Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Zieg  
#1 Envoyé le : mardi 7 avril 2020 14:48:18(UTC)
Zieg
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/05/2012(UTC)
Messages : 609
Attention, potentiels spoilers, si vous êtes joueurs dans cette campagne je ne peux que vous conseiller de vous abstenir de lire la suite.

Un peu de contexte. Je suis actuellement joueur dans cette campagne, et mon personnage (Lialda Merlose) tient un journal de bord de nos aventures en mer. Il sert aussi bien d'outil rp que de memo hors-rp. Je me suis dit que le partager ici pourrait être apprécié et peut-être donner des idées à quelques MJs. Nous jouons sur roll20.

Présentation brève des PJs (du point de vue de Lialda sur certains traits):
- Alexandra, barde humaine, et second à bord. Ex-fiancée de Sunny. Sympathique, serviable, et efficace. Sait motiver l'équipage grâce à ses récits d'aventures plus ou moins romancés.
- Harlynn Mekanivel, gnome alchimiste (archetype grenadier), maitre artilleur et chirurgien. Intelligente, ingénieuse et excentrique. Un peu instable, obsédée par les explosions, le feu, et les armes. N'a pas sa langue dans sa poche, ce qui a tendance à lui attirer des ennuis. Et à nous aussi.
- Torvin, nain druide, maitre d'équipage et pilote du navire. Malgré son côté bourru et sévère c'est un nain au grand coeur qui prend au sérieux le bien être de l'équipage. C'est un peu notre "Pascal le grand frère". Il est le plus expérimenté de tous les marins à bord.
- Sunny, humain bretteur, ancien maitre d'armes. Le joueur de ce personnage a malheureusement quitté le groupe peu de temps après la fin du 1er module. Sunny était fiancé à Alexandra. Pour ne pas rallonger le récit je ferai bref en vous disant simplement qu'il a été tué de la main même de celle qu'il aimait après qu'il ait complètement disjoncté (juste avant que Lialda ne commence à tenir son journal, voir plus loin). Événement très 'lourd' aussi bien en jeu qu'en dehors.
- Rupert, humain guerrier, charpentier et nouveau maitre d'armes. Jeune et intrépide, c'est un marin volontaire et qui n'hésite pas à prendre des risques pour ses camarades. Le joueur de Rupert ne nous a rejoint que très récemment (après le départ de Sunny) donc il n'y pas grand chose d'autre à en dire pour le moment.
- Lialda Merlose, ensorceleuse (archetype ensorceleur tatoué, lignage profane) humaine, capitaine du Jörmungand. C'est le personnage que j'incarne. Un peu plus de détails ici puisque je le connais mieux que les autres PJs, mais je vais essayer de faire bref. Elle est originaire du Chéliax, et est même membre de la noblesse de Couronne d'Ouest puisque son père est Ambrose Thrune, commandant de la 3ème flotte chélaxienne (personnage inventé de toutes pièces). Lialda ne connait pas sa mère (ou du moins ne la connaissait pas au début de l'aventure), son père est revenu d'une de ses campagnes avec un bébé dans les bras, mais sans épouse. Elle est donc une potentielle héritière pour le trône du Cheliax (bien que ce ne soit pas mon intention en tant que joueur) car elle a été officiellement été reconnue par son père. Elle a grandi principalement en mer. Pour résumer la suite, son père s'est marié avec une horrible femme, celle-ci est tombée enceinte, et a tenté de faire tuer Lialda a deux reprises afin de l'évincer. Lialda après avoir confronté son père a décidé de partir du Chéliax pour faire ses preuves seule de son côté. Elle utilise un faux nom, "Merlose", pour dissimuler son identité. Les autres PJs ne sont pas au courant de tout ça, même s'ils savent que Lialda leur cache quelque chose. Lialda est orgueilleuse, manipulatrice et sarcastique. Elle cherche la gloire et la célébrité. Elle donne souvent l'impression de ne pas être affectée par les événements. Ou du moins elle essaie de donner cette impression.


A l'heure où j'écris ce message nous en sommes actuellement au module 2 "Les pirates de la mer de Fièvre". Le journal de bord est tenu depuis le départ des Pétards du frêle. Pour ceux qui ne connaissent pas la campagne, les PJs sont enrôlés de force sur l'Absinthe, un navire pirate dont le capitaine Barnabas Harrigan est un tyran sadique. Suite à la prise du Promesse de l'homme (un autre navire) par l'équipage de l'Absinthe, nous avons été séparé d'Harrigan et placés sous la direction de son second. Au bout de quelques jours nous nous sommes mutinés avec l'aide de quelques loyaux PNJs, et nous sommes débarrassés du second et de toute sa clique (en dehors de 3-4 PNJs qui nous ont jurés fidélité suite à leur défaite). Sur les conseils d'Ambrose (cuisinier du bateau, ancien alcoolique maintenant sevré grâce à Torvin) nous nous sommes rendus aux Pétards pour "customiser" notre bateau et le rendre méconnaissable afin qu'Harrigan ne puisse pas nous retrouver. Et également change son nom, qui sera maintenant Jörmungand. La semaine à terre était extrêmement ennuyante pour les PJS. C'est suite au départ de cet endroit que Lialda commence à tenir son journal de bord. Les dates données sont arbitraires.

Une dernière chose, l'équipage est constitué de nombreux PNJs. Notre MJ les a tous nommés, et ils ont tous une vraie "backstory". Je vais essayer de donner en amont quelques informations sur les PNJs cités dans le journal afin que vous ne soyez pas trop perdus. Sur ce, bonne lecture!

PNJs importants pour la suite (du moins, pour la compréhension du récit):
- Sandara Quinn: prêtresse de Besmara rencontrée sur l'Absinthe, aimable, et serviable. Un des premiers alliés des PJs. Maintenant fiancée à Torvin. Elle a le rôle de quartier maitre à bord.
- Merril Boistendre: Capitaine libre des Chaînes, rencontré aux Pétards. Il connaissait la mère de Lialda, et lui a fait de nombreuses révélations sur cette dernière. Lialda et lui ont eu une aventure le temps d'une nuit.
- Trévor: Marin recruté aux Pétards.
- Samm, Tilly, Giffer, Rosie: Rencontrées également sur l'Absinthe, et les plus fidèles amies et alliées des PJs avec Sandara.


_______________________________________________________________


14 Erastus 4712. Après le baptême du Jormungand par Merril, nous mettons enfin les voiles et partons des Pétards. L'équipage avait hâte de reprendre la mer, chose compréhensible après avoir passé une semaine des plus ennuyeuses à terre. Surtout suite au dernier incident impliquant Sunny, et qui mena à la mort de notre ancien camarade. Alexandra est d'une humeur massacrante et je peux l'entendre houspiller l'équipage d'ici. Après ce qui vient de se passer qui pourrait lui en vouloir? De mon côté je n'appréciais pas particulièrement Sunny - personnage antipathique et instable, mais sa mort laisse encore un poste vide, et ce n'est pas comme si nous étions en surnombre à bord. Je pense qu'Alexandra héritera de ses responsabilités, temporairement du moins. Concernant le reste de l'équipage chacun semble avoir trouvé sa place et met du coeur à l'ouvrage. Torvin donne l'impression d'être né pour piloter, et il y prend autant plaisir qu'il est doué. Son expérience est un réel atout à bord. Harlynn quant à elle semble complètement obsédée par l'armement du bateau. Espérons qu'elle ne cause pas d'incident majeur.

De mon côté je me torture encore l'âme à cause de ce maudit Merril Boistendre et de ses foutues déclarations sur l'identité de ma mère. Eïrin Streigunend, une capitaine pirate redoutée partout dans les Chaines, rien que ça. J'imagine que les dieux s'amusent des tours qu'ils me jouent. Devrais-je cacher cette information ou saisir l'occasion et dire à tous qui je suis? Dans ce cas, pourrais-je un jour être reconnue pour mes compétences, et pas par la réputation de mes parents? Il ne me reste plus qu'à gagner une renommée plus prestigieuse encore. Mais en cas d'échec, que dira-t-on? Quel infâme supplice! Peut-être cette bouteille de rhum pourrait-elle m'aider?

Au tableau des événement inattendus, nous avons découvert un passager clandestin caché dans la cale. Il s'appelle Rupert, et a quitté l'équipage de Merril pour rejoindre le notre. Je ne m'explique pas ce choix de sa part. L'insouciance due à son âge peut-être. Ce qui ne fait que me rappeler la douloureuse expérience de la mort de Chourave, et le fait que je n'ai pas réussi à le protéger. J'espère qu'il n'est pas destiné à un sort aussi funeste. Dans le cas où il ne serait pas un espion envoyé par Merril, possibilité que je n'écarte pas pour le moment. Nous l'avons intégré à l'équipage après concertation. Il dit être doué avec une épée et en charpenterie, deux compétences qui seront sûrement mises à profit prochainement.

15 Erastus. Nous avons été attaqués par des sahuagins pendant la nuit. Rien de très grave si ce n'est la disparition de Trévor.

Nous sommes tombés sur un bateau en train de couler, "Les deux sardines". Il s'agissait en fait d'un piège tendu, encore une fois, par des sahuagins. Rupert a eu l'occasion de se servir de son épée qu'il manie en effet avec efficacité. Il n'a pas peur de se salir les mains, c'est un bon point pour lui. Rien d'excitant à bord.

Une grosse tempête se profile à l'horizon, et nous faisons cap vers elle. L'équipage se prépare à l'affronter.

16 Erastus. La tempête fait rage, et semble ne pas vouloir s'arrêter. Quelques avaries mineures.

17 Erastus. Nous sommes sortis de la tempête sans difficulté majeure. Le moral de l'équipage est bon. Mais c'est maintenant une trombe marine qui nous menace, et j'ai pris la décision d'accoster par précaution.

La malchance ne nous quitte pas, car une surprise nous attendait à la sortie de la baie. Le Dominateur, un Man O'War chélaxien fort d'au moins 200 membres d'équipage et de nombreuses armes de siège mouillait là. Son capitaine n'est autre que la paracontesse Axia Lorvika, une chasseuse de pirates notoire. Impossible de sortir sans être repérés, et encore plus impossible de survivre à un affrontement. Harlynn a eu l'idée de s'infiltrer à bord pour saboter leur gouvernail. C'est une idée qui lui ressemble bien, et malgré les risques que ce plan représente nous n'en avons pas de meilleur. Nous irons là-bas à bord d'un canot une fois la nuit tombée.

La mission est une réussite. Nous avons bien failli y laisser des plumes, mais nos efforts concertés nous ont permis de couper les câbles de direction du Dominateur puis de fuir non sans avoir pris la vie de plusieurs marins parmi lesquels Kyan Kain, leur commandant. Voilà un souvenir qu'ils n'oublieront pas de sitôt.

18 Erastus. Le Dominateur est maintenant derrière nous, il est probable que nous l'ayons semé. Rien à signaler sur le reste de la journée.

19 Erastus. Nous avons repéré un autre navire pirate, le "Pâleur du Diable". Il a une réputation peu reluisante. Nous avons profité qu'il soit déjà aux prises avec un autre bateau (un navire marchand, le "Chant marin") pour l'aborder suite à une manœuvre subtile appelée "feinte de Brownie". Nous avons subi de nombreuses pertes, parmi lesquelles Samm. C'était une personne de confiance appréciée parmi l'équipage, et un marin efficace. Nous déplorons tous sa perte, elle n'aura pas profité longtemps de sa liberté. Quelques bonnes nouvelles tout de même. L'assaut fut une réussite. Le capitaine ennemi terrassé, son équipage a rendu les armes. Le butin n'est pas négligeable, entre celui du Pâleur et celui du Chant marin. Le capitaine de ce dernier, Pétrel Verloon, nous a demandé de l'amener, avec le reste de son équipage, à la terre la plus proche. J'ai, dans ma grande bonté, "grâcieusement" accepté de les débarquer au Rocher.

Le "Pâleur du Diable" a été rebaptisé, et porte maintenant le nom de "Nidhögg". Tilly sera son nouveau capitaine. C'est une personne de confiance, et douée. Giffer et Rosie l'accompagneront. C'est une sensation étrange que de devoir se séparer d'elles après tout ce que nous avons traversé depuis notre enrôlement forcé sur l'Absinthe. La plupart des anciens membres du Pâleur seront sous leur ordres, et nous avons convenu d'un arrangement concernant la répartition du butin. La première mission du Nidhögg est d'aller se faire pétarder et de vendre les fruits récupérés sur le Chant marin. Tilly semble ravie de devoir à nouveau passer une semaine aux Pétards! Elle nous rejoindra ensuite au Rocher de la Marée.

Modifié par un utilisateur mardi 7 avril 2020 14:50:42(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline Zieg  
#2 Envoyé le : mercredi 8 avril 2020 16:41:05(UTC)
Zieg
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/05/2012(UTC)
Messages : 609
Nouveaux PNJs intervenants ici:
- Penn's: De son nom complet Pénélope, membre d'équipage du "Chant marin" qui a décidé de se joindre à nous.
- Peat: Marin recruté aux Pétards.

_______________________________________________________________

20 Erastus. Journée calme, direction le Rocher. En questionnant Pétrel j'ai appris que la marchandise à la mode n'était autre que le "Platine des profondeurs". Un minerai bleu-noir rare et difficile d'accès puisque c'est dans les profondeurs que l'on peut le trouver. Le collier que nous avons trouvé sur les sahuagins il y a quelques jours en était majoritairement constitué. Peut-être une piste à suivre pour s'enrichir.

Dans la soirée Penn's aurait aperçu un baleinier à l'horizon. Nous avons tenté de le poursuivre mais nous avons perdu sa trace. Difficile de savoir si elle a vraiment vu quelque chose. Plus tard pendant le repas Torvin a trouvé cet imbécile de Peat complètement saoul et inapte au travail. Suite à une courte enquête il s'est avéré que le bougre était un alcoolique notoire, et que ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait dans cet état depuis notre départ. Il a été décidé d'une sanction, interdiction de boire à bord jusqu'au prochain port, et entrainement intensif au maniement des armes avec Rupert pendant la journée. Pour avoir vu le peu de répit qu'il laisse à ses élèves, je pense que Peat va amèrement regretter ses choix de vie.

21 Erastus. Pétrel s'avère être une mine d'informations précieuses. Au détour d'une conversation qui gravitait autour de l'acquisition de notre présent navire, Pétrel a nonchalamment annoncé - comme si ça tombait sous le sens - que ce cher capitaine Harrigan travaillait main dans la main avec le Chéliax. J'ai bien failli lui cracher ma gorgée de rhum au visage. Moi qui ai quitté le Chéliax pour ne plus avoir à côtoyer ma maudite famille de cinglés voilà qu'ils ont des vues sur la région. Je pourrais presque m'amuser de l'ironie de la situation. Après avoir passé mes nerfs sur le mobilier j'étais bien heureuse de disposer de quelques sorts pour réparer tout ça.

Le baleinier de la veille est réapparu. A la vue de tous cette fois. Il est sorti des eaux juste à côté de nous pendant une dizaine de secondes avant d'y replonger. Le "Mise à mort", un vaisseau fantôme, voilà ce que c'était. J'en ai encore des frissons. D'après la légende, son capitaine, Fanon Pilk, traque sa proie pendant 2 jours avant de l'attaquer au 3ème. L'équipage est à cran. Il a fallu afficher une confiance feinte devant l'adversité, et Alexandra tenu un discours d'encouragement auquel j'ai moi-même du mal à croire. La fin de soirée s'est tenue dans un silence funèbre.

22 Erastus. Préparatifs en vue de notre affrontement avec le "Mise à mort". Tout le monde s'affairait avec efficacité. Passage en revue des balistes, et des armes de l'équipage. Un roulement a été organisé pour que chacun puisse dormir un peu avant l'affrontement du soir.

Comme nous le pensions, le "Mise à mort" est revenu en soirée. Cette maudite cloche a résonné, apportant avec elle une violente tempête. L'équipage était prêt à se battre, presque soulagé de pouvoir en découdre après une journée de préparation. Torvin était aux commandes et nous a permis d'approcher rapidement. Harlynn coordonnait les équipes assignées aux balistes. Alexandra motivait les troupes avec ses balades tandis que Rupert organisait les groupes d'assaut. La baliste lourde du navire ennemi fit mouche, sans causer de trop gros dégâts. Nous tentèrent une manœuvre d'éperonnage, mais le bateau maudit disparut peu avant l'impact, pour réapparaître à bâbord un instant plus tard. Nous lancèrent l'abordage et firent face à une horde de zombies. Leur résistance au feu limitèrent grandement l'efficacité d'Harlynn dans ce combat. Mes enchantements étaient sans effet également. Heureusement pour nous la lenteur des créatures donnèrent rapidement l'avantage à nos combattants. Alexandra commença par ses habituels encouragements puis utilisa l'allonge de sa pique pour frapper nos adversaires. Une nouvelle fois Torvin épata la galerie en prenant la forme d'une créature reptilienne - il nous révéla plus tard qu'elle portait le doux nom de "deinonychus" - et c'est une tempête de griffes et de crocs qui s'abbatit sur les zombies. Les coups de taille de Rupert hachèrent menu les nombreux morts-vivants qui eurent la malchance de se trouver entre lui et Pilk. Harlynn, qui semblait préoccupée et dépitée par l'inefficacité de ses explosifs, dû se résoudre à leur lancer des flasques d'acide. Spectacle peu ragoutant que de voir un zombie fondre sous l'effet de cette substance. De mon côté j'invoquais des images miroir et fit appel à des élémentaires d'eau pour soutenir la ligne de front. Quand Pilk se joignit au combat celui-ci prit une nouvelle tournure. Semblant sortir tout droit d'un cauchemar, le capitaine du "Mise à mort" était particulièrement effrayant. Son harpon me manqua de peu. Heureusement nos efforts concertés l'envoyèrent rapidement au tapis. Son navire se mit aussitôt à couler, nous empêchant de ramasser le moindre butin, et c'est certainement la chose la plus tragique de la journée. Nous remontèrent rapidement à bord du Jörmungand, mais il semble que nous n'en n'ayons pas encore fini avec le capitaine maudit.

23 Erastus. Fanon Pilk était un capitaine de baleinier qui a entraîné son équipage vers une mort certaine en traquant une baleine il y a des années de cela. Il aurait été maudit (par Besmara elle-même?) quand son navire a sombré dans sa folle entreprise. Suite à une concertation nous avons déduit que son point faible était peut-être sa cloche. Si cela est exact, la détruire pourrait permettre de le détruire une bonne fois pour toutes.

Mauvaise nouvelle, nous avons perdu du temps à cause de ces derniers événements. Nous arriverons au Rocher de la Marée 2 jours plus tard que prévu. Et Sandara vient de m'annoncer que nous n'aurons pas assez de vivres jusque là. Un village se profile à l'horizon, nous devrions l'atteindre demain matin.

Concernant le Rocher, Harlynn a appris par le biais de Gorumax qu'il était le fief de "dame Smythee", et qu'elle détestait Harrigan. Peut-être une bonne nouvelle. Pétrel a parlé d'un réseau de forts appartenant à ce dernier, et il a également parlé d'un certain "Magma-œil-de-foudre". Quoiqu'il en soit, tout ce fatras reste encore bien obscur. J'imagine que nous n'aurons pas d'informations plus claires avant d'être sur place.

En soirée nous avons fêté l'anniversaire de Torvin. 89 ans et encore l'allure d'un jeune homme! Ambrose avait pour l'occasion préparé de délicieuses tartes aux fraises, et tout le monde en a bien profité. J'ai pu discuter un moment avec Penn's, qui semble ravie d'être ici et avide d'aventures. Je lui ai assuré qu'elle était au bon endroit pour ça. Ce moment partagé avec l'équipage fit du bien à tous après l'affrontement de la veille.
Offline Zieg  
#3 Envoyé le : dimanche 12 avril 2020 15:23:09(UTC)
Zieg
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/05/2012(UTC)
Messages : 609
28 Erastus. Penn's a repéré un navire qui mouillait au loin. Il s'agit du "Belle Rouquine", un navire négrier dirigé par les capitaines Velvarisa et Béthanie. Une pratique aussi vile que la traite d'esclaves ne peut être tolérée, et il a été décidé à l’unanimité de les aborder afin de libérer les prisonniers. Nous nous approcherons en prétextant être intéressés par leur marchandise, puis nous lancerons un assaut surprise.

Notre manœuvre a fonctionné. Velvarisa et Béthanie semblaient être des alliées d'Harrigan, ce qui n'a fait que renforcer notre détermination à les attaquer. La surprise jouant en notre faveur nous n'avons eu à déplorer aucune perte. Les 5 esclaves à bord du navire ont été pris en charge et emmenés à l'infirmerie, ils sont complètement désorientés. Je ne cacherai pas avoir ressenti un certain plaisir au moment où j'ai finalement planté mon coutelas sans la poitrine de Béthanie. Ou était-ce Velvarisa? Peu importe. La décision la plus difficile à prendre concernait le reste de l'équipage. Harlynn était intraitable quant à la nécessité de tous les exécuter. D'un autre côté nous avons toujours besoin de personnel - surtout avec cette nouvelle prise, mais voulait-on vraiment coopérer avec des complices de ce trafic inhumain? Nous en débattîmes pendant plusieurs minutes, avant que je n'ordonne finalement la mise à mort de l'équipage. Trois d'entre eux, qui montraient des signes de repentance, furent épargnés et abandonnés là dans une barque. Le poids de ce meurtre de sang froid pèse inexplicablement sur ma conscience, et je m'interroge sérieusement sur le bien-fondé de ma décision. Le monde était plus simple quand les ordres venaient des autres. Je ne peux qu’espérer que cela enverra un message clair aux autres esclavagistes. Pour continuer dans le registre du sordide, Rupert a découvert une enfant samsaran à bord du navire. Son état est extrêmement préoccupant, elle présente de nombreuses blessures, et tenait à peine debout. Même les esclaves avaient l'air mieux traités. Elle était terrifiée et a perdu connaissance en apprenant la mort des capitaines. Rupert l'a conduite à l'infirmerie.

En dehors de la satisfaction d'avoir mis fin à un trafic répugnant, il n'y a malheureusement pas grand profit à retirer de notre assaut. Le butin est quasi-nul, et les 5 ex-esclaves, même s'ils ont décidé de rejoindre l'équipage, n'ont aucune connaissance du métier. Le "Belle rouquine" en soit est une belle prise, mais nous ne disposons pas d'assez de marins pour deux navires. C'est un problème foutrement récurrent auquel il va nous falloir trouver une solution durable. J'ai hâte d'arriver au Rocher, nous devrions pouvoir recruter du monde là-bas. En attendant nous diviserons l'équipage entre nos deux bateaux et advienne que pourra.

29-31 Erastus. RAS. L'équipage est exténué par le manque de personnel mais fait de son mieux. Elham est tombée du navire alors qu'elle se trouvait dans les cordages, mais semble aller bien. Ce n'est pas la première fois qu'elle a un comportement étrange. La samsarane, Sélène, est volontaire et apprend vite.

La bonne nouvelle c'est que le Rocher de la Marée n'est plus très loin. D'après Torvin nous devrions y arriver demain en fin d'après-midi.
Offline Zieg  
#4 Envoyé le : vendredi 17 avril 2020 13:00:31(UTC)
Zieg
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/05/2012(UTC)
Messages : 609
1 Arodus 4712. Nous sommes en vue du Rocher, enfin. D'extérieur cela est moins impressionnant que prévu, c'est même loin de ce à quoi je m'attendais. Pétrel est agité, je lui ai donc demandé de rester à bord. Nous allons commencer par entrer dans le Rocher en nous présentant comme des alliés potentiels pour faire un peu de reconnaissance, ensuite nous aviserons.

Quelle incroyable perte de temps! Nous avons été accueillis par dame Smeethy, la propriétaire des lieux, et Roster McCleag, le capitaine de sa garde. Elle rumine sa vengeance contre Harrigan - qui a tué son mari - sans avoir ni les moyens ni la volonté de mettre sa vengeance à exécution. Et avec ça elle se permet de se donner des grands airs, de nous traiter comme des moins que rien, et de refuser une alliance avec nous, sous prétexte que nous ne sommes pas assez connus pour que ça lui apporte quoi que ce soit. J'enrage. Je ne me suis jamais sentie aussi insultée. Et qu'est-ce qu'elle a à proposer elle? Un fort miteux et sa dizaine de gardes? Il est hors de question d'être venu ici pour rien.

Le Rocher est brisé. Notre petit groupe s'est infiltré à l'intérieur à la faveur de la nuit et après de rapides combats Smeethy a déposé les armes. Je dois avouer que cette victoire a un goût de défaite. J'espérais que Smeethy comprendrait avec ce tour de force l'intérêt qu'elle avait de s'allier à nous, mais elle se comporte comme si on ne lui laissait pas le choix. McCleag d'un autre côté ne digère pas sa défaite et pourrait poser des problèmes.

2 Arodus. Smeethy coopère malgré tout. Elle s'engage à nous fournir son soutien "officiel", ainsi que des vivres et des hommes si c'est dans ses moyens. Ça ne fait pas lourd quand en échange c'est nous qui allons prendre tous les risques face à Harrigan. Mais à vrai dire je pense que malgré ses grands airs elle n'avait rien d'autre à proposer.

Il est maintenant temps d'envisager la suite. Direction Little Oppara pour vendre notre marchandises et nos exploits. Et recruter de nouveaux marins. Nous allons laisser le "Belle rouquine" au Rocher en attendant d'avoir du monde pour le manœuvrer correctement. Syl, Rida, Tam, Feryl, et Viktor resteront également pour assurer la maintenance du navire, et rappeler à Smeethy où va son allégeance.
Offline Zieg  
#5 Envoyé le : vendredi 1 mai 2020 15:59:41(UTC)
Zieg
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/05/2012(UTC)
Messages : 609
5-7 Arodus. Séjour mouvementé à Little Oppara. L'allégeance de la ville va au Taldor, elle est dirigée par deux sœurs, Pétrine et Iolandre Maxeme. Ici tout n'est qu'apparence, on nous a demandé de cacher notre identité de pirates, et il était interdit de porter une armure hors du bateau. Nous avons du louer de riches vêtements pour tous les membres de l'équipage. Je n'avais rien porté de tel depuis longtemps, et avec le recul c'était presque agréable. Notre première journée à terre s'est déroulée de façon paisible, le seul événement notable étant la pièce de théâtre à laquelle nous avons assistée, mettant en scène dame Pétrine face au minotaure qui a semé la terreur au Bras de Cayden il y a quelques années. Représentation divertissante et bien jouée, bien que trop romancée à mon avis.

Les ennuis nous ont trouvé le lendemain. Pour commencer, impossible de trouver des commerçants dignes de ce nom. Le forgeron de la ville était minable, tout juste bon à forger le plus basique des sabres. Suite à cette déception nous avons retrouvé Alexandra à la taverne "La Biche Égarée", où elle s'évertuait à vanter nos exploits passés. Ses prouesses ont attiré tout un lot de badauds qu'il nous a fallu abreuver de bière, car même s'ils buvaient les paroles de notre amie cela ne semblait pas calmer leur soif. Nous avons fait la connaissance de Volter, une pirate à l'air sympathique et aux longs cheveux cendrés, qui semblait très intéressée par nos aventures. Elle était au service de la "Baronne Blanche", une capitaine à la réputation discutable, connue pour changer d'allégeance plus vite que Rupert n'enlève sa chemise.

Plus tard dans la soirée Alexandra et moi avons été invitées à la table de Iolandre Maxeme. Elle était accompagné par deux de ces amis, Sir Avalon et Sir Endor. Elle aussi disait s'intéresser aux histoires d'Alexandra. Nous n'avons que peu discuté, la fougueuse demoiselle aux cheveux d'or nous ayant proposé de la rejoindre dans sa chambre pour "pousser plus avant nos négociations". La nuit fut agitée, mais pas désagréable (bien que j'ai l'impression qu'Alexandra évite de croiser mon regard depuis).

Troisième et dernier jour à Little Oppara. Iolandre m'a demandé de l'accompagner chez elle pour participer à une réunion. Avec le recul je me dis que j'aurais dû me méfier de quelque chose, mais ma curiosité m'a poussé à accepter. Me voilà au beau milieu de nombre de nobles que je ne connais pas, vêtue d'une robe - prêtée par Iolandre - dont la valeur dépassait peut-être bien tout ce que je possédais jusque là, à discuter de la pluie et du beau temps comme si de rien n'était. En mentant à tout bout de champ pour ne pas révéler que j'étais une pirate par dessus le marché. Je pourrais presque remercier mon père de m'avoir initié à ce petit jeu politique. J'ai appris au passage que nous étions là pour fêter les fiançailles de Iolandre avec un noble chélaxien du nom de Moor (le frère du comte Truxtault, qui semblait suivre Pétrine partout). J'ai eu l'occasion de m'accrocher avec Pétrine qui n'était pas ravie de me voir ici. Tout s'est à peu près bien passé, jusqu'à ce que Iolandre annonce qu'elle ne se marierait pas avec Moor, mais avec moi. Elle et Moor nous ont offert une performance digne des plus grands théâtres. Je me suis naturellement prise au jeu, et Iolandre nous a fait quitter le manoir a toute vitesse quelques instants plus tard. Fuite jusqu'au navire de ma "fiancée", où nous nous sommes mariées pour de bon afin de sceller notre alliance.

Pétrine en a profité pour faire arrêter une bonne partie des membres d'équipage pour se venger de ce qui venait de se passer, et j'ai dû retourner chez elle pour négocier leur libération. Pétrine ne voulait rien entendre, cet imbécile de comte Truxtault hurlait comme une bête enragée, et après ce qui m'a semblé durer des heures nous sommes parvenus à un accord. Pour "laver l'honneur du comte", Rupert et Morr se battraient en duel jusqu'à ce que l'un des deux soit incapable de se battre. Je dois avouer avoir jubilé à cette demande, Rupert étant la personne la plus capable avec une épée qu'il m'ait été donné de rencontrer. A ma grande surprise, Moor était meilleur encore, et il sortit vainqueur du duel après un combat acharné.

Retour au navire dans un silence de plomb avec un Rupert en piteux état. Nouvelle surprise une fois à destination, la Baronne Blanche nous y attendait avec Volter et un autre de ses amis. Elle a déclaré être alliée à Harrigan, et avoir l'intention de lui faire parvenir notre actuelle position. Notre échange est resté cordial, mais je ne cesse de m'interroger sur la raison de sa visite. Pourquoi nous avoir prévenu? En partant Volter aurait imploré Torvin de la tirer des griffes de la Baronne. Et d'un autre côté nous voulions nous venger de Truxtault. Harlynn et Torvin partirent donc à la nuit tombée retrouver Volter à la Biche Égarée. Avec Alexandra et Rupert nous partîmes de notre côté pour le bateau du comte. Infiltration réussie à bord, et après une légère escarmouche avec une poignée de marins la cabine du comte fut proprement vidée de tout objet de valeur. Les voiles du bateau furent incendiées avant de partir, pour faire bonne mesure.

Une fois revenus au Jörmungand, les gardes du port ont tenté à bord pour inspecter le navire. Notre envie de quitter la ville juste après l'incendie du bateau de Truxtault leur semblait suspecte. Le capitaine des gardes ne voulait rien entendre, et c'est le retour d'Harlynn - étonnamment - qui lui a fait entendre raison, sans quoi il aurait été impossible de ne pas en venir aux mains. Maintenant, cap sur le Rocher de la Marée.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET