Présentation

Les orques sont des créatures agressives, impitoyables et dominatrices. Brutes par nature, ils respectent la force et le pouvoir comme les plus hautes vertus. Ils croient presque instinctivement que tout ce qu’ils veulent leur revient de droit à moins que quelqu’un de plus fort les empêche de le prendre. Ils s’exercent rarement en dehors du champ de bataille, sauf quand ils y sont contraints. Cette attitude n’est pas seulement due à leur paresse, mais aussi à la croyance profonde que le travail devrait descendre toute la hiérarchie sociale pour finalement incomber aux faibles. Les orques prennent des esclaves parmi les autres races, les hommes orques brutalisent les femmes orques et les deux genres maltraitent les enfants et les vieillards en s’appuyant sur le principe que quiconque est trop faible pour riposter ne mérite pas plus qu’une vie de souffrance. En permanence entourés d’ennemis acharnés, les orques cultivent leur indifférence à la douleur, leur tempérament cruel et leur enthousiasme forcené à commettre d’indicibles actes de vengeance contre quiconque ose les défier.

Description physique. De stature imposante, les orques sont généralement un peu plus grands que la plupart des humains, mais ont une masse musculaire plus importante, leurs larges épaules et leurs hanches charnues et musclées leur donnant souvent une démarche légèrement chaloupée. Ils ont généralement la peau d’un vert terne, d’épais cheveux sombres, des yeux rouges brillants et des dents saillantes semblables à des défenses. Ils considèrent les cicatrices comme une marque de respect et les considèrent comme une forme d’art corporel.

Société. Les orques vivent généralement dans des conditions misérables et dans un chaos constant, et l’intimidation comme la violence brute constituent le ciment de leur culture. Ils règlent les disputes en proférant des menaces toujours plus sinistres et lorsque le rival refuse de céder, le conflit s’intensifie et se transforme en véritable bain de sang. Les orques qui remportent ces rixes violentes ne se sentent pas seulement libres de prendre ce qui leur plaît au perdant, ils s’adonnent également au viol humiliant, aux mutilations désinvoltes, voire même au meurtre pur et simple. Ils passent rarement beaucoup de temps à améliorer leur demeure ou leurs possessions puisque cela revient à encourager les orques plus forts à s’en emparer. En fait, quand ils le peuvent, ils préfèrent occuper des bâtiments et des communautés que d’autres races ont construits.

Relations. Les orques admirent la force par-dessus tout. Même les membres de races ennemies parviennent parfois à gagner le respect réticent d’un orque, tout du moins sa tolérance, s’ils lui brisent le nez suffisamment souvent. Les orques voient les nains et les elfes avec un curieux mélange de haine farouche, de rancoeur renfrognée et une pointe de méfiance. Ils respectent le pouvoir et, dans une certaine mesure, comprennent que ces deux races les Orques tiennent à distance depuis d’innombrables années. Bien qu’ils ne ratent jamais une occasion de tourmenter un nain ou un elfe tombé entre leurs griffes, ils opèrent généralement avec prudence à moins d’être certains de leur victoire. Ils rejettent les halfelins et les gnomes, qu’ils voient comme des gringalets ne valant guère la peine d’être asservis. Ils voient souvent les demi-elfes, moins terrifiants que les elfes de pur sang mais ayant beaucoup de traits elfiques, comme des cibles particulièrement attirantes. Les orques considèrent les humains comme une race de moutons au milieu desquels vivent quelques loups. Ils tuent ou oppriment librement ceux qui sont trop faibles pour les repousser, mais gardent toujours un oeil sur la sortie la plus proche au cas où ils tomberaient sur un humain exceptionnel. Les orques considèrent les demi-orques avec un mélange de mépris, d’envie et de fierté. Bien qu’ils soient plus faibles que les orques moyens, ces sang-mêlé sont aussi exceptionnellement plus intelligents, plus rusés et font de meilleurs chefs. Les tribus dirigées, tout du moins conseillées, par des demi-orques réussissent souvent mieux que celles qui sont menées par des orques pur-sang. À une échelle plus fondamentale, les orques croient que chaque demi-orque incarne la domination orque exercée sur les races plus faibles.

Alignement et religion. Les orques ont peu de qualités rédemptrices. La plupart d’entre eux sont violents, cruels et égoïstes. Les concepts comme l’honneur ou la loyauté leur apparaissent comme d’étranges défauts de caractère affligeant généralement les membres des races les plus faibles. En général, ils ne sont pas simplement Mauvais mais aussi Chaotiques, bien que ceux qui ont plus de sang-froid puissent pencher vers un alignement Loyal Mauvais. Les orques prient les dieux du feu, de la guerre et du sang, créant souvent des « panthéons » tribaux qui combinent ces aspects en des concepts orques uniques.

Aventuriers. Les orques ne quittent généralement leur tribu que lorsqu’ils perdent une lutte de pouvoir. Encourant l’humiliation, l’esclavage, voire même la mort aux mains des leurs, ils choisissent de partir et de s’associer à d’autres races. Les orques qui échouent à refréner leur tempérament et leur tendance instinctive à la domination font rarement long feu lorsqu’ils s’en prennent aux leurs. Même si ceux qui parviennent à se débrouiller dans les autres sociétés apprécient souvent le luxe et le confort que celles-ci peuvent leur apporter, ils rêvent toujours de rentrer chez eux, pour s’emparer du pouvoir et prendre leur revanche.

Traits raciaux standards

  • +4 en Force, -2 en Intelligence, -2 en Sagesse, -2 en Charisme. Les orques sont brutaux et sauvages.
  • Orque. Les orques sont des humanoïdes de sous-type orque.
  • Taille M. Les orques sont des créatures de taille M qui ne reçoivent ni bonus ni malus de taille.
  • Vitesse normale. Les orques ont une vitesse de base de 9 mètres.
  • Vision dans le noir. Les orques voient dans le noir à 18 mètres.
  • Sensibilité à la lumière. Les orques sont éblouis dans les zones de vive lumière du soleil ou dans le rayon d’un sort de lumière du jour.
  • Férocité. Les orques peuvent rester conscients et continuer à se battre même quand leur nombre total de points de vie tombe en dessous de 0. Ils sont toujours chancelants à 0 point de vie ou moins et perdent 1 point de vie par round, comme d’habitude.
  • Apprentissage martial. Les orques sont toujours formés au maniement des grandes haches et des cimeterres à deux mains, considérant toute arme comptant le mot « orque » dans son nom comme une arme de guerre.
  • Langues. Les orques commencent le jeu en parlant le commun et l’orque. Ceux qui ont un score d’Intelligence élevé peuvent apprendre de nouvelles langues parmi celles-ci : commun des profondeurs, géant, gnoll, gobelin et nain.

Traits raciaux alternatifs

Vous pouvez choisir les traits raciaux suivants au lieu des traits raciaux orques standard mais consultez d’abord votre MJ.

  • Coureur de jour. Les orques refusent de céder devant n’importe quel ennemi, y compris le soleil. Certains passent des heures à le contempler, jusqu’à ce que leurs yeux brûlés s’habituent à sa lumière éclatante. Ceux qui ont ce trait racial reçoivent un malus de -2 à tous leurs jets d’attaque à distance. Ce trait racial remplace sensibilité à la lumière.
  • Crasseux. Certains orques habitent dans des environnements si crasseux et pestilentiels que même les autres orques auraient du mal à vivre dans ces conditions. Ceux qui ont ce trait racial gagnent un bonus racial de +2 à leurs jets de sauvegarde pour résister à la nausée, à la fièvre et aux maladies. Ce trait racial remplace férocité.
  • Renifleur. Les orques ayant ce trait racial gagnent une capacité d’odorat limitée à la moitié de la portée normale (voir la page 302 du Bestiaire). Ce trait racial remplace férocité et apprentissage martial.
  • Sauvage. Les orques sont capables de se débrouiller par eux-mêmes bien avant de maîtriser les rudiments de leur langue et de leur culture. Ayant dû chasser les insectes et les petits animaux pour se nourrir et survivre alors qu’ils n’étaient encore que des enfants, les orques sauvages se battent d’autant plus pour survivre lorsqu’ils sont au bord de la mort. Ceux qui ont ce trait racial gagnent Survie comme compétence de classe et un bonus racial de +1 à leurs jets d’attaque de corps à corps et à leurs jets de dégâts lorsqu’ils ont un nombre de points de vie négatif. Ce trait racial remplace l’apprentissage martial et les langues de base de l’orque. Les orques sauvages ne parlant pas d’autres langues du fait de leur score d’Intelligence ou de leurs rangs en Linguistique ne peuvent communiquer que par gestes et grognements.

Bonus alternatifs de classe de prédilection

Voici les options ouvertes à tous les orques de la classe appropriée. Le bonus s’applique à chaque fois que le personnage le choisit, sauf indication contraire.

Alchimiste. L’alchimiste rajoute +10 minutes à la durée de ses mutagènes.

Barbare. Le barbare rajoute +1 à son nombre total de rounds de rage par jour.

Chevalier. Le chevalier rajoute +1 à son BMO lorsqu’il effectue une manoeuvre offensive de bousculade ou de renversement contre une cible défiée.

Druide. Le druide rajoute +1/2 aux dégâts des attaques naturelles qu’inflige son compagnon animal.

Guerrier. Le guerrier rajoute +2 à son score de Constitution pour déterminer le moment où il meurt de ses points de vie négatifs.

Rôdeur. Le rôdeur rajoute +1 point de vie à son compagnon animal. Si jamais il remplace son compagnon animal, le nouveau bénéficie de ces points de vie supplémentaires.

Sorcier/Sorcière. La sorcière (le sorcier) rajoute un sort de sa liste à son familier. Ce sort doit être inférieur d’au moins un niveau au plus haut niveau de sort qu’elle peut lancer. Si jamais la sorcière remplace son familier, le nouveau bénéficie de ces sorts supplémentaires.

Nouvelles règles raciales

Voici les options accessibles aux orques, d’autres races adaptées peuvent s’en servir si le MJ donne son accord.

Dons

Ces dons sont accessibles aux orques :

 SourceConditionsAvantages
Action féroceMROrque, trait racial férocitévoir description
Agitation du sangMROrque, aptitude de classe Canalisation d’énergievoir description
Coup de bruteMROrque, 1 rang en Intimidationvoir description
Démolisseur de piègesMROrque, attaque en puissance, 1 rang en Sabotagevoir description
Enragé inflexibleMROrque, aptitude de classe ragevoir description
Expertise martiale orqueMROrque, BBA +1voir description
Feinte inverséeMROrque, BBA +1voir description
Guerrier rancunierMROrquevoir description
Naissance solitaireMROrquevoir description

Archétypes de classes

Voici les archétypes raciaux à disposition des orques.

Équipement

Les orques ont accès à l’équipement suivant.

Objets magiques

Les orques ont accès aux propriétés spéciales d’arme et aux objets magiques suivants.

Sorts

Ces sorts sont réservés aux oréades : Les orques ont accès aux sorts suivants.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.