École Abjuration ; Niveau Inq 6, Prê 6
Temps d'incantation 10 minutes
Composantes V, G, M (Le prêtre trace le glyphe à l’aide d’un bâtonnet d’encens qu’il a auparavant recouvert de poudre de diamant (valeur 400 po minimum))
Portée contact
Cible ou zone d’effet objet touché ou jusqu’à 0,5 m²/niveau
Durée permanente jusqu’au déclenchement (T)
Jet de sauvegarde voir description ; Résistance à la magie non (objet) et oui (voir description)

La puissante inscription magique créée par ce sort affecte toute personne qui pénètre dans la zone ou tente d’ouvrir l’objet qu’elle protège. Le glyphe de garde suprême peut être utilisé pour défendre un pont, un passage ou un accès, ou encore pour piéger un coffre ou un container par exemple.

Le lanceur du sort spécifie les conditions de déclenchement du glyphe. Le plus souvent, l’effet magique du glyphe affecte toute créature qui pénètre dans la zone ou ouvre l’objet protégé sans prononcer un mot de passe choisi par le personnage lors de l’incantation. En plus du mot de passe (ou à la place de celui-ci), le lanceur du sort peut utiliser des conditions basées sur les caractéristiques physiques des créatures (comme la taille ou le poids) ou encore sur leur type, sous-type ou espèce. Les conditions peuvent également évoquer les concepts de la Loi, du Bien, du Mal et du Chaos ou traiter de manière spécifique les individus qui appartiennent à la même religion que le lanceur du sort. Par contre, elles ne peuvent pas se baser sur la classe, le niveau ou le nombre de dés de vie des créatures. Les créatures invisibles déclenchent le glyphe normalement, mais pas celles qui sont éthérées. Une zone donnée ne peut être protégée par plus d’un glyphe ; par contre, si une commode comporte trois tiroirs, chacun d’eux peut recevoir un glyphe.

Lorsque le personnage lance ce sort, il trace une série de lignes luisantes autour du symbole de protection. Le glyphe peut être adapté à n’importe quelle forme pour autant que la taille de la zone protégée ne dépasse pas la surface maximale. À la fin de l’incantation, le glyphe et les lignes luisantes deviennent quasiment invisibles.

Aucune méthode magique ou conventionnelle ne permet de déclencher un glyphe à distance, mais il peut être dissipé normalement. Il est possible de tromper un glyphe en utilisant des sorts tels que double illusoire, métamorphose et antidétection, mais un déguisement non magique ne suffit pas. Lecture de la magie permet d’identifier un glyphe de garde suprême en réussissant un test de Art de la magie de DD 16. Cela ne déclenche pas le glyphe et permet d’en connaître la nature (version, type de dégâts infligés, sort associé).

Note. Les pièges magiques tels que glyphe de garde suprême sont difficiles à détecter et à désamorcer. Un roublard (et lui seul) peut utiliser sa compétence de Perception pour repérer le glyphe, puis celle de Sabotage pour le rendre inoffensif. Le DD de ces deux tests s’élève à 25 + niveau du sort, soit 31 pour glyphe de garde suprême.

Selon la version choisie, le glyphe peut causer une explosion ou déclencher un autre sort.

Glyphe explosif. L’explosion inflige 1d8 points de dégâts par tranche de deux niveaux de lanceur de sorts (jusqu’à un maximum de 10d8) à) à l’intrus et à tous ceux qui se trouvent dans un rayon de 1,50 m (1 c) autour de lui. Le lanceur de sorts choisit le type de dégâts au moment de l’incantation ; il peut s’agir d’acide, d’électricité, de feu, de froid ou de son. Chacune des créatures affectées bénéficie d’un jet de Réflexes pour tenter de réduire les dégâts de moitié. La résistance à la magie s’applique également face à cet effet.

Glyphe à sort. Le lanceur du sort peut stocker dans le glyphe n’importe quel sort néfaste du 6e niveau ou d’un niveau inférieur. Les variables du sort qui dépendent du niveau de lanceur de sorts sont déterminées par le niveau qu’il possède au moment de l’incantation. S’il s’agit d’un sort ciblé, c’est l’intrus qui est désigné comme sa cible. S’il s’agit d’un sort de zone ou d’un sort dont l’effet n’a pas une forme précise, cette zone ou cet effet est centré sur l’intrus. Enfin, s’il s’agit d’un sort convoquant des créatures, elles apparaissent aussi près que possible de l’intrus et passent à l’attaque. Les jets de sauvegarde associés au sort et la résistance à la magie s’appliquent normalement ; le DD des premiers est basé sur le niveau du sort stocké dans le glyphe.

Ce sort fonctionne comme glyphe de garde, si ce n’est que son explosion inflige jusqu’à 10d8 points de dégâts et qu’il peut être associé à un sort du 6e niveau ou d’un niveau inférieur.

Le personnage peut identifier un glyphe de garde suprême à l’aide d’une lecture de la magie s’il réussit un test d’Art de la magie DD 16.

Composantes matérielles : Le prêtre trace le glyphe à l’aide d’un bâtonnet d’encens qu’il a auparavant recouvert de poudre de diamant (valeur 400 po minimum).
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.