Le culte cyclothéiste et les clergés libéraux

Très tôt les rois de Leomance ont instauré le cyclothéisme. Un édit royal officialise le culte du dieu-roi Leodegar Ier le Resplendissant, dieu de l'abondance et de la lumière et des trois anciens dieu : Anséa, la Douce déesse de la nature et de la maternité ; Matria, la Vieille déesse de la sagesse ; Nacrossidès, le dieu Desséché de la mort. L'édit garantit à chaque clergé l'exclusivité dans l’exercice de certaines fonctions associées à leur dogme. Ces prérogatives ont pérennisé ces églises en institutions.

Avec le temps, l'aspect administratif a pris le pas sur le mysticisme religieux. La plupart des membres des clercs appliquent le dogme comme une philosophie de vie sans vraiment croire en l'existence des dieux. Cette situation, paradoxale, a valu à ces clergés sans églises, mais nécessaires car installés dans la vie de chacun, le nom de clergés libéraux. Dans les grandes villes, comme Ciudalia, les prérogatives de ces clercs ne sont plus exclusives et il existe souvent deux systèmes d'administration parallèle.

Il n'est pas nécessaire d'être un prêtre ni même de lancer des sorts divins pour appartenir à un clergé libéral.

Dans chaque culte, je décris les prérogatives. C'est à quoi les membres du culte se sont engagés. S'y soustraire aurait des conséquences pour le personnage (qui font su simple blâme à l'exclusion. Si c'est un prêtre ou paladin il pourrait également perdre une partie de ses pouvoirs.

Les exemples de code de conduite que je fais figurer sont des engagements plus concrets et plus personnels que le personnage prend pour affirmer son appartenance au culte. Ne pas les respecter n'aurait aucune conséquence sinon celles strictement personnelles. Vous êtes invités à vous en inspirer ou à en imaginer de nouvelles pour vos personnages.

Le culte d'Anséa la Douce

Dogme

La Déesse Douce est le Principe maternel de l’Univers. C’est elle qui a accordé la vie à toutes les créatures, végétales, animales ou conscientes. Son culte est primordial, puisque les Elfes la vénéraient déjà avant la prédication d’Ocann, le prophète du Desséché et même avant la rencontre des Hommes. Elle n'a pas de prophète connu même si la coutume veut qu'elle se soit incarnée en un Humain pour le guides vers les Elfes, pour leur transmettre la joie et l’insouciance. Les croyants disent souvent que la beauté de la nature parle d'elle-même et n'a pas besoin de prophète.

Fêtes et saison

La Déesse Douce règne sur le printemps et l'enfance. La fête de la Déesse Douce est célébrée à l’équinoxe de printemps. On l’appelle la fête des fleurs. Tout le monde se couronne de fleurs, on sort la statue de la Déesse de son sanctuaire pour la couvrir d’une pluie de pétales et on célèbre les fiançailles des couples qui se marieront dans l’année.

Prérogatives

  • Aider les nouveaux-nés à venir au monde, les bénir et tenir le registre des naissances.
  • Bénir les mariages et tenir le registre des mariages.
  • Recueillir et élever les orphelins.
  • Soigner les malades et blessés.
  • Garder et protéger les zones de chasses, les forêts, les lieux naturels.

Organisation

Le culte compte deux courants principaux : la liturgie corolléene, tournée vers le soins et la société et la liturgie forestière, chargé de protéger la nature et les animaux.

La liturgie des Corolles

De par leur dogme tourné vers autrui, ce clergé de la déesse Douce est majoritairement séculaire. Les seuls chapitres monastiques sont ceux qui s'occupent des aliénés et des mutilés dans des asiles clos, souvent isolés dans la forêt mais facilement repérables. Dans tous les villages on trouve au moins un novice qui assure le rôle de guérisseur, médecin et officier d'état civil. En ville on peut les prêtres consacrés s'organisent souvent en hospice même si on voit apparaître à Ciudalia de plus en plus de praticiens privés.

Exemple de code de conduite

  • Donner une fois par semaine un bain de lait et de fleurs à un indigent et le nourrir.
  • Se nourrir exclusivement de fruits, de légumes, de lait, de miel etc.
  • Soigner tous les blessés indépendamment de leur origine, parti ou opinion.

La liturgie des Forêts

Ces membres, moins nombreux, vivent souvent en pleine nature à proximité d'un sanctuaire naturel qu'ils protègent. Ils vivent de chasse, de pêche, de cueillette et des offrandes des fidèles pour qui ils font office de conseillers spirituels.

Exemple de code de conduite

  • Une prière quotidienne à l’aurore, tourné vers le nord (la direction indiquée par la mousse sur les arbres).
  • Se nourrir exclusivement de d'animaux que l'on a soi-même chassés, de poissons que l'on a soi-même pêchés et de fruits que l'on a soi-même cueillis.
  • Interdire l'accès aux sanctuaires aux non-initiés.

Le culte de Leodegar le Resplendissant

Fêtes et saison

Le Resplendissant règne sur l’été et l'âge adulte. Au solstice d’été, on commémore dans tout le Vieux Royaume la victoire remportée par Leodegar sur les hordes Uruk Maug à la bataille de la Rivière Sèche, qui marque l’an 0 du calendrier, Cette fête marque le début de la nouvelle année. A cette occasion les podestats de Ciudalia sont élus. Les fidèles organisent également une fête des Moissons : on la célèbre aux derniers jours de l’été, quand on rentre les récoltes de blé et d’orge, pour remercier le Resplendissant d’avoir répandu ses bienfaits sur les champs et les vergers.

Dogme

Le Resplendissant est le Principe de lumière et de gloire de l’univers. Son premier prophète fut le Roi-Dieu Leodegar, qui vécut six siècles après la prédication d’Ocann, prophète du Desséché et ses descendants. Pour l'Eglise leomancienne, Leodegar était une incarnation vivante du Resplendissant. L'Eglise ressinienne considère aussi les Chahs comme des prophètes et attendent toujours l'incarnation du dieu.

Prérogatives

  • Réunir, conserver et redistribuer les récoltes.
  • Garantir le juste partage des terres et la propriété privée (registre des baux).
  • Favoriser le travail de la justice (avocats et policiers).
  • Protéger le roi de Leomance (obsolète).

Organisation

Ordre du sacre

Les plus zélés servants du Resplendissant sont les chevaliers du sacre. Ils formaient autrefois la garde d'élite du roi de Leomance. Après la chute de Chrysophée, les survivants se sont réunis pour prêter le serment de continuer à protéger les populations du vieux royaume, d'être fidèle au grand maître de l'ordre et de bâtir une nouvelle Chrysophée. Ils bâtirent à proximité la forteresse de Sacralia et commencèrent à l'utiliser comme base d'opérations.

Exemple de code de conduite

  • Toujours porter des armes et une armure propres et resplendissantes.
  • S'il faut choisir entre sauver la vie de deux innocents toujours choisir le plus blond (je n'ai jamais dit que c'était forcément très malin).

Eglise solaire de Leomance

Elle est dirigée par le pontife céleste de Leomance dont le grand temple est installé à Ciudalia. On trouve des temples dans la plupart des communautés de taille moyenne à grande. Fortement gardés, ils servent d’entrepôts pour les récoltes et chacun peut venir y trouver refuge dans l'attente d'un jugement. La nuit les entrées et les salles intérieures sont éclairées par d'immense brasier (on y ajoute parfois de l'encens). Dans les plus petites communautés, il n'y a pas de clercs détaché à l'année. Les temples en détachent souvent un au moment des récoltes ou pour bénir la fondation d'un nouveau village.

Exemple de code de conduite

  • Toujours s'habiller en jaune ou en doré.
  • Prêter de l'argent sans commission aux nécessiteux honnêtes.
  • Faire tous les jours à midi, un discours pour galvaniser ses compagnons et la population.
  • Ne boire que du vin ou de l'hydromel.

Eglise solaire de Ressine

Elle est dirigée par le Chah de Ressine qu'elle reconnaît comme un de ses prophètes. Ses tradition sont assez peu connues sur le continent.

Le culte de Matria la Vielle

Fêtes et saison

Matria règne sur l'automne et la viellesse. A l'equinoxe, on sort les statues de la déesse des temples, on la débarrasse de ses vêtements et on la baigne dans une rivière ou un lac. Les fidèles recouvre ensuite, la statue de morceaux d'étoffe qui constitueront ses vêtements pour l'année à venir. A cette occasion les mystagogues délivrent leurs oracles pour l'année à venir.

Dogme

La Vielle Déesse incarne la sagesse et la maturité. Elle protège le savoir et invite au partage des connaissances. Elle a appris aux Hommes, la sérénité face à l'adversité. Sa philosophie de modération des plaisirs a fait d'elle la gardienne des prostituées. Elle exprime sa volonté par la voix des mystagogues.

Prérogatives

  • Conserver une trace des grandes découvertes et participer à la diffusion des savoirs (scribes ou copistes).
  • Entretenir et protéger les hôtels des vestales (maisons closes).

Organisation

Les mystagogues sont des devineresses souvent recluses et tenues à l'écart de la société. Elles ne prennent la parole qu'au moment du bain de la Vielle Déesse pour conseiller la population avant l'hiver. Elles sont toujours voilées. Les sophontes dirigent un temple du savoir. Les vestales sont les prostituées sacrées.

Le culte de Nacrossidès le Desséché

Fêtes et saison

Le Desséché règne sur l'hiver et la mort. Au solstice d'hiver, on célèbre la fête des retrouvailles. Pendant la longue nuit, les esprits de disparus reviennent rendre visite aux vivants. On allume de grand brasier dans les villes et les campagnes et les familles reconstituées dansent autour. Bien que joyeuse et populaire cette fête est entourée de sombre légende. On dit que ceux qui, au matin, dansent encore avec les morts seront entraîné avec eux.

Dogme

Le Desséché a appris aux Humanoïdes à voir par delà la mort et à se débarrasser du tabou qui lui est associé. Le seul prophète du Desséché est Ocann. Déjà à l'époque d'Ocann la Transestrie s'est déchiré sur les différentes interprétations de ses enseignements. Tous les textes fondateurs étant postérieurs à sa mort de plusieurs siècles on ignore la nature exacte de son enseignement.

Prérogatives

  • Recueillir et veiller aux respects des dernières volontés des morts (d'une manière générale servir de garant de la parole donnée dans une occasion solennelle).
  • Accomplir les rites funéraires les morts (fossoyeurs et embaumeurs).
  • Tenir le registre des morts (Codex nécromantiques).
  • Executer les sentences de mort (bourreaux).

Organisation

Le clergé hiémal pratique les rites funéraires principalement pour apaiser les vivants et que la vie puisse continuera vie continue. Ses membres vivent en périphérie proche des villes, dans des bosquets, près desquels sont construits les cimetières et les nécropoles.

Exemple de code de conduite

  • Empêcher la profanation des tombes et la nécromancie maléfique.
  • Toujours s'assurer que la mort est naturelle.
La chapitre doloriste est une organisation de moines cloîtrés qui prônent l'abnégation par la souffrance et la maladie. La mort est un état de perfection que les privations préparent à atteindre. Ils sont très craints et envoie parois des émissaires en dehors des murs du monastères pour des affaires importantes.

Exemple de code de conduite

  • Une prière sept fois par jour, la face contre terre et les yeux dans la poussière.
  • Se nourrir uniquement de viande faisandée.
  • Jeûner deux fois par semaine.