Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages12>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Septimus-  
#1 Envoyé le : lundi 19 août 2019 14:55:53(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

Le groupe reprend donc sa route après leur victoire contre une paire de trolls. Il semble le jour où ils ont décidé de partir sur le cairn aux murmures en quête d'aventures et de richesses. Au final, ils auront trouvé l'un et l'autre, mais elles sont arrivés avec des soucis. Les réponses semblaient être accessibles à Greyhawk, en la personne du sage Eligos. Ils avaient aussi d'autres objectifs en tête, comme par exemple découvrir, enfin, un endroit plus gai et bougeant que la sombre bourgade de Lac Diamant.

Deux jours après la rencontre avec les trolls, le groupe passe devant les tours triples du fameux Chateau Greyhawk. Ce château, d'après les légendes qui ont baigné les enfances des aventuriers, aurait été construit par l'archimage Zagig, alors maire de Greyhawk, il y de nombreuses générations. Désormais en ruine depuis l'ascension de Zagyg en tant que divinité, il est connu pour abriter de nombreux monstres, mais aussi de nombreux trésors. Peut-être ce château pourrait être intéressant à visiter un de ces jours. Ou pas.


Le lendemain, le petit groupe arrive en vue de la porte nord de la métropole. Cela a d'abord commencé par une odeur acre et prenante, celle de dizaines de milliers d'humanoïdes vivant au même endroit, ainsi que les activités industrielles allant de pair, en particulier la tannerie. Puis un brouhaha constant, bien avant que la porte en tant que telle soit visible. Alors qu'ils s'approchent, ils peuvent voir une longue queue de gens du commun, avec parfois leur carriole ou leurs bêtes, qui attendent de passer devant les gardes de la cité. Il semble que la ville a une activité particulière en ce moment car la queue semble très longue et les gens devant vous pestent qu'il va peut-être leur falloir plusieurs heures pour passer.
Annonce
Offline Trajan  
#2 Envoyé le : mercredi 21 août 2019 09:49:56(UTC)
Trajan
Rang : Nouveau

Inscrit le : 04/03/2015(UTC)
Messages : 5

Araharice

CA 25/10/25
Canalisation: 6/6

39 / 39

Qijor

CA 22/14/18

45 / 45
Araharice fronce les sourcils de dégoût devant une telle odeur. « C'est donc ça la grande Greyhawk ? »

Puis il s'adresse à une personne devant eux dans la queue. « Excusez-moi, nous sommes nouveaux, c'est toujours comme ça ici ? Il y a un évènement particulier en ville ? »

Modifié par un utilisateur mercredi 21 août 2019 09:51:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus-  
#3 Envoyé le : mercredi 21 août 2019 10:27:40(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

Le paysan regarde un moment, interdit, le jeune "druide" puis, un peu plus longtemps, l'immense lion qui s'est assis à côté de lui.

« Z'y connaissais rien hein, vouz'ot aventuriers ? Ah ! C'est la foire annuelle. Z'va durer 2 semaines. Alors tous les gens biens comme moi qui travaillent dur la terre, z'y viennent pour vendre, ach'ter, et faire du troc pour l'année. Et z'il commerce bien, pourra même voir un match ou deux dans l'Arène, héhéhé. »
Offline Mornelune  
#4 Envoyé le : mercredi 21 août 2019 11:56:23(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,612

Adrann
Calme
CA:27 Contact:11

58 / 58

« Ça r'foule pas plus qu'un marigot, ou une ruelle boueuse d'vot trou d'mineur... ou qu'une bauge d'sanglier.
J'su d'ja v'nu quand j'tais minot. »
Offline Rhajzad  
#5 Envoyé le : vendredi 23 août 2019 11:43:11(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA 13 (C13, D11)
N1:4/4N2:3/3N3:2/2
Réf+5 Vig+4 Vol+6

27 / 27

Méliane eut un sourire amène pour le paysan, sûrement un peu décontenancé par le charabia de leur costaud combattant. À qui elle accorda un lever de sourcil étonné à sa déclaration, partant d'un petit rire :

« Hi ! hi ! Va peut-être falloir mettre à jour les infos, alors...
Bonjour monsieur, j'ai l'impression que nous aurons le temps de papoter à loisir... pourquoi c'est si long, d'ailleurs ? Qu'est-ce qu'ils vérifient, à la porte ?
Nous venons de Lacdiamant, pourriez-vous nous recommander une bonne auberge dans la ville ?  »

Modifié par un utilisateur lundi 26 août 2019 17:05:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline MRamius  
#6 Envoyé le : lundi 26 août 2019 13:20:53(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,128
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6
Arme sacrée:6/6

38 / 38


Depuis que la ville était apparue à l'horizon Godrek était tombé dans un silence hypnotisé, tout lui semblait extraordinaire, les fumées des tanneries, le peuple grouillant, les animaux en quantité incalculable. La Fourmilière la fascinait.

L'évocation de Lacdiamant le tira néanmoins de sa rêverie et il réalisa soudain que jamais plus il ne pourrait vivre dans un trou pareil ... finit !

Laissant Mélaine mener la conversation, il se contenta d’observer chaque chose comme si il la découvrait pour la première fois ...

