Vavaki
FP 18
Source : Livre des damnés page 128
XP 153 600
Extérieur (démon, Mal, extraplanaire, chaos) de taille TG, CM
Init +2 ; Sens vision dans le noir à 18m, vision lucide ; Perception +34
Aura Aura présence terrifiante (18 m, DD 25), aura maudite (DD 24)
Défense
CA 35, contact 14, pris au dépourvu 33 (armure +8, parade +4, Dex +2, naturelle +13, taille -2)
PV 297 (18d10+198)
Réf +8, Vig +22, Vol +18
RD 15/fer, froid et Bien ; Immunité électricité, feu, poison ; Résistance acide 10, froid 10 ; RM 29
Attaque
VD 12m (18 m sans armure), vol 18 m (moyenne)
Corps à corps corsèque impie +1, +28/+23/+18/+13 (3d6+17/×3) ou morsure, +27 (3d6+11 plus blessure fumante) et 2 griffes, +27 (1d8+11) et queue, +27 (2d8+16 plus étourdissement)
Espace 4,50m ; Allonge 4.50m ; 9 m avec la corsèque
Attaques spéciales souffle, piétinement (1d8+16, DD 30)
Pouvoirs magiques (NLS 18; concentration +24)
Constant - vision lucide, aura maudite (DD 24)
À volonté – Énergie négative, téléportation suprême (personnelle plus 25kg d’objets uniquement), télékinésie (DD 21)
3/jour - blasphème (DD 23), Énergie négative à incantation rapide, mot de pouvoir étourdissant (DD 24)
1/jour - tremblement de terre, convocation (niveau 6, 1 marilith 40% ou 1d3 nalfeshnie 60%)
Statistiques
For 32, Dex 14, Con 33, Int 18, Sag 21, Cha 23
BBA +18 ; BMO +31 ; DMD 47 (51 contre les crocs en jambe)
Compétences Art de la magie +25, Bluff +27, Connaissances (mystères) +25, Connaissances (plans) +25, Discrétion +20, Intimidation +27, Natation +26,Perception +34, Psychologie +26, vol +16 ; Modificateurs raciaux +8 en Perception et en Discrétion
Langues abyssal, céleste, draconique ; télépathie 30m
Écologie
Environnement quelconque (Abysses)
Organisation solitaire, paire ou escadron de combat (1 vavaki plus 2-4 hezrou et 2-8 vrock)
Trésor standard (cuirasse +2, corsèque impie +1, autres trésors)
Pouvoirs spéciaux
Souffle (Sur) Une fois tous les 1d4 rounds, un vavaki peut souffler un cône de 18 m de flammes verdâtres dans lesquelles on croit voir onduler et tourbillonner les formes torturées d’un millier de fantômes hurlants. Cet immonde vomi contient les innombrables âmes que le vavaki a consumées et brûle tout aussi bien les chairs que la santé mentale. Une créature située dans l’aire d’effet du souffle subit 20d6 points de dégâts (Réflexes, DD 30, 1/2 dégâts) ; ces dégâts font fondre et calcinent la peau et la chair, mais sont tout de même considérés comme de l’énergie maléfique brute. Les créatures d’alignement Mauvais ne subissent que la moitié des dégâts infligés par ce souffle, mais les créatures d’alignement Bon éprouvent une douleur atroce qui les rend automatiquement chancelantes pendant 1 round. De plus, une créature qui subit des dégâts infligés par le souffle d’un vavaki doit réussir un jet de Vigueur DD 30 ou subir une diminution permanente de 1d8 points de Charisme, alors que sa santé mentale commence à vaciller. Dès que le vavaki a terminé de souffler ce « feu fantomatique », les flammes gémissantes reviennent se loger dans sa gueule grande ouverte. Ceci soigne le vavaki à hauteur de 1d8 points de dégâts pour chaque créature endommagée par son souffle. La diminution de Sagesse infligée par le souffle est un effet mental. Le DD du jet de sauvegarde est basé sur la Constitution.
Plaie fumante (Sur) Les blessures infligées par les crocs d’un vavaki provoquent d’importantes plaies à l’aspect étrange et inquiétant. Au lieu de saigner, des volutes de fumée verdâtre, macabre manifestation des tourments que le démon inflige aux âmes mortelles, s’échappent constamment des plaies issues de sa morsure. À chaque fois que le démon mord une créature, il inflige deux niveaux négatifs ; les plaies continuent de fumer tant que la victime conserve ces niveaux négatifs. Une créature victime de plaies fumantes est fiévreuse à cause de l’abominable douleur et de l’odeur infecte que dégagent les vapeurs. Un effet qui permet d’annuler l’état fiévreux apaise temporairement les douleurs infligées par la fumée ; les plaies se remettent à fumer 1d6 rounds plus tard et persistent tant que la victime conserve les niveaux négatifs associés. Les créatures non-vivantes mordues par un vavaki sont immunisées aux effets d’absorption d’énergie et ne subissent aucune plaie fumante. Le DD du jet de Vigueur effectué pour retirer ces niveaux négatifs est de 25. Le DD du jet de sauvegarde est basé sur le Charisme.
Étourdissement (Ext) Une créature frappée par la queue d’un vavaki doit effectuer un jet de Vigueur DD 30 ou être étourdie pendant 1 round. En cas de coup critique, l’étourdissement persiste pendant 1d4 rounds si la victime rate son jet de sauvegarde et pendant 1 round si elle le réussit. Le DD du jet de sauvegarde est basé sur la Constitution.

