Druma
Titre Le paradis religieux des marchands
Alignement LN
Gouvernement Oligarchie mercantile
Dirigeant(s) Grand Prophète Kelldor
Capitale Kerse (18 300)
Villes Detmer (8 200), Heaume (5 600 nains), Macridi (3 200)
Sites ?
Habitants essentiellement humaine, une forte colonie naine est présente autour de Heaume
Langues commun, nain
Religions Prophéties de kallistrade, Torag
Voir aussi : Liste des nations de Golarion
La Kalistocratie de Druma a voué son destin au commerce d'une manière qui a toujours surpris les marchands étrangers tentant de s'installer sur le territoire. Il a en effet élevé le commerce au rang de religion d'Etat par l'intermédiaire d'un ensemble de lois appelé les Prophéties de Kalistrade.

La géographie du Druma

Le Druma est encerclé par le lac d'Encarthan au nord et par la chaîne des Cinq Rois à l'est et au sud. Seules ses frontières avec le Molthune et l'Isger, à l'est ne sont pas naturelles. Le territoire occupé par le pays est couvert de collines qui forment les contreforts des Cinq Rois.

En raison de ce profil accidenté, le Druma n'a pas beaucoup de plaines et n'a pas développé son agriculture. Néanmoins, la richesse minérale de ses sols lui a permis de développer son économie et a très fortement contribué à le rendre riche.

L'histoire du Druma

A l'origine, l'ensemble de la terre où est maintenant situé le Druma était occupé par le grand royaume nain de Tar Taargadth. Après sa chute, il fut divisé en cinq royaumes : Gardadth, Saggorak, Doggadth, Grakodan et Taggoret. Durant presque huit cents ans, ces royaumes s'affrontèrent dans une lutte d'influence et de pouvoir qui fit, paradoxalement, plus de mal aux humains de la région qu'aux nains eux-mêmes. Ces affrontements durèrent jusqu'à ce que les Prophètes de Kalistrade amènent les cinq royaumes à négocier une paix et rendent autonomes les humains habitant la région. Ces derniers avaient maintenant la possibilité de contrôler les riches mines de la région.

Lorsque les cinq royaumes nains eurent tous succombé sous les coups des orques vers 2500, les humains assirent leur pouvoir sur la région et les Prophètes de Kalistrade purent former le cadre de ce qui est maintenant le Druma. Ces derniers ont continuellement œuvré pour imposer les Prophéties comme religion d'État.

Le gouvernement du Druma

Le Druma est gouverné par la Bureaucratie Resplendissante. Sous la direction du Grand Prophète, l'organisation a pour unique but de valoriser les richesses du pays. Les considérations individuelles étant mises au second plan et l'avancement négligeable, beaucoup de membres de l'organisation ne restent que quelques années à leur poste avant de quitter l'organisation lorsque l'opportunité d'un poste plus rémunérateur et valorisant se présente. La structure pyramidale de la bureaucratie fait que le poste du Grand Prophète, s'il est le plus exposé, est aussi le plus gratifiant et la personne qui l'occupe devient l'une des plus puissantes de l'Avistan.

Obsédé par le commerce, le Druma se doit de nouer avec ses voisins de fortes relations économiques. C'est pour cette raison que le pays ne se soucie guère des contingences politiques et militaires de la région. Il risquerait de perdre ses précieux acheteurs. Mais cela ne l'empêche pas d'avoir une attitude plutôt hautaine à l'égard de la manière dont ses voisins mènent leurs destinées politiques : le Molthune est trop naïf et se laisse marcher sur les pieds, l'Andoran est trop porté sur la notion de liberté et d'égalité et le Kyonin a un potentiel économique très fort mais qui n'est pas assez mis en avant.

Les Prophéties de Kalistrade

Les Prophéties de Kalistrade sont une série de visions qu'un mystique excentrique a eu au début de l'Age du Couronnement. Elles insistent sur les bénéfices du sacrifice de soi. Les suivants et croyants des Prophéties sont habillés de robes blanches et de longs gants blancs qui les préservent des contacts avec les non-croyants. Ils pratiquent l'abstinence et l'ascétisme. Ils pensent que leur sacrifice leur amènera le bien-être et le succès à l'avenir, et que ceux qui n'ont pas réussi ont enfreint l'un des nombreux enseignements de cette philosophie.

Voir aussi