Présentation

Les demi-orques sont des monstres dont l’existence tragique est une conséquence d’actes pervers ou violents – ou, du moins, c’est ce que les autres races pensent d’eux. Il est vrai que les demi-orques ne sont que rarement le produit d’unions basées sur l’amour. C’est sans doute pour cela qu’ils sont forcés de grandir et de s’endurcir rapidement en combattant sans cesse pour se défendre ou pour se faire un nom. Malgré la crainte, la méfiance et les insultes qu’ils inspirent, les demi-orques parviennent toujours à surprendre leurs détracteurs en accomplissant de grands exploits ou en faisant preuve d’une sagesse insoupçonnée. Parfois, cependant, ils se contentent de la solution la plus simple : frapper.

Les demi-orques vivent généralement en marge de la société. Ces individus d’apparence bestiale et traditionnellement craints par les autres races tendent à être entêtés et à chercher sans cesse à prouver leur valeur. Certains espèrent montrer qu’ils ne ressemblent pas à leurs cousins sauvages, les orques, et s’efforcent de développer les meilleurs côtés de leur personnalité, alors que d’autres laissent libre cours à leur héritage monstrueux et à leur férocité lors des combats. Dans tous les cas, la majorité des demi-orques recherchent avant tout le respect, que celui-ci soit donné librement ou arraché par la force.

Considérés comme des bâtards par les humains et des mauviettes par les orques, les demi-orques découvrent dès leur naissance des sentiments tels que l’amertume ou le brûlant désir de résister et de surmonter les obstacles. La taille et la force physique des demi-orques en font des créatures puissantes, une puissance qui, selon les individus, peut être mise au service du bien ou du mal.

Description physique. Quel que soit leur sexe, les demi-orques mesurent entre un mètre quatre-vingts et deux mètres dix, possèdent une musculature puissante et arborent une peau verdâtre ou grisâtre. Leurs canines sont généralement si longues qu’elles sortent de leur bouche et ressemblent à des défenses animales. Cette particularité physique, combinée avec d’épais sourcils et des oreilles légèrement pointues, leur donne l’apparence bestiale pour laquelle leur race est réputée. Les demi-orques sont impressionnants mais bien peu de gens les qualifient de beaux.

Société. La discrimination pratiquée par une partie de la société à l’égard des demi-elfes s’explique par la jalousie et l’attirance qu’ils suscitent. Mais les demi-orques, eux, n’ont conservé que les pires côtés des deux mondes dont ils sont issus : d’une part, ils sont physiquement plus faibles que les orques et, d’autre part, les très nombreux humains qui ne font pas de distinction entre les orques et les sang-mêlé les craignent ou les attaquent à vue. Cependant, même si les sociétés civilisées n’accueillent pas les demi-orques à bras ouverts, on y apprécie leurs capacités martiales. Certains chefs orques ont même engendré des demi-orques intentionnellement, car la faiblesse physique des sang-mêlé est généralement compensée par un esprit plus rusé et plus agressif, ce qui en fait des dirigeants-nés et de bons conseillers en stratégie.

Relations. Après avoir connu la persécution tout au long de leur vie, les demi-orques se montrent généralement méfiants et colériques. Ceux qui parviennent à voir au-delà de cette carapace sauvage découvrent parfois un être doté d’une grande empathie. Ce sont les elfes et les nains qui se montrent les plus méfiants à l’égard des demi-orques, parce qu’ils décèlent en eux une trop grande ressemblance avec leurs ennemis raciaux, mais les autres races ne sont pas beaucoup plus avenantes à leur égard. Les sociétés humaines qui ne connaissent pas la menace des orques sont celles qui acceptent le mieux les demi-orques, qui y trouvent une place comme mercenaires ou hommes de main.

Alignement et religion. Réduits à côtoyer des orques sauvages ou à vivre en parias à l’écart des terres civilisées, la plupart des demi-orques sont amers, violents et repliés sur eux-mêmes. Beaucoup deviennent Mauvais, même s’ils ne le sont pas par nature : la plupart des demi-orques sont plutôt d’alignement Chaotique Neutre car l’expérience leur a appris que seules les choses dont ils pouvaient tirer avantage valaient la peine d’être accomplies. Lorsqu’ils prennent la peine de vénérer les dieux, ils se tournent généralement vers ceux qui promeuvent la guerre ou la puissance individuelle.

Aventuriers. De nombreux demi-orques, fermement indépendants, partent à l’aventure parce qu’ils n’ont pas le choix, pour échapper à un passé douloureux ou pour améliorer leur condition de vie à la force de leur bras. D’autres, plus optimistes ou avides d’acceptation, deviennent des croisés dans le but de prouver leur valeur au monde entier.

Traits raciaux standards

  • +2 à une caractéristique. Les demi-orques obtiennent un bonus de +2 à une caractéristique choisie lors de la création (ce bonus représente la diversité de leur race).
  • Taille moyenne. Les demi-orques sont des créatures de taille M, ce qui ne leur apporte aucun bonus ni malus de taille.
  • Vitesse normale. Les demi-orques possèdent une vitesse de déplacement de base de 9 mètres (6 cases).
  • Vision dans le noir. Les demi-orques peuvent voir dans le noir jusqu’à une distance de 18 mètres (12 cases).
  • Intimidant. Les demi-orques reçoivent un bonus racial de +2 aux tests d’Intimidation grâce à leur nature féroce.
  • Sang orque. Les demi-orques comptent à la fois comme humains et comme orques pour les effets liés à la race.
  • Férocité orque.
    Une fois par jour, lorsqu’un demi-orque est amené sous 0 point de vie mais pas tué, il peut continuer à se battre pendant un round de plus, comme s’il était simplement hors de combat. À la fin de son tour, s’il ne repasse pas au-dessus de 0 point de vie, il tombe immédiatement inconscient et devient mourant.
  • Armes familières. Les demi-orques sont formés au maniement des grandes haches et des cimeterres à deux mains et ils considèrent toutes les armes dont le nom comporte le mot « orque » comme des armes de guerre.
  • Langues supplémentaires. Les demi-orques connaissent automatiquement le commun et l’orque. Les demi-orques qui possèdent une Intelligence élevée peuvent choisir d’autres langues parmi la liste suivante : abyssal, draconien, géant, gnoll et gobelin.

Traits raciaux alternatifs

En termes de culture et d’environnement, les demi-orques présentent un éventail aussi varié que les humains et les orques. Vous pouvez choisir les traits raciaux suivants au lieu des traits raciaux demi-orques standard mais consultez d’abord votre MJ. Un demi-orque peut aussi choisir le trait racial alternatif crasseux (voir page 313) au lieu de férocité orque.

  • Apprenti du chaman. Seuls les demi-orques les plus robustes survivent aux années de rude traitement qui accompagnent la formation de chaman. Ceux qui possèdent ce trait gagnent Endurance comme don supplémentaire. Ce trait remplace intimidant.
  • Arpenteur des forêts. Ces demi-orques se sentent chez eux dans les forêts et les jungles et se sont adaptés à ce type d’environnement. Ceux qui possèdent ce trait racial ont vision nocturne et un bonus racial de +2 aux tests d’Escalade. Ce trait remplace vision dans le noir.
  • Bestial. Le sang orque de certains demi-orques se traduit par des traits orques particulièrement prononcés qui renforcent leur aspect bestial, mais améliorent leurs sens, déjà aiguisés. Ils gagnent un bonus racial de +2 aux tests de Perception. Ce trait remplace férocité orque.
  • Compétent. Les demi-orques de deuxième ou troisième génération privilégient souvent leur héritage humain plutôt qu’orque. Ceux qui possèdent ce trait gagnent 1 rang de compétence supplémentaire par niveau. Ce trait remplace vision dans le noir.
  • Créature des cavernes. Certains demi-orques vivent loin sous la surface et cherchent la liberté dans le dédale des grottes. Ceux qui possèdent ce trait racial reçoivent un bonus racial de +1 aux tests de Connaissances (exploration souterraine) et de Survie quand ils se trouvent sous terre. Ce trait remplace intimidant.
  • Élevé en ville. Les demi-orques qui possèdent ce trait savent peu de choses sur leurs ancêtres orques, car ils ont été élevés par des humains et des demi-orques dans une grande ville. Ils savent manier les fouets et les épées longues et reçoivent un bonus racial de +2 aux tests de Connaissances (folklore local). Ce trait remplace armes familières.
  • Enfonceur de porte. Beaucoup de demi-orques adorent se livrer à des actes de destruction gratuite. Ceux qui possèdent ce trait gagnent un bonus racial de +2 aux tests de Force pour casser un objet et aux tests de destruction lors d’une manoeuvre offensive. Ce trait remplace férocité orque.
  • Grandes dents. Les défenses de certains demi-orques sont si grandes et si aiguisées qu’elles leur donnent une attaque de morsure. C’est une attaque naturelle primaire qui inflige 1d4 points de dégâts perforants. Ce trait remplace férocité orque.
  • Maître des bêtes. Certains demi-orques ont une affinité spirituelle avec des bêtes fantastiques. Ils les capturent pour le sport ou vivent et chassent avec elles. Ceux qui possèdent ce trait racial considèrent les fouets et les filets comme des armes de guerre et gagnent un bonus racial de +2 aux tests de Dressage. Ce trait remplace férocité orque.
  • Maître des chaînes. Certains demi-orques ont fui l’esclavage et ont reforgé les chaînes qui les emprisonnaient pour en faire des armes mortelles. Ceux qui possèdent ce trait racial savent manier les fléaux d’armes et les fléaux d’armes lourds et considèrent les fléaux doubles et les chaînes cloutées comme des armes de guerre. Ce trait remplace armes familières.
  • Récupérateur. Certains demi-orques survivent en fouillant dans les tas d’ordures et apprennent à trier les rares éléments utilisables. Les demi-orques qui possèdent ce trait gagnent un bonus racial de +2 aux tests d’Estimation et de Perception pour trouver des objets cachés (y compris des pièges et des portes dérobées), pour déterminer si un aliment est consommable ou pour identifier un poison au goût. Ce trait remplace intimidant.
  • Tatouage sacré. Beaucoup de demi-orques ornent leur corps de tatouages, de piercings et de scarifications rituelles qu’ils considèrent comme des marques sacrées. Les demi-orques qui possèdent ce trait racial gagnent un bonus de chance de +1 à tous les jets de sauvegarde. Ce trait remplace férocité orque.
  • Varappeur. Les demi-orques des régions montagneuses sont d’excellents varappeurs et il leur arrive de tendre une embuscade à leur proie en lui sautant dessus depuis une hauteur. Ceux qui possèdent ce trait gagnent un bonus racial de +1 aux tests d’Escalade et d’Acrobaties. Ce trait remplace intimidant.
  • Vision dans le noir développée. Certains demi-orques voient particulièrement bien dans le noir et leur vision s’étend à 27 mètres (18 c). Ce trait remplace férocité orque.

Sous-types raciaux

Vous pouvez combiner plusieurs traits raciaux alternatifs pour créer une sous-race demi-orque ou une variante raciale, comme suit.

  • Clan montagnard. Les demi-orques des régions montagneuses sont plus vifs et plus sensibles aux échos de leur foyer. Ils ont les traits raciaux bestial et varappeur.
  • Élevé pour les combats d’arène. Beaucoup de demi-orques naissent et grandissent uniquement pour se battre dans les arènes. Ils ont souvent deux parents demi-orques ou un parent demi-orque et un parent humain. Ils perdent une partie de l’apparence bestiale de leurs ancêtres orques et semblent plus humains. Ils ont les traits raciaux alternatifs élevé en ville et compétent.
  • Mystique. Les chamans orques sont des maîtres violents qui tuent ou mutilent parfois leurs élèves les plus prometteurs pour se débarrasser de rivaux potentiels. Les demi-orques qui parviennent à survivre aux années d’abus de leur maître sont profondément marqués par cette expérience dont ils gardent les cicatrices. Les apprentis chamans apprennent rapidement que la ruse et la chance représentent leurs meilleures chances de survie. Ils ont les traits raciaux apprenti du chaman et tatouage tribal.
  • Originaire des profondeurs. Certains demi-orques descendent de clans restés dans les ténèbres éternelles qui règnent sous la surface. Ils sont plus petits que ceux issus d’orques de la surface et se sentent plus à l’aise sous terre. Ils ont les traits raciaux alternatifs vision dans le noir développée et créature des cavernes.
  • Sauvage. Il est rare que les demi-orques abandonnés dans la nature alors qu’ils ne sont que des nouveau-nés ou de petits enfants parviennent à survivre, mais certains y arrivent. Ces enfants sauvages sont assez robustes pour survivre, mais ignorent tout de la civilisation. Les demi-orques sauvages ont les traits raciaux alternatifs arpenteur des forêts et grandes dents.

Bonus alternatifs de classe de prédilection

(mca} Grâce à leur carrure puissante, les demi-orques font d’excellents combattants, qu’il s’agisse de barbares maniant la hache, de soldats portant les cicatrices de leurs combats passés ou d’assassins au regard froid. Même ceux qui appartiennent à une classe magique savent généralement comment verser le sang.

Bonus de classe de prédilection alternatif. Plutôt que de gagner un point de vie ou un point de compétence supplémentaire lorsqu’il acquiert un niveau dans une classe de prédilection, un demi-orque peut choisir entre un certain nombre d’autres avantages dépendant de sa classe de prédilection. Les options qui suivent sont disponibles à tous les demi-orques qui possèdent la classe citée comme classe de prédilection et, sauf mention contraire, le bonus s’applique chaque fois qu’il choisit l’avantage en question.

Alchimiste. Les demi-orques élevés par leurs parents monstrueux ne s’intéressent généralement guère aux études mais un nombre impressionnant d’entre eux se tournent vers l’alchimie, attirés par le potentiel destructif des bombes, des poisons et des mutagènes.
Bonus de classe de prédilection alternatif. L’alchimiste ajoute +1/2 aux dégâts de sa bombe.

Arcaniste. Gain d’un bonus de concentration de +1 quand il subit des dégâts lors d’une incantation.

Barbare. Les barbares demi-orques sont des champions légendaires, des machines de guerre imparables qui contribuent à renforcer la mauvaise réputation qu’a leur race à travers le monde (une réputation qui, selon les points de vue, tourne à leur avantage ou à leur désavantage). Leur soif de bataille et leur aptitude à puiser dans la fureur bestiale de leur héritage orque leur suffisent amplement pour mériter une place dans la plupart des groupes d’aventuriers.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le barbare gagne un round de rage supplémentaire par jour.

Barde. Les demi-orques qui tentent de combattre les préjugés raciaux des races civilisées utilisent parfois les représentations, la diplomatie et l’érudition pour se comporter de manière distinguée et pour améliorer la réputation des autres demi-orques au sein de leur communauté ou de la société en général.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le barde gagne un round de représentation bardique supplémentaire par jour.

Bretteur. Gain d’un bonus de +1/3 sur les jets de confirmation de coup critique lors de l’exploit attaque précise, avec un maximum de +5. Ce bonus ne se cumule pas avec Don pour les critiques et les autres effets similaires.

Chaman. Ajout d’un sort de la liste de prêtre ne se trouvant pas sur la liste du chaman à la liste des sorts connus de celui-ci. Ce sort doit être d’au moins un niveau de moins que le sort de plus haut niveau qu’il connaît.

Chasseur. Le compagnon animal gagne 1 point de vie. Si le chasseur le remplace, le nouveau compagnon bénéficie aussi de ce bonus.

Chevalier. Les demi-orques se heurtent souvent aux préjugés lorsqu’ils tentent de se faire accepter au sein des maisons nobles ou des ordres de chevalerie des humains, mais leur stature physique et leurs capacités martiales incitent parfois ceux qui voudraient les rejeter à reconsidérer leur point de vue. Dans les sociétés orques, les chevaliers font souvent fonction de porte-étendards au service de seigneurs de guerre.
Bonus de classe de prédilection alternatif. La monture du chevalier gagne 1 pv. S’il en change, la nouvelle gagne aussi ces points de vie supplémentaires.

Conjurateur. Les demi-orques sont souvent des exclus. Bon nombre d’entre eux se tournent vers la carrière de conjurateur dans l’espoir de façonner des êtres qui seront parfaitement loyaux et amicaux envers eux. Les demi-orques conjurateur qui habitent les territoires des orques créent plutôt des eidolons qui sont aussi grands et menaçants que possible.
Bonus de classe de prédilection alternatif. L’eidolon du conjurateur gagne 1 pv.

Druide. Les druides demi-orques considèrent souvent le monde naturel comme une source de pouvoirs primitive et sauvage. Ils utilisent le potentiel destructeur des prédateurs et des tempêtes. Nombre d’entre ont choisi le druidisme après avoir été exclus des sociétés humanoïdes et ont ainsi trouvé la paix et l’acceptation parmi les créatures de la nature.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Quand le druide utilise forme animale, il gagne +1/3 bonus à l’armure naturelle.

Enquêteur. Gain d’un bonus de +1/3 sur les jets de confirmation de coup critique lors d’un combat étudié, avec un maximum de +5. Ce bonus ne se cumule pas avec Don pour les critiques et autres effets similaires.

Ensorceleur. Les magiciens sont rares dans la société orque mais la sorcellerie possède une simplicité brutale que les orques peuvent comprendre et apprécier. Les capacités des demi-orques ensorceleurs en font donc des individus très précieux (et très craints) dans les sociétés orques et humaines.
Bonus de classe de prédilection alternatif. L’ensorceleur ajoute +1/2 point de dégâts à ses sorts de feu.

Guerrier. De nombreux demi-orques sont choisis pour recevoir un entraînement martial à cause de leur taille et de leur apparence intimidantes. Parmi les autres races, beaucoup supposent que tous les combattants demi-orques chargent en hurlant à la manière d’un barbare mais, en réalité, de nombreux demi-orques préfèrent la discipline, la précision et la versatilité qui caractérisent l’art du guerrier.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le guerrier gagne un bonus de +2 quand il fait un jet pour se stabiliser.

Inquisiteur. Les demi-orques, que de nombreuses races trouvent naturellement intimidants, font d’excellents inquisiteurs. Ils agissent en tant que gardes du corps, hommes de main dans le monde criminel ou encore chasseurs de monstres (traquant même parfois leurs cousins orques).
Bonus de classe de prédilection alternatif. L’inquisiteur ajoute +1/2 à ses tests d’Intimidation et de Connaissances pour identifier une créature.

Lutteur. Ajoute 1/4 au niveau effectif de lutteur pour déterminer les dégâts de ses attaques à mains nues.

Magicien. Les magiciens sont extrêmement rares dans les sociétés des orques car ceux-ci n’ont qu’un accès très limité (et un intérêt tout aussi limité) aux livres et aux études magiques. On rencontre parfois dans les communautés humaines des magiciens demi-orques qui étudient avec ardeur pour maîtriser des pouvoirs qui pourraient les aider à gagner le respect et le statut qu’ils désirent si désespérément.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le magicien gagne un bonus de +1 aux tests de Concentration qu’il effectue parce qu’il a reçu des dégâts lors de l’incantation d’un sort de magicien.

Magus. Bonus de classe de prédilection alternatif. Le magus ajoute +1/2 point de dégâts à ses sorts de feu.

Moine. La plupart des moines demi-orques ont appris leurs savoirs auprès des humains car cette discipline est rare au sein de la société orque. Certains cherchent à surmonter leur nature bestiale en atteignant un équilibre et un contrôle parfaits alors que d’autres veulent seulement écrabouiller des ennemis à mains nues.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le moine gagne un bonus de +1 à son DMD quand il résiste à une lutte et peut faire 1/2 attaque étourdissante de plus par jour.

Oracle. Les oracles demi-orques sont des individus férus de mystères et de présages. Il s’agit souvent de prophètes intimidants prédisant malheurs et destruction et tirant leurs pouvoirs des esprits des morts, des puissances de la guerre ou des éléments les plus violents tels que le feu et les tempêtes.
Bonus de classe de prédilection alternatif. L’oracle connaît un sort de plus issu de la liste des sorts d’oracle. Ce sort doit être au maximum d’un niveau de moins que le sort le plus puissant qu’il connaît.

Paladin. Certaines races considèrent comme ridicule l’idée d’un paladin demi-orque mais, en fait, il n’est pas rare qu’un demi-orque se dévoue à une divinité Loyale Bonne et devienne un champion de sa cause pour tenter de redorer son image au sein de la société et prouver sa valeur.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le paladin ajoute 1/3 à ses jets de confirmation de coup critique quand il utilise châtiment du Mal (bonus de +5 au maximum). Ce bonus ne se cumule pas avec Don pour les critiques.

Pistolier. Bonus de classe de prédilection alternatif. Le pistolier gagne un bonus de +1/3 aux jets d’attaque quand il fait l’exploit coup de crosse.

Prêtre. Au sein de leur communauté, les prêtres demi-orques jouent souvent le rôle de dirigeants spirituels et de liens entre les vivants et les morts. Ils se tiennent toujours prêts tant à prendre soin des autres et à les soigner qu’à rendre la justice divine et à conquérir.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le prêtre choisit un pouvoir de domaine accessible au niveau 1 et utilisable 3 fois par jour + modificateur de Sagesse. Il peut l’utiliser 1/2 fois de plus par jour.

Prêtre combattant. Gain d’un bonus de +2 aux jets pour se stabiliser quand le prêtre combattant est mourant.

Rôdeur. Les demi-orques, qui sont souvent contraints de vivre en marge de la société et à se débrouiller par eux-mêmes, font d’excellents chasseurs et éclaireurs. Ils protègent parfois les communautés qui les ont rejetés dans l’espoir de se faire enfin accepter par elles.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Ajouter +1 point de vie au compagnon animal du rôdeur. Si le demi-orque remplace son compagnon, le nouveau bénéficie également de ces points de vie supplémentaires.

Roublard Les demi-orques marginalisés par la société sont souvent obligés d’user de discrétion et de voler pour survivre. Certains trouvent que ce style de vie leur convient et deviennent des bandits, des cambrioleurs, des hommes de main ou des voyous.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le roublard ajoute 1/3 à ses jets de confirmation de coup critique quand il utilise attaque sournoise (bonus de +5 au maximum). Ce bonus ne se cumule pas avec Don pour les critiques.

Sanguin. Augmente le nombre de rounds de rage sanguine quotidiens de 1.

Scalde. Augmente le nombre de rounds quotidiens de chant de rage de 1.

Sorcière Les sociétés orques sont très superstitieuses, et de nombreux demi-orques héritent de cette caractéristique. Les sorcières demi-orques des communautés humaines utilisent parfois leurs traits bestiaux pour intimider les autres. Plus encore que les sorcières des autres races, elles suscitent généralement la crainte et la méfiance chez ceux qui voudraient faire appel à leurs pouvoirs. Bon nombre d’entre elles choisissent cette voie pour poursuivre leurs propres buts mystérieux.
Bonus de classe de prédilection alternatif. Le familier de la sorcière gagne un rang de compétence. Si elle le remplace, le nouveau bénéficie aussi de ces rangs de compétence supplémentaires.

Tueur. Gain d’un bonus de +1/3 sur les jets de confirmation de coup critique lors d’une attaque sournoise, avec un maximum de +5. Ce bonus ne se cumule pas avec Don pour les critiques et autres effets similaires.


Nouvelles règles raciales

Voici les options accessibles aux demi-orques, d’autres races adaptées peuvent s’en servir si le MJ donne son accord.

Dons

Ces dons sont accessibles aux demi-orques : EN CONSTRUCTION (voir page des dons raciaux)

Objets magiques

Ces objets magiques sont spécifiques aux demi-orques :

Sorts

Ces sorts sont réservés aux demi-orques :
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.