P118 Rôle d'équipage chez les pirates

Lien vers le wiki


Rôle d'équipage sur un bateau pirate

Le commandement

Capitaine

C’est l’âme du navire, il est responsable de la stratégie et du succès de la mission de l’embarcation. Il a droit de vie et de mort sur l’équipage mais peut être abandonné sur une île déserte par l’assemblée, conformément à la chasse-partie si il fait preuve d’incompétence (mutinerie). Il a été élu grâce à son charisme et parce que c’est le plus féroce des hommes et le meilleur des matelots.

Second (ou premier lieutenant)

C’est l’homme responsable du bon fonctionnement du navire. Il détaille les ordres évasifs du capitaine en saisissant leur finalité. Il doit aussi prendre des initiatives telles que faire part des faits importants. Sa position est décisive pour la conduite du navire et des hommes. Sur un navire pirate, le Second représente les pouvoirs politique et judiciaire, alors que le capitaine représente les pouvoirs exécutif et militaire. En temps de guerre, le pouvoir militaire prime, alors qu’en temps de paix, il cède la place au pouvoir politique. Le Second s’occupe aussi du recrutement, dans les ports ou sur un navire de prise, ce qui lui permet de connaître ses hommes d’équipage.

Canonnier (ou second lieutenant)

C’est le responsable des tirs d’artillerie. C’est souvent un ancien chef de pièce aguerri. Au combat, il précise les ordres du capitaine au Maître-canonnier. Il anticipe les mouvements du navire et les conditions de tir. En dehors des combats, il dirige aussi les exercices pour entraîner les artilleurs.

Maître d’équipage

Il assure le lien entre les hommes et le commandement. Il est chargé de la mise en œuvre des ordres du second. C’est aussi lui qui motive les hommes, organise les groupes et coordonne leurs actions. Il sert aussi de médiateur lors de litige entre pirate. Comme pour le maître-canonnier, le maître d’équipage doit souvent faire appel aux coups de triques (punition) pour faire régner la discipline et son poste est occupé par des matelots qui en ont les épaules. Si il existe un homme plus compétent, il lui prend sa place, y compris dans l’assemblée. Il est aussi le représentant de l'équipage.

Les maîtres

Pilote et Timonier

C’est le navigateur, hydrographe, cartographe, géographe et météorologue. Il conseille le capitaine pour la navigation. Sept ans d’étude sont nécessaires pour ce poste sur les navires. Tandis que le timonier compense la dérive due au vent en fonction de ses ordres, le pilote essaie de prévoir les écarts de route dus aux courants et au louvoyage. Le pilote ne prend les commandes qu’en rivière. Il est capable d’évaluer les fonds marins et peux localiser bancs de sable grâce à ses connaissances en hydrographie. Dans les Entraves, il est aussi le timonier. Il tient la barre surtout lors des manœuvres difficiles. Dans la tempête, le timonier devient l’homme le plus important à bord, plus encore que le capitaine, car il doit anticiper les mouvements du navire pour ne pas se laisser emporter par la vague ou les risées. Il risquerait de faire des embardées, mettant le navire bout au vent ou pire, le faisant accoter. Lors de temps calme, il enseigne souvent l’art de la voile et de la timonerie aux jeunes recrues.

Maître-canonnier

Le Maître-canonnier est le meilleur artilleur qui connaît les 70 ordres nécessaires à la charge et au pointage. Il veille à l’approvisionnement en gargousses de poudre et éventuellement à l’entretien des braseros qui chauffent les boulets rouges. Ses hommes sont repartis en petit groupe gérant chacun une pièce. Il transmet les ordres du canonnier en corrigeant les erreurs. Il doit souvent faire appel aux coups de triques (punition) pour faire régner la discipline. Sur un navire pirate, les postes de maître d’équipage et de maître-canonnier sont occupés par des matelots qui en ont les épaules. Si il existe un homme plus compétent, il lui prend sa place, y compris dans l’assemblée.

Les trois maîtres artisans : Charpentier, calfat et voilier

Ils entretiennent le navire et assure la reconstruction après un combat naval. Sans eux le navire tomberait en ruine.
  • Le charpentier est responsable de la structure.
  • Le calfat de l’étanchéité
  • Le voilier des voiles et cordages.
    Ils ont sans doute dû travailler 10 ans comme assistant de ce poste avant de pouvoir le prendre.

Chirurgien

Il est responsable des soins des blessés et des malades de l’équipage. Certes la médecine de l’époque et rudimentaire et le chirurgien est souvent obligé de couper un bras blessé, mais il vaut mieux cela que perdre la vie. Durant la marche du navire, il soigne quotidiennement les matelots dans leur hamac ou sinon dans sa cabine quand le cas est grave. Il tente de préserver l’équipage d’épidémie. Il conseille quelques fois le capitaine pour établir la route. Il dispose d’instruments de chirurgien et de registres pour des pathologies, notamment.

Cambusier ou Quartier-Maître

La maintenance des vivres, de l’eau, du bois à brûler et autres réserves est assurée par le cambusier. Il accommode les vivres frais, salés ou séchés et fabrique les tonneaux pour les stocker. Il organise des battues afin de liquider les rats à bord. Il informe le commandement lors de pénuries.

Cuisinier ou Coq

Il prépare la nourriture de l’équipage. Il tient souvent le moral des matelots entre ses mains. Il peut préparer toutes sortes de repas mais dépend des réserves et des produits de luxe saisis sur les navires de prise.

Les matelots et artilleurs

Matelot

C’est la base de la hiérarchie à bord. Le matelot obéit aux ordres du maitre d’équipage et effectue différentes tâches. Il reste sur le pont et manœuvre les amures, écoutes et autres instruments. Il mouille l’ancre et la remonte au grand cabestan. Il participe aussi à la recharge des pièces en tant que servant de pièce.

Gabier

Les gabiers, eux, forment l’élite des matelots. Ils montent dans la mâture pour réaliser les manœuvres qui ne peuvent être faites du pont. Sous les ordres du maitre d’équipage et quelques soient les conditions, ils sont suspendus à plus de 30 mètres dans le gréement et sur le marchepied de vergue afin de carguer la voile. Ils redoutent le jour où une mauvaise blessure les clouera sur le pont. Ils sont vigie à tour de rôle

Artilleur

appelé aussi « chef de pièce », il est responsable d’un canon et dispose de 2 à 5 servants de pièce pour exécuter les ordres du maître-canonnier. Il pointe la pièce d’artillerie alors que les servant de pièce la recharge. Le poste d’artilleur est souvent rempli par un ancien gabier. En mer, l’expérience et l’intuition priment sur la technique car l’arme et la cible sont souvent en mouvement.

Moucheur

Tandis que ses camarades gabiers se lancent à l’abordage, le moucheur ajuste son mousquet sur un membre du commandement adverse. Privé de son capitaine, un équipage ennemi ne tarde pas longtemps à se rendre. Certains moucheurs s’entraînent au maniement de la grenade à leurs risques et périls et à ceux de leur équipage.

''source: wikipédia"