FeedSouscrire

Comics, La Montée des Eaux Troubles

by Mordicus 14. juin 2015 23:17

Ayant trouvé sur le corps encore chaud d'un gobelin et avant sa sortie en boutique, un exemplaire de "La Montée des Eaux Troubles", la Bande Dessinée Officielle de Pathfinder, il nous fallait consigner ici nos premières observations avant que ces sales créatures tentent de s'en emparer à nouveau.

L'histoire commence alors que Valeros, Mérisiel et Seoni se rendent à Pointesable, charmante petite ville côtière de Varisie où il doivent rencontrer le sage Ezran et se trouvent au prise avec un groupe de gobelins affamés.

Pour ceux qui s'étonneraient à ce stade de l'absence de Kyra, l'un des personnages iconiques pré-tirés de l’Éveil dans les lignes qui précédent, qu'ils soient rassurés : elle est bien présente, ainsi que Harsk et ce sont six des personnages iconiques Pathfinder que l'on retrouve dans "La Montée des Eaux Troubles".

Qui a joué ou fait jouer l’Éveil du Seigneur des Runes, ce qui est mon cas, retrouvera à la lecture de ce comics la trame de la première partie des Offrandes Calcinées, mais on peut tout de suite rassurer ceux qui ne l'ont pas joué : l'histoire racontée s'éloigne suffisamment loin de la campagne (au moins pour ce qui est de ce premier volume) pour ne gâcher ni la lecture, ni le plaisir de découvrir la campagne.

Que dire alors? C'est un comics et il faut parfois - souvent ? - arriver à supporter un dessin inégal qui hésite entre le bien, le moins bien et parfois le caricatural (spécialement dans les scènes de combat) pour en apprécier l'histoire, mais cela ne dérangera sans doute pas les amateurs du genre.

Pour conclure, à la fin de "La Montée des Eaux Troubles" on trouvera quelques pages consacrées à "Pathfinder l'univers du jeu de rôle", comprenant une courte description de Pointesable, quelques pistes d'aventures, les fiches de deux PNJ, le prévôt Belor Ciguë et le père Abstalar Zantus, ainsi qu'une petite rencontre destinée à un groupe de PJ de premier niveau.

Jim Zub est au scénario et Andrew Huerta au dessin, c'est édité en France chez Glénat et disponible (pour ceux qui n'ont pas le corps d'un gobelin sous la main) à partir du 17 dans votre crémerie préférée.

Mordicus

Tags:

Commentaires (2) -

15/06/2015 20:10:54 #

Mériadec

Je suis curieux quand même de voir ce que ça va donner. Smile

Meriadec | Reply

16/06/2015 12:18:29 #

Nyakouai

Pour les avoir eu en anglais au moment ou je me lançais dans le jeu de rôle, je les aies trouvés très très bons Smile J'attends avec impatience la suite, et je les recommande.

Nyakouai | Reply

Please login to leave a comment.