Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

10 Pages«<8910
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Lematou  
#181 Envoyé le : vendredi 22 septembre 2017 10:55:30(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

76 / 79

Force Ward

15 / 15
Nedjemibrê sourit, presque malicieusement, à Célestin, d'un air de dire : "aucune importance, vraiment". Puis, l'homme à la peau d'ébène répondit au jeune homme : « Je m'excuse, Célestin : loin de moi l'idée de vous prendre pour des gens stupides. Je vous remercie pour vos conseils ; et j'espère bien que le Prince tiendra parole. C'est pour cela que je suis encore ici : j'ai fait le choix de la loyauté. Comme je vous l'ai dit, seule une demande malfaisante du Prince romprait notre accord et provoquerait ma fuite. Je suis au service du Prince depuis un an et il n'a jamais exigé de moi de tels services. Aussi, je suis plutôt confiant. Et puis... »

Nedjemibrê se rapprocha de Célestin et ajouta, sur le ton de la confidence, presque chuchotant mais suffisamment fort pour qu'Alia entende également : « À vrai dire, depuis que le Prince s'intéresse à la Princesse, il s'est adouci. Il aime à faire preuve de générosité, plus qu'à son habitude - et, bien sûr, que cela se sache. Comme il a annoncé devant elle qu'il me rendrait ma liberté un jour, il ne peut plus revenir sur sa parole sans perdre la face - et la confiance de la Princesse qu'il désire tant obtenir. »

Nedjemibrê, écarquillant les yeux, se retourna vers Alia. Qu'avait-elle dit là ? C'était trop spontané pour être autre chose que des paroles de convenance... Et en même temps, l'homme à la peau d'ébène la crut. Oh, bien sûr, il lui avait toujours été difficile de percer l'âme humaine et nombreuses étaient les paroles qui l'avaient berné. Mais à chaque fois, Nedjemibrê, d'une nature candide, ne pouvait s'empêcher d'être confiant. Le serment, peut-être irréfléchi mais prononcé avec conviction, de la danseuse avait déstabilisé l'homme à la peau d'ébène...

Nedjemibrê repris pourtant bien vite son masque statuaire aux traits trop parfaits. Il remercia Alia d'une demie-réverence, la main sur le cœur, et lui conta un peu de son histoire : « Cela fait seize années que j'ai perdu ma liberté, passant de maître en maître... À l'époque, je ne savais pas parler au Chihili comme je sais le faire à présent. Et quand bien même : j'ai été vendu pour sauver de la ruine la tribu des badawis qui m'avait accueilli. Aussi, je me serais laissé faire ; parce que je leur devais la vie. »

Puis il ajouta, le plus sobrement qu'il pu, camouflant ses émotions : « Votre offre m'a fait chaud au cœur, Alia : je vous en remercie. Avec votre permission, Célestin, à moins que vous n'ayez besoin de moi cet après-midi, je vais également prendre congé. Nous nous retrouvons ce soir ? »

Une fois la question de l'heure des retrouvailles réglées, Nedjemibrê se dirigea vers la sortie. Juste avant de passer les portes du palais donnant dans la rue, il disparut. L'homme à la peau d'ébène préférait se déplacer incognito en ville. Surtout après avoir été impliqué dans le genre d'évènement comme celui qui avait eu lieu quelques heures auparavant, et attirait immanquablement l'attention.


Offline UrShulgi  
#182 Envoyé le : samedi 23 septembre 2017 14:43:42(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
1er et 2ème Érastus 4709, Vers la Voûte Céleste.


Le groupe s'éparpilla pour passer l'après-midi, Célestin et Jyll, qui avait été d'un silence de plomb face à la joute verbale, Nemlak avec le prince et Nedjemibré pour prévoir le développement du Pesh, Alia et Bhaal au marché.
Le repas du soir fut plus détendu, la table entière, où figurait pour la première fois Nedjemibré, évita les sujets à discorde. On discuta des travaux à la porte nord de la ville, de la suite de Kelmarane et des travaux à faire, de la cérémonie passée pour la libération d'Alia et Bhaal, et de la fraîcheur du lieu amenée par la magie des Maîtres.

Au lendemain matin, on pouvait voir l'harmonie émotionnelle entre Almah, Jawad et Jyll, aucun ne semblait vraiment heureux et serein de les voir partir, mais aujourd'hui, le livre de Célestin se devait d'ouvrir un nouveau chapitre.
Armés pour affronter aussi bien le désert que d'hypothétiques rencontres animales ou monstrueuses (gnolls inclus).

Quitter la ville fut rapide à une heure si matinale. La chaleur était loin d'être accablante, et les quatre premières heures de marche furent soutenues, Bhaal prenant les devants pour tracer en évitant les zones qui lui semblaient les plus propices au danger et à la rencontre prédatrice. Était-ce sa capacité à sentir la bestialité des êtres, la fortune ou l'aura invisible de pouvoir qui les animait qui leur fit éviter tant d'embûches? Nul le ne savait avec certitude mais la dernière heure de voyage fut un calvaire qui contrebalançait le quatuor passé. Le temps, le climat, comme mus par une frontière indiscernable et sans forme, s'obscurcissaient, et l'endroit devenait froid (au standard du Katapesh), le sable laissait progressivement place à la roche, et les vents hurlaient de plus en plus fort, comme pour avertir les voyageurs de rebrousser chemin.

Avançant plus prudemment, ils purent discerner au loin l'objet de leur périple : un bâtiment en légère pente, usé par le temps et par le temps, mais gardant toute son imposante prestance. La coupole immense était en partie détruite, laissant passer le vent hurleur, tandis que les statues avaient été fendues, et les bannières rouges de l'époque flottaient encore, partiellement déchirées. Les portes principales, hautes comme plusieurs hommes semblaient grande ouvertes.



De là, une silhouette montée à cheval semblait s'approcher d'eux au galop. Armes en main, ils l'attendirent, constatant à quelques dizaines de mètres de là qu'ils avaient à faire à une cavalière.
La femme descendit du cheval, qui, pour les connaisseurs, était à n'en point douter une belle et coûteuse bête. La femme, petite, voilée de variante de mauves et de violets, ne semblait pas armée, mais son regard était noir comme la nuit. Sa voix en revanche était d'une sensualité de soie.



«  Que faites vous ici étrangers? Ce n'est pas une région à parcourir sans invitation. »

Modifié par un utilisateur samedi 23 septembre 2017 14:44:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
thanks 1 utilisateur a remercié UrShulgi pour l'utilité de ce message.
Offline Guigui.  
#183 Envoyé le : dimanche 24 septembre 2017 18:04:24(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 16/16
CA : 21 | C : 14 | D : 19
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

66 / 66


Si l'on avait pu craindre une ambiance un peu lourde suite à l'esclandre du déjeuner, le dîner et la soirée furent au contraire agréables et détendus. Quel que fut le rôle d'Alia dans le changement de comportement de son bouillant fiancé, celui-ci était spectaculaire. Sans être aussi enjoué et jovial que dans ses meilleurs jours, il était redevenu calme et cordial. Il ne chercha pas particulièrement à discuter avec Nedjémibrê, mais il ne l'ignora pas et lui répondit aimablement lorsque l'homme à la peau d'ébène lui adressait la parole.

L'après-dîner fut aussi l'occasion de la distribution du produit de la vente du butin de la Source Unique, les quatre libérateurs de Kelmarane se retrouvant plus riches de quelques milliers de pièces d'or, nettement moins cependant pour les deux planaires qui avaient profité de leur visite à la Carapace Dorée pour s'offrir de nouvelles armures en mithral.

Bhaal était tellement heureux de son acquisition - et de la faire admirer - qu'il hésita même à l'ôter pour dîner. A vrai dire, sa nouvelle cuirasse semblait particulièrement légère et souple et lui allait à merveille, l'alliance de couleurs entre l'argenté de l'armure, le rouge de sa peau et le noir de la cape que Célestin lui avait confectionnée recevant l'approbation enthousiaste du maître tailleur lui-même.



Le voyage du lendemain, entamé dès l'aube pour éviter les grosses chaleurs, fut pour Bhaal l'occasion de mettre en pratique les connaissances apprises auprès de Khem, et il s'y appliqua d'autant mieux qu'il mettait un point d'honneur à mener ses compagnons à bon port, comme s'ils étaient sous sa responsabilité.

Profitant de sa foulée supérieure, il partit fréquemment en tête pour observer le désert, repérer la piste et s'assurer qu'aucune forme de vie hostile de croisait dans le secteur. A ceux qui le connaissaient bien et avaient l'habitude de marcher avec lui, il apparut bien plus rapide et mobile qu'il ne l'était auparavant, encombré par la lourde armure de Kardswann.

Mais que ce fut par habileté ou par chance, le géant rouge sut trouver son chemin dans les étendues sablonneuses et éviter les pièges du désert.



Lorsque enfin ils arrivèrent en vue de leur destination sous des rafales de vent inhabituellement froids, ils distinguèrent un cavalier qui venait à leur rencontre et stoppèrent leur marche pour l'attendre. Bhaal se plaça devant, sa bardiche à la main, de façon à faire écran entre ses compagnons et la femme qui les hélait. Il ne dit rien, préférant laisser Célestin informer la cavalière des raisons de leur venue, mais ne la quitta pas des yeux, prêt à bondir au moindre signe de coup tordu.

Modifié par un utilisateur lundi 25 septembre 2017 08:08:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#184 Envoyé le : dimanche 24 septembre 2017 23:17:16(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Le jeune artisan avait passé le reste de l'après-midi à terminer le bandeau sur lequel il travaillait. Il avait opté pour un tissu bleu nuit brodé d'or, en l'honneur de sa déesse, déposé en une fine lanière d'environ deux centimètres autour de son crâne. Parmi les broderies apparaissaient évidemment une colombe et un soleil sur le devant, tandis que le reste étaient simplement des fils d'or déliés.

Lorsqu'il eut apporté les dernières retouches magiques, l'heure du repas était arrivé. Il rangeant soigneusement ses affaires, se lava les mains, et descendit.

Aussi surprenant que cela fût, ils passèrent un agréable moment de détente. Lorsque Bhaal répondit à Nedjemibrê, Célestin ne put se retenir d'adresser un sourire amusé à Alia, accompagné d'un léger signe de tête signifiant à la fois "merci" et "bravo". Car, il en était certain, ce revirement d'attitude ne pouvait qu'être de son fait.

Il n s'attarda pas à la fin du repas. Il tenait à vérifier que toutes ses affaires étaient prêtes et en ordre pour le lendemain, et surtout, il tenait à passer un peu de temps avec sa dulcinée. Il lui avait expliqué la situation, et souhaitait qu'elle veille sur Almah en son absence. Du moins, c'était la première version qu'il lui donna, mais il dût rapidement lui donner la véritable raison de son refus qu'elle l'accompagne : il ne savait pas comment réagiraient Pryia Akashite et ses maîtres, et il ne tenait pas à la mettre en danger, bien que cette fois-ci, Nemlak ne les accompagnaient pas, ce qui était un grand soulagement pour lui au vu de son inefficacité lors de la précédente affaire.

Il se coucha avec une certaine appréhension quant au déroulement de la journée du lendemain. Une fois de plus, ils plongeaient dans l'inconnu et les méandres de Katapesh. Jyll serrée tout contre lui, il s'endormit...



Le lendemain, le début du voyage se passa étonnamment bien. Il connaissait de réputation les dangers du désert, et le chemin de leur destination ne paraissait pas être des plus sûrs. Et pourtant, tout allait bien. Du moins, jusqu'à ce que le vent rafraîchisse et que la luminosité baisse. L'endroit avait quelque chose d'inquiétant, forçant Célestin et Agathe à redoubler de vigilance malgré eux, même s'il se sentait plutôt rassuré par la présence de ses deux amis en tenue de mithral. Il repensa rapidement à la veille, lorsque Bhaal, tout fier, était venu lui présenter son achat. Le soucis de son apparence était encore une chose sur laquelle il avait évolué, et cette pensée lui arracha un sourire alors que ses yeux se posaient sur son ami.

Puis l'ancien temple de Sarenrae apparut au loin. Il devinait qu'il avait été autrefois majestueux, mais aujourd'hui, battu par les vents, il n'en restait qu'une impression d'immense gâchis.

Enfin, la bâtisse donna signe de vie alors qu'un cavalier venait vers eux. Sur leurs gardes, ses compagnons et lui-même s'avancèrent lentement, et s'arrêtèrent à distance de voix du cavalier, qui se révéla être une femme.

« Bonjour à vous, cavalière ! » Les vents hurlants l'obligeaient à parler si fort qu'il avait presque l'impression de hurler. « Je vous prie de nous excuser si notre présence vous importune. Je souhaite simplement contacter une personne, et j'ai ouïe dire que je pourrais la trouver ici. Cette personne se nomme Pryia Akashite. Pouvez-vous me confirmer sa présence, ou me dire où la trouver ? »

  • Diplomatie : 1d20+10 donne [14] + 10 = 24
  • Psychologie : 1d20+12 donne [16] + 12 = 28

Modifié par un utilisateur lundi 25 septembre 2017 19:25:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lyana  
#185 Envoyé le : lundi 25 septembre 2017 00:00:41(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 20 (C15,D15)
Ref+9* Vig+5* Vol+6*
Représentation : 15/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 3/4
Sorts 2 : 3/4

53 / 58

Alia ne pouvait s'empêcher de sourire en regardant Bhaal parler avec bonne humeur pendant le repas. On était loin de l'esclandre de leur retour des Délices, et comme il l'avait promis il fit des efforts et fut cordial avec Nedjemibrê. Lorsqu'elle croisa le regard rieur et complice de Célestin, elle prit un air innocent. En pure perte.
Son sourire s'accentua et devint attendri alors qu'elle repensait à leur visite chez l'armurier. Bhaal admirait les cuirasses et autre chemise de maille avec l'air d'un enfant à qui on avait fait un cadeau et lorsqu'il essaya sa cuirasse, des étoiles apparurent dans ses yeux. Elle devait reconnaître qu'il avait fière allure ainsi équipé et elle se réjouissait de son bonheur.



Le lendemain, bien avant l'aube, Alia fut la première à se lever afin de se préparer pour leur longue route. Allongée à moitié sur le corps de Bhaal, Alia avait passé une nouvelle fois la majeure partie de la nuit les yeux grand ouvert à scruter les ténèbres, le sommeil refusant toujours de venir.
Ne voulant pas inquiéter Bhaal outre mesure, elle fit usage de magie pour effacer les cernes qui assombrissaient ses yeux et la fatigue de son visage et se prépara pour un périple dans le désert.



Emmitouflée dans sa tenue crème qui la recouvrait entièrement en ne laissant qu'apparaitre ses yeux, Alia regarda l'inconnue s'approcher d'eux la main sur la garde de Tempête. Pendant que Célestin parlait, elle s'avança pour se mettre à hauteur de Bhaal, prête à agir au moindre problème.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Lematou  
#186 Envoyé le : lundi 25 septembre 2017 16:11:18(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

79 / 79

Force Ward

15 / 15
Nedjemibrê, apprécia l'ambiance plus détendue du dîner. Il n'était pas d'un naturel extraverti, aussi ne se lança-t-il pas dans de grands discours, mais il participa à sa manière, racontant une ou deux anecdotes divertissantes, tirées du temps où il était l'esclave de la femme d'un riche marchand de Katapesh. L'énorme femme (dont Nedjemibrê, par tact, tût le nom), trimballant son esclave de compagnie comme on arbore une médaille - espérant démontrer par là sa valeur personnelle, cherchait à briller dans le monde. Mais son manque de jugeote et de manières, soutenus par une incroyable estime d'elle-même et une paresse mentale à nulle autre pareille, la rendaient régulièrement ridicule.

À la fin du repas, Nedjemibrê proposa - et servit à qui le voulait bien - du thé à la menthe, humblement, à la manière des badawis, levant bien haut la théière pour développer les arômes du breuvage. Il but son thé brûlant en silence, se préparant par ce rituel au voyage du lendemain...



La courte traversée du désert se déroula sans encombres. Nedjemibrê marcha tout le long d'un pas si égal qu'on aurait dit un métronome, comme les badawis le lui avaient appris. Pendant le trajet, Nedjemibrê parla peu ; économiser son souffle, se fatiguer le moins possible... Il s'amusa - sans rien en montrer - des aller et venus du gladiateur, qui mettait un point d'honneur à surveiller la bonne marche du troupeau, tel un chien de berger.



Sans que l'homme à la peau d'ébène sut vraiment pourquoi, l'étrange ruine qu'ils aperçurent au loin lui fit immédiatement penser à une sépulture. Ce bâtiment de pierre, massif, ostentatoire, usé par le vent et perdu au beau milieu du désert, à l'écart de la civilisation... Cela lui rappelait quelque chose, de manière diffuse, sans qu'il put mettre le doigt dessus... Nedjemibrê en conçut aussitôt un certain malaise.

Malaise diffus, et toujours présent, lorsqu'on vint à leur rencontre. Nedjemibrê se fit la réflexion qu'un émissaire, pour venir seul et désarmé, devait soit être sacrifiable, soit suffisamment puissant pour n'avoir rien à craindre d'un groupe d’importuns. Au cas où sa seconde hypothèse serait la bonne, Nedjemibrê observa minutieusement* la femme, tout en jouant avec des pièces de cuivre, qu'il faisaient passer entre ses doigts...

*Si la femme n'est pas armée, Nedjemibrê essaie de repérer des objets signifiants, comme une sacoche à composantes ou un symbole religieux - ou un faux pli qui pourrait indiqué une arme dissimulée.

Modifié par un utilisateur lundi 25 septembre 2017 16:14:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#187 Envoyé le : lundi 25 septembre 2017 19:15:54(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
La cavalière dévisagea chacun un long moment, amenant encore un peu de tension alors qu'au loin, un éclair claquait derrière elle, surprenant tout le monde alors que le vent changeait de direction.


«  Je peux vous confirmer sa présence, mais personne ici n'a le droit de communiquer avec des étrangers sans l'accord du seigneur Vlausta. Si vous pouvez patienter, je peux aller lui en toucher un mot. »

Message secret pour Lematou :
...


Message secret pour Vaidaick :
...

Modifié par un utilisateur mardi 26 septembre 2017 00:24:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#188 Envoyé le : lundi 25 septembre 2017 19:42:21(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Célestin s'inclina légèrement en signe de remerciement, un léger sourire aux lèvres. « Très bien, je comprends. Je suis prêt à attendre que le seigneur Vlausta donne son accord. Veuillez lui expliquer que je ne lui emprunterai dame Akashite que le temps d'une discussion, s'il s'inquiète de la durée de son absence. Quant à cette dame, elle sera sûrement intéressée de savoir que je la récompenserai du temps qu'elle voudra bien me consacrer. » termina-t-il en la regardant dans les yeux, comme si cette phrase lui était directement destinée.
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline UrShulgi  
#189 Envoyé le : lundi 25 septembre 2017 20:00:51(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
La dame se tut, comme si les mots de Célestin mettait un temps atrocement long à faire leur chemin jusqu'à elle. Le vent paraissait se calmer.


«  Faisons ainsi. »

dit-elle en se remettant sans élan en selle avec une facilité déconcertante. Elle fit cabrer son cheval avant de reprendre la route en sens inverse sur quelques pas avant de l'arrêter à nouveau. Sans se tourner complètement, elle ajouta



«  Et qui dois-je annoncer? »

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#190 Envoyé le : mardi 26 septembre 2017 00:34:07(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Toujours souriant aimablement, il lui répondit : « Célestin. » Il laissa le temps à l'information d'arriver, puis rajouta : « Je suppose que je devrai me contenter de vous appeler "cavalière"...? »
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Lematou  
#191 Envoyé le : mardi 26 septembre 2017 09:33:12(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

79 / 79

Force Ward

15 / 15
Nedjemibrê n'aimait décidément pas les lieux... Cette impression de se trouver face à une tombe monumentale, habitée qui plus est. Ce ciel changeant, comme courroucé par leur présence... Cette envoyée, peu amène...

Pendant l'échange entre Célestin et l'envoyée, Nedjemibrê resta immobile telle une pierre, si ce n'étaient ses doigts qui jonglaient habilement avec quelques pièces de cuivre. Une fois la femme à quelques distances, Nedjemibrê souffla à ses compagnons, de sa voix calme et grave : « Je ne sais pas ce qui lie votre lignée à ces gens - ou ces lieux, Célestin, mais je vous enjoins à redoubler de prudence... Il y a de la magie dans l'air ; et, pour ce que j'ai eu affaire à eux, les magiciens sont des gens fourbes... La femme porte certainement une baguette, de celle qu'on utilise pour lancer des sorts. Et je présume que si elle mets un tel temps à répondre, c'est sans doute qu'elle communique avec quelqu'un... Quelqu'un qui nous a vu - ou senti - venir de loin. Et alors, quel besoin d'y retourner, comme si elle devait parler à quelqu'un face à face ? »

« Je n'aime pas ces lieux... عين سيئة !* L'Isefet** est à l'oeuvre, ici. Cet orage n'a rien de naturel et l'endroit semble maudit... Peut-être depuis très longtemps... »

*Osirion :

**Isefet :

Modifié par un utilisateur mardi 26 septembre 2017 09:56:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#192 Envoyé le : mardi 26 septembre 2017 17:09:52(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,520
La femme pouffa sous son voile bien distinctement malgré le vent encore présent, et reprit le route après avoir répondu


«  Vous pouvez m'appeler Dame Akashite. »



Le temps parut atrocement long, la peur de voir débarquer une armada, ou un piège se refermer, grandissait alors que l'attente s'allongeait. Les vents se calmaient pour n'être que murmures semblables à celui du souffle qui s'infiltrait dans les parois d'une bâtisse. La luminosité montait d'un cran, comme à la fin d'un violent orage, mais l'endroit n'en semblait pas moins désert et dérangeant. Si les environs avaient toujours été ainsi, il n'était pas étonnant que l'Église de Sarenrae ait fini par déserter le lieu faute de fidèles ou de moyens.

De la porte assez grande pour accueillir un géant sortit une silhouette approchant au galop, qu'ils reconnurent rapidement comme étant la même (ou à défaut, une parfaite copie) que celle qui venait de les quitter. Elle ralentit fortement à une quinzaine de pas d'eux, approchant lentement, s'arrêtant juste devant Célestin, regardant attentivement chacun de ceux qui semblaient avoir la main sur l'arme, et plus encore sur celui qui semblait ne rien faire. Elle se baissa délicatement, sortant dans un geste gracieux d'une extrême lenteur un parchemin doté d'un sceau de cire vermeille affublé d'une lettre V dont la branche gauche continuait en corps serpentin, faisant le tour de la lettre pour finir sur une tête draconique qui lui passait par-dessus.


«  Le Seigneur Vlausta vous invite à une réception qu'il organisera dans deux jours, en début de soirée, vous, et ceux qui sont présents ici. Vous êtes bien évidemment conviés à vous y reposer jusqu'au lendemain, il serait plus imprudent encore de partir en pleine nuit que de vous rendre ici comme vous l'avez fait. »

Il me faudra la réponse avant que vous ne partiez, à moins que vous ne puissiez vous assurer de nous faire parvenir une réponse d'ici demain.

Message secret pour Vaidaick :
...




Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Offline vaidaick  
#193 Envoyé le : mardi 26 septembre 2017 22:24:21(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Le sourire de Célestin s'élargit à la réponse de la cavalière. Il avait compris de qui il s'agissait, mais il voulait lui laisser croire qu'il était dupe.

Il hocha la tête aux remarques de Nedjemibrê. « Je sais ce qui me lie à cette femme. En revanche, ce qui me lie au seigneur Vlausta, je l'ignore. »

Il jeta un regard en coin à Bhaal en souriant. « J'en connais un autre qui disait ne pas aimer les magiciens. Mais tous ne sont pas fourbes, faux ou fous. »

Il attendit avec une certaine appréhension que dame Akashite daigne revenir. Les lieux avaient quelque chose d'effrayant. Pourquoi les sarenites avaient-ils décidé de construire leur temple ici, si loin de toute agglomération ? Plus pour passer le temps que pour avoir de vraies réponses, il essaya de se remémorer tout ce qu'il avait pu apprendre sur les raisons des emplacements des temples, et plus particulièrement celui-ci.

  • Connaissance religion : 1d20+14 donne [2] + 14 = 16


Perdu dans sa méditation, il n'aperçut pas de suite la silhouette galopante, et ce n'est que l'agitation de ses compagnons qui le sortirent de sa torpeur. Il regarda dame Akashite arriver et réajusta machinalement sa coiffure balayée par les vents, et ses vêtements poussiéreux et froissés. Tendant la main, il prit le parchemin.

« Je lui suis gré de son invitation, mais c'était surtout avec vous que j'aurais aimé discuter. J'espère qu'il ne nous accaparera pas toute la soirée à votre détriment. » sourit-il en décachetant la missive.

Il la parcourut rapidement, habitué à saisir en un bref coup d'œil la globalité de son contenu, et son sourire s'effaça, laissant place à une barre de rides sur son front indiquant pour qui le connaissait son anxiété. Il se reprit rapidement, mais pas assez pour que ça passe inaperçu pour quiconque. « Quel heureux hasard... » murmura-t-il, visiblement perturbé. Il reprit de façon plus intelligible. « Ce sera un honneur que d'accepter l'invitation du seigneur Vlausta, madame. Nous serons là sans faute dans deux jours, en début de soirée, soyez-en assurée. Veuillez le remercier chaleureusement pour son invitation, et dîtes-lui que je compte bien vous y trouver également. »

Il la salua d'un signe de tête, et fit signe à ses compagnons qu'il était temps de rentrer à Kelmarane.
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Guigui.  
#194 Envoyé le : mercredi 27 septembre 2017 07:56:51(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 6,862

Bhaal
rage berserk : 16/16
CA : 21 | C : 14 | D : 19
réf:+5 | vig:+8 | vol:+6

66 / 66


Une fois la conversation engagée avec la cavalière, Bhaal s'était rapidement détendu, enroulant sa cape autour de lui pour se protéger du froid et patientant debout, le bras négligemment posé sur le fer de sa bardiche dont il avait planté le manche dans le sol.

« Tous ne sont pas fourbes ou fous, en effet, » répondit-il à Célestin en observant la silhouette de la femme s'éloigner vers la bâtisse monumentale battue par les vents, « j'en connais un qui ne l'est pas. » Après un instant, il ajouta : « un, et un seul. »

« Mais je suis d'accord avec l'homme-statue, » reprit-il en se retournant vers ses compagnons et Célestin en particulier, « il y a quelque chose qui pue ici. Si cet endroit était autrefois la maison de ta déesse, mon biquet, elle l'a abandonnée depuis longtemps. »




Une fois la cavalière revenue, son nom connu et le message de son seigneur transmis, Célestin lui fit une réponse de circonstance et chacun rebroussa chemin.

Une fois de nouveau seuls, Bhaal regarda Célestin, interloqué. « Quoi, c'est tout ? On a fait tout ce chemin juste pour une invitation à un bal à la con et un parchemin ? Qu'est-ce que ça dit d'ailleurs ? T'as l'air bizarre ? »

Modifié par un utilisateur mercredi 27 septembre 2017 09:09:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#195 Envoyé le : mercredi 27 septembre 2017 08:20:30(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,492

Alia
CA 20 (C15,D15)
Ref+9* Vig+5* Vol+6*
Représentation : 15/17
Glitterdust : 1/1
Sorts 1 : 3/4
Sorts 2 : 3/4

53 / 58

Pendant tout le cérémoniel de présentation entre Célestin et Dame Akashite, Alia resta impassible, la main toujours sur la garde de Tempête, d'un immobilisme que n'aurait pas renié Nedjemibrê.
Elle se contenta de hocher la tête lorsque celui-ci averti Célestin, le lieux ne lui plaisait vraiment pas non plus, il y avait quelque chose qui émanait de cet ancien temple de corrompu et de totalement mauvais.

Lorsqu'ils repartirent, l'invitation dans les affaires du sarénite, Bhaal la devança en posant la question qui lui brulait les lèvres depuis que Célestin avait ouvert le parchemin, qu'y avait-il dedans pour le perturber ainsi ?
Elle scruta son ami en attendant sa réponse, cherchant à savoir ce qui le mettait si mal à l'aise et de quel heureux hasard il avait parlé.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Lematou  
#196 Envoyé le : mercredi 27 septembre 2017 10:02:45(UTC)
Lematou
Rang : Habitué
Inscrit le : 01/02/2016(UTC)
Messages : 214

Nedjemibrê
Chihili

Classe d'Armure 20
Contact 15 / Surpris 15
réf+11 vig+11 vol+7
INTERNAL BUFFER 1/1
BURN 3/8
Tempestaire

Points de Vie

79 / 79

Force Ward

15 / 15
Nedjemibrê ne cilla pas lorsque la femme voilée le dévisagea ostensiblement ; il continua simplement de jouer avec ses pièces, rendant à la dénommée Dame Akashite son regard inquisiteur. Célestin semblait satisfait du résultat de l'entrevue. Vraiment satisfait ? Pas tout à fait : le contenu de la missive semblait l'avoir troublé...

Pour Nedjemibrê, ce rendez-vous avait tout les atours d'un piège grossier. Malheureusement, si grossier qu'il soit, il allait être impossible d'y échapper et Célestin allait devoir s'y jeter. Et eux avec... Ce Vlausta avait assurément les bonnes cartes dans sa main... La partie s'annonçait délicate - et dangereuse.

Silencieux au retour comme à l'aller, l'homme à la peau d'ébène tendit l'oreille lorsque Bhaal posa les questions que Nedjemibrê n'osait poser lui-même. À la façon dont Alia regardait Célestin, il n'était assurément pas le seul ; trois paires d'yeux curieux fixaient le jeune homme au caftan blanc brodé d'or...


Offline vaidaick  
#197 Envoyé le : mercredi 27 septembre 2017 12:18:06(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

CELESTIN
CA : 12 (C12, D10)
REF +4 VIG +4 VOL +5

46 / 46
Célestin ne put s'empêcher de regarder en arrière en repartant. La silhouette de celle qu'il était venu rencontrer s'estompait déjà, minuscule au milieu de la porte de l'immense temple ancienne dédié à Sarenrae.

Ils s'éloignèrent des lieux, retournant vers Kelmarane. Sa mine déconfite ne manqua pas d'inquiéter ses compagnons, et Bhaal le premier posa la question fatidique. Avait-il le droit d'emmener ses amis et le serviteur du prince à un rendez-vous qui allait s'avérer certainement très dangereux ? Quel rapport Vlausta avait-il avec lui, ou sa famille, pour s'y intéresser ainsi ?

Célestin tourna un regard inquiet vers Bhaal. « Une invitation à un bal à la con... » Il émit un léger sourire qui ne trompait personne. « Si ce n'était que ça, ce serait plutôt approximativement ce que j'avais espéré, et tout irait bien. »

Il ressortit le parchemin, le déplia, et le lut à haute voix pour ses compagnons.

Cher Célestin,

Cela fait bien longtemps que je désespère de vous retrouver, et d'avoir votre intérêt. J'ai cru retrouver votre trace à Solku mais vous étiez parti alors, vers la mort à Kelmarane. C'est une joie de vous savoir toujours en vie. Je serai heureux de vous avoir à ma table dans deux jours, pour le souper, ainsi que vos compagnons. La route comme la région est dangereuse, et comme vous le savez sûrement déjà, j'aime à en jouer. Malgré ce petit plaisir quelque peu sadique, je désapprouverais fortement qu'il vous arrive quelque chose en route, et vous invite donc à vous munir de Khamsa de jade pour votre prochain séjour. Je vous en rembourserai le prix dès votre arrivée.

Skahl Vlausta


Il dévisagea tour à tour ses amis et Nedjemibrê. « Ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais... Et s'il a mis tant d'énergie à me retrouver, je ne suis pas sûr que ça augure quelque chose de bon... »

Modifié par un utilisateur mercredi 27 septembre 2017 12:24:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
10 Pages«<8910
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET