Ordu-Aganhei
Petite Ville Neutre Loyal
Démographie
Gouvernement Suzerain
Population 8 227 (5 753 humains; 1 895 tengus; 202 elfes; 187 nains; 103 samsarans; 57 kitsune; 17 gnomes; 13 hobbits)
PNJ Importants
Batsaikhar, Prince
Chua, Conseillé royal
Okimoto Izume, Garde du corps royal
Marché
Valeur de base 6 400 po ; Limite d'achat 37 500 po ; Sorts 6ème niveau
Objets Mineurs 4d4 objets; Objets Moyens 3d4 objets; Objets Majeurs 1d6 objets

Capitale de la nation du Hongal, Ordu-Aganhei est aussi la ville la plus septentrionale du Tian Xia. Elle se trouve sur le bord du cercle arctique et est une oasis de luxe et d'hospitalité au milieu d'un glacial désert de désespoir. La ville est célèbre pour ses sources thermales, qui ont formé dans le centre de la ville un lac bordé de soufre, fréquentés par les autochtones et les visiteurs. Le Prince Batsaikhar, frère cadet du khan du Hongal, règne sur Ordu-Aganhei.

Ordu-Aganhei est entourée de murs de bois solides de 12 m de haut, surmontés de pointes de lances sur lesquelles sont fichées les têtes coupées des bandits qui infestent la Voie d'Aganhei. L'agencement de la ville est source de confusion, avec des rues étroites et sinueuses. Les bâtiments ont une ossature de bois et disposent de hauts toits à pignons sculptés aux corniches décorées. Un immense parc entoure le lac qui se trouve plus ou moins au milieu de la ville. Ce parc est flanqué d'un côté par le Palais du Prince, endroit interdit et gardé par des centaines de soldats, de l'autre par le temple d'Abadar, connu dans Tian Xia comme le Dieu de murs et de fossés.

La nuit, de nombreuses lanternes de papier éclairent les rues de Ordu-Aganhei. Celles-ci sont impeccablement propres et régulièrement surveillées. Des drapeaux de prières de toutes les couleurs flottent dans le vent, accrochés à tous les angles des toits. A tout endroit, on trouve des boutiques vendent quelque chose et le parfum enivrant de l'encens se mêle aux odeurs de cuisson d'aliments inconnus. Sur toute la périphérie de la ville, d'immenses enclos renferment des troupeaux des fameux chevaux Hongali et une multitude de caravansérail attendent les convois qui arrivent de la Couronne du Monde ainsi que du reste du continent.