Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

4 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lematou  
#1 Envoyé le : mercredi 31 octobre 2018 12:14:57(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Difficile de manquer Tyvvum Antiquités, même si on se fait facilement embrigadé par l'activité frénétique des abords du Grand Bazar. L'énorme échoppe occupe les quatre étages et le rez-de-chaussée d'un édifice cylindrique et massif, tout en marbre vert de gris. Le nom de l'endroit est gravé, se répétant à l'infini, sur toute la surface extérieure, formant une ligne qui serpente sans discontinuer du sol au sommet de ce monolithe sans fenêtre.

La seule entrée, une arche ouverte dans la pierre, se trouve au rez-de-chaussée, permet d'apercevoir de la rue une multitude de paniers et un comptoir en demi-lune, derrière lequel une très vieille tieffline à l'air affable semble être entrain de faire ses comptes : Alluvius Ruskin, dite Lu.




C'est entre sept et huit cloches après le Pic que les premiers de nos aventuriers se pointent dans le coin. Il commence à faire sombre et un léger brouillard de saison remonte tranquillement du sol. Pas de quoi aveugler un chat mais il se pourrait que d'ici quelques cloches, on y voit goutte dans les environs. Ou pas ; après tout, même les plus puissants des devins se sont casser les dents à vouloir prévoir la météo.

Le coin est loin d'être désert : des arpenteurs de tout acabit, des marchands, des guides de caravane planaire passent par là. Certains s'en vont ou reviennent du Grand Bazar, chargés de marchandises - ou les poches pleines et l’œil aux aguets. Celui qui resterait à observer le coin en tapinois pourrait compter moult porteurs ou voitures à bras. Et se rendre compte que la boutique de la vieille Alluvius à la côte. Faut dire qu'en tant que vendeuse de clef - ou de bric et de broque, question de point de vue - elle se pose là, l'ancienne.

Est-ce que votre perso en sait plus sur le commerce de Lu ? Folklore Local DD20 :


Cette tour... cela rappelle peut-être quelque chose à votre personnage. Mais quoi ? Histoire DD15 (possible de prendre 10, mais un - très - gros jet donnera de vraies infos) :


Infos pratiques (à utiliser librement pour décrire ce que font vos persos)


Tivvum Antiquités reste ouvert de six cloches avant le Pic à l'Antipic. Parait que les vieux dorment moins avec l'âge. Il n'y a qu'une seule entrée : une arche sans porte, suffisamment large pour laisser passer deux biges de front. La tour ne comporte aucune fenêtre. L'intérieur est certainement éclairé par magie - en tout cas, il l'est, éclairé. De la rue, on aperçoit un escalier en colimaçon sis au milieu de l'édifice qui permet de monter au premier étage.

Pour les persos qui font un tour de reconnaissance dans la boutique (ou veulent y faire le pied d'grue) :


La rue qui longe Tivvum Antiquités est très passante, à cause de la proximité du Grand Bazar. Un matois qui y ferait le planton n'éveillera pas la curiosité, à condition d'avoir un semblant d'activité. Les bâtiments qui ne sont pas décrits (sans portes ni fenêtres), sont des habitations. Si votre personnage veut se la jouer gueusard et en explorer une, me contacter.

La Pension des Trois Singes Muets est tout le temps ouverte (il y a un portier). Cette pension de trois étages est basse de plafond (pour les créatures de taille M ou plus), tout en pierre brute et en poutres, ce qui lui donne l'aspect d'une mine. Elle est tenue par une famille de svirfneblins renfrognée mais discrète, les Scrapmelter. Du moment que les clients se comportent bien, l'accueil est presque cordial. La piaule en demi-pension - avec son petit lit, son pot de chambre changé une fois par cycle et son coffre qui ferme à clef - coûte 15 grisets la nuit. Il reste 3 chambrettes avec vue sur Tivvum Antiquités. Le repas - une soupe épaisse aux champignons d'Ombreterre - est servie avec du pain noir et un verre de gnole dans un salon au rez-de-chaussée. La douloureuse se monte à 5 grisets (si on a pas de chambre). Les fenêtres du salon ont vue sur Tivvum - quelle chance !
Au salon, on trouve aussi deux petites banquettes confortables - même si quelque peu défoncées, sises à proximité d'un âtre qui ronfle en permanence, permettant aux pensionnaires de se délasser. Les pensionnaires, ni les Scapmelter, ne sont très causants, ni très curieux.

La Taverne du Rat Creux, à ne pas confondre avec la Taverne du Rat-Crâne, reste ouverte de sept cloches après le Pic à trois cloches après l'Anti-pic. Les lieux sont principalement fréquentés par des Indés et des commerçants de passage. On y sert une bibe potable. On peut y boire un pichet de bière brune pour 2 grisets, un godet d'eau de vie pour 3, un pichet de blonde pour 1 et on peut manger un bol de gruau et sa demi-miche pour 3 rougets ou déguster la spécialité de la maison : un rongeur (le serveur assure que c'est du lapin) farci pour 2 grisets. Il y a même un menu végétarien : râpée de patates Varisienne (un bled de province) grillée et sa petite salade, pour 1 griset.
Ça n'est pas compliqué de s'assoir à une table proche d'un fenêtre donnant sur Tivvum Antiquités. Les vitres sont plutôt crasseuses, mais le patron ne vous en voudra pas si vous passez un coup d'chiffon pour mieux voir...
Les discussions vont bon train : entre deux discussion d'affaire, tout le monde branle du râtelier à propos du Discours du Temple. Certains y étaient, d'autres demandent à savoir. Les versions divergent : parfois le nain n'en n'est plus un, parfois les Athars le perforent de leurs lances vengeresses, parfois Garmundi s'échappe en volant, parfois l'Harmonium commet un massacre, parfois la foule crée une émeute... Mais toutes s'accordent à dire qu'il fallait être sacrément culotté - ou azimuté au dernier degré - pour se payer ainsi la tête des Défieurs et surtout, de la Dame. Au Temple Ruiné, en plus... Le con... S'il est pas cané, il est encagé, pour sûr !

La Blanchisserie d'Irma va bientôt fermer : elle ouvre de six cloches avant le pic à sept cloches après. Si vous avez des frusques à faire détacher ou à repasser, c'est le moment. Irma est une genaude qui fait froid dans l'dos, mais elle connait son job et le fait bien. Comptez 15 min pour être propre comme un sou neuf.

Modifié par un utilisateur vendredi 2 novembre 2018 09:27:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline Oolie  
#2 Envoyé le : samedi 3 novembre 2018 23:22:16(UTC)
Oolie
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93
France

Bruichladdich
CA 16
Discret
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich se rendit d'une manière assez direct, à sa façon, au lieu préciser par son factor, le dos toujours charger de son sac imposant.

Il pris quelques minutes à attendre, puis, voyant que rien ne se passa, il décida de se diriger à l’intérieur du Tivvum Antiquités en essayant de se faire le plus discret. Chose qui pourrait sembler impossible venant d'un bariaure aussi chargé que lui qui regarde partout.

Toutefois, Bruichladdich ressorti vite de cet endroit, rien d’intéressant, pas une bibe à acquérir.

Il décida alors de se poser en face, à la taverne du rat creux proche d'une fenêtre donnant sur les lieux. Alors qu'il essuie de sa manche une vitre trop opaque pour y voir clairement, le patron se pointa à sa table

« Ca t'gène pas, j'aime voir ce que je bois et ça manquait de luminosité?

Sinon, je prendrais un pichet de bière brune, non, met en deux, je pense rester un moment, ainsi qu'un râpée de patates. »


Bruichladdich avait donc tout ce qu'il fallait pour observer et trouver le bige en question...


Les minutes, les heures passa et le Tivvum Antiquités vint finalement à fermer. Bruichladdich conserva néanmoins son poste de surveillance jusqu'à deux cloches après l'Anti-pic, il fallait être sur que rien ne se passe après la fermeture du magasin, ou bien il ne fallait pas partir avant de finir ses pichets, surtout que la nourriture lui laissa un gout spéciale en bouche qu'il prend plaisir à faire disparaitre avec buvant quelques gorgés.

Il se rendit alors sur le lieu de rendez-vous laissé par Z. Il savait qu'il n'y serait pas le lendemain, il se devait d'être chez la Lu dès l'ouverture de sa boutique, mais il avait apprécié les derniers moments passé avec ce groupe et ne voulait pas passer à coté.
Il déposa alors une bouteille de bibe vide de manière visible proche de l'entrée de la croisée des voix, dans lequel il y glissa un papier et sur lequel il écrit en gros sur le papier "POUR Z"

Inscription sur le papier dans la bouteille


Bruichladdich repartie rapidement sur ses pas, afin de se poser dans une ruelle à quelques pas du Tivvum Antiquités afin de dormir et d'être près à observer ce qu'il se passe dès son ouverture..

  • Discrétion du soir : 1d20+6 donne [7] + 6 = 13
  • Perception du soir : 1d20+9 donne [10] + 9 = 19
  • Discrétion du matin : 1d20+6 donne [19] + 6 = 25
  • Perception du matin : 1d20+9 donne [18] + 9 = 27


Message secret pour Lematou :
...

Modifié par un utilisateur dimanche 4 novembre 2018 08:36:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#3 Envoyé le : lundi 5 novembre 2018 09:48:06(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Ce descriptif pourrait être altéré selon ce que fait Mehoko.

Bruichladdich met sa patience à rude épreuve : il ne se passe rien de particulier dans ce foutu coin du quartier des Guildes et du Marché... À croire que son factor s'est peut-être payé sa fiole ? Plus qu'à noyer son ennui dans la boisson...

Message secret pour Lematou, Oolie :
...
Offline Lozatal  
#4 Envoyé le : lundi 5 novembre 2018 21:18:43(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


Tiens? C'est curieux, cette tour me dit quelque chose. Je parie que j'ai lu ça quelque part dans un livre de la salle des fêtes. Faudra que je pense faire un petit tour du côté des archives quand j'aurais le temps. Bon, où est l'entrée? Ha! La voilà. Et c'est en pensant presque à voix haute que Mehoko se balade un peu autour de l'échoppe d'antiquité, histoire de voir les enseignes des commerces alentours, qui sait, elle en aura peut-être un jour l'utilité. Il y a du monde en tout cas, le temps de faire son petit tour de reconnaissance, et d'observer si des groupes de personnes allaient voir Tivvum, avant de se décider à y pénétrer. Il lui avait fallu un bon moment pour trouver l'endroit, en payant quelques pièces pour éviter les frais d'un guide pour une simple destination. La jeune kistune n'était pas là en touriste, pas cette fois. Non, elle avait un objectif en tête, et ça lui changeait agréablement les idées. A force de ne rien faire pour les sensats, sa situation n'avait pas vraiment évoluer et ses ambitions personnelles s'en retrouvaient freiné. Et puis, quoi de mieux pour connaître et découvrir Sigil que de la parcourir avec un but? Simplement déambuler, c'est bien, mais au bout de plusieurs mois... Sans compter que ses finances, importés de Golarion, étaient sur le déclin.

Une fois à l'intérieur, Mehoko se fait un petit plaisir, et fait le tour du propriétaire, gravissant chaque étage qu'offre l'escalier, elle regarde partout, observe tranquillement, hoche de la tête par moment. Certes, il parait que c'est pressé, mais... Da'Nanin lui avait dit de suivre les marqués, pas de partir avant. D'un autre côté, si je pars toute seule, je risque pas d'être vu en train de prendre l'épée. Si j'y vais en groupe, j'ai plus de chance de rentrer, mais moins d'avoir l'épée... Je préfère le groupe, j'aimerais quand même revenir. Elle reste donc une bonne heure avant que Lu ne vienne la voir, lui demandant si elle cherche quelque chose.

« Et bien... Maintenant que vous en parlez, j'attends quelques personnes qui ont l'intention de vous acheter quelque chose. D'ailleurs, j'ai avec moi quelques jaunets, nous... pourrions peut-être convenir d'un prix? Une expédition se prépare pour entrer dans un dédale et il parait que vous en connaîtriez le soltif. » Voilà! C'est dit! Me voilà à prendre une initiative que j'aurais aimé laissé à Aïri, vu qu'elle connait mieux les enjeux... M'enfin, on verra bien ce qui en résultera.

  • Connaissance (histoire) : 1d20+6 donne [12] + 6 = 18
  • Perception : 1d20+8 donne [17] + 8 = 25

Modifié par un utilisateur lundi 5 novembre 2018 21:35:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#5 Envoyé le : mardi 6 novembre 2018 09:45:51(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Voilà une vue plus détaillée de l'ensemble de la tour (j'avais décris des paniers à tous les étages en oubliant que plus les marchandises sont précieuses ou rares, plus Lu en prend soin). Par contre, le comptoir est bien en demi-lune ( à droite de l'entrée) et l'entrée une arche ouverte (contrairement à ce qui figure sur ce plan).



La vieille tieffeline sourit, amicale. Un sourire de mamie-gâteaux ; heureusement, pas encore gâteuse.

« Un dédale, tu dis, ma grande ? » s'étonne Alluvius, de sa voix chaleureuse et érayée, tout en clignant des quinquets derrière ses petites lunettes rondes.
« Je voudrais bien t'aider mais je ne sais pas de quoi tu parles... Je ne suis pas au courant. Je ne connais le soltif d'aucun dédale, ma pauvre... » raconte la ratatinée en haussant des épaules, l'air bien désolée.

Puis Lu réfléchit, mi-marmonnant, mi-s'adressant à Mehoko, ses petits yeux futés disparaissant derrière les reflets de ses verres : « Es-tu sûre que ceux que tu cherches sont bien passés par chez moi ? Personne ne m'a jamais parlé du soltif d'un dédale... Personne... Il faut être sacrément azimuté vouloir entrer de son plein gré dans une de ses cages !... On voit de tout, de nos jours !... Les fous... C'est quel genre, les bougres que tu cherches, ma grande ? Es-tu sûres qu'ils ont toute leur tête ? »
Lorgnant des yeux vers la bourse de Mehoko, mamie-gâteau ajoute, un ton plus bas : « S'ils viennent chez moi, je peux te prévenir. Si tu me donnes ton nom, je sais où trouver un courrier pas loin. Il est un peu cher, mais très fiable ; il te retrouvera où que tu sois... Pour une dizaine de jaunets, il courrait plus vite qu'à son tour, j'en suis sûre... »


10 jaunets pour un courrier ?! Elle abuserai pas un peu, Lu ? Folklore Local DD10 (jet parce que béjaune et non formée, même si le sous-entendu de Lu est déjà assez clair) :

Modifié par un utilisateur mardi 6 novembre 2018 14:13:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#6 Envoyé le : mardi 6 novembre 2018 19:14:19(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


Mehoko regarde Lu regarder sa bourse et proposer de lui faire parvenir un courrier. Elle rigole intérieurement, tout en affichant un large sourire. « Pas besoin, j'ai vu une taverne en face, j'ai juste à y attendre les marqués qui viendrons vous voir. J'espère bien partir avec eux. C'est que... je n'ai jamais vu de dédale et la curiosité est forte. » Elle lui laisse cependant cinq jaunets qu'elle pose sur le comptoir avant de sortir en direction de la taverne, après l'avoir remercié et adresser un sourire entendu. « Je serais en face, vous pourrez me prévenir facilement si on vous parle d'un dédale. Merci »

Une fois en face, elle demande simplement une bière et s’assoie à une table avec vue sur la boutique. Ne reste qu'a attendre.

  • Connaissance (local)(non formé) : 1d20+2 donne [18] + 2 = 20

Modifié par un utilisateur jeudi 8 novembre 2018 13:21:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#7 Envoyé le : jeudi 8 novembre 2018 13:46:30(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Ce descriptif pourrait être altéré selon ce que fait Bruichladdich.

Lu sourit gentiment à Mehoko d'un air entendu et hoche de la tignasse.
« On se traîne un peu, à mon âge, ma grande, et je ne peux difficilement laisser ma boutique. Mais je tâcherai de t'envoyer quelqu'un... »

Une fois que la Sensat a tourné casaque, la tieffeline empoche avec une étonnante dextérité pour son âge, les jaunets abandonnés sur le comptoir.



À la taverne du Rat Creux, les places côté fenêtre sale commencent à être bien occupées. Mehoko à la surprise de reconnaître Bruichladdich - et réciproquement. Le Chaoteux est accoudé à une table (les tabourets ne sont pas bariaure friendly ici), en train de tiser de la mousseuse.

Nos deux compères s'ignoreront-ils ? Allez savoir : c'est qu'ils ont du lait sur le feu et pour éviter qu'il ne déborde, mieux vaut rester au taquet.

Message secret pour Lematou, Lozatal :
...


Offline Lematou  
#8 Envoyé le : lundi 12 novembre 2018 14:38:17(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Peu après que Mehoko ai débarqué au Rat Creux, un silence s'installe d'un coup dans le rade.

C'est que tout l'monde s'est arrêté de branlé du râtelier pour mater vers l'entrée. D'où ils sont - vers les fenêtres donnant sur Tivvum - nos deux héros ne comprennent pas pourquoi. Et ils n'ont pas le temps de se perdre en conjectures que le brouhaha ambiant reprend ; un ton plus bas cependant.

Ils n'ont pas besoin de bouger de leur place pour capter d'où vient le trouble même si... c'est bizarre.

Même s'il est vêtu d'une belle armure et armé de pied en cap, le matois n'a pourtant rien d’impressionnant. C'est même un quart de portion. Et pourtant, tous détournent les quinquets ou chuchotent sur son passage alors qu'il se faufile jusqu'au fond de la salle. Ce p'tit matois, pas gêné par l'ambiance, se pointe à une table restée libre, entre Bruichladdich et Mehoko, près d'une fenêtre.

Au moment où l'avorton saute sur un tabouret, l'oracle comme le moine, qui regardent la même chose (l'avorton), se captent et se reconnaissent. Poli, en bon voisin de table, le halfelin sourit à Mehoko puis jette un regard méfieux à Bruichladdich.

Maintenant installé, le nez au raz de la table, il commande un demi, d'une voix de stentor - du genre qui ne souffre pas le refus - et, comme le temps lui semble long, se met à compter les tâches de crasse sur une vitre proche.

Perception DD 15 :

Modifié par un utilisateur lundi 12 novembre 2018 14:42:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#9 Envoyé le : dimanche 18 novembre 2018 17:30:02(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


Mehoko voit Bruichladdich quand l'halfelin viens se poser à la table. Je l'ai vu d'où déjà? Je me souviens l'avoir rencontré... Je ferrais peut-être mieux d'aller le voir. Ignorant le comportement de grand seigneur du nouvel arrivant, la jeune Kistune se lève et se dirige jusqu'à la table du Bariaure où elle lui demande si elle peut s'asseoir.

« Tu regardes le magasin de Tivvum? On attends peut-être la même chose, qui sait. T'es là pour quoi toi? Au fait, je sais qu'on s'est déjà rencontré, mais je n'arrive pas à me rappeler ton nom. Moi, c'est Mehoko. » Elle parle avec le sourire aux lèvres, et ne cache pas sa quête d'amitié.

  • Perception : 1d20+8 donne [5] + 8 = 13

Modifié par un utilisateur dimanche 18 novembre 2018 17:34:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Ooliederechange  
#10 Envoyé le : dimanche 25 novembre 2018 21:33:35(UTC)
Ooliederechange
Rang : Lecteur

Inscrit le : 25/11/2018(UTC)
Messages : 0

Bruichladdich
CA 16
Discret
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich lâcha un instant son verre et le Tivvum du regard après les nombreux aller retour qu'il faisait de l'un à l'autre.

« S'lut toi. Moi c'est Bruichladdich, mais me semblait pas qu'on buvait autant à chaque fois qu'on s'est rencontré.

'Fin bon, pour te dire, le magasin m'importe peu, je suis à la recherche d'un bige, mais pas de question dessus, je sais pas encore à quoi il peut ressembler mais je devrais pouvoir en trouver un de beau quand même.  »
-
thanks 1 utilisateur a remercié Ooliederechange pour l'utilité de ce message.
Offline Lozatal  
#11 Envoyé le : mardi 27 novembre 2018 21:33:02(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


Mehoko termine son verre avant d'en commander un second. « Très, je ne te demanderais pas. » Lui fait-elle avec un sourire de bonne entente. Restant assise près de Bruichladdich, elle continue d'observer le magasin d'antiquité. J'espère ne pas avoir trop a attendre.
thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#12 Envoyé le : mardi 4 décembre 2018 11:37:55(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Psychologie DD 20 (Mehoko/Bruichladdich) :


Une fois servi, le p'tit bige se rince la gorge et se tourne vers Mehoko. Vu que la donzelle s'est fait remisée par le bariaure, le p'tit rouquin semble se dire qu'il a une ouverture. Alors sans ambage, il attaque. Si sa technique de drague manque de subtilité, au moins ça occupe.

« Mehoko ? Joli blaze : ça sonne exotique. 'Chanté ! Moi c'est Obiron. Plus terre à terre, hein ? » s'amuse l'avorton, avant de porter sa chopine de rôteuse à ses lèvres à deux mains - comme un bébé.

« Scuse l'indiscrétion, mais pourquoi qu'une jolie fille comme toi surveilles des boutiques ? Ça rapporte ? » demande-t-il affichant un sourire gratifié d'une moustache de mousse.

Psychologie DD 11 (Mehoko/Bruichladdich) :

Modifié par un utilisateur mardi 4 décembre 2018 11:40:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#13 Envoyé le : mardi 4 décembre 2018 18:38:28(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


Mehoko se laisse aborder le demi-portion qui viens la saluer avec conviction. Elle le jauge rapidement du regard, tachant de comprendre ses véritables intentions... Est-il franc, ou tout simplement un dragueur invétéré ? La jeune Kistune fini par pencher du côté de la seconde option et se laisse faire. Pour le moment.

« C'est normal, ce n'est pas d'ici. Enchanté. » Tandis qu'il bois dans sa chopine miniature, elle continue de l'observer, sans trop d'insistance. C'est quand celui-ci lui parle de la boutique qu'elle se rappelle soudain la raison de sa présence et se détourne pour observer l'échoppe de Tivvum. C'est à ce moment qu'elle suit le regard plus ou moins caché du dragueur et qu'elle se rends compte que lui aussi surveille quelque chose. Tiens donc? A croire que personne n'a jamais aucune arrière pensée.

« Je ne sais pas, a vous de me le dire. J'ai rendez-vous ici, mais je suis terriblement en avance. Et vous, qu'attendez-vous, ou que regardez-vous? » Elle emploie volontaire les formes de politesse, pour mettre une certaine distance et ne pas trop s'impliquer. On ne sait jamais. Tout en jetant un coup d’œil furtif à Bruichladdich, elle boit elle aussi un peu de bière, juste de quoi s'humecter les lèvres et rester concentrer sur la conversation. Rencontrer des nouvelles personnes est toujours enrichissants, mais bon sang, dans cette ville, on doit toujours se méfier de tout le monde. C'est fatiguant.

  • Psychologie DD20 : 1d20+7 donne [11] + 7 = 18
  • Psychologie DD11 : 1d20+7 donne [15] + 7 = 22

Ahem...

Modifié par un utilisateur mardi 4 décembre 2018 18:49:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#14 Envoyé le : mardi 4 décembre 2018 19:32:46(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Le p'tit lascar pris les yeux dans l'sac rigole. Son rire est du genre bambin - très lâché, assez aigu. Nerveux ? Ou c'est que le lascar n'a pas encore mué ?

« Hi, hi, hi !!!... Quelle coïncidence ! Moi aussi, j'ai rencard ! » Le rouquemoute avance spontanément sa chopine en avant pour trinquer avec Mehoko, puis s'avale tout de go une rasade, avant de prendre un air un poil plus sérieux et d'enchaîner.

« Un sale plan, à vrai dire : le gazier que j'attends peut passer à tout moment. On est en affaire... Enfin, on le sera quand j'l'aurais rencontré... Et que j'l'aurais convaincu ! Hi, hi, hi ! Mais foi d'Obiron, personne n'résiste à ma langue bien pendue.Et pis, j'ai des arguments... convainquant ! J'me lance dans l'commerce. Une vocation... Marchand d'quoi, chais pas encore. Ça dépend aussi d'mon gars...Hi, hi, hi ! » explique le p'tit, affichant un air malicieusement mystérieux.

Psychologie DD 21 (Mehoko & Bruichladdich, s'il écoute) :


Changeant de sujet, l'avorton, maintenant totalement tourné vers Mehoko mais toujours assis à sa propre table - dont le plateau lui fournit un appui-tête bien pratique - demande, innocent : « T'es dans l'commerce toi aussi ? J'veux dire, dans le coin, un rencard ? C'pas un amoureux, si ? »
Ce disant, il lance un regard distrait à la rue, comme cherchant l'amoureux de Mehoko.

Modifié par un utilisateur mardi 4 décembre 2018 19:53:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lozatal  
#15 Envoyé le : mercredi 5 décembre 2018 19:35:26(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


La kistune, sous forme humaine, écoute avec attention le semi-gamin raconté sa vie et ses projets. Voyant bien que de toute façon, la conversation était lancé, elle l'invite d'un geste à sa table partagé avec Bruichladdich. « Des arguments convaincants, hein? Je serais curieuse de les entendre. »

Elle boit un peu de bière en écoutant la suite, mais quand ce dernier lui pose des questions, elle tique. Je suis en mission, ce n'est pas tellement une bonne idée de dire. « Je ne suis pas très bonne marchande, du coup, je ne suis pas là pour ça. En fait, je ne sais pas trop ce que j'attends. Un groupe de personne, enfin, je saurais quand je les verrais. »

  • Psychologie DD21 : 1d20+7 donne [4] + 7 = 11

Modifié par un utilisateur mercredi 5 décembre 2018 20:03:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lematou  
#16 Envoyé le : lundi 10 décembre 2018 10:54:34(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

« Disons que j'sais y faire... Mais j'dévoile pas tous mes trucs au premier rencard. Faut bien garder une part de mystère, hein ? » élude malicieusement Obiron.

Et comme Mehoko semble du même bois - du genre à faire des mystères - le halfelin change de sujet : « J'ai l'impression qu't'es pas du coin... Le prends pas mal, mais, béjaune, hein ? C'est l'accent... T'es d'où ? Moi, j'suis... J'étais d'Chambard...  » explique-t-il, prenant l'air grave - voir un peu effrayé.

Chambard ? Connaissances - Plans DD 15 (formation nécessaire) :


« Ça fait un bon bout d'temps que j'roule ma bosse dans la Cage, maintenant. Pour mon salut, si on peut dire... En tout cas, j'regrette pas d'avoir tout quitté. Oh, que non ! Même si j'avais la trouille et qu'ça a pas été facile au début... Mais maint'nant, ça va mieux. J'ai un taff, une piaule... Pas encore de p'tite fiancée, mais qui sait ? »

Offline Oolie  
#17 Envoyé le : jeudi 13 décembre 2018 20:24:21(UTC)
Oolie
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/06/2016(UTC)
Messages : 93
France

Bruichladdich
CA 16
Discret
Ki : 1

32 / 32


Bruichladdich profita de cette échange entre Mehoko et le 'tit homme pour s'éclipser de la taverne et disparaitre dans la nuit.

Il n'y aura plus rien ce soir, je vais en profiter pour prévenir Z



thanks 1 utilisateur a remercié Oolie pour l'utilité de ce message.
Offline Lozatal  
#18 Envoyé le : samedi 15 décembre 2018 21:47:13(UTC)
Lozatal
Rang : Habitué

Inscrit le : 08/10/2017(UTC)
Messages : 63
Localisation : Nancy

Mehoko

22 / 22

CA: 16/13/13 DMD:15
Canalisation: 4/4
Corps d'énergie: 3/3
Sorts niveau 1: 6/6
Flèches: 20/20
Flèches rondes: 20/20
Flèches d'argent: 20/20
Points héroïques: 3/3


Mehoko s'amuse de la discussion, mais à la question, enfin, les questions, réponds simplement: « Il faut savoir garder une part de mystère, pas vrai? »
thanks 1 utilisateur a remercié Lozatal pour l'utilité de ce message.
Offline Lematou  
#19 Envoyé le : dimanche 23 décembre 2018 15:04:37(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Quand Bruichladdich prend congé, le p'tit bige ne relève pas - c'est tout juste s'il lance un regard au bariaure. Apparemment, les joueurs de flûte, c'est pas son truc.

Puis Obiron sourit à la répartie de Mehoko, manière acquiescer, avant de se concentrer sur la consommation de sa chopine.

De temps en temps, le gars soupire.

Puis il jette un œil à travers la fenêtre ou compte les mouches mortes au plafond. Il semble s'être finalement décidé à ne plus déranger la prêtresse (à moins d'être relancé, il reste tranquille).

Au bout d'un temps, il graille. Puis s'ennuie à nouveau...

À l'Anti-Pic, il se commande une dernière - et impressionnante - mousse. Puis, une fois qu'il se l'est enfilée - ce qui lui prend un bon moment ; peut-être une dizaine de minute - il baille, s'étire et se lève pour filer sans demander son reste. Enfin, il salue tout de même Mehoko du chef en décanillant.

La Taverne ferme d'ici 3 cloches.



Offline Lematou  
#20 Envoyé le : mercredi 16 janvier 2019 14:45:49(UTC)
Lematou
Rang : Habitué

Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214
France

Vers six Cloches avant le Pic, le lendemain.

Le petit bout de rue qui longe Tivvum Antiquités est tranquille. Enfin, pour une rue des abords du Grand Bazar ; disons que la foule dense des passants affairés n'est pas encore au rendez-vous. Mais n'imaginez pas pour autant une rue déserte. La Cage ne dort jamais vraiment. Enfin, parfois, mais toujours d'un seul œil.

Pour l'heure, il fait frisquet et la course des commis qui traversent la rue s'orne de petits panaches blancs. Les cheveux commencent à friser, signe que l'habituelle bruine de début de cycle s'annonce pour bientôt. Mais pour le moment, la vue porte loin et, si on fait l'effort de lever la tête, on distingue clairement le clignotement des foyers qui s'allument pour cuire le petit-déj. Des odeurs de graillon, de fumée et de linge propre (Irma va bientôt ouvrir) déferlent dans la rue.

Un bige, du genre plutôt bien habillé, claque la porte de la pension des Trois Singes. Le bougre a l'air pressé ; probable que ses affaires, du genre qui n'attendent pas, l'appellent ailleurs. Il traille sa route à grand pas et passe devant la tour sans porte de Tivvum Antiquités. À ce moment précis, la rumeur des cloches des divers temples de la Cage se fait entre, carillonnant six fois, à peu près à l'unisson.

Sans porte, vraiment ? Faut laver tes yeux en peau d'sauc', matois... Il y a une arche, avise ! Et grande ouverte, en plus. On aperçoit même la vieille Lu qui passe l'balai. Non mais vraiment... pas d'entrée ! Faut te faire soigner, béjaune... Tu veux l'adresse d'un bon temple ? Pour quatre, non allez, trois griset, j'te dis où qu'c'est !


@ Oolie & Lozatal : pour la suite, j'ai besoin de savoir comment/où vos persos s'installent pour planquer.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
4 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET