Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

15 Pages«<131415
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Chrome  
#281 Envoyé le : mardi 7 janvier 2020 00:34:55(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

22 / 22

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+1



Celui ci puait l'embrouille à plein nez, mais d'un autre coté qui pouvait se prétendre clean dans le coin?

Et dans ces coups de temps là, la meilleure défense est bien souvent l'attaque.

Captain prend un air faussement détendu, comme ci l'explication l'avait satisfait. Puis.....

« Ha d'accord autant pour moi, tout va bien alors, j'ai cru que vous prépariez un mauvais coup.... » et le plus soudainement possible une main le saisi fermement sur son épaule coté fort (pour l’empêcher de fuir et tourner son attention sur ce coté là) tandis que la seconde plonge rapidement saisir sa dague à l'intérieur de sa veste (qui donc logiquement est de l'autre coté) afin de le désarmer en profitant de la surprise.
Puis si possible, il se servira de la dite lame pour la lui mettre sous la gorge.

« Du coup t'a pas besoin de ça pour un rendez vous galant! N'est ce pas tête de nœud?! Allez fini les bobards crâne d’œuf, t'es pas chez mémé ici! Qu'est ce tu fout là, à zieuter près de mon entrepôt? »

  • On va tenter la grosse voix qui fait peur : 1d20+3 donne [13] + 3 = 16

Modifié par un utilisateur mardi 7 janvier 2020 00:38:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Chrome pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#282 Envoyé le : mardi 7 janvier 2020 18:35:00(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 559

Cyrielle

17 / 17

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 14 / Vol 15
Réserve Phrénique : 2/2
Inspiration : 4/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 4/4 ✵

Au final, le trajet en lui-même s'était passé sans encombre... Et nous n'étions donc, à priori, pas suivis. Ce qui avait plusieurs implications... Et celle qui avait ma faveur avait ce fumet particulier de la nouvelle qui n'est ni bonne ni mauvaise... Ou plutôt qui est a la fois excellente et particulièrement alarmante : le message était probablement un véritable avertissement. Et quelque chose dans la manière que je peinerais à définir me laisse penser que son objectif n'est pas de nous pousser dans la nasse.

Quand nous arrivons sur place, il devient évident que l'endroit est observé de près... Bon sang... que j'aimerais pouvoir voir en détail le visage de celle qui s'enfuit et ainsi commencer a compléter le puzzle... Mais bon. Ces pièces seront probablement a jamais inconnues et même si je pourrais peut-être en apprendre un peu plus... elle est trop loin pour que je puisse être certaine de mon coup.

Je me contente donc de hocher la tête a l'indication de Nicholas... Puis a Ernesto qui souhaite rester dehors...

« Ca ne permet pas de parler dans la tête... Mais oui. Par contre, la portée reste limitée a une petite quarantaine de mètres et ça ne traverse pas les murs. »

Je cligne des yeux le temps de lancer le sort sur lui puis, sans rien ajouter, vais vers l'intérieur...



Nous voila donc dans un entrepôt... Le fouillis est monumental. Ce qui représente une particularité stratégique... La voix de ma cousine me parvient avant que je ne la localise ce qui me permet de me détendre... Pas bien longtemps : les présents ne semblent pas certains de la marche à suivre... Ou du moins ils ont tous deux un avis bien tranché sur la question.

Et a priori nous n'avons pas affaire à un groupuscule particulièrement brillant... Au final la proposition de fuite n'est pas vaine mais... Nous n'avons aucun archer. Et a moins qu'ils ne décident de mettre le feu...

« A moins que vous n'ayez une forteresse a nous proposer à quelques rues d'ici... Autant profiter des lieux.

Il y a du monde à vous dehors ? Et depuis combien de temps nous attendez-vous ? »


Voilà deux premières questions qui permettent d'évaluer la situation pendant que j'observe les lieux... A moins qu'il n'ai un point de replis a nous proposer, j’enchaîne pour commencer a me faire une idée de comment utiliser les lieux...

« Autant profiter d'être a un endroit ou nous pouvons faire une embuscade au lieu de devoir subir la leur...

Il y a combien d'entrées ? Quatre ? Cinq ? Et ou mènent ces escaliers ? »


Le tout est de visualiser les lieux pour pouvoir faire un accueil chaleureux a nos invités...


Offline Luciole  
#283 Envoyé le : jeudi 9 janvier 2020 13:22:57(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 124

Nicholas

20 / 20

CA15 (C11, D14)
Ref 16 / Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


Si un mot pouvait résumer l'ambiance, songe le dandy, ce serait tendue.

Et au vu de la situation, c'est clairement compréhensible. Il a refoulé son propre agacement à voir leur propre groupe se séparer en concluant que de toute manière, si le guerrier voulait jouer les héros c'était bien là son problème. Au moins avait il gardé un moyen de rester en contact. Et se retient de lever les yeux au ciel lorsqu'on commence à parler de politesse et de manières.. Il était pourtant évident que la situation n'y était pas adaptée.

Un autre que lui se charge d'ailleurs de le rappeler. Parfait. En voilà un qui semblait encore plus tendu. Sans doute la sensation de perdre tout contrôle sur la situation... Un sentiment extrêmement désagréable, songea Nicholas. Surtout lorsque ce n'était pas au profils de quelqu'un dont les capacités à gérer ladite situation ne lui inspiraient pas confiance. Et là, personne ne semblait savoir que faire. Oh par les Dieux ! Oui, il comprenait l'agacement du Tieffelin.

Cyrielle tente d'intervenir... et visiblement pour défendre l'avis de sa cousine.Trop grande foi en Martella peut-être... Et bien, ils étaient bien partis... Ses questions sont pertinentes mais elle ne se penche que sur l'instant présent. Sur le cas où ils restent dans.. dans cet entrepôt. Et ces deux là ne sont pas capables de se mettre d'accord...

« Un instant Cyrielle, » enchaîne t'il doucement. Avant de reprendre d'un ton sarcastique devant les deux autres. « Je n'ai aucune envie de finir carbonisé dans un entrepôt miteux mais avant de nous précipiter pour fuir ou monter une glorieuse défense désespérée, qu'aviez vous prévu ensuite ? Nous séparer et chacun pour soi ? Ça me surprendrait.. Fuir Oppara directement ? Rejoindre une planque pour quelques jours ? Ou encore rejoindre Eutropia où qu'elle se soit cachée? J'imagine bien que vous ne nous aviez pas donné rendez vous sans avoir réfléchit un minimum à la suite. Alors avoir un minimum d'information peut parfois servir avant que ça ne dégénère dans un sens ou dans l'autre. »

S'il accepte de n'être qu'un pion pour le moment, en être un qui à un minimum conscience des prévision lui semble infiniment meilleurs. Particulièrement s'ils sont séparés ou s'il arrivait quelque chose à Martella. Où s'il doit, lui, y passer. Un coup d’œil à Cyrielle... Il met de coté le sarcasme pour poser la question qui importe.

« Je suppose que vous ne voulez pas vous enfuir pour ne pas révéler un lieu important à un éventuel espion. Mais votre mort n'aidera pas non plus Martella. Même si ce n'est pas les Ulfens, pensez vous réellement que cet entrepôt et nous sept puissions soutenir une attaque ? Y a t'il une possibilité ou est ce juste leur simplifier les choses? Inutile de compter sur un effet de surprise, Ernesto est resté dehors et a donc déjà avertis nos adversaires que nous savons que quelque chose cloche. Martella, c'est vous et votre ami qui avez les cartes en main pour le moment, alors par Calistria utilisez les.  »

Si Martella lui affirme que le bâtiment est défendable, alors il laissera Cyrielle juger de la meilleure stratégie, mais si ce n'est pas le cas, alors autant quitter ce piège à rat.

Modifié par un utilisateur jeudi 9 janvier 2020 14:18:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#284 Envoyé le : jeudi 9 janvier 2020 15:42:13(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 98
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins

À l’extérieur de la bâtisse :

Cap’tain :





À l’intérieur de la bâtisse :


Écoutant attentivement Cyrielle, puis Nicholas, Martella reprend la parole :

« Précisément. Je suis d’avis que cet endroit est défendable, du moins suffisamment, et je ne vois aucun autre endroit où nous serons en parfaite sécurité. Des planques pour disparaitre quelques temps, oui, mais défendables, non.
Nous sommes probablement déjà surveillés, et ils n’hésiteront pas à nous suivre. D’ailleurs, rien ne dit qu’ils sont là pour nous, peut-être espèrent-ils à ce que nous les menions jusqu’à Eutropia. Et comme le dit très justement Sir Nicholas, nous séparer n’est clairement pas une bonne option. Que nous nous battions ou non, je pense que c’est ici qu’il nous faut nous débarrasser d’eux.

J’avais effectivement prévu de faire un point de la situation avec vous, et vous mettre en contact avec Eutropia. Elle aurait une offre à vous faire, si tant est que cela vous intéresse. Nous en reparlerons lorsque nous serons sortis de ce guêpier.

Pour en revenir à vos questions Dame Cyrielle, j’ai un homme de confiance dehors, posté plus loin en observateur. Il nous préviendra si quelqu’un arrive. Nous sommes là depuis peu, une trentaine de minutes tout au plus.
Il n’y a qu’une entrée. En revanche, si vous comptez les fenêtres… il y en a cinq. Quant aux escaliers, ils ne mènent qu’au bureau en hauteur.  »
précise-elle.


Pensif jusqu’alors, c’est à présent le tieffelin qui s’exprime :

« Faire une embuscade… l’idée me plaît !
Je doute que nous puissions prévoir par où ils arriveront, mais si on peut les forcer à prendre certaines entrées en particulier… Et à éviter de tous les affronter en même temps… »
ajoute-t-il avec un rictus, enthousiaste à l’idée d’embrocher quelques bandits. Sur ces mots, il commence à scruter la grande salle du regard, cherchant probablement à estimer où un combat serait à son avantage.


Les fenêtres sont grandes, style entrepôt. C’est un type de fenêtre qui commence à un mètre au-dessus du sol, et qui est suffisamment large pour qu’un humain puisse passer en entier au travers. Elles sont condamnées par des planches en bois disposées en croix, mais avec un peu de force, elles peuvent aisément céder.
BM de l'intérieur de l'entrepôt, BM de l'extérieur de l'entrepôt
Offline Anadethio  
#285 Envoyé le : dimanche 12 janvier 2020 12:07:22(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 559

Cyrielle

17 / 17

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 14 / Vol 15
Réserve Phrénique : 2/2
Inspiration : 4/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 4/4 ✵

Les questions de Nicolas permettent de mettre un certain nombre de points au clair... Peut-être m'étais-je montrée un peu trop tranchante ? Un problème récurant quand mon esprit s'active déjà a la suite... Tant pis. Une seule porte mais de nombreuses fenêtres... Oui. Il y a le problème de l'entrée. En soi rien ne les oblige a passer gentiment par la porte... Et en plus cette dernière n'est pas franchement le passage que je préférerais les voir emprunter...

Et nous étions neuf. Dont, visiblement, au moins cinq combattants. Et trois lanceurs de sorts. Pas d'arc visible. Tant pis.

« Il faut que nous voyons quelles sorties nous pouvons condamner. Impossible de faire en sorte que ça soit infranchissable... Mais renforcer un minimum les choses... Ou au moins rendre le passage derrière suffisamment impraticable pour que nous puissions nous adapter. Si en plus de ça on laisse la porte légèrement entre-ouverte... Ils devraient être tentés de passer par là.

Une de vous a des illusions sous la main pour aider ? »


La question a clairement été adressée à Martella et Joanna : ce sont les plus susceptibles d'avoir ce genre de petits tours en stock. En tout cas je reprend sur un autre sujet dés que ce point a été vu :

« Il faudrait également qu'on dégage le chemin pour que nous ayons, nous, une sortie. Une des fenêtres... Je dirais la plus proche du bureau. On place des caisses basses en dessous ou suffisamment proches pour pouvoir passer le rebord plus vite et on modifie la fermeture de manière a pouvoir la faire sauter facilement de l'intérieur.

C'est clairement une faiblesse pour ce qui est de les inciter a entrer par la porte mais... S'ils sont trop nombreux mieux vaut assurer le coup. »


Il reste la question du combat en lui-même... Puisque nous n'avons pas pu passer par chez nous, Nicholas n'as toujours pas son armure ce qui signifie que je vais devoir le protéger magiquement. Et au passage je vais lui mettre l'anneau récupéré hier au doigt histoire qu'il ne se fasse pas trop abîmer. Quand aux autres...

« Pour la suite... Je vais aller voir si le bureau peut servir a quelque chose. Si la vue y est bonne je devrais pouvoir m'y installer pour lancer mes sorts.

Pour adapter le reste... Il y a des choses particulières que nous devrions savoir sur vos manières de combattre ? »




Offline Luciole  
#286 Envoyé le : mardi 14 janvier 2020 14:30:45(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 124

Nicholas

20 / 20

CA16 (C11, D14)
Ref 16 / Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


Et bien... Ainsi soit il. Que cet entrepôt soit le lieu où naîtrait une légende ou bien celui où pourrirait son cadavre, de toute façon les dès étaient jetés et un peu d'aléa n'était pas pour lui déplaire. Oh, il allait lui forcer la main, au Destin. Ou y passer.

...

Lui forcer la main ! Hors de question de lui laisser lui dicter sa conduite.

« Et bien, c'est parfait, nous nous en remettons à votre jugement ma Dame, un entrepôt devenant non pas une souricière pour nous mais un appât pour des gêneurs, et serons donc prévenus dès que ceux ci approcheront pour procéder à un peu de nettoyage.  »Réponds le dandy sur le ton de la conversation désinvolte là où le tieffelin semble savourer par avance la petite escarmouche qui s'annonce. Et puisque la chose était actée... et bien autant faire en sorte de s'y amuser.

Rencontrer Eutropia donc, qui avait une proposition à leur faire. Oh mais c’était intéressant ça. Rencontrer Eutropia, il s'en doutait. Que Martella ai évoqué leurs noms suffisamment pour que cette dernière souhaite déjà leur parler... moins. C'était peut être une proposition lambda. Et peut-être pas. En tout cas c'était une sacrée carotte qu'agitait ainsi la noble, ce dont elle devait avoir parfaitement conscience, la renarde. Les cartes qui apparaissaient étaient intéressantes mais restait à connaitre leurs vraie valeurs. Huhu, il ne devrait peut-être pas trouver cette perspective aussi enivrante. Mais avec pareils enjeux, le jeune noble admettait volontiers qu'il... s'amusait. Et tant pis pour les morts ou les moralistes qui le lui reprocheraient, il était persuadé n'être pas le seul de toute manière.

« Les caisses devraient permettre de limiter leur arriver et de ne pas se faire submerger par le nombre. S'ils n'ont pas d'archers non plus... Il faut probablement leur aménager deux entrées, qu'ils aient l'illusion d'avoir un minimum de choix. Ainsi nous maîtriserons le passage qu'ils prendront s'ils se rendent compte que l'entrée n'est qu'un piège. L'entrée principale et.. cette fenêtre ? » Propose t'il, désignant celle située non loin de l'entrée.

Son enthousiasme est en parti tempéré par la pensée qu'il n'a ni armure, ni ses lames favorites mais... il fera bien sans. Le cimeterre suffira. D'autant que Cyrielle, après avoir murmuré un sort, lui glisse un anneau au doigt. Le dandy se laisse faire, relevant un sourcil moqueur.

« Et bien, vous voilà entreprenante ma chère ?  » glisse t'il sans pouvoir retenir un sourire en coin.

« Mmmm... d'ailleurs, peut être serait il utile de prévenir Ernesto... il risque d'être dépité autrement... » songe t'il. « Dame Martella, vous pouvez toujours le contacter ? »

Modifié par un utilisateur mardi 14 janvier 2020 14:37:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Chrome  
#287 Envoyé le : mardi 14 janvier 2020 15:00:41(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

22 / 22

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+1



Bon. Celui là n'était guère dangereux, guère récalcitrant et encore moins maintenant qu'il était désarmé... Mais un doute assaillit rapidement captain...

Captain active son badge et doit toujours être sous l'effet du sort de message normalement

« Hum hum! Quelqu'un m'entends? Heu... Dites voir, j'ai un énergumène tout transpirant au coin Sud-Est de l'entrepôt qui prétend surveiller pour le compte de quelqu'un. Le type c'est un petit gros, brun, il a une barbe, un début de calvitie et il a le teint tout rougeaud. Ça vous dit quelque chose? »

Puis, retournant son attention sur l'individu en question

« Tututut, ici c'est moi qui pose les questions l'artiste. Alors tu dis que tu bosse pour quelqu'un? Parfait! C'est quoi son nom à ce quelqu'un et qu'est ce qu'on t'a dit de faire exactement? »

Puis écoutant la réponse, il jette un coup d’œil aux environs pour voir si la situation "extérieure" évolue tout en se déplaçant avec l'individu "en main" pour se dissimuler un minimum.

BM à jour, si la MJ peux nous placer l'autre guetteur près de la taverne svp Smile

  • On va perceptionné : 1d20+8 donne [19] + 8 = 27
  • Et cachons nous : 1d20+9 donne [12] + 9 = 21

Modifié par un utilisateur mardi 14 janvier 2020 15:03:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Duck Gauthier  
#288 Envoyé le : mercredi 15 janvier 2020 07:13:46(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,363
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

8 / 8

Sucre

4 / 4


Joanna était silencieuse. Bien logique car elle n'étais pas dans son domaine. Une embuscade ? Elle était loin de pouvoir être redoutable à ce jeu. Aussi attendait elle que d'autres aient la solution. Ellle approuva à la demande de la petite noble.

« En effet, j'ai quelques illusions à disposition mais rien de fantastique. C'est purement visuelle mais ça devrait suffire à leurrer quelques personnes qui n'y font pas attention.

Et sinon... »


Une idée. Elle avait une idée.

« Dans un premier temps, sachez qu'il vont tenter de passer par les fenêtres. Double psychologie : si on se faisait attaquer, l'endroit qu'on voudrait le plus bloquer est la porte donc pour nous surprendre, il faut passer... pas par la porte.

On peut donc bloquer la porte, ça les invitera encore plus à faire la fenêtre. Et aussi... »


Elle pointa les caisses.

« Nicholas, monsieur... Seriez vous capable de déplacer des caisses de sorte àn faire un empilement un peu instable ? Je pense que le capitaine peut aider aussi.
L'un de vous pourrais se cacher derrière. J'ai un sort de graisse de préparé que je pourrais alors lancer sur la base de la structure. Il suffirait alors d'un effort minimal pour provoquer un éboulement, qu'en dites vous ? »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Hikari  
#289 Envoyé le : mercredi 15 janvier 2020 09:16:27(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 98
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins


À l’intérieur de la bâtisse :








À l’extérieur de la bâtisse :





À titre indicatif, au cas où vous souhaitez une carte stratégique : BM de l'intérieur de l'entrepôt, BM de l'extérieur de l'entrepôt

BM mise à jour avec de nouveaux tokens.

Modifié par un utilisateur mercredi 15 janvier 2020 13:12:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#290 Envoyé le : mercredi 15 janvier 2020 14:27:09(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 559

Cyrielle

17 / 17

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 14 / Vol 15
Réserve Phrénique : 2/2
Inspiration : 4/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 4/4 ✵

Mon regard se perd un bref instant dans le vide alors que je réfléchis sur la proposition de Joanna... L'idée selon laquelle ils vont préférer les fenêtres n'est pas mauvaise mais... Elle ne me convainc pas.

« Pas certaine qu'ils favorisent les fenêtres. A moins qu'ils n'aient rien a voir avec nos histoire ils ne connaissent vraisemblablement pas les lieux. Ou du moins pas bien. Les fenêtres sont condamnées. Même si elles peuvent être ouvertes ça vas demander un minimum de bruit... Ce qui rend caduque tout espoir de surprise.

Mais en ce qui nous concerne... Si on laisse la porte entre-ouverte et personne, sauf éventuellement Sucre pour nous prévenir, dans l'entrée... Ils vont arriver par ici. »


D'une main je désigne la porte qui coupe l’entrepôt en deux.

« Autrement... Nous ne pourrons pas choisir la fenêtre par laquelle ils décideront d'entrer. Oui, ils risquent de passer par les fenêtres. Mais c'est a notre désavantage s'ils le font donc autant les inciter a passer sagement par la porte. On demande a Capt'ain de mal la refermer... et au moins la moitié d'entre eux voudra passer par là.

Autrement...  »


En revanche l'idée d'illusion et surtout de renverser quelques caisse me plait beaucoup... Et oui, Nicholas a raison : la fenêtre au pied des escaliers sera parfaite.

« L'illusion... Remplacer la fenêtre en bas de l'escalier par un mur jusqu'au moment du combat en lui même... ça peut nous permettre de l'ouvrir tout de suite pour assurer notre fuite si ça tourne mal. Elle durerait assez pour ça ?

Au passage ça fait qu'ils n'auront plus qu'une fenêtre au nord pour nous prendre en tenaille. Et s'ils se divisent ça sera parfait pour nous... Et... Ahhhh attendez ! »


Je sort rapidement de mon sac un carnet et un morceau de fusain pour y faire un dessin grossier... Tout en dessinant, j'explique :

« On se garde une sortie grâce a l'illusion. Ils vont rentrer par un de ces 5 endroits. La porte et la fenêtre 5 ça revient au même tant qu'on reste dans cette pièce.

La fenêtre 3 est la moins intéressante pour nous coincer puisqu'ils ne pourront pas voir son vis à vis. Mais autant la condamner au mieux... Ensuite, en plaçant des caisses ici... »


Je trace deux doubles traits pour illustrer mon propos...



« Et ici, on fait en sorte que les fenêtre 1 et 2 ne soient plus qu'une entrée... Qu'on piège a cette endroit, juste avant la table. Il reste juste a boucher ce petit passage pour éviter qu'ils viennent trop facilement a l'étage... Moi je me placerais là haut. Ca me permettra d'en endormir une partie sans avoir besoin de gâcher ma magie pour me protéger...

Il reste le problème de ces caisses là »
je les marque en pointillé « qui risquent de gêner vos mouvements. A vous de voir. Je peux permettre à deux d'entre vous de se déplacer librement sur un terrain accidenté au besoin.

Oh... Et si on peut savoir a la minute quand ils arriveront je pourrais bénir tout le monde avant d'y aller. »


Modifié par un utilisateur mercredi 15 janvier 2020 14:30:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Duck Gauthier  
#291 Envoyé le : mercredi 15 janvier 2020 15:53:04(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,363
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

8 / 8

Sucre

4 / 4



Joanna regarda le plan. Puis hocha la tête.

« On a peut être un début... Pour ce qui est de savoir quand ils arrivent, quoi de mieux comme sentinelle... »

Elle se baissa pour ôter le collier de Sucre et incanta. Des traces de crasse se firent sur le pelage felin tandis que ses poils se mirent à briller de gras. Visiblement, cela déplaisait un peu à l'animal mais il avait compris l'idée.

« Qu'un simple chat de goutière. Allez hop mon gros matou !

L'illusion tiendra le temps que je veux, c'est une affaire de concentration. Mais sinon je valide pour ma part. »

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Luciole  
#292 Envoyé le : mercredi 15 janvier 2020 17:37:39(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 124

Nicholas

20 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 / Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


Il est sage parfois de savoir éviter les combats perdus d'avance et face aux deux demoiselles qui semblent avoir pris les devants, Nicholas préfère éviter de contester... Après tout, ce n'est pas son champs de bataille de prédilection. Tant qu'elles ne décident pas de se servir de lui comme appât. Autant les laisser décider, en plus ça semble leur faire plaisir.

« Si ça peut vous consoler, Dame Martella, j'en suis bien incapable aussi. » Ironise t'il. Certes, en tant que Lotheed c'était un peu piteux, mais après tout elle ne l'était pas intégralement... Et puis, elle avait bien d'autres armes.
« Mais nous compensons largement autrement et ferions beaucoup trop de jaloux si nous avions tous les talents. Du coup mesdemoiselles indiquez moi à quel endroit vous souhaitez que je me place une fois que ces caisses auront été déplacées.. » Complète il, badinant tout en commençant à modifier l'emplacement desdites caisses. Ils n'avaient pas assez de temps à perdre pour ne pas se mettre directement à la tache. Bon sang, il comprends l'air dépité de Sucre. Le ménage n'a pas été fait dans cet entrepôt depuis plusieurs décennies. Au moins. Heureusement, Cyrielle pourra y remédier plus tard. Pour lui, pas pour l’entrepôt.

Le jeune noble se retourne néanmoins pour observer d'un oeil admiratif la rapière. Vu la façon dont le tieffelin en parle, et la façon dont elle semble les scruter. c'est probablement une lamenoire. Un léger hochement de tête et un sourire en coin à l'arme en question, « Et bien, pareille beauté est la bienvenue dans l'équipe ! Si elle danse aussi bien qu'elle semble le promettre, nous devrions bien nous amuser. »



Offline Chrome  
#293 Envoyé le : jeudi 16 janvier 2020 00:19:14(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

22 / 22

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+1



OK. On y voyait déjà plus clair dans ce merdier. Celui là n'était donc pas dans le bon camp... Mais pas le temps de l'interroger plus, il y avait encore au moins un guetteur à neutraliser avant de pouvoir être un peu plus en sécurité.
Moins ces mecs là en sauraient et plus la surprise serait grande quand ils rentreraient la dedans.

Reprenant son badge

«  Reçu. Dîtes, vous pouvez m'envoyez quelqu'un, masqué de préférence, à la fenêtre sud s'il vous plaît. Y'a un colis à réceptionner ainsi que deux trois petites choses qui pourront vous être utile. Sachez que dehors je compte actuellement onze personnes au sud qui attendent quelque chose. D'ailleurs à ce propos, votre "homme" à vous c'est un adulte ? »

Se reconcentrant sur l' ènerguméne

« Calme toi l'asticot, c'est pas le moment de me chauffer, surtout si tu veux sauver ta peau.. T'a pas idée du merdier dans lequel tu t'es fourré. Déjà fait moins de bruit et reste plaqué contre ce mur si tu veux pas prendre un carreau entre les deux yeux. »

Puis profitant qu'il se colle au mur..

Je sais pas si un jet est nécessaire, mais dans le doute
EDIT: les jets d'attaque sont dans le fil des dès vu que j'ai pas trouver comment les rajouter. Même sur un second post ou je me suis emmêlés les crayons depuis mon portable qui m'a fait un copié du jet de BMO avec un beau 18 évidemment...
.

  • On va l'estourbir en lui claquant la tête contre le mur : 1d20+7 donne [3] + 7 = 10


Si ça passe on le menotte en profitant du fait qu'il soit sonnè et on lui colle son foulard dans la bouche.

Si ça passe pas, double attaque pour l'assomer définitivement.

Modifié par un utilisateur jeudi 16 janvier 2020 00:33:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#294 Envoyé le : jeudi 16 janvier 2020 14:04:39(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 98
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins


À l’intérieur de la bâtisse :







À l’extérieur de la bâtisse :



À titre indicatif, au cas où vous souhaitez une carte stratégique : BM de l'intérieur de l'entrepôt, BM de l'extérieur de l'entrepôt

BM mise à jour (position de l'enfant).

Modifié par un utilisateur jeudi 16 janvier 2020 15:50:39(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#295 Envoyé le : samedi 18 janvier 2020 11:01:13(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 559

Cyrielle

17 / 17

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 14 / Vol 15
Réserve Phrénique : 2/2
Inspiration : 4/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 3/4 ✵

L'idée de salir sucre est bonne... ce genre de détails que j'aurais très bien pu oublier et transformer l'espion félin en un avertissement pour nos visiteurs... Dans ce genre de quartiers, un chat aussi resplendissant se remarque probablement.

La proposition de... heu... mais c'est qu'il n'a toujours pas donné son nom ! Alors qu'il nous a offert celui de sa lame... Voilà qui en dit long sur le personnage... Mais bref pas de temps a perdre avec ce genre de bêtises. L'idée d'encombrer la zone nord n'est pas pour me déplaire : plus les ralentir augmente nos chances.

Alors que Martella vois les détails à l’extérieur avec le capt'ain, je prend quelques instants pour visualiser une armure de force et lui donner forme autour de Nicholas... Il en aura plus besoin que moi...

Puis il faut se mettre au travail. Je ne suis pas une force de la nature mais je peux quand même aider a déplacer quelques machins en attendant que les choses commencent vraiment a se précipiter...



J'ai donc mis une armure de mage sur Nicholas pour les 3h a venir... Et lui ai passé l'anneau de parade +1
Offline Luciole  
#296 Envoyé le : lundi 20 janvier 2020 20:06:17(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 124

Nicholas

20 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol 11
Fav nation : +2


La tentative de réconfort n'était pas très recherchée. Il faut dire que, du point de vue de Nicholas, si son absence de pouvoirs magiques avait du être encore une blessure ouverte susceptible de la faire souffrir, Martella s'était trompée de carrière. Du coup, inutile d'être très sincère ou réellement désolé pour elle. Chacun avait ses propres armes.

Même s'il fallait bien avouer que la magie était quand même sacrément utile.

Un ricanement léger à la réponse du tieffelin. En voilà un qui semble totalement sous le charme de sa partenaire. Le pauvre. Ceci dit, si la lame allie verve et vivacité, on peut le comprendre... Surpris par la question qui vient, le noble essuie un instant la poussière de ses paume avant de ressortir d'une poche le fameux badge.

« Mmmm... oui effectivement... Même si nous ne comptions pas les garder indéfiniment. »

Que veut il en faire...? S'en servir pour contacter quelqu'un...? Ou pour créer un leurre...?

Modifié par un utilisateur mardi 21 janvier 2020 21:09:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#297 Envoyé le : mardi 21 janvier 2020 08:18:19(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 98
Localisation : Au fond d'une crypte remplie de lapins


À l’extérieur de la bâtisse :


Tandis qu’à l’intérieur de l’entrepôt on s’active pour organiser la défense, à l’extérieur le climat se fait plus tendu, plus suspicieux. À l’entrée du bâtiment, c’est un Sucre déguisé en chat de gouttière qui monte la garde. Martella recontacte le Cap’tain pour lui donner davantage d’informations sur son homme.
« L’observateur est un jeune adulte, brun, probablement encapuchonné et terré dans un recoin. Ne vous en faites pas pour lui, il s’y connait autant que Valéria dans ce domaine.  »


Au même moment, au loin dans la ruelle, un homme grogne suffisamment fort pour être entendu.
«  Bon ça suffit, marre d’poiroter pour Wyssilka ! C’leur problème s’il sont à la bourre !  »


Une certaine agitation commence à se faire entendre. Un son caractéristique d’un sort résonne dans les ruelles calmes du petit matin. Le gamin, courant toujours après le chat, revient sur la place depuis le Nord, et lance un caillou contre un seau en bronze avant de finalement se sauver. De son côté, le marin, intrigué par l’agitation, se dirige vers la ruelle, ne manquant pas de regarder le Cap’tain ainsi que le probable espion d’un œil en biais au passage, puis fait demi-tour lorsqu’il remarque l’attroupement posté plus loin. De retour devant la taverne, il tambourine à la porte à présent.

Capuche, c'est (enfin) enfin le moment de faire ton entrée !

À titre indicatif, au cas où vous souhaitez une carte stratégique : BM de l'intérieur de l'entrepôt, BM de l'extérieur de l'entrepôt

BM mise à jour
Offline Capuche  
#298 Envoyé le : mardi 21 janvier 2020 11:02:38(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Elle t’avait donné rendez-vous sur une terrasse. Le texte de la missive était concis, et après ton arrivée, le récapitulatif des évènements de la journée l’avait été tout autant.
Tu avais accueilli la nouvelle du bain de sang avec… un intérêt bercé de nonchalance. La noblesse s’étripait fort bien. Il faudra songer à vérifier certains noms.
Puis était venue la demande à l’origine de la convocation qu’elle t’imposait.

« Demain matin… tu me laisse bien peu de temps. Ce n’est pas que le doc’ risque de se lever aux aurores, mais… pourquoi moi ? »
« Je n’ai pas bien le choix Arno. J’ai besoin de tous les gars de la bande disponibles dès cette nuit. Nul ne sait comment vont se dérouler les prochains jours. Je dois protéger les nôtres et veiller à nos intérêts. »
Elle venait de te raconter les évènements du Sénat. Nul doute qu’après ce qui s’était ce jour, la nouvelle et ses conséquences allait se répandre telle une traînée de poudre. Et l’ambiance explosive que promettaient les prochaines journées était tout à fait appropriée à la métaphore.

« Et quelle est l’importance de ce… contrat tombant à l’improviste ? »
Elle grimace, rajoutant presque une note de charme à son visage.

« Disons... Que certaines demandes ne peuvent pas se refuser. Et je n’ai pas d’hommes de main avec tes dons de soignant, cela pourra lui être utile au vu des jours à venir. »
« Tiens, j’ignorais que j’étais devenu un de tes ‘hommes de main’ »
« Arrête Arno tu m’as compris. C’est suffisamment compliqué comme ça avec les autres… mâles du groupe, alors évite de me pousser à bout. J’ai… j’ai besoin de toi. J’ai besoin d’honorer ma parole et mon engagement vis-à-vis de ce contact. Je ne peux pas montrer de signes de faiblesse, de moi ou du groupe, pas en ce moment. »
Elle a beau être ton aînée de quatre ans, elle fait une tête de moins que toi. Tu l’attires contre toi, et elle se laisse faire.

« Je vais le faire … pour toi, si c’est si important. Bien que je me demande dès fois pourquoi je fais tout cela. »
Elle avait relevé toi un visage illuminé d’un sourire amusé, t’enlaçant.

« Je crois que tu le sais très bien grand nigaud. »


Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +4


Le bâtiment offrait plusieurs avantages indéniables, rapportés au cours de ton repérage. Les fenêtres donnaient sur la double-porte de l’entrepôt, permettait une surveillance à l’abri d’une probable contre-surveillance, et chose non négligeable, tu avais l’excuse parfaite pour t’y introduire et y rester quelques instants.
De l’autre côté de la rue, le tavernier et son fils se préparent pour une nouvelle journée de travail. A l’étage, la matriarche de la famille se repose, forcée par une mauvaise fracture remise en place cinq jours plus tôt, dont tu as prétendu venir évaluer l’évolution. L’époux a été suffisamment commode pour ne pas poser trop de questions devant une visite impromptue, sans doute ravie de ne pas avoir à accompagner son épouse jusqu’à l’office du Doc comme la semaine passée.

En somme, une visite médicale à domicile qui arrange tout le monde. Te voilà maintenant, un verre de lait chaud à la main, tapi derrière la fenêtre du rez-de-chaussée donnant sur l’entrepôt. A ta gauche et ta droite, les deux axes principaux par lesquels tu espères voir arriver d’éventuels intrus. Et si tu ne couvres pas les arrières du bâtiment, ni la rue derrière, tu as prévu un auxiliaire pour cela. Tu ne vois pas vraiment ce que tu aurais pu mieux faire, tes consignes étant de n’entrer dans le fameux bâtiment qu’en cas de danger à rapporter.
Gardant l’objectif à vue, tu devines plus que tu ne vois, la fille de du tavernier derrière toi. Cela doit bien faire deux minutes qu’elle ne bouge pas, un plateau pressé contre sa poitrine. L'odeur de son parfum te parvient, une attention que tu juges un poil trop délicate pour une journée de travail. En voilà une qui se met volontairement en retard pour l’entreprise familiale.

« Je voulais vous remercier de vous être occupé de ma mère. »
« C’est.. tout naturel. »
« Non je veux dire, vous déplacer jusqu’ici… je trouve votre… votre dévouement admirable. »
Veillons à ne pas la décevoir. Oh pas de fausse idée, je suis juste ici à la demande d'une très séduisante crimnelle, envoyé pour servir de guetter à une mystérieuse cliente et un groupe d'individus, au cas ou les choses tournent mal, et j'utilise votre domicile uniquement à des fins de couverture, vous voyez bien, aucun rapport avec un quelconque dévouement ou éthique...

« Je passais dans le coin, vraiment, ce n’est rien. Et j’y ai même gagné un lait chaud, du coup je me demande si je ne suis pas le grand gagnant de cette affaire. »
Elle glousse. Tu tentes de repérer d’éventuel mouvement. Depuis le groupe hétéroclite, qui doit être la joyeuse bande ayant rendez-vous avec la cliente de Raven, et les remous que leur passage a entraîné, tout reste calme. Espérons que cela continue.

« Je peux vous en préparer un autre si vous voulez. Vous… vous restez encore un peu ? »
« Mon maître n’a pas besoin de moi avant quelque temps encore. Mais je ne voudrais pas déranger ? Vous voulez probablement aller aider votre père. »
« Oh je vous en prie. Vous avez été tellement gentil. Je peux bien m’occuper un peu de vous, si vous le souhaitez. En retour. »
Le ton est un peu trop appuyé pour ne pas te faire tiquer et te fait détourner la tête de l’entrepôt. Le teint rougissant de la donzelle ajoute une étonnante note de charme à son visage adolescent. Elle doit être de trois ans ta cadette.
Ne serait-ce la mission, ne serait-ce le souvenir de la veille, la prudence t’incite à reconsidérer la présence de sa mère à l’étage et la carrure d’ours de son père, de l’autre côté de la rue.

« Vous êtes bien aimable, je ne voudrai pas que votre père vous en tienne rigueur. »
A-t-elle compris le message ? Tu l’entends enfin reculer puis une porte s'ouvrir. Sans doute ‘en va-t-elle rejoindre frère et père à la taverne.
Tu reviens à ta fenêtre lorsqu'un son clair et distinct vient égayer cette aurore bien trop paisible. Bien malgré toi ton palpitant s’emballe.
Raven… dans quelle affaire tu m’as fourré… Déjà tu reposes la tasse, saisit le fourreau de ton arme posé sur la table, et bondit dans la rue. Dix pas devant toi, la jeune demoiselle se retourne, le visage traversé par un sourire béat d’espoir.

« Je … heu…dois y aller. »
Plantant là une jeune femme, ses rêves et illusions, tu cours vers l’entrepôt.



Personne à droite.
Personne à gauche.

Si on peut se fier à un gamin payé deux piécettes, soit une fortune pour lui, ils arrivent donc par la rue adjacente aux remparts. En voilà qui ne semblent même pas chercher l'encerclement c'est d'une trivialité navrante. Et en même temps, cela a failli mettre à mal ton rôle de guetteur.

Tu arrives en courant devant la massive double-porte, entrouverte telle une invitation. Une invitation tellement évidente que tu en ralentis. Entre les battants, un chat.
Derrière toi, un homme semble rebrousser chemin à vive allure, fuyant quelque chose. Des bruits, des cris, un nom.

«  Salut toi, désolé je suis pressé, faut que je rentre.  »
Le félidé semble te jauger, curieusement en confiance, plutôt que de détaler, avant de t'ignorer.
Tu rentres. Il y a du bruit à l'intérieur.

«  Ohé...  »
Autant s'annoncer, vu l'affaire telle qu'elle t'a été présentée, être perçu comme un intrus et traité en tant que tel pourrait s'avérer douloureux.
Comme d'habitude dans le milieu donc.

« Il y a du mouvement dehors, si vous voulez filer, c'est le moment... » Tu entres prudemment dans la pièce principale, devinant plusieurs personnes en train de s'affairer.« ...à moins que ce ne soit définitivement pas le plan. »

Il y a là plusieurs membres du groupe entraperçu plus tôt dans la ruelle. Ainsi que la cliente que tu connais déjà. Et d'autres visages.
Et tout ce joyeux monde semble se préparer à un siège ou affrontement.

Raven fais moi penser à rediscuter mes honoraires la prochaine fois que tu as besoin de moi. Si on se revoit.

«  Bon... vous avez un plan précis?  »

Vous rencontrez Arno :

Modifié par un utilisateur mardi 21 janvier 2020 22:46:44(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Capuche pour l'utilité de ce message.
Offline Chrome  
#299 Envoyé le : mercredi 22 janvier 2020 23:22:12(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

22 / 22

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+1



Les choses s'emballaient un peu dorénavant et ça allait pas tarder à sentir le roussi par ici.. Fallait se magner le fion avant de se faire déborder.

1/ Le poids mort. Bon, à priori personne n'avait pointé le bout de son nez près de la fenêtre sud, ce qui voulait dire que ni Martella, ni le restant de la clique n'avait de temps à consacrer à son idée, faut dire qu'ils devaient probablement être un peu occupé. Tant pis, on verrait ça plus tard. Captain pris le corps du guetteur toujours bâillonné et menotté et le fourra entièrement dans le gros tonneau qui jouxtait le mur. Il prit bien soin de le refermer, ce serait ballot qu'on l’aperçoive par mégarde..

« Bouge pas de là toi, on viendra te chercher plus tard, t'aura probablement des tas de choses à nous dire. »

2/ L'homme de Martella. Il n'avait pas pointé le bout de son nez et ne ressemblait ni au gamin, ni au marin. Ce qui laissait, de facto, les deux comme potentiellement ennemis. Ça rajoutait des options. Pas bon ça.

Quand il vu passer le marin attiré par le ramdam, il comprit que ça ne devait être finalement qu'un badaud qui attendait l'ouverture de la taverne... Surtout quand il fit demi tour précipitamment pour aller se cacher dans la taverne. Une interrogation de moins, celui là ne serait pas dangereux et lui donnait même une idée...

Quand au gosse, entre temps il avait mis les voiles. Pas plus mal, cette option là se refermait d'elle même aussi.

3/ La menace. Ça se précisait, les mecs étaient au moins une quinzaine maintenant et à les écouter, tous n'étaient pas encore là. Vu le niveau intellectuel de ceux ci, ils n'étaient pas patients pour un sou, ils n'attendraient pas et devraient rappliquer ici d'ici peu.

Tant mieux. Si l'on parvenait à éliminer le premier groupe rapidement et sans trop de casse, on devrait pouvoir attendre gentiment le deuxième ou se barrer entre temps. D'ailleurs....

Activant son badge

« Milady? On a une quinzaine de soudards impatients qui vont pas tarder de débouler par la grande allée au Sud, leur chef se prénommerait Wyssilka ou quelque chose dans ce style. Si ça vous dit quelque chose ce nom là.
Elle n'est pas encore là mais elle devrait être accompagnée elle aussi et ces soudards là bossent probablement pour sa faction. Ils sont justes suffisamment débiles et avides d'en découdre pour ne pas vouloir l'attendre.

Niveau stratégie, je pense pas qu'ils fassent dans la finesse vu leur style, je pense qu'ils vont simplement passer par la porte ou peu être par une des deux fenêtres de la même façade. Quand une bonne moitié du groupe aura pénétré dans le bâtiment, le flux devrait se ralentir, j'engagerai le restant par l'arrière pour vous faire gagner du temps. Je m'en débarrasse le plus vite possible et j'arrive. Gardez moi du vin et essayer de pas mourir, j'ai pas fini mon boulot et vous me devrez un tas d'or. »


  • Profession officier militaire (pour des détails sur la stratégie éventuelle de nos adversaires) : 1d20+6 donne [13] + 6 = 19


Hahaha! Il aurait adoré voir la tête de son employeuse suite à cette petite familiarité. Mais il n'avait plus le temps pour ces conneries d'étiquette, à l'aube d'y laisser probablement sa peau, il haïssait jouer la comédie. Le sourire en coin, il s'approcha de la porte d'entrée du hangar.

Bon! Maintenant s'agissait de faire vite et de mettre un maximum de chance de son coté.

Le gros de la troupe passerait probablement par la porte laissée volontairement ouverte, ce qui laissait penser qu'à l'intérieur ils avaient du réduire les accès pour ne pas se faire encercler bêtement. Il faudrait donc limiter le flux et neutraliser ceux qui passeraient par les fenêtres face à la taverne le cas échéant.

Prestement, il sortit de sa besace un petit sac de ferrailleur tout en pénétrant dans l'entrée du hangar et en déposa le contenu sous la fenêtre (la 5) après la seconde porte, puis il fit de même avec son second sac qu'il disposa dans la même pièce mais devant la seconde porte, celle qui menait au sas d'entrée.

Captain place deux jeux de chausses trappes aux endroits indiqués dans la description RP.

Croisant le félidé, il eu un doute l'espace d'un instant...

Au badge

« Milady? J'ai piégé la pièce qui mène à l'entrée principale. Ne sortez plus par cette pièce. Et dites au chat de pas traîner trop dans le coin. »

Puis à l'entrée, il sortit de son sac les deux dernières bouteilles de vin qu'il lui restait ainsi que sa flasque d'huile, le mélange serait parfait et l'odeur de vin masquerait celle de l'huile. Puis il en répandit la totalité des contenus quelques mètres devant la porte, avec la crasse et l'odeur du coin ça devrait passer inaperçu.

« Un si noble breuvage pour de tels énergumènes, c'est gâché... »

Le but c'est de créer une nappe inflammable quelques mètres devant l'entrée mais pas trop prêt pour ne pas enflammer la battisse le moment venu. En gros face à la fenêtre #3 et de largeur a peu près égale à la porte

Enfin, quand il eu finit sa préparation, il regarda la porte d'entrée de la taverne, espérant maintenant avoir un recoin d'où il pourrait mettre son plan a exécution. Le marin tambourinait sec.. C'est qu'il devait flipper le garçon...

Il s'y dirigea tout en sortant sa précieuse flasque en fer blanc... Pour le coup, il allait pas pouvoir y couper cette fois...

Modifié par un utilisateur mercredi 22 janvier 2020 23:28:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
15 Pages«<131415
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET