Vénédaémon
FP 5
Source : Livre des damnés page 192
XP 1 600
Extérieur (daémon, Mal, extraplanaire) de taille M, LM
Init +6 ; Sens vision dans le noir à 18m, vision magique ; Perception +12
Défense
CA 18, contact 12, pris au dépourvu 16 (Dex +2, naturelle +6)
PV 51 (6d10+18)
Réf +7, Vig +5, Vol +8
RD 5/Bien et argent ; Immunité acide, effets de mort, maladie, poison ; Résistance froid 10, électricité 10, feu 10 ; RM 16
Attaque
VD 9m, vol 9m (moyenne)
Corps à corps 2 tentacules, +6 (1d6)
Attaques spéciales écrasement magique de l’âme
Pouvoirs magiques (NLS 6 ; concentration +11)
Permanent – Vision magique
1/jour - convocation (niveau 3 cacodaémon, 75%)
Sorts connus (NLS 6 ; concentration +11)
3e 4/jour - immobilisation de personne (DD 18)
2e 6/jour - invisibilité (DD 17), rayon ardent (DD 17)
Statistiques
For 11, Dex 15, Con 16, Int 22, Sag 16, Cha 21
BBA +6 ; BMO +6 ; DMD 18
Compétences Art de la magie +17, Bluff +14, Connaissances (mystères) +15, Connaissances (plans) +15, Connaissances (religion) +12, Déguisement +11, Discrétion +11, Intimidation +14, Perception +12, Psychologie +12, Vol +11, Utilisation d’objets magiques +16
Langues abyssal, céleste, commun, draconique, infernal, aquatique, igné ; télépathie 30m
Écologie
Environnement quelconque (Abaddon)
Organisation solitaire, couple ou cabale (3–6)
Trésor standard
Pouvoirs spéciaux
Écrasement magique de l'âme (Sur)Par une action rapide, un vénédaémon peut avaler une de ses gemmes spirituelles, ce qui lui permet de lancer n’importe lequel de ses sorts connus sans utiliser d’emplacement de sort. Pour qu’il puisse se servir de ce pouvoir, la gemme doit contenir l’âme d’une créature dont le nombre de Dés de Vie est au moins égal au niveau du sort qu’il veut lancer.
Des robes de soie drapent la forme androgyne de ce daémon et ne révèlent que la silhouette du corps qu’elles dissimulent. Des tentacules terminés par des griffes sortent des manches, agrippant des baguettes et des gemmes spirituelles. Ses pattes aux nombreuses articulations, presque comme celles d’un insecte reptilien, finissent par des pieds chitineux munis de trois doigts griffus. Son visage est en permanence couvert d’un voile sombre et trois longues langues fourchues émergent de temps en temps de sa bouche arrondie, goûtant l’air autour de ses lèvres fines.

Le vénédaémon incarne la mort infligée par magie et possède donc un talent inné pour toute forme de sorcellerie. Aussi amateur d’âme que ses autres congénères daémoniaques, il adore la richesse intangible procurée par l’acquisition des connaissances et il peut donc utiliser au mieux ses talents magiques innés. Les vénédaémons désirent ardemment les secrets et les connaissances magiques que l’on trouve dans les grimoires des magiciens, car ils savent que ces formules magiques sont la clé qui leur ouvrira l’accès à de mystérieux pouvoirs. Lorsqu’ils cherchent à acquérir ces livres, les daémons croisent invariablement d’autres sources d’informations - les faiblesses d’un rival, des connaissances qui conduisent à un filon inexploité d’âmes cachées dans l’une des vastes cavernes d’Abaddon ou la rumeur d’une terrible puissance daémoniaque dissimulée quelque part. Ils peuvent ainsi utiliser ces renseignements dans leurs négociations avec d’autres daémons. Ils vendent ces rumeurs et ces conseils parcellaires à leurs congénères en échange d’âmes prisonnières et ce commerce est souvent à double sens, car les vénédaémons ont aussi tendance à échanger les gemmes spirituelles qu’ils ont si durement acquises contre des grimoires magiques sur lesquels d’autres sont tombés. En plus de ses nombreux pouvoirs magiques de daémon, le vénédaémon peut lancer des sorts comme un ensorceleur dont le NLS est égal à ses Dés de Vie. Il gagne des niveaux supplémentaires comme un ensorceleur lorsqu’il s’agit d’améliorer ses pouvoirs magiques. Dans ce cas, il gagne un lignage (en général Abyssal ou Infernal), ainsi que les autres aptitudes et les capacités spéciales d’un ensorceleur. Les vénédaémons sont décharnés et en dépit d’une taille avoisinant les 2,10 mètres, ils pèsent rarement plus de 75 kilos.