Ce monstre reptilien est plus imposant qu’un éléphant. La partie inférieure de son corps est celle d’un dinosaure quadrupède doté d’une épine dorsale protubérante qui se termine par une queue couverte de piques, alors que la partir supérieure ressemble à celle d’un humanoïde musculeux. Ses bras puissants manipulent une immense corsèque et une paire d’ailes de dragon de bonne taille se déploie dans son dos. La gueule de la créature, qui mélange les traits d’un dragon, d’un saurien et d’un démon, est un véritable cauchemar de cornes et de crocs avec des yeux brillants de cruauté.

Les vavakis sont d’immenses démons dotés de grands pouvoirs. Généralement, ces sauriens, voraces et dévastateurs ne se trouvent pas sur le Plan matériel après une convocation, obligés de servir leurs invocateurs, mais en tant qu’envahisseurs violents en passés au travers de déchirures dans la trame de la réalité ou de portails situés dans les profondes failles abyssales. Sur le Plan matériel, un seul vavaki représente une force terrifiante, car ces étranges démons sont poussés par un irrépressible besoin de se repaître d’âmes vivantes et de provoquer le plus de destruction possible. Leur nature même est toute entière consacrée à ces fonctions. Un vavaki mesure 3 mètres de long et 4,50 mètres de haut pour 3 tonnes. Dans les Abysses, les vavakis prennent forme à partir des âmes de mortels particulièrement cruels qui, de leur vivant, ont perpétré des actes fourbes tel que l’extraction des âmes, leur mise en esclavage et leur absorption. Lorsqu’une âme bouffie de tels vices arrive dans les Abysses, elle porte en elle une partie des âmes brisées de ses victimes ; l’horrible transformation qui en résulte engendre l’une des plus dangereuses formes de vie démoniaques vivant dans les Abysses.

Écologie

Lamashtu a créé les premiers vavakis il y a une éternité car celle-ci ne se satisfaisait pas de la puissance physique brute et de la forme monstrueuse de la plupart de ses précédents serviteurs démoniaques. À cette époque, avant qu’elle ne devienne une divinité, elle s’intéressait déjà aux méthodes mises en oeuvre par les Abysses pour transformer les âmes de mortels impies en démons. Lorsqu’elle a appris que ce procédé avait été déclenché pour la première fois par les daémons, elle est tout d’abord entrée dans une rage folle, mais elle a aussi été intriguée : intriguée par le fait qu’elle pouvait réitérer tous les exploits accomplis par les Cavaliers de l’Apocalypse, mais enragée à l’idée qu’elle devait sa propre existence à la curiosité d’un seigneur daémonique. Bien sûr, Lamashtu est née spontanément des les Abysses, peu de temps après que les daémons « enseignent » à ce royaume la façon de transformer les âmes pécheresses. Mais cette différence importait peu à la Mère des monstres. Folle de rage, elle a guerroyé contre l’Abaddon pendant de nombreuses années et capturé deux des Cavaliers de l’Apocalypse, les prédécesseurs de ceux qui détiennent ce titre actuellement. Elle a tué le premier et obligé le second à lui divulguer le secret de la manipulation des âmes et des Abysses, avant de le tuer lui aussi. Ces deux cavaliers assassinés ont vite été remplacés en Abaddon, mais à cette époque, la colère de Lamashtu s’était apaisée pour laisser place à la seule curiosité. La majorité des précédentes tentatives mises en oeuvre par Lamashtu pour créer des formes de vie démoniaques ont engendré des créatures incomplètes et hideuses qui ravissaient néanmoins leur créatrice. Mais la démone a un jour décidé de faire de son propre corps un incubateur pour finalement donner vie aux premiers vavakis, ses premières et véritables réussites en matière de création. Ses premiers travaux dans ce domaine et dans la manipulation des Abysses ont très certainement provoqué l’importante montée en puissance de la Reine démoniaque. Si, sa guerre éternelle contre Pazuzu n’avait pas détourné son attention de cette abominable activité « artistique, » qui sait à quelles autres races démoniaques elle aurait pu donner naissance. Maintenant qu’elle est devenue une véritable déesse, les intérêts de Lamashtu se penchent sur des sujets qui dépassent largement les simples « curiosités » des Abysses. Elle manque de temps et ne s’intéresse plus vraiment à la nature féconde de son royaume natal. Il est évident que les autres seigneurs démons vivant dans les Abysses cherchent à apprendre ces secrets, mais jusqu’à présent, aucun n’a réussi à dupliquer les exploits de Lamashtu en matière de création. Quoi qu’il en soit, les vavakis sont la preuve de son immense réussite et font partie des races démoniaques contemporaines les plus dangereuses des Abysses.

Habitat & Société

Même s’ils ont avant tout été créés pour servir d’armes de guerre vivantes et puissantes, les vavakis ont depuis longtemps imposé leur propre présence dans les Abysses et sont devenus des seigneurs de guerre et des conquérants prépondérants. Certains continuent de servir quelques puissants seigneurs démons, mais la plupart règnent sur leur petit empire dans les Abysses, souvent dans des régions isolées et infestées de marais, de jungles et d’autres types de terrains primitifs.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.