Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

21 Pages«<192021
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Capuche  
#401 Envoyé le : lundi 4 mai 2020 18:21:28(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1


Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

La fouille est plutôt intéressante. En dehors de l'armure que tu dédaignes au vu de sa taille, et du reste des dagues, tu trouves notamment un ensemble de fards et onguents, que l’engeance devait utiliser pour se grimer et qui feront tout aussi bien l'affaire pour appuyer un costume improvisé, un symbole en argent qu'après avoir identifié, tu reposes au sol, et surtout deux objets, identifié comme magique. Le premier porte les couleurs du Sénat et son rôle est aisément identifiable, quant au deuxième... On dirait une bête poche en cuir. Il faudra tirer cela au clair plus tard, tu t'en sers pour l'instant pour y ranger les espèces sonnantes et trébuchantes, le tout relativement ouvertement. L'inspection te permet de vérifier au passage que votre victime semble toujours respirer.

L'arrivée du dernier membre de leur groupe est assez remarquable. Le bonhomme détonne franchement du reste de ses compagnons par sa stature et... malepeste, qu'est il arrivé à ses traits? On les dirait révulsés et déformés par quelque maléfice. Voici donc le dernier gaillard que tu avais raté pendant ta veille. Il s'était manifestement détaché du reste du groupe. Soit.

« Et bien nous appellerons ceci le style de la rue, je présume. J'espérai ma foi pouvoir me considérer comme ayant été suffisamment efficace. Nous n'avons pas tous eu un maitre d'arme renommé pour nous former, que voulez-vous  » La mouche s'accompagne d'un sourire facétieux au jeune aristocrate.

Ce qui en fait était relativement inexact, le Corbeau ayant toujours été considéré comme une des plus fines lames de la face cachée d'Oparra. Mais il n'était certes pas 'renommé' au sein de la bonne bourgeoisie.

Echange de palabres sur le sort à réserver à vos agresseurs. Débat qui à tes yeux, entre le fait de ne pas vouloir ni perdre de temps, ni laisser de traces de votre passage, était joué d'avance. A cela s'ajoutait la loi de la rue disant qu'à jouer contre un adversaire vicieux, on ne lui laissait pas la chance de pouvoir revenir vous enfoncer une lame par derrière. Débat donc clos d'avance pour toi, mais tu ne donnes pas ton avis, tu n'es ici que comme... et bien mercenaire semble être le terme le plus exact. Et tu en profites pour remarquer qu ton précédent allié félin semble être bien trop proche de la dénommé Joanna pour que sa présence et participation précédentes aient été réellement un hasard. Tu souris au félidé qui te regarde de ses grands yeux impassibles.



Thanys embarque : les dagues de lancer, le kit de déguisement, le badge d'aide au Sénat, la poche de dissimulation, les pièces trouvées sur Wyssilka et un arc court de maître.



L'autre groupe est déjà loin lorsque vous sortez à votre tour. Tu jettes par terre le vieux chiffon poussiéreux avec lequel tu as nettoyé ton acier.

« Une bonne chose de faite. Je vous suis à présent. »

Techniquement, ta participation devrait prendre fin à ce moment, le rendez-vous de Martella ayant eu lieu et sa sécurité réalisée. Néanmoins, tes deux compagnons sont encore blessés,et il serait assez bravache donc idiot d'ignorer ta propre condition. Un refuge et le répit allant avec, le temps de regarder tout cela de plus près, ne sont pas de refus.
Et puis en réalité, tu es assez curieux de savoir ou va vous emmener la dénommé Valéria, bien que tu aies une petite idée en tête.

Qui se ressemble s'assemble. La petite main de la Dame Souris au service de la petite main de la Princesse. C'en était d'un touchant. Tes suppositions s'étaient vu vérifiées assez rapidement, et il n'y avait rien d'étonnant qu'une femme progressiste telle que Jeanne soutienne la non moins progressiste... hum comment l'appeler à présent... l'héritière au trône? Quelque chose comme cela, même si tu supputes que rien ne sera aussi simple et paisible.

Pour l'instant, tu découvres le repère souterrain. Si l'endroit ne manque pas de commodités - excellent jeu de mots, tu t'en félicites - il dénote quand même d'un certain manque de classe. Mais il faut lui reconnaitre un certain aspect pratique vu la masse de fripouille au même carré. La petite bande à Raven fait pâle figure à côté, en terme de nombre.

Valéria semble chez soi ici, et arrive à vous dégoter un endroit au calme. Si effectivement ce n'est pas le grand luxe, c'est amplement nécessaire pour ce que vous avez à y faire. Et on ne t'a jamais vraiment appris à faire la fine bouche.
Tu as même l'agréable surprise de trouver du matériel semblant t'attendre sur place. De quoi éviter de vider tes propres stocks.

« Je vais devoir vérifier votre pansement, m'assurer que le saignement est tari, nettoyer au mieux cela et repanser au propre. Ce sera votre tour après. »

Tu t'actives déjà à relancer l'ancien foyer dressé dans un recoin. Pas de matériau propre sans eau bouillante. Et propre de préférence, doutant des ressources locales, tu la négocies et l'on accepte finalement de te servir à la demande de valéria. Le temps que la température monte dans la vieille casserole bosselée, tu inspectes les plaies de Valéria que tu as installé sur un des lits.
Le saignement semble heureusement contrôle, et la plaie est à moitié fermée déjà. Mais à moitié seulement.

«  Il va falloir que je suture cela. Rassurez vous, cela ne sera pas douloureux. pas plus que la désinfection en tout cas. »Sourire mi-désolé, mi amusé.

L'eau de vie heureusement, n'est jamais denrée difficile à trouver dans un pareil lieu. Tu t'assures au nez que l'on ne te proposes pas d'alcool frelaté.
L'eau bouillant, tu peux nettoyer tes instruments, y plonger ta charpie pour la désinfecter, avant de commencer la suture proprement parlée. C'est effectivement la désinfection à l'alcool qui est la partie la plus douloureuse, et tu en sais quelque chose. Trois points de suture plus tard pour rapprocher les berges, la charpie appliquée sur la plaie pour la cicatrisation, et tu déroules une nouvelle bande de lin pour recouvrir le tout.

« A vous à présent. »

Modifié par un utilisateur lundi 4 mai 2020 20:42:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Duck Gauthier  
#402 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 09:52:24(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,375
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Joanna avait marché tête baissée, le col relevé. Son déguisement était tombé et elle aurait préféré ne pas le gâcher. Mais une fois arrivée dans la planque, elle put souffler et releva la tête, permettant à Lazare et Arno de voir pleinement sa véritable frimousse. De toute façon, elle ne pouvait que lever le nez en admirant avec un hochement de tête la qualité de cette cave.

Il allait falloir rester quelques temps ici ? Bon... Très bien, après tout... En tous cas, l'idée de rencontrer la princesse... Quelle occasion !

« J'ai une question personnellement. Qu'est ce que nous allons faire ensuite ? J'imagine que je ne vais pas rentrer chez moi une fois sortit d'ici, non ? Vous aurez encore un travail pour nous ? »



Quelques temps plus tard, autour d'une bière et épatée par la qualité des lieux, elle prit la parole. « Bon, vu qu'on est coincé ici un petit moment, je vais essayer de m'activer un peu, je supporte pas d'être inactive. J'ai encore le grimoire de Daigo à étudier mais j'aurais vite fait le tour. Donc je vais mettre mes services à votre disposition. Je peux vous concocter des huiles et des potions magiques si vous le souhaiter. Je vous en demande uniquement le prix de fabrication, c'est à dire plus ou moins moitié prix de ce que vous trouvez sur le marché. Je peux aussi écrire des parchemins mais je pense que cela vous tentera un peu moins. Si vous souhaitez quelque chose, venez me voir et je verrais ce que j'ai pour vous, même si je dois acheter les connaissances. Par contre les potions de soins sont un peu complexe pour moi, je n'ai pas les capacités de créer ce genre d'effets. »

Quand Maroon fût de nouveau sur pied, Joanna sortit une petite liste et lui tendit. Principalement des alcools et des réactifs mais également des encres particulières dont elle aurait besoin.
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Anadethio  
#403 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 22:13:22(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616

Cyrielle

23 / 23

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 15 / Vol 15
Réserve Phrénique : 3/3
Inspiration : 2/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 5/5 ✵

Après avoir récupéré les quelques objets qui avaient attiré mon attention et avoir murmuré a l'oreille de Nicholas que je comptais sur lui pour être prudent, nous avions donc pris la poudre d'escampette... Si j'essaie de garder le fil a travers les ruelles, force est d'admettre que je connais encore trop mal Oppara pour m'y retrouver facilement. Mais bon... Le tout est de rester attentive pour limiter les risques d'être suivis une nouvelle fois... Et de commencer a réfléchir a la suite : hier soir j'étais trop exténuée pour pouvoir m'y mettre sérieusement et les événements de ce matin n'ont pas aidé...

Je fais tout de même mon possible pour noter quelques passage, mémorise l'enseigne de la boutique pour le moins intéressante par laquelle Martella nous fait passer (il faudra absolument que je discute avec le propriétaire un jour)... Et le petit enchaînement de portes de derrière apporte effectivement une belle dose de sécurité... Tout en nous assurant le confort. Merveilleux.



Finalement nous avons été rejoints par les autres je sent enfin la pression qui retombe réellement... Et il en vas probablement de même pour Martella puisque c'est le moment qu'elle choisit pour mettre les choses a plat. Il est vrais que nous n'avons pas pu discuter de ce qui s'était passé... Et que même s'il me reste un goût de cendre dans la bouche quand je repense a hier... Et bien... nous avons gagné ! La loi sur la primogéniture masculine est abrogée ! Et les événements qui ont suivi... participeront a graver ceci dans le marbre.

Il suffit donc d'empêcher les conservateurs de pousser l'ensemble sous le tapis pour faire comme si de rien n'était. Bon. Il faudrait peut-être remédier aux volontés d'empêcher le monde de tourner rond de quelques juristes trop scrupuleux... Mais sur ce plan la mort de Stavian joue en notre faveur : effacer la décision des morts demanderait du temps... et il n'y en a plus. Reste le problème d'évaluer les forces en présence... Et il est clair qu'au moins deux d'entre elles échappent a ma connaissance.

J’accueille avec un sourire entendu la proposition de Martella, tout en notant avec amusement l'optimisme de sa formulation. Inutile de répondre pour ma part : elle connait mon point de vue là dessus depuis notre rencontre. La réponse de Joanna par contre... m'intéresse. Visiblement les quantités d'alcool ingurgitées cette nuit ont laissé quelques séquelles : nous en revenons d'une certaine manière a la discutions de la veille au soir...

« Et bien... Cela vas beaucoup dépendre de vous. Oui. Nous pourrions avoir du... travail pour vous. Mais dans un premier temps... Je ne saurais trop vous recommander de profiter de l'invitation de ma cousine.

Rencontrez celle pour qui nous souhaitons nous battre. Et choisissez : vous pouvez vous battre pour nous... Ou à nos côtés... Enfin... Il reste toujours la possibilité de rester a l'écart : quoi que vous pensiez en savoir vous serez impliqués... Mais en agissant vite vous pouvez encore vous éloigner de la... politique. »


Pendant un instant, me souvenant des réactions de la veille, j'hésite à leur expliquer ce qu'un tel choix leur imposerait réellement... Mais je préfère remettre ça a plus tard. Je ne veux surtout pas donner l'impression a Joanna qu'elle n'a plus vraiment le choix : si elle ne veux pas abandonner l'Ours Gris... Elle devra faire un saut dans les sphères politiques d'une manière ou d'une autre.

Offline Duck Gauthier  
#404 Envoyé le : mardi 5 mai 2020 23:07:55(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,375
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


La demoiselle se tourna vers Cyrielle en souriant.

« Oh mais c'est réfléchi. Je vais vous suivre et oeuvrer AVEC vous. Pas pour vos idéaux ou objectifs mais bien pour atteindre mes rêves. Les bouteilles d'hier m'ont bien éclairé. Je me suis fait entraînée dans tout ça et je suis tombé dans des rapides. Je ne suis pas un saumon, je ne vais pas essayer de remonter le fleuve.

Je vais voir ce que je peux trouver au bout de cette histoire. Peut être l'exil ou pire. Peut être un foyer avec deux enfants, peut être la fortune. Mais il est trop tard pour reculer et je le savais dès que j'ai mis le pied dehors ce matin. Peut être que je dois vous remercier tous de m'avoir secoué, surtout certains ? On verra plus tard.

Et puis, est ce vraiment la liberté que de s'enfermer dans une routine ? »

Modifié par un utilisateur mardi 5 mai 2020 23:10:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Luciole  
#405 Envoyé le : dimanche 10 mai 2020 12:42:15(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 134

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


La sortie des égouts se fait sans difficultés. Un long manteau achève de cacher la silhouette et le visage à ceux qui auraient pu être intéressés et suivant Valéria, ils rejoignent la rue du Canal. On revient enfin dans des quartiers qu’il a davantage fréquenté. Le Cheval Silencieux donc... ce serait un lieu de rendez vous bien plus confortable qu’un entrepôt doit il s’avouer. L’auberge de Joanna était… et bien, très agréable pour y passer une soirée, mais dormir sur une banquette, même confortable, n’était pas ce à quoi il aspirait.

Un soupir de bonheur intérieur. Oh oui, c’était mille fois mieux que les égouts… Le temps de retirer l’echarpe et le manteau , une fois en haut, de souffler quelques instants et de veiller à faire naître sur ces lèvres le petit sourire en coin qui le caractérise en public et il pénètre dans le petit salon où se trouve Martella. Cherchant du regard Cyrielle, Nicholas est heureux de la voir tranquillement assise, et le dandy ne doute pas qu’elle était tout aussi soulagée que lui même si ni l’un, ni l’autre n’avoueraient publiquement avoir pu inquiéter.

« Heureux de voir que tout s’est bien passé aussi de votre coté. »

Oh, Martella rentre directement dans le vif du sujet. Et bien, ce n’est pas maintenant qu’il va pouvoir de reposer bon sang… Le jeune Karthis songe un instant qu’il a bien fait, vu que Arno est toujours avec eux, de lui faire un petit cours avancé. Le pauvre serait complètement perdu. Au moins avais t’il maintenant une idée des enjeux pour lesquels il travaillait.

« Ah ça, on peut dire qu’il n’a pas loupé sa sortie. J’ignore à quel point il imaginait réussir… Ou depuis combien de temps il avait ça en tête…  »

La folie des Stavians. Il lui semblait se souvenir qu’il n’était pas premier homme de cette lignée à y sombrer… Son père n’avait il pas été assez faible également ? Restait à espérer que les femmes soient plus fiables.

« Vous savez qu’on a trouvé son corps sur les marches à la sortie du sénat… ?  » C’était un point dont ils n’avaient pas eut l’occasion de discuter avec elle. A moins que les autres ne le lui aient dit… Le dandy écoute la suite des explications, attentif. Ah oui tient, il avait presque oublié cette histoire de salaire… enfin.. il saurait toujours quoi en faire. Après tout, la seule partie l’intéressant vraiment était l’extra en question.

« Vous savez bien Martella que ce n’est pas pour l’argent que nous sommes là..  »

Oh non, ce n’était pas ces ressorts là qui avaient joués.
Un sourire amusé.. Il ne prends pas part à la discussion de Cyrielle et Joanna.. il se sentirait presque coupable d'avoir bousculé cette dernière la veille. Presque. Même s'il pense que la position de l'artiste évoluera forcement lorsque les prétendants se déclareront. Si ce n'est pour elle, au moins pour ceux qui lui sont chers. Ça ne devrait pas lui déplaire. Du moins si les choses tournent bien. Il se tourne vers la noble.

« Ceci dit, vous avez l’art de la formule très chère. Il va falloir un peu plus que de l’optimiste et des vœux pieux pour qu’elle porte la Couronne du Primogène… Lucius va sans aucuns doutes se porter candidat car si la princesse peut passer outre la primogéniture, il devient également légitime par sa mère… Et il y a encore la question de la régence... ou d'un Prince Marionnette auxquelles certaines familles ne diraient pas non...

Elle a de bonnes chances et des arguments, mais elle aura besoin de plus que ça. Et ce, sans que nous interprétions une version plus… médiocre.. de la Conquête de Velours. »


Entre un empire capable de dominer la Mer Intérieure et celui qu’il était devenu, les enjeux avaient palis, mais il faudrait faire avec...Son sourire se fait plus carnassier l’espace d’un instant.

« Et si elle est capable d’y arriver, c’est peut-être bien que l’Empire peut mériter de relever la tête… Vous avez eut des infos sur des premiers mouvements ? »

Modifié par un utilisateur dimanche 10 mai 2020 12:48:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#406 Envoyé le : dimanche 10 mai 2020 22:44:59(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1


Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Sortie précautionneuse de votre refuge temporaire, suivie d'une marche rapide, guidés par Valéria. Alors que votre filature jusqu'aux égouts était évidente, tu ne décèles plus de trace de poursuite. Vos poursuivants se sont-il lassés? La vue du refuge de la Souris les a-t-elle dissuadé ou bien induits en erreur en pensant que vous resteriez là-bas? Oubien vos piètres déguisements a suffi à les induire en erreur?
Quoiqu'il en soit, vous avancez maintenant d'un bon pas, l'esprit allégé et vos apparences beaucoup moins soupçonneuses depuis votre transmogrification. Vous croisez bien quelques rares passants, à l'allure et regard fuyants, et même une patrouille à l'allure empressée, mais aucun incident notable ne vient émailler votre progression.

Les grandes rues aux beaux pavés remplacent progressivement les ruelles boueuses, et les bouges sont remplacés par des établissement beaucoup plus fréquentables... du moins en apparence. Vous progressez maintenant dans les beaux quartiers, une zone où tu n'as guère tes repères. Valéria, elle, vous guide sans sourciller jusqu'à un établissement dans le raffinement laisse paraitre les environs, pourtant sophistiqués, comme banaux.

Quand tu parlais de point de chute plus confortable, tu n'en espérais pas tant.
'Le Cheval Silencieux'.
Dernier coup d’œil circulaire. Quelques bourgeois aux pas pressés, resserrés en groupe comme pour mieux se défendre, et une jeune gamine portant un panier de pommes. Les affaires ne seront probablement pas des meilleures aujourd'hui, gamine...
Valéria s'engouffre dans l'auberge, suivi de Nicholas. Un bruit de pas pressés derrière toi, et tu te retournes sur le seuil de l'établissement.

« Monsieur Arno? »
Toujours rien de suspect autour de vous. Tu souris à la jeune vendeuse de fruits.
«  Qui le demande?  »
« On m'a demandé de vous transmettre un... un message. » Tu crois déjà savoir de qui. Pour te donner raison, la jeune enfant écarte quelques pommes dans son panier pour en sortir quelque chose dissimulé dessous.« On m'a dit de vous donner ceci et de vous dire.. » Elle semble chercher dans ses souvenirs pour se remémorer les paroles exactes«  vous dire qu'il serait sans doute sage et avu.. avisé d'écouter la grande dame, et que.. et qu'il était peut-être temps de.. de vous faire un nom. » Grand sourire satisfait et innocent de celle qui a mené à bien sa tâche.

Tu contemples la plume noire qu'elle t'a remise. Une grande rémige noire et intègre.
Ecouter la grande dame... sans doute Martella.
Se faire un nom... quel coup d'éclat cela sous-entent-il ?

«  C'est très gentil à toi de m'avoir transmis ce message. Voilà pour ta peine, tu devrais filer à présent.  »
Le rôle de la petite vendeuse de fruit est peut-être suffisamment convaincant pour lui permettre de traîner dans le coin, mais en ces temps incertains... Tu lui glisses discrètement trois piécettes et la regarde faire emi tour en trottinant, son panier trop grand pour elle appuyé contre la hanche.

Bien.... allons donc écouter cette fameuse proposition.



Tu n'as pas encore véritablement eu le temps de profiter du confort des lieux. Sitôt réuni dans un salon à l'étage, à peine le temps de s'échanger quelques banalités, et Martella a déballé ses propositions.
Ce qui te laisse le temps de noter néanmoins que deux de tes compagnons sont métamorphosés et pas seulement par quelque repos. De la magie probablement il te reste à creuser pourquoi le combattant aurait envie d'avoir une apparence aussi repoussante. Peut-être pas une simple illusion après tout.
Retour à la fameuse proposition donc.

En mettant bout à bout les paroles de Martella, et les rebonds qui les suivent de Cyrielle et NIcholas... tout cela mis bout à bout...
Le jeune hobereau avait bien raison. L'on te propose une place dans un conflit de succession imminent si ce n'est déjà déclaré. L'on te propose même une rencontre - du moins une possible entrevue, rien ne semble acté- avec la princesse Eutropia.

Voici donc celle que soutiens votre actuelle commanditrice. La loi de la primogéniture ayant été finalement votée... Oui effectivement, voilà une candidate qui plairait beaucoup à une certaine personne. Tu joues avec les plume noire.

Le pitch est assez clair, et a été préalablement préparé par les explications de Nicholas dans les égouts.
Une guerre civile, la menace de l'affaiblissement de l'empire, en découlant une possible recrudescence d'agressivité de certains voisins belliqueux, une instabilité politique pouvant découler sur une guerre civile avec à la clef les plus faibles et vulnérables aux premier rang des victimes.

N'empêche... que tu as du mal à voir la place que tu pourrais avoir là dedans. Comme le souligne Nicholas, la situation ne semble pas encore gagné pour Eutropia, les conflits prévisibles de succession étant un sujet ayant déjà été abordés.
Et si Martella et sa princesse en sont à avoir besoin de pions tels que toi, la situation semble bien précaire. Il faut espérer pour elles qu'elles ont des alliés de poids. Des nobles pour les soutenir et apporteur le poids de leurs familles et de leurs...

Tu te figes, la respirations coupée.
Se faire un nom.
Ton regard se braque sur Martella. Raven, elle sait. Aurait-elle... pu parler? Cela te semble peu probable mais non impossible. Ou alors... Martella aurait-elle pu savoir autrement?

Tu reprends ton souffle un peu trop bruyamment. Allons tu te fais sans doute des idées. Après tout, tes compétences semblent déjà avoir été appréciées de par elles-même. Ne serait-ce pas suffisant?
Mais alors tu retombes sur tes interrogations précédentes.
Et surtout tu ne peux t'empêcher maintenant.. d'être tout ouïe. Et très réceptif à certaines propositions.
Quelque chose vient de se réveiller en toi. A mi chemin entre la revanche et l'ambition.

« Je... serais ravi que de rencontrer votre...  » commanditrice? candidate? humm.. absence de mot adéquat.. «  .. la Princesse, si jamais l'occasion venait à se présenter. Je crois que.. je serai heureux de pouvoir me montrer utile.  »

Un voile assombrit temporairement on humeur exhaltée.

« A-t-on une vague idée des préférences des grandes familles concernant la succession à venir? »

Le ton se veut badin. En fait le sujet est assez vague, et si une réponse pouvait donner un certain aperçu des forces en présence et d'un favori sortant du lot, un seul nom t'intéresse réellement, là tout de suite.




Désolé pour le pavé, j'étais inspiré, du coup je préfère m'interrompre là pour l'instant, avant que de décrire les occupations pour les jours à venir

Modifié par un utilisateur lundi 18 mai 2020 20:46:52(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Chrome  
#407 Envoyé le : lundi 11 mai 2020 11:17:39(UTC)
Chrome
Rang : Habitué

Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

31 / 31

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+5, Ref+6, Vol+2



L'affaire était tassée, fort bien, il était temps de prendre un peu de repos.
Les hormones adrénergiques du sang de lion rouge agissaient encore dans son organisme et malgré toute leurs vertus de puissance et d'insensibilisation à la douleur, elles étaient dotées d'un fort pouvoir dégénérescent et d'une addiction suffisante pour être dangereuse pour un non averti.
La distance entre les deux ingestions se devait donc d'être un minima suffisante pour éviter toute forme de nocivité pour l'organisme humain et les temps de repos suffisamment conséquents pour "gérer" les effets secondaires éventuels.

Pendant ce temps, Martella ne s'était pas fait avoir une seconde fois, elle avait pris soin de multiplier les fausses pistes, les changements de direction, les passages dérobés et autres stratagèmes pour semer d'éventuels poursuivants ou observateurs, à tel point que même lui, pourtant un habitué de cette cité avait fini par se perdre, l'esprit encore trop embrumé par sa phase de "descente".

Mais l'essentiel était là, ils avaient fini par arriver sous une auberge de luxe, "Le Cheval Silencieux", l'une des meilleures d'Oppara et ils allaient devoir y rester quelques jours. Ce n'était finalement pas si mal comme fin de mission...




Le luxueux établissement était à la hauteur de sa réputation, tout y était fait pour le confort de ces clients mais malgré tout Captain n'arrivait pas encore à en profiter pleinement. Ses comparses dissertaient maintenant sur la suite des événements, Martella avait finie par cracher sa proposition finale, c'était donc ça le plan initial? Elle cherchait des "gens fiables" pour servir d'agent à la princesse? Ok, mettons.

Ils les écoutaient d'une oreille distraite exposer les tenants et les aboutissants de cette future entrevue, tenter d'avertir et de convaincre du bienfait de leur mission les quelques personnes qui, comme lui, s'étaient faites entraîner dans cette histoire un peu "par hasard". La douce Joanna semblait motivée pour réaliser ses rêves de gosse tandis que le jeune bretteur semblait tout aussi novice que lui dans le monde politique.Il semblait en proie au doute quand à sa future implication et il y avait de quoi. Si ce gars là était un homme de main, il allait probablement vite déchanter quand il s’apercevrait de l'engrenage dans lequel il avait mis le doigt, ou dans lequel il ALLAIT mettre le doigt.

D'ailleurs Captain n'en était pas encore sur lui même, "y avait il encore une chance de se sortir de là sans trop de soucis?". Le fond de son gobelet de spiritueux ne semblait pas vouloir lui répondre.
Il avait déballé sa trousse à composants et s'était installé dans le fond d'une petite alcôve discrètement tamisée par une lueur pas trop agressive pour ses yeux. Le dernier réactif qu'il avait adjoint à sa décoction afin d'atténuer les effets secondaires semblait jouer sur la dilatation de ses pupilles et sa sensibilité à la lumière. C'était d'ailleurs quelque chose qu'il faudrait corriger à l'avenir. Il nota cela dans un coin de sa tête. "Raffiner un poil plus la lumière astrale".

Les deux nobles semblaient, fort logiquement, avoir pris la direction de la discussion, après tout ils étaient de ceux qui y profiteraient le plus, ils avaient tout à gagner à convaincre les autres de réussir cette épopée. Captain commençait à les cerner un peu mieux maintenant qu'ils les observaient ces dernières heures, Sir Khartis était un homme fier, il était malin et calculateur, il ne faisait rien gratuitement, mais sous son apparent ton narquois et provocateur semblait réellement se cacher un homme amoureux de sa promise. Quand à sa dulcinée, le peu d’interaction qu'il avait eu avec elle rendait son déchiffrage plus complexe, mais elle semblait aussi éprise de son cher et tendre (bien que moins expressive), c'était étrange cette façon de vivre leur union... Leur "monde" en général était étrange d'ailleurs... Comment pouvait on choisir de vivre une union comme cela? Au beau milieu d'un banc de prédateurs, d'intrigues, de tractations, de manigances qui polluent le bonheur qu'ils auraient pu avoir tout deux loin de tout cela.. Non vraiment il ne comprenait pas.

"Sauf s'ils s'y plaisent" finit il par se dire d'un ton résolu.

Il repris de cet excellent Kyotain millésimé continuant à les écouter disserter d'une oreille lointaine, tout en s'affairant à raffiner tant bien que mal son extrait de lumière astrale.

Captain se reprépare son mutagène

Modifié par un utilisateur lundi 11 mai 2020 11:20:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#408 Envoyé le : mercredi 13 mai 2020 10:49:20(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101


Enfin en sécurité.
A voir l’expression de Martella, c’est la phrase qui occupe ses pensées actuellement. Reprenant ses esprits, mais restant guillerette, elle s’applique à répondre à vos questions avant de se mettre à toute autre tâche.
« Eh bien, je ne vous retiens pas… Mais c’est sans doute la décision où nous aurions le plus à perdre. J’ai toujours du travail pour des gens désireux de rendre service ou d’avoir un salaire convenable tout en servant une juste cause. La question serait plutôt : que désirez-vous faire ?

Je ne vais pas aller par quatre chemins avec vous, je vais être franche : je ne vous ai pas recrutés pour ces missions sans raison, je pense que vous avez du potentiel. Un potentiel que vous ignorez peut-être vous-même. Quoique vous cherchez dans la vie, quoique vous souhaitez accomplir, sachez que tout est politique. Et sachant cela… une collaboration avec la future impératrice légitime peut s’avérer être le meilleur moyen d’atteindre vos objectifs personnels. Eutropia n’est pas comme son père, elle est tout à fait encline à œuvrer avec ceux qui peuvent l’aider en retour. Je ne vous propose pas de vous joindre à sa cause, ce serait un peu précipité de ma part, non je vous demande simplement ce que vous, vous souhaitez faire ? Qu’est ce qui vous pousse à avancer, et qui vous a poussé à accepter cette mission ?  »
demanda-t-elle, haussant les sourcils.


Sur ces mots, elle laisse Joanna et Cyrielle à leur discussion pour s’en retourner vers Arno et Nicholas. De leur côté, le Captain et Lazare sont affairés à leurs propres occupations, non loin de là. Lazare semble s’intéresser brièvement à ce qui se raconte, mais il a probablement déjà choisi son camp politique, de même pour Valéria. Leurs raisons différent, mais l’objectif à court terme les rassemble.

« En effet, il va falloir faire preuve de plus que d’optimisme pour asseoir la princesse sur le Trône du Lion. La mort de Stavian pourrait être une bonne chose, compte tenu de son passif… mais le fait de mourir sans héritier légitime, et après avoir orchestré un massacre qui plus est…
La situation est chaotique, et nombreux sont ceux qui vont vouloir en profiter. Tous les survivants du Sénat connaissent le résultat du vote pour l’abrogation de la loi sur la primogéniture, mais compte tenu des événements, tous les opposants vont se dresser à l’unisson contre une intronisation d’Eutropia. Les uns crieront à la justice et les autres au scandale, au profitage… Si chaque parti venait à se choisir une figure de proue et se rassembler derrière elle… nous risquerions alors une guerre civile pour la couronne.
Et ce n’est pas forcément le scénario le plus catastrophique, si nous ne parvenons pas à résoudre rapidement ce problème et que nous nous laissons sombrer dans le chaos, nos voisins verraient ça comme une faiblesse, à juste titre. Si une tentative d’invasion doit se produire dans cette décennie… c’est le moment où jamais. Je pense qu’inconsciemment, chacun le sait mais préfère l’ignorer, comme s’il s’agissait d’un scénario irréaliste.

Effectivement, comme vous avez remarqué Sir Nicholas, l’abrogation de cette loi permettrait également à Lucius Stavian de revendiquer le trône. Plusieurs nobles se rangeront derrière lui, sans l’ombre d’un doute. Tout d’abord parce que c’est un homme, mais surtout parce que ses idéaux sont différents de ceux d’Eutropia. Et qui sait ce que certains sont prêts à faire pour placer leur candidat sur le trône… Nous en avons déjà fait les frais, et je ne suis pourtant pas une cible prioritaire…  »



La jeune et jolie Saphir vient alors vous rejoindre à l’étage, le temps de vous apporter diverses collations, dont de délicieux gâteaux fait maison. Leur odeur est divine, elle vous rappelle que la vie continue… et qu’il fait faim.

« Je n’ai pas encore eu d’informations sur les mouvements de nos concurrents, ni de certitude sur les préférences des grandes familles concernant la succession à venir… la plupart des grandes familles nobles sont impérialistes et attachées aux traditions... Mais ils ont également vu le résultat du vote... la seule chose dont je suis certaine, c'est qu’ils sont déjà en marche. Certains, comme les Karthis par exemple, sans vouloir vous offenser Sir Nicholas, ne sont pas connus pour procrastiner… surtout lorsqu’ils peuvent tirer profit de la situation, et nul doute qu’ils seront en tirer profit. Je ne sais s'ils vont tenter de prendre le trône ou d'y placer leur candidat, mais ils sont sûrement déjà en train établir un plan.  »


Sur ces mots, Martella vous propose de continuer cette discussion autour d’un bon repas chaud et d’un délicieux vin. Durant votre séjour, vous pouvez apprécier les charmes de l’auberge du Cheval Silencieux. Effectivement, l’endroit porte bien son nom, les lieux sont conçus pour que chaque bruit soit atténué au-delà d’une certaine distance. Bien qu’étant de première qualité, elle reste atypique aux sols en bois et aux murs de pierres, aux grandes tables en chêne, avec des lustres de fer aux lumières flamboyantes et une ambiance changeante au gré des jours. Au rez-de-chaussée, une petite scène semblable à celle de l’Ours Gris permet aux artistes de se produire au milieu de la salle.
La cave quant à elle regorge de boissons et de mets plus délicats et raffinés les uns que les autres. On dirait l’une de ces vieilles caves de légende, dont le contenu pourrait bien valoir plus que tout l’Ours Gris. Saphir propose d’ailleurs à Joanna de laisser son comptoir à sa disposition, à condition qu’elle lui transmette une ou deux formules de spiritueux de sa confection.


@Duck :
Grimoire de Dagio :



Autre détail : Martella ne le sait peut-être pas selon ce que vous lui avez dit, ou ça lui ait peut-être sorti de la tête, mais quelqu’un savait que vous étiez à l’Ours Gris. Pour la sécurité d’Hercule et de l’établissement, il serait prudent de s’assurer que cette(ces) personne(s) ne posent pas de problème.


Si vous avez d’autres questions à poser à Martella/Valéria/Lazare/Saphir/Maroon, n’hésitez pas.
Si vous souhaitez faire un peu de craft, c’est également possible.
Lorsque vous souhaitez bouger, j’enchaîne avec la rencontre avec Eutropia, si vous PJ le souhaitent bien entendu.

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#409 Envoyé le : jeudi 14 mai 2020 20:59:52(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616

Cyrielle

23 / 23

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 15 / Vol 15
Réserve Phrénique : 3/3
Inspiration : 2/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 5/5 ✵

Il y a bien des choses a dire... En tout cas j'adresse un sourire a Joanna qui me rassure d'une certaine manière en indiquant qu'elle est bien décidée a aller de l'avant. La dernière question, toute rhétorique, qu'elle ne dit pas vénérer le héros ivre seulement par amour de la bouteille. Parfait.

« Bien. Alors nous trouverons par nous-même comment nous... financer. Et peut-être que nous échangerons des services avec ma chère cousine. Après tout le... "travail" ne manquera pas dans les temps qui vont venir. »

J'adresse un sourire plein de malice à Martella :

« Après tout si nos objectifs ne sont pas exactement les mêmes... La réussite de l'un passera par la réussite de l'autre. »

La discutions tourne ensuite sur un ton moins optimiste... Mon cher Nicholas qui veille à nous maintenir sur terre. Il a raison... Pas tant pour Martella ou moi-même : nous connaissons la situation et réfléchissons déjà sur les problèmes qu'elle pose. Mais pour les autres... Et bien puisque ce matin ils n'ont pas tellement eu le temps de cogiter sur la question... C'est le moment de bien mettre les points sur les I. Il y a cependant quelques points qu'il me faut aborder... Une question d'abord... Puis des informations qui pourront être utiles et nous aider à clarifier la situation...

Lorsque le sujet glisse sur ma future belle famille j'ai un sourire un peu amère... Non. Ce n'est pas leur genre. Même s'il devient plus urgent que jamais qu'ils se mettent en tête d'accélérer certaines choses. Avec le temps qui vont courir... Enfin...

« A ce propos... Avez-vous eu des nouvelles de notre famille ? »

Je n'ai pas reconnu de cadavres hier... Et j'ai malheureusement toute confiance en eux pour avoir dans leur escarcelle toute la magie nécessaire pour se tirer du pétrin... Père était-il même présent au moment du massacre ? Je n'arrive pas a en être certaine d'autant qu'avec les talents Marcus il aurait très bien pu s'éclipser avant.

« Il y a deux autres points que j'aimerais relever. Déjà... Ce matin. Si nous sommes arrivés aussi tôt c'est que quelqu'un nous a prévenus d'un piège planant sur... "notre dame de pique". Un message laissé à la porte. Le problème c'est que je n'arrive pas a être certaine qu'il s'agissait bien d'un avertissement et pas d'un moyen de s'assurer que nous soyons aussi présents quand la nasse se refermerait.

L'allusion aux carte me fait trop penser à ces... amuseurs et à leur "confrérie" pour que j'écarte totalement cette piste... »


Il faudra aussi mentionner la carte retrouvée par Ernesto mais peut-être qu'entendre parler de ce sujet qui semblait lui tenir à cœur attirera son attention ? Et puis il y a l'autre sujet. Nettement moins pressant mais néanmoins intéressant. Le problème c'est que certains risquent de ne pas apprécier le sujet...

J'essaie de Parler Aztlani, Si martella ne comprend pas je passe a l'elfique


Modifié par un utilisateur jeudi 14 mai 2020 21:03:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Duck Gauthier  
#410 Envoyé le : vendredi 15 mai 2020 16:02:00(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,375
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Ils avaient un peu discuté de la suite des évènements et Joanna réalisa qu'elle aurait son temps bien occupé.

D'abord, il fallait veiller à ne pas perdre la main. Si elle se faisait discrète et évitait de servir à la clientèle de l'auberge ses productions, elle avait volontiers échangé quelques recettes à Saphir pour continuer à pratiquer, utilisant cruellement les membres volontaires de son équipe comme cobayes.

De plus, il lui fallait recopier les sorts contenus dans le grimoire de Daigo. En particulier ce puissant sortilège capable de camoufler pour un temps une personne. Pour ce faire, elle avait demandé à Maroon de dépenser une partie de sa solde en encres rares et pour une plume de très bonne qualité.
Elle pût ainsi faire main basse sur les connaissances de Daigo. Cela avait un prix mais c'étais diablement passionnant. Je prend TOUT ! Il y en a pour un total de 110 po

Enfin, il fallait penser à vider le butin. Mais la situation actuelle demandait de savoir se faire discret et aucun ne voulait être reconnu. Par chance, Joanna avait les méthodes pour envisager de trouver une solution au problème. Il fut ainsi convenu qu'elle ferait un petit voyage vers la bibliothèque principale où elle pourrait récupérer les connaissances théoriques requises pour grimer un autre qu'elle. Il était en effet facile d'user de magie sur soi dans ce but mais affecter un autre demandait un peu plus de puissance.

Au petit matin, elle prépara donc une liste de sortilèges aptes à se fondre dans la foule sans peine.


Elle prit soin de teindre légèrement sa chevelure blonde avec un peu de charbon afin de modifier sa couleur et opta pour d'amples vêtements et une écharpe large. Elle commença alors, avant de sortir de sa chambre, par incanter un sort de déguisement. Elle fit le choix de prendre pour apparence celle d'une humaine de son âge,aux cheveux de feu et aux joues couverte de taches de rousseur, vêtu de vêtements d'érudit fort simples. Puis elle continua par un sort d'invisibilité. Maintenant dissimulée, elle sortit de l'auberge et s'éloigna avant de glisser dans un recoin encore sombre pour redevenir visible.
Puisqu'elle n'était plus à coté de l'auberge, elle siffla une voiture qui passait et glissa dedans en demandant au cocher de la mener à la bibliothèque. Durant le trajet, elle usa de sa perle pour rafraichir le sort de déguisement.

Une fois arrivée, avant de sortir, elle incanta à nouveau le sort de déguisement pour remettre au maximum son espérance de vie. Puis elle lança la monnaie et partit d'un pas pressé vers le lieu-dit. Là, elle commença à fouiller les rayons après avoir payé les encres et les frais. Mais qu'elle ne fût sa joie de trouver, dans ce compendium sur l'illusion et les hallucinations, un petit sort, tout simple, qui aurait pût résoudre tous ses soucis sans mal. Qu'à cela ne tienne, voici l'or en plus !

Les bras pleins de livres, elle partit donc s'isoler dans un recoin et commença la lecture et la prise de notes, ne parlant que de temps en temps pour répéter le même mantra que beaucoup de mages dans ces lieux, le sort de lecture de la magie. Il lui fallut environ entre 4 et 5 heures pour clore son travail mais maintenant, elle avait perfectionné sa connaissance de l'illusion et, cerise sur le gâteau, s’étaie fait plaisir avec un petit sortilège capable d'altérer les dimensions et un autre pouvant la protéger de mauvais coups. Mais elle était satisfaite.

Pour quitter les lieux, elle fit le choix de l'invisibilité à nouveau, sortant de ces murs discrètement. Avant de redevenir visible, elle reprit le visage de l'érudite rousse. Puis, ce fut à bord d'une calèche à nouveau qu'elle revient à une centaine de mètre de l'auberge. Encore une fois, avant de sortir, elle rafraichit le sort puis mit pied à terre. Payant le conducteur, elle finit la route à pied, entra dans la battisse et monta voir les autres membres de son équipe. Dissipant l'illusion, elle leur sourit.

« J'ai trouvé le sort qu'il nous faut, ainsi que quelques autres petites merveilles qui nous faciliteront la tache ou nous aiderons dans le futur. Je suis par exemple fière de vous apprendre que je peux vous fournir en potions aptes à vous grandir, si cela intéresse quelqu'un.
Mais d'abord, je vais tacher de trouver de quoi remplir mon estomac, j'ai une faim de loup après ces recherches. »


A la bibliothèques, j’achète/apprend :
Oath of anonimity : 7,5 PO
Armure du mage : 15 PO
Agrandissement : 15 PO
Déguiser autrui : 50 PO
Et 2 PC pour le trajet
total : 87,52 PO

Total des sorts : 197,52 PO
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Luciole  
#411 Envoyé le : dimanche 17 mai 2020 18:04:48(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 134

Nicholas

13 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


On peut accorder une chose à Arno, c'est que sa réaction.. sa.. demande, est presque suffisante pour amener un sourire amusé sur les lèvres du noble. Presque car il ne faudrait pas que le jeune médecin se vexe. Mais... C'est une candeur presque attendrissante. Il aura tout le temps de la perdre. Ce qui est tout à fait riddicule comparé à sa mesquinerie précedente. Il faut croire que le nom d'Eutropia a une aura que lui n'a pas. Ou alors que la perspective de rencontrer une vrai princesse suffit à vendre suffisamment de rêve. Le monde était vraiment trop injuste. Ou pas...

Lui en tout cas esquisse une grimace à la mention de son nom.. avant de ricaner doucement.

« Oh vous pouvez dire aussi que les Karthis ont tendance a être des enflures finies, impérialistes au dernier stade et des opportunistes capables d'exploiter toute occasion à leur avantage, ce serait tout à fait exact, voir même ça resterait un doux euphémisme. » Il n'était peut-être pas une princesse mais avait une lignée dont il pouvait être fier. « Mon père est sans aucuns doutes en train de calculer ce qui nous sera le plus rentable. Je doute qu'il vise le trône directement, ça ne lui ressemblerait pas, ça lui lierait trop les mains... par contre il s'arrangera pour être un soutien de poids du candidat qu'il choisira. Il préférera exposer quelqu'un qui lui est redevable. Ce ne sera jamais Eutropia... par contre, il n'est pas impossible qu'il envisage de l'utiliser pour légitimer un candidat par un mariage pour conserver un semblant de... lignage.

C'est quelque chose qui en arrangerait certains. Ça permettrait à Eutropia d'avoir un rôle de consort et donc de faire semblant de ne pas refuser le résultat du vote, tout en s'arrangeant pour que ce ne soit pas elle sur le trône et qu'elle n'ait, de fait aucuns pouvoir. Il serait même fichu de lui présenter ça comme le meilleur moyen d'éviter un déchirement du Taldor, en faisant peser sur ses épaules la responsabilité d'un refus et de ses conséquences..  »


Un haussement d'épaule.

« Il y a tellement de possibilités.. et vous êtes très bien placée pour savoir que la plupart des autres Familles ne valent pas mieux, n'est ce pas Dame Lotheed... ? Et que c'est précisément aussi ce que nous sommes en train de faire. Ce qu'il faut surveiller, c'est les mouvements des coursiers entre les différents manoirs... Même sans connaitre le contenu, leur fréquence est une information. »

A la différence près que contrairement à leurs différents patriarches, ils ne représentaient pas leurs familles. Et même si ça pouvait s'arranger ce n'était pas vraiment évident. D'autant qu'il faudrait garder une façade impeccable. Mais même Martella ne représentait qu'elle et son réseau.. mais son statut de Batarde Quadirienne lui interdirait à jamais de prendre la tête des Lotheed

Il pouvait encore décider de se ranger aux choix de sa famille, et mettre ses capacités à travailler aux projets de son Père... Bien sur il faudrait gérer Octave mais... s'il avait la certitude que son fils ne déraperait plus, il pourrait redevenir la fierté du sénateur.. Oui.. il pouvait encore le faire. S'il acceptait de ravaler sa fierté. Et de faire semblant de ne plus voir qu'ils avaient impérativement besoin de changer... Mfff... autant dire que ça allait être compliqué... il faudrait voir ce que lui proposerait la Princesse.

La proposition d'un repas plus substantielle est accueillie avec joie. Même s'ils ont pu se restaurer dans les souterrains, il y a ici une promesse de qualité qui ne pouvait laisser un palais indifférent. La conversation peut y reprendre.

« En tout cas, vous voyez mon cher Arno, comme je vous l'avais dit, les choses vont devenir plus intéressantes... Vous êtes prêt à venir jouer au Grand Jeu?  » souligne il avec un sourire avant de soulever son verre...

« La question que je me pose, c'est à quel point les différents candidats seront prêts à jouer au tout ou rien, comptant sur les autres pour abandonner avant que nos voisins n'en profitent...? Que ce soit par bêtise, ou simplement parce qu'ils considèrent qu'il vaut mieux pour le Taldor une fin rapide sous les chaines du Quadirah que le futur ou l'absence de futur auquel mèneraient d'autres qu'eux sous la Couronne Primogénale... Oui, oui, je sait, c'est très rhétorique comme question tant que les choses n'auront pas décanté... »

Soulignant la découverte de Cyrielle dans la même langue que celle ci.
elfique ou azlani




La magie avait bien des avantages, et celui que leur avait présenté Joanna était loin d'être anodin... Aussi il avait acquiessé à sa proposition même songeait que vu la demoiselle, le choix des sorts devait également beaucoup l'amuser elle. Si on lui demandait son avis, ce n'était pas juste dans la perspective d'une rencontre avec son Altesse... Enfin.. elle avait bien raison de profiter de l'instant présent...

« Et bien félicitation sublime Echansonne ! Mais je ne doutait pas de votre talent pour passer entre toutes les mailles. » Un sourire charmeur puis il redevient plus sérieux. « Il n'y a donc pas eut de soucis... Comment sont les rues ? L'atmosphere de la ville...?  »



Dit meujeu... on gère sur mon fil pour le fam' ? Smile.

Modifié par un utilisateur dimanche 17 mai 2020 21:46:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#412 Envoyé le : lundi 18 mai 2020 21:28:53(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1


Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

A ta question, Martella après quelques idées générales, déjà esquissées dans les égoûts par Nicholas, ne répond que par quelques suppositions et généralités. En vérité, une fois de plus tu as peut-être réfléchi tout haut et énoncé, à défaut d'une vérité blessante ou d'une évidence crade, une énigme trop vaste et nébuleuse pour que réponse lui soit apportée avec certitude et précision.
Bien... en ce qui concerne ce fameux potentiel évoqué chez chacun d'entre vous...
Tu ne peux déjà t'empêcher de te demander si tu es réellement concerné, en tant que dernier arrivé et possible simple pièce d'ajustement à un projet jugé un peu trop bancal à la dernière minute. A la base, ton rôle était censé être simplement de guetter et éventuellement prévenir.
Quand à tes possibles motivations personnelles... et bien celles ayant poussé à accepter le fameux rôle de guet et celles pouvant te pousser à aller plus loin vont très probablement être différentes.

«  Hum vous savez déjà par le truchement de qui j'ai accepté de me retrouver embarqué dans votre affaire. Ce que je désire faire ensuite, humm, et bien là c'est plus délicat...  »
Tu imagines que la principale intéressée n'est pas du genre à laisser deviner son jeu ou ses émotions devant son public, mais tu ne peux t'empêcher de scruter son regard, sa mimique. Un sourire amusé, entendu, un sourcil arqué soulignant un fait entendu? Tu traques le moindre détail.
«  Vous avez appuyé les dires de Sieur Nicholas sur les risques de délitement du Taldor que la situation actuelle pourrait engendrer. Je ne dispose que de trop peu de connaissances en la scène politique actuelle pour jauger les qualités et prétentions des futurs prétendants, mais...
Diantre, je dois être bien trop ingénu.... Disons qu'une princesse en désaccord avec un père assez fou et mégalomane pour déclencher un massacre à l'issue d'un vote lui offrant des droits de succession... Oui, une telle personne pourrait avoir ma préférence
De plus... et bien quelques idées de la Princesse font bien partie des rares à être parvenues à se faufiler jusque dans les ruelles de mon quartier, et à sembler en concerner mes semblables.
Si de telles préoccupations sont sincères, il serait possible que j'estime qu'il soit de mon devoir que de soutenir la Princesse.  »


L'on pourrait penser que tu n'as pas exactement répondu concernant tes motivations personnelles et profondes dans cette affaire. L'on n'aurait pas totalement tord.
Quelque chose en toi te fait sourire néanmoins à la réaction de Cyrielle et Nicholas lorsqu'ils abordent le sujet de leurs familles respectives. L'amour familial ne semble définitivement pas au beau fixe en sein des familles des grands de ce monde. Et de ce qui se dit sur Martella, elle partage sans doute la position des deux tourtereaux.

Tu viens peut-être de te trouver un premier point commun avec ces zoziaux pourtant si différents de toi.

Un détail est évoqué avant que les nobles ne commencent à parler dans un dialecte qui t'est inconnu même si tu en reconnais les sonorités et quelques syllabes pour comprendre ce qui se passe.

«  Des... cartes? » Un fou, une dame de pique.. «  Vous avez déjà eu affaire à cette grotesque... Confrérie?  »



Certains s'occupent comme ils le pouvaient à l'instar du grand gaillard dont tu ne connaissais que le surnom de Capitaine, et qui semblait se complaire dans son coin.
D'autres en revanche ne semblaient pas tenir sur place et toujours déborder d'énergie, à l'instar de Joanna.

En plus de ses talents de métamorphose, tu avais découverts ceux beaucoup plus liquides, et de fil en aiguille en avait appris un peu plus sur ce joli brin de femme.

N'avait-elle pas fini l’analyse de vieux grimoires, l'essai de quelque alchimie, et la voilà maintenant partie pour la journée.
Et en revient, toujours aussi pimpante et souriante, celui-ci toujours présent et radieux alors qu'elle récupère son apparence... normale? Décidément un sacré tempérament qui pourrait risquer de te plaire.
Mais Nicholas, de suite, sombre bien trop rapidement dans le pragmatisme et l'utilitarisme.

«  La dame vous a signalé avoir faim, et probablement soif après la journée dehors, ou sont vos manières sieur Nicholas? » Tu t'effaces pour laisser à votre compagne libre champ vers le sofa le plus proche, bousculant discrètement le dandy au passage, le sourire un peu trop explicite «  Ce n'est pas comme si nous allons manquer de temps pour échanger sur cette escapade, laissez lui le temps de souffler voyons. »

Modifié par un utilisateur lundi 25 mai 2020 21:29:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#413 Envoyé le : mercredi 20 mai 2020 16:44:47(UTC)
Hikari
Rang : Habitué

Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101



Martella reste silencieuse concernant Joanna, préférant sans doute laisser l’idée faire son chemin plutôt que de chercher à la convaincre davantage. Le temps travaille l’esprit comme on dit. Elle émet un petit rire suite à l’avis de Nicholas sur sa propre famille, puis elle s’empresse de confirmer le ressenti du dandy concernant les autres familles.

« Bien entendu, la plupart des grandes familles sont des rapaces. Devenir noble est une affaire de circonstance, mais rester au sommet est une affaire de stratégie. Ils sont tous probablement en train exploiter cette situation, en dehors des Zespire peut-être. Je pense que toutes les lignées nobles d’Oppara, et même certaines familles de la classe inférieure, sont déjà prêtes à monter au front. Nombreux seront ceux qui y verront l’occasion d’une ascension rapide, les périodes de troubles sont un excellent moyen pour certains de se distinguer ou de remplacer une place vacante. C’est pourquoi la situation au Sénat est plus que délicate. Le remplacement de chaque sénateur sera perçu comme légitime par ceux qui partagent ses opinions politiques, et comme un scandale par les autres. Bien que nous soyons actuellement dans une situation instable, la plupart des gens n’ont pas conscience que c’est également le moment le plus propice pour faire passer des idéologies martiales auprès du peuple et pour préparer une guerre, et vous savez à quel point certains de nos sénateurs, fussent-ils toujours en vie, désirent reformer l’empire…  »

Puis, se tournant vers Arno, un petit sourire en coin :
« Ravie de savoir que vous êtes des nôtres Arno, je vous assure que vous ne le regretterez pas. Il est vrai que les idées de la Princesse sont séduisantes, mais j'ai surtout la conviction qu'elle ira jusqu'au bout. Vous comprendrez en la rencontrant j'imagine. Je constate qu'une fois n'est pas coutume, Raven a eu raison de vous recommander...  »

La mine de Martella se fait plus sombre à l’évocation de sa famille. Même s’il est bien connu qu’elle ne la porte pas dans son cœur, il n’est pas difficile de comprendre qu’elle n’aimerait pas les voir morts pour autant.
« … Non, je n’ai pas eu de nouvelles. Je n’ai pas aperçu Ervihon depuis l’ouverture du gala, et le connaissant, il est sûrement sain et sauf... Enfin j’espère… J’espère que tout le monde va bien… »


Fronçant les sourcils, son air chagriné se mue en méfiance lorsqu’est abordé le sujet des cartes.
« Hum… Vous marquez un point. Quelqu’un joue avec nous, j’ignore pourquoi et ça me déplait fortement. J’ignore ce qu’est cette… confrérie. Peut-être un groupuscule émergeant ?  »


Elle reste pensive un instant, avant de faire un signe de tête à Valéria.
« Valéria, il faudra que tu vérifies du côté de tes contacts si tu peux en apprendre davantage. D’un côté, si cette personne vous a prévenu, c’est qu’elle connaissait votre existence, là où vous vous trouviez, ainsi que le lien qui nous unit. Elle aurait donc pu s’en prendre à vous durant la nuit mais a décidé de ne pas le faire… D’un autre côté, ceux qui nous ont attaqués étaient bien trop nombreux pour ma seule personne, ils devaient s’attendre à voir une résistance…  »


C’est alors que Lazare prit la parole, d’un air légèrement agressif, même si le bougre ne semble pas vous être hostile.
« A moins que ce n’était qu’une ruse pour vous conduire jusqu’à nous. Vous êtes sûrs de ne pas avoir été suivis ?  »


« J’en doute fort, quel idiot laisserait ses ennemis se rassembler avant de lancer son assaut ? Et puis… ils avaient davantage l’air de tire-laine de bas étage que d’assassins… Le doute m’assaille, mais les ennemis politiques que je connais n’emploieraient pas de si médiocres méthodes…  »



En elfique, en réponse à Cyrielle :




Tandis qu'Arno s'installe sur le sofa le plus proche, Martella lui lance un sourire espiègle et désigne la tenancière d'un autre signe de tête.
« Installez vous, prenez ce que vous voulez, vous êtes mes invités. Saphir est une amie, vous pouvez lui parler en toute confiance. Elle n'est cependant pas mêlée à ce jeu politique, soyez gentils, ne la bousculez pas trop avec tout ça. »

Sur ces mots, elle s'approche d'une table voisine avec une démarche des plus sveltes pour s'installer dans un siège, face à vous. Elle sort un papier de sa poche pour y rédiger une lettre, ou une liste peut-être, qu'elle tend à Maroon.
« Maroon, demande donc à Saphir de nous apporter du vin je te prie. Puis va donc porter ça à "notre amie". » lui murmure-t-elle. « Soit prudent mon ami. »

Le petit homme sourit gaiement avant de de s'éloigner, le pas léger, presque silencieux.



A l'extérieur, comme on pouvait s'y attendre, le climat est tendu. On sent la tension dans l'air, et si la vie semble continuer son cours, les patrouilles supplémentaires rappellent que la situation n'est plus la même qu'autrefois. Le regard des gens se fait plus discret, plus suspicieux, plus distant. Dans les rues, le citoyen lambda ne semble pas particulièrement affecté par les événements en dehors de cette distanciation. Certains ont du encore du mal à croire qu'un massacre a eu lieu, mais ceux-là se font rares. La haute classe en revanche, dont quelques représentants fréquentent encore la bibliothèque, semble bien plus préoccupée. L'ambiance est aux murmures et à la sueur. Nombreux sont ceux qui s'inquiètent de l'avenir du Taldor, et surtout de leur propre avenir. Certains craignent un soulèvement des classes inférieures, mais leurs arguments semblent infondés. En ce qui concerne la classe supérieure en revanche, ce n'est pas réciproque. Il apparaît que plusieurs nobles craignent un renversement des Stavian par une quelconque autre lignée noble.

Modifié par un utilisateur jeudi 21 mai 2020 17:28:48(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#414 Envoyé le : jeudi 21 mai 2020 00:47:02(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué

Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 616

Cyrielle

23 / 23

CA 11 (C11,D10)
Ref 16 / Vig 15 / Vol 15
Réserve Phrénique : 3/3
Inspiration : 2/4
Sorts
E : 2/2 ✵ L : 2/2
✵ N1 : 5/5 ✵

Difficile d'être plus juste en ce qui concerne les sénateurs... A l'exception des sièges des grandes familles chaque nomination serrait le résultat d'un combat acharné... Les faveurs allaient s'échanger en nombre et pour un temps le nombre de joueurs allait exploser... des vestes allaient se retourner et une bonne partie de tout ce petit monde allait probablement tenter de rester neutre aussi longtemps que possible pour que le poids de leur voix gagne en valeur...

« Les temps de crise... Ils apportent le changement. Et s'il existe une certitude en ce qui concerne le changement c'est qu'il ne convient jamais à tout le monde. Tout le monde vas chercher a faire évoluer le monde dans le sens qu'il estime préférable... Ou se débattre en imaginant que s'ils ferment les yeux assez fort rien ne changera. »

Avec soupir mi-amusé, mi-effrayé, j'adresse un sourire à Nicholas :

« Chaque voix risque de compter à un moment ou un autre... Nous allons avoir une longue liste a établir... Et la première étape vas être de savoir avec certitude quels sénateurs ont été emportés par la folie de Stavian. »

Quand la conversation glisse sur notre famille, j'ai une mine bien plus sombre... J'aurais été soulagée d'entendre des nouvelles d'Ervihon... Quand à ma famille... Je laisse échapper un « J'espère... » un bref instant, j'hésite à enchaîner mais juge que révéler ce petit "secret familial" ne me coûtera pas ici... j’enchaîne donc, l'air sombre : « J'espère que père n'en aura pas profité pour faire disparaître Lubin... »

Quand aux questions sur la confrérie... J'ai déjà dit tout ce que je savais. Il me manque encore trop de pièces pour réussir a distinguer une forme avec certitude... Je répond à Lazare en secouant la tête :

« Nous avons pris des précaution en vous rejoignant : même s'il n'est pas impossible que nous ayons été suivis... Je ne pense pas qu'ils aient trouvé l’entrepôt comme ça. Quand à l'autre option... Ils vous auraient attaqués plus tôt pour nous tendre un piège a l'intérieur.

Même si je ne peux pas en être certaine, je suis presque persuadée que celui ou celle qui nous a prévenu envisageait voir espérait que nous nous en sortions tous. S'ils jouent dans le même camp alors leur objectif immédiat est le chaos. »


En ce qui concerne ma petite idée... Je répond au sourire de Martella :

En elfique :




Au retour de Joana, je suis plongée dans la lecture du livre que m'a offert Nicholas... Amusée par l'empressement d'Arno, je relève les yeux pour observer la scène... Et surtout écouter ce que Joana a à nous raconter. Et en tout cas... Maintenant il vas falloir que je commence a me pencher sur des problèmes assez matériels : si je veux nous assurer une certaine autonomie il vas falloir de l'argent.
Offline Duck Gauthier  
#415 Envoyé le : vendredi 22 mai 2020 08:49:18(UTC)
Duck Gauthier
Rang : Habitué

Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,375
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Joanna sourit au compliment de Nicholas. L'acte était en remerciement mais il y avait de la politesse aussi.

« J'admet que je me suis moi même surprise. Les rues... Lesgens sont tendus. Pas de doutes là dessus. La vie suis son cours, mais on sent que l'avenir est incertain. A la bibliothèque les murmures étaient inquiets, je ne serait pas surprise d'apprendre que les livres les plus lus ces derniers jours sont les textes légaux.  »

Le petit nouveau prend ta défense. Arno.

« Vous seriez donc le chevalier blanc des tables et des pichets, Arno ?

Oh Maroon ! Quitte à demander du vin,... J'ai crû voir trainer un "château Isabelle" blanc. C'est un de ces produits que j'aime appeller les "secrets nationaux". »


Elle vient s'assoir à la place offerte par le mercenaire.
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Luciole  
#416 Envoyé le : samedi 23 mai 2020 12:45:25(UTC)
Luciole
Rang : Habitué

Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 134

Nicholas

20 / 20

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol11
Fav nation : +2


Un simple sourire en réponse à Martella. Oui, ils ont tout trois conscience de ces faits...

« J'espere que le Duc Centimus s'en sera sorti. Il avait une discussion très intéressante... »

Raven ? Peut-être quelqu'un du même acabit que la Souris dont il venait de visiter l'un des quartiers et donc probablement l'amie commune dont Arno avait parlé précédemment. La noble avait probablement passé plus d'une décennie à se faire tous ses contacts. Un verre à la main, il suit de près la discussion en elfique, se contentant d'y adjoindre des précisions si nécessaire...



Si l'empressement d'Arno est presque une raison supplémentaire pour le dandy de ricaner et de lui adresser un regard moqueur, la réponse de Joanna le ramène aux convenances. Elle a raison, au moins sur un point. Ils ne font pas partis du même monde et, elle a déjà fait part du soin qu'elle accorde au fait que chacun reste à sa place. Il l'avait oublié. C'est vrai, elle n'est pas de ceux qui aiment les mélanges. Elle lui a déjà rappelé combien elle aimait les convenances. Il en serait presque désolé pour elle et, la vision du monde qu'elle renvoie. De tristes boites. Bha.. qu'importe. L'étincelle joueuse se ternit un instant et il reprends son rôle. Une courtoisie un peu plus distante.

« Ah Arno vous avez raison. Je manque à mes manières... » Répond il, désinvolte. Il pourrait être cinglant, ce serait si facile. Mais à quoi bon. La réponse de Joanna ne le surprends en rien. Il s'y attendait. Par contre la situation allait être désastreuse pour l'économie du Taldor. Le jeune Karthis doutait que Cassomir soit vraiment affectée... mais leur position allait être déterminante pour la suite. Yanmass... qui sait s'ils n'auraient pas intérêt à tenter de se la jouer perso... Dans leur cas, il aurait regardé la sécession comme une option à étudier. Enfin.. il sous estimait probablement leur loyauté à la notion de l'Empire...
« Les textes légaux, pourquoi pas. C'est vrai qu'on a tendance à tacher de s'accrocher aux brides de normalité mais je doute qu'ils soient vraiment utiles. Par leur nature même, ils ne traitent justement pas des cas exceptionnels. Les traités de généalogie doivent également être assez demandés je pense. Ils ont raison d'être inquiets. » Il ajoute d'un air distrait.«  Le texte le plus pertinent actuellement serait des copies des Accords de Ballingar. Mais je doute que la plupart des nobles connaissent seulement leur existence, et moins encore de quoi ils traitent...  »

Nicholas hausse les épaules, se laissant tomber sur l'un des sofas libres, plus songeur qu'autre chose et peu désireux au fond d'imposer des sujets de discussion qui n’intéressaient pas les deux autres. Il aurait tout le loisir d'évoquer ces questions avec Cyrielle.

Modifié par un utilisateur samedi 23 mai 2020 13:53:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#417 Envoyé le : lundi 25 mai 2020 22:21:07(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau

Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1


Arno

9 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5


Un autre joueur -de carte- ou bien un membre de cette pompeuse Confrérie? Le débat reste ouvert, même si tu te ranges de l'avis de Martella à moins d'avoir un sens de l'humour ou un amour du jeu très tordu, la manœuvre semblerait bancale.
Il faudrait voir ce que tu pourrais trouver en creusant de ton côté. A moins d'avoir affaire à un réseau purement aristo, il semble peu probable que personne dans le milieu 'souterrain' n'en ait jamais eu vent.



Tu t'installes à côté de l'échansonne, respectant un espace minimal de bienséance.

«  Chevalier blanc des pichets? Diantre, cela ressemblerait fort à une cause perdue voire inutile, ces flacons et bouteilles ne sont-ils donc pas là pour nous ravir les papilles? Assurément l'on pourrait trouver meilleure utilité à un chevalier servant.  »

Tiens Nicholas semble moins joueur et ne surenchérit pas. Pour une fois tu es à peu près certain qu'en dehors d'une certaine taquinerie voire connivence entre bonshommes, tu n'es pas à l'origine de ce changement d'humeur. Et le voilà qui fait sofa à part. Même si bien sûr il reste droit dans ses bottes et cherche encore à réfléchir plut^to que profiter de l'instant présent.
Grand bien lui en fasse, il faut bien des têtes pensantes dans le groupe. Pour l'instant, on vous a invité à profiter des lieux donc.. et bien le fameux cru se fera déguster avec plaisir.
Enfin, ne paraissons pas trop détaché et intéressons nous à ce qui se dit.

«  Les Accords de Ballingar? A quoi faites vous donc référence?  »
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
21 Pages«<192021
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

Privacy Policy | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET