Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Bapt-Man  
#1 Envoyé le : mardi 15 mars 2016 14:54:39(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690
RP 1 - Floyd le survivant (tu ne le sait pas encore, mais tu es déjà mort !)



L'activité pour le moins bruyante qui régnait à bord du navire très tôt à l'aube n'eurent pas raison de l'étreinte de Floyd dans les bras de Morphée et de Sshaksii. Il faut dire qu'il était bien aidé avec la cuite mise de la veille avec la Vyshkanya et leur fameux jeux à base d'alcool de noix de coco : le Birate.

En plein délire dans ses songes alcoolisés, Floyd revoyait le déroulement d'événements douloureux, incapable d'y échapper.

Puis il le vit. Son propre regard, d'une teinte émeraude profonde. Les yeux de la chair de sa chair. Son fils ...


CORWIN !!

Le réveil fut ... brutal. La douleur vrillant le crâne du roublard était incommensurable et les nausées n'auguraient rien de bon. Mais deux décennies à en faire voir de toutes les couleurs à son organisme procuraient des reflexes, et Floyd en proie de haut-le-cœur, bondit par pur instinct par dessus le hamac sentant déjà les effluves gastriques arriver. Et c'est dans le sceau contenant les restes d'alcools de la veille que finit le surplus d'éthanol, nourriture et autres déchets non assimilés par l'organisme du roublard.

Sshaksii, championne poids lourds incontesté d'ingurgitation d'alcool, quand à elle se levait avec le sourire.

Le reste de la journée fut pénible, chaque coups de cisailles dans le bois du navire lui procurait une douleur aigüe dans le crâne. Mais le pire c'est qu'une fois réveillé, il se rendit compte qu'il était désormais ... éveillé : durant des semaines, depuis la capture de la Verge des Océans, il avait comme "éteint la machine". A présent, malgré tout ses efforts pour ne pas penser, son cerveau fonctionnait à plein régime. Comme le dit l'adage : chassez le naturel et il revient au galop !

Il repensait à son fils Corwin, mort dans l'assaut. A dire vrai, que son fils découvert quelques mois auparavant puisses trouver la mort quelques temps après n'était guère surprenant. En effet jusqu'à présent tout avait prouvé à Floyd que la paternalité n'était pas dans la fiche de compétence des Mac Hemp, de ses propres schémas d'enfance, jusqu'au décès de son rejeton. Même si l'apprentissage de la sculpture du père au fils sur la Vierge des Océans fut une bonne période. Peut être un jour trouverait-il le moyen de le faire revenir à la vie ...

Puis ses pensées vagabondèrent. Lui revint le souvenir de la bataille : Sshaksii et Floyd adossés, seuls encore vaillants côté assaillants, furent parmi des rares épargnés. Maintenant qu'il était éveillé, Floyd se demandait pourquoi ces couillons l'avait laissé en vie, lui un officier, ainsi que le Capitaine du navire, et pourquoi Sshaksii n'avait pas ressassée cela pour fomenté un complot digne de son cul-te.

Une sensation aussi familière que délicieusement douceureuse paraissait naître dans les tripes du roublard : la vengeance.

Les pensées ainsi que les plans défilaient inlassablement chez le pirate. Que faire ? Égorger les officiers et le Capitaine pour une vengeance sacrée ? Se faire la malle ?

Complément indécis, à la fin de la journée il était morose, et désireux de se re-deconnecter. C'était impossible.

Dans ses songes, nuls cauchemars ne vinrent le perturber. Tout ce dont-il se souvenait au réveil était des nuances de couleurs jaune et noir, des genres de vibrations et des contrastes totalement abstraits. Il était persuadé d'avoir reçu un message de sa déesse bien aimée, et avait la certitude d'avoir survécu pour une bonne raison. Le désir de revanche avait disparu, à croire que la Douce Piqûre elle même l'en avait libéré oniriquement, ce en quoi il était perturbé.

D'autres plans se fomentèrent alors : s'échapper de la succube.

Synchronisation parfaite, le lendemain Sshaksii et lui furent assignés pour chercher le dresseur de manticore.

Dès lors qu'il posa pied sur terre, Floyd avait la possibilité de partir à tout jamais de la succube, de prendre la tangente. Mais c'est comme s'il pressentait que désormais son destin était lié avec le navire la succube et son équipage, jusqu'à ce qu'il en soit autrement. La chose se confirma alors qu'ils avaient trouvé le dit dresseur de manticore et que Sshaksii l'égorgeait légitimement suite à des avances trop entreprenante. Admirant le geste expert de son amante, il ne lui en fit pas moins un


T_T et on fais comment maintenant ?

Faussement désobligeant. Le large sourire ne vint qu'après.

Par la suite, des coups à boire payés aux piliers de comptoir de la taverne locale permirent au duo d'adorateurs de Calistria de déterminer une direction probable pour le prochain arrêt " recrutement dresseur de manticore ".

Quelques marées plus tard, manticore et dresseur à bord, le navire faisait route vers Zengei. Maintenant qu'il était de retour pour de bon à la réalité, Floyd se mit de tout cœur à l'ouvrage et très vite l'équipage de la succube put constater de ci de là des sculptures gravés sur le bois du navire.

Ces dernières souvent érotiques ...

Alors qu'il s'attelait à resculpter la figure de proue, afin d'avoir cette créature éponyme au navire, pleine de ténèbres et de luxure, Floyd se demandait comment allait-il faire pour annoncer le décès de Corwin à sa femme... Avec un peu de chance jamais ? Entre ses mains il serrait nerveusement un morceau de tissu brodé ayant appartenu au défunt.


Tssss, une fois de plus, j'ai survécu.

Une bonne rasade de rhum tomba sur le pont en hommages aux morts. Une autre rasade dans le gosier de Floyd qui passait à l'attaque sur son ouvrage. Lui qui n'avait pas chanté depuis des semaines, l'équipage découvrait un nouveau talent alors qu'il s’époumonait de sa belle voix à chanter des épopées romantiques et châtiés qui ... Non, non, en fait c'était une véritable orgie verbale, une ôde à la débauche, de la paillardise distillé à en faire rougir les vielles putes.

" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "

¥ + Ninji = <3
Annonce
Offline Sigma  
#2 Envoyé le : mardi 15 mars 2016 20:24:17(UTC)
Sigma
Rang : Habitué
Inscrit le : 15/08/2012(UTC)
Messages : 358
Je ne pense pas que Maelstroms te laisse sculpter la proue... quelque décoration érotique passe encore, mais la proue c'est lui qu'il l'a inspirée avec une sculptrice de talent...
Offline Bapt-Man  
#3 Envoyé le : vendredi 25 mars 2016 18:29:37(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690
La manticore accompagnée d'un dresseur furent des présents forts appréciés par le Shogun de la cour de Genzeï qui octroya des privilèges à la Succube et son équipage afin de circuler librement dans l'archipel.

Des rumeurs étranges provenant de Robu firent mettre la voile vers ce village maudit et dirigé par le Shogun Kensai Hikarogowa. Après audience et recherches concernant cette malédiction, malgré les maigres informations obtenues et les avertissement reçus, une expédition fut montée dans la forêt pour déterrer Tiktakara si nécessaire. Les recherches infructueuses dans les bois, pour ne pas dire humiliantes, furent mises à bas par la nuit approchante. Alors que le Capitaine et ses officiers procédaient à une retraite tactique effrénée, leurs ombres se mouvaient éphémèrement sur la végétation avec les derniers rayons du crépuscule. Après deux heures de courses, la mer n'était plus qu'à une centaine de mètres lorsque la maîtresse des lieux accompagnée de deux acolytes leurs barrèrent la route.

Cadavres exquis de splendides tianaise au teint pâle retombant au sol, les têtes se détachaient quand le groupe arrivait. Le Capitaine succomba à la confrontation face à l'une des têtes volantes, mais les officiers (et Croâk Kamikaze) se défendant corps et âmes pour leur survie, taillèrent une brèche dans le barrage et prirent le large avec le corps exsangue du Capitaine.

De retour au navire, le compromis trouvé fut de procéder à la réincarnation de Dawg Iron. La Succube, désormais au commandement du Second, fit voile vers Zeibo afin de trouver un druide ou chamane.

Floyd avait de toute autres affaires à régler là-bas ...






Accompagné de Sshaksii, Floyd et elles louèrent une barque, facilitant ainsi le transport de la barrique contenant le cadavre de son fils à travers les canaux naturels de la ville. La petite ville était complètement intégrée à la forêt environnante, les bâtiments de bois, bâtis dans un style définitivement Tian, semblaient être une extension de la jungle. Sur les contreforts de la montagne dominant la crique, le Séminaire des Pétales dominait la ville et ses rues étroites.
Une fois arrivé à proximité de leur destination, le duo hissa la barrique pour l'amener vers le commerce de la femme de Floyd, Flora.

Sa maison était magnifique, comme toujours. Jardinière hors pair, Flora était pourvu également d'un sens artistique évident. Des guêpes volèrent des rosiers jusqu'aux adorateurs de Calistria, se posant sur eux brièvement avant de repartir aussi fugacement que la déesse elle même du lit de son amant au matin !

Sur le devant de sa porte, Flora semblait négocier calmement avec un elfe au faciès totalement neutre. Ils conclurent rapidement la transaction, lui lâchant une bourse bien garnie, elle remettant un gros paquet délicieusement odorant et délicatement ficelé.

Ce après quoi Floyd et Flora s'étreignirent. Mais face à la mine sinistre du roublard, le sourire de Flora retombait. Avant qu'elle n'ait eu le temps de demander ou était leur fils, Floyd prit la parole. Il mobilisa tout son talent.


Flora, je te présente Sshaksii une prêtresse de Calistria et également mon ancien Capitaine que tu as aperçu la veille de notre mariage au temple de Misao-dono. En pleine mer nous avons eu la surprise de trouver un Corwin clandestin et nous l'avons engagé ... Sshaksii se chargeait de la partie spiritualité et moi le reste ... jusqu'à ... notre défaite.

Corwin est mort lors d'un assaut et nous avons perdu notre navire. Mais nous avons survécus et je te ramène son corps conservé. Je ... je n'ai pas les moyens de trouver un prêtre suffisamment puissant pour le ramener à la vie. Si tu es en mesure de le faire j'amènerais de l'argent la prochaine fois pour les dépenses occasionnées ... Je suis désolé.


  • Diplomatie : 1D20+18 donne [2] + 18 = 20

Modifié par un modérateur samedi 26 mars 2016 17:49:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "

¥ + Ninji = <3
Offline Zoll  
#4 Envoyé le : samedi 26 mars 2016 17:44:47(UTC)
zoll
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/07/2013(UTC)
Messages : 2,313
@Bapt-Man : j’ai modifié l’image, car cette image représentait Zeibo dans la partie masterisée par Banshee, mais Genzeï dans cette partie…

Alors que les premiers rayons de soleil apparaissaient à l’horizon, Flora se leva, prépara le petit-déjeuner avant de réveiller Ellia. Elle regarda dehors : il faisait beau aujourd’hui, mais le ciel était chargé de nuages à l’horizon. Les orages menaceraient en fin de journée. Elle se retourna pour embrasser sa fille, toute endormie qui s’installait à table. Elle eut un serrement au coeur alors qu’elle eut une rapide pensée pour son fils Corwin, parti depuis plusieurs lunes suivre son père. Elle n’avait eu aucune nouvelle depuis lors.



Les senteurs étaient fortes en cette saison alors que le soleil était au zénith. Flora était occupée au milieu de ses plantes, sélectionnant les fleurs arrivées à maturité, récoltant les graines d’autres. Les affaires étaient bonnes. De nombreux clients étaient venus. Ellia, dans son coin jouait. C’est alors qu’elle l’aperçut, elle se leva et courut dans les jupes de sa mère occupée avec un client.

Flora tourna la tête, elle reconnut à contre-jour l’ombre de son mari. Elle esquissa un sourire suivit immédiatement d’un air suspicieux. Floyd n’était pas seul, mais ce n’était pas Corwin ! Un nuage passa devant le soleil et soudainement, Zeibo était dans l’ombre. Flora frissonna. Elle n’eut pas le temps de poser la question que Floyd lui apprenait la nouvelle qu’elle redoutait plus que tout. Son geste fut immédiat, elle le gifla de toutes ses forces, avant de détourner le regard, des larmes apparaissaient qu’elle essuya d’un revers de la main avant de faire face à son mari, la tête haute, la voix calme :

« Floyd, je te hais ! Quand je t’ai revu la dernière fois, je savais que tu ne m’apporterais que des malheurs !
Corwin est mort ! »




« Corwin est mort… Misao m’aidera à conserver le corps le temps qu’il faudra mais elle ne pourra pas le rappeler à la vie. Tu devras trouver quelqu’un avec ses capacités… et l’argent pour le payer ! C’est ta tâche mon bel amour si tu veux que je te pardonnes un jour. Va maintenant, disparaîs de ma vue… de ma vie… mais presses-toi, Floyd. Ellia grandit, rapidement son grand frère ne le sera plus ! »

Elle se tût alors, le regard fixe et dure, puis tourna sa tête en direction de Sshaksii à qui elle fit un hochement de tête, avant de se tourner vers sa fille Ellia. Elle l’embrassa sur le front et lui murmura quelques paroles tout en lui caressant la joue. Elle s’accroupit alors et en silence, cueillit différentes fleurs aux pétales rouges et blanches. Puis sans un regard aux pirates, s’éclipsa, tenant la main de sa fille et un bouquet dans l’autre en direction de sa demeure.

Modifié par un utilisateur samedi 26 mars 2016 23:06:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul."
Montaigne.
Offline Bapt-Man  
#5 Envoyé le : dimanche 27 mars 2016 22:03:14(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690


Et sa femme disparu, sans autres formes de procès et sans que Floyd ne puisse parler à Ellia. Le soleil revint, chauffant le dos du roublard qui était gelé et surtout sonné par la gifle. La vyshkanya et lui repartirent en silence vers le centre de Zeibo.

Une fois le terrain appartenant à Flora au loin, Floyd tourna la tête vers une Sshsaksii forcée de constater que le bougre souriait largement. Comme si rien de tout cela n'était arrivé. Seule une marque rouge vif attestait de la précédente rencontre, lourde de conséquences, et pourtant le ton de Floyd était aussi paillard et badin que son visage. Légèrement, alors qu'ils entraient dans une bonne taverne de sa connaissance pour goûter quelques spécialités éthanolées locales, maître Floyd commentait :


Floyd Mac Hemp

33 / 33
J'ai toujours su que Flora avait une sacrée poigne ... Une heu ahem poigne de marin ... elle sait parfaitement ériger et tenir le mat à deux mains ... fermement.

Passant par le comptoir pour commander au taulier, le roublard acheta du saké pour lui et son amante. Lorsque le rustre indigène de tavernier voulut lui refourguer de minuscules coupelles, Floyd en bon pirate gentlemen brailla qu'on lui amène des vrais godets, et en vitesse.

En s'asseyant à table et servant par la même occasion Sshaksii, il émit un commentaire acerbe


C'est la seule chose potable dans s'coin et la dernière fois que je me suis "amusé" à bouffé local, pendant une semaine, j'ai pas pu ch...

Il se stoppa et sourit insolemment au tavernier qui le gratifiait d'un air haineux. Puis il mit ses bottes à même la table, croisant les jambes avant de snober d'un air princier le tavernier qui fulminait. Floyd rassura sa compagne amusée


Ne t'inquiè-quiètes donc pas il à la-bit-rude, je le ta-tanne à coup sûr à chacun de mes passages depuis plus de 10 ans.

Et pour la toute première fois, Floyd raconta de lui même à son amie une vraie histoire, la sienne, ses aventures à Zeibo, sans qu'elle n'ait à lui poser de questions ou essayer de lui tirer les vers du nez. Il régala alors d'histoires sa comparse, se confiant dans ses pérénigrations de bas en haut ... Ses mésaventures avec la culture locale et l'origine de son mépris profond pour les tiannais.

De vrais coincés du cul et hypocrites de surcroîts. Nan mais tu m'immagines en tiannais toi ?? agenouillé devant notre capitaine : Oui Dawg Iron-Sama, très bien je lustrerais votre armure avec de l'essence de girofle ! Puis-je également vous demander l'honneur d'astiquer votre wakizashi ... ou votre tanto ?

Floyd confia également à Sshaksii la rencontre dans sa jeunesse avec Flora, alors appelée la Veuve.



Jusqu'à leur mariage quelques lunes plus tôt alors que la Verge des Océans mouillait dans le port


Et voilà voilà, mais tu restes quand même ma Vyshkanya préférée.

Puis avec un clin d’œil complice, il partit sur des histoires sur l'archipel d'Ushinawa dans sa globalité, racontant les notables, des braves types tels que Jin-Jin le flibustier sanguinaire, Theodore JackScartell ou encore les charmes de Lady Mirandan, geisha de légende.


Et ouaip même un Gaïjin connait ! Oups, s'cusez moi ... ROoooooOOooooOOoo !!!!


Entre temps, il y eu une affluence de plusieurs marins de la succube en permission et qui accueillirent avec enthousiasme l'ambiance éructante et chantante dans les lieux. Une fois l'auditoire hétéroclite acquis, elfes, humains, tianais, pirates et autres, en prenant bien son temps Floyd narra des heures durant les aventures héroïques de la Succube.

Le roublard avait observé les allées et venues, la vie dans cette auberge. Une fois sa prestation terminée, les idées fusaient dans sa tête. La foule avait envahi le temple de Cayden désormais et le roublard du crier pour se faire entendre de Sshaksii :

Cette taverne est trop ban...bondée !

Il lui murmura également quelque chose dans le creux de l'oreille..


Alors que la nuit tombait sur Zeibo, Floyd en profita pour s'éclipser.

Message secret pour Zoll :
...


  • Bluff : 1D20+14 donne [10] + 14 = 24
  • Diplomatie : 1D20+18 donne [5] + 18 = 23

Faire 10 chant = 18

Modifié par un utilisateur dimanche 27 mars 2016 22:04:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "

¥ + Ninji = <3
Offline Zoll  
#6 Envoyé le : lundi 28 mars 2016 17:59:16(UTC)
zoll
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/07/2013(UTC)
Messages : 2,313
Message secret pour Bapt-Man :
...

Modifié par un utilisateur lundi 28 mars 2016 18:00:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Si haut que l'on soit placé, on n'est jamais assis que sur son cul."
Montaigne.
Offline Bapt-Man  
#7 Envoyé le : mercredi 25 mai 2016 02:48:39(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690


La succube et son équipage repartirent très tôt de Zeibo pour faire revenir à la vie leur Capitaine. Ainsi ils voguèrent jusqu'aux Iles Mangwi afin de trouver un druide capable de réincarner Dawg Iron. Floyd avait déjà entendu des rumeurs en provenance de Ngozu : la chef du clergé locale avait besoin d'aide, une remise en question de son autorité ou quelque chose dans le genre. Exposant ses plans au Second avec les officiers, ce serait un voyage faisant une pierre deux coups, peut être trois en recrutant suffisamment de combattants. Besmara elle même savait qu'ils allaient en avoir besoin pour renflouer les caisses du navire après cela !

Et puis Calistria également, elle même savait pour le repos du guerrier…

Une fois amarrés à Ngozu, l'équipage put constater la tendance décorative des lieux : des mains coupés et attachés disséminés un peu partout sur les quais. Et s'il vous plaît en différent états de décomposition, fraîches, grouillantes de vers, brûlées par le soleil; il y avait l'embarras du choix. Mais si les goûts de l'équipage concernant cette collection Ngozu Lamashan 4755 déplaisait, peu allèrent le gueuler au troquet d'à côté !

Cette petite semaine sur les Îles Mangwi fut de courte durée. Tantôt au temple Juju de Ngozu avec Ajuoga Baas la grand prêtresse Wendifa et ses problèmes au cimetière, tantôt avec le druide pour négocier la réincarnation du Capitaine, puis la réincarnation de ce dernier. Au final les quelques problèmes de morts vivants affluant étaient causés par le bras droit d'Ajuoga Baas, la vile félonne répondant au nom de Xabasu. Cette Wendifa servait une entité de la religion Juju, Lo Lulu le seigneur de la nuit dont les désirs étaient d'assoir sa domination sur le promontoire sacré d'Ongongte. Lorsque Xabasu fut démasqué, incapable de mentir à la grand wendifa ayant placé un cercle de vérité suite à la demande du groupe, elle fut emmenée ... au vu des mains des inopportuns à l'extérieur, qui sait le sort réservé face aux sacrilèges commis ?

Floyd aurait bien demandé de passer la nuit avec la belle et mortelle Xabasu, pour tenter le diable et faire Joujou, mais les traditions locales ne lui inspirait guère confiance pour étayer sa demande.

Repartant pour le Roc-des-marées, la situation aurait pu être cocasse en présentant le nouveau corps du Capitaine avec Lady Smithee si il n'y avait pas eu ses attaques de sahuagins la nuit passée. C'est alors que l'attaque survint après des explosions retentissantes. Les officiers menèrent un combat ardu au sommet de la tour du roc, leur agresseuse les accusant d'avoir dérobé un bien à Krelloort. Une fois occis, dépouillant la belle de ses trésors ... les officiers flairèrent l'aubaine d'un butin bieeeeen mastard !

En effet, tout le monde réfléchissant sur les raisons de l'attaque et le lieu du butin, maître Floyd se remémorait maints choses. Isabella Locke était la maîtresse d'un chef Sahuagin répondant au nom de Krelloort. Les officiers pensèrent alors au trésors des abysses qu'ils avaient vendus. Curieuse d'ailleurs cette histoire racontée par un marin bourré il y a quelques mois à Port Péril ...

RP Jet de Art du Conteur : 1 - échec critique.
De manière HRP, Madame n'arrêtait pas de me parler en même temps. Seulement se concentrer quand tu as le casque sur la tête et que toi même est en train faire du RP au micro ... c'est pas le top !


Quand au lieu du butin, il y avait cette carte chez Flora qui détaillait l'île au nord de Zeibo. Floyd la récupéra lors de leur escale quelques jours plus tard à Zeibo. La succube partant du roc fit un arrêt pillage, laissant dans son sillage les affres des commandements de Besmara.

Les cales de la succube étaient ceci dits peu renfloués par rapports à leur propres pertes subies bon ça aurait pu être pire... ça peux toujours être pire.

Il s'en était passé depuis leur dernier voyage à Zeibo. Leur Capitaine était ressuscité, même si quelque chose avait changé en lui, ou plutôt chez lui : il avait parfois des colères noires !

Chacun vaqua à ses occupations et Floyd s'en alla vers sa famille. La carte fut également un prétexte pour voir Ellia, et puis sa femme également. Une fois partis, carte en main et descriptions de plantes pour sa femme, le roublard espérait sincèrement que la chance tourne et qu'ils puissent s'en mettre pleins les poches.
" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "

¥ + Ninji = <3
thanks 1 utilisateur a remercié Bapt-Man pour l'utilité de ce message.
Offline Bapt-Man  
#8 Envoyé le : mercredi 22 février 2017 21:34:04(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690
Pour les petites explications, je le fais maintenant parce que le RP est très très long (et c’est sans le BG) :

La partie d’où proviens Floyd à la base à « reprise ». Quand Zoll m’a proposé, je n’étais pas très très chaud pour incarner Floyd sur Roll20 avec vous. Mais une fois que je me suis lancé, j’ai bien aimé, on se marre bien (en tout cas, JE me marre bien).

Donc j’ai décidé d’arrêter de jouer Floyd sur cette partie ; à noter que le roublard n’était pas orienté combat mais compétences (et encore j’ai fait quelque petites modif pour cette partie afin d’être un minimum viable). Comme vous l’avez constaté, j’me suis fait le p’tit topic RP parce que bah sans ça il y aurait que du combat ou presque et des jets de dés ; donc j’suis aussi là pour autre chose.

Suneskit mon nouveau perso c’est un Kistune Druide 6 archétype Urbain / Roublard 1 archétype Escroc Kitsune . C’est toujours un perso vraiment orienté RP avec des compétences sociales ultra utiles. Il gagne vraiment en bluff (+19) ce que Floyd avait en diplo (+20) (même si on reste loin de ses 84 pts de compétences) Tongue ça reste un druide ; donc des sorts vraiment sympatoches qui permettent de faire des actions combat et hors combat intéressantes. Le gros must reste les facultés de déguisements surnaturelles dont il dispose : imitation parfaite de n’importe quel humain à +40 DD perception ; et n’importe quel race humanoïde a +28dd percep (cependant sans pouvoir prendre des traits précis) avec quelques facultés associées : vision dans le noir à 18 m (12 c), vision nocturne, odorat et nage 9 m (6 c)

Ah oui, pour les petits malins, les villes et les milieux aquatiques sont ses terrains de prédilection (soit 90% de la partie) …

Sur ce, voici la transition finale entre le départ de Zeibo pour piller un fameux trésor, la nomination de la Succube à la libre piraterie, la rencontre entre Floyd et Suneskit.
Et bien plus encore.
Musique !




Le trésor de Krelort le frénétique, l’ensorcelé

Trouver le trésor de Krelort fut une affaire somme toute beaucoup plus rapide et plus longue à la fois que Floyd n’aurait crû possible. Durant leur pérénigration dans l’antre et les profondeurs, entre deux torgnolles de requins et de Sahuagins, le groupe trouva un trône. Grand, imposant, presque majestueux. Bien que Floyd n’avait pas de connaissances mystiques particulières, les symboles ésotériques parsemant l’objet éveillèrent des souvenirs inquiétants provenant de légendes de l’empire Golgan. C’est au même instant que Garett choisit son moment pour assoir séant son derrière et subir de plein fouet ce que Floyd s’apprêtait à mettre en garde le groupe : c’était un trône de domination qui induisait chez la victime un désir incoercible de bataille et de conquêtes sanglantes. L’ensorceleur fut neutralisé alors qu’il s’apprêtait à jeter le reste de son répertoire de sortilèges sur ses compagnons, juste histoire de montrer qui était le patron, mais surtout le Capitaine et maître incontesté de la succube.

Alors que Garret neutralisé se faisait enc…order par ses comparses, dont un Capitaine Iron furibond, Floyd réfléchissait, estimant la valeur d’un tel trône auprès d’un collectionneur… Et alors que le groupe s’éloignait après avoir constaté la tonne que pesait le trône, c’est ainsi que le roublard trouva comment monnayer la résurrection de son fils alors que le groupe ne souhaitait pas remorquer le bestiau !

Le trésor découvert, le officiers aurait bien mis les voiles si ce n’est que la Succube était en proie aux mains des pirates qui les avaient déjà attaqués sous le commandement de Victoria Locke. Jouant de l’effet de surprise alors que les autres attaquaient directement, Floyd et Croak, libérèrent l’équipage donnant les armes disponible et tâchèrent de parvenir sur l’autre navire pour libérer les officiers pris en otage. Jamais Cog l’écarlate n’avait aussi bien porté son nom qu’en cet instant présent où lui fut dessiné un sourire sanglant sur la gorge. A défaut de dormir avec les poissons, les requins eux firent un excellent repas tandis que son compagnon de cu…oeur hurlait à la mort, promettant vengeance. Ambrose aurait pu lui aussi passer à la casserole, mais le GIGN pirate de la Succube parvint à empêcher le reste des officiers de passer l’arme à gauche.


Port-Péril

De retour au fort des marées, entre le partage et l’apprentissage du cul-te de Calistria dont Floyd se fit une joie d’inculquer à son Capitaine et à sa femme, l’heure était au choix et plusieurs dilemmes se posaient entre les possibilités d’utilisation d’une telle fortune obtenue. Allaient-ils acheter tellement de rhum que Cayden ferait l’honneur de sa présence sur le navire ou construire le bordel le plus luxueux de toutes les entraves ? Entre les deux, fut prit la banale décision de devenir Navire Libre car il en fallait de la thune, de la maille, du fluz, de l’oseille, du gen-ar, du biff, du pez, du blé, en gros un max d’or pour impressionner le roi des pirates Kedrak Poigne d’os et « acheter » son titre de Capitaine Libre. La succube partit donc vers Port-Péril, passant par les petites routes méconnues et préférant la navigation de nuit pour éviter les gros navires pirates.

Accueillis tels des princes comme il se devait à Port Péril par des pirate tout beaux tout propres Made in Dysney, l’égo de Floyd n’en prit pas du tout un coup lorsque Tsadok Dent d’Or s’adressa tour à tour à chacun des officiers qui allaient se présenter pour que la Succube puisse répondre au statut de Navire Libre. Bon, pour être honnête, le roublard était bien trop occupé à mettre au point des plans afin de ressusciter son fils pour remarquer à quel point ils furent traités comme de la merde pour leur bizutage dans la confrérie. Les épreuves furent presque toutes remplies, seule la partie qui opposa Floyd vs Tsadok fut un échec ; pourtant le roublard savait qu’on ne lui reprendrait plus à écouter les avis extérieurs et qu’il reprendrait sa revanche. Ayant perdu l’une des épreuves, la Succube dut verser une bonne part de butin à Tsadok afin qu’il glisse à l’oreille de Kedrak qu’ils étaient de dignes pirates.

Ce fut cher payé, mais grâce à leurs bluffs ils furent l’intronisés Pirates Libres après la bénédiction et les paperasses fournis par Kedrak Poigne d’Os.

Le kwak, c’est qu’ils étaient tellement tous beurrés que le lendemain matin ils ne comprirent pas leur douleurs et pourquoi leurs objets précieux avaient disparus. Seul Floyd qui avait résisté à une partie du poison se rendit compte du larcin avant d’être assommé fissa, ligoté, bâillonné et enfermé dans un sac à provision.


___________

My name is Bon; Jean Bon

Depuis Absalom à Port Péril, Suneskit avait fais un bon voyage. La Succube amarrait moins de deux jours plus tard et le druide en profitait pour observer l’équipage, protocole usuel quoi, bloqué en temps de latence afin de devenir navire libre. Cette analyse méthodique et systémique était un véritable plus en cas d’infiltration.

Le lendemain de leur reconnaissance en tant que navire libre par Kedrak Poigne d’os, Suneskit assistait au véritable chambranle causé par quelques larcins et décida de profiter du tumulte pour revêtir l’apparence d’un membre de l’équipage qui était allégrement en train de cuver à une bonne distance d’ici. Des pirates qui se faisaient pirater, c’était un comble …

Quelqu’un gueula quelque part qu’il avait retrouvé Floyd et un attroupement avait lieu autour de l’homme qu’on sortait d’un sac, bâillonné et ligoté de manière experte. Intrigué, le goupil s’approchait du « spectacle ». Les explications ne tardèrent pas après que le principal intéressé eût demandé qui était l’abject individu qui l’avait ficelé comme un jambon pour croquer dedans, mais de manière tellement rapide qu’ont aurait presque crû entendre un lapsus à propos du fait qu’il avait un gros jambon mais qu’il ne fallait pas mordre dedans. C’est la précision de Floyd, sur le fait que ce n’était pas à l’ail, qui confirma les soupçons grivois de Suneskit. Se souvenant de Patch et de ce qu’elle lui avait dérobé avant de l’assommer, Floyd gueula un coup et par ailleurs, il avait une bonne voix nota Suneskit. Puis son demi-frère furibond fila dare-dare pour prendre des informations à travers la ville et la filature débuta, se poursuivant toute la journée. Si cette Patch avait un tant soit peu de jugeote, elle avait filée depuis belle lurette songeait le goupil, et de ruelles en ruelles il revêtait une apparence différente, un visage et des vêtements qui changeaient à chaque intersections. Toutes les démarches chaloupées ou assurées, discrètes ou un peu plus prononcées de son demi-frère étaient analysées.

Après une journée complète de filature et un Floyd démuni d’informations sur la voleuse, la prochaine destination paraissait évidente : la taverne. Suneskit prit les devants, revêtit son visage humain premier qui, ironie du sort, était le portait de Floyd. Et sur un croisement, les deux Mac Hemp aux corps identiques tombèrent nez à nez. Un moment de flottement passa avant que le druide n’apaise Floyd qui mettait la main sur le magnifique pommeau en forme d’aigle de sa rapière.


Avant de le faire couler tu devrais savoir que nous partageons une part du même sang, nous sommes demi-frères, côté paternel … et je suis ici car ta mère ma enjoint de te retrouver.

Même pour Sunkesit qui était pourtant habitué à revêtir l’apparence des autres et de duper le Monde, c’était troublant de voir son propre visage d’humain se tordre dans une expression de totale incrédulité avant de se revêtir du masque de l’impassibilité cachant une froide colère.

Tu mens, ma mère est morte.

Effectivement cela n’allait pas être une mince affaire ; comme l’avait prévu sa mère. Les enfants terribles font souvent des adultes terribles et Floyd, bien qu’adorable et gentil étant petit, fut un garçon terrible à élever.

En ce cas, ou aurais-je trouvé cela ?

Le Kitsune sortit un pendentif dont l’éclat tel un rayon de soleil était reconnaissable entre mille pour Floyd qui ne pouvait avoir oublié cet ambre pur sertit dans de l’or blanc. Prenant rapidement le collier, le roublard avait toujours un regard suspicieux mais ses mains restaient éloignés de son arme au flanc. Rompant une fois de plus le silence de ce moment de flottement, Suneskit proposa quelque chose d’honnête à son demi-frère.

Je crois que nous avons beaucoup de choses à nous raconter et je te propose ça autour d’un verre, je boirais en premier ce que toi tu bois et c’est moi qui rince le tout.

Confidences, confidences



Les deux allèrent donc dans une taverne réputée de Port Péril, et le goupil ayant monnayé d’entrée de jeu, le tavernier les installa dans une partie privée des lieux à l’étage, dans une alcôve discrète et pourvue de fauteuils de cuir luxueux. Cette taverne était probablement la préférée de Suneskit et par on ne sait quel coup de maître le tavernier avait toujours su rester neutre malgré les sphères importantes qui passaient chaque jour sous son toît.

Bon, par ou commencer ?

Qui sait comment les choses en arrivèrent là, les deux ne surent le dire. Mais entre l’après midi et la fin de soirée, les deux étaient comme larrons en foire ; et de la nuit jusqu’au matin un amour platonique s’installait entre les deux demi-frères, qui n’ayant jamais eu de vrais frères, décidèrent communément et sans en discuter que le demi était en trop. C’était comme si chacun avait attendu la venue de l’autre et que ce moment était le plus parfait pour se rencontrer et se connaître. Suneskit n’avait jamais rien révélé à qui que ce soit de tout go sans que l’on ne lui demande et sans monnaie d’échange et voilà que Floyd connaissait toute son histoire, sa véritable nature et surtout … son vrai visage. Lorsqu’il le lui révéla, Floyd s’exclama

On m’a souvent dit que j’étais un véritable renard, mais toi … plus goupil, tu meurs !

Il resta sans voix lorsque Suneskit prit des centaines de visages humains, humaines, et de race différentes. Floyd également s’était révélé dans son intégralité et il avoua ses objectifs futurs

Je veux ressusciter mon fils, c’est le seul que je connaisse et que j’ai reconnu, et sa mère c’est la seule que je n’ai pas épousé sans une lame sous la gorge ou parce que c’était la seule condition pour faire pleurer le cyclope dans l’ogresse … bref j’avais trouvé un moyen d’avoir l’argent nécessaire pour payer la résurrection : il y a un trône de domination datant de l’empire Golgan ; sa valeur équivaut à son poids et comme notre navire ne la pas récupéré, il faut que je recrute des ouvriers pour aller le revendre à un collectionneur.

Un large sourire illumina son visage

Et c’est pas tout, là, dernièrement, j’ai trouvé une combine qui, en plus de ressusciter mon fils, me permettrait d’avoir les fonds nécessaire pour débuter un ou deux projets qui, plus les jours passent, plus me paraît attrayant : soit reprendre la direction d’un ordre de prostitués sacrés de Calistria et en faire le plus prestigieux de tous les temples de la luxure de Golarion, soit l’ouverture de la maison de tolérance la plus luxueuse, la plus dépravée des entraves, à défaut de Golarion car ce serait un challenge difficile, et proposant de satisfaire tous les goûts quels qu’ils soient. Même une petite partie disponible pour les plus petites bourses, ya pas de raison et puis les seconds couteaux ont parfois autant d’informations utiles que des pontifes pouvant se permettre le luxe de courtisanes; et puis dans le noir nous sommes tous des enfants du seigneur

Lorsque son demi-frère s’enquit la nature de cette combine, les shots de tonton Jägher arrivaient. Un « cheers » et un cul sec marquèrent une pause. Suneskit réellement curieux relança sa demande. Le débit de Floyd avait diminué avec l’alcool.

J’étais en charge de remporter la mise aux cartes ainsi que notre place pour avoir le titre de navire libre. J’te jure que je l’aurais eu ce Tsadok, j’te l’aurais usé et bouffé aux petits oignons revenus au rhum, parce que quand il s’agit de jeux d’argent j’ai un don pour gagner, que ce soit à la déloyale ou en bonne et due forme. Mais je suis un solitaire dans le fond et cette partie c’était un travail d’équipe avec les autres officiers et surtout le Capitaine qui n’avait qu’une idée c’était de jouer très rapide avec de grosse mises, alors j'ai chié … en l'écoutant ... et la dernière des épreuves pour devenir navire libre a été perdue.

Un crachat alcoolisé faillit souiller le sol parfaitement lustré, mais le luxe des lieux rappela à l’ordre le roublard. Il avait dans sa main gauche un vin couteux, un crû gorgé du soleil de Katapesh sans doute récolté par des esclaves, et le tenait tel le sceptre d’un seigneur tandis que sa main droite décrivait de temps à autres des arabesques gracieuses alors que les mots sortaient de sa bouche, formant un genre de serment à Cayden et Calistria eux même.

Foi de Mac Hemp je n’ai pas envie que Tsadok se dise qu’il m’a tellement enfilé que maintenant quand je baille on voit le jour, mais plutôt « Seigneur Dieu j’ai pris tellement cher … comment es-ce qu’il a fait ? ». Je veux que quand il se lève le matin, il se sente humilié comme jamais il l’a été, tant pour son amour propre que pour l’affront subit sur son propre terrain et face à ses hommes. Je veux que la prochaine fois qu’il mange à table avec Kedrak Poigne d’os, que les railleries de la tablée à son encontre lui fassent passer du grisâtre-vert de sa putain de gueule de demi-orc au rouge vif comme si il s’était fait biflé par le Roi pirate lui même. Qu’il sache lorsqu’il aura vent que Floyd Mac Hemp à ouvert ou repris un prestigieux établissement de luxure que c’est grâce à une bonne grosse partie de SON argent et lui faire parvenir une offre commercial : qu’il à le droit à un verre de lait et une autre sodomie gratis. Et par Calistria, je sais qu’enculer l’un des bras droits de Kedrak poigne d’os c’est dans mes cordes et ce quelles qu’en soient les conséquences ! Je ne suis pas fou et il vas falloir décamper vite après ce coup là et mettre ma famille en sécurité.

Suneskit leva son verre en témoignage à ces vœux de vengeance et lui demanda ce qui empêchait la réalisation concrète de ses projets.

Je voulais m’éclipser tranquillement de Port Péril une fois navire déclaré Libre, l’équipage et les officiers sont bien occupés dernièrement donc de ce côté-là je pourrais être parti depuis 3 jours qu’il leur faudrait 3 autres jours pour savoir ou je suis passé. Mais … entre Patch qui nous as volés et ce que j’ai reçu aujourd’hui …

Floyd sortit une lettre et la tendit à son frère qui émit un « ah »


" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "

¥ + Ninji = <3
Offline Bapt-Man  
#9 Envoyé le : mercredi 22 février 2017 21:39:19(UTC)
Bapt-Man
Rang : Habitué
Inscrit le : 26/09/2010(UTC)
Messages : 690
Calistria pourvu trois de ses aspects parmi les Mac Hemp ; Floyd fut l'incarnation de la luxure; Suneskit celle de la duperie ...





Comme tu peux le lire, Jathal la haute prêtresse de Quent requiers la présence de son … agent. Ce n’est pas le genre de choses auxquelles j’ai envie de me dérober

Suneskit esquissa un sourire amusé avant de répondre à Floyd

Hmmmm hmmmm, il y a quelques années j'ai tiré Dindreann d'une mauvaise passe au cours d'une mission, sous un autre visage alors et on a faillit ... Bref passons ... c’est un fait notoire que Jathal est aux prises avec tellement de complots depuis tant d’années que ça en fait une excellente prêtresse dont la tête … et la position … mérite de rester en place. Je l’ai rencontrée deux trois fois, elle m’a toujours été assez … impénétrable et je peux te dire ne connaître personne autre que toi dans ses petits papiers. Félicitations, tu es plus que suffisamment en bons termes pour recevoir des mots doux d’une haute dignitaire de notre culte et suffisamment intelligent pour comprendre la nécessité de retarder tes projets personnels et accomplir tes devoirs de champion du dard ...

Les deux frères se dévisageaient.

J’ai quitté, plus ou moins définitivement je pense, mon poste d’enseignant. Je suis certains d’avoir un nouveau rôle à jouer et d’être ici au bon endroit et au bon moment : tu as une position d’électron libre intéressante, tant au niveau du clergé que ton poste d’officier sur un navire pirate en pleine montée de renommée. Je peux prendre ta place sur tous les niveaux et toi partir vivre comme tu l’entends, je te demanderais juste de passer voir tes parents sur Absalom. Pendant ce temps je vais pouvoir m’amuser avec des petits jeunots sur un navire et honorer tes fonctions dans le culte en les amenant à Jathal . Tout le monde y trouverait son compte, la Succube aurait les informations souhaitées en remplissant la ou les missions confiées par Jathal et toi tu aurais rempli tes devoirs envers le culte en faisant appel à une tierce partie, et non pas des moindres : moi.

Les yeux de Floyd pétillaient de gratitude : c’était inespéré. Il ouvrit la bouche avant de la refermer et Suneskit continua.

Ton fils ressuscité et toute ta famille en sécurité tu pourras débuter ton projet … charnel. Il se pourrait même que j’investisse dans ton affaire si tu as besoins d’autres fonds …

Ce a quoi Floyd répondit

Il se pourrait que j’aille défier Tsadok demain soir et il se pourrait même que plus j’ai de fonds à jouer, plus dure serait la sodomie. Faudra que je pense à engager des porteurs pour soulever le pactole.

Et ainsi cette alliance fraternelle se concrétisa de manière pécuniaire et presqu’inconditionnelle. Les deux frères bien imbibés passèrent le reste de la nuit à élaborer puis appliquer un plan d’attaque sur une technique d’approche pour cette semi elfe peu vêtue discutant avec une tiannaise aux vêtements de soie.

Hi, have you met Floyd ?

Le lendemain Floyd retournait au navire, il rédigeait quelques lettres, comme par exemple cette invitation destiné à Sshaksii avec un bon de réduction de 30 % valable à vie ! Il fut interrompu par la mise à tabac des marins qui avaient bluffés Dawg Iron, pour avoir menti sur le fait de ne pas avoir trouvé le navire d’Harrigan. Maël intervint après pour féliciter les pirates presque morts avant de les soigner. Ahhh, les discutions houleuses avec Maël entre la suprématie de Besmara à bord et la présence de Caslitria allaient lui manquer. Cette religion avait été importée par Floyd et Sshaksii depuis la capture de leur navire, et presque pernicieusement, le doigté délicat de la douce piqûre s’était bien implanté. Tout le monde s’afférait et les hommes chats de même que les pirates "typés locaux" furent réquisitionné par le Capitaine pour surveiller l’endroit supposé d’être le point d’arrimage d’Harrigan.

En attendant leur retour, le maître d’équipage et l’ensorceleur accompagnés de leur Floyd de compagnie allèrent à la taverne. Un homme aborda le groupe (lol), plus précisément le Capitaine Pierce Jerrel qui offrit un verre avant de taper un brin de causette très gay. C’est alors que reconnaissant Bertio qui sut qu'il était repéré, le sac à merde ayant disparu en même temps que Path, ce derniers bouscula un marin qui fit tomber sur le crâne d’un autre sa bouteille et il n’en fallait pas moins pour :

UNE BASTON DE TAVERNE YAAAAAh

Le mécréant fut capturé alors que la garde entrait pour mettre fin aux combats. Pierce Jerrel invita le groupe à venir le voir sur son navire, la chope salée, avant de se séparer. Imitant un groupe de birates, donc rien de plus normal à Port-Péril que de voir des pirates titubants, les compagnons purent rentrer sans encombre avec leur prisonnier inconscient sous les bras. Un interrogatoire musclé et saignant (à point) révéla la Vérité (écoute Serge) et le lieu de vente d’une partie des objets dérobés par Patch.

Le soir tombé, quand tout le monde était revenu, personne n’avait rien vu et Floyd se proposa d’aller voir par lui-même.
Suneskit, qui attendait Floyd, lui remit l’argent une fois le navire passé. Suneskit alla vérifier le navire au point voulu sous des traits quelconque, confirma que la Succube s’était encore une fois fait baiser par leur informateur en découvrant le bateau « d’Harry Gon ».

Après cela, Floyd s’en allait défier Tsadok dent d’or, accompagné de son demi-frère sous l’apparence d’une magnifique jeune femme au décolleté inconvenant pour déstabiliser, perturber le jeu de l’adversaire, et la présentant comme son porte bonheur. Floyd défia Tsadok, devant tous ses hommes et autres pirates de Port-Péril, avec une rare effronterie (même pour lui-même). Il avait affirmé, insinué et enfumé tellement d’éléments dans un discours Floyderesque face à un tel auditoire que le demi-orc n’avait pas d’autre choix que d’accepter le défi ou de passer pour quelque chose qui n’était vraiment, mais alors vraiment pas de son goût au yeux de tout Port-Péril.

De mémoire d’hommes, entre toutes les parties de cartes qui eurent lieu dans les Entraves, celle qui se déroula toute la nuit entre Floyd Mac Hemp et Tsadok dent d’or fut classée dans le top 3 des plus épiques. A l’aube, Tsadok était fauché comme les blés, Floyd avait des couilles en or et il s’en fut avec son frère et les porteurs, laissant la un auditoire désemparé et se frottant crânes et derrières « qu’es ce qui avait bien pu se passer ? » : Bluff no jutsu - 3 ème arcane de Floyd-Sama.


Le roublard fila dare dare se réfugier sur le bateau la chope salée de son nouvel ami Pierce avec deux beaux cadeaux : deux beaux jeunes hommes payés pour satisfaire les moindres désirs du Capitaine. Floyd négocia un voyage pour Zeibo, non sans communiquer quelques tuyaux pour rentabiliser le voyage une fois dans la région qu’il connaissait plutôt bien.

Son demi-frère et lui se dirent adieu, Floyd remboursa la mise prêtée par Suneskit qui refusa les intérêts à cette somme gagnée.


J’aurais joie de profiter des plaisirs futurs auxquels mon cher frère m’inviteras à chacune de ses visites dans l’un de ses établissements

Suneskit reprenant l’apparence de Floyd s’en alla vers la Succube. Il attendit que le reste des officiers et le Capitaine revienne pour faire son rapport sur le fameux Harry Gon. Lorsqu’ils revinrent, ce fut pour donner les ordres de remonter l’ancre et faire gonfler les voiles comme jamais pour chasser un nain marchand et efféminé. Lorsqu’il demanda pourquoi cette poursuite, on lui répondit que c’était pour récupérer un caleçon, enfin tout du moins c’est ce qu’il entendit entre le vent et les cris des gaillards. Gaillards qui, après des heures de courses-poursuites furent décimés par le surnombre de leur proie. Le navire marchand coula, seul un canon abîmé fut récupéré avec le fameux caleçon. Lorsqu’il émit à voix haute un commentaire de surprise face à toutes les pertes essuyées par rapport au butin obtenu, on lui rétorqua à quelques mots prêts « Totally worth it ! ». Une obscure histoire d’objet héréditaire et Suneskit commença à se demander qu’es ce qui l’avait poussé à prendre la place de son frère, il ne voulait pas griller la couverture de Floyd avant qu’il ne se soit largement éloigné de Port-Péril et n’avait pu utiliser ses facultés druidiques pour mettre à mal l’équipage adverse à coup d’éclairs et boules de feu.

Yé sait quelque chose que tou ignole !

De retour à Port Péril, ce fut un Tsadok passablement énervé qui monta sur le ponton principal, sans invitations et avec tous ses hommes, réclamant qu’on lui livre Floyd Mac Hemp. Le goupil qui avait les sens plutôt bien développés, avait repéré le manège et il attendit que le demi-orc beuglait son nom avant de faire une entrée plutôt théâtrale dans son genre. Alors que Tsadok beuglait qu’on l’attrape, Suneskit esquissa un sourire plus que matois avant de rétorquer qu’il n’était pas Floyd. Tous les pirates se demandant qu’es ce que c’était que cette plaisanterie ou qui il était, le goupil répondit

En chacun de nous réside un Floyd, vous le savez ? Mais pour ce qui est de CE Floyd Mac Hemp là, le vrai le seul l’unique, alors je ne suis pas Floyd. Floyd est partit là ou des besoins pressants de son clergé requerrais ses services et nul ne saurait entraver servir les intérêts de Calistria dont je suis moi-même l’adorateur, à son service, et surtout l’un de ses représentants sur Golarion.

Ajoutant nonchalement

Mais je suppose que Tsadok, et surtout ce cher équipage voudrais savoir qui est ce type à l’apparence de Floyd ? Et bien je suis …

Jé SOUIS Lé CAPITAINE ! prend l’apparence de Dawg Iron

Suneskit ayant prit l’apparence de Dawg Iron baisse son pantalon subitement

Hééééééé mais c’est quoi ce miclo penis lààà ???!!! TCHUIP !

L’apparence de Dawg Iron laisse place à celle d’un des officiers

Non, en fait … je suis

Puis celle d’un autre, et d’un autre, tous les membres de l’équipage en fait, et parfois même ceux des hommes de Tsadok, avant de reprendre celle d’un être maigrichon et rachitique, presqu’en position fétale à même le sol

Gollum Gollum !

Enfin, il reprit le visage de Floyd

Comme vous le voyez à la réaction de cet enfant de salaud, Floyd n’a pas eu le temps de faire ses adieux à l’équipage, il m’a chargé de vous transmettre son aurevoir et je vais pour cela interpréter le psaume de Sainte Périnée, à la page 69 du livre des plaisirs.

Prrrrrrions, Prrrrrrrions,
Pillons la Déesse mes frères,
Et honorons vos soeurs.
Avec grâce et ard...et candeur
Car c'est d'un grand bonheur,
Et ça rentre comme dans ... une histoire !
De bon et gro... et beau s...aints !

Allelujah, Allelujah,
Allezleloupilya;
Me Suce...ssure les saaaaaiiinnnnnn...-te,
De notre beau cul...-te
Pour monter plus haut...;
Pour ...me... toucher plus haut
M'esbausdi... m’ébahir devant
Tant de volupt..de beauté

Hosahana,
Osel'anal,
Ose Hannah,
Me toucher par là.
Toi aussi viens là,
Me tâter plus bas.

Sors tes couverts mon frère,
Ce soir c'est grand festin
Allons distribuer des coups de rein...de vins

Mon cierge est allumé,
La cire prête à couler,
Pour cette immaculée
C'est l'heure de communier.


Merci à JBX et à son personnage Trichelieu, qui, Floyd a pas mal pompé (lol) sur le concept. En fait, a la base c'était un prêtre de Calistria que j'allais faire avant que le MJ ne me dise qu'il y en avait déjà un (javais pas vu alors j'ai opté pour un roublard)Si vous ne connaissez pas déjà la superbe et gratuite série audio reflet d'acide, un naheulbeulk-like-en-alexandrin-complètement déjanté et qui à crée son propre genre, c'est ici que cela se passe : http://www.refletsdacide.com/episodes/.

A la suite de quoi, Suneskit révéla que Tsadok s’était fait plumé au jeu par Floyd. Et l’équipage de la Succube désireux de bastons n’était pas prêt à laisser Tsadok à ses fins et d’emmener Suneskit. Le demi-orc qui de base était furax, fulminait désormais ; et encore le mot était un euphémisme ; il ordonna la mise aux fers de tout l’équipage de la Succube par la cinquantaine d’hommes qui l’accompagnait. Mais Suneskit s’avança, se rendant et promettant de donner des explications à l’équipage une fois libre.


Coucou tu veux voir ma queue ?

Dawg Iron et le reste des officiers allèrent plaider la cause de ce Floyd étrange auprès de Dindreann la haute prêtresse de Calistria de Port Péril. Dindreann accéda à la requête, désireuse d’avoir des explications également. Suneskit, même sans la présence de la zone de vérité placée par la prêtresse, ne se serait pas dérobé aux explications. Remerciant d’abord Dindreann, il lui révéla leur rencontre quelques années avant et sa identité d'emprunt alors.

Nous sommes quittes désormais.

Il révéla ses liens de parentés avec Floyd et expliqua que son demi-frère avait ses projets, concernant entre autre sa famille. Suneskit communiqua l’invitation orale pour les officiers dans l’un de ses futurs commerces, et la réduction de 20 % (valable à vie et sur chacun de leur passage) ainsi que le papier de réduction de 30% à Sshaksii (valable à vie, une seule utilisation, mais promesse future d’autre chose). Concernant sa propre nature, Suneskit révéla qu’il était un professeur enseignant dans l’église de Calistria de Cho-Tzu, c’était un druide et … lorsqu’il proposa de leur montrer sa longue queue touffue, excepté pour Sshaksii et Dindreann qui eurent toutes deux des réactions bien à elles, ils eurent tous un refus poli.

Non, non ça iras, merci.

Plaisanterie faite il révéla sa nature de Kitsune, la métamorphose opérant en une seconde, les yeux verts de Floyd changèrent pour des yeux dorés dans lesquelles une grande intelligence se lisait ; un magnifique pelage doré, presque luisant à la lumière. Il était plus mince, plus petit que Floyd mais d'une prestance fière et rayonnante; il paraissait également beaucoup plus posé sous cette forme que son demi-frère humain.

Oui il savait ce qu’était la vie sur un navire et il aimait ça, il avait même été conçu sur un navire, en pleine tempête. Ses motivations à prendre la place de Floyd étaient simples : il avait rencontré son frère pour la première fois quelques jours avant et était désireux de renouer avec sa famille paternelle ; une mission en provenance de Jathal requérait la présence de Floyd et de l’appui d’un navire pirate ; enfin, il avait laissé son bureau car son but dans la vie était d’incarner la Duperie de Calistria dans tout Golarion. Quoi de mieux qu’un navire pirate pour les entraves ?

Il alla serrer la paluche de Maël qui affirmait être le fils de Besmara dans cette zone de vérité.


Enchanté Maël, Fils de Besmara, je suis Suneskit Mac Hemp, incarnation de la duperie de la Douce Piqûre sur Golarion.

Alors que les officiers délibéraient pour savoir s’ils acceptaient la candidature de ce Floyd-like, et que chacuns profitait de la zone de vérité pour poser leurs questions aux autres officiers (avec +19 en bluff, Suneskit sauras persuader tout le reste des officiers que Lars à en fait avoué officiellement qu’il aimait feu coc…Cog l’écarlate((et puis Lars lui-même !Smile)) Suneskit se posait sincèrement des questions : comment, avec la décimation de leurs troupes, pouvaient-ils hésiter sur sa candidature alors qu’il avait bluffé tout l’équipage depuis quelques jours ? Avaient-ils conscience que l’église de Calistria disposait probablement du réseau d’informations le plus efficace de tout Golarion ? Qu’un druide était capable de faire couler un navire juste en claquant des doigts ?

Suneskit refusa net la demande pécuniaire de remboursement, le soit disant code de la piraterie ne précisait clairement que ce qui se passait sur le navire regardait le Capitaine, mais ce qui se passait à terre ne regardait personne d’autre que la personne concernée.

En revanche, il accepta la période d’essai avec un sourire cynique. Si c’était pour ses compétences, il avait sut prendre la place d’un officier chevronné durant quelques jours. Si c’était pour une question de confiance, un jour, un mois ou des années ne suffiraient jamais : c’était des pirates après tout bordel de merde, attirés par l’appât du gain et la confiance était somme toute quelque chose de précaire ! Qui plus est, deux des épreuves de sélection d’un navire libre ne consistait-elle pas à mentir à outrance ?

Ils verraient bien leurs erreurs.

Avant de partir pour la taverne de Miss Bonvent, Suneskit griffonna une note à l’intention de Dindreann, la remerciant une nouvelle fois et proposant de terminer leur conversation là ou elle avait été laissée en suspens quelques années plus tôt …

La mission confiée par le Capitaine Bonvent nécessitait des troupes. Suneskit proposa ses services.


Tu es bon recruteur toi ?

Lui demanda Dawg-Iron

Bien sûr Capitaine, c’est ce que je m’échine à vous expliquer depuis tout à l’heure : je peux faire avaler n’importe quoi à n’importe qui, de manière figurée ou appliquée. Si j’annonce qu tu es Dawg Iron, le nouveau messie pirate venu pour piller les riches et tout garder pour sois, haut et fort ici et maintenant ; il vas y avoir du monde qui vas se bousculer au portillon.

Sans attendre son reste, le nouveau Mac Hemp du navire annonça dans la salle les prophéties du grand prophète Ramen qui annonçait la venue de la Succube. Dans une autre taverne il inventa des histoires tellement alambiquées que c'était forcément vrai. Et en fin de soirée, lorsque l'alcool fit perdre toutes notions à Suneskit; oubliant la sa sagesse et raisonnabilité (mais bon en même temps à cette heure tout le monde est tellement déchiré que c'est d'autant plus crédible), il prit l'apparence de Kedrak Poigne d'Os pour enjoindre ces stupides mortels à rejoindre illico presto l'équipage de la Succube sous peines terribles.

  • Bluff 1 : 1d20+19 donne [16] + 19 = 35
  • Bluff 2 : 1d20+19 donne [17] + 19 = 36
  • Bluff 3 : 1d20+19 donne [14] + 19 = 33

" - Come to the dark side, we have candy
- Yes, but do you have cofee ?
- Sure we have coffee, hmm, how do you take it ?
- Black, like my soul
- Wooooh ! "

¥ + Ninji = <3
thanks 2 utilisateur ont remercié Bapt-Man pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET