Description générale

Une grande variété de bateaux et de navires existe dans le monde réel : depuis les petits radeaux et chaloupes jusqu'aux gallions intimidants et aux galères rapides. Pour représenter la grande disparité de formes et de tailles qui existent entre les différents vaisseaux, les blocs de statistiques qui suivent catégorisent plusieurs types ed bateaux standards. Ces descriptions incluent l'ensemble des véhicules marins que des personnages peuvent acquérir dans le MdJ. Les MJ peuvent utiliser les statistiques telles quelles ou les modifier pour créer de nouveaux bateaux pour les adapter à des environnements culturels ou des races précis. Tous les bateaux contiennent les indications suivantes.

  • Nom. Le nom ou le type de navire.
  • Taille et type. La taille et le type de navire.
  • Cases. Le nombre de cases de 9 m de côté qu'occupe le bateau sur la battlemap, suivi par ses dimensions réelles. La largeur d'un navire est toujours considérée égale à 9 m.
  • Prix. Le prix du bateau en po. Parfois, la section Description ou la section Armes donnent des modification spossible pour le bateau. Celles-ci ne sont pas incluent dans le prix du bateau, pas plus que les ajouts tels que les bélier ou les engins de siège.
  • CA et solidité. La CA de base et la solidité du bateau, basé sur sa taille, ses défenses et ses matériaux de construction (solidité 5 pour la plupart des bateaux en bois). Pour calculer la CA réelle du bateau, on ajoute le modificateur de compétence de marin du pilote actuel (ou son modificateur de Sagesse s'il utilise cette caractéristique pour piloter) à la CA de base du navire. Les attaques de contacts contre un navire ignorent la compétence de marin ou le modificateur de caractéristique du pilote. Ainsi, la CA de contact du bateau est égale à sa CA de base. Un bateau n'est jamais considéré pris au dépourvu. Si le bateau n'est pas en mouvement, il possède une Dextérité effective de 0 (pénalité de -5 à la CA), et un malus additionnel de -2 à sa CA.
  • Pv. Le nombre total de points de dégâts que peut supporter le bateau. Un navire qui subit plus de la moitié de son total de points de vie devient cassé. S'il est réduit à 0 ou moins points de vie, il est considéré comme sombrant. Un navire qui a complètement sombré est considéré comme détruit. Les navires n'ont pas de caractéristiques et sont immunisés contres les dégâts ou drains de caractéristiques. Ils sont aussi immunisés contre le saignement. Contrairement aux autres objets, les bateaux ne subissent pas de demi-dégâts de la part des attaques d'énergie, mais ils subissent la moitié des dégâts de toutes les attaques d'arme à distance, excepté des engins de siège. Cette ligne liste aussi le nombre total de pv des rames et des voiles (s'ils existent).
  • Sauvegarde de base. Le modificateur de sauvegarde de base du bateau. Tous les JdS du bateau (Réflexes, Vigueur et Volonté) ont la même valeur. Pour déterminer le modificateur de sauvegarde réel du bateau, ajouter la moitié du modificateur de compétence de marin de son pilote (ou la moitié de son modificateur de Sagesse) à la valeur de base du bateau. Un bateau est immunisé contre la plupart des effets qui nécessitent un JdS Volonté (mais ses pilotes, Ses membres d'équipage et ses passagers ne le sont pas).
  • Vitesse maximale. Il s'agit de la vitesse maximale à laquelle le bateau peut se déplacer. Lorsqu'un navire possède plus d'un moyen de propulsion, il peut posséder plusieurs vitesses maximales. Si un bateau possède des voiles, il peut se déplacer au double de sa vitesse maximale au moyen du vent lorsqu'il va dans la direction du vent (position largue ou grand largue par rapport au vent).
  • Accélération. Cela représente l'accélération avec laquelle le bateau augmente sa vitesse à chaque round. Cela permet aussi de définir la décélération normale d'un navire par round.
  • BMO et DMD. Les BMO et DMD de base du bateau. Pour calculer la BMO et le DMD réels du navire, on ajoute le modificateur de compétence marine du pilote actuel (ou son modificateur de Sagesse le cas échéant) au BMO et au DMD de base du bateau. Un bateau n'est jamais considéré comme pris au dépourvu. Si le bateau n'est pas en mouvement, il possède une Desxtérité effective de 0 (malus de -5 au DMD) et un malus additionnel de -5 à son DMD.
  • Dégâts d'éperonnage. Les dégâts de base infligés par un navire lors d'une manoeuvre réussie d'éperonnage (sans bélier).
  • Propulsion. Les types de propulsion utilisés par le bateau.
  • Tests de navigation. Les compétences généralement utilisées pour effectuer un test de navigation pour ce type de navire.
  • Type de barre. Le type de barre utilisé par le pilote pour diriger le navire.
  • Moyens de propulsion. Les moyens de propulsion réels du navire et leur nombre.
  • Equipage. Il s'agit du nombre minimal de membres d'équipage nécessaire pour fair naviguer le bateau, en plus du pilote. Si un navire utilie la propulsion musculaire, le nombre et la taille des créatures fournissant la propulsion sont indiqués. Tout membre d'équipage nécessaire à la manipulation des engins de siège du navire n'est pas compris dans ce nombre.
  • Ponts. Le nombre habituel de ponts sur un bateau et toutes les informations importantes à leur sujet sont indiqués dans cette section.
  • Chargement/Passagers. Le poids de chargement (en tonnes) qu'un navire peut transporter, ainsi que le nombre de passagers en surplus des membres d'équipage et du pilote.

Les différents navires



Bateau à rames (rowboat)
  • Bateau de taille G
  • Cases 1 (1,5 m de large sur 3 m de long) ; Prix 50 po
    Défense
  • CA 9 ; Solidité 5
  • pv 60 (rames 20)
  • Sauvegarde de base +1
    Attaque
  • Vitesse maximale 9 m (force musculaire) ; Accélération 9 m
  • BMO +1 ; DMD 11
  • Eperonnage 1d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le courant)
  • Mode de direction rames
  • Moyens de propulsion 2 à 4 rames
  • Equipage 1 (le pilote, qui est aussi un rameur, plus 1 rameur de taille M)
  • Ponts 1
  • Chargement/Passagers 500 kg / jusqu'à 3 passagers (un bateau à rame peut transporer jusqu'à 4 créatures de taille M, rameurs inclus)
    description

    Ce petit bateau possède de 2 à 4 rames et est principalement utilisé pour transporter quelques passagers sur de courtes distances (comme dans un port, un fleuve ou de petits lacs). Des bateaux plus grands utilisent les bateaux à rames comme ravitailleurs ou canot de sauvetage. Un bateau à rames ne peut être armé. Ce bloc de statistiques peut être utilisé pour représenter n'importe lequel des petits bateaux à rames comme les canots, les doris, les yoles ou les bacs à rames.


    Armement

    Aucun


Bateau de bord (ship's boat)
  • Bateau de taille L
  • Cases 1 (3 m de large sur 6 m de long) ; Prix 500 po
    Défense
  • CA 9 ; Solidité 5
  • pv 120 (rames 60, voiles 40)
  • Sauvegarde de base +2
    Attaque
  • Vitesse maximale 9 m (force musculaire ou vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +1 ; DMD 11
  • Eperonnage 1d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire, vent ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le vent ou le courant)
  • Mode de direction Rames
  • Moyens de propulsion 6 rames, 10 cases (300 m2) de voiles (1 mât)
  • Equipage 4 à 10 rameurs de taille M
  • Ponts 1
  • Chargement/Passagers 2 tonnes / jusqu'à 12 passagers (selon sa taille, un bateau de bord peut transporter jusqu'à 16 créatures de taille M, rameurs compris)
    description

    Les bateaux de bord sont généralement placés sur le pont de bateaux plus grands et sont utilisés comme canots pour transporter les passagers ou les marchandises depuis la berge jusqu'au navire. Certains bateaux de bord sont réservés aux officier, alors que d'autres sont utilisés pour accoster ou pour transporter les équipes de bord. Un bateau de bord moyen a une longueur comprise entre 5 et 7 m (alors que les plus grands peuvent dépasser les 9 m) et possède de 4 à 10 rames ainsi qu'un mât unique avec une voile carrée ou latine. Un bateau de bord a une vitesse de déplacement de 1,7 noeuds (3 km/h) ou 17 milles nautiques (30 km) par jour. Un bateau de bord ne peut être armé. Ce bloc de statistiques peut être utilisé pour représenter plusieurs types de bateaux de bords, tels les cutters, les yoles, les annexes, les vedettes ou les chaloupes, mais aussi d'autres bateaux ouverts comme les faerings, les ampans ou les baleinières.


    Armement

    Aucun


Bateau de guerre (warship)
  • Bateau de taille C
  • Cases 4 (6 m de large sur 30 m de long) ; Prix 25 000 po
    Défense
  • CA 2 ; Solidité 10
  • pv 1 200 (rames 600, voiles 320)
  • Sauvegarde de base +7
    Attaque
  • Vitesse maximale 18 m (force musculaire), 18 m (vent) ou 27 m (force musculaire et vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +8 ; DMD 18
  • Eperonnage 8d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire, vent ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le vent ou le courant)
  • Mode de direction timon
  • Moyens de propulsion 60 rames, 40 cases (90 m2) de voiles traitées magiquement (1 mâts)
  • Equipage 80 (20 + 60 rameurs de taille M)
  • Ponts 2
  • Chargement/Passagers 50 tonnes / 160 passagers
    description

    Ce type de bateau est constitué de bois renforcé et possède un mât unique et des voiles magiquement traitées, même s'il peut aussi être propulsé par des rames. Un bateau de guerre est utilisé pour des assauts ou des déploiement de troupes sur courtes distances car il ne possède pas de cale suffisamment grande pour transporter des biens pour un trop grand nombre de passagers. Comme les galères, les bateaux de guerre ne sont pas fabriqués pour la navigation en haute mer et ont tendance à longer les côtes. Un bateau de guerre n'est pas utilisé pour le transport de marchandises. Les drakkars ainsi que les plus grandes des galères (telles les galleasses ou les vaisseaux amiraux) sont considérés comme des bateaux de guerre.


    Armement

    Un bateau de guerre peut comporter jusqu'à 20 engins de siège de taille G à tir direct disposés en rangées de 10 pièces sur chaque bord du navire, ou jusqu'à 6 engins de siège à tir direct de taille TG disposés en rangées de 3 sur chaque bord. Ces engins de siège ne peuvent tirer que du côté du bord sur lequel ils sont disposés et ne peuvent tirer vers la poupe ou vers proue du navire. Les engins de siège ne peuvent être utilisés lorsque le bateau se déplace à la rame.


    Pour 8 000 po de plus, un bateau de guerre peut être équipé d'un bélier et de châteaux comportant une plateforme de tir à la poupe, à la proue ou au milieu du navire. Chacune de ces plateformes de tir peut supporter un engin de siège à tir direct ou indirect de taille G ou TG. Les engins de sièges situés à la proue ou à la poupe peuvent pivoter pour tirer sur les côtés ou vers l'avant ou l'arrière, selon leur position. Un engin de siège situé au milieu du navire peut pivoter pour tirer de chaque côté du navire.


Bateau nordique (longship)
  • Bateau de taille C
  • Cases 3 (4,5 m de large sur 22,5 m de long) ; Prix 10 000 po
    Défense
  • CA 2 ; Solidité 5
  • pv 675 (rames 400, voiles 120)
  • Sauvegarde de base +5
    Attaque
  • Vitesse maximale 9 m (force musculaire), 18 m (vent) ou 27 m (force musculaire et vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +8 ; DMD 18
  • Eperonnage 8d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire, vent ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le vent ou le courant)
  • Mode de direction timon
  • Moyens de propulsion 40 rames, 30 cases (67,5 m2) de voiles (1 mâts)
  • Equipage 50 (10 + 40 rameurs de taille M)
  • Ponts 1 (avec une petite zone de chargement sous le pont)
  • Chargement/Passagers 50 tonnes / 100 passagers
    description

    Ce bateau long et relativement étroit possède un seul mât équipé d'une voile carrée et 40 rames. Il peut traverser les lacs, les océans et les rivières profondes. Ce bloc de statistiques peut être utilisé pour représenter des bateaux nordiques (tels que le karvi, le snkkja et le skei) ou des bateaux comme le balinger ou le birlinn.


    Armement

    Un bateau nordique peut supporter jusqu'à 2 engins de siège à tir direct ou indirect de taille L positionnés l'un à la proue, l'autre à la poupe du navire. Ces engins de siège peuvent pivoter pour tirer de chaque côté et vers l'avant ou l'arrière suivant leur position.


Galère (galley)
  • Bateau de taille C
  • Cases 4 (6 m de large sur 39 m de long) ; Prix 30 000 po
    Défense
  • CA 2 ; Solidité 5
  • pv 1 560 (rames 1 400, voiles 320)
  • Sauvegarde de base +8
    Attaque
  • Vitesse maximale 18 m (force musculaire), 18 m (vent) ou 36 m (force musculaire et vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +8 ; DMD 18
  • Eperonnage 8d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire, vent ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le vent ou le courant)
  • Mode de direction timon
  • Moyens de propulsion 140 rames, 80 cases (180 m2) de voiles (2 mâts)
  • Equipage 200 (60 + 140 rameurs de taille M)
  • Ponts 3
  • Chargement/Passagers 150 tonnes / 250 passagers
    description

    L'un des plus grand type de navire, une galère possède 70 rames sur chaque bord. Une galère peut être n'importe quel navire de grande taille qui base son déplacement sur les rames et qui posséde aussi un ou deux mâts avec des voiles. Les galères restent généralement très proche des côtes car les longs voyages sur les océans sont dangereux avec de tels vaisseaux. Ce bloc de statistiques peut être utilisé pour représenter diverses galères historiques : depuis les birèmes ou les trirèmes jusqu'au galiotes ou aux dromons


    Armement

    Une galère peut comporter jusqu'à 40 engins de siège de taille G à tir direct disposés en rangées de 20 pièces sur chaque bord du navire, ou jusqu'à 12 engins de siège à tir direct de taille TG disposés en rangées de 6 sur chaque bord. Ces engins de siège ne peuvent tirer que du côté du bord sur lequel ils sont disposés et ne peuvent tirer vers la poupe ou vers proue du navire. Les engins de siège ne peuvent être utilisés lorsque le bateau se déplace à la rame.


    Pour 8 000 po de plus, une galère peut être équipée d'un bélier et de châteaux comportant une plateforme de tir à la poupe, à la proue ou au milieu du navire. Chacune de ces plateformes de tir peut supporter un engin de siège à tir direct ou indirect de taille G ou TG. Les engins de sièges situés à la proue ou à la poupe peuvent pivoter pour tirer sur les côtés ou vers l'avant ou l'arrière, selon leur position. Un engin de siège situé au milieu du navire peut pivoter pour tirer de chaque côté du navire.


Jonque (junk)
  • Bateau de taille C
  • Cases 3 (6 m de large sur 22,50 m de long) ; Prix 15 000 po
    Défense
  • CA 2 ; Solidité 5
  • pv 900 (voiles 360)
  • Sauvegarde de base +6
    Attaque
  • Vitesse maximale 27 m (vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +8 ; DMD 18
  • Eperonnage 8d8
    Caractéristiques
  • Propulsion vent ou courant
  • Test de navigation Profession (marin)
  • Mode de direction timon
  • Moyens de propulsion 90 cases (202,5 m2) de voiles (3 mâts)
  • Equipage 10
  • Ponts 2
  • Chargement/Passagers 100 tonnes / 100 passagers
    description

    Ce bateau à voile à à fond plat est originaire du Tian Xia. Il possède deux ou trois mâts à voiles lattées et compensées (gréé en jonque, la voile est placée à côté du mât et dépasse légèrement en avant de celui-ci), lui permettant d'être manipulé par un équipage restreint. Les jonques ont traditionnellement un pont de dunette et un fond plat sans quille et, pur cette raison, utilisent des dérives axiales ou latérales ainsi qu'un grand gouvernail pour assurer sa stabilité. La coque dune jonque est divisé en compartiments étanches, à l'image des tiges de bambou, qui renforcent la coque et réduisent les voies-d'eau. Les jonques sont capables de traverser les océans et ont une vitesse de 1,75 noeuds (environ 3 km/h) soit environ 70 km par jour.


    Armement

    Une jonque peut comporter jusqu'à 12 engins de siège à tir direct ou indirect de taille G disposés en rangées de 6 pièces sur chaque bord du navire, ou jusqu'à 4 engins de siège à tir direct de taille TG disposés en rangées de 2 sur chaque bord. Ces engins de siège ne peuvent tirer que du côté du bord sur lequel ils sont disposés et ne peuvent tirer vers la poupe ou vers proue du navire.


    De plus, il est possible d'ajouter 2 engins de siège à tir direct ou indirect de taille G, l'un à la proue l'autre à la poupe, ou 1 engin de siège à tir direct ou indirect de taille TG à la poupe seulement. Ces engins de siège peuvent pivoter pour tirer de chaque côté du navire ou vers l'avant ou l'arrière (suivant leur position).


Quillard (keelboat)
  • Bateau de taille Gig
  • Cases 2 (4,5 m de large sur 15 m de long) ; Prix 3 000 po
    Défense
  • CA 6 ; Solidité 5
  • pv 600 (rames 80, voiles 80)
  • Sauvegarde de base +4
    Attaque
  • Vitesse maximale 9 m (force musculaire), 9 m (vent) ou 18 m (force musculaire et vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +4 ; DMD 14
  • Eperonnage 4d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire, vent ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le vent ou le courant)
  • Mode de direction timon
  • Moyens de propulsion 8 rames, 20 cases (45 m2) de voiles (1 mâts)
  • Equipage 15 (7 + 8 rameurs de taille M)
  • Ponts 1
  • Chargement/Passagers 50 tonnes / 100 passagers
    description

    Ce bateau à fond plat possède quelques rames en supplément de son mât unique à voile carrée. Il sert à la fois pour les voyages maritimes ou fluviaux. Les quillard sont construits pour transporter des marchandises plutôt que pour combattre. Les quillards incluent des bateaux tels les cogues, les hoys, les bateaux-pontons, les karves et les knarrs.


    Armement

    Un seul engin de siège à tir direct ou indirect de taille G peut être placé à la proue ou à la poupe d'un quillard. cet engin de siège peut pivoter pour tirer de chaque côté et vers l'avant ou l'arrière (suivant sa position sur le navire).


Radeau (raft)
  • Bateau de taille G
  • Cases 1 (3 m de large sur 3 m de long) ; Prix -
    Défense
  • CA 9 ; Solidité 5
  • pv 30 (rames 20)
  • Sauvegarde de base +0
    Attaque
  • Vitesse maximale 9 m (force musculaire) ; Accélération 9 m
  • BMO +1 ; DMD 11
  • Eperonnage 1d8
    Caractéristiques
  • Propulsion force musculaire ou courant
  • Test de navigation Diplomatie ou Intimidation (en utilisant la force musculaire) ; Profession (marin) (en utilisant le courant)
  • Mode de direction rames
  • Moyens de propulsion 2 rames
  • Equipage 1 (le pilote, qui est aussi un rameur, et jusqu'à 3 rameurs de taille M)
  • Ponts 1
  • Chargement/Passagers 500 kg / jusqu'à 3 passagers (un radeau peut transporter jusqu'à 4 créatures de taille M, équipage inclus)
    description

    La forme de bateau la plus basique et la plus primitive. Il s'agit d'un bateau à fond plat, sans coque, souvent fait de rondins de bois liés ensembles, utilisant de 2 à 4 rames pour sa propulsion. Les radeaux ne sont pas désignés pour la navigation océanique. Un radeau ne peut être armé.


    Armement

    Aucun


voilier (sailing ship)
  • Bateau de taille C
  • Cases 3 (9 m de large sur 27 m de long) ; Prix 10 000 po
    Défense
  • CA 2 ; Solidité 5
  • pv 1 620 (voiles 360)
  • Sauvegarde de base +6
    Attaque
  • Vitesse maximale 27 m (vent) ; Accélération 9 m
  • BMO +8 ; DMD 18
  • Eperonnage 8d8
    Caractéristiques
  • Propulsion vent ou courant
  • Test de navigation Profession (marin)
  • Mode de direction barre à roue
  • Moyens de propulsion 90 cases (202,5 m2) de voiles (3 mâts)
  • Equipage 20
  • Ponts 2 ou 3
  • Chargement/Passagers 150 tonnes / 120 passagers
    description

    Ce bateau massif possède de 1 à 4 mâts (en général 2 ou 3) avec des voiles carrées ou latines. Ils ont souvent des chateaux de proue et de poupe. Les voiliers sont principalement utilisés pour les voyages océaniques. La plupart des navires marchands, et beaucoup de vaisseaux militaires sont des voiliers d'un type ou d'un autre. Les voiliers existent sous de multiples formes, telles les barques à plusieurs mâts, les brigantins, les caravelles, les caraques, les plus grands cogues, les frégates, les galions, les goélettes, les corvettes et les chébècs. Un voilier à quatre mâts et équipé d'engins de sièges est souvent dénommé man-o'-war.


    Armement

    Un bateau de guerre peut comporter jusqu'à 20 engins de siège de taille G à tir direct disposés en rangées de 10 pièces sur chaque bord du navire, ou jusqu'à 6 engins de siège à tir direct de taille TG disposés en rangées de 3 sur chaque bord. Ces engins de siège ne peuvent tirer que du côté du bord sur lequel ils sont disposés et ne peuvent tirer vers la poupe ou vers proue du navire. Les engins de siège ne peuvent être utilisés lorsque le bateau se déplace à la rame.


    Pour 8 000 po de plus, un bateau de guerre peut être équipé d'un bélier et de châteaux comportant une plateforme de tir à la poupe, à la proue ou au milieu du navire. Chacune de ces plateformes de tir peut supporter un engin de siège à tir direct ou indirect de taille G ou TG. Les engins de sièges situés à la proue ou à la poupe peuvent pivoter pour tirer sur les côtés ou vers l'avant ou l'arrière, selon leur position. Un engin de siège situé au milieu du navire peut pivoter pour tirer de chaque côté du navire.