Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

14 Pages«<121314
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Scordard  
#261 Envoyé le : jeudi 4 juin 2020 18:08:14(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,064

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 4/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
« Je vais être parfaitement sincère. D'un point de vue diplomatique, vous êtes en train de nous insulter. Vous n'en avez peut-être pas conscience...

Je vais vous expliquer comment cela fonctionne. Cette insulte se déroule sur quatre plans :
- Nous nous trouvons en visite diplomatique, ce n'est pas une visite ordinaire.
- Cela méconnait le rang dont nous disposons. Pour ma part, je suis une gouverneure, donc une générale, du Lingshen.
- Cela ne fait montre d'aucune réciprocité dans notre amitié politique. Vous avez logé au bastion de Yin-Se. Le confort y est spartiate mais vous nous offrez un entrepôt.
- Votre chef devrait nous accueillir même s'il ne nous reçoit que plus tard et nous devons nous présenter devant lui. Cela s'appelle le protocole.

En dehors de passer pour des gens non-civilisés et malveillants, cela pourrait amener des négociations diplomatiques beaucoup plus tendues avec votre chef...

Mais nous sommes extrêmement bienveillants et nous avons combattu ensemble des hermines géantes... Je veux bien entendre que vous "n'avez que ça". Entre personnes ayant tiré le fer ensemble à cause des circonstances, je veux bien vous pardonner cette fois-ci. En revanche, n'espérez aucune indulgence de ma part dans les négociations mal dormir me rend d'humeur carnassière. Vous me comprenez, après tout vous aussi vous êtes métamorphe... »
Offline Hikari  
#262 Envoyé le : jeudi 4 juin 2020 23:12:19(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

༺ Shimizu ༻
&
༺ Hariken ༻

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Vig+5, Ref+5, Vol+2
Sorts I : 4/4



Trempée jusqu’aux os par les pluies torrentielles de Shenmen, Shimizu commençait à comprendre l’état d’esprit de Jane lorsqu’elle l’avait rencontré. La pluie pouvait donner un sacré coup au moral, mais le pire, ce n’était pas l’eau, c’était l’humidité. Pas mécontente d’être arrivé à destination, l’inquisitrice tâcha de faire abstraction de ses envies de bain chaud et de vêtements secs afin de se concentrer sur sa mission : étudier leur voisin et tenter d’aider dame Jing à établir des liens amicaux avec ceux-ci.

Elle observa ainsi attentivement tout bâtiment, structure, organisation qu’il lui était donné de voir. Elle ne cherchait rien en particulier, simplement à savoir à qui ils avaient à faire. Comment semblaient se comporter les gens, quelles étaient leurs défenses, leurs atouts, leurs faiblesses… ce genre de détails. Néanmoins, si la ville pouvait avoir un certain charme, le bâtiment désigné pour leur servir de chambre d’hôte fu… fort décevant.

Insultant, en effet…

« Solide et sec, en effet… Parfait pour les bêtes en somme. Loin de moi l’idée de vous offenser, mais je rejoins l’avis de la gouverneure Jing : il ne me semble pas que nous vous ayant mal reçu, ni fait attendre pour vous recevoir lors de votre séjour parmi nous.

Comprenons-nous bien : tout comme dame Jing, je comprends votre position et je prendrai sur moi, car je souhaite une amitié durable entre nos deux communautés. Je suis simplement surprise de votre proposition. J’ose espérer que ces négociations vaudront ce voyage… En attendant, sommes-nous libre de visiter votre ville, ou y-a-t-il des restrictions ? »


Par Shizuru, elles ont intérêt à l'être…

Au final, ça peut potentiellement arranger un peu Shimizu : s'il est possible d'explorer la ville, je ne vais pas me faire prier pour fureter un peu partout, sans rien faire de suspect.
Offline zadir  
#263 Envoyé le : vendredi 5 juin 2020 12:14:31(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 852

Lulel

Représentation: 11/11
Vitalité hydratée: 4/4
CA: 17/TCH14/FF13
Sorts par jour
1 -> 4/4

33 / 33

Lulel avait, contrairement au reste du groupe, appréciée le climat. L'humidité de ces contrées était des plus agréable pour l'ondine. Mais arrivé dans un lieu civilisé n'était pas pour lui déplaire.
Elle observait les lieux, qui étaient pour le moins spartiate à son avis quand la gouverneure Jing s'énerva un petit peu en constatant leur logement pour la nuit. Ce qui était compréhensible, mais de là à déclencher un scandale, elle n'en était pas sur.

Lulel tenta de calmer les choses. « Ce n'est pas terrible, en effet; mais pas la peine de s'énerver pour autant. Notre visite n'était pas vraiment prévu; et peut être qu'ils ne reçoivent jamais d'étrangers ici, d'où le manque de logements décents.
Et puis, à Yin-Se, vous avez la chance d'avoir de la place pour les visites officielles. »


  • Diplomatie (pour essayer de calmer les tensions) : 1d20+10 donne [11] + 10 = 21

Modifié par un utilisateur vendredi 5 juin 2020 12:15:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Djinn  
#264 Envoyé le : vendredi 5 juin 2020 14:29:47(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Talos
CA 17 (C17, D10)
Réf+4 Vig+7 Vol+6
Forme Totem : 2/2

25 / 25
Talos resta pensif après le départ du petit esprit-parapluie... Il aurait bien profité de sa présence encore un peu, il avait sûrement plein de choses à lui apprendre.

Il reprit le voyage ragaillardi et fit comme toujours profiter de sa bonne humeur et de son entrain à tout le groupe, tenant chaque jour d'apporter un peu de plus de confort au moyen de nourriture ou d'abri.

Lorsqu'ils arrivèrent en vue des murs de Pek-Peh, il étudia avec grande attention tous les symboles et glyphes de protection. Il essaya de les mémoriser pour en faire part à Lin à son retour.

Il fut très impressionné lorsque la porte pivota et regarda attentivement les mécanismes mis en place pour éventuellement pouvoir les reproduire; Il en était sûr maintenant, ils avaient plein de chose à apprendre de ces gens. Et il était en train de penser à quel point une alliance pouvait être utile quand il perçu l'énervement de Jing.

Talos n'avait pas vraiment d'idée sur le sujet de la dispute... Pour lui, l'hospitalité, c'était offrir à l'autre ce qu'on avait... Or ils leurs avaient donné ce qu'ils avaient... un entrepôt... spartiate, certes, mais au sec et en sécurité... Avec un peu de chance, le repas serait bon...
Mais il préféra ne pas partager son avis... Fâcher les habitants de Pek-Peh était une chose... vexer Jing en public en était une toute autre...

Modifié par un utilisateur vendredi 5 juin 2020 14:30:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#265 Envoyé le : samedi 6 juin 2020 00:09:32(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
Musique - Pek Peh


Pek Peh était un village solidement bâti, l'architecture des bâtiments étaient solide, mais très fonctionnel. En fait, on aurait pu jurer qu'il s'agissait au départ d'une ville-garnison: pas de fioriture, mais solide et facile à défendre. Les rues serpentaient le long de la colline en direction de ce qui avait du être un monastère ou une petite forteresse; probablement le fief de Ho Wing. Mais l'architecture était aussi décrépit, et semblait avoir connu bien des jours meilleurs; et les réparations étaient plutôt improvisées. Les bâtiments d'origine devaient dater de l'époque de Lung Wa, aucun doute là dessus.

Certains étaient plus récents, et ceux là étaient clairement construits avec plus de talent pour l'improvisation que pour la maçonnerie, et généralement construits avec plus de bois que de pierre. En dehors des demeures, qui pour beaucoup avaient un petit jardin intérieur, ils virent quelques entrepots, une grande bâtisse qui semblait être un baraquement quelconque d'après la cour ensablée très semblable à celle du dojo de Shojiro. Un temple se dressait aussi sur le flanc Ouest de la colline, reconnaissable à la petite pagode de deux étages qui surmontait l'endroit.


Le visage de Tin se déforma légèrement à la mention faite de sa nature méamorphe, prenant pendant une fraction de seconde une allure plus vulpine qu'à l'accoutumée.
« Je vous remercie de votre indulgence. Si vous le permettez, Dame Jing, laissez moi m'expliquer.
Tout d'abord, vous disposiez d'un avantage considérable sur nous: vous saviez que nous viendrions, chose que nous n'avions pas envisagé. Le Seigneur Ho Wing n'est même pas encore au courant de votre arrivée dans nos murs.
Par ailleurs, vous n'êtes plus en Lingshen, Dame Jing, et le protocole est loin d'être notre spécialité. Ici, ce qui n'est pas essentiel est inutile.

Mais cela dit, ma proposition trouve sa source dans des considérations pragmatiques. Vous êtes cinq, et j'ai présumé - peut être à tord - que vous préféreriez ne pas être séparés. Ce qui ne laisse que trois possibilités: un de nos entrepôts, les seuls endroits vraiment spacieux où nous puissions vous héberger, notre caserne, mais les conditions sont encore plus spartiates, ou bien l'atelier de Meiling, mais elle n'est pas particulièrement accueillante quand on perturbe ses travaux. Ceci étant dit, si vous préférez une autre solution...

Quoiqu'il en soit, les portes sont fermées pendant la nuit, mais vous êtes par ailleurs libre de circuler dans l'enceinte du village. Si jamais une patrouille vous pose des questions, dirigez les vers moi. Mon nom porte un certain poids ici. Une fois que nous aurons décidé où vous voulez vous installer, je vous montrerai où se trouvent les bains publics. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#266 Envoyé le : samedi 6 juin 2020 17:41:49(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,064

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 4/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
« Je vois... » dit Jing en souriant, un sourire qui faisait peur.

« Je vais donc prendre cet entrepôt... »

Et demain, je prendrais ce village...
Offline Hikari  
#267 Envoyé le : dimanche 7 juin 2020 01:25:04(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

༺ Shimizu ༻
&
༺ Hariken ༻

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Vig+5, Ref+5, Vol+2
Sorts I : 4/4



Respirant calmement, Shimizu s’efforçait de faire bonne impression, en dépit de la situation. Jing semblait ne pas donner suite... pour le moment du moins, tandis que Lulel et Djinn faisaient preuve de sagesse. Au moins serait elle libre de vagabonder et pourrait-elle mettre en œuvre ses projets. Elle ne manquerait pas de rapporter chaque détail de son inspection à Fei Yuan et Dao Xiong, si son exploration venait à porter ses fruits. Cette expérience pourrait leur servir de base pour une première leçon.

La mention des bains publics, en revanche, eut un effet positif sur l’attitude de la jeune inquisitrice. Après tout, quitte à être ici, autant profiter des lieux également.

« … Entendu.
Des bains publics dites-vous ? Ce serait avec grand plaisir, ce voyage fut éreintant. Devons-nous subvenir à nos besoins ou avez-vous quelques victuailles à nous proposer ?  »





Donc, si je peux me balader en ville, voici ce que cherche à faire Shimizu, tout en restant la plus naturelle possible, avec un air de touriste :
- On cherche à voir ce qu’on peut observer de ces fameuses mines (si elles sont en ville).
- On fait le tour de la muraille, et on note de quoi sont faits les murs, combien de gardes il y a, comment sont-ils équipés, sont-ils attentifs, font-ils des rondes, etc.
- Les maisons du village, en quoi sont-elles construites.
- Où semblent-être situés les bâtiments importants (casernes, greniers…)
- On se balade en ville, et on compte le nombre de patrouilles/gardes que l’on croise

Je ne pose pas de questions, hormis pour le point suivant :
- Qui peut soigner en ville et où sont les soigneurs ?

Je ne m’attends pas à avoir de réponse à chaque question, mais je fais le max possible pour Yin-Se. Après ça, on ira se détendre aux bains.

Modifié par un utilisateur dimanche 7 juin 2020 01:29:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Djinn  
#268 Envoyé le : dimanche 7 juin 2020 08:31:22(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Talos
CA 17 (C17, D10)
Réf+4 Vig+7 Vol+6
Forme Totem : 2/2

25 / 25
Talos fut soulager de voir Jing ne pas surenchérir. Il repondit:
« Ah... bonne idée. Une ballade, un bain et un repas... et pas forcément dans cet ordre. »

Il se tourna vers Tin.
« Dites, qui a fait les protections de la ville? C'est un travail impressionnant, est ce que je peux le rencontrer? Nous pourrions échanger nos connaissances pour améliorer les protections de nos villes. »
Offline Boadicee  
#269 Envoyé le : lundi 8 juin 2020 20:32:39(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
Musique - Pek Peh



Tin acquiesça à la demande de Shimizu.
« Je n'ai pas encore eu le temps de m'en préoccuper, mais nous prendrons le couvert à notre charge. Il faut juste que je monte jusqu'à la Demeure des Milles Bénédictions pour le ravitaillement. Venez, suivez moi! »

Tout en les guidant, elle entrepris de répondre à la question de Talos.
« C'est Soeur Meiling qui s'en occupe, mais elle est...hum...difficile à vivre. Je pourrais vous conduire jusqu'au temple si vous voulez, mais je pense qu'il vaudrait mieux attendre que vous ayez rencontré le seigneur Huo Wing. »

En fait d'entrepôt, il s'agissait presque d'un véritable relais. Certes, la plus grande partie du bâtiment était occupée par un grand espace où étaient entreposées armes, matériel, caisses de bois contenant des marchandises, et un impressionant amas de bric-à-brac. Mais surtout, un coin de l'entrepôt était dédié aux voyageurs, avec une lanterne à huile (pour l'heure éteinte) suspendue au dessus d'une table et de quelques chaises, au centre d'une sorte de pièce isolée du reste de l'entrepôt par des panneaux de bois. Une dizaine de couchettes complétaient le tableau, ainsi qu'une cheminée, elle aussi froide. Peut être les lieux avaient ils servi à accueillir les convoyeurs transportant les marchandises qui y étaient entreposés?

Une fois qu'ils eurent déposé sur place leurs affaires, Tin les conduisit jusqu'à un bâtiment de bois, à l'architecture un peu improvisée, qui jouxtait l'une des petites places le long des routes montant à la colline. Tin poursuivit avec un de ses rares sourires.
« Voici les bains! Il y a des vestiaires pour déposer vos vêtements, et n'oubliez pas d'ajouter du charbon à la chaudière en entrant, pour que l'eau reste chaude. Ils sont mixtes à cette heure ci, et ça devrait être tranquille, mais il y a des heures non-mixtes si vous avez des hésitations. Si jamais vous me chercher, j'y serai d'ici plus ou moins une heure, le temps de m'occuper du ravitaillement. Est ce que vous avez d'autres questions? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#270 Envoyé le : samedi 20 juin 2020 18:05:57(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
12 Gozran 4719, fin de journée - Pek Peh, Collines Centrales de Shenmen
Musique - Pek Peh


Une fois que Jing et Shimizu furent revenues de leur petit détour par les mines, l'ensembles des représentants de Yin-Se se rassemblèrent, sur la suggestion de Shimizu, et entreprirent de visiter les lieux. La vie nocturne de Pek Peh était complètement inexistante, cependant, et les habitants semblaient être rentrés chez eux et avoir clos volets de bois et portes. Seule exception, les patrouilles de trois ou quatre "gardes", qui ressemblaient plus à une milice, qui arpentaient les rues, lanternes à la main. La nuit était encore fraîche, et un vent assez fort soufflait dans les rues, faisant danser les nuages devant la lune, mais il ne pleuvait pas.
Ensembles, ils entreprirent de faire le tour des murailles...et réalisèrent rapidement qu'ils devraient se contenter de la seconde enceinte, les portes entre la première et la seconde enceinte étant close de nuit, et les seuls passages communiquant étant les passerelles des chemins de rondes. Cependant, la seconde enceinte était construite sur le même principe que la première: une solide palissade de rondins, enfoncés dans une base de terre battue, base hérissée de pieux de bois.
Il y avait peut être une quinzaine de garde, quatre à chacune des portes du village et les sept autres arpentant le chemin de ronde. Leur équipement ne paraissait pas uniforme, mais beaucoup avaient des chapeaux de pluie, des capes ou des manteaux.
La plupart portaient des armures de cuir ou de cuir clouté, et en terme d'armement, frondes, bâtons ferrés et jutte semblaient être dominant, mais on trouvait aussi lance, épées, haches, de l'équipement plutôt hétéroclite.
Les gardes eux mêmes paraissaient vigilants, et plusieurs leur jetèrent un oeil en passant, mais ils paraissaient surtout concernés par ce qui pouvait se trouver hors des remparts...

Jing eximina l'architecture des murs à la fois dans leurs compositions et l'architecture globale de la seconde muraille. Elle profita de leur passage pour remercier les gardes de la protection offerte.

« Merci à vous, vous êtes bien braves. J'admire sincèrement votre courage. Surtout vu à quel point la route a été difficile pour vous venir vous voir. Vous habitez un coin dangereux, chers amis. Bon courage pour votre garde ! »



Silencieuse, Shimizu observait chaque structure en détail. Elle n’avait pas l’égal de Jing pour juger de l’architecture des lieux, mais elle savait repérer une faille stratégique lorsqu’elle en voyait une. Mentalement, elle nota chacune de ses analyses, de la topographie des lieux au nombre de gardes en passant par les matériaux utilisés pour les défenses du village. Chaque détail pourrait s’avérer par la suite à des fins économiques ou militaires, au besoin. Shimizu n’avait aucune envie de conquête, mais un proverbe restait profondément ancré au cœur de l’inquisitrice : « Celui qui excelle à vaincre ses ennemis triomphe avant que les menaces de ceux-ci ne se concrétisent ».


Les gardes n'étaient pas des plus loquaces, et se contentèrent d'un signe de tête, ou d'une réponse monosyllabique. Leur attitude toute entière trahissait une certaine méfiance. Paradoxalement, les lieux étaient plus parlants que leurs défenseurs: les défenses étaient simples, mais efficaces, dénuées de subtilité ou d'élégance: une levée de terre battue presque aussi solide que de la roche, dans laquelle étaient enfoncées deux séries de large rondins de bois, formant un mur d'une dizaine de mètres. Une passerelle de planche avait été construite entre les deux séries de rondins, formant une sorte de muraille rudimentaire. Jing avait déjà vu ce genre de procédé: il était probable que l'espace entre les deux palissades ait été comblé avec de la terre battue pour consolider l'ouvrage. Apparemment, les constructeurs n'avaient pas à accès à de la pierre de taille, ou n'avaient pas eu les moyens de la transporter jusque là, car la plus grande partie des défenses était de terre et de bois.

« Pour des mineurs, ces gens ont des défenses très rudimentaires de terres et de bois... J'ignore pourquoi, mais c'est du bois et de la terre... » constata Jing.


Shimizu écoutait attentivement Jing tout en continuant de chercher le moindre détail susceptible d’être intéressant. Elle semblait plus qu’étonnée quant aux défenses primitives de ces individus.
« C’est rudimentaire… Peut-être que leurs défenses leur servent davantage de frontière que de protection ? C’est intéressant…  » affirma l’inquisitrice, songeuse.

Ayant jeté un oeil en détail aux murailles, ils reprirent leur tour du village, observant au passage l'architecture. Les maisons étaient en fait d'ancien baraquements, au moins pour certaines d'entre elles, qui avaient ensuite été divisés par des maneuvres architecturales...discutables. Les murs avaient été battus et reconstruits avec une technique beaucoup moins sûre, et les toits formaient par endroits des patchworks qui devaient bien peiner à tenir la pluie à l'extérieur. D'autres maisons étaient simplement construites en bois, avec parfois des fondations de pierre, et les toits d'ardoise clouée si commun à Shenmen.
Tout en marchant ils gardèrent également l'oeil ouvert sur le reste des bâtiments. Il croisèrent une pair de casernes conservées en l'état, probablement pour garder leur objectif d'origine, et une ou deux autres converties en entrepôt. Il y avait également une petite pagode signalant la présence d'un temple, mais ils ne trouvèrent pas de grenier ou de réserves de matériel comme il pouvait y en avoir à Yin-Se.
Peut être les bien essentiels étaient ils conservés dans le monastère/fort au sommet de la plus haute des deux collines?
Les patrouilles étaient plus fréquentes qu'à Yin-Se, en revanche. Au cours de leur promenade nocturne, ils en croisèrent quatre, chacune de trois personnes, en plus de la quinzaine de garde patrouillant la seconde enceinte. Sans compter la première enceinte, il y avait donc au minimum vingt-sept gardes en patrouilles, sans doute plus.
Pas de trace évidente d'un guérisseur où que ce soit, et avec la nuit tombée, personne à qui poser la question, en revanche.


Talos acquiesça aux observations.
« Ce qui est sur, c'est qu'ils n'ont pas accès à un architecte talentueux. Ça pourrait éventuellement faire partie d'une offre lors de la mise en place d'un accord éventuel.
Sinon, le bois et la terre sont peut etre des ressources rudimentaires, mais c'est souvent suffisant contre les épreuves de la nature. Les murs en pierres ne sont vraiment nécessaire que contre les attaques humanoïdes, le bois résistant beaucoup moins bien aux attaques d'armes de siège ou au feu. Je pense qu'on peut en retirer qu'ils pensent avoir plus à craindre des créatures de la nature et des esprits qu'un sièges ou une invasion. »


Lulel avait suivit le groupe, regardant sans grande passion les défenses des lieux. Mais elle prit toutefois part à la conversation. « Mais le bois et la terre ne résiste pas à tout, même si on parle de nature. La puissance de l'eau peut être dévastatrice sur ce genre d'élément.
En tout cas, à part la mine et des baraquements, il n'y a pas grand chose. J'ai du mal à imaginer qu'ils survivent uniquement grâce au commerce que peut leur procurer la mine. »


Les paroles de Lulel sonnaient juste. Il était difficile de juger de l'activité commerciale d'un village au milieu de la nuit, mais Pek Peh semblait avant tout conçu pour la défense et la survie de ses habitants, et pas tellement pour faciliter les échanges commerciaux.


Songeuse, Shimizu rebondit sur les paroles de Lulel.
« Vous avez raison. Et je doute qu’ils ne soient très friands de commerce, j’ai comme l’impression que nous sommes une exception ici. Ils peuvent ne survivre que de leurs propres récoltes, ce n’est pas impossible.
Néanmoins, nous n’avons pas trouvé trace de guérisseur, or Lin nous a bien affirmé qu’il y en avait. Peut-être n’avons-nous pas eu de chance cette fois-ci… Cela étant dit, j’ai comme l’impression que c’est une profession rare par ici, et donc précieuse.  »

Modifié par un utilisateur jeudi 25 juin 2020 21:41:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#271 Envoyé le : samedi 27 juin 2020 16:33:20(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
13 Gozran 4719, à l'aube - Maison des Milles Bénédictions, Pek Peh
Musique - Pek Peh


La nuit avait finalement été plutôt confortable. Certes, l'entrepôt n'était pas une auberge ou le palais de Fa-Lung, mais les lits de camp étaient plus accueillant que le sol de terre battu ou l'herbe humide des collines, et ils purent dormir sans avoir à se préoccuper du vent, de la pluie qui tambourinait sur le toit de l'entrepôt et des créatures de la nuit. Après leur bain, l'épuisement du voyage s'était fait sentir, et ils avaient pu profiter d'une nuit de repos.


Le soleil était à peine levée, et ils avaient tout juste terminé leurs préparations matinales lorsque Tin vint frapper à la porte du poste de garde interne à l'entrepôt où ils avaient passé la nuit. La kitsune s'était aussi rafraichie après leur voyage, et son armure de cuir noir était lustrée, tout comme sa fourrure.
« Vous êtes prêts? Le Seigneur Ho Wing va vous recevoir maintenant. Je vous guide. »

Lui emboitant le pas, ils remontèrent les rues et les allées de Pek Peh en direction du fort au sommet de la colline. L'endroit n'était pas exactement gardé, et les murs comme les toits avaient été réparés avec le même sens de l'improvisation qu'ils avaient pu observer ailleurs à Pek Peh; mais on sentait tout de même une sensation de pouvoir, et d'intimidation. Ils croisèrent la hobgobeline rencontrée la veille par Jing et Shimizu, ainsi que d'autres hommes et femmes en armes. Là aussi, pas d'uniforme et un armement hétéroclite. Les gardes les saluèrent avec une décontraction manifeste, comme si la politesse n'était pas dans leurs habitudes. Finalement, Tin les conduisit jusqu'à la prote du grand hall, et frappa à la porte. Une voix grave, vibrante, l'invita à entrer.


Tin ouvrit la porte, révélant un grand hall dallé de pierre. Au centre de la pièce une longue table était dressée pour sept personnes, et au delà un trône de bois, une gemme bleu-gris incrustée dans le dossier, dominait les lieux. Mais le maître des lieux n'y était pas assis, il se tenait debout face à l'entrée. Ho Wing était un homme de taille moyenne, mais musculeux, probablement plus solidement bati encore que Talos. Il portait des vêtements simples, bordés de fourrure par dessus une armure solide. La poignée recouverte de ce qui semblait être un tetsubo dépassait par dessus son épaule. Ses cheveux, portés long, retombaient sur ses épaulettes de cuir clouté. Sa barbe et moustache soigneusement taillées lui donnait des allures de faucon.

Tin posa un genou à terre et inclina la tête.
« Seigneur, voici les visiteurs venu de Yin-Se, dans le Sud. »

Ho Wing la remercia d'un signe de tête.
« Merci Tin. Tu peux te relever. »

Alors que la kitsune se relevait, Ho Wing reporta son attention sur les visiteurs de Yin-Se.
« Soyez les bienvenus sur mes terres, visiteur. Je suis Ho Wing, seigneur de Pek Peh. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#272 Envoyé le : samedi 27 juin 2020 16:52:26(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,064

Wǎng Jīng
網 睛
CA : 13/12/11
Ref +3, Vig +3, Vol +3
Réservoir : 4/6
Forme humaine

19 / 19


Chauve-souris
CA : 18/18/16
Ref +4, Vig +0 (+3), Vol +2(+3)
Familier valet

10 / 10
« Wang Jing... Vous savez déjà qui je suis... » commença la magicienne sans insister sur ses propres titres histoire de ne pas rabaisser son interlocuteur.

« Voila qui scelle notre accord... » dit-elle en offrant la gemme métamagique prévue par l'accord entre Pek Peh et Yin Se. « Faites attention au sort que vous ferez lancer avec... Une telle pierre ne peut servir qu'une fois. En utilisant cette pierre comme composante d'un sort, il en disparaitra toute trace d'aléatoire pour vous offrir uniquement le sort à pleine puissance. C'est un précieux artefact. »

"Cadeau" d'un maximizing sapphire, valeur d'achat 4000 Po.

Modifié par un utilisateur samedi 27 juin 2020 16:53:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#273 Envoyé le : samedi 27 juin 2020 23:04:30(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

༺ Shimizu ༻
&
༺ Hariken ༻

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Vig+5, Ref+5, Vol+2
Sorts I : 4/4



Ce matin-là, après avoir fait ses exercices habituels, Shimizu s’était appliquée à paraitre la plus présentable possible, tout en conservant ses attributs guerriers en évidence. Il s’agissait autant de faire bonne figure que de mettre en avant ses compétences.

Entrant dans la demeure du seigneur local en suivant Jing, deux pas en arrière sur sa droite, elle s’inclinant à hauteur de buste, en guise de respect :
« Seigneur Ho Wing, je suis Shimizu Shina, gouverneure également. Merci de nous recevoir en votre demeure.  » se présenta-t-elle poliment.
Offline zadir  
#274 Envoyé le : dimanche 28 juin 2020 12:05:45(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 852

Lulel

Représentation: 11/11
Vitalité hydratée: 4/4
CA: 17/TCH14/FF13
Sorts par jour
1 -> 4/4

33 / 33

Lulel resta en retrait des gouverneurs. Elle n'était qu'une observatrice après tout, et sa voix n'avait aucun impact sur la vie de Yin-Se.

Elle laissa parler Jing et Shimizu, avant de s'incliner. « Enchanté Seigneur. Je suis Dame Lulel, représentante officielle des Enflammés de Koji à Yin-Se. » Elle se présenta de façon simple et précise, préférant ne pas trop ne dire sur elle.
Offline Boadicee  
#275 Envoyé le : dimanche 28 juin 2020 13:25:07(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
13 Gozran 4719, à l'aube - Maison des Milles Bénédictions, Pek Peh
Musique - Pek Peh



Ho Wing s'approcha, récupérant la pierre dans la main de Jing avec un oeil acéré, l'examinant un instant à la lumière du matin.
« Intéressant...Je crois pouvoir distinguer sa magie. Je vous remercie, il est bon de savoir que vous êtes une femme de parole, dame Jing. Tin, apporte la pierre à Meilin, qu'elle y jette un coup d'oeil. C'est elle qui en aura l'usage, après tout. »

Ho Wing se tourna ensuite vers les autres membres de la compagnie qui lui faisait face.
« Oui, j'ai entendu votre nom, Dame Shimizu. Soyez la bienvenue à Pek Peh également.  »

La présence de Lulel paru l'interloquer un peu plus, cependant...
« Lulel...votre nom m'est inconnu, Tin ne m'a pas parlé de vous. Qui sont les Enflammés de Koji...? »

Une fois les présentations effectuées, il étendit un bras vers la table derrière lui.
« Mais pardonnez moi, je manque à mes devoirs. Vous joindrez vous à moi pour le déjeuner? »

Tandis qu'il les invitait à prendre place, deux serviteurs entrèrent et distribuèrent les plats sur la table. Chacun avait un bol de riz, et sur la table étaient répartis plusieurs plats de raviolis à la vapeur, de légumes sautés, de porridge, d'oeufs et de nouilles frites. Plusieurs théières complétaient un repas solide.

Modifié par un utilisateur dimanche 28 juin 2020 18:39:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Djinn  
#276 Envoyé le : lundi 29 juin 2020 18:43:24(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0

Talos
CA 17 (C17, D10)
Réf+4 Vig+7 Vol+6
Forme Totem : 2/2

25 / 25
Comme à son habitude, Talos s'était levé avec le soleil. Il était silencieusement sorti de leur lieu de sommeil pour se trouver un endroit dégagé où il pourrait communier avec la nature. Il se rafraîchit le visage, puis commença sa méditation enchaînant doucement sur ses katas. Il mit fin à sa méditation matinale en voyant Tin entrer réveiller les autres. Il suivit le groupe jusqu'à rencontrer le seigneur de ces lieux.

Il imita Shimizu du mieux qu'il put pour respecter le protocole et répéta comme un bon petit péroquet:
« Bonjour Seigneur Ho Wing, je me nomme Talos. Merci de votre hospitalité. »

Son visage s'illumina lorsque leur hôte indiqua la table garnie... Il avait une faim de loup. Mais tenta de faire bonne figure... Il n'avait pas du tout l'habitude des cours et il était certain que les leçons qu'il avait apprises Fa-Lung ne devait pas être appliquées à la lettre ici...
Offline Boadicee  
#277 Envoyé le : lundi 29 juin 2020 21:51:51(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
Musique - Pek Peh



Tin s'éclipsa avec la pierre tandis qu'ils s'attablaient. Ho Wing servit à chacun un gobelet d'un thé noir, brûlant, mais plutôt agréable dans la fraîcheur du matin, et entama son repas. Mais il ne consacrait pas toute son attention à son assiette, balayant du regard ses invités comme si ils les jaugeaient.
« Nous n'avons pas souvent de visiteurs, par ici. J'ose espérer que vous n'êtes pas trop dépaysés. Dites moi, Talos, que pensez vous de Pek Peh? Et vous, Lulel...? J'assume que les Enflammés sont...quoi...des marchands? »

Il revint à Jing et Shimizu.
« J'admets être curieux des raisons qui vous amène dans mon domaine, gouverneures...et ce que vous en pensez. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline zadir  
#278 Envoyé le : lundi 29 juin 2020 22:46:39(UTC)
zadir
Rang : Habitué
Inscrit le : 25/01/2013(UTC)
Messages : 852

Lulel

Représentation: 11/11
Vitalité hydratée: 4/4
CA: 17/TCH14/FF13
Sorts par jour
1 -> 4/4

33 / 33

Lulel s'installa à la suite des autres et savoura le thé que le seigneur Ho Wing leur servit. Elle avait faim, et savait que les conversations allaient être des plus intéressantes.
Et cela ne tarda pas. Elle fit un signe de tête au seigneur en guise de remerciement pour le thé avant de lui répondre. « Les Enflammés sont des négociants et des caravaniers. Et même si j'aime voyagé, devenir leur représentante dans ces contrées pluvieuses est pour moi une chance.
Quand au dépaysement, je peux vous assurer Seigneur, que j'ai été reçu dans des lieux nettement plus spartiates et handicapants. Vous savez recevoir, cela ne fait aucun doute. Et je dois dire que l'on se sent en sécurité au sein de votre domaine. »
Offline Hikari  
#279 Envoyé le : lundi 29 juin 2020 23:17:23(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 101

༺ Shimizu ༻
&
༺ Hariken ༻

21 / 21

CA : 19 (C 14, S 15)
CA : 19 (C 12, S 17)
Vig+5, Ref+5, Vol+6
Vig+5, Ref+5, Vol+2
Sorts I : 4/4



Meilin… Voilà une information intéressante…

Se redressant lentement, un léger sourire au bord des lèvres, Shimizu jeta un œil rapide sur ses compagnons, désireuse de s’assurer que personne n’était contre la proposition du seigneur local. L’expression de Talos quant à la table garnie lui ôta un autre petit sourire, qu’elle s’efforça de tourner à son avantage.

« Je vous remercie également pour votre hospitalité Seigneur Ho Wing. C’est avec grand plaisir que nous acceptons votre invitation. Tous ces mets me mettent l’eau à la bouche !  » affirma-t-elle d’un air enjoué.

« Votre domaine est tout à fait charmant. Vos sources chaudes sont particulièrement agréables en cette région, après une dure journée, elles font toute la différence... Dites-moi, je n’ai pas vu tant de cultures que ça sur le trajet, et le climat n’est pas des plus cléments… Vous n’avez pas de problèmes agricoles dans votre région ?  »

Modifié par un utilisateur lundi 29 juin 2020 23:19:13(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#280 Envoyé le : mercredi 1 juillet 2020 19:30:32(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,734
Musique - Pek Peh



Ho Wing acquiesça aux paroles de Lulel, écoutant l'ondine tout en saisissant habilement une bouchée à la vapeur de ses baguettes. Il prit le temps de savourer le met avant de répondre, profitant également de l'occasion pour peser ses paroles.
« Vos compliments me vont droit au coeur, Lulel. Et les vôtres aussi, gouverneure Shimizu. Je ne sais pas si charmant est le terme correct, mais sûr, c'est certain.

L'irrigation n'est pas un problème, Shenmen est la contrée des pluies après tout; et nous avons des puits. Nos cultures se trouvent pour la plupart entre la première et la seconde enceinte...à l'abri. C'est suffisant pour nous nourrir, et nos éclaireurs sont aussi des chasseurs capables, pour la plupart. C'est comme ça que nous subvenons à nos besoins. Je suppose que vous n'avez pas de tels soucis, plus loin au Sud, mais ici, nous ne pouvons pas nous permettre de prendre de tels risques, considérant ce qui rôde dans les ténèbres de Shenmen. »


Il se servit un gobelet de thé, observant les envoyés de Yin-Se par dessus le liquide fumant.
« Gouverneure Jing, je n'ai pas pris le temps de le faire, mais je vous remercie pour l'accord que nous avons trouvé sur les gemmes extraites de nos mines. Je suis cependant curieux de vos intentions...de vos intentions à tous d'ailleurs. Tin m'a rapporté que votre colonie était officiellement un pan du Lingshen. Que venez vous chercher sur ces terres? Qu'est ce que le Lingshen vient y chercher?

Je me pose aussi la question de ce qu'une compagnie commerciale comme les Enflammés vient faire ici? Shenmen n'est pas exactement une terre propice au commerce... »

Modifié par un utilisateur mercredi 1 juillet 2020 19:37:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
14 Pages«<121314
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET