Radiance
Source : La Colère des Justes, p.497
Aura abjuration puissante ; NLS 20; Emplacement Aucun ; Arme Légendaire ; Poids 2 kg
Description
En 4692 AR, peu après le début de la Quatrième croisade, Yaniel, une paladine de Iomédae et une tueuse de démons renommée, a dénoncé les croisés mendéviens, les accusant de négligence et de paresse, et affirmant que leurs fautes avaient permis à Khorramzadeh d’envahir Kénabres et d’endommager la pierre de garde. Ses accusations contenaient une bien trop grande part de vérité et, dans un moment de faiblesse, ses supérieurs ont menacé de l’excommunier. Elle leur a répondu qu’elle irait dans la Plaie du Monde et mènerait seule la Quatrième croisade, combattant les démons avec pour seule aide et compagnie son épée magique Radiance.
L’église était trop heureuse de voir Yaniel s’en aller et, lors des deux années suivantes, tout le monde pensait qu’elle avait trouvé la mort. Pourtant, lorsqu’elle est revenue à Kénabres en 4694 AR à la tête d’une petite armée de croisés qu’elle avait elle-même libérés, Yaniel et ses supérieurs avaient eu le temps de changer. De son côté, Yaniel s’était quelque peu dépouillée de son orgueil et de son insubordination et savait désormais à quel point certaines décisions envisagées par les dirigeants sont parfois difficiles à prendre. Et les chefs d’église avaient compris que la vérité est parfois ce que les gens ont justement besoin d’entendre. Hélas, Yaniel a été assassinée avant la fin de l’année par Minagho, un démon lilitu, seulement une semaine après le début de sa deuxième croisade solitaire. Les fidèles de la paladine ont réussi à récupérer Radiance pour la ramener à Kénabres, mais la dépouille de Yaniel n’a jamais été retrouvée. L’épée s’était éteinte suite à la mort de sa détentrice et ses pouvoirs magiques semblaient disparus. Les croisés ont donc décidé d’exposer la relique dans la Garnison grise. Pourtant, il y a quelques mois, elle a été dérobée par les Templiers du Labyrinthe d’ivoire qui s’apprêtaient à l’envoyer au nord, à Drezen, pour la corrompre et la transformer en une arme malfaisante.
Capacités - Inerte
Radiance était autrefois une arme redoutable, mais depuis la mort de Yaniel, l’arme est inerte.
Cette épée longue est faite de fer froid avec un aspect d'or. Tant qu'elle est inerte, elle est considérée comme une arme de maître et confère un bonus d’altération de +1 aux jets d’attaque.
Capacités - Active
Si un paladin la manie, la lame se met soudain à émettre une lueur dorée et fonctionne comme une Épée longue de maître en fer froid +1, qui émet sur un mot de commande une lumière semblable à celle d'une torche.
L'arme se métamorphose pour adopter la forme de l'arme de prédilection de la divinité adorée par le paladin (entre les mains d'un paladin qui n'adore aucune divinité, l'arme reste une épée longue)
Destruction
Un paladin doit tuer un ange avec l'arme en toute connaissance de cause, après quoi l'épée peut être normalement détruite en lui infligeant des dégâts.