Habitat & Société

Comme tous les daémons communs, les vénédaémons sont souvent issus des traqués, en particulier de ces âmes malveillantes mortes à cause d’un abus de magie - de leurs propres mains avides, suite au caprice de puissants rivaux, pendant l’inévitable recherche de connaissances trop difficiles à gérer pour eux, ou à cause d’autres lanceurs de sorts qui les ont tués pour leurs crimes. Même si ces traqués étaient parfois eux-mêmes des lanceurs de sorts, certains vénédaémons naissent d’âmes normales simplement victimes d’un déchaînement de violence magique. Ces individus sont fréquemment si corrompus par la magie qui les a tués qu’ils ont développé des pouvoirs par une ironie du sort de l’évolution daémoniaque. D’autres fois encore, ils apparaissent par des moyens bien plus étranges. Il arrive parfois que des magiciens mortels cherchent à contrôler les forces effroyables d’Abaddon et de ses daémons en utilisant des familiers cacodaémons. De son côté, le cacodaémon sert en général volontiers un maître mortel pendant un temps limité, mais il a des raisons d’accepter cette servitude. Lorsque son maître mortel meurt, il dévore promptement l’âme du magicien et la transforme en gemme spirituelle. Au lieu de retourner en Abaddon et d’être absorbée par un daémon plus puissant, celle-ci déclenche parfois une réaction à l’intérieur du cacodaémon. Elle fusionne avec lui et transforme le familier après plusieurs semaines ou plusieurs mois en une nouvelle créature, en général un vénédaémon sans aucun souvenir de son existence mortelle ou daémoniaque précédente. C’est loin d’être un accident. Cette possibilité de transformation est l’une des principales raisons qui poussent quelquefois les cacodaémons à servir volontairement de familier, car c’est pour eux l’une des seules manières d’améliorer leur statut. Habitat & société Les vénédaémons sont pour la plupart faibles quand on les compare à leurs immenses frères daémoniaques qui peuplent Abaddon. Sachant cela, ils travaillent souvent de concert du mieux qu’ils le peuvent, collaborant en compagnie de vénédaémons ou d’autres fiélons désireux d’accepter leurs services. Jeté dans le plan avec un talent inné pour la magie et à peine quelques lambeaux de souvenir de ses connaissances mortelles, le vénédaémon ordinaire sert un daémon plus puissant qui voudra bien jouer les protecteurs et le laissera poursuivre ses études. Dans ce cas, il augmentera lentement sa puissance et son influence dans les limites de ce partenariat, qui inclut en général lui-même, son maître daémoniaque et de nombreux autres daémons au sein d’une équipe constituée autour d’un objectif commun : l’oblitération totale des mortels. Cette horde daémoniaque traverse les plans à la recherche d’occasions de destruction de masse, le maître utilisant simplement le vénédaémon pour ses aptitudes magiques à massacrer des âmes. Il glane ce qu’il peut dans les restes calcinés des grimoires des lanceurs de sorts mortels tués, gagne peu à peu en pouvoir et avec le temps, retourne la situation. Quand le vénédaémon tue son protecteur, il met la main sur une sombre magie et sur ses semblables. Les fiélons qui ne souhaitent pas se soumettre à la volonté d’un daémon plus puissant dans le but d’obtenir plus de connaissances préfèrent la plupart du temps simplement poursuivre seuls leurs recherches. Ils expérimentent leurs sombres arts sur des mortels et vendent parfois leurs découvertes à d’autres daémons en échange d’âmes et d’objets magiques. Les vénédaémons s’allient avec les fiélons inférieurs d’Abaddon, en particulier les petits ceustodaémons dont l’association avec les énergies et le statut servile font d’eux des alliés évidents. Les cacodaémons conviennent également car un vénédaémon peut les aider à capturer l’âme d’un lanceur de sorts adverse et lui permettre de renaître sous la forme d’un congénère. Au sein du royaume d’Abaddon, ces fiélons traînent aux abords du Styx pour ses mystérieuses propriétés amnésiantes. Nombre d’entre eux montrent en effet un intérêt particulier pour leurs souvenirs et l’opportunité de regagner la puissance qu’ils possédaient autrefois, quelque part dans les recoins les plus secrets de leur esprit.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.