Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<345
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Djinn  
#81 Envoyé le : lundi 25 novembre 2019 00:21:41(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur

Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Talos
CA 17 (C17, D10)
Réf+4 Vig+7 Vol+6
Forme Totem : 2/2

25 / 25
Depuis que les cavaliers avaient rejoint l'expédition, l'ambiance avait changé. Pour Talos, l'amicale escapade s'était transformée en voyage diplomatique et sachant qu'il n'était pas dans son élément, il faisait beaucoup plus attention à ses moindres faits et gestes. Il demanda l'autorisation d'aller chasser et partagea avec tout le monde le peu de ressource qu'il trouva avec l'aide de Cerise.

Lorsque la ville se dessina à l'horizon, il sût que cette expérience ne serait pas des plus agréables.
Pourquoi de telles fortifications? La région était-elle si peu sûre?

A sa grande surprise, on laissa Cerise entrer en ville. D'habitude, il la laissait à l'entrée et lui disait de gambader gentiment, mais les autochtones n'avaient pas l'air rassurés et il fallait en effet mieux que Cerise reste près de lui. De toute façon, ils n'allaient pas rester des jours; Cerise saurait bien se tenir.

Le grand nombre de puits et de fontaines attira son attention. Les gens de la région seraient-ils inféodés ou inspirés par les kamis de l'eau? Ou était-ce une raison plus pragmatique qui les poussait à construire autant de point d'eau... Il fut tiré de ses pensées par l'arrivée aux écuries. Il communia quelques instants avec Cerise et lui fit comprendre qu'elle devait rester calmement ici jusqu'à ce qu'il arrive.

Lorsqu'il entra dans la salle du conseil, il ne pût s'empêcher de penser à sa dernière rencontre de ce genre... et se demanda si Tris pensait à la même chose que lui... il balaya ses idées sombres et s'encouragea à ne pas faire de généralité... Ne sachant pas trop quoi faire ou comment réagir, il inclina la tête lorsque la gouverneure Jing le présenta puis il sourit, tentant d'avoir l'air amical et bienveillant.

Modifié par un utilisateur lundi 25 novembre 2019 00:24:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Djinn pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#82 Envoyé le : lundi 25 novembre 2019 09:40:32(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 97
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Shimizu

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Sorts I : 4/4

༺ Hariken

25 / 25

CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+2



Découvrant avec intérêt la ville de Fa-Lung, Shimizu s’intéressait surtout à la manière dont se comportaient les habitants. Chacun vaquait à ses occupations, ne leur prêtant pas une grande attention. Reste à savoir si c’était grâce à leur escorte ou non. C’était un point intéressant à étudier.
Le temps d’une réflexion sur le sujet et ils étaient déjà arrivés à la salle du conseil de Fa-Lung.
Tâchant de donner une bonne image d’eux, elle s’inclina légèrement en guise de respect lorsque Jing énonça son nom.
« Mes respects Comtesse Tsaomin Hsie.  »

Même si le baratin politique qui s’annonçait n’était pas des plus agréables, c'était une étape obligatoire pour se constituer des alliés.


thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline thoulkas  
#83 Envoyé le : lundi 25 novembre 2019 14:39:02(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,961

Tristan
CA : 16
Alchemist Bullet:8/8
Mutagène préparé : DEX

21 / 21


Tristan ne savait pas comment se comporter. Pendant les moments de repos il écoutait les ordres, se rendait utile, Et sinon il utilisait ses temps libre pour la cueillette, les petites décoctions,...

Enfin arrivé en ville, il salua un peu tout le monde qu'il croisait, jusqu'à se rendre compte que cela n'était pas coutume. Du coup il saluait un peu moins tout le monde.

Une fois devant la Comtesse, il resta muet, jusqu'à ce qu'on le présente, où un «  Salut, enfin Salutations...  »

Il se tourna alors vers Jing «  Merci pour cette introduction, si jamais vous avez besoin de quoi que ce soit concernant l'alchimie ou les armes à feu je suis votre homme. Enfin votre humanoïde de sexe masculin.  »

Très clairement de bonne volonté, Tristan ne semblait pas le plus adroit en terme de communication.

Modifié par un utilisateur jeudi 12 décembre 2019 11:48:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
thanks 1 utilisateur a remercié thoulkas pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#84 Envoyé le : vendredi 29 novembre 2019 00:40:46(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Collines Verdoyantes



Qing continua son repas, mais répondit tout de même à Jing.
« Nous sommes toujours prêts à nous battre...je veux dire, moi et mes hommes servons dans l'armée un tiers de notre vie, et nous entrainons un autre tiers. Le moins que l'on puisse dire, c'est que sa Majesté Huang prends la protection des habitants de Lingshen au sérieux. Mais récemment, des groupes d'irréguliers de Shokuro ont franchi les frontières et ont mené des attaques et des coup-de-main contre nos forces frontalières, alors notre suzeraine a ordonné la mobilisation, et la comtesse a obéit avec son efficacité habituelle. Les troubles à Quain et Po Li n'arrangent rien: nous ne pouvons compter que sur nous même.

La guerre n'a pas été déclarée avec le Shogun, mais nous en sommes tout proches, à mon avis. »



Musique - Fa-Lung



Shojiro salua la comtesse avec grâce, s'inclinant profondément à la manière Tian Min. Les autres membres de leur suite la saluèrent également, avec toute la politesse dont ils étaient capables, même si ils n'étaient pas encore au point sur les salutations formelles.

La comtesse leur rendit leur salut, pressant ses poings ensembles et s'inclinant légèrement, une marque de respect dans la culture Tian Shu que Lingshen avait hérité de Lung Wa. Elle nota à l'adresse de Tristan.
« Vous avez une curieuse manière de vous exprimer. D'ordinaire, je m'intéresserai à vos origines de plus près, les tieflings sont très rares dans cette partie du monde. J'apprécie votre candeur, cela dit. »

Elle se tourna ensuite vers Jing, acceptant gracieusement la turquoise.
« C'est avec plaisir que j'accepte ce présent. J'apprécie votre désir de m'apporter la paix, et je prie que cela fonctionne. Je prie également que votre province soit aussi prometteuse qu'elle le semble. Je souhaitais vous voir dès votre arrivée pour vous souhaiter la bienvenue, et c'est aussi l'occasion d'aborder les questions que vous pourriez avoir dans l'immédiat. Mais je sais également que vous devez être épuisés après ce long voyage.

Je vous ai fais préparer des appartements ici, au palais. Avez vous des informations ou questions urgentes? Si ce n'est pas le cas, je suggère que vous preniez un peu de repos, et que nous reprenions nos conversations demain matin. Cet arrangement vous convient ils, chers gouverneurs? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#85 Envoyé le : mardi 3 décembre 2019 23:43:13(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Après un échange de regard, ils tombèrent en effet d'accord sur le fait que le moment n'était pas le mieux choisi pour entamer leurs négotiations. La journée avait été longue, et même si le voyage avait été relativement paisible, au bout de dix jours de routes à dormir sur le bas côté, l'idée d'un lit leur était de plus en plus tentante. Tsaomin Hsie les autorisa donc à se retirer, et des servants vinrent les conduirent à leurs appartements.

Le palais de Fa-Lung était plus proche d'une forteresse que d'une oeuvre d'art architecturale telle qu'on pouvait en trouver à la capitale, Xiwu, mais leurs appartements étaient tout de même confortables. La comtesse Hsie ne devait pas avoir beaucoup de visiteurs, car si ils n'avaient pas chacun leur propre chambre, ils ne devaient partager leurs appartements qu'avec une personne. Jing avec Hui, Tris et Talos, Shimizu et Shojiro, Yaseitora avec Vo Minh Phuong.

La comtesse était apparemment plutôt bien renseignée, également...Les appartements de Jing et Hui dominaient la façade Ouest de la forteresse, avec vue sur la ville et le ciel encore plutôt clair à l'Ouest, là où le soleil venait juste de disparaître. Les paravents qui séparaient l'espace portaient des représentations d'artisan tissant la soie, et Jing constata que la bibliothèque était bien fournie, traitant entre autre de l'architecture de Lung Wa, de la fabrication de la soie, et également de l'histoire des aranéas dans l'Empire de Lung Wa. Rien de très récent, mais ça ne pouvait pas être une coincidence.

Dans les appartements qu'il partageait avec Shimizu, Shojiro découvrit de simple bannières de lin portant des proverbes Tian Min, des maximes communes chez les samouraï. la plus importante, portant de simples idéogrammes soigneusement calligraphiés, problamait en Tian Min: Ma loi est celle du ciel. Rien ne paraissait avoir été fait pour Shimizu, en revanche.

Il en allait de même pour Tris et Talos, leurs appartements n'étaient pas...personnalisés, mais ils demeuraient confortables: lit solide, draps de soie, lanternes diffusant une douce lumière, paravent ornementés, et également un bureau comportant de quoi écrire.

Les servants vinrent leur apporter un repas léger, mais savoureux, et moins d'une heure après le coucher du soleil, ils dormaient profondément, profitant pour la première fois en deux semaines des conforts de la civilisation. Il serait temps de discuter des termes de leur alliance le lendemain.


Musique - Fa-Lung



Ils furent réveillés par le soleil et le chant des oiseaux le lendemain. Apparement, ils étaient nombreux à nicher sur les toits de la forteresse, et la comtesse semblait apprécier leur présence. Lorsqu'ils la rejoignirent dans la salle du conseil, elle était assise à une grande table de bois noir, ciré, qui n'était pas là la veille. Elle buvait un bol de liquide fumant, sans doute du thé, à la manière des cérémonies de Lung Wa. Elle les salua d'un signe de tête lorsqu'ils entrèrent, et fit signe aux deux soldats les escortant de se retirer.

Elle leur fit signe de s'asseoir face à elle. Elle avait beau être seule face à eux huit, elle paraissait tout à fait confiante.
Asseyez vous, je vous en prie. Je vous remercie de votre présent, gouverneure Wang, et je vous remercie également tous d'avoir pris la peine de venir en personne jusqu'ici. Avant que nous commencions, permettez moi de vous exprimer moi aussi ma reconnaissance.

Elle posa sur la table un coffret, qu'elle poussa vers eux. Il était de bois ciré et incrusté d'argent. En l'ouvrant, ils découvrirent huits épingles à cheveux, qui pouvaient également servir de broche ou de torque pour ceux qui préféraient des coiffures moins élaborées. Elle étaient de bois poli, couleur d'ambre, surmonté d'une pierre ronde, vert pâle, peut être une émeraude.
La gouverneure sourit.
« Je me suis dit que ce serait utile, dans une région isolée comme Shenmen. Ce sont des broches que nous fournissons à nos officiers les plus méritants. Elle vous permettront de communiquer à distance avec ceux qui portent une broche similaire. Pas de très loin, et pas de très long messages, mais en cas d'urgence... »

Elle les laissa examiner ce cadeau, avant d'entrer dans le vif du sujet alors que deux serviteurs versaient à chacun un bol de thé. Elle attendit que chacun soit servi et qu'ils aient quitté les lieux avant de poursuivre.
« Bien. A présent, entrons dans le coeur du sujet, voulez vous? Je pense que nous avons beaucoup à nous apporter. De ma perspective, vous êtes mes nouveaux voisins, sur mon flanc Est. J'admets vouloir apprendre à vous connaître...Je pense que nous pouvons sans doute nouer une collaboration bénéfique pour les deux parties.

Je peux vous apporter un soutien dont vous avez besoin...pour commencer, un lien avec le royaume qui ne passe pas par Gaotong. J'ai cru comprendre que vos relations avec le prince Shue Huang n'étaient pas au beau fixe. Et je suppose qu'avoir une amie dans les cercles nobles de Lingshen pourrait également vous être avantageux. Je suis disposée à vous offrir un soutien plus concret, en fonction de vos besoins. »


Elle balaya l'assemblée du regard, s'arrêtant un instant sur Talos.
« Et je dois admettre que savoir comment vous avez dompté l'espèce de dragon rose qui vous accompagne m'intéresse, si vous pensez qu'on peut le reproduire.

Avant tout, je vous écoute: que puis-je faire pour vous? »


Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Djinn  
#86 Envoyé le : mercredi 4 décembre 2019 14:20:29(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur

Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Talos
CA 17 (C17, D10)
Réf+4 Vig+7 Vol+6
Forme Totem : 2/2

25 / 25
Comme à son habitude, Talos se réveilla un peu avant le lever du soleil. Il quitta la chambre sans faire de bruit pour ne pas réveiller son ami. Toutes ses années dans la jungle et sur les chemins faisait qu'il préférait dormir sous les étoiles et ce sentiment s'est renforcé par les derniers mois passés en captivité... Mais il savait que ça n'aurait pas été poli ni diplomatiquement acceptable de refuser l'invitation de leur hôte. Il déambula un peu dans les couloirs, ces murs de pierre sans âme se ressemblant furieusement...

Une fois dehors, il trouva une petite place avec une fontaine. Il pouvait sentir le vent, contempler le ciel qui commençait à se colorer et entendre l'eau chantonner. Il joignit les mains et commença la cérémonie de salutation aux kamis. Ses mouvements étaient fluides et précis. Tantôt ses bras ondulait tel un ruisseau paisible, tantôt son corps s'élevait avant de perdre l'équilibre tel un roseau ballotté par le vent, tantôt ses membres recroquevillés sur son corps, immobile tel le roc. La cérémonie se termina par un salut profond et sincère. Une, deux, trois profondes respirations puis brusquement son corps se remit en mouvement. Exécutant avec précision plusieurs kata, Talos combattait un ou plusieurs adversaire. Le style martial, bien que parfaitement contrôlé était visiblement emprunt de bestialité.

Après une petite heure de prière et d'entraînement, Talos se rendit aux écuries pour dire bonjour à Cerise et voir si elle avait besoin de quelque chose. Il fut ravi de voir que Cerise allait bien et discuta quelques instants avec le palefrenier, partageant quelques astuces sur les animaux sauvages et sur le soin des animaux domestiques.

Il revint ensuite au fort à temps pour rejoindre les autres dans la salle du conseil. Il remercia leur hôte pour son accueil et accepta volontiers le thé, puis écouta attentivement. Il était surpris de la question concernant Cerise, mais il se retint de répondre... Ce n'était pas le point le plus important de la conversation. Ils y arriveraient sûrement dans un second temps.

Modifié par un utilisateur mercredi 4 décembre 2019 14:23:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Djinn pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#87 Envoyé le : mercredi 4 décembre 2019 21:35:29(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Pas mal comtesse... Pas mal... pensa Jing en regardant les ouvrages de la bibliothèque.

Là, nous avons affaire à quelqu'un de plus subtil que d'habitude... Il va falloir la jouer fine.

N'ayant besoin que d'un quart d'heure pour préparer ses sorts, Jing se concentra sur la lecture des opuscules de sa bibliothèque temporaire.

  • Profession architecte : 1d20+6 donne [18] + 6 = 24
  • connaissance ingénierie (batiments + soie) : 1d20+12 donne [6] + 12 = 18
  • Art (tissage) : 1d20+10 donne [15] + 10 = 25
  • conn. mystères (aranéas) : 1d20+10 donne [14] + 10 = 24

Je recherche toute information intéressante dans les livres sans focus particulier. Ce faisant, je tente plus largement de déterminer l'intérêt des ouvrages.



Ces dispositifs seront testés pour déterminer leur portée réelle, leurs facultés cachées et la manière de les répliquer.

« C'est un cadeau précieux et utile que vous nous offrez-là. Le fait que ces broches soient exactement 8 a t'il un symbole particulier ? En vieille numérologie de Lung Wa, le chiffre 8 est un signe de richesse et de chance. Dans la philosophie de Pao Lung appliquée à la divination, le 8 symbolise les huit directions qui décrivent le cours de la vie de chaque personne en fonction du trigramme de sa date de naissance.

Il est regrettable que ces dispositifs ne permettent pas d'échanger sur de longues distances. Nous risquons encore de devoir échanger beaucoup de courrier. »
plaisanta la magicienne.

« C'est un secret de polichinelle. Le Prince Shue Huang a fait tuer mon père avant qu'un procès ne soit rendu pour des accusations fatasmagoriques. Nous avons accepté la compensation de ce projet colonial en échange de ne pas ébruiter le scandale... pour l'instant... Et surtout de ne pas exercer notre droit de rétribution dans la main du roi... » dit Jing pour préciser la nature de son rapport particulier avec le Prince.

« Nous avons repris les choses en main à Yin-Se et nous en sommes au début des choses sérieuses. Nous avons plusieurs réfugiés, un commerce en construction avec un autocrate indigène et nous avons relancé la production d'argent... Je parle ici du métal. D'ici quelques temps, nous relancerons également la soie... Le bois viendra plus tard ainsi que certains objets magiques produits localement. La première question que je veux poser est : préférez-vous que nous fassions commerce ici ou à Gaotung ?

Nous ne pouvons pas exclure totalement Gaotung de notre équation. Mais nous pouvons facilement privilégier "les routes commerciales plus sures" pour nos denrées les plus intéressantes. Gaotung est une place forte militaire. Là, où vous avez une meilleure maitrise du terrain et vos frontières. N'importe quel quidam pourrait justifier cette orientation. La compagnie marchande de Siyin est une organisation privée : elle cherche avant tout son profit.

Mais pour ça, nous devons nous développer et renforcer nos infrastructures coloniales. Cela passe par notamment par nos routes. Le plus grand obstacle au commerce actuellement est le transport. Nous avons contacté des caravaniers de Gaotung, mais sans les routes tout cela prend trop de temps. Il n'y a qu'à voir le courrier...

Si vous nous apportez votre aide financière concernant les routes, la compagnie marchande de Siyin pourra privilégier son comptoir des collines verdoyantes plutôt que celui de Gaotung. »


Cela veut dire que nous gagnons un comptoir. Mais l'offre n'en demeure pas moins intéressante.

Modifié par un utilisateur mercredi 4 décembre 2019 21:36:55(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#88 Envoyé le : mercredi 4 décembre 2019 22:36:14(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 97
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Shimizu

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Sorts I : 4/4

༺ Hariken

25 / 25

CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+2



Mal à l'aise dans un environnement qui n'était pas le sien, Shimizu avait peu dormi, inquiète autant que soucieuse d'être à la hauteur de la tâche qui lui était confiée. Au petit matin, elle sortit prendre l'air, se préparant à la journée qui allait suivre. Le lever du soleil était un moment idéal pour s'adonner à Shizuru.
C'est à ce moment qu'elle aperçu Talos, au loin, faire ce qui semblait être un entrainement matinal. Ce n'était pas pour déplaire à la lame vagabonde, dont la routine quotidienne était semblable, bien que la sienne était une forme de rituel envers la déesse solaire.



Écoutant avec attention l'échange entre la comtesse et Jing, Shimizu tentait de lire dans les cartes de leur interlocutrice. Si Jing lui faisait confiance, c'était déjà une bonne chose, mais les manières de l'inquisitrice avaient la vie dure. Les épingles à cheveux notamment, elles éveillaient sa curiosité. On ne sait pas qui d'autres pourraient entendre par elles, il faudrait vérifier ça.

« Si je puis me permettre, Comtesse, votre offre est généreuse, mais que désirez-vous en échange, au delà d'apprendre à nous connaitre ?  » ajouta-t-elle sur un ton amical, teinté de curiosité.

S'il semblait évident que la réponse serait d'ordre financier, tout élément était bon à savoir.


thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#89 Envoyé le : jeudi 5 décembre 2019 22:38:23(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

La bibliothèque temporaire dont la comtesse Tsaomin Hsie avait doté la chambre de Jing était des plus intéressantes. En une nuit, l'architecte n'avait pas le temps de terminer la lecture de chacun des ouvrages, mais elle prit tout de même quelques heures pour les feuilleter, évaluant leur contenu.

Beaucoup étaient intéressants pour le profane, mais pas forcément assez détaillés ou précis pour lui être véritablement utile autrement que comme loisir. Cependant, quelques uns étaient plus intéressants...en premier lieu, un ouvrage sur la soie de Shenmen, révélant l'intérêt des vers à soie élevés au mûrier spectral, une variété rare qui ne pouvait survivre que dans le Bois Spectral, au Nord de Shenmen. Si la soie de Shenmen était de qualité, la soie spectrale n'était plus en circulation dans l'empire depuis plus d'un siècle, mais disposait d'une propriété la rendant plus intéressante encore que la soie plus commune: elle était imperméable, en faisant un bien précieux dans les contrées humides bordant la Mer des Fantômes. Mieux encore: la soie était un tissu difficile à stocker, car l'humidité provoquait facilement des moisissures...mais la soie spectrale ne moisissait pas.

D'autres ouvrages traitaient d'architecture, en particulier de l'inclusion du bois et de la manière d'en faire un matériau de construction commun sans risquer les incendies qui le rendait si dangereux.

Quand aux ouvrages mentionnant les aranéas, leur simple existence était relativement surprenante...ni l'Empire de Lung Wa, ni le royaume de Lingshen n'étaient particulièrement connus pour leur reconnaissance du mérite des races non-humaines. Ils demeuraient, avant tout, serviteurs de l'Empire...ou du Royaume. Elle devrait prendre le temps de l'étudier en détail, mais plusieurs ouvrages faisaient états d'arcanistes aranéas renommés dans l'histoire du royaume, et de plusieurs autres figures historiques d'importance.



Musique - Fa-Lung



La comtesse inclina la tête en réponse à l'analyse de Jing.
« Je vois que vous êtes amatrice de numérologie également...pour moi, cela tient en grande partie de la superstition, mais si mes hommes se sentent plus à l'aise avec un chiffre prospère de leur côté, cela ne me coûte pas grand chose. Je partage cependant vos regrets, mais malheureusement, les enchanteurs de talents sont rares, et en faire des outils de communication à longue distance serait prohibitif.

Cependant, si nos échanges sont réguliers, il serait intéressant d'établir une route reliant Fa-Lung avec Siyin, et des relais de messagers. J'imagine que cela dépendra de l'issue de nos discussions. »


Elle écouta ensuite les paroles de ses visiteurs, son expression un masque de concentration, impassible.
« Hum...cela ne me surprend pas de la part du Prince Shue. J'imagine qu'il a voulu établir son autorité, et profiter de l'occasion pour éliminer des rivaux potentiels. Le fait est qu'en tant que cadet des enfants de notre souverain, il a...disons, tendance à réagir avec excès à ce qu'il voit comme des menaces.

Je ne suis pas commerçante moi même, mais Fa-Lung est mieux connectée que Gaotong au reste du royaume, et fais un point de départ vers le coeur de Lingshen...nous avons des routes commerciales menant jusqu'à Xi Wu, Po Li, et même la grand-route vers Goka relativement proche. Nous demeurons une ville militaire...mais ce que vous avez à offrir nous intéresse. Je ne suis pas en mesure de financer la construction des routes de votre côté des contreforts des montagnes Soyeuses. Mais je peux faire étendre le réseau de route impériale jusqu'à relative proximité de Siyin - quelques jours, au plus. Après tout, il est essentiel que nos régions frontalières communiquent correctement, pour la sécurité du Royaume.
Je suis également disposée à fournir un ou deux relais le long de cette route, qui servirons aux messagers.
On pouvait presque percevoir dans sa voix le sourire qui n'apparaissait pas sur son visage. »


La question de Shimizu lui rendit son sérieux, en revanche.
« Comme vous le savez, Shokuro est sur le pied de guerre. Les choses ne vont pas tarder à devenir dangereuses dans la région, et malheureusement je peine à intercepter leurs groupes d'éclaireurs à travers les collines des contreforts des Soyeuses. Si vous pouviez sécuriser cette région, au moins en prenant une position neutre pour limiter leurs capacités à les utiliser comme approche, cela faciliterait la campagne à venir. Je pourrais même faire en sorte que la princesse Kwan Huang en soit informée.

Ceci mis à part, la guerre nécessite des ressources, et devenir la partenaire privilégiée d'une nouvelle sources de biens rares ne peut être que bénéfique. Enfin...Je n'apprécie pas particulièrement Shue Huang, et ma suzeraine non plus. Nous avons donc cause commune. »


Elle se releva, prenant son gobelet, et s'avançant jusqu'à la fenêtre proche, contemplant Fa-Lung.
« Voyez notre relation comme un...investissement de ma part. Pour l'instant, vous êtes un partenaire mineur, mais prometteur. Si votre entreprise dans les colonies est couronnée de succès et que notre relation s'approfondit, je sais que je pourrais compter sur un allié solide. J'ose espérer que cette perspective vous est compréhensible... »





Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#90 Envoyé le : samedi 7 décembre 2019 23:50:12(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Jing nota les informations qu'elle avait obtenu dans un coin de sa tête. Elle se promis de revenir à l'ouvrage sur les aranéas avec plus d'attention.



Pesons l'équation...

Les rouages du cerveau de Jing tournaient à plein régime pour éviter de passer à côté d'une information importante. L'araignée calculait et mesurait prudemment.

Nous sommes du Lingshen, pourquoi Shokuro nous verrait-il autrement que comme un adversaire ? Certes, nous avons Shimizu avec nous. Mais je doute qu'une combattante si douée et jolie soit-elle puisse être notre seule carte à jouer ici.

« Pardonnez ma remarque sans doute un peu naïve... Vous n'avez pas besoin d'un accord pour construire des routes et des relais sur vos propres terres. Et nous ne pouvons nous engager par accord à adopter une position neutre face à un ennemi du Lingshen dans un contexte de loi martiale.

Par ailleurs, notre position inconfortable dans un environnement hostile nous poussera à sécuriser nos terres de toute façon...

Enfin, il serait insolent de ma part de supposer que la princesse Kwan Huang ne soit pas informée de toutes les actions de son frère... »


Autrement dit, je me suis tapé plusieurs jours de cheval pour repartir avec l'or des broches et du vent...

« L'écoulement de nos marchandises hors de leur premier point de vente est une information d'importance secondaire. Pourquoi serions-nous concerné par le statut d'un bien que nous avons déjà vendu ? De mon point de vue Gaotong ou Falung, c'est un peu pareil... De toute façon, c'est le Lingshen...

Je peux entendre que si nous ne livrons qu'à Gaotong, la circulation des biens s'établira à votre détriment. Mais d'un autre côté, la route entre Yin-Se et Gaotung est plutôt sure et nos gens la connaissent bien...

Cependant, il est également dans notre intérêt commercial de diversifier nos sources d'approvisionnement et d'écoulement des marchandises. Ne serait-ce que pour réaliser plus d'affaires et absorber un plus grand flux de marchandises.

Mais nous aurions pu convenir de tout cela sans nous voir... »


Voir même, nos vassaux et nos peuples n'auraient presque pas eu besoin de nous pour y penser.

« Afin de permettre à l'accord que vous proposez d'exister, je vous propose d'investir dans le mécénat visant le développement de nos colonies.

C'est une dépense de guerre lié à la défense de votre territoire contre Shokuro qui permet de diminuer la part d'impôts dans la mains du roi puisque vous avez déjà contribué à l'effort visant à légitimer.

En nous finançant, vous pourrez dégarnir notre frontière commune pour repositionner vos soldats à des endroits prioritaires.

Par ailleurs en nous accordant votre soutien, vous pourriez capter au profit de votre suzeraine le prestige lié à la réalisation de ce projet. Dans la mesure où le Prince Shuang n'a rien financé, il serait ainsi plus facile à un autre noble de s'arroger le crédit de notre succès. »

Modifié par un utilisateur samedi 7 décembre 2019 23:50:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 2 utilisateur ont remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#91 Envoyé le : dimanche 8 décembre 2019 16:03:31(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Fa-Lung



La comtesse écouta les arguments de Jing, mais ils pouvaient deviner une lueur un peu amusée dans son regard. Elle s'assis de nouveau à la table, posant son bol.
« Si vous le permettez, je vais vous répondre dans le désordre. A propos de notre proximité avec le coeur de Lingshen et Goka...et bien, c'est une simple question de marché. Les marchands de Gaotong pourront vous proposer des prix plus modestes, car le coût d'acheminer les marchandises qu'ils vous achèteront jusqu'à leur point de vente sera plus élevé, réduisant leur marge. Ici, ces coûts seront réduits, cela vous donnera un argument pour négocier.

Autre élément sur la route impériale, d'ailleurs...une route en bon état et des relais impériaux profiterons autant à vos caravanes qu'aux messagers. Prenez les choses de ma perspective: je n'ai aucun intérêt à investir dans cette route, sauf à établir des relations plus proches entre votre province et la mienne. »


Elle inspira profondément.
« Vos autres points méritent qu'on y réponde. J'ai tendance à oublier que vous n'avez probablement pas passé autant de temps que moi dans les cours de Lingshen. Vous pouvez absolument supposer que la Princesse n'est pas au fait des actions de son frère. Notre bon roi Huang est un fervent partisan de la compétition...c'est pour cela que ses descendants dirigent les provinces militaires de Lingshen. Si Shue parvient à obtenir un succès éclatant, quel qu'il soit, il a de forte chance de monter dans l'ordre de succession...affectant du même coup les autres fils et filles du roi, dont la Princesse. »

La dernière proposition de Jing sembla porter juste. Elle la considéra quelques instants.
« D'accord, je joue le jeu. Vous avez besoin d'un mécène. Sachez avant tout qu'étant sur le pied de guerre, les ressources que je peux vous consacrer sont limitées. Mais je peux envisager d'en diriger une partie vers le développement des colonies de Siyin. Si vous réussissez, cela pourrait certainement m'apporter un certain prestige.

Deux questions demeurent: sous quelle forme attendez vous cette assistance, et surtout, qu'avez vous à offrir en échange? Couvrir mon flanc Est, certes...mais c'est une promesse plutôt immatérielle, et surtout, à long terme, conditionnée à votre réussite. »




Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#92 Envoyé le : dimanche 8 décembre 2019 18:58:40(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
Je maintiens que de telles démarches de constructions de routes ne peuvent être le véritable objet de cette rencontre. C'est bien ce que je dis. Vous n'avez aucun intérêt à investir dans cette route, sauf pour établir des relations avec nos deux provinces.

« Ainsi la princesse n'aurait aucun agent auprès d'elle pour lui dire quels sont les projets de son frère ? Eh bien, nous n'avons pas toutes le même sens de la compétition. » railla Jing sans relever les remarques quant à son inexpérience.

« Très bien, je comprend votre point. Ne parlons plus de commerce une seconde. Il est vrai que défendre votre flan Est est quelque chose d'assez vague.

Je vous propose de décliner cet objectif en quelque chose de plus concret. Si vous devenez notre mécène, nous nous engageons à dépenser les premières ressources confiées afin de garantir cet objectif.

Nous nous engagerons à construire une nouvelle caserne, à développer une troupe d'éclaireurs et à entretenir une capacité de combat coloniale de cent personnes. »


La plupart des objectifs sont déjà remplis ou en voie de l'être d'après notre dernier conseil, le travail de Shimizu avec les Trappeurs Chuanyu, et la milice...

« Si nous ne tenons pas notre promesse d'ici 4 mois, vous pourrez toujours cesser votre aide. Dès lors l'impératif de défendre votre front Est sera d'un coup bien plus concret. »
Offline Hikari  
#93 Envoyé le : lundi 9 décembre 2019 09:41:37(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 97
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

Shimizu

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Sorts I : 4/4

༺ Hariken

25 / 25

CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+2



S’il était certain des avantages bilatéraux d’une entente entre la comtesse et Siyin, Shimizu était suspicieuse sur la générosité soudaine qu’on leur accordait. Si elle comprenait la notion d’investissement et l’intérêt que cela avait, bien que cela implique par définition une contrepartie dans le futur, elle avait du mal avec la notion de mécénat.
Du point de vue de la lame vagabonde, sans doute naïve et pessimiste, un investissement se traduisait par un droit, et ce droit pouvait s’avérer d’autant plus délicat à gérer si l’investissement était conséquent.

Néanmoins, pour l’heure Shimizu pouvait partager quelques informations avec leur nouvel allié, en espérant que cela suffise à faire preuve de leur bonne foi.
« J’ai conscience que les propositions de la gouverneure Jing ne vous fournissent rien de concret dans l’immédiat, aussi permettez-moi de vous faire part d’informations stratégiques, que nous sommes ravis de partager avec vous.

Je suis moi-même originaire de Shokuro, et je suis au courant de certaines choses. Notamment des méthodes qu’utilisent leurs éclaireurs pour opérer. La stratégie standard consiste à profiter des terrains difficiles à patrouiller, tels que les marais et les forêts, pour franchir la frontière et se mêler à la populace locale, en paysans notamment. Ensuite… eh bien, j’imagine que vous avez une bonne idée des problèmes qu’ils peuvent occasionner.  »


On va espérer que cette information soit suffisamment utile.
En psychologie, je cherche à étudier ses réactions, savoir si elle nous cache quelque chose. Gentil n’a qu’un œil et elle en a deux.
Tant qu'à faire, j'utilise mon zèle sur le jet de psycho, ce qui nous fait donc 20.

  • Diplomatie (soutenir Jing) : 1d20+8 donne [13] + 8 = 21
  • Psychologie (cf hrp) : 1d20+9 donne [9] + 9 = 18

Modifié par un utilisateur lundi 9 décembre 2019 09:42:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#94 Envoyé le : mercredi 11 décembre 2019 23:15:14(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Fa-Lung



Alors que la comtesse s'apprêtait à répondre à Jing, la réponse de Shimizu sembla la prendre complètement au dépourvu. Pour la première fois depuis leur arrivée, Tsaomin paraissait stupéfaite. Ignorant un instant les propositions de l'aranéa, elle poursuivit à l'adresse de Shimizu.
« Vous venez de Shokuro!!? C'est...inattendu. Je serais curieuse de savoir comment vous en êtes arrivée à aider les gouverneurs d'une province de Lingshen, et pourquoi vous m'offrez des informations qui pourraient m'aider à remporter cette campagne contre votre terre natale, mais ce n'est pas le sujet de ces négociations. »

Elle se tourna vers Jing.
« Très bien. J'apprécie cette information, dame Shimizu, et votre proposition est solide. J'accepte de financer, avec les moyens que je pourrais dégager, le développement de votre défense. En contrepartie, un membre de mon état-major vous accompagnera lors de votre retour à Siyin...ça lui permettra d'évaluer les progrès de votre défense. Si d'ici 4 mois, vos premiers investissements en la matière lui paraissent satisfaisant, il reviendra à Fa Lung, et je me contenterai d'envoyer un émissaire si nécessaire.

Ces termes vous conviennent ils? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#95 Envoyé le : mercredi 11 décembre 2019 23:25:34(UTC)
Scordard
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,054

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 6/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
« Cela me convient personnellement. »

Et si jamais, les choses tournent court... Nous aurons un otage...

C'est curieux de vouloir se passer d'un membre de son état major alors que son territoire se trouve en situation de conflits.
Offline thoulkas  
#96 Envoyé le : jeudi 12 décembre 2019 12:03:25(UTC)
thoulkas
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/08/2015(UTC)
Messages : 2,961

Tristan
CA : 16
Alchemist Bullet:8/8
Mutagène préparé : DEX

21 / 21


Tristan écoutait, ne comprenant pas les discussions étant donné qu'il n'avait jamais vraiment été dans la moindre civilisation. «  Ben moi je dois vous dire que tout ça a l'air bien et que je suis étonné par votre éloquence et que vous ayez envie de faire au mieux pour les gens, et je trouve ça top.  »

Il regarda Talos. «  Moi je pense que j'ai envie de m'investir et si vous accepter mon aide de développer l'alchimie chez vous, comme je disais c'est peu présent sur ce continent, et mine de rien un combattant avec ce type d'arme ben ça a directement de la gueule... Enfin ça impose le respect c'est ça que je veux dire.

Enfin voilà si vous voulez ben je peux aider à faire connaître Shenmen en travaillant sur un objet que vous seul posséderiez madame, pour qu'un jour on dise: Wow c'est un original de Shenmen.  »


Il sourit, prenant un air amusé. «  C'est pas comme si une personne haut placé m'avait invoqué moi depuis Abaddon pour mes talents d'Alchimiste...  »
Le ridicule ne tue pas et ce qui ne tue pas rend plus fort, donc le ridicule rend plus fort Laugh
Les blagues faut toutes les faire on ne sait jamais qu'il y ait une bonne. Laugh
thanks 3 utilisateur ont remercié thoulkas pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#97 Envoyé le : jeudi 12 décembre 2019 20:14:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué

Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,731

Musique - Fa-Lung



La comtesse tendit la main vers Jing, et serra celle de l'aranéa.
« Alors nous avons un accord. Je vais m'assurer qu'un de mes lettrés rédige cet accord selon les termes dont nous avons convenu. Nous pourrons l'inspecter ensembles avant de le signer. Je dois aussi décider qui je renvoie en votre compagnie. Oh, tant que nous y sommes...ce conseiller n'est pas uniquement présent pour surveiller mes investissements. Si vous souhaitez faire appel à son expertise, je lui donnerai ordre de vous assister de son mieux. »

La poignée de main terminée, elle jeta un coup d'oeil aux autres membres de l'assemblée.
« Y a-t-il un autre sujet que vous souhaitiez aborder? Si tel n'est pas le cas, je vous propose de mettre fin à cette rencontre, et de nous retrouver ce soir. Je souhaiterai vous inviter à souper, et ce sera l'occasion de sceller notre accord. D'ici là, je vous encourage à découvrir Fa-Lung! Les rues sont sûres, mais je peux vous faire escorter si vous le souhaitez. »

L'intervention de Tristan sembla presque la prendre au dépourvu, également.
« Ainsi vous venez d'un autre plan...il me semblait bien que vous étiez...disons, peu habitué à nos usages. J'ignore ce que vous vous voulez dire exactement par l'alchimie...Je veux dire...j'apprécie l'utilité de cette forme de médecine, mais vous semblez être en train de mentionner autre chose...?

Quoiqu'il en soit, j'apprécie bien sûr votre offre! A quoi songez vous? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages«<345
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2019, Yet Another Forum.NET