  • Jet de perception : 1d20+10 donne [17] + 10 = 27


Il va me falloir qq jours pour la montée de niveau Smile
Offline Septimus-  
#7 Envoyé le : mardi 27 août 2019 18:35:43(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

Le paysan rigole après la tirade d'Adrann, et en partage le comique avec ses compagnons de queue. Rapidement, alors que la queue progresse lentement, mais sûrement, un petit groupe discute avec les aventuriers.

« Boah, nous'aut on'a pas d'problème à passer la porte. Mais vos'aut vous risquez de petits soucis. Z'êtes reconnaissables comme aventuriers. Et donc z'êtes p'têt porteurs de trucs interdits, genre d'poison ou des trucs dans l'genre. Mais si vous leur graissez la patte, du genre quelques pièces d'or, alors vous devriez passer. D'ailleurs, un bon conseil se doit d'êtes récompensé, hein ? »

Les autres y vont de leur conseil.

« Z'y cherchent des drogues aussi. Marcel m'a raconté une fois avoir pris des cristaux et qu'les gardes y zont pas voulu le lâcher avant de leur donner. "Qu'tas de la chance d'être pas au pilori pour ça" qu'y zont dit même. Mais Marcel, l'est pas con. L'a mis les cristaux dans l'cul d'sa vache la fois d'après, dans de la panse de brebis. Tout propre. »

« Mais t'es con toi pour donner c'genre de conseil. C'est p'têt des paladins ces gars-là qu'tu connais pas ! »

« Mais j'voulais juste aider. »

« Sinon, c'est long aujourd'hui à cauze de la foire j'vouz ai dit. Beaucoup de gens viennent, même de loin, pour ça. »

« Comme auberge pour aventuriers, y a le Dragon Vert, dans le quartier de la rivière. »

« Ouais, si t'aimes recevoir et donner des gnons. Sûr qu'c'est la taverne des aventuriers, mais niveau calme, j'connais que l'Électrum dans le quartier des artisans, un truc qui n'pête pas plus haut que son cul, mais qui propose des chambres propres et ordonnées. Elle est connue pour son nom, pour une pièce d'electrum on pouvait y loger pour la nuit. Maintenant que les mines d'electrum sont un peu taries et que la pièce n'a plus court, ça se paie en or, mais ça reste pas cher et correct. »

« Par contre, j'veux pas dire... mais avec vot'truc à poils là qu'est plus gros qu'un gros bœuf, l'gardes vont pas êtes contents. Z'y vont vous faire des misères. J'vous conseille d'aller d'mander un permis aujourd'hui au temple d'Obad-hai. Ç'coûte une blinde, genre ch'inquante pièces, mais au moins vous pourrez l'garder avec vous. »

Avec un temps de pause comme il réfléchit, le paysan reprend plein d'espoir.

« Ça c'est d'bon conseils, hein ? Du genre qui mérite salaire, hein ? N'est-ce pas ? Hein ? »

À ce rythme, après avoir passé une petite demi-heure dans la queue, vous avez fait à peu près le quart de la queue.

Pas de problème pour la montée de niveau, ça n'est pas urgent à vrai dire
Offline Rhajzad  
#8 Envoyé le : jeudi 29 août 2019 17:03:33(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA 13 (C13, D11)
N1:4/4N2:3/3N3:2/2
Réf+5 Vig+4 Vol+6

27 / 27

Méliane participa avec plaisir à cette discussion à bâtons rompus, qui était bon moyen de patienter, d'une part, et de glaner quelques informations d'autre part. Elle considéra que cela valait bien de leur payer un coup quand ils auraient l'occasion, et en conséquence distribua de sa monnaie d'argent en pourboires "à notre santé !" parce que causer ça donne soif.
Et puis c't'odeur de tannerie, ça pique la gorge...
Du coup, il fallait préparer quelques pièces plus brillantes pour les gardes... l'or n'est pas connu pour graisser les rouages, mais pour les pattes, ça marche pas mal.
Et anticiper combien ils sont, au juste. Repérer le ou les officiers, bien sûr.
« Bon bah, la priorité sera d'aller à ce temple d'Obad Hai... c'est en ville, ça ?
Personnellement, je suis plutôt pour ne pas raconter de craques. On peut dire qu'on nous a confié message à porter au Sage Eligos (de la part de Marzena de Noirmur). Et on a le sauf-conduit du capitaine Trask... »
Offline Septimus-  
#9 Envoyé le : vendredi 30 août 2019 14:39:41(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

Alors que le groupe d'aventuriers avance lentement, mais sûrement, dans la queue vers les portes de la ville, ceux-ci apprennent quelques rumeurs sur la ville. Il est difficile de dire si toutes sont vraies, car ce sont des rumeurs, mais il est à peu près certains que la plupart ont un fond de vrai.
  • Le dirigeant de la ville, Nerof Gasgal, est en poste depuis plusieurs années. Il aurait des accointances avec la puissante Guilde des Voleurs. Certains même disent, à mots couverts, que c'est un membre de la Guilde, mais d'autres disent que c'est un espion pour la solde pour la Fraternité Écarlate
  • Quasiment n'importe qui peut rentrer dans la Guilde de Magicien, mais il est dit que les tests peuvent être mortels.
  • La guilde des mercenaires acceptent beaucoup de types de gens différents, mais il est difficile de vouloir faire autre chose car la Guilde fait signer trop de contrats à ses adhérents
  • Tout le monde espère voir quel monstre gigantesque va sortir lors des derniers combats à l'Arène pour les Championnats. La dernière fois, c'était une énorme ver tout mauve qui a faillit détruire les murs de l'Arène. Tout le monde était aux anges.
  • Les archimages pullulent dans la cité et ils contrôlent en sous-mains toute la ville et les guildes en particulier.
  • Les égouts sont considérés comme très dangereux en bien des endroits. La ville engage même certains aventuriers pour aller nettoyer des endroits, et tous ne reviennent pas. Il y aurait des monstres à trop de tentacules là dessous. Un orphelin des rues aurait même aperçu un kraken l'année dernière.
  • la majorité des temples, dont celui d'Obah-Hai est située dans le quartier de Templebourg, au nord-est de la ville.
  • Plein de gens ont vu des échoppes apparaître et disparaître du jour au lendemain dans le quartier des artisans. Littéralement : un matin un nouveau bâtiment est là et le lendemain il n'y est plus.
  • Il faut toujours vérifier le nombre de pattes des coffres vendus en ville : c'est l'héritage de l'Archimage Zagig qui fait que de nombreux coffres ont été enchantés, et ont souvent mauvais caractère.
  • Il y a une guerre en cour entre la Guilde des Voleurs et la Guilde des Assassins, dont personne n'est sûr qu'elle existe.
  • Le nouveau Capitaine de la Garde refuse catégoriquement de prendre part aux entrainements de la Garde lui-même.
  • Il vaut mieux éviter le quartier de la Cour des Miracles : le Syndicat, celui des mendiants, sait tout ce qu'il s'y passe
  • Le Temple de Boccob est une merveille à voir, et probablement le plus grand de la ville.
  • Tous les dieux ont leur culte ici, sauf les dieux maléfiques, dont le culte est interdit.
  • La magiciens ont tous les droits, même d'utiliser la magie noire, s'ils ont payé leurs dernières cotisations.




Finalement, le petit groupe arrive en vue des gardes de la porte. Une demi-douzaine de soldats, avec cuirasse de métal et hallebarde, entourent le groupe d'aventurier.

« Tiens tiens tiens, mais qu'avons-nous là ? Des aventuriers qui veulent dépenser leur or dans la Cité-Libre de Greyhawk on dirait. Qu'elle est la raison de votre venue ici ? Et préparez-vous à une fouille en règle : les poisons, les drogues, les objets impies sont interdit en ville. En plus, j'aimerai voir votre permis pour faire entrer une bête sauvage en ville... Alors ? Des choses à déclarer ? »
Offline Mornelune  
#10 Envoyé le : lundi 2 septembre 2019 18:18:53(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,612

Adrann
Calme
CA:27 Contact:11

58 / 58

Voyant que ça se bousculait pas pour prendre la parole ou passer en premier à la fouille Adrann s'avança avec son sourire avenant:« On viens r'contrer un mago' pour d's'affaires avec lui, pis l'prév'nir d'un danger qu'on à r'pérér, par contre j'chai'pas qui c'est présicément qu'on viens voir... P'is faire un peu d'négoce, tant qu'on y ait.

Sinon pas grand chose à déclarer, mon matos d'achimie, mais j'fais qu'mon jus d'combat avec, pas d'accoutumance, pis si quelqu'un d'aut'qu'moi l'siffle ça l'rend' tout malade, genre mauvaise cuite, donc clairement pas vendab'.
Certains trucs dans la composition pourrait être du poison si on en bouffait trop, mais vu comment s'truc shlingue faudrait être con pour en bouffer une quantité dangereuse...

Donc pas d'drogue, ni poison.
Pas d'machin impies, ça porte la scoumoune en plus. »
Il fit un signe qui conjurai le mauvais oeil dans sa culture puis repris:« 
La bête l'est pas sauvage, enfin l'obéit à ses ordres. Comme un bourrin quoi, mais avec des griffes et des crocs, pis qui mange d'la barbaque. Un coup d'sabot ou un coup d'griffes, l'péquin moyen "lé'mort pareil...
Après si y'faut un permis, ou qu'on s'le procure? »
Il ouvrit son sac sur la table qui servait au gardes a cet usage et en énuméra le contenu en le vidant. Puis fit de même avec ses sacoches de ceinture et fini par son matériel d'alchimie et les composante de son mutagène seul chose qu'il contenait en plus des instruments.

« Ha! J'oubliai mon trésor... mais a moins d'savoir mal jouer du crin-crin c'doit pas être illégal... » Il souriait a sa propre blague puis il posa l'étui de son violon sur la table avec plus de précaution que le reste et l'ouvrit pour que les gardes puisent faire leurs boulot.

Modifié par un utilisateur lundi 2 septembre 2019 18:21:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Mornelune pour l'utilité de ce message.
Offline Rhajzad  
#11 Envoyé le : lundi 2 septembre 2019 20:10:48(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA 13 (C13, D11)
N1:4/4N2:3/3N3:2/2
Réf+5 Vig+4 Vol+6

27 / 27
Méliane se contenta de garder l'essentiel de son sérieux derrière un demi-sourire.
Adrann était un homme d'initiative, et avait réussi une belle entrée en matière.
La magicienne profita de leur arrivée à l'ombre des grandes portes pour ôter son chapeau et secouer sa chevelure platine, qui n'était pas dans sa meilleure forme après ces jours de voyage. La sauvageonne n'en avait cure. Elle n'était pas en représentation et pour l'instant, ce qu'elle découvrait de "la grande ville" ne lui imposait pas le moindre respect. Les heures d'attente pour passer c'te porte étaient un gaspillage de temps et d'énergie, qui ne faisait mousser (et baver ?) que les gardes en fonction. Même le premier péquenot du coin savait comment passer outre à leur inutile inquisition (bon, fallait juste avoir envie d'aller rechercher ça dans la prochaine bouse...)
La corruption était simplement un peu plus diluée qu'à LacDiamant.
Soit.
Quand ce sera son tour, elle signalera avec le plus grand sérieux :
« Non. Nous ne sommes pas venus en badauds pour tâter le cuir en grignotant de la friture.
On ne savait pas que c'était jour de foire : désolé de signaler que c'est pas une info prioritaire à LacDiamant, ni sur la route, infestée de trolls.
Oui.
Nous venons de ce trou merdique, comme on dit par ici. Cela ne l'a pas empêché de fournir un sacré champion de l'arène, hein ?
Et non, on n'est pas des pigeons cousus d'or.
Pas de poisons, de drogues, ou d'objets... impies (?). Vous avez bien un grand temple de Boccob, ici ? Et un culte d'Obad Haï, où nous devons aller chercher une autorisation officielle pour notre compagnon Qijor, qui est un peu velu et fortement dentu, mais bien plus discipliné que la plupart des ivrognes qui traîneront ce soir dans les rues de Faucongris. »

Posant son sac-à-dos, elle en sort deux grimoires (de voyage), un nécessaire d'écriture, un de cartographie et un autre de couture, laissant ses affaires de toilette et vêtements de rechange dedans, à disposition du garde.
Pendant ce temps, de sa ceinture custom où sont accrochées moultes potions, baguettes, étuis, bourses et sacoches, elle extrait un étui à parchemin duquel elle sort :
« Pour en revenir à l'essentiel, nous venons ici pour porter message -officiel- de la citadelle de Noirmur à destination du sage Egios. Des informations très préoccupantes.
Nous disposons bien sûr d'un sauf-conduit du capitaine Trask.
S'il y a des obligations particulières pour les messagers officiels qui viennent de faire -comme tout le monde- deux heures de queue, avec tout le respect et la patience qu'on peut demander à des étrangers qui n'ont pas réclamé de passe-droit, je suis disposée à en discuter avec l'officier en charge.
Mon nom est Méliane, apprentie du maître mage Allustan.
Et le vôtre, gardien de la porte, qui avez encore beaucoup à faire ? »

Ses yeux d'un gris d'acier regardèrent le factionnaire* avec une acuité non feinte.

*N.B. Elle s'est renseignée sur l'officier. Le dernier paragraphe est adapté au fait qu'elle se trouve face à un garde "lambda" (ou un sous-off')

Modifié par un utilisateur mardi 3 septembre 2019 14:13:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline MRamius  
#12 Envoyé le : mardi 3 septembre 2019 13:22:02(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,128
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6
Arme sacrée:6/6

38 / 38


Godrek se tenait désormais droit comme un i, juste derrière Mélianne attendant son tour.

Si, les yeux exorbités des gardes confrontés au sabir d'Adrann l'avaient amusés Bravo Morne, ça doit être aussi dur à écrire que ce que ça l'est à lire Smile, il s'était raidi en entendant Méliane dont le discours pouvait risquer de prolonger le moment de manière inutile, l'autorité était de leur côté, Godrek aurait préféré faire profil bas en attendant d'être entré dans la ville ...

Attendant de voir réaction du garde, le prêtre patienta ...
Offline Mornelune  
#13 Envoyé le : mardi 3 septembre 2019 15:18:15(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,612

Il suffit de parler vite, de retirer les lettre que tu prononcerai pas, de rajouter de l'argot (que je maitrise bien) et du gitan (que je maitrise vachement moins.) c'est pas dur une relecture spéciale c'est tout. Smile Mais merci ça fait plaisir. La couleur est peut être un peu trop claire, je devrais la foncer à votre avis?

Modifié par un utilisateur mardi 3 septembre 2019 15:19:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Septimus-  
#14 Envoyé le : mardi 10 septembre 2019 13:08:16(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

Le garde de faction qui avait un sourire sardonique quand les aventuriers se sont approchés de lui voit son sourire disparaître petit à petit alors que Méliane enfonce petit à petit le clou sur son inconséquence. C'est à peine s'il tente de l'interrompre, sans succès, avant qu'elle ait pu finir son petit discours.

« Mais... Mais... je ne savais pas que vous aviez un sauf-conduit. Vous auriez dû vous présenter dès que possible à la porte plutôt que de vous mettre dans la queue des gens du peuple. Les militaires et associés ont la priorité sur la porte. Je ne comprends pas pourquoi vous avez attendu tout ce temps. J'en suis désolé. Bien sûr que vous pouvez rentrer en ville. Je vous conseille toutefois de quérir rapidement un permis pour le compagnon de votre ami druide. Je vais vous délivrer un sauf-conduit, mais il ne sera valable qu'aujourd'hui. Si jamais votre animal venait à blesser un habitant ou détruire des marchandises, vous serez pleinement responsable, et les peines seraient sévères. »

Le garde remplit vite fait une lettre de passage pour Qijor et vous laisse rentrer sans plus de cérémonie dans la ville.



Une fois dans celle-ci, vous êtes rapidement emportés par le flot des habitants et des badauds. Greyhawk est une ville majoritairement humaine, mais il n'est pas rare de rencontrer des nains, des elfes, des gnomes, des halflings, voire quelques demi-orques. Le caractères international est quant à lui visible par les quelques, rares mais néanmoins visibles, planaires qui ont pignon sur rue. Si la ville est un hub commercial sur Oerth, la rumeur comme quoi les magiciens qui y résident en ont aussi fait une métropole planaire semble avoir au moins un soupçon de vérité.

Le groupe avance lentement, essayant d'échapper à la masse de la populace, mais aussi à certains tire-laine. Certains essaient même de faire les poches d'Adrann, mais Araharice veille au grain et ils doivent s'excuser avant de partir la queue entre les jambes.

Le groupe passe devant une attraction de rue comme une troupe de cirque présente leur nouveau spectacle dans la rue pour convaincre les bourgeois à venir payer leur spectacle dans leur tente en extérieur de la ville. Des trampolines sont transportés par des demi-orques alors des elfes trapézistes sautent de l'un à l'autre. Une chimère avec une tête de dragon bleu qui s'excite sur les barreaux de sa cage incrustée dans un cube de verre pour empêcher le souffle électrique d'atteindre les badauds.

Une fois sortis du premier quartier de la ville, celui des artisans, le groupe arrive dans des rues moins densément utilisées et peuvent marcher sans plus trop craindre pour leur bourse. Au croisement entre le quartier des artisans, celui de Templebourg et le quartier des étrangers, le groupe passe devant un pauvre hère qui est monté sur un large chaudron en étain renversé. Il harangue la foule en s'égosillant, dispersée, dans une logorrhée sans fin et, à priori, sans but. Alors que le groupe passe devant lui, il semble les prendre pour cible et les regarde avec insistance alors que son discours change subitement
« Écoutez-moi, Enfants de la Cité Libre, et entendez le destin funeste qui fait son nid petit à petit devant vos yeux bandés de votre ignorance. Vous dans vos manoirs dorés et vous dans vos mansardes de boue, et même vous dans vos habits cousus de métal, nul parmi vous ne sera épargné du désastre, de la venue de l'Âge des Vers. Oh oui, "il" vient. N'avez vous pas entendu le rugissement du Dragon Déjà-Mort ? N'avez vous pas reniflé la charogne suppurant sous votre nez ? N'avez vous pas, enfin, rêvé du Ver Qui Marche, qui putréfiera tout ce qu'Il touche ? Fous ! Vous n'êtes que des fous ! Votre destin funeste est déjà sur vous ! La Fin est visible and nul parmi vous ne sera épargné. La pourriture sera votre future, et ce futur est déjà là ! »

Le prophète fou semble alors s'arrêter, un moment le regard dans le vide, avant de fixer un autre groupe et recommencer le même discours sans queue ni tête.


Vous arrivez finalement en vue du temple d'Obad-Hai. Loin des étendues sauvages favorites du Dieu, le temple est petit, mais bien entretenue. Un novice accueille le groupe, et comprend rapidement le soucis. Voyant le symbole divin d'Araharice, le novice propose un simple test : de lancer un sort divin en faisant appel à la puissance du Dieu. Araharice peut rapidement s'exécuter, le novice remarque donc la qualité de prêtre du Dieu de la Nature et de la Chasse et écrit rapidement un permis d'un mois pour accepter Qijor en ville avant d'y apposer la marque du Dieu. Le novice prévient toutefois que chaque renouvellement demandera de payer un prix : soit une centaine de pièce d'or, soit un service de quatre jours auprès du temple.


Finalement, après toutes ces péripéties, le groupe arrive dans le quartier du Jardin, qui porte bien son nom car c'est là que réside l'élite de la Cité Libre avec des manoirs indépendants séparé par des arbres et des parcs. Y habite les maîtres-artisans, les chefs de guildes et autres bourgeois ou héros anoblis, au milieu des fontaines et des gazouillis des oiseaux. Vous êtes arrêtés par une patrouille de gardes qui demandent à voir le permis de Qijor et demande votre raison d'être ici. À la mention du sage Eligos, deux gardes vous proposent de vous conduire jusqu'à son manoir.

Quelques minutes plus tard, vous êtes devant une large maison en pierre blanche à un étage. Des plantes grimpantes exotiques la flanquent et entourent les fenêtres en vitrail. Des lanternes en or parent la large double porte d'entrée. Alors que le groupe remonte l'allée centrale du jardin en marbre, entre deux fontaines dans le même marbre blanc sculptée en forme de dragon ouvrant la bouche, la porte s'ouvre pour laisser voir un vieil elfe qui semblait vous attendre. Même si c'est sûrement uniquement car le serviteur surveillait les environs de la maison, l'impression laissée est néanmoins là. Après avoir demandé la raison de votre présence, le serviteur du nom de Pollard vous amène à l'intérieur, passe devant une large salle de réception à la cheminée impressionnante, les murs largement occupés par des anciennes armures de tous styles et recouvert par une large bannière elfique. Le serviteur vous guide jusqu'à un parloir, tout en demandant à Qijor de rester sagement dans la salle de réception, la place manquant dans le parloir. Le serviteur vous sert alors un assortiment de vins fins, d'eau fraiche et de jus de fruit maison et de saison, avant de s'absenter pour prévenir le maître.

Un petit quart d'heure plus tard, un humain d'un certain âge portant une robe rouge par dessus une cuirasse argentée (peut-être du mithril) entre dans le parloir. Une épée longue elfique pend dans son fourreau sur son flanc gauche. Il a l'œil perçant d'un gris profond, avec de petite touche de rouge. Ses cheveux sont d'un roux presque aussi rouge que sa robe, mais montrent les premiers signes d'une calvitie. Il vous fait signe de vous assoir dans les fauteuils réservés à cet usage, si ce n'est déjà le cas, avant de s'assoir lui aussi.

« Bonjour, mon serviteur Pollard m'a dit que vous vouliez me voir. Vous auriez une lettre d'introduction de mon ami Allustan. Je m'appelle Eligos, en quoi puis-je vous être utile ? » dit-il d'un air sérieux mais passablement ennuyé d'être dérangé ainsi dans ses activités.

Modifié par un utilisateur mardi 10 septembre 2019 13:35:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Rhajzad  
#15 Envoyé le : mardi 10 septembre 2019 17:21:32(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA17(C13/D15) RA5/6
N1:4/4N2:4/4N3:3/3
Réf+5 Vig+4 Vol+6

32 / 32
Méliane apprécia particulièrement l'accueil, l'eau fraîche et je jus de fruits frais, incitant ses compagnons à se servir pour effacer les désagréments de leur arrivée à FauconGris. Il y avait du bon dans la civilisation...
L'apparition du maître des lieux auréolé de respectabilité interrompit leurs échanges, et la jeune apprentie se fit la réflexion qu'il n'avait pas l'air de rigoler souvent... le sage.
Néanmoins, elle s'inclina poliment et s'approcha de lui pour lui tendre respectueusement le message cacheté, sorti d'un de ses étuis en ceinture.

« Un message de Dame Marzena, en fait, ainsi que des nouvelles de votre ami, aussi.
Merci de nous recevoir, messire.
Permettez-moi de nous présenter en préalable. Nous venons de LacDiamant, où je suis Méliane, l’apprentie de Maître Allustan. Avec mes amis Adrann, Araharice et Godrek qui m‘accompagnent aujourd'hui, nous avons mené quelques recherches en « archéologues amateurs » dans la région des tumulus. Certaines de nos découvertes nous ont mené à mettre au jour une conspiration d’ordre religieux qui se fait appeler la triade d’ébène…
Bien sûr, tout cela ne s’est pas fait en une fois, sans entrer dans les détails, nous avons ainsi appris que ces illuminés comptaient utiliser les rejetons de Kyüss dans leur projets de destruction du monde pour favoriser l’avènement de leur culte (aujourd’hui interdit).
Suivant les conseils de mon maître, nous sommes allés à Noirmur pour consulter Dame Marzena qui y officie comme mage de la garnison. C’est dans la région marécageuse au-delà de cette frontière qu’avait été signalé une activité de zombies étranges, et particulièrement résistants… mais nous sommes tombés en plein soulèvement des tribus autochtones d’hommes-lézards.
Il nous fallut investir leur tanière pour libérer quelques prisonniers de la garnison, dont Dame Marzena. Qui, du coup, assista en témoin direct à la suite des évènements.
Grâce à l'aide d'une tribu locale, celle des "(en draconien) Branches Tordues", nous avons appris qu'une dragonne noire avait pris le contrôle de ces peuples et était derrière leur soulèvement, s'appuyant notamment sur un ancien gladiateur de l'Arène, un hybride nommé Shukak. Mais le complot principal passait par la diffusion de vers de Kyüss, avec le but d'infester les couvées locales pour créer une véritable armée de Rejetons.
Quoique nous ayons pu éviter l'infestation de la tribu et détruire la progéniture maudite... nous avons pu mesurer la terrible puissance de ces créatures.
Et cette dragonne court toujours, son nom est Ilthanne. On sait qu'elle dispose de connaissances alchimiques : elle a trouvé moyen de faire survivre des vers infestants, cachés dans des potions de soin...
Nous avons une lettre "officielle" à porter aux autorités pour les tenir au courant de ces évènements. C'est aussi porteur d'un traité de paix (ou d'alliance) avec les hommes lézards, ce qui ne sera pas inutile s'il faut purger les marais de ces engeances. Il est évident qu'il y a une volonté maléfique derrière tout cela, qui explique que les rejetons de Kyüss soient restés plutôt discrets jusqu'alors. Dame Marzena craint que les factions militaires ne fassent que défendre leurs prérogatives sans se préoccuper d'éliminer ce danger. Elle souhaite que soit prévenu le Conseil des Huit, plus à même de mesurer la gravité de cette menace. Maître Allustan était d'accord avec elle et nous a mandé pour vous contacter en ce but.
Bien sûr, nous vous avons apporté de quoi appuyer nos dires... »


Méliane sortit alors de son havresac un morceau de chiffon soigneusement enroulé autour de...
ça...ça*... qu'elle présenta devant Eligos.
* mais il y a deux vers.

Modifié par un utilisateur mardi 10 septembre 2019 19:29:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Rhajzad pour l'utilité de ce message.
Offline Septimus-  
#16 Envoyé le : mercredi 11 septembre 2019 10:57:05(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

Eligos reste calme, ne cherchant pas à interrompre Méliane dans son récit qu'il écouta avec attention. Quand elle eut fini, il demanda :

« Puis-je ? » en tendant la main pour examiner les vers dans leur éprouvette. Il avait une mine encore plus sérieuse qu'au début de leur rencontre. Il resta silencieux un moment alors qu'il regardait les vers, et c'était comme si vous pouviez entendre les rouages de son esprits alors qu'il réfléchissait à une réponse.

« Le problème semble important, et ce n'est pas mon genre de refuser ce genre d'enquête. Si je suis reconnu comme un expert dans les connaissances occultes, la nécromancie et le nom de ce demi-dieu ne sont pas mon domaine d'expertise. Il va me falloir plusieurs jours, probablement une semaine, pour faire des recherches dans la Grande Bibliothèque de Boccob où j'ai mes entrées.
Néanmoins, voici ce que je peux vous dire, dans l'ordre d'apparition dans votre récit.
Si la Triade d'Ébène est celle que je pense, c'est à dire l'union impie et hérétique de trois dieux maléfique (Hextor, Vecna et Erythnul), et si celle-ci avait une base secrète dans Lac Diamant, alors elle devrait sans doute avoir une cellule dans Greyhawk. Vous avez déjà pu remarquer, je pense, combien la ville est permissive en ce qui concerne ce qui est accepté en son sein. Si c'est le cas, je vous conseille de faire attention : vous risquez d'être pris pour cibles.
Le nom d'Ilthane me dit quelque chose. Ce serait le nom d'un dragon noir opérant habituellement au nord de la mer de Nyr Dyv. Les Marais aux Brumes sont plutôt loin de cette région, mais rien de particulièrement compliqué pour un dragon d'un certain âge. Que des dragons maléfiques (un tout du moins) soient liés à un culte hérétique et un dieu des morts-vivants me surprend, mais je ne sais pas tout. Il y a peut-être un lien que j'ignore, et que je rechercherai.
En ce qui concerne la lettre et la proposition de paix, je vous conseille de la porter au chef de la Garde. Il saura quoi en faire je suppose. Il a été récemment promu à ce poste, mais semble compétent et dirige la Garde d'un main de fer d'après les derniers potins en ville. Vous pouvez bien entendu le rencontrer au Commissariat dans la Citadelle, ou si vous voulez une rencontre plus informelle il semble avoir sa taverne favorite au Dragon Vert, une taverne bien connue du quartier de la Rivière.
Quant au Cercle des Huit, je ne sais pas si c'est une très bonne idée. Depuis la trahison de Robilar et de Rary, le groupe n'est plus tout à faire le même. Tenser, mon mentor, a même officiellement fait sécession il y a une petite dizaine d'année, et Otiluke semble définitivement perdu. Quant à Mordenkainen, ça fait bien longtemps que personne que je connais ne l'ait vu, alors qu'il est sensé avoir ses quartiers en ville. Les rumeurs prétendent qu'il passerait son temps dans d'autres plans d'existence, prêtant peu d'attention à ce qui se passe sur Œrth. Mais je vais voir ce que je peux faire.
Comme je disais, je vais avoir besoin d'un peu de temps pour vérifier ces informations et voir ce que je peux trouver pour vous aider. En fonction de ce que je trouverai, j'avertirai certains de mes contacts. La chose semble importante, je ne le nie pas, mais je ne voudrais pas déranger des grands noms pour quelque chose qu'on pourrait gérer nous-même.
En attendant, je vous recommande de prendre une auberge et de profiter de la vie en ville. Un bon ami à moi possède une auberge correct dans le Quartier aux Étrangers, la Maison Couchée. Elle ne paie pas de mine, mais je la recommande. Si vous venez en mon nom, je suis sûr que mon ami Tarquin vous fera un prix d'ami.
Voilà. Des questions ? Puis-je garder les échantillons pour mes recherches ? »

Offline MRamius  
#17 Envoyé le : mercredi 11 septembre 2019 13:22:12(UTC)
MRamius
Rang : Habitué

Inscrit le : 03/04/2011(UTC)
Messages : 2,128
Localisation : Cannes, 06

Godrek
CA19 (C16,D13)
Ref+4 Vig+6 Vol+7
Ferveur: 5/5
Bénédiction:6/6
Arme sacrée:6/6

38 / 38


Tenant son verre de vin à hauteur de sa taille, Godrek sauta sur l'occasion laissée pour prendre la parole « Oui, peut être si vous le permettez ... En venant, nous avons été pris à parti par un excentrique dont les paroles ne pouvaient pas être fortuites ... il a parlé de l'Age des vers, d'un Dragon Déjà-Mort et d'un Ver Qui Marche et qui repend la putréfaction ... Tout cela est bien ce à quoi nous sommes confrontés mais les noms vous évoquent-ils quelque chose ?  »
Offline Septimus-  
#18 Envoyé le : mercredi 11 septembre 2019 17:47:32(UTC)
Septimus
Rang : Habitué

Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 2,544

« Ces noms ne me disent rien, mais ils semblent en effet reliés à notre problème. Je vais les rajouter à la liste des choses à rechercher. Il ne faut pas porter trop d'attention aux dires des illuminés, mais je suis bien placé pour savoir que les illuminations peuvent parfois être des messages divin, obscurs certes, mais des messages tout de même. Donc il ne faut pas forcément les ignorer, juste parce qu'ils proviennent d'illuminés. »
Offline Mornelune  
#19 Envoyé le : mercredi 11 septembre 2019 18:32:12(UTC)
Mornelune
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 3,612

Adrann
Calme
CA:27 Contact:11

58 / 58
Adrann écoutait sagement n'ayant pas grand chose à ajouter.
Offline Rhajzad  
#20 Envoyé le : mercredi 11 septembre 2019 20:08:33(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué

Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,198

Méliane
CA17(C13/D15) RA5/6
N1:4/4N2:4/4N3:3/3
Réf+5 Vig+4 Vol+6

32 / 32
Méliane regrettait son manque de connaissance en "savoir-vivre"... se rappelant en cascade mille remarques de son bon maître, qui avait beaucoup œuvré pour que la sauvageonne acquiert un minimum de bonnes manières (mais lui, n'était pas trop à cheval sur ces principes, ce qui ne semblait pas applicable au pas-si-vieux sage). Les noms qu'il venait de citer... Rary, Tenser, Mordenkainen, Otiluke ! Les avaient-ils tous vraiment connus ?!? Il y avait de quoi faire tourner la tête de n'importe quelle jeune élève arcaniste. Avec un sourire un peu bête, elle se fit la réflexion qu'elle ne pouvait aucunement dire non à sa requête... et pourtant !
À qui pouvait-on vraiment se fier en cette mégapole, ou même un enfant souriant savait n'être que masque d'un coupe-bourse habile ?
Heureusement, Godrek créa une diversion qui lui donna le temps de remettre un peu d'ordre en ses pensées...
Elle eut un regard vers ses compagnons et, comme ils ne semblaient pas souhaiter intervenir, elle reprit la parole, très sérieusement :
« En fait, notre ami Godrek a du faire le lien entre cette déclamation dans la rue, et ce que nous avons découvert des cultistes de cette triade d'ébène, qui correspond effectivement à l'association de dissidents d'Hextor, de Vecna et d'Erythnul, comme vous l'avez bien identifié.

Selon un témoignage -via deux intermédiaires-, ils ont parlé d'une "Ère des Vers", et de morts vivants étranges maraudant dans les collines et les marais. C'est chez ces adeptes du culte interdit que fut découvert cette flasque de verre emplie de liquide transparent, étiquetée "Ver vert" comme vous pouvez-voir. Ce ver, mort ne ressemble à aucun autre avec sa mâchoire garnie de petites dents. Notez bien que le deuxième ver, dans ce tube, nous l'avons recueilli vivant, sortant des entrailles d'un homme lézard. C'est très exactement le même.
Un ver de Kyüss.
Nous avons appris d'un nécromancien (un certain Filge, venu de Faucongris) que l'âge des Vers, c'est une prophétie de l'âge de l'Attente, une période de malheurs et d'apocalypse qui se tiendrait dans l'ombre de chaque lendemain. Certains prophètes à moitié déments parlent de catastrophes, signalant la venue prochaine d'une ère de souffrance pendant laquelle la Balance Cosmique pencherait de manière désastreuse du côté du mal, et que la lumière n'éclairerait plus la terre.

Messire Eligos, bien sûr que nous accédons à votre requête (d'ailleurs ce n'est pas notre seul échantillon), mais permettez-moi de vous proposer humblement de vous aider en vos recherches, comme j'en ai l'habitude avec Maître Allustan. La grande bibliothèque de Boccob à Faucongris... vous savez bien ce que ça peut représenter pour une élève de province ! Et je peux vous assurer que je vous ferai gagner du temps : je peux lire et traduire en dix langues. De plus, ainsi je pourrai également rassurer mes amis au long de ces jours d'attente, bien sûr nécessaires... mais qui s'en verront utilement raccourcis »

Modifié par un utilisateur mercredi 11 septembre 2019 20:12:28(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages12>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET