École transmutation [malédiction, voir texte] ; Niveau druide 5, inquisiteur 4, paladin 4, prêtre 5
Temps d’incantation 1 action simple
Composantes V, G, FD
Portée courte (7,50 m + 1,50 m/2 niveaux) (5 c + 1 c/2 niveaux)
Cible une créature de la même religion que le personnage
Durée permanente
Jet de sauvegarde non; Résistance à la magie oui

Le personnage excommunie la cible, pour la maudire et la punir pour ses actes et ses mauvaises actions à l'encontre de sa religion. Ceci a trois effets.

Tout d'abord, la cible est marquée d'un symbole magique visible aux seuls membres de sa religion. Ce symbole indique qu'elle a transgressé les préceptes de sa foi et que les fidèles ne devraient pas l'aider. Pourtant la cible ne doit pas être persécutée à cause de cette marque (ce qui n'empêche pas les membres d'une religion loyale d'emprisonner un criminel reconnu si ses crimes ont eu lieu après l'apposition de la marque).

Ensuite, la cible ne bénéficie plus des sorts bénéfiques lancés par les fidèles de sa religion et elle est toujours considérée comme un ennemi vis-à-vis des autres sorts lancés par les gens de son ancienne église. Par exemple, si elle voyage avec un prêtre de sa religion et qu'il lance prière, le sort la pénalise au lieu de l'aider, même si la cible est une amie du prêtre.

Enfin, si la cible est lanceurs de sorts divins, un membre d'une classe de prestige de la même religion que le personnage ou si elle possède une capacité en raison de son appartenance à sa religion, elle ne peut plus utiliser ses pouvoirs tant qu'elle est marquée. Par exemple, un paladin de la même religion que le personnage ne plus lancer de sort de paladin, ni utiliser l'imposition des mains ou autres pouvoirs de classe. La cible peut embrasser une autre religion pour récupérer ses pouvoirs mais la marque reste visible pour la congrégation du personnage, même si les membres de l'autre religion acceptent le personnage dans leurs rangs.

Ce puissant sort qui n'autorise pas de jet de sauvegarde sert à punir les transgréssions les plus graves qui ne méritent tout de même pas la mortou si le personnage veut se montrer clément. Pourtant, ce sort présente un inconvénient qui empêche d'en abuser. Si la cible n'a pas commis d'actes qui vont à l'encontre de sa religion, le sort ne l'affecte pas et se retourne contre le personnage, même s'il est innocent. Ce retournement de situation possible empêche les abus des inquisiteurs corrompus et oblige le personnage à enquêter sérieusement sur les accusations de mauvaise conduite (et à les vérifier de préférences par magie) avant d'appliquer la sentence.<

On peut dissiper la marque comme un effet de malédiction classique. De plus, un membre de la religion du personnage peut utiliser pénitence pour briser la malédiction s'il réussit un test de niveau de lanceur de sorts opposé à celui du personnage.

dissipation des malédictions ne fonctionne que si le lanceur est de la même religion que le personnage et nécessite un test de niveau de lanceur de sorts pour mettre un terme à la réprobation.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.