FeedSouscrire

Thornkeep - des nouvelles de Pathfinder Online

by Dalvyn 3. juillet 2012 13:37

Vous avez envie de participer à Pathfinder-FR ?

Rien de plus simple : rendez-vous dans la section Mise à jour du Wiki sur le forum et rejoignez, vous aussi, le projet de mise en place des informations des divers suppléments Pathfinder sur nos wikis.

Toutes les bonnes volontés sont les bienvenues !

Aucune formation, aucun talent informatique requis ! Tout le monde peut aider !

J'avais promis des billets plus réguliers ; j'avais promis de traduire les blogs de Pathfinder Online que j'avais laissé passer. Et puis, ben, comme souvent, d'autres activités se sont présentées et toutes ces choses ont été remises au jour d'après, puis au surlendemain, puis à la semaine suivante… Enfin, je parie que vous voyez ce que je veux dire. Mais, il y a quelques jours, j'ai reçu sur le forum un message privé de la part d'Ellyrion, qui se proposait pour traduire certains de ces blogs. Bref, si vous avez des nouvelles aujourd'hui, c'est surtout grâce à Ellyrion, que je remercie chaleureusement au passage. Toutes les traductions des cadres suivants sont de lui.

Alors, que s'est-il passé ces dernières semaines à propos de Pathfinder Online, le MMORPG basé sur le monde de Golarion ? Hé bien, la principale nouvelle a sans doute été le projet Kickstarter qui visait à rassembler des fonds pour (a) pouvoir commencer à bosser sur le MMORPG et (b) pouvoir convaincre des sponsors plus importants qu'il y avait de l'intérêt pour le projet Pathfinder Online.

Les projets Kickstarter sont des projets permettant à n'importe qui de faire une sorte de promesse de don (en dollars). Si, à la date limite fixée, les promesses de dons sont suffisantes pour atteindre une somme fixée à l'avance (c'était 50 000 dollars dans le cas de Pathfinder Online), les promesses de dons deviennent des dons effectifs et le projet est lancé. Pour ne pas qu'il s'agisse de dons sans aucun retour, les organisateurs du projet promettent généralement des récompenses associées aux divers types de dons : quelque chose du genre "Celui qui donne au moins 5 dollars reçoit une sucette ; celui qui donne au moins 10 dollars reçoit une sucette et une brosse à dents ; celui qui donnt au moins 20 dollars reçoit non seulement la sucette et la brosse à dents, mais aussi un tube de dentifrice !"

Dans le cas de Pathfinder Online, les promesses étaient du genre :

  • 5 dollars ou plus : accès à une vidéo de démonstration spéciale, nom cité dans la section "Remerciements" du site de Goblinworks ;
  • 15 dollars ou plus : (récompense de 5 dollars plus) accès à la version PDF du livret "Thornkeep" ;
  • 30 dollars ou plus : (récompense de 15 dollars plus) icone spéciale sur les forums de Goblinworks, recevoir des infos en continu sur le développement de Pathfinder Online ;
  • 50 dollars ou plus : (récompense de 30 dollars plus) version papier du livret Thornkeep ;
  • 5000 dollars ou plus : (récompenses précédentes plus) session de jeu de 5 heures accompagné de 5 invités de votre choix avec un MJ de votre choix parmi Rich Baker, Jason Bulmahn, James Jacobs, Erik Mona ou Wes Schneider ; diner de 3 heures avec 9 services au restaurant mondialement connu Herbfarm en compagnie de Ryan Dancey, Lisa Stevens et le MJ choisi plus haut…

Voilà de quoi situer le sujet… surtout si vous avez bien repéré qu'une des récompenses était un livret parlant de Thornkeep, une des "villes" de Pathfinder Online. Ou, plutôt qu'une ville, un camp servant de repaire à divers bandits et vauriens de la région. C'est justement le sujet du blog que nous offre Rich Baker (et Ellyrion pour la VF). Eh oui hein... c'est bien Thornkeep ! Vade retro avec Château-Épine, Castel-Épineux ou autre francisation du style ! (bon, d'accord… c'est une question de goût ; je peux même me montrer conciliant parfois : j'ai laissé passer "Noirécu" dans la traduc d'Ellyrion !).

Salut les amis ! Je suis Rich Baker, créateur de la ville, de ses alentours et des principaux niveaux du donjon du futur livre "Thornkeep". Ryan m'a demandé de partager mes sentiments à propos du processus de création de Thornkeep. Je viens juste de partager mes idées avec le groupe de Paizo cette semaine et c'est donc le moment idéal pour évoquer ce coin des Royaumes Fluviaux. (Notez que Paizo et Goblinworks n'ont pas encore finalisé mon manuscrit et certains détails encore en discussion pourraient être modifiés.)

Les premières étapes de la création de Thornkeep furent définies lors d'une réunion conceptuelle il y a deux mois dans le bureau de Lisa Steven chez Paizo. J'ai alors évoqué quelques idées avec Lisa, James Jacobs, Mark Kalmes, Erik Mona et Ryan Dancey. J'ai pris plusieurs pages de notes sur les orientations que nous souhaitions prendre : « Repaire crasseux de bandits », « Deadwood »  (NDT : là je pense qu'il parle de la série style western), « Village de Hommlet » (NDT : il fait ici référence au village le plus proche du Temple du Mal élémentaire, fameuse campagne de Donjons & Dragons), « Constant changement de pouvoir », « Enclave ou ghetto gobelin » et au moins deux douzaine supplémentaires. Nous savions que cela devrait être un lieu où les roublards, les rôdeurs, les barbares et d'autres personnages souhaiteraient débuter leur partie de Pathfinder Online. Nous avons aussi réaliser que l'histoire devrait se concentrer autour de PJ se rendant à Thornkeep plutôt qu'une solide narration basée dur les PNJ vivant à Thornkeep.

La loi du plus fort

Je suis rentré à la maison et j'ai ouvert les livres traitant de la partie nord-ouest des Royaumes Fluviaux. Mes premiers pas furent simplement de créer une chronologie de la zone. J'ai découvert des références à des ruines Aztlantes dans les Bois de l'écho (Echo Wood), à un ancien empire gobelin connu sous le nom de Zog et à des tribus de Barbres kellides qui ont traversé la région pour piller les nations au sud. Ces éléments m'ont offert un noyau dur de l'identité de Thornkeep : après la disparition de l'empire de Zog il y a environ 400 ans, un seigneur illégitime d'Ustalav du nom d'Anton Druscor décida d'établir son domaine sur la rive est de la Sellen Occidentale. Il déclara qu'il n'était là que pour sécuriser la forêt mais en réalité il ne cherchait qu'à se créer une vie confortable en exploitant les marchands qui empruntaient la rivière. Après des générations les Druscors s'éteignirent peu à peu et un ambitieux seigneur croisé qui prenait la route de la Plaie du Monde découvrit la ville sans défense et décida qu'il préférait devenir un baron local plutôt que d'aller combattre des démons dans les terres dévastées du nord. Cette installation établit une longue et triste tradition : celui qui contrôle le château peut s'autoproclamer baron et diriger Thornkeep jusqu'à ce que l'aventurier, le bandit ou le chef de gang suivant lui prenne sa place. L'actuel baron est Tervin Noirécu (NDT « Blackshield » francisé), il a pris le château à son ancien propriétaire il y a juste deux ans et on le voit rarement hors de ses murs.

La Loi et l'Ordre, ou pas

Etablir un juste niveau de loi et d'ordre en ville a posé un certain challenge. Nous voulions représenter un lieu anarchique, mais nous souhaitions aussi prévoir le moment où la ville servirait de zone de départ aux joueurs de Pathfinder Online et penser au niveau de protection sur lequel les joueurs débutant pourraient compter. J'ai réalisé que pour une ville plutôt anarchique l'autorité central est soit trop faible pour asseoir son autorité, soit peu intéressée à faire respecter la loi, soit divisée par de multiples factions. Dans ma première ébauche j'ai représenté le baron Noirécu comme un dirigeant très faible, si pauvre qu'il ne peut garder qu'une douzaine de gardes sous-équipés à ses côtés. Dans cette version, les chefs de factions de Thornkeep, que j'ai nommé les « Lames », se chargent de la loi et de l'ordre puisque tout le monde en ville s'offre la protection d'une Lame ou d'une autre. Toutefois, cela n'aiderait pas forcément les joueurs attaqués par d'autres joueurs. Thornkeep a été conçue comme une ville juste un peu anarchique. Nous voulions l'Ouest sauvage, pas Mogadiscio (NDT : c'est la « capitale » de la Somalie pour les incultes, le tourisme y est déconseillé).

De retour à cette idée d'Ouest sauvage, j'ai considéré comme « anarchique » les villes de l'ouest américain des fictions. J'avais en tête des films comme l'Homme des hautes plaines, Impitoyable ou Mort ou Vif. Il m'est venu à l'esprit qu'un personnage de type « trop dangereux pour être défié » pouvait représenter une autre forme d'anarchie. Si la figure d'autorité est puissante mais capricieuse c'est une aussi bonne base pour représenter une ville chaotique neutre qu'un dirigeant faible et irresponsable. Thornkeep a été dirigée par une succession d'hommes forts au cours des décennies mais il n'y a aucune garantie qu'un dirigeant totalement différent ne prendra pas le pouvoir demain. En imaginant le Baron Noirécu comme le shérif de Mort ou vif interprété par Gene Hackman on pense à une forme d'autorité différente : il dirige parce qu'il est le type le plus dangereux en ville, mais vous ne pouvez pas savoir à l'avance quand il se décidera à agir. Le baron répond habituellement à toute provocation directe par une violence immédiate, mais il ignore quiconque ne représente pas une menace. Il ne terrorise ou n'opprime pas son peuple comme le ferait un dirigeant chaotique mauvais mais il n'est pas bon pour autant. L'approche gouvernementale de Tervin est simple : occupez-vous de vos affaires, ne le provoquez pas et si vous souhaitez quelque chose de sa part vous feriez bien de lui démontrer son intérêt dans l'affaire.

Factions, Guildes et Gobelins

Après avoir définit de façon satisfaisante le rôle et la nature du baron, j'ai quelques peu modifié ma liste de factions. Je voulais être sûr qu'il y ait quelque chose d'intéressant pour chaque personnage que je pouvait imaginer débuter une campagne à Thornkeep. Par exemple j'ai pensé que beaucoup de personnages barbares souhaiteraient être originaire de Thornkeep alors j'ai fait en sorte qu'une tribu barbare locale soit représentée : les Crinières de Loups (NDT : traduction de « Wolfmanes »), un clan de barbares kellides habitant le Bois échos. L'équipe de Goblinworks est naturellement encline à intégrer de gobelins au jeu alors nous avons jeté quelques idées autour d'une tribu gobeline qui vivrait sous la ville et qui serait tolérée par les humains de Thornkeep. Cela nous a donc donné l'idée de la tribu Epines de Ronce (NDT : traduction de « BrambleClaw »), rassemblant les derniers survivants de l'Empire de Zog ainsi que pour de potentielles ruines gobelines parsemant les Bois de l'écho. Une guilde de voleurs classique était nécessaire d'où l'apparition des Trois Dagues, un gang de fripouilles et de brigands qui extorquent la moitié des citoyens de la ville contre leur protection. Il fallait ajouter à cela une compagnie mercenaire qui accueillerait une grande variété de personnages différents. C'est ainsi qu'a pris forme la compagnie du Basilic Bleu, un endroit où tout le monde peu trouver du travail. Il existe d'autres organisations, mais je m'arrête là pour conserver quelques surprises.

Personnes et Lieux

Avec des idées sur la structure gouvernementale et les factions potentielles en tête, j'ai vraiment commencé à créer la ville. J'ai débuté cette phase en listant tous les biens et services que l'on s'attend à trouver en ville : une auberge, une taverne, un forgeron, un armurier, une étable, un pourvoyeur de composant magiques et autres. (l'auberge de la Forêt Verte est l'endroit qui accueille les nouveaux arrivants en ville mais tout aventurier expérimenté ira boire un verre à l'Ogre Assoiffé.) J'ai fait une petite recherche sur les avantages économiques et autres qu'une forêt apporte à un univers médiéval. Cette dernière m'a suggéré quelques industries dans lesquelles pourraient travailler les habitants de la zone : bucherons, trappeurs, mineurs, soufflerie de verre et quelques élevages (surtout des cochons et des chèvres). Les environs de Thornkeep ne sont pas propices aux cultures mais la plupart des habitants de la ville entretiennent un potager et il y a deux plantation de pommes à l'extérieur de la ville. Ensuite j'ai dessiné rapidement une carte et y ai inscrit les noms de personnes et de lieux. J'ai découverte que des idées d'aventures venaient d'elles-mêmes : fourmis géantes dans les champs, un bazar gobelin dans lequel vous pouvez trouver tous ce que quelqu'un a pu perdre ces deux dernières semaines, des marchands cherchant des gardes pour leurs caravanes, un nouveau gang s'installant en ville, espions, meurtriers et bien d'autres.

J'ai ensuite tourné mon attention vers le Bois de l'écho et j'ai détaillé une douzaine de sites intéressants à moins d'un jour de marche de Thornkeep : des ruines mystérieuses comme Le Caveau embrumé (Misted Vault) ou le château Baskraal, de dangereuses antres de monstres comme la Tanière d'Ecrase-crâne (Skull-bashers' den) et la Grotte de Jaderazor, ainsi que d'autres points d'intérêt tels que le Domaine de Murdoon et la Croisée de Jarthan. Tout MJ trouvera des ingrédients pour des mois de campagne dans Thornkeep et ses environs.

Or donc… (comme on disait autrefois dans les bons magazines de jeu de rôle), les organisateurs du projet Kickstarter pour Pathfinder Online avait visé une somme de 50 000 dollars. Cependant, ils se sont bien rapidement rendus compte que la somme allait être atteinte, et voire même dépassée ! Bien vite, le cap des 100 000 dollars a été franchi, puis celui des 150 000 dollars et ainsi de suite… En réaction à ce succès surprenant, ils ont choisi d'étoffer le livret sur Thornkeep, en ajoutant des niveaux supplémentaires qui allaient être écrits par des auteurs connus.

C'est ainsi qu'ils ont ajouté les buts globaux suivants :

  • atteindre 2000 donateurs (fait) : ajouter des niveaux souterrains écrits par Jason Bulmahn à la version PDF ;
  • atteindre 125 000 dollars (fait) : ajouter un niveau écrit par James Jacobs à la version PDF ;
  • atteindre 150 000 dollars (fait) : ajouter un niveau écrit par Erik Mona à la version PDF ;
  • atteindre 175 000 dollars (fait) : ajouter également ces niveaux à la version papier ;
  • atteindre 200 000 dollars (fait) : ajouter un niveau écrit par Ed Greenwood (le créateur des Royaumes Oubliés) ;
  • atteindre 225 000 dollars (fait) : ajouter une plaquette conçue et signée par Wayne Reynolds (illustrateur) à la copie dédicacée de Thornkeep que recevront les donateurs de 75 dollars et plus.
  • atteindre 250 000 dollars (fait) : ajouter 2 flip mats représentant les niveaux des donjons pour les donateurs de 30 dollars et plus.

Ils se sont arrêtés là, mais le projet a récolté un total de 307 843 dollars (244 378 Euros à peu près).

Bref, a priori, Pathfinder Online a de l'avenir devant lui !

Pour chaque auteur d'un niveau de donjon, ils ont proposé aux donateurs une liste de 5-6 choix de thèmes. En fonction de ces votes, ils ont choisi ce que les 4 auteurs en question allaient devoir écrire. Je repasse la parole à Ellyrion pour annoncer les résultats en ce qui concerne les trois premiers…

Les Halls Maudits … Et ce qui sommeille en-dessous

Ma dernière tâche majeure avec Thornkeep fut de créer un donjon basé par ce que Goblinworks est en train de développer pour sa démo technique – un donjon dont certains niveaux seront ajoutés par Jason Bulmahn, James Jacos, Erik Mona et Ed Greenwood. Mon niveau du donjon est connu son le nom des Halls Maudits. Bien que les Halls soient abandonnés depuis longtemps, une présence maligne erre encore dans les lieux et le donjon semble attirer le danger à lui. L'aventure à Thornkeep présente une expérience de bas-niveau avec quelques créature de « milieu de parcours » comme de gobelins, des morts-vivants et des insectes géants. De plus le donjon et peuplés de pièges et de nombreux dangers, ainsi qu'une zone protégée par un gigantesque casse-tête : la Porte de Sept Etoiles, qu'aucun aventurier n'a jamais pu franchir.

Jason Bulmahn : Le Laboratoire Oublié
Les gobelins du niveau le plus haut du donjon on dérobé plus d'une babiole de l'ancien laboratoire qui se situe sous leur niveau. Les magiciens qui ont créé ces objets ont aussi effectué de dangereuses expériences et beaucoup d'entre-elles sont devenues hors-de-contrôle au cours des années. Encore plus étrange, quelqu'un semble se servir des anciens équipements avec de sinistres résultats.

James Jacobs : Le Caveau de l'énigme
Au cours des âges passés, le magicien fou qui demeurait dans ces Halls a collecté beaucoup d'étranges objets au cours de ses voyages. Le plus étrange d'entre-eux est conservé ici dans un complexe semblable à un musée qu'il a nommé le Caveau de l'énigme. Lorsqu'un groupe de voleurs se frayèrent un chemin dans le caveau dans l'espoir de découvrir un énorme butin, ils délivrèrent une chose bien au-delà de leur puissance et il sont désormais sous une influence sinistre venue d'un monde sombre et distant.

Erik Mona : Le Sanctuaire d'un Âge Perdu
Les érudits affirment que les donjons sous Thornkeep furent créés par les anciens Aztlant, mais qu'en savent-ils réellement ? Si Rozimus de Tymon dit vrai, les troisième niveau situé sous le ghetto gobelin abrite les survivants de cet empire depuis longtemps disparu, impatients de revoir le soleil et de partager les légendes de leur âge glorieux. Rozimus affirme aussi qu'ils ne sont pas des morts-vivants ou des illusions, mais de véritables Aztlants vivants et respirant ! Mais pourquoi Rozimus en sait autant sur eux et pourquoi désire-t-il tant retouné dans ce donjon qui l'a, selon ses dires, presque tué 5 ans auparavant ?

L'aventure attend !

Voilà le processus de création de Thornkeep en quelques mots. Je suis plutôt fier de la ville que nous avons créé. Non seulement elle fera une bonne zone de départ pour un MMO, mais aussi un livre de ressources solide.

--- Rich Baker

C'est tout pour cette fois ! Une fois encore, un grand merci à Ellyrion pour son aide !

Bons jeux !

Dalvyn.

Tags:

Le mystère d'Ezren révélé… une aube écarlate se lève sur Magnimar !

by Dalvyn 18. juin 2012 13:23

Comme chaque année, vers le milieu du mois de juin se déroule le Free RPG Day dans la plupart des magasins de jeux de rôle des États-Unis. À cette occasion, certaines boutiques organisent des rencontres et des parties "portes ouvertes" et mettent à disposition des joueurs divers produits grâcieusement offerts par certaines boîtes. Et, naturellement, parmi ces boîtes figure Paizo !

L'année passée déjà, à l'occasion du Free RPG Day 2011, Paizo avait offert à la communauté un scénario hors du commun, We Be Goblins (téléchargeable gratuitement en VO sur leur site), où les joueurs étaient invités à incarner des… gobelins (petits, crasseux, teigneux, égoïstes, insupportables, mais tellement marrants). À cette occasion, BBE et Pathfinder-FR s'étaient associés pour vous offrir une traduction et une version PDF gratuite, Nous Gobelins ! (elle est encore disponible sur le site de BBE).

Cette année-ci, Paizo remet le couvert avec un nouveau scénario intitulé Dawn of the Scarlet Sun et disponible ici en VO sur le site de Paizo. Et, comme l'année passée, BBE et Pathfinder-FR se sont associés pour vous concocter une version française, L'Aube écarlate, disponible dès à présent à cet endroit sur le site de BBE.

Il s'agit d'une aventure pour 6 personnages de niveau 5. Cette mini-aventure se déroule dans la ville varisienne de Magnimar, qui a été récemment touchée par une série de meurtres sanglants. Certains affrontements sont assez dangereux (surtout les derniers) ; il est donc vraiment conseillé d'avoir au moins 6 personnages ou, si le nombre de joueurs est insuffisant, d'utiliser des aventuriers de plus haut niveau.

Bonne lecture !

Tags:

Ce qui effraye Ezren enfin révélé (… ou pas)

by Dalvyn 15. juin 2012 18:08

Quand on voit ce qui risque de lui "tomber dessus", on comprend mieux l'état de ce pauvre Ezren !

Mais qui est cette horrible créature ? D'où vient-elle et pourquoi attaque-t-elle Ezren ?

Quel est ce bâtiment aux grandes et nombreuses fenêtres qui sert de décor à ce combat épique ?

Le mystère sera entièrement dévoilé ce lundi, à la fois sur le site de BBE et sur le blog de Pathfinder-FR !

Tags:

Qu'est-ce qui effraye ce bon Ezren ?

by Dalvyn 13. juin 2012 17:23

Quelque chose semble effrayer ce cher vieux Ezren

 

• Serait-ce l'un des terribles monstres issus des nombreux Classiques revigorés rassemblés dans la compilation annoncée récemment par BBE ?

 

• Serait-ce un spécimen issu d'une des races décrites en profondeur dans le nouveau tome Pathfinder-RPG, l'Advanced Race Guide, que Paizo vient de sortir ?

 

• Serait-ce le fait que le projet Kickstarter associé au jeu de rôle en ligne Pathfinder Online ait rassemblé non pas 50 000 dollars comme prévu initialement, mais bel et bien au-delà de 300 000 dollars en un mois ?

 

• Serait-il tout simplement ébahi par le travail de Styx qui a effectué une grosse mise à jour sur l'ensemble des wikis et du site Pathfinder-FR ?

 

• Ou serait-ce le fait que les vacances ne sont plus qu'à quelques semaines et qu'à cette occasion, Pathfinder-FR va sans aucun doute redevenir plus actif, avec moult projets déjà en préparation ?

 

… mon petit doigt me dit que la réponse à ce mystère devrait tomber d'ici la fin de la semaine !

 

Tags:

Vous reprendrez bien un bol de lait ?

by Dalvyn 20. mai 2012 16:58

Amateurs de PJ félins en tout genre, ce billet de blog est pour vous ! Voici la traduction d'une préview publiée sur le blog de Paizo cette semaine-ci et qui concerne le prochain bouquin à paraître, à savoir l'Advanced Race Guide (voir le wiki pour plus d'informations). Et cette préview se concentre plus particulièrement sur la race des hommes-chats. Férus de félins, acharnés des chats, amateurs de matous, pourléchez-vous les babines et buvez ce qui suit comme du petit lait !

Ces créatures élancées et agiles font d'excellents moines et rôdeurs et de partfaits roublards. Mais ils possèdent également un côté mystérieux car ils sont parfois capables de manipuler la chance et de faire appel à des pouvoirs surnaturels et à des sorts très… félins. Cette préview examine quelques exemples de cet aspect.

Talents de roublards pour les hommes-chats

Les talents suivants ne sont accessibles qu'aux hommes-chats.

Griffure mortelle (Ext). Un roublard homme-chat possédant ce talent peut appliquer du poison sur ses griffes sans risquer de s'empoisonner accidentellement. Le roublard homme-chat doit psoséder le trait racial "griffes félines" et la capacité de classe "utilisation du poison" avant de pouvoir prendre ce talent.

Chance désarmante (Ext). Une fois par jour, lorsque le roublard homme-chat tente de désamorcer un pièger et qu'il échoue de plus de 5 points, il peut relancer le test en une action libre. Il doit accepter le résultat du second test, même s'il est pire que le premier.

Retomber sur ses pattes (Ext). Un roublard homme-chat possédant ce talent peut atterrir sur ses pieds même lorsqu'il subit des dégâts létaux à cause d'une chute. S'il possède également le trait racial "agile dans les chutes", les dégats de chute qu'il subit sont calculés comme si la hauteur de chute était réduite de 4 cases.

Grimpeur agile (Ext). Un roublard homme-chat possédant ce talent gagne un bonus de +4 aux tests de'Escalade. S'il possède le trait racial de "Bon grimpeur", il peut également prendre 10 sur ses tests d'escalade, même lorsque quelque chose le distrait ou lorsqu'un danger immédiat le guette.

Estimateur sûr (Ext). Un roublard homme-chat avec ce talent sait comment déterminer la valeur des choses qui brillent. Il peut toujours prendre 10 lorsqu'il estime la valeur de gemmes ou de bijoux.

Griffes acérées (Ext). Un homme-chat possédant ce talent peut utiliser des d8 pour lancer les jets de dégâts d'attaque sournoise au lieu de d6, mais seulement lorsqu'il porte une attaque sournoise avec ses griffes. Le roublard doit posséder le trait racial "griffes félines" pour pouvoir choisir ce talent.

Un don pour les hommes-chats : Chat noir

Le mauvais sort s'abat sur ceux qui osent vous trahir.

Condition : homme-chat

Avantage. Une fois par jour, en une action immédiate, lorsque le personnage est touché par une attaque de corps à corps, il peut forcer l'adversaire qui porte l'attaque à la relancer avec un malus de -4. L'adversaire doit accepter le résultat du second jet. Il s'agit d'une capacité surnaturelle.

Spécial. Si le personnage prend ce don et que sa fourrure n'est pas encore entièrement noire, elle le devient dès qu'il acquiert ce don.

Un objet magique pour les hommes-chats : bottillons du casse-cou

Aura enchantement (faible) ; NLS 3

Emplacement pieds ; Prix 1 400 po ; Poids 500 g

Description. Cette paire de bottillons magiques permet à l'homme-chat qui les porte de voir sa manœuvrabilité augmenter lorsqu'il traverse des zones dangereuses. En une action libre, le porteur peut cogner ses talons l'un contre l'autre pour se donner un bonus de compétence de +5 aux test d'Acrobaties visant à se déplacer à travers des cases contrôlées/menacées  ou à travers l'espace occupé par un ennemi sans provoquer d'attaque d'opportunité et cela pendant une durée totale de 10 rounds par jour (ces rounds ne doivent pas forcément être consécutifs). De plus, chaque fois que le porteur de ces bottes parvient à traverser l'espace occupé par un ennemi sans provoquer d'attaque d'opportunité, il gagne un bonus de +2 aux jets d'attaque contre cet ennemi et ce, jusqu'à la fin de son tour.

Conditions de construction. Fabrication d'objets merveilleux, grâce du félin; Coût 700 po

Un sort pour hommes-chats : Couper le souffle

École transmutation (air) ; Niveau Barde 2, Druide 2, Ensorceleur/Magicien 2, Sorcière 2

Temps d'incantation 1 action simple

Composantes V, S

Portée courte (5 cases + 1 case / 2 niveaux)

Cible 1 créature vivante

Durée 1 round (voir le texte)

JdS Vigueur annule, voir texte ; RM oui

Vous coupez le souffle à une créature, vidant l'air de ses poumons. Cela lui inflige des dégâts et la rend incapable de parler, d'utiliser des armes de souffles ou de lancer des sorts avec composantes verbales. Si la cible rate son jet de sauvegarde, elle subit 2d6 points de dégâts et elle ne peut pas parler, ni utiliser des armes de souffles ni faire quoi que ce soit d'autre qui nécessite de respirer. De plus, une ligne visible de volûtes d'air quitte la bouche de la cible et entre dans la bouche du lanceur de sort. Si, pendant la durée du sort, la cible sort de la portée ou que la ligne d'effet entre elle et l'incantateur est birisée, le sort prend fin immédiatement. Ce sort n'a aucun effet sur les créatures qui n'ont pas besoin de respirer de l'air.

Deux-trois pointeurs vers ce qui se passe sur le forum et le wiki ces temps-ci (difficile de choisir… et d'avance toutes mes excuses aux projets que j'ai oubliés de rappeler ici)…

Pas mal de nouveautés pour ceux qui s'adonnent à la campagne Kingmaker, la campagne où les héros se construisent peu à peu un royaume ! Tout d'abord, d'excellentes aides de jeu électroniques créées par Orichalque, dont :

– une carte générale de toutes les Terres Dérobées (ou Volées, selon les goûts) ;

– la même carte, mais avec des indications sur les rencontres programmées (à réserver aux MJ, évidemment) ;

– puis finalement une fiche automatique sous Excel pour les royaumes construits (avec un petit guide expliquant comment s'en servir !).

Tant que j'en suis à parler de Kingmaker, ça fait un bon bout de temps que je voulais signaler le compte-rendu de parties écrit par Loon dans ce fil de discussion. Il s'agit d'un compte-rendu sous la forme de lettres écrites par un des personnages et illustrées d'images humoristiques reprises à gauche et à droite sur le web. Attention… risque de spoilers, naturellement.

C'est sans doute l'un des comptes-rendus de parties présentés de manière originale (avec le compte-rendu de l'AP 3 présenté par simonutp sous la forme d'images utilisées lors de ses parties en ligne sur table virtuelle), mais c'est loin d'être le seul qui se trouve sur les forums. Si vous jetez un coup d'œil dans le forum Campagnes et aventures officielles, vous pourrez lire bien d'autres comptes-rendus bourrés d'idées originales et de discussions pouvant titiller l'imagination des MJ. Si vous êtes MJ ou que vous avez fini de jouer une campagne, c'est toujours très intéressant de voir comment d'autres tables ont survécu (ou pas, d'ailleurs).

Je tiens également à épingler le gros travail de conversion que Sasmira a effectué et partagé sur le terrible scénario qui a donné naissance à un univers entier, le premier module qui a introduit le terrible… comte Strahd von Zarovich ! Le fil de discussion où vous pouvez remercier, commenter, rapporter des erreurs se trouve ici. Et l'infatigable auteur se propose même de continuer avec un ancien module JRTM appelé "Moria, la Cité des Nains" ; il en discute ici.

Finalement, un petit salut en passant au nouveau "Venture Captain" (c'est-à-dire, en gros, le responsable pour la Pathfinder Society) pour la France et les alentours francophones, à savoir Brisquard, qui se présente dans ce fil de discussion et en profite pour lancer un appel pour recruter des "Venture Lieutenants". Qui sait… peut-être une future collaboration axée Pathfinder Society sur Pathfinder-FR ? En attendant, vous pouvez toujours suivre les traductions des nouvelles de notre envoyé spécial Armenfrast dans le forum Pathfinder Society.

Bons jeux, et à bientôt pour d'autres nouvelles !

Tags: