ses remèdes plutot que se fier à ceux qu'on trouverait dans le commerce. Ce monastère n'est d'ailleurs pas directement dédié à Sarenrae, mais au moins autant à Saint Vardishal... Vous avez du voir ses sculptures dans le monastère. C'est une coutume classique chez Sarenrae de rendre également hommages aux saints régionaux qu'elle estime digne. Enfin...  »

Il achève dans sa barbe...

« Pour ce qui est de ce lieu en particulier, demandez donc à Almah ! La plupart des archives sur Kelmarane et son histoire récente ne sont pas accessible sans autorisations spéciales et je doute qu'aucun d'entre nous n'y ai jamais accès. »

Une perspective qui semble lui hérisser le poil... et il laisse retomber ses commentaires visiblement sans avoir envie de les reprendre, laissant la sylphe remonter sans proposer de l'accompagner..



Almah Roveshki


ans la pièce, l'ambiance s'est faite moins légère tandis que les sujets abordés sont loin d'être aussi agréable qu'on pourrait idéalement le souhaiter. La princesse s'est emparée d'une plume sur le bureau qu'elle fait machinalement tourner entre ses doigts. L'humaine laisse cependant s'échapper un leger sourire lorsque le support du fier paladin est mentionné et son regard sombre s'adoucis un peu.


« Commencer par aller vérifier le pont sur la Pâle et ses différents guets semble effectivement une bonne idée... Pour ce qui est de la route, rassurez vous quand même... les gnolls restent des gnolls, des charognards, des tueurs, des esclavagistes et des pillards, mais rarement des conquérants. Et même si ceux là sont venus occuper un village resté à l’abandon depuis 20 ans, je doute qu'ils aient eut la finesse d'installer plus d'infrastructure que ce qu'il y avait. Ou de convaincre leurs congénères de monter des gardes ou des postes d'éclaireurs..  »

Son ton se fait d'ailleurs plus enthousiaste.

« Et si nous parvenons à les chasser, ce n'est pas vraiment dans leur nature ni de s'entraider entre tribus, ni de conquérir des villes d'ailleurs. Kelmarane n'a pas les murailles de Solku, mais nous ne devrions pas connaitre les déferlements de tribus qu'à vécu cette dernière. Blanc Canyon est loin. Et une fois que l'oasis sera redevenue une halte, les caravanes pourront de nouveau emprunter cette route très régulièrement, contribuant à la rendre plus sure. Sans compter le soutient des Maitres évidement. Ils désirent tout autant que moi que la renaissance de Kelmarane puisse se faire.  »

Blanc Canyon ? Conn folklore local dd17. histoire ou geographie dd 12 pour Baheera, impossible de faire 10

Almah secoue la tête à la suggestion de l'ensorceleuse.
« Le problème d'un signalement lumineux ou d'une fumée c'est qu'il est aisé de les voir. Et que les gnolls, aussi détestables qu'ils soient vont se douter de quelque chose. Si nous avons un problème... et bien les hommes dont je dispose ici devront faire face.  »

« Je ne suis pas sure que le Refuge change quelque chose pour l'affaire qui nous occupe mais si vous voulez aller voir... J'enverrais Daskhi faire une reconnaissance mais si vous pouvez également en faire une... tous les gnolls que nous pourrions éliminer en avance seront autant d'adversaires de moins... Nul besoin de vous encombrer de scrupules, il s'agit de gnolls, pas d'adversaires honorables. Eux n'hésiterais pas, alors ne leur laissez pas l'occasion si elle se présente. Nous agirons plus directement lorsque nous serons surs de leurs nombre et de la stratégie à adopter.  »

La princesse achève de répondre aux questions qui pourraient rester et d'un léger sourire leur indique alors que l'entrevue touche à sa fin et qu'il est temps pour eux de s'atteler à leur nouveau travail.

Modifié par un utilisateur samedi 10 novembre 2018 23:57:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#44 Envoyé le : mardi 13 novembre 2018 12:18:50(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484

Aïsha

20 / 20

CA 17 (C14,D13)
Ref +7 | Vig +1 | Vol -1
Panache : 3/3
Venin : 2/2


ien. Si les gnolls agissaient comme le prévoyait la princesse, et la bretteuse connaissait trop mal ces créatures pour en douter, les choses serraient bien moins compliqués qu'elle ne l'avait craint. Le regard d'Aïsha se perd quelques instants dans le vide alors qu'elle songe a différentes manières d'exploiter le caractère égoïste et déshordonné de leurs cibles...

Mais baste. Il est inutile de se précipiter : d'abord collecter des informations. Ensuite agir. Que ça soit pour obtenir plus d'informations ou pour améliorer la situation.

En tout cas la princesse semble enteriner la constitution de le petit groupe tout en y adjoignant de manière un peu plus définitive, et malgré l'étonnement de la concernée, Noémie. Le plus étonnant dans l'affaire étant finalement l'étonement de Noémie.

Il n'est cependant pas question de laisser cette expédition là se préparer comme la précédente. Et Aïsha prend donc les devants :

« Bien. Le temps de manger et nous pourrons nous mettre en route. Nous devrions pouvoir rentrer pour ce soir... Mais mieux vaut prévoir de quoi manger au cas où.

En dehors de ça limitons nous au strict minimum... S'il faut dormir dehors on le fera à la dure. Même pour l'eau... Noémie ? Nous pouvons compter sur toi et nous contenter d'une gourde chacun ? »


La bretteuse adresse un salut à dame Almah avant de quiter la pièce.

Modifié par un utilisateur mardi 13 novembre 2018 13:50:01(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#45 Envoyé le : vendredi 16 novembre 2018 12:26:01(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Zhoü Lhynn

9 / 9

CA 14 (C13,D11)
Ref +3 / Vig +0 / Vol +3

L'agacement soudain du gnome te prend de court, te figeant quelques instants. Non tu ne t' attendais pas, mais pendant plusieurs décennies, tu as appris à courber l'échine et laisser passer les tempêtes.
Plusieurs décennies maintenant révolues, et tu trouves son emportement contre ta personne injustifié.

«  A vrai dire ... et bien comme je vous l'ai dit sur le moment les interrogations sont venues, et puis nous nous sommes faits agressé, puis nous avons continué notre exploration des lieux... Tout l'endroit est source de questionnements, et nous en avons rapporté le plus possible à Dame Roveshki après quoi... le repos nous a semblé mérité. Je n'ai peut-être pas suffisamment apprécié l'urgence de vous apporter ces informations, elle me semblait assez relative le danger passé.  »

Il est vrai qu'il n'était pas présent au moment de votre compte-rendu. A moins que tu ne l'aies pas aperçu... Mais il semble effectivement que ses connaissances puissent être utiles sur bien des sujets. Après tout il a mentionné Vardishal et semble assez au fait à son sujet.

«  Je vais vous laisser.. 'étudier' les lieux. »

Tu fais volte face et commences à remonter les marches.

«  Oh une dernière chose Maître, puisque vous semblez bien informé sur la région, peut-être pourriez vous apporter quelques éclairages sur le nid dans le cloître et ses occupants? Je ne suis en aucn cas familière de la faune locale pour ma part, mais je ne voudrai pas être incommodante.  »

En espérant que le vieil homme ne se sente pas rabaissé par pareille demande.



Autant garder les nouvelles à considérer comme bonnes.
D'un côté donc, les gnolls présentés comme désorganisés -ça tu aurais pu le confirmer- et le fait que la Princesse estime ses hommes comme suffisamment à même de se débrouiller de par eux-mêmes.
A part, la nouvelle de Kelmarane présentée comme insuffisamment retranchée. Un bon point pour ce qui serait de sa reprise mais qui pourrait se retourner contre vous si il persistait quelque résistance secondairement.
Et de l'autre côté, l'habile réponse à la question des renforts. Et même si tu serais tentée de croire en l'aide des Maîtres du Pacte.. et bien ce sera 'une fois l'oasis redevenue une halte'. Et en espérant que les potentielles rivalités des Maîtres ne viennent pas compromettre tout cela.

Il est vrai qu'en dehors des moyens déjà attribués à la Princesse, et la tenue de ses gardes personnels apporte du concret à cet appui, tu persistes à trouver étrange que le Courtier ait décidé d'envoyer des renforts limités à une esclave et un marchand. Une ensorcelleuse et un devin.
Mais il n'était pas homme à agir au hasard. Quoi que cela puisse signifier.

«  Très bien nous agirons donc ainsi.  »

Un sourire pour Noémie qui semble hésiter sur comment prendre sa nouvelle attribution. TU voudrais la rassurer, tout va bien se passer.
Une révérence pour la Princesse. Inutile d'affirmer qu'il n'y aura aucune pitié de ta part pour ces pourritures d’esclavagistes couards.

Modifié par un utilisateur mercredi 5 décembre 2018 17:11:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#46 Envoyé le : jeudi 22 novembre 2018 10:21:19(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

Zarostran


Le vieil halfelin adresse un geste vague d'acquiessement à la sylphe, un peu trop absorbé par les feuillets qu'il parcours.
«  Je regarderais ça un peu plus tard.  »

C'est vague,mais qu'attendre d'autre de quelqu'un qui semble avoir dépassé depuis longtemps l'age des aventures.


Almah Roveshki


a princesse acquiesce tandis que les ultimes remarques sont faites et quelques préparatifs évoqués. Almah ne semble effectivement pas douter qu'ils agirons ainsi. Une dernière chose semble lui venir à l'esprit et après un rapide coup d’œil sur Noemie, son regard glisse sur Twall, puis sur Aisha.

« D'ailleurs, Aïsha puisque vous semblez prendre une partie des choses en main, je vous confie la bonne marche de cette reconnaissance.  »

L'entrevue se conclut et la porte de la bibliothèque se referme bientôt tandis qu'un Garde reprends sa position vigilante.



eu de temps après les voilà enfin près au départ. Un peu d'eau -fraîchement tirée du puits-, de quoi manger et de quoi se protéger du soleil dans un ciel qui s'annonce sans nuages. L'un des mercenaire, Drullen, leur adresse un large salut et un regard envieux tandis qu'ils passent non loin d'eux - occupés à déblayer certains des rocs qui parsèment la nef.

La marche se fait d'un bon pas. Aucun d'entre eux ne semble tres intéressé par lambiner dans cet environnement tout sauf acceuillant. Le sable a largement laissé la place à une rocaille où s'accrochent par endroit des arbustes et de l'herbe rase... Loin en contrebas du monastère, une grande trace marque l'emplacement de la route commerciale dont la piste bien que peu empruntée désormais se voit encore très largement. Il suffirait de la suivre pour atteindre le gué.

C'est ce que font les aventuriers, et bientôt ils appercoivent une masse de verdure bien plus importante, leur indiquant la présence d'eau.


Offline Mycroft  
#47 Envoyé le : samedi 24 novembre 2018 22:16:06(UTC)
Mycroft
Rang : Lecteur

Inscrit le : 10/08/2018(UTC)
Messages : 0

Twall

23 / 23

CA 17 (C16,D11)
Ref +4 | Vig +8 | Vol +5
Imposition : 4/4
Châtiment : 1/1



Après cet entretient, où, il s'en rendait bien compte, Twall n'avait pas brillé, il était temps de passer au vif du sujet, l'action. Aïsha avait clairement bien plus de sens stratégique que lui, aussi le choix de dame Almah lui paraissait cohérent. Il espérait juste que Garavel n'en prendrait pas ombrage. Mais bon, après tout, l'ordre venait de la princesse elle même, et il doutait que quiconque y trouverait à redire.

Au fond de lui, Twall se dit néanmoins qu'il faudrait qu'il était peut être temps qu'il fasse un peu plus attention à la stratégie. Il venait sans doute de baisser dans l'estime de la princesse à cause de ça. Mais après tout, Aïsha était bien plus à même que lui de diriger l'attaque. Twall savait que ce n'était pas vraiment son rôle, lui était plus là pour inspirer les autres, leur montrer, par l'exemple, qu'en se donnant à fond dans ce qu'on aime, on finit toujours par accomplir ses rêves.

Après avoir salué aussi respectueusement que possible la princesse, Twall suivit le reste du groupe.

Modifié par un utilisateur samedi 24 novembre 2018 22:17:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#48 Envoyé le : dimanche 25 novembre 2018 12:33:04(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484

Aïsha

20 / 20

CA 17 (C14,D13)
Ref +7 | Vig +1 | Vol -1
Panache : 3/3
Venin : 2/2


ïsha s'incline une nouvelle fois pour signifier à la princesse qu'elle a entendu et accepté la responsabilité qui lui était confiée... Puis direction le puits. Si elle consacre peut-être un peu plus de temps qu'a son habitude a observer Twall histoire de se faire une idée de la manière dont il vit la situation, elle n'en discute pas moins bien volontiers avec le petit groupe.

Le trajet correspond plus ou moins à ce a quoi ils pouvaient s'attendre et a ce qu'ils avaient pu expérimenter ces derniers temps : il fait chaud, sec et il n'y a rien de bien passionnant. La descente jusqu'au pont permettra d'évaluer son état avant de remonter la pâle a la recherche d'un éventuel autre passage envisageable...

Lorsque le petit groupe arrive a proximité de ce qui est probablement la rivière, Aïsha consacre quelques instants a scruter les environs avant de reprendre son avancée.

« Approchons nous discrètement. Même si franchement je doute qu'il y ai quelque chose a craindre ici... Et bien... on ne sait jamais. Après on remontera la rivière. Je préfère qu'on reste sur cette rive... ça sera plus simple de se replier si jamais. »

Offline Capuche  
#49 Envoyé le : mercredi 5 décembre 2018 21:25:52(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Zhoü Lhynn

9 / 9

CA 14 (C13,D11)
Ref +3 / Vig +0 / Vol +3

La bienfaisante même si relative fraicheur des voutes du monastère est brutalement remplacée par la chaleur implacable du désert, a peine le premier pied mis dehors. Le soleil est déjà haut dans le ciel et se réverbère sur les reliefs de silice, te forçant à garder profil bas et le regard fixé devant tes pieds.

Vous êtes partis en prenant le strict minimum, le but étant de voyager léger pour cette première reconnaissance. Ce qui ne t'empêche pas de rapidement sentir la sueur couler le long de ta colonne.

«  Je comprends pourquoi les caravanes partent d'aussi bonne heure et font d'aussi grandes pauses à midi.  »
Il te semble difficile de scruter efficacement les environs mais comme cela avait été supposé, aucun problème n'est à relater sur le trajet de la route commerciale. L'hypothèse d'une organisation gnolle quelconque dans les environs immédiats en pâtit un peu plus.

De là ou vous êtes, impossible de distinguer encore la rivière, nichée dans l'écrin de verdure que vous surplomber légèrement.
Tu profites de la halte pour laisser les courants d'air te rafraichir le visage.

«  Alors, allons-y  »

Modifié par un utilisateur vendredi 14 décembre 2018 03:12:49(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#50 Envoyé le : samedi 8 décembre 2018 19:47:35(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 101

e chant de l'eau qui s'écoule parait presque enchanteur aux oreilles des aventuriers tandis qu'ils approchent prudemment de la rivière. Le couvert de la végétation qui foisonne le long de l'onde leur fournit ombre et discrétion.... Mais... il ne leur faut pas beaucoup de temps pour conclure. Ils sont les seuls bougres présents ici. Personne n'est planqué dans un fourré pour les épier ou pour surveiller le pont qui permet de franchir la rivière. Pas l'ombre d'un gnolls en vu, et même si un examen attentif du sol révèle des traces de pattes griffues aucune ne semble particulièrement fraîche.

Noémie

11 / 11

Noémie qui s'était éfforcée pendant tout le trajet de se tenir à la hauteur de Zhou Lhynn, et malgré sa teinte blonde avait semblé bien vivre la chaleur ambiante, adressa un sourire encourageant et confiant au paladin avant de répondre d'un ton enthousiaste.
« Avec la protection de sir Twall de toute manière aucun adversaire ne parviendra à s'en prendre à nous. J'ai entièrement confiance en lui. D'ailleurs, s'ils étaient nombreux ne les aurions nous pas vus avant? Et s'ils sont peu, pourquoi s'en faire, ce ne sont que des gnolls..  »

La question posée est, au vu du regard qu'elle leur adresse, totalement sincère.


Le pont est un solide ouvrage de pierre dont les piliers s'appuies fortement sur les berges de la Pale et qui prends son assise à plusieurs mètres des bords de celle ci. D'un style massif il parait capable de durer des décennies même si quelques pierres ont été déchaussés de son parapet et qu'il n'a pas été entretenu depuis un bon moment. La route continue vers le nord et de l'autre coté de la margelle on aperçoit un lieu qui a visiblement été dégagé pour permettre d'y installer un campement. En traversant pour aller vérifier, cela fait probablement plusieurs mois que personne ne s'est servis du lieu.



e reste donc plus qu'à reprendre la route, après s'être rapidement rafraîchis à la rivière dont les eaux claires bien que visiblement profondes -et rapides- aident à comprendre le nom et à la remonter petit à petit.
Il ne faut pas être un grand spécialiste pour se rendre compte que les berges sont loin d'être vides. Les pépiement des oiseaux se font entendre à intervalles réguliers des deux cotés de la rivière. Un oiseaux aux longues jambes se promène sur l'autre rive et s'il tourne parfois l'oeil vers les voyageurs son attention se reporte bien plus souvent sur la pale. Soudain, il plonge le bec à l'eau et en ressort un poisson de belle taille avant de s'envoler avec sa prise, jugeant sans doute préférable de ne pas demeurer plus longtemps aussi exposé.

La promenade est agréable. La proximité de l'eau rafraîchis l'atmosphère et parmi les arbres qui se pressent sur ses bords, il est aisé aux natifs du Ketapesh de reconnaître plusieurs dattiers mais ils résistent à la tentation d'aller en cueillir. En sus du temps passé, ce ne serait pas des plus discrets et ils tentent de l'être un minimum..

La remontée le long de la berge est tranquille, et au loin ils voient les bâtiments de Kelmarane se rapprocher. Le village est, tout comme le monastère, construit le long d'un leger surplomb et au travers des arbres il est aisé d’apercevoir le bâtiment qui domine les lieux : un haut édifice de plusieurs étages surmonté d'une coupole et qui a l'air en bien meilleur état que le reste.

La bucolique balade aurait pu continuer un moment si un mouvement n'avait pas attiré leur attention. Un peu plus loin sur la rive, deux pécheurs se sont installés. Deux sympathiques pécheurs, souriants, et qui ont également remarqués l'arrivée du petit groupe. Deux pécheurs aux fourrures pelées et sales sous des armures de cuir usées et raccommodées... Le plus petit se redresse, leur adressant un large sourire dentu..


La voix fait clairement penser à un aboiement mais reste compréhensible.
« Des visiteurs ! Urk, urk, c'est rare ça. Quel plaisir de voir des mignonnes. Vous êtes perdues ? C'est très dangereux par ici, vous ne devriez pas rester toutes seules.  »

A leur coté un vieux tronc échoué vient de redresser la tête pour observer ce qui se passe... Depuis quand ça bouge, les troncs ?!?

Au cas où une BM http://www.pathfinder-fr...rd%20de%20la%20Pale.ashx

Modifié par un utilisateur mercredi 12 décembre 2018 18:29:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MythOnirie  
#51 Envoyé le : jeudi 13 décembre 2018 19:01:12(UTC)
MythOnirie
Rang : Habitué

Inscrit le : 18/03/2013(UTC)
Messages : 112
France
Localisation : 63

Baheera Al-Rasade
Représentation Bardique :
8/8 rounds
Sorts niv 1: 3/3
Ref:+6;Vig+1;Vol+2
CA : 16 (14/12)

18 / 18


La mention de Blanc Canyon fait frissonner la barde, ramenant à son esprit les souvenirs du siège de la ville par les Gnolls. Si la victoire avait été acquise, son prix avait été exorbitant en vie gâchée, que ce soit par la mort ou par les traumatismes. Même la relative tranquillité obtenue depuis ne compensait pas les pertes aux yeux de la barde.

Sur quelques dernières recommandations et un changement de responsabilité au sein du groupe, l'entrevue avec la princesse se termine tandis que les futurs éclaireurs vont se préparer à leur périple. Quelques gourdes d'eau, de quoi faire un repas, de quoi défendre chèrement sa vie, le nouvel arc et son oud, suivant les conseils d'Aïsha la barde laisse au campement tout ce qui était dispensable.

La sortie du monastère se fait sous un soleil de plomb accompagné de regards envieux. La marche sur le sable devient rapidement monotone, et la chaleur dissuade les conversations.

La verdure finit par se dévoiler au groupe et le calme du lieu apaise un peu la barde.

« La végétation autour de la rivière aurait put les cacher a nos yeux. Et même en petit groupe, les gnolls sont très dangereux. Les sous-estimer ne conduira qu'à des problèmes. »

Comme ils l'espéraient, le pont était en bon état malgré les années sans entretiens, et la route également pourra rentrer en service sans grande difficultés.

« Si la végétation est ainsi le long de la rivière, nous pourrons sans doute la remonter et avoir une vue sur la cité sans prendre trop de risque d'être repéré. »

Après une rapide halte pour se remettre de la longue marche au soleil, le groupe remonte la rivière, cette fois-ci dans une ambiance plus agréable grâce à la végétation et à la rivière. Les ruines de Kelmarane se découvrent petit à petit aux yeux du groupe, sans que les brides de bâtiments ne rappellent quoi que ce soit à Baheera. Derrière ces murs se trouvaient peut-être certaines réponses à ses questions. Mais il allait encore falloir attendre avant de pouvoir les chercher.

Leur reconnaissance s'arrête, ou plutôt se met en pause, lorsqu'ils remarquent deux Gnolls au bord de la rivière en train de pécher. A la vue de ces créatures, Baheera raffermi la prise sur son arc, prête à agir dès qu'il le faudra, alors qu'un nouveau frisson la parcours. Pourrait-elle voir un jour des Gnolls sans que son cœur s'accélère, que des souvenirs de ce qu'ils pouvaient faire lui revienne en mémoire, et qu'elle ait envie de se mettre à l'abri ?

Cependant les deux pécheurs les ont également vus et l'un d'eux se permet même de les interpeller avec des menaces à peine teintées. A côté d'eux, un crocodile bouge et semble regarder ce qu'il se passe. Pourquoi ne les as-t-il pas attaquer ? Les Gnolls l'auraient-ils dressés ? A cette distance, la Barde n'est pas sur de toucher sa cible si elle décoche une flèche, et il est fort à parié qu'il en est de même pour ses camarades. D'autres Gnolls se cachent-ils dans les environs ? Ou d'autres reptiles ? Il valait mieux espérer que non, deux Gnolls ne seraient pas une mince affaire.

« On peut voir sans difficultés que les lieux sont extrêmement mal fréquentés. Pour notre part, si l'on veux quelque chose d'agréable à regarder il nous faudra repasser... Ou faire le ménage... »
Offline Capuche  
#52 Envoyé le : vendredi 14 décembre 2018 04:27:35(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Zhoü Lhynn

9 / 9

CA 14 (C13,D11)
Ref +3 / Vig +0 / Vol +3

Tu souris tendrement à Noémie. Cette candeur, cette innocence sans cesse renouvelée. C'est ce qui te l'avait rendu si touchante à vos premières rencontres.

«  Reste prudente néanmoins, d'accord?  »

Il est vrai que cette remontée le long de la Pâle avait quelque chose de ... bucolique.
Habituée ces dernières années à la vie citadine, et encore, ne voyant que peu de choses en dehors du Palais et du Temple, tes premiers jours de liberté t'avait fait redécouvrir les grands espaces et les vents frais. Mais après plusieurs jours de traversée du désert, la monotonie du paysage l'avait emporté sur le plaisir du voyage.
Ici, en comparaison, la nature paraissait exubérante, sauvage, pleine de verdure et de vie.



Peut-être avais-tu relâché ta vigilance quelques moments.

Le bruissement régulier de l'eau, le pépiement de la faune, le balancement régulier des feuillages sous l'action du vent...
Ce cadre quasi-idyllique t'avait peut-être finalement bercé un peu trop et fini par endormir tes sens.
Et c'est peu dire si le réveil fut brutal.

La jacassement aboyé te pétrifie. Brutalement ton cœur semble s'emballer et palpite à plein régime dans ta poitrine alors que tu dardes ton regard sur l'abominable petit perturbateur.
Ce bruit. Ces créatures.
Tu replonges dans ton histoires.
Dans tes souvenirs. Traumatisants. Humiliants. Sales.

Cette rencontre, elle était inévitable.
Elle était à l'origine de ta détermination mais aussi de ton angoisse quant à ta participation, à l'idée de se retrouver à nouveau face à ceux à l'origine de la perte de ta famille et ta liberté il y a si longtemps.

Il te faut un petit moment pour t'en remettre.
Le regard complètement fié sur les deux gnolls, ignorant absolument tout ce qui se passait par ailleurs, tu ne sors de ta tétanie qu'après un long silence.

«  Espèces... de sales... petits...vautours  »

Il te faut beaucoup d'effort pour obéir à la petite voix prudente qui te souffle de ne pas partir seule et au quart de tour. Vraiment beaucoup d'efforts. Pour ne pas te jeter immédiatement à leurs gorges.

Modifié par un utilisateur samedi 15 décembre 2018 21:29:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Mycroft  
#53 Envoyé le : vendredi 14 décembre 2018 17:43:21(UTC)
Mycroft
Rang : Lecteur

Inscrit le : 10/08/2018(UTC)
Messages : 0

Twall

23 / 23

CA 17 (C16,D11)
Ref +4 | Vig +8 | Vol +5
Imposition : 4/4
Châtiment : 1/1



Twall fut surpris par le manque d'assurance de Baheera. Les Gnolls ne pouvaient pas être si dangereux. Après tout, la déesse qu'ils servaient était incapable de produire autre chose que des aberrations dégénérées, vide de tout rêve et de toute passion.

« Ne vous inquiétez donc pas tant, une poignée de Gnolls ne peuvent pas être des adversaire réellement menaçant pour nous. Nous avons vaincu pire que ça. Si nous croyons en nous tous, rien ne pourra nous arrêter !  »



Les Gnolls se montraient encore plus répugnants qu'il ne l'avait pensé. Ces créatures avaient, c'était claire, la volonté de faire du mal à ses compagnons. Twall était sur le point de charger, quand il se souvint que c'était Aïsha qui était à la tête du groupe. Il se tourna donc vers elle, avec un regard déterminé.

«  J'attends tes ordres, Aïsha. Je suis prêt.  »

Modifié par un utilisateur dimanche 16 décembre 2018 20:45:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#54 Envoyé le : samedi 15 décembre 2018 00:29:26(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 484

Aïsha

20 / 20

CA 17 (C14,D13)
Ref +7 | Vig +1 | Vol -1
Panache : 3/3
Venin : 2/2


n soupire... un sourire. Qu'il s'agisse de la candeur de Noémie, ou de la... heu... certitude fanatique ? de Twall, leur confiance a quelque chose d'attendrissant. Aïsha n'en apprécie que plus le ton prudent qu'adopte la barde. Elle n'es pas de celle que les bravades mettent en confiance... Et puis... elle ne se souviens que trop bien a quel point un gnoll miniature peut être nuisible... Alors avec "quelques" centimètres de plus...

Mais consciente de sa position elle répond sur un ton qu'elle espère confiant :

« Nous sommes en reconnaissance. Nous ne pouvons faire preuve de trop de prudence... L'effet de surprise joue en notre faveur et il faut que nous fassions tout notre possible pour ne pas le perdre. »

C'est avec délice que quelques minutes plus tard Aïsha propose à tous une halte rapide. Se désaltérer, essuyer un peu de sueur... Ce n'est pas grand chose mais ça fait un bien fou. Malheureusement il est impossible d'en profiter longuement. Peut-être dans quelques semaines ? Voir plus tôt si tout se passait bien...



i seulement il n'y avait pas eu besoin de prendre autant de précautions le trajet le long de la pâle aurait tout eu de la promenade idyllique. Pas franchement ce que la bretteuse associait a la notion de "promenade dominicale"... Mais elle imaginait parfaitement comment transformer la chose en une petite virée entre amis pour boire un verre (ou plus) au bord de l'eau... Voire même en une balade romantique.

L'une des premières bases pour ce genre de balades serrait de ne pas croiser ce genre de personnages. A la rigueur entre amis on traîne dans des endroits ou on s'attend a rencontrer quelques types louches... Mais bon... a ce point...

Si la réaction d'Aïsha est finalement plutôt amusée a la menace a peine voilée du Gnoll, elle se tend bien vite en constatant que les autres semblent être... tendus. C'est tout juste si Zhoü Lhynn ne crépite pas de rage et si Baheera ne leur lance un défit ouvert. Pour le coup seul Twall semble mesuré : prêt au combat mais attendant simplement un ordre.

Dans un murmure que la distance ne permet surement pas aux gnolls d'entendre quoi que ce soit tu lâche :

« Moi qui espérait m'approcher suffisamment d'eux pour qu'on puisse les engager avec Twall... On tente le coup mais... »

A noter pour plus tard : un moyen de communiquer avec les autres dans ce genre de circonstances ça ne ferrait pas de mal... Plus fort tu enchaîne tout en faisant quelques pas prudents :

« Perdus ? Ca dépend... Y'a pas une arène dans le coin ? »



Utilisateurs actuellement sur ce sujet
3 Pages<123
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2018, Yet Another Forum.NET