Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

3 Pages<123>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#21 Envoyé le : lundi 18 novembre 2019 23:10:28(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


e garde, ou plutôt la garde a en juger le visage qui se tourne vers Amaranthe la dévisage pendant quelques instants... Le regard s'attarde un instant sur les oreilles pointues de l'arrivante... Puis avec un haussement d'épaule elle l'invite a entrer :

« Je sais pas s'il restera grand chose mais m'étonnerais qu'Svetlana n'ai rien dans ses réserves pour vous réchauffer... Si vous pouvez leur dire d'm’apporter quelque chose de chaud... J'vais m'occuper d'votre cheval... ça m'occupera... »

A l'intérieur se trouve un groupe de bonne taille étant donné la taille de la pièce et assez largement dominé visuellement par... une étrange créature. Difficile de décrire autrement la montagne un peu hirsute qui viens de tourner son... museau vers l'elfe. Les autres convives sont quatre femmes et six hommes... C'est l'une des premières qui prend la parole après un rapide coup d’œil aux deux individus les plus bedonnants de la tablée :


« হ্যালো dame elfe... Qu'es-ce qui vous amène en ces lieux reculés ? »

La salutation de début de phrase ressemble peu ou prou au "bonjour" prononcé par quelqu'un qui a suivi quelques cours d'elfiques mais n'a visiblement jamais compris comment user des intonations de la langue chantante. L'effort reste cependant inattendu aussi près du Brévoy peu réputé pour son ouverture d'esprit face aux non-humains.

Les autres restent muets, dans l'attente d'une réponse...

22 Desnus, T3/U4.
Conditions climatiques :
Un petit crachin de temps en temps...
Conséquences :
La luminosité est faible.
La journée :
Il est actuellement : 19h45
Tu as été active pendant : 8h45

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
Je me note ici les présents car sinon j'vais me vriller le cerveau :
Kannin, Oleg, Svetlana, Liamca, La Jeane, Garvin, Cayla, Owain, Sigfrid, 2 Gardes hommes

Modifié par un utilisateur samedi 11 janvier 2020 14:57:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#22 Envoyé le : dimanche 24 novembre 2019 22:30:35(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9

Amarante tend les rennes de sa monture en souriant à la garde qui vient de l'accueillir.

« C'est bien gentil à vous de vouloir vous occuper d'Arod, je l'aurai bien fait mais je vais accepter votre proposition, la perspective d'un repas et d'un bain chaud est trop tentante. Je viendrai le voir dès que possible. Il s'appelle Arod, il est très intelligent, il comprend tout ce qu'on lui dit, même si parfois il fait croire le contraire. Vous verrez, il y a peu de chevaux plus gentil que lui. »

Elle se tourne vers son cheval et continue son discours pour lui.

« আমার বুড়ো মানুষ, তুমি ভদ্রমহিলার অনুসরণ করবে এবং তোমাকে মোহনীয় দেখাব। চিন্তা করবেন না, আমি আপনাকে শীঘ্রই দেখা হবে। তবে আমি সন্দেহ করি না যে আপনি ভাল ব্যবহার করেছেন, এই মানুষটি দেখতে খুব সুন্দর দেখাচ্ছে। »

Elfique


Puis se tournant à nouveau vers la garde, elle reprend :
« Je vous laisse donc et comptez sur moi pour demander qu'on vous apporte un bon plat chaud. Je vous l'apporterai moi-même si besoin, c'est bien le moins que je puisse faire pour vous remercier de vous occuper de mon cheval. »

En lui faisant un signe d'au revoir de la main, elle ouvre la porte du comptoir et entre dans la pièce qui, en comparaison avec l'extérieur, lui semble surchauffée.
Elle balaie des yeux la pièce, curieuse, et son sourire s'accentue en voyant les occupants. La compagnie est très intéressante. Son sourcil droit se lève alors qu'elle regarde le géant poilu qui s'est tourné vers elle et les lèvres de la jeune sylphe forment un O muet. La voix de la femme qui s'élève dans le silence ambiant l'arrache à sa contemplation.

« Oh, bonjour. এই স্বাগত জন্য আপনাকে ধন্যবাদ, merci pour cet accueil. Ce qui m'amène dans ces lieux ? La pluie ! Ça fait des jours que je suis dehors de jour comme de nuit sous cette pluie qui n'en finit pas. Je n'en pouvais plus, alors quand j'ai entendu parlé de ce comptoir qui, semble-t-il, fait la meilleure cuisine de la région, je n'ai pas hésité et me voici. C'est le vieux Bokken qui m'a indiqué le chemin pour venir. Très charmant monsieur, ce Bokken, peut-être un peu susceptible mais très charmant, et Koki, son papillon, est adorable. Dites-moi qu'il vous reste de ce plat qui embaume toute la pièce et qui fait saliver juste par l'odeur. »

Ayant réussi à détacher son regard de l'homme félin, elle se tourne d'abord vers la femme qui lui a parlé puis pose sa question à toute l'assemblée, cherchant du regard qui peuvent être les patrons.

« Si vous n'avez plus de ce plat, c'est décevant mais pas grave du moment que vous avez de quoi faire un bon plat chaud, je suis certaine que quoi que vous fassiez, ça ne pourra être que bon, une telle odeur ne trompe pas. Et d'ailleurs, il y a une dame très gentille dehors qui s'occupe de mon cheval qui aimerait beaucoup qu'on lui apporte un repas chaud également. Et un bain chaud ! Enfin, pour moi en tout cas, elle en voudra peut-être un également, mais elle ne m'en a pas parlé, mais moi par contre, je rêve d'un bain chaud depuis des heures entières, voire des jours. Et un lit également, mais ça c'est pour après le bain et le repas. Il vous reste une chambre, j'espère ? »

Elle regarde la tablée mais s'en pouvoir s'en empêcher son regard revient régulièrement sur la créature impressionnante qui la regardait. N'y tenant plus, elle l'apostropha :
« Excusez moi, je sais que ça ne se fait pas, que ce n'est pas poli et tout et tout, mais... on vous a déjà dit que vous êtes impressionnant ? C'est la première fois que je vois une créature comme vous, et Ng sait qu'il y a des créatures de toutes sortes d'où je viens, mais vraiment, vous êtes... impressionnant. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#23 Envoyé le : dimanche 24 novembre 2019 23:26:03(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


n hochement de tête et un sourire accueille la déclaration de l'elfe sur son cheval... L'affection qu'elle porte a l’animal et le besoin de parler a quelqu'un qui comprend réellement ce qu'on dit... Ce sont des choses que la garde a plus d'une fois eu l'occasion de constater chez les voyageurs. Et elle n'en est visiblement pas plus traumatisée que ça. Elle prend rapidement les reines d'Arod pour se diriger vers l'arrière de la bâtisse et se retourne lorsque l'elfe parle de lui apporter un repas chaud... mais pour faire face à un dos et une porte qui se referme... Elle hausse les épaules dans la nuit.

« Bah... Ils comprendront... »

De tous les présents c'est la femme un peu boulotte qui se reprend le plus vite face à la déferlante de paroles...

« Bokken ! Mais c'est t'y pas qu'y vas m'tendre c'f'tu corgnaut ! N'p'rend p'r'ne f'tu 'berge m'tnant ! C'pas qu'y v'z'a bavé l'au't rab'rgit mais d'vez pas v'z'y l'ser prend... C't'un COMPTOIR ! Un f'tu Comptoir pas une 'berge...

'fin... P'rd'nnez moi m'dame... Sur qu'j'vais v'trouver un p'tit quequ' chose... Pis p'r la chambre j'dans l'idée qu'dame Tinufaë m'pardonnera d'prêter s'lit à une dame c'me vous... P'zez donc vos sac pis v'nez près du feu...

Sigfrid ! D'gage d'la qu'la dame puisse s'réchauffer ! »


Et la voilà qui s'éloigne alors qu'un homme a l'air peu amène sursaute sous la dernière interjection de la tenancière comme si on venait de le prendre en faute... La tête basse, il se lève de sa chaise près du feu pour en rejoindre une autre moins bien placée.

Psychologie DD15


Une voix féminine s'élève quelque part dans l'assemblée sans que l'elfe parvienne a en identifier avec certitude la provenance :

« Votre... Cheval à besoin d'un repas chaud ? Et d'un Bain ? »

Ayant observé la scène d'un oeil plutôt amusé, la femme qui avait salué Amarante a son arrivée reprend la parole, faisant mine de ne pas avoir entendu la dernière remarque.

« Bon... Je pense pas que Filippa ai envie de quelque chose d'aussi consistant... Alessio ! Apporte lui donc un peu de vin chaud avant qu'elle nous fasse une allergie a toute cette flotte... »

L'un des hommes, probablement un autre garde à en juger sa tenue, se lève avec un sourire pour se diriger vers la cuisine ou a disparu Svetlana quelques instants plus tôt. Il s'en faudra de deux minutes avant qu'il ne ressorte avec une choppe fumante qu'il apportera a la femme a l'extérieure...

L'imposante créature observe l'elfe pendant quelques instants avant de lui répondre d'une voix grave et posée...

« Oui, on me l'a déjà dit... »

Il semble s'apprêter a dire autre chose puis se raviser avant de formuler une nouvelle phrase :

« Et vous venez d'ou ? »

22 Desnus, T3/U4.
Conditions climatiques :
Un petit crachin de temps en temps...
Conséquences :
La luminosité est faible.
La journée :
Il est actuellement : 19h45
Tu as été active pendant : 8h45

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
Je me note ici les présents car sinon j'vais me vriller le cerveau :
Kannin, Oleg, Svetlana, Liamca, La Jeane, Garvin, Cayla, Owain, Sigfrid, 2 Gardes hommes

Modifié par un utilisateur samedi 11 janvier 2020 14:57:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#24 Envoyé le : lundi 2 décembre 2019 22:30:44(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9

Amarante est devenue le point d'attraction de la pièce, tous les regards sont tournées vers elle et elle sourit sincèrement, ravie de trouver une assemblée aussi nombreuse et accueillante. En plus d'un bon feu de cheminée.
Quand la matrone imposante se met à parler, la sylphe fronce les sourcils comme dans la chaumière de Bokken afin de comprendre ce que la femme raconte. Hélas, elle ne parvient pas à comprendre tous les mots et son sourire s'efface un peu lorsqu'elle pense que l'aubergiste est en colère. Elle se rassure un peu, comprenant que c'est contre Bokken qu'elle en a.

« Oh ! Je ne voulais pas créer de conflit entre Bokken et vous, je suis vraiment navrée. Il a cru bien faire en me désignant le chemin pour venir ici, sans lui, j'aurai encore passer une ou deux nuits dehors, sous la pluie. D'habitude, ça ne me dérange pas, mais là, ça fait vraiment trop de jours qu'il pleut, c'est déprimant. Il n'y a jamais de soleil dans votre pays ? Ou alors au moins un véritable orage, ça c'est agréable, c'est joli, c'est impressionnant, c'est fascinant, mais cette pluie qui n'en finit pas... brrrrr... quelle horreur. En plus, ça s'infiltre dans tous les vêtements et on a l'impression qu'on ne se réchauffera jamais. » Prenant la place près du feu que l'homme vient de quitter, elle se tourna vers lui. « Merci de m'avoir laisser la place, c'est très gentil à vous, Sigfrid, c'est ça ? » Se retournant de nouveau devant la tenancière : « Pour la chambre, je ne voudrai pas prendre la place de quelqu'un, je ne veux pas gêner, vous savez ? Il me suffit d'une petite place où je pourrais me réchauffer discrètement. Je ne voudrai pas que cette dame... Tinufaël ? en prenne ombrage. C'est une elfe ? Ca sonne elfe comme nom en tout cas. Sinon j'ai bien retenu que c'était un comptoir et pas une auberge, ne vous inquiétez pas. Cependant... excusez-moi, mais j'ai des petits problèmes de vocabulaire, c'est quoi la différence ? »

Avant même d'avoir obtenu la réponse à sa question, elle cherche des yeux la voix féminine qui a parlé de son cheval. Passant les doigts à travers ses cheveux longs devant la chaleur du feu, elle répond :
« Non, ce n'est pas mon cheval qui a besoin d'un repas chaud et d'un bain. Même si ça lui plairait peut-être, ça le réchaufferait surement, il était trempé jusqu'aux os quand on est arrivé, puis très fatigué, j'ai cru que j'allais devoir le porter sur mon dos pour terminer la route, heureusement, j'ai vu l'auberge avant... j'ai vu le comptoir... le comp-toir avant d'en arriver là. Je parlais de la dame très gentille qui nous a accueilli à notre arrivée dehors, Filippa, si j'ai bien compris, c'est ça ? » demande-t-elle en se tournant vers la première garde qui s'est levée quand elle est entrée.

Elle s'arrête un instant de parler, forçant les doigts dans ses cheveux afin de défaire un nœud formé par le vent et la route, puis se tourne franchement vers la voix grave lorsque celle-ci rompt le bref silence. Elle interrompt le travail de ses doigts qui reste emmêlés dans sa chevelure avant de lui répondre.
« Je viens du Sud. D'Hymbrie. Un très bel endroit, vous connaissez ? »



Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#25 Envoyé le : vendredi 6 décembre 2019 16:44:21(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


'homme le moins rustique des lieux lève la main en jetant un regard lourd de sens en direction de Svetlana qui hausse les épaules et disparaît dans la cuisine pendant qu'il répond sur un ton bon enfant et surtout avec un accent qui ne laisse pas soupçonner qui est sa femme :

« N'ayez crainte... Ma chère épouse peste car nous avons emménagé au milieu de nulle part pour profiter du calme et... »

D'un geste il englobe la pièce...

« Et bien disons que ces derniers temps nous n'avons plus assez de lits pour loger tout le monde. Mais elle préférerais rôtir en enfer que de laisser un voyageur dormir à la dur sans goutter à sa cuisine...

Quand à la différence entre un comptoir et une auberge... Un comptoir est un lieu ou les locaux viennent vendre le produit de leur chasse ou leurs créations et ou des camelot savent qu'ils peuvent faire halte pour faire quelques échanges. Enfin on a quand même quelques chambres d'amis... Et puisque dames Tinufaë et Alaëiel, oui ce sont des elfes, ne sont pas là... Et bien vous pouvez en profiter. »



La question posée à Kanin, pour sa part, n'obtiens pour réponse qu'un haussement d'épaules suivi d'un laconique :

« Je viens du Nord. »

Visiblement, il ne semble pas juger pertinent de dire quoi que ce soit de plus... Presque comme s'il ajustait son débit de parole a celui de son interlocuteur pour conserver une forme d'équilibre.

22 Desnus, T3/U4.
Conditions climatiques :
Un petit crachin de temps en temps...
Conséquences :
La luminosité est faible.
La journée :
Il est actuellement : 19h45
Tu as été active pendant : 8h45

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
Je me note ici les présents car sinon j'vais me vriller le cerveau :
Kannin, Oleg, Svetlana, Liamca, La Jeane, Garvin, Cayla, Owain, Sigfrid, 2 Gardes hommes

Modifié par un utilisateur samedi 11 janvier 2020 14:56:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#26 Envoyé le : mardi 10 décembre 2019 21:57:30(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9

Devant l'affirmation de l'homme qui vient de se lever, Amarante s'empêcher d'écarquiller les yeux et de hausser un sourcil étonné, puis avec un sourire, elle enchérit.
« Vous êtes mariés ? Oh. Vous formez un très joli couple, vous savez ? On m'a toujours dit qu'il fallait des différences pour qu'un couple fonctionne. Donc un comptoir n'est logiquement pas prévu pour accueillir des gens et encore moins les loger. Vous me voyez affreusement gênée, j'ai l'impression de m'imposer, d'abuser de votre gentillesse et de votre hospitalité. Je peux dormir dans l'écurie avec Arod, ça ne me gênera pas. Arod, c'est mon cheval, je ne sais plus si je vous l'ai déjà dit. Vraiment, je suis gênée, j'arrive sans être attendue et en plus, je prend la chambre attribuée pour d'autres personnes... Vous êtes vraiment certain que ça ne dérangera pas ? Si elles rentrent cette nuit, elles seront certainement contrariées de ne pas pouvoir dormir dans un bon lit. Vous savez quand elles doivent rentrer d'ailleurs ? Et si ce n'est pas trop curieux, elles font partie de ce groupe de personnes venu du Nord afin d'éliminer la région des dangereux bandits ? Elles ont déjà réussi ? Elles sont en train d'affronter le chef de la bande ? Mais au fait... en parlant du Nord... »

Elle se tourne lentement devant l'homme félin qui lui a répondu laconiquement, les yeux plissés, le détaillant plus précisément.

« Vous aussi venez du Nord. Vous êtes venu avec elle ? Vous luttez contre les bandits, vous aussi ? »

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#27 Envoyé le : mercredi 11 décembre 2019 14:48:06(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


emblant ignorer l'étonnement de son interlocutrice et visiblement bien moins impressionné par la flux de paroles qu'un autre homme, Oleg secoue la tête avec un air navré :

« Taratata... Vous allez vous installer ici, profiter du repas puis vous monterez vous installer dans le lit que ma chère épouse vous aura préparé. Sinon Caiden ai pitié de vous quand elle en aura fini avec vous...

Quand aux problèmes monétaires... Nous en discuterons demain. »



Étrangement, lorsque le flot de paroles dérive vers les porteurs de chartes, c'est le moins locace de tous qui prend la parole en premier... Comme si les autres attendaient d'une certaine manière son approbation pour parler.

« Vous avez bien deviné. Je suis ici pour éviter que les brigands n'attaquent le comptoir pendant l'absence des autres. »

Peut-être fatigué après une phrase aussi longue, il incline la tête en direction de Liamca qui reprend rapidement les choses sur un ton militaire :

« Effectivement. Kannin ici présent fait partie des personnes mandatées par les Seigneurs de Restov pour cartographier et pacifier la ceinture verte. Pourriez vous motiver votre intérêt à leur endroit et nous dire ce que vous avez entendu jusqu'à présent à leur sujet ? »

22 Desnus, T3/U4.
Conditions climatiques :
Un petit crachin de temps en temps...
Conséquences :
La luminosité est faible.
La journée :
Il est actuellement : 19h45
Tu as été active pendant : 8h45

Coûts et bénéfices :
**

Divers :

Je me note ici les présents car sinon j'vais me vriller le cerveau :
Kannin, Oleg, Svetlana, Liamca, La Jeane, Garvin, Cayla, Owain, Sigfrid, 2 Gardes hommes

Modifié par un utilisateur samedi 11 janvier 2020 14:56:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#28 Envoyé le : vendredi 20 décembre 2019 23:22:59(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9


Amarante se frotte les mains devant le feu dans la cheminée, achevant de se réchauffer. Elle sourit à Oleg en reprenant la parole.
« Je ne voudrais pas vexer votre chère épouse, ni m'attirer ses foudres. Et surtout, je ne voudrais pas être cause de discorde, je vais donc profiter de ce repas dont l'odeur qui me chatouille les narines me donne déjà l'eau à la bouche. Cela fait des jours que je n'ai pas fait de bon repas, je suis sur les routes depuis un petit moment maintenant et je ne suis pas très bonne cuisinière, je dois bien l'admettre. Je ne sais vraiment pas comment font les autres, mais moi, même si je reproduis exactement les gestes et les recettes des cuisiniers, ce n'est pas du tout le même résultat qui ressort de la marmite. C'est soit trop cuit ou pas assez mais ce n'est jamais cuit correctement. Une fois, croyez le ou non, j'ai même eu de la viande à la fois trop cuite et encore crue. Je n'aurai jamais cru ça possible, mais j'ai bien produit ce petit exploit. Même si je l'ai bien regretté et que je ne le recommande à personne, je crois que c'est un des repas les plus mauvais que j'ai mangé dans ma vie. En plus, j'étais bien obligée de manger, je n'allais tout de même pas le jeter. Heureusement, je ne suis pas tomber malade. Je ne l'aurai pas juré en mangeant, j'ai vraiment eu du mal à tout manger. C'est pour ça que je me réjouis de manger un repas fait par une vraie cuisinière, une telle odeur ne peut mentir, je suis certaine que je vais me régaler. En tout cas, grand merci pour votre hospitalité. »

Elle se tourne ensuite vers l'homme félin puis la femme soldat.
« J'en étais sûre ! Vous avez l'air d'un aventurier, prêt à saisir toutes les opportunités de vivre une grande aventure et de faire le bien autour de vous. C'est très méritant de votre part de rester ici pour protéger le Comptoir plutôt qu'être en compagnie des autres dehors. Mais donc, il y a danger ici ? Le comptoir s'est déjà fait attaqué ?
Sinon, pour répondre à votre question, je n'ai pas entendu grand chose sur ces envoyés des Seigneurs du Restov, juste que ce sont des aventuriers qui s'étaient donnés comme mission de pacifier la région. Je ne savais même pas qu'il y avait des elfes parmi eux, et encore moins quelqu'un de votre... stature. »
Elle ponctue sa phrase par un petit salut de la tête en direction de l'homme poilu. « Quant à mon intérêt à leur endroit, il est multiple, je dois bien l'avouer. Tout d'abord, l'histoire est des plus intrigantes. Qui sont ces gens qui viennent dans une terre peuplée de brigand pour la nettoyer ? Ils sont soit fous, soit inconscients, soit très sûrs d'eux-même. En tout cas, ils sont intéressants, c'est certain, donc je suis venue à leur rencontre pour découvrir qui ils sont réellement et je suis certaine que ce n'est pas de la perte de temps. Et pour l'instant, je ne me suis pas trompée, grâce à eux, à elles ?, je suis ici et m'apprête à dévorer un repas succulent. Ensuite, j'ai un intérêt plus particulier, voyez-vous, je suis chevalier. Là, évidemment, je suis trempée, toute crottée par la route, donc ça ne se voit pas, mais je suis bien un chevalier, un chevalier de l'ordre de la Floraison, plus particulièrement. Je ne sais pas si vous connaissez ? Comme tous les ordres, on a des principes, des croyances, et on suit un certains nombres d'édits. Aucun chevalier de l'ordre de la Floraison ne peut les ignorer, et on doit s'y soumettre, si quelque chose ou quelqu'un agit directement contre les croyances de l'Ordre, on ne peut rester sans réagir. Il est de mon devoir le plus sacré d'y mettre fin. Enfin, d'essayer d'y mettre fin. Ce que fait le Seigneur Cerf n'est pas du tout en accord avec ces édits. Mais genre pas du tout. Enfin, pas tellement ce qu'il fait mais plutôt avec qui il semblerait qu'il le fait. Du coup, je suis obligée d'aller voir et d'y mettre fin. En tout cas, d'essayer d'y mettre fin. Mais, je connais mes propres limites, toute seule contre tout un camp de brigands, je ne vais pas aller bien loin, même si... Qu'importe mes talents, ils risquent quand même d'être trop nombreux, alors quand j'ai entendu parler de personnes intéressées par ce chef des brigands, et qui ont la volonté d'arrêter ses méfaits, je me suis dit que c'était l'occasion idéale de m'allier à ces personnes. Je les aide dans leurs missions, ils m'aident dans la mienne, on se débarrasse du Cornu et tout le monde est content. Ça me parait un très bon marché. »

Elle achève son discours, balayant l'assistance du regard avec un immense sourire satisfait aux lèvres, sa cape maintenant ouverte laissant apparaitre une broche d'argent en forme de bouton de rose, signe de son allégeance à l'ordre de la Floraison.
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#29 Envoyé le : dimanche 29 décembre 2019 12:33:31(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


endant que l'elfe parle, la maîtresse des lieux revient avec un plateau chargé de victuailles : pain, terrine de viande, fromage et grand bol de soupe fumante... Il est clair que pour un "petit quelque chose" elle avait de la réserve... Probablement pour un petit régiment en fait.

« Y'm'stait ane chouille d'p'tage d'ostrilles pi d'la t'rine d'cerf... V'm'en d'rez des n'velles ! »

Aux inquiétudes d'Amarante, c'est finalement Liamca qui trouve la première le moyen de prononcer quelques mots :

« Leur petit groupe ne reviendra pas avant plusieurs jours... Ils ne sont partis qu'hier matin et ils en auront au moins pour une semaine... Plus probablement pour deux ou trois.

Oui... Les porteurs de charte sont ici, entre autre choses, pour essayer de régler le problème du banditisme dans la région... Et ils se sont déjà chargé de la bande la plus proche.

Comme ils ont trouvé des traces de kobolds, ils sont partis pour les contacter et essayer de déterminer s'ils sont une autre menace à prendre en compte ou si au contraire ils peuvent compter sur eux pour combattre le seigneur cerf... »


« Ou si c'est un peu des deux... »

Lorsque la question de l'attaque du comptoir est abordée, un ange passe... Plusieurs regards se détournent... Et c'est finalement Oleg qui répond sur un ton ferme :

« Nous avons déjà eu quelques problèmes... Mais maintenant les choses vont bien. Et puis Kannin nous aide bien pour monter le deuxième bâtiment... Il se trouve que certains ici ont eu... maille à partir avec les brigands et souhaitent s'installer ici. »


Après quelques instants de réflexion, l'imposant Kannin semble subitement ravi de prendre la parole...

« Je pense qu'une partie du groupe, au moins, sera ravie d'accepter votre proposition... Le tout est donc de voir si vous souhaitez essayer de les rejoindre ou au contraire les attendre ici... »

« L'ordre de la floraison dites vous ? Je n'en connais pas bien les édits... Mais peut-être pourriez-vous envisager d'officialiser votre aide... Je suis persuadée que certains de mes supérieurs verraient d'un bon œil la présence d'une chevalière en ces lieux... »

Les propos de la garde n'ont visiblement pas été du goût de tous même si personne n'est visiblement disposé à l'exprimer clairement...

22 Desnus, T3/U4.
Conditions climatiques :
Un petit crachin de temps en temps...
Conséquences :
La luminosité est faible.
La journée :
Il est actuellement : 19h45
Tu as été active pendant : 8h45

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
Je me note ici les présents car sinon j'vais me vriller le cerveau :
Kannin, Oleg, Svetlana, Liamca, La Jeane, Garvin, Cayla, Owain, Sigfrid, 2 Gardes hommes


Modifié par un utilisateur samedi 11 janvier 2020 14:59:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#30 Envoyé le : vendredi 3 janvier 2020 21:28:32(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9


A la vue des plats apportés par Svetlana, Amarante ne peut s'empêcher de battre les mains de joie, un grand sourire aux lèvres.
« Ooooh ! Comme tout ça a l'air délicieux, je ne m'attendais pas à tant. Svetlana, vous faites honneur à votre réputation, et bien plus encore. Par quoi vais-je commencer ? Mmmm... la soupe me semble la priorité, autant en profiter pendant qu'elle est encore chaude... mais je suis certaine qu'elle s'accompagne très bien d'un morceau de cette terrine sur un peu de ce pain qui semble si moelleux. »
Sans attendre, elle pioche dans les plats posés devant elle, ponctuant chacune de ses bouchées d'exclamation de plaisir, visiblement elle se régale.

Une fois sa faim rassasiée, elle reprend la conversation comme si celle-ci n'avait jamais été interrompue, continuant néanmoins à piocher dans les différents plats.
« Les porteurs de charte sont partis hier matin ? Quel dommage, il s'en est fallu de peu que je les croise, j'aurais été un peu plus vite sur la route, ça aurait évité bien des questions. Comme quoi, ça tient à pas grand chose. Si j'avais coupé par le val plutôt que faire le tour, j'aurai peut-être pu être ici à temps. Mais en même temps, je ne serai pas passée par chez Bokken et Koki et il ne m'aurait pas indiqué le chemin pour me rendre ici. Bokken, pas Koki, Koki est bien mignon mais il ne sait pas parler, ce qui est logique pour un papillon. Enfin... ce qui est fait est fait, je suis arrivée alors qu'ils sont partis la veille, ça ne sert à rien de regretter ce qu'on ne pouvait savoir ni prévoir. Reste la question de savoir si je les rejoins ou les attend... Ca mérite réflexion, si je les attend ici, je suis certaine de ne pas les rater à leur retour alors que si je vais à leur rencontre, je risque d'aller dans une direction sans savoir s'ils y sont ou s'ils ont décidé de changer de route ou s'ils ont eu un contretemps, bref, il y a des risques qu'on ne se croise jamais. Mais en même temps, si je les attends, ils vont revenir quand tout sera déjà fait, ils auront vaincu le Seigneur Cerf et adieu ma mission, ce qui m'ennuierait beaucoup. Non... Je ne peux pas prendre ce risque, je vais devoir les rejoindre, et prier Ng de les trouver assez vite. C'est le plus sage à faire, oui, je vais faire ça. Enfin, si Arod est suffisamment reposé. »

Elle prend un bout de fromage, soudainement songeuse, le mâche lentement, les yeux perdus dans les flammes de la cheminée, pensant à la route qu'elle aura à faire le lendemain. Lentement, toujours pensive, elle regarde la garde qui s'appelait Liamca si elle avait bien retenu, et d'une voix plus posée, répond à sa proposition.
« Je ne suis que Chevalier, je ne peux engager l'Ordre de la Floraison sans en référer d'abord à mes supérieurs. J'enverrai un message demain, si c'est possible. » Et il faudra que je leur explique pourquoi je suis partie sans leur autorisation...

Elle boit une gorgée de vin, fouille dans la bourse attachée à sa ceinture, en sort une flute et sourit à la cantonade.
« Pour vous remercier de cette très agréable soirée, je vais vous jouer un petit air à la flute. Ne vous attendez pas à des prouesses, et j'espère que l'instrument n'a pas eu trop à souffrir de la pluie, mais je ne sais ni chanter ni raconter des histoires. Donc un peu de flute. »

Modifié par un utilisateur vendredi 3 janvier 2020 21:33:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#31 Envoyé le : dimanche 5 janvier 2020 23:51:14(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


es discutions (ou plutôt les quelques propos intercalés entre les monologues de l'elfe) avaient finalement mené a une conclusion : elle n’irait pas seule, au moins sur la première partie de son trajet. De cette manière Liamca espérait limiter les risques qu'Amarante ne parvienne pas à retrouver les porteurs de chartes... Quand aux craintes de la chevalière vis à vis de son ordre... Elle les avait balayées d'un revers de main :

« Ola ! N'ayez crainte : je ne pense de toute manière pas qu'une implication directe d'un ordre de chevalerie soit une bonne chose pour l'instant...

Mais a moins que vous ne soyez déjà en mission je doute que votre ordre ai quelque chose a redire a un petit peu d'initiative personnelle... »


La décision de qui l'accompagnerait avait pris quelque temps... mais finalement s'était arrêtée sur Garvin... Parmi les autres... La Jeane ne se sentait pas d'aller si tôt au devant du danger et Owain, pour des questions d'honneur, préférait éviter de mettre les pieds sur les terres de son ancien seigneur... Les gardes ne pouvaient quitter le comptoir... Sigfrid... bien que s'étant proposé a bien du se rendre a l'évidence devant les regards lourds de sens des autres...

Puis entre Garvin et Cayla, le premier l'avait emporté en grande partie parce-qu’il avait visiblement besoin de vacances...



l'aube, le lendemain, Garvin et Amarante avaient donc pris la direction du Sud... Deux cavaliers a la recherche d'un groupe plus important... Rapidement il apparaît à la plus bavarde des deux que si son compagnon de route ne semble pas dérangé par le dialogue il sait en revanche se montrer aussi disert qu'Arod quand l'envie lui en prend...

Si au début, l'ancien brigand avait envisagé de suivre la piste des porteurs de charte, il doit après deux jours se rendre a l'évidence : l'herbe humide ne garde presque aucune trace du passage des chevaux et la piste est trop compliquée a remonter... Aussi prend-il le parti de couper directement jusqu'au Sycomore : trouver les kobold signifiait trouver les porteurs de charte... De là ils pourraient chercher le camp de base de ces créatures...

« D'ailleurs... Que comptez-vous faire si nous trouvons la trace des Kobolds avant celle de ceux que nous cherchons ? »

Conditions climatiques :
Le temps semble enfin se fixer au beau.
Conséquences :
La luminosité bonne.
La journée :
Il est actuellement : 11h30
Tu as été active pendant : 3h30

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
*

Modifié par un utilisateur samedi 11 janvier 2020 14:54:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#32 Envoyé le : vendredi 10 janvier 2020 22:42:34(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9

Amarante était très heureuse de sa soirée, le repas avait été délicieux, il y avait des gens à qui parler et elle avait même eu un auditoire pour quelques airs de flute. C'était vraiment une soirée agréable.
Ils avaient bien sur repris la conversation sur sa nouvelle mission, et lorsqu'il fut évoqué le fait qu'elle soit accompagnée, la sylphe n'avait émis aucune objection, au contraire même, si elle pouvait avoir un guide qui connaisse les environs, elle serait à peu près certaine de trouver les porteurs de charte sans se perdre. Et puis, elle n'appréciait pas outre mesure la solitude.
Elle laissa les concernés déterminer qui serait l'heureux ou heureuse élue, non pas qu'elle s'en désintéressait mais elle n'avait pas d'avis sur la question, peu lui importait de qui il s'agissait du moment que la personne savait ce qu'elle faisait. Elle s'étonna tout de même de la gêne voire de l'animosité qui se dégagea de l'assemblée lorsque le dénommé Sigfrid se proposa. Il y avait un problème avec lui, comme s'il était là malgré les autres. Elle ne chercha pourtant pas à en savoir plus, pour le moment, mais se promit de découvrir ce qu'il en était plus tard.

Lorsque Liamca revint sur la mission d'Amarante auprès de son ordre, celle-ci détourna la conversation, noyant une nouvelle fois son auditoire sous un flot de parole.



C'était donc Garvin qui avait gagné et qui l'accompagnait depuis maintenant plusieurs heures à la recherche du groupe d'aventuriers. Amarante était heureuse, son cheval était totalement reposé et elle avait maintenant deux personnes à qui parler. Si l'homme était presque aussi silencieux qu'Arod, il répondait tout de même parfois et cela suffisait à la jeune fille. Elle lui raconta son voyage jusqu'au comptoir, n'oubliant aucun jour et revenant régulièrement sur un élément déjà raconté ou devançant les événements de façon assez décousue. Après quelques heures, il savait quasiment tout de son périple jusqu'aux repas qu'elle avait fait bruler sur son feu de camp de fortune.

Il l'interrompit en lui demandant ses intentions quant à leur destination. Elle se tut un instant, il avait raison, elle n'avait pas du tout pensé à ça, persuadée qu'ils rejoindraient les deux elfes et leurs compagnons avant d'arriver chez les kobolds, mais que faire s'ils y arrivaient avant le groupe ?

« Et bien, si ça devait arriver, je pense que nous devrions suivre les traces des kobolds, après tout quel meilleur moyen pour retrouver le groupe ? Ils passeront obligatoirement par là. Donc, suivons la trace discrètement et observons les kobolds. Il est toujours intéressant de connaitre un peu les personnes avant d'entrer en contact, on va donc les observer en silence et voir s'ils font des trucs de kobolds. Même si je sais pas franchement ce qu'ils sont censés faire, je fréquente pas beaucoup ce genre de bestioles. D'ailleurs, vous comprenez le kobold, vous ? Parce que ça pourrait être intéressant de comprendre ce qu'ils disent. Mais bref, on les observe en attendant les autres, et s'ils trainent trop, on avisera. Ca vous va comme plan ? »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#33 Envoyé le : mardi 21 janvier 2020 19:15:54(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


a proposition de l'elfe semble amener de l'eau au moulin des réflexions de Garvin qui se contente d'une onomatopée songeuse avant de replonger dans son mutisme... Pas qu'il semble le moins du monde dérangé par la conversation... Simplement qu'entre l'attention soutenue que lui demande la surveillance des environs et sa réflexion en cours il n'a pas grand chose a ajouter... Ce sera finalement alors que le soir arrive qu'il reprendra la parole pour autre chose que répondre a une question ou indiquer une trace potentielle...

« Selon comment ça se passe je vous laisserais peut-être a vos observations. Je ne suis pas convaincu de me sentir d'observer ce genre de créatures pendant plusieurs jours. Je préfère vous en parler maintenant pour que vous ne soyez pas prise au dépourvu... Mais d'une part je ne suis pas très à l'aise avec l'idée d'espionner ainsi... Mais il me semblerait... inapproprié de délayer trop longtemps mon retour au comptoir.

Pour ma part je ne sais pas parler draconique et a moins que ça ne soit votre cas, je ne saurais trop vous recommander de ne pas entrer en contact avant que les porteurs de charte ne soient là. Ce ne sont pas des créatures réputées pour leur ouverture d'esprit vis à vis des étrangers. »


Conditions climatiques :
Le temps semble enfin se fixer au beau.
Conséquences :
La luminosité bonne.
La journée :
Il est actuellement : 11h30
Tu as été active pendant : 3h30

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
*



Offline Lyana  
#34 Envoyé le : vendredi 24 janvier 2020 21:54:05(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

6 / 9


Tendant les mains vers le petit foyer que Garvin avait allumé au milieu du campement prévu pour la nuit, Amarante écoute avec attention les paroles de celui-ci. En fait, l'homme parle si peu que la sylphe y prête toujours beaucoup d'attention, il n'était pas du genre à parler pour ne rien dire, et encore moins à se répéter.

« Je ne voudrais surtout pas vous retenir, loin de moi cette idée ! C'est déjà très aimable de votre part de m'avoir accompagné jusqu'ici alors que rien ne vous y obligez. Je n'oublie pas qu'il y a toujours la menace d'une nouvelle attaque de brigands contre le comptoir, et vous y serez, en effet, certainement plus utile si cela devait, hélas, se produire, qu'ici, à attendre en ma compagnie et passer vos journée à observer les activités de lézards marchant sur leurs pattes arrières. Vous m'avez conduit où je voulais me retrouver, demain vous êtes libre de repartir sans le moindre problème si vous le souhaitez. Et sachez que je vais tenir compte de vos conseils, je ne rentrerai pas en contact avec ces créatures avant que les Porteurs de Charte ne soient arrivés, de toute façon, je ne parle pas le draconique et j'ai des doutes quant au fait qu'il y ait un lézard qui parle l'elfe, l'aérien ou même le sylvestre. Donc si je voulais communiquer avec eux je ne saurais ni quoi leur dire ni les comprendre, ça ne servirait pas à grand chose. Ils risqueraient de mal interpréter mes intentions et d'engager un combat que ni eux ni moi ne voulons vraiment. Non, non, non, ça ne servirait à rien, je vais attendre les autres. »

La jeune sylphe réfléchit un instant et reprend :

« Mais eux, ils le parlent ? Les porteur de charte, ils parlent le draconique ? Et puis d'ailleurs, vous pouvez un peu plus me parler d'eux ? Parce que je sais qu'il y a une elfe nommée Tinufaë, c'est bien son nom, n'est-ce pas ?, et qu'il y a, si je ne me trompe pas, une autre elfe avec elle mais ils sont combien en tout ? Et il y a d'autres elfes ? Ou d'autres races peut-être ? Vous savez d'où ils viennent vraiment, le nord c'est vaste comme origine ? Et puis, ils sont capables de quoi ? Vous les avez déjà vu combattre ? Quelles sont leurs spécialités ? Si les seigneurs de Restov les ont mandaté, c'est qu'ils doivent avoir des capacités particulières, ils n'allaient tout de même pas envoyer de simples paysans, il y en a qui maîtrise la magie peut-être ? Bref, dites-moi tout. Enfin, si cela ne vous dérange pas, mais nous avons toute la soirée devant nous, et cela fait un très bon début de conversation. »

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#35 Envoyé le : dimanche 26 janvier 2020 22:42:30(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628


ne nouvelle fois, les paroles de l'elfe semblent plonger son interlocuteur dans une certaine perplexité... Mais le flot presque continu de paroles lui permet d'éviter d'avoir a répondre immédiatement et lui offre bientôt un nouveau sujet de conversation qui n'est certes pas des plus simples mais a le mérite d'éviter d'aborder certaines choses...

« Je ne puis que supposer que l'une d'entre elles le parle... Après tout il m'a semblé qu'elles entendaient parlementer et dame Alaëiel est une érudite.

Si je les ai déjà vu combattre ? Pas tous... Mais certains... oui. Comme vous l'avez entendu hier, dame Tinufaë se bat a la rapière et ma foi sait se montrer vive. Elle est accompagnée de dame Alaëiel dont je vous parlait plus tôt. C'est une enchanteresse... Ne m'en demandez pas plus : je ne comprend goûte a ces choses là. »


Il marque une pose avant d'évoquer les autres...

« Il y a bien un autre... elfe ? Quoi qu'il soit plutôt demi. Thanys. Je ne l'ai jamais vu en action mais il a une lance étrangement ramifiée. Ensuite Claradelia... J'ignore ce qu'elle est. Ce n'est pas une fée même si elle semble apparentée aux esprits de la forêt. En tout cas c'est une bonne archère et elle s'entend fort bien avec un loup. »

Une nouvelle fois, il s'arrête...

« Les autres... Heu... Et bien... Déjà, même si je ne pense pas qu'il sera avec eux, ils étaient accompagnés d'un tieffelin, inquisiteur de Caiden Caléan. Un peu rouge et inquiétant sur les bords mais il a franchement bon fond : faut pas s'y fier. Et... Ils ont aussi un demis-orc. Un peu fruste. C'est un suivant de Gorum. »

Inutile de dire quoi que ce soit de plus sur ce sujet...


2 jours ont passé


prés avoir tenté pendant un temps de remonter la piste des porteurs de chartes, Garvin avait donc rendu les armes et opté pour une solution plus directe : chercher directement les kobolds. Et si ses seules connaissances concernant le lieu qu'ils cherchaient se limitait a ce qu'avaient dit les porteurs de chartes, l'emplacement du Sycomore ou ils avaient combattu les mites ne lui était pas inconnu.

Malgré tout, il ne précipite pas trop le trajet qui prend prés de deux jours là ou il aurait pu n'en prendre qu'un : non seulement il fait quelques détours pour éviter d'avoir maille à partir avec certaines des créatures autochtones, mais en plus il fait son possible pour que les deux voyageurs n'entament pas trop leurs provisions...

Au matin du troisième jour, Amarante peut distinguer au fond d'une vallée l'arbre qu'elle identifie sans la moindre peine comme étant le "grand sycomore"... Si elle n'est pas assez proche pour pouvoir identifier l'érable, l'adjectif qui le désigne est évocateur : l'arbre doit mesurer quarante mètres au bas mot et même s'il est visiblement malade, n'arborant que bien peu de feuilles pour la saison, il demeure imposant, laissant dans son port deviner les nombreux siècles pendant lesquels il a dominé les lieux.

Sans réellement s'attarder, Garvin continue le chemin vers le sud : quelque part dans les collines se trouve un campement kobold... Mais identifier un lieu aussi précis dans une région aussi vase peut prendre du temps... beaucoup de temps.


4 autres jours plus tard


es jours qui avaient suivi leur arrivée au grand Sycomore avaient été consacré a la recherche du campement kobold. S'ils avaient découvert quelques traces du conflit qui avait opposé les kobolds et les mites, les traces étaient bien trop anciennes pour qu'ils puissent les remonter... Et il fallait donc procéder a tâtons...

Mais finalement au bout de trois jours, Garvin trouva les traces relativement récentes d'un groupe de Kobold. Deux longues demis-journées lui permirent de les remonter jusqu'au camp de ces derniers... Ou plutôt jusqu'à l'entrée d'une grotte gardée par l'une des créatures reptiliennes. Ici aussi le conflit qui les oppose aux mites est flagrant puisque l'une des immondes créatures occupe une cage de l'autre côté de l'entrée.

« Et bien nous y voilà... Je vais rester avec vous aujourd'hui et vous aider a monter un camp discret... Et s'il n'y a pas de neuf, demain matin je vous laisserais. »

Il semblerait que des jets de discrétion et de perception ne soient pas superflus


Conditions climatiques :
Le temps semble enfin se fixer au beau.
Conséquences :
La luminosité bonne.
La journée :
Il est actuellement : 11h30
Tu as été active pendant : 3h30

Coûts et bénéfices :
**

Divers :
*

Modifié par un utilisateur samedi 1 février 2020 13:35:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#36 Envoyé le : samedi 1 février 2020 23:09:39(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante écoutait avec intérêt Garvin parler, c'était l'une des plus longues interventions de l'homme et elle se gardait bien de l'interrompre. Quand elle est sûre qu'il a fini, elle reprend les informations, afin d'être certaine de ne rien oublier.


« Donc deux elfes, un demi-elfe, un demi-orque, un tieffelin peut-être absent et une créature inconnue mais qui n'est pas une fée. Très intéressant comme groupe, j'ai vraiment hâte de les rencontrer. Tinufaë... Alaëiel... Thanys... Claredia et... vous ne m'avez pas dit le nom du tieffelin et du demi-orque. Enfin, il me semble. C'est étonnant le destin quand même, qui pouvait croire que des personnes aussi différentes se rencontreraient et pire, qu'ils formeraient un groupe et ne s'entretueraient pas ? Euh... ils n'avaient pas prévu de s'entretuer, n'est-ce pas ? Parce qu'avec un suivant de Cayden et un de Gorum, ça doit créer des étincelles. De même entre un demi-orque et des elfes... C'est quand même comique que des seigneurs aient envoyé un suivant de Gorum pour pacifier une région, non ? Ca serait plutôt le genre à vouloir installer une guerre permanente, je ne sais pas s'ils savaient vraiment ce qu'ils faisaient, mais ils doivent être désespérés pour en arriver là. En tout cas, je suis vraiment impatiente, j'espère qu'ils seront tous là, même le tieffelin, j'en ai jamais vu, et je suis bien curieuse d'en voir un en vrai. Surtout si, comme vous l'affirmez, il est gentil. Enfin, il suit Cayden Caelan, donc il ne peut être mauvais. J'espère qu'on ne va pas les rater, et surtout qu'ils ne sont pas déjà passer chez les kobolds et repartis. Ca serait vraiment mais vraiment pas de chance, mais comme dit Ng : "la chance sourit aux audacieux", enfin, ce sont plutôt les prêtres de Ng qui disent ça, parce que Lui, Il parle pas beaucoup, Il est plutôt du genre discret, en fait. »



La route est longue, cela fait des jours qu'ils parcourent un paysage monotone. Le temps est enfin devenu serein mais l'impatience de la jeune sylphe croit d'heure en heure. Si elle continue à parler, elle doit bien reconnaître que son guide est un auditeur aussi réactif qu'Arod, et c'est souvent en vain qu'elle attend une réponse. Alors, quand elle ne parle pas, elle sifflote des airs enjoués qu'elle interrompt net quand Garvin lève une main d'avertissement avant de lui jeter un regard noir, signe qu'il a entendu une créature alentours.
Puis, quand le danger est loin, après quelques minutes de silence, elle se remet à siffler sans même sembler s'en rendre compte.

Au troisième jour, dans les rayons d'un soleil matinal, le Grand Sycomore apparait enfin. Elle n'a pas besoin de la confirmation de son guide pour le reconnaître. Elle arrête un instant Arod afin de l'admirer, il est gigantesque et majestueux mais hélas il apparait en bien mauvais état. Elle se demande si c'est l'effet de son grand âge ou si sa maladie est causée par autre chose. Si c'est la seconde solution, elle espère pouvoir aider l'arbre à se rétablir. Ca serait trop triste qu'un tel arbre meurt sans rien faire.

S'apercevant qu'elle est la seule à s'être interrompue, elle s'arrache à la vision de l'arbre et impulse un mouvement à sa monture qui part au trot afin de rejoindre l'homme silencieux.



Amarante inspecte avec attention les traces du conflit qui semble avoir vu s'affronter des kobolds contre des mites. En regardant les empreintes, le regard de la jeune fille devient inhabituellement dur, elle n'aime pas beaucoup les kobold mais elle aime encore moins les mites. Elle n'avait jamais aimé ces petites créatures sournoises, ils ont beau être de race féérique, c'était des nuisibles, lâches et pitoyables.

Alors qu'ils s'approchent de l'arbre gigantesque et probablement de leur but, la jeune fille parle moins et ne sifflote plus. Si elle était souvent insouciante, elle savait tout de même repérer une situation dangereuse, et visiblement, ils s'en approchent de plus en plus à mesure qu'ils s'approchent du camp kobold.

Quand ils arrivèrent à l'entrée d'une grotte, ils savent qu'ils sont arrivés à destination, s'ils avaient douté, le kobold armé qui garde le chemin et le prisonnier dans sa cage, leur enlèvent tout doute.

La jeune sylphe hoche la tête à l'annonce de Garvin.
« Et oui, nous y voilà, enfin ! Merci à nouveau pour tout ce que vous avez fait, vous faites un guide parfait, j'espère avoir l'occasion de vous remercier véritablement plus tard. Je ne sais pas encore comment, mais je trouverai bien, ne vous inquiétez pas. J'espère que les autres ne vont pas tarder, je ne voudrais pas rester seule pendant plusieurs jours, je vais mourir d'ennuis. Enfin, je ne serais pas vraiment seule puisqu'Arod sera là, mais vous comprenez ce que je veux dire. Ne croyez surtout pas que je dis ça pour vous retenir, non non non, pas du tout, comme je vous l'ai déjà dit, il est normal que vous retourniez près des vôtres, vous avez fait ce que vous deviez faire, et en plus vous l'avez parfaitement fait, donc partez l'esprit serein. Mais trêves de bavardages, montons ce camp et trouvons où je pourrais observer l'entrée de cette grotte en toute discrétion. »

Modifié par un modérateur vendredi 7 février 2020 23:17:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#37 Envoyé le : dimanche 2 février 2020 14:57:14(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628

Un soir, au camp

u petit rire accueille la réaction de l'elfe. Ou plus précisément un soupir amusé qui, vu l'expressivité habituelle de son interlocuteur revenait probablement au même.

« Non je n'ai pas dit leur noms... Darmrok pour le demis-orc. Gathiis pour le tieffelin. Quand à ce qu'il font ici... Mais vous avez raison : c'est un groupe pour le moins atypique. Si vous voulez mon avis... Ils savaient parfaitement ce qu'ils faisaient. »

La légère accentuation qui accompagne le "parfaitement" laisse deviner qu'il n'éprouve guère de sympathie pour les seigneurs responsable de l’événement...


Observer des kobolds


l avait fallu un peu plus d'une demis heure pour que les deux voyageurs installent un campement sommaire mais discret a quelque distance puis pour trouver un nid d'observation derrière des buissons... Il faut marcher cinq minutes pour aller de l'un a l'autre mais c'est un faible prix a payer pour pouvoir dormir plus sereinement.

Et les voilà donc en train d'observer l'entrée... Si le kobold montant la garde ne semble pas particulièrement inattentif, plusieurs choses semblent évidentes :

Ni la mite emprisonnée ni le kobold ne semblent apprécier la lumière vive de l'astre du jour... Ni s'apprécier l'un l'autre. Les deux échangent de temps en temps ce qui finit presque irrémédiablement par un coup de bâton à travers les barreaux de la cage. Les quelques mots que les observateurs parviennent a saisir sont prononcés dans une langue qu'ils n'ont jamais entendu.

La deuxième chose qui les frappe c'est que même sans bien connaitre ce genre de créatures, il semble évident que ni l'une ni l'autre n'est en très grande forme. Pour la mite prisonnière ça n'a rien d'étonnant mais que son geôlier semble aussi mal nourri dans une région aussi prospère semble surprenant.

Puisque l'observation risque d'être assez chronophage et que ces créatures semblent plutôt nocturne, Garvin propose a l'elfe d'aller se reposer pendant qu'il monte la garde...

« Allez vous reposer. Je vais les garder a l’œil jusqu'à ce soir... Puis je vous laisserais. »


A la nuit tombée


rouver le repos en pleine journée n'était jamais particulièrement facile mais les quelques journées passées a crapahuter sans but dans les collines aidant, Amarante finit par trouver le sommeil... Lorsqu'elle rouvre les yeux, le soleil est bas sur l'horizon. En arrivant au poste d'observation, elle constate que le kobold vert qui montait la garde a été remplacé par une kobold aux écailles grises et a l'air tout aussi famélique.

« Il n'y a presque pas eu de mouvement. Trois chasseurs sont partis vers le sud il y a un petit moment. Mais en dehors de ça... le garde a été relevé comme vous pouvez le voir. J'ai fait un petit tour des environs. Aucune trace plus grande que celles des kobolds. Je pense que les porteurs de charte n'ont pas encore trouvé. »

Sur ces propos, Garvin se redresse...

« Sur ce... je vous souhaite bonne chance pour la suite. S'ils sont encore en vie ils devrait finir par trouver d'ici une petite semaine au pire : Claradelia m'a donnée l'impression d'une bonne pisteuse.

Que Gozreh vous épargne... »


Et sur cette bénédiction, l'homme s'éloigne discrètement...


Observer un garde


i monter la garde n'est pas une activité passionnante, il faut se rendre a l'évidence : garder un garde l'est probablement encore moins. Puisqu'il n'est question que d'observer une personne qui ne fait rien... Fort heureusement pour Amarante, l'endroit regorge de vie nocturne qui lui offre un divertissement agréable en plus du spectacle du ciel étoilé...

La garde a été une nouvelle fois relevée peu auprès le début de la veillée mais cette fois par deux kobolds qui semblent bien plus attentifs : visiblement ils craignent plus une attaque nocturne que diurne...

Minuit a passé et l'un des chasseur est revenu avec sur son épaule un faisan de belle taille ainsi que deux lapins dans sa besace. Il échange quelques salutations amicales avec les gardes avant de disparaître sous terre...

Psychologie DD20


Une demis heure plus tard un kobold viens jeter des ordures sur la mite, probablement en guise de repas puisque c'est ce que cette dernière semble en faire.

Le temps continue a filer... Difficile de l'évaluer exactement si ce n'est que petit à petit le ciel se voile et que la lune a disparu derrière l'horizon... Les gardes ont été remplacés une nouvelle fois (probablement la dernière de la nuit) et les deux autres chasseur sont rentrés. Peu après un kobold étrange, paré de divers colifichets et d'écailles sombres sort... Sur son bras se trouve un corbeau qui s'envole dé qu'il a mis le bec a l’extérieur.

Psychologie DD18


Après avoir échangé quelques mots avec les gardes, le nouveau venu repart sans attendre le corbeau...

Une petite heure plus tard, alors que le ciel commence a s'éclaircir, le corbeau reviens et avec un croisement sinistre rentre dans la grotte dont il ressort bientôt avec son maître... Cinq minutes plus tard, Amarante comprend un peu mieux a quoi rimait ce petit manège : un groupe de kobolds venus de l’extérieur approche... Ils sont au nombre de cinq et ne sont visiblement pas ravis.

Trop loin pour comprendre l'échange qui se fait de toute manière dans une langue dont elle ignore tout, l'elfe ne peine pourtant pas a en comprendre la teneur : le maître du corbeau insulte les incapables qui ont échoué a la mission qu'il leur avait donné... a moins qu'il ne se contente de rabaisser plus bas que terre les porteurs d'une mauvaise nouvelle.

Tous à l'exception des gardes disparaissent bientôt sous terre...

Plus aucun événement notable ne viendra troubler la fin de la nuit. Et a présent que l'aube pointe, Amarante sent la fatigue qui commence a peser...

Modifié par un utilisateur dimanche 2 février 2020 15:50:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#38 Envoyé le : mercredi 5 février 2020 23:16:54(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Amarante
CA* 19 (C14,D15)
Ref16** Vig17** Vol 12**
Défi +2 - 1/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 2/2

24 / 24

আরোদ
Arod

9 / 9

Un soir, au camp

Amarante regarde interloquée l'homme qui lui fait face, il a souri et même presque rit ? Il éprouverait des émotions ? Je n'aurai jamais cru ça possible.

Elle se mord néanmoins la langue pour s'empêcher d'exprimer son étonnement à voix haute, ne voulant pas gâcher ce moment par un enthousiasme mal perçu. Surtout que ce qu'il dit ne manque pas de l'intéresser.

« La question est donc de savoir quels sont leur plan. Ils n'ont pas lâché dans la nature des personnes aussi atypiques pour rien. » Elle réfléchit un instant. « En même temps... si j'étais un Seigneur qui voulait récupérer des terres hostiles mais qui ne peut pas y aller en personne, je n'enverrais peut-être pas mes hommes. Les hommes fidèles et compétents sont rares et chers, je ne voudrais pas les gâcher, et puis ils pourraient avoir de l'ambition, même s'ils sont que de petite noblesse, ils pourraient avoir des rêves de grandeur. Alors que des personnes recrutées, ce n'est pas pareil. S'ils meurent, c'est dommage, surtout s'ils n'ont pas fini leur mission mais ce n'est pas grave, ils sont remplaçables par le prochain inconscient en quête de gloire. S'ils s'attirent l'animosité de rivaux, ce n'est pas grave, ce ne sont pas vraiment mes hommes, je ne suis pas responsable de leurs actions. Et s'ils deviennent gênant... » Elle laisse inachevée sa phrase, sachant que son guide sait très bien la compléter lui même. Elle lui sourit de toutes ses dents. « En effet, vous avez raison, ils savent parfaitement ce qu'ils font. » A son tour, elle accentue légèrement le "parfaitement".


Observer des kobolds

Amarante est satisfaite du petit camp qu'ils ont dressé, il est non loin de son poste d'observation et le chemin n'est pas difficile à repérer du moment qu'on le connait, elle ne risque pas de se perdre lorsqu'elle sera seule. De plus, l'endroit a l'air assez sûr pour laisser Arod seul là-bas. Elle ne peut pas l'emmener avec elle observer les kobolds, ça serait vraiment dire adieu à toute tentative de discrétion, le laisser au camp est donc la meilleure solution. Et puis, elle doit tout de même avouer, qu'après toutes ses journées d'exploration à cheval, elle n'est pas mécontente de marcher, même si ce n'est que cinq minutes sur toujours le même sentier.

En compagnie de Garvin, ils passent de longs moments à observer les chamailleries entre le garde et son prisonnier. Si elle se demande au début pourquoi les kobolds gardent le mite en vie, elle se dit que ce doit être une sorte de trophée de guerre et surtout d'avertissement pour les autres mites, "voici ce qui va vous arriver si vous nous affrontez."

Petit à petit, quelque chose dans ce spectacle la gêne, quelque chose ne va pas. Elle n'arrive tout d'abord pas à trouver ce que c'est, jusqu'à ce qu'elle mette le doigt dessus. De la même façon que l'arbre géant est malade, les deux créatures qui se disputent sont également malades. Elle n'a pas vu beaucoup de kobold ou de mite, c'est même la première fois qu'elle voit un kobold mais elle sait qu'ils ne sont pas bien portant. Aucunes des créatures qu'elle avait croisé jusqu'ici ne présentent ces symptômes, certains semblaient faibles mais c'était dû à l'âge ou à une cause identifiée mais là... Est-ce que ce sont les combats qui les ont épuisés à ce point ? Leur guerre les empêche peut-être de se soigner ou de manger correctement ? C'est possible mais elle n'y croit pas trop, elle ne peut s'empêcher de faire le lien avec l'aspect du Grand Sycomore.

Lorsque Garvin lui propose d'aller se reposer et par là même d'interrompre ses pensées, elle accepte volontiers, sachant qu'il ne se passerait pas grand chose avant la nuit.


A la nuit tombée

Si la jeune sylphe croit avoir du mal à s'endormir en pleine journée, elle se trompe lourdement, sitôt qu'elle s'allonge et ferme les yeux, la fatigue cumulée des dernières journées la submerge et la fait dormir jusque tard dans la journée.
Elle s'étire de tout son long, s'occupe un instant de son cheval et va rejoindre l'homme qui est resté en observation.

Elle l'écoute faire son rapport en essayant de mémoriser le maximum d'informations. Vient ensuite le moment de se quitter, Que Gozreh vous épargne... c'est vraiment encourageant.
« Euh... merci, que Gozreh vous épargne également, et que Ng vous montre des chemins inconnus. Mais nous nous reverrons, j'en suis certaine, nous fêterons la chute de l'autre cornu au comptoir d'Oleg en savourant les petits plats de Svetlana. »

Mais elle n'a pas fini de prononcer sa phrase que l'homme s'éloigne déjà.

Haussant les épaules, elle reprit son observation.


Observer un garde

A plusieurs reprises, Amarante réprime un long soupir d'ennui, il faut que les Porteurs de Charte viennent vite sinon elle ne sera qu'un cadavre desséché d'ennui. Elle ne se voit pas, mais pas du tout, rester immobile et silencieuse toutes les nuits pendant une semaine. Elle allait devenir folle !
Puis, petit à petit, son esprit curieux reprend le dessus et elle observe aussi bien le garde que son prisonnier et la nature autours d'eux. Elle retient un battement de mains admirative quand la belette à l'affut qu'elle regarde depuis de longues minutes arrive à attraper un oiseau par trop imprudent.

Attentive, elle assiste également à la relève de la garde par deux kobolds puis au retour d'un chasseur. Il doit faire partie des trois qui sont partis dans la journée et dont m'a parlé Garvin. Il y en a donc encore deux dans les parages, il faudra que je fasse attention en retournant au camp au matin s'ils ne sont toujours pas revenus. En tout cas, la chasse est belle, ce n'est donc pas le manque de nourriture qui les rend aussi mal en point.

Un peu plus tard dans la nuit, elle sourit en voyant les deux autres chasseurs de retour, son retour à son campement à elle sera un peu moins dangereux.

Lorsqu'un kobold emperlousé apparait, elle se redresse afin de ne rien rater du spectacle, certaine que ce qui se passe est important. La créature doit être un chaman ou un sorcier, en tout cas, les autres le respectent et même le craignent. Réaction typique envers les gars qui parlent aux dieux et surtout qui peuvent attirer sur toi leur malédiction. Amarante, en règle générale, évite ce genre de personnage, elle a du respect pour les dieux et les honorent quand il le faut, mais elle préfère se tenir éloigner de tout ça, elle n'est pas superstitieuse, non..., mais ça coûte rien d'être prudente. Ng, au moins, n'agit que très peu dans la vie de tous les jours et certaines mauvaises langues affirment qu'il n'écoute même pas ses prêtres. Qu'importe, ça va très bien à la jeune fille, ça apprend à être autonome.

Mais trêve de considérations religieuses, le corbeau du chaman revient, vite suivi d'un petit groupe de kobolds que le premier insulte dans leur langue incompréhensible. Certaines intonations sont universelles, on lui a passé suffisamment de savon pour en reconnaître un. Reste à savoir la raison de cette engueulade, malheureusement, faute de traducteur, elle va rester dans l'ignorance et les conjectures.

A l'aube, alors que la fatigue se fait de plus en plus sentir, elle décide de rester encore un peu, préférant mettre toutes les chances de son côté pour ne pas se faire repérer. Ce n'est qu'une heure environ après l'aube qu'elle regagne son campement.

Modifié par un modérateur vendredi 7 février 2020 23:17:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Anadethio  
#39 Envoyé le : vendredi 7 février 2020 22:56:11(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 628

e temps passé après l'aube permet a Amarante de voir deux kobolds sortir de leur caverne. Les deux s'éloignent vers le sud d'un bon pas : visiblement ils n'entendent pas œuvrer dans les environs directs de la caverne. Au même moment, la garde est une nouvelle fois relevée et, cette fois ci, un seul garde (ou plutôt une seule garde) viens prendre le relais.

Mais la fatigue aidant, la sylphe finis par aller se réfugier dans les bras de Desna... Elle ne met pas bien longtemps a s'endormir malgré la lumière.



ertains réveils sont plus difficiles que d'autres. Parmi les réveil difficiles, il y a fort à parier que celui qui est provoqué par le craquement d'une brindille non loin d'un dormeur en pleine forêt occupe une place particulière. Surtout quand ledit dormeur, ouvrant l’œil, réalise que plusieurs créatures reptiliennes se trouvent dans son environnement directe.

Mais plus que tout... Plus que tous ces légers désagréments, celui qui marquera le plus Amarante dans ce réveil est le coassement sinistre qui vient lui vriller les tympans a l'instant même ou elle se relève en saisissant sa lame... Le cris horrible lui vrille les tympans, la faisant brièvement chanceler... A quelques pas de là, Arod hennis de terreur...

Le temps de reprendre pied, les kobolds se sont bien approchés et une nouvelle fois le coassement retentit. Si la Sylphe ne souffre pas à proprement parler, elle n'en est pas moins déstabilisée... Avec horreur, elle vois à quelques mètres a peine d'elle le corbeau d'ou émanaient les cris qui dans un nouveau coissement plein de rage change brusquement de taille, se muant en une horreur de près de deux mètres d'envergure et dont le bec acéré semble n'attendre que le bonheur de se refermer sur sa tendre chair...

Dans le même temps trois des six kobolds arrivent au contact, faisant pleuvoir les coups de matraques sur la malheureuse... Les chocs ? La douleur ? Difficile d'en juger mais au moins ces derniers coups auront eu le mérite de lui remettre les idées au clair...

Points de règles
Conditions climatiques :
Le jour est blanc et lumineux.
Difficulté des jets :
Kobolds : CA 16 (C14 D13)
Magnétique : CA 18 (C15 D15)
Effets en cours :
*

Battlemap
Faites vos déplacement vous-mêmes sur la BM ou, au besoin, indiquez-les aussi précisément que possible pour que quelqu'un d'autre s'en charge.
Interprétations :
  • Plus que des arbres, il y a de nombreux buissons qui sont considérés comme du terrain difficile.
  • Le cas de la rivière est a étudier si jamais quelqu'un y met les pieds.




    • Cri sinistre (vigueur) : 1d20+1 donne [19] + 1 = 20
    • Dégâts : 1d6 donne [6] = 6
    • Un deuxième petit cri : 1d20+1 donne [18] + 1 = 19
    • Une nouvelle fournée : 1d6 donne [4] = 4
    • Attaque de K4 : 1d20+4 donne [3] + 4 = 7
    • Attaque de K2 : 1d20+4 donne [18] + 4 = 22
    • Attaque de K6 : 1d20+4+2 donne [14] + 4 + 2 = 20
    • Dégâts K2 : 1d6-1 donne [4] - 1 = 3
    • Dégâts K6 : 1d6-1+1d6 donne [2] - 1 + [6] = 7


    Tu as été chancelante et donc incapable d’accomplir la moindre action pendant les deux premiers tours. Tu as cependant eu le temps de te relever et de dégainer.

    Tu subit 6 puis 4 dégâts de son. Soit 1 au total.
    Puis un total de 10 dégâts non létaux.

    Modifié par un utilisateur vendredi 7 février 2020 23:00:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

  • Offline Lyana  
    #40 Envoyé le : lundi 10 février 2020 23:37:12(UTC)
    Lyana
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
    Messages : 1,486

    Amarante
    CA* 19 (C14,D15)
    Ref16** Vig17** Vol 12**
    Défi +2 - 1/1
    Coup précis
    1/1J - 4/4 rnd
    Air sifflé - 2/2

    23 / 24

    আরোদ
    Arod

    9 / 9

    Sonnée, Amarante chancelle encore alors qu'elle parvient enfin à se mettre debout, sa lamépine à la main. Elle secoue la tête pour se remettre vite les idées en place et surtout pour essayer d'évaluer la situation.

    Ce n'est pas fameux.

    Elle est totalement entourée de kobold et leur matraque a déjà laissé des empreintes douloureuses sur la peau fine de la jeune sylphe. Et ça fait mal ! Le pire est peut-être ce piaf dont le cri lui vrille les oreilles et qui affole totalement Arod. Faut dire qu'il n'avait pas l'habitude de voir des oiseaux de deux mètres d'envergure. Elle non plus d'ailleurs. Mais elle n'a pas le temps de s'en inquiéter ni de se demander comment c'est possible, surtout qu'elle est persuadée de l'avoir vu avec une taille normale juste avant que les premiers coups ne lui pleuvent dessus.

    Au milieu de ces reptiles, elle a perdu tout sens de l'humour, la situation est plus que critique. Elle n'est pas venue avec des intentions belliqueuses mais elle ne va pas non plus rester là, les bras ballants, à se laisser bastonner sans rien faire. Le sang va couler, elle espère simplement que ça ne sera pas le sien. Elle se redresse, assurant sa main sur la garde de sa lame, autour d'elle se forme une véritable tempête de cheveux blonds, leurs mouvements faisant écho à l'humeur guerrière de la jeune fille.

    A situation désespérée, solution désespérée. Ses yeux se posent sur la cible qu'elle s'est choisie et le désigne de l'index en le défiant :

    « Toi, le piaf ! Tu ne chanteras plus. »

    Plus facile à dire qu'à faire... mais, pendant la journée, les kobolds semblaient craindre l'oiseau et son maître, si l'oiseau tombe, ça peut décourager les lézards. Il faut juste l'atteindre sans se faire frapper de nouveau.
    Plus facile à dire qu'à faire...

    Elle inspire profondément. C'est parti.


    Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
    Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
    Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
    Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
    Utilisateurs actuellement sur ce sujet
    3 Pages<123>
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
    Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

    | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
    Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET