École Invocation (appel ou création) ; Niveau Ens/Mag 9, Prê 9
Temps d'incantation 1 action simple
Composantes V, G, M (voir description)
Portée moyenne (30 m + 3 m/niveau) (20 c + 2 c/niveau)
Effet voir description
Durée instantanée ou concentration (jusqu’à 1 round/niveau ; voir description)
Jet de sauvegarde aucun ; Résistance à la magie non

Ce sort a deux effets distincts. Tout d’abord, il établit un lien interdimensionnel entre le plan du personnage et celui que ce dernier cherche à contacter, ce qui permet de passer de l’un à l’autre (dans n’importe quel sens).

Ensuite, il permet d’appeler une entité particulière, qui arrive par le portail.

Ce portail prend la forme d’un cerceau ou cercle de 1,50 m à 6 m de diamètre (au choix du jeteur de sorts), orienté comme le désire son créateur (le plus souvent, il est vertical et fait face au personnage). Il s’agit d’une fenêtre bidimensionnelle qui ouvre sur le plan contacté : toute créature qui passe au travers (dans un sens ou dans l’autre) se retrouve instantanément dans le second plan.

Le portail a deux faces : un recto et un verso. Le recto ouvre sur le plan choisi, mais pas le verso. Si une créature traverse le portail par cette face, il ne se passe rien.

Voyage interplanaire. Si on utilise un portail pour voyager entre les plans, il fonctionne comme un changement de plan, si ce n’est qu’il s’ouvre exactement à l’endroit choisi par le personnage. Les dieux et autres entités qui règnent sur un plan peuvent empêcher que l’on ouvre un portail dans leur domaine. Les voyageurs n’ont pas besoin de tenir la main du lanceur de sorts, il leur suffit de franchir le portail pour être emmenés à destination. On ne peut pas utiliser de portail pour se rendre en un autre point du plan où l’on se trouve, ce sort fonctionne uniquement pour les voyages interplanaires.

Le jeteur de sorts maintient le portail ouvert pendant un temps limité (1 round par niveau de lanceur de sorts) à condition de rester entièrement concentré. S’il est déconcentré, le sort se termine aussitôt.

Appel de créatures. Un portail permet aussi de convoquer une entité extraplanaire. Il suffit que le personnage nomme l’entité ou le type de créature qu’il souhaite appeler pour que le portail s’ouvre à côté de cette dernière et l’aspire, qu’elle le veuille ou non. Les dieux et les entités uniques ne sont pas forcés de répondre à cet appel, même si rien ne les en empêche. Cette version du sort génère un portail restant ouvert assez longtemps pour permettre aux créatures appelées d’arriver. Cette utilisation du sort présente un coût en offrandes et en encens de 10 000 po. Ce prix vient s’ajouter à tout autre dépense à faire pour appeler la créature voulue.

Si le jeteur de sorts décide de faire appel à un type d’entités plutôt qu’à un être particulier, il peut appeler une créature unique ou plusieurs, mais leur total de DV ne peut pas dépasser le double du niveau de lanceur de sorts du personnage. Dans le cas où l’entité convoquée est seule, le personnage la dirige uniquement si ses DV ne dépasse son niveau de lanceur de sorts. Le personnage ne peut pas contrôler une entité dont les DV dépasse son niveau de lanceur de sorts et il ne peut jamais contrôler de divinités ou d’individus uniques. Une entité libre agit à sa guise et il est donc très dangereux d’y faire appel. Une créature incontrôlée peut retourner dans son plan d’origine quand elle le souhaite.

Si le personnage souhaite demander un service plus complexe ou plus long, il doit offrir quelque chose à la créature appelée. La tâche requise doit être raisonnable vis à vis de la récompense proposée (reportez-vous à allié d’outreplan). Certaines créatures insistent pour se faire payer en « nature », ce qui peut entraîner des complications s’il faut leur livrer des victimes qu’elles pourront dévorer à leur aise. Dès que la créature a accompli sa mission, elle apparaît devant le personnage qui doit aussitôt régler sa dette. Cela fait, l’entité est libre de retourner dans son plan d’origine.

Si le lanceur de sorts ne tient pas sa promesse, il peut au mieux s’attendre à devoir rendre un service à la créature ou au maître de cette dernière. Au pire, il risque de se faire attaquer.

Note. Lorsqu’on utilise ce sort pour convoquer une créature Bonne, Chaotique, Loyale, Mauvaise, d'air, d’eau, de feu ou de terre, il est automatiquement considéré comme un sort du même type.
Le contenu officiel de ce wiki appartient à et a été utilisé avec l'autorisation de Black Book Editions.
Pathfinder-RPG est une création de Paizo Publishing.
Vous pouvez réemployer des extraits du texte officiel à condition de mentionner clairement des liens vers Paizo Publishing,Black Book Editions et Pathfinder-FR
Ce site se base sur les licences Open Game License et Pathfinder Community Use Policy.