Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<2345>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Vrock34  
#61 Envoyé le : jeudi 10 septembre 2020 11:21:10(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710




'effet de la surprise passé, la situation devint quelque peu difficile pour les prisonniers. Bien qu'en surnombre, ils manquaient cruellement d'équipement alors qu'ils avaient misé sur une rapide mise hors d'état des gardes. Leur plan était des plus incertains.

Alors que Zûr-Barghal semblait perdre son face à face, trois de ses frères et sœurs accourraient à son aide, abandonnant Murena à son propre duel. Le soldat continuait à pivoter autour du semi-fielon afin de se placer entre lui et la sortie ainsi que d'éviter de se retrouver coincé entre son adversaire et les autres qu'il entendait courir vers lui. D'un nouveau coup d'épée, il fit chanceler Zûr-Barghal. « Alors, engeance du mal ! Tu vas crever ? »



INITIATIVES

ROUND 4.

19 - Zûr-Barghal Hors de combat Doit jouer
13 - Soredamor Doit jouer

06 - Garde 3 secoué

05 - Gratiano
05 - Lorenzo
05 - Murena

02 - Garde 2


Conditions terrain : Normales.
Conditions lumière : Lumière Faible dans salle des cellules. Normales salle de garde.


  • Attaque garde 2 sur Zûr-Barghal : 1d20+5 donne [15] + 5 = 20
  • Dégâts sur Zûr-Barghal : 1d8+2 donne [2] + 2 = 4



PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar.

Modifié par un utilisateur jeudi 10 septembre 2020 12:22:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#62 Envoyé le : vendredi 11 septembre 2020 21:30:08(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Soredamor
CA 12 (C10,D12)
Ref+2 Vig+4 Vol +2
Châtiment 1/1
Invocation
NM

13 / 13

Soredamor franchit les derniers mètres qui la séparaient du garde qui ne cessait de s'acharner sur Zûr, elle eut juste le temps d'entendre ce qu'il disait à son frère, un sourire mauvais fleurit sur les lèvres de la paladine quand elle réussit à enfoncer sa dague dans la chair du garde et qu'elle tourna vicieusement la lame dans la chair molle, recouvrant sa main de sang frais. Elle prit le soin de lui répondre à la place de Zûr :

« C'est plutôt toi qui crève. Comme un chien. »

Modifié par un utilisateur vendredi 11 septembre 2020 21:40:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#63 Envoyé le : samedi 12 septembre 2020 09:00:20(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,275

Zûr-Barghal
rage berserk : 9/12
***
CA : 12 | C : 12 | D : 10
réf: +2 | vig: +4 | vol: +0

-1 / 14


Zûr-Barghal se rendit compte qu'il avait fait une erreur : sous-estimer le garde face à lui. Non seulement était-il en armure, reposé et bien nourri alors que lui-même était en haillons, épuisé et affamé, mais il s'avérait être un combattant plus aguerri qu'escompté. D'une passe habile, il entailla sévèrement le bras du tieffelin et, bien que cette nouvelle blessure semblât moins grave que la première, le choc et la perte de sang étaient en train de le précipiter doucement vers la mort. Zûr ne tenait plus debout que par un suprême effort de volonté : non, il ne tomberait pas face contre terre devant ce porc.

Bien que sa vision fût troublée et son esprit à demi-conscient, il ne rata rien de l'expression de surprise et de douleur sur le visage du garde lorsque Soredamor arriva derrière lui pour lui enfoncer profondément sa lame dans le cou. Il parvint même à exprimer sa satisfaction par un rictus sadique. Mais le secours de sa sœur ne fut pas suffisant : pour le coup, c'était ce putain de garde qui ne voulait pas crever ! Rassemblant ses forces en un suprême effort, Zûr profita que l'homme se tournait à moitié pour faire face à son agresseur et lui sauta à la gorge comme il savait si bien le faire. L'attrapant au cou à la manière d'une lionne qui saisit ses petits pour les transporter, il le mordit si fort qu'on entendit bien vite le bruit d'une nuque brisée. A bout de force, il accompagna son adversaire dans sa chute et s'écroula sur lui, inconscient.

[libre] rage contrôlée +4 FOR
[pas de placement] CQ76 -> CQ77
[simple] attaque garde #2 (tenaille Soredamor)
  • Morsure : 1d20+7+2 donne [9] + 7 + 2 = 18
  • Dommages : 1d6+9 donne [3] + 9 = 12

Modifié par un utilisateur dimanche 13 septembre 2020 11:24:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Vrock34  
#64 Envoyé le : samedi 12 septembre 2020 14:23:21(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710



el un zombie qui ne ressentait plus rien, Zûr-Barghal acheva le garde que Soredamor venait de planter vicieusement entre sa chemise de maille et la base de son casque. L'effort du barbare pour mordre l'homme déchira davantage ses plaies et il s'effondra en même temps que sa victime.

Si les cris d'alerte n'avaient pas été entendus, le début d'évasion des Salvucci ne devait plus s'ébruiter au sein de la forteresse. Toutefois, il restait un soldat aux prises avec Murena. Il avait reprit la quasi totalité de ses moyens, restant encore sous l'effet de l'impressionnante présence de Gratiano. L'homme semblait voué à accomplir sa tâche consistant à garder les criminels les plus sombres de Talingarde. Toutefois, il venait d'entendre la chute d'un nouveau corps armuré ainsi que celle d'une autre personne et devait savoir évaluer le nouveau rapport de force dans cette partie de la prison. Des cinq fugitifs, quatre se trouvaient sur leurs jambes, en possession de dagues dont il ne parvenait pas à comprendre l'origine. Aucun son de cor n'avait été entendu. Les calculs étaient aisés à réaliser, même pour un simple maton.

Seul, même en armure, ses chances de renfermer les prisonniers étaient minces et celles de survivre guère plus importantes. Regardant pitoyablement la jeune femme dont les yeux brillaient de méchanceté dans la pénombre, il laissa choir son épée et implora sur un ton qui dénotait de celui qui avait été le sien jusqu'à présent. « C'est bon ! Je vous laisse partir ! Inutile de poursuivre ce combat ! Je me rends. »

Dans la cellule voisine, l'ogre s'agita quelque peu et lança à travers les brumes qui lui emplissaient l'esprit. « Nous y voila Robert le brave ! Tu vas devenir un gentil garçon maintenant ? »



INITIATIVES

ROUND 4.

19 - Zûr-Barghal Mourant
13 - Soredamor

06 - Garde 3 secoué

05 - Gratiano Doit jouer
05 - Lorenzo Doit jouer
05 - Murena Doit jouer


Conditions terrain : Normales.
Conditions lumière : Lumière Faible dans salle des cellules. Normales salle de garde.



PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar.

Modifié par un utilisateur samedi 12 septembre 2020 14:28:07(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#65 Envoyé le : samedi 12 septembre 2020 15:42:45(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Murena
CA 14 (C14, D10)
Réf+6 Vig+2 Vol+2
Etat : menaçante

10 / 10


Murena s'approcha immédiatement du garde, pressant la lame de sa dague contre sa gorge, juste assez pour qu'il en sente le tranchant sans faire couler le sang. Elle étrécit les yeux, et siffla.
« Recule. Et retire ton armure si tu veux vivre, on en a besoin. Un faux mouvement et je repeins la cellule avec ton sang. »

Elle repoussa son épée d'un coup de pied, et lança à ses frères et soeurs.
« Zûr tiens le coup? Essayez de l'aider, et sortez l'ogre de là. Sore, si tu peux venir par ici, je t'ai trouvé une armure. »

  • Intimidation : 1D20+8 donne [9] + 8 = 17
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Vrock34  
#66 Envoyé le : samedi 12 septembre 2020 18:24:10(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710



e garde obtempéra sans chercher à biaiser. Les paroles de la jeunes femmes laissaient entrevoir un espoir de vie. Peut-être allait-elle l'enfermé ici. Il commença à défaire les lanières de son armure. Ces mêmes paroles firent un heureux. Non loin, l'ogre sautilla en sifflant.

« Oui ! Emmenez moi avec vous les gars ! Je me rendrai utile, pas de problème. Pour une fois qu'il y a des gens qui n'attendent pas de se faire cramer dehors ! »



PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar.

Modifié par un utilisateur samedi 12 septembre 2020 18:25:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline UrShulgi  
#67 Envoyé le : dimanche 13 septembre 2020 15:36:00(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Gratiano
JdS +2, +4, +6
CA : 12
Channel evil : 5/5
Com. undead : 4/5
Hell's cor : 8/8

08 / 08


Zür semblait salement mal en point, au moment même où le dernier soldat se rendait. Ne souhaitant pas dépenser sa précieuse énergie divine pour peu, il fit d'une pierre deux coups en regardant leur "prisonnier".

« Sage décision. Dis-nous tout ce que tu peux nous dire sur ici, vos patrouilles, qui dirige, si il y a de la magie quelque part, quand êtes-vous relayé, tout, et vite. Je vais placer une marque sur toi et prendre mon dû, tout en relevant mon frère tombé au combat. Si tu as menti et que je m'en rends compte, ou si je meurs d'ici demain, tu mourras aussi, ton âme offerte aux enfers pour l'éternité. Mais si tu dis vrai, alors je la relâcherai. Qu'il en soit ainsi. »

Mettant sa paume en évidence, le symbole d'Asmodeus se mit à luire d'un rouge puissant, tandis que le soldat pouvait sentir la blessure, légère, en lui, et Zür, sortir de sa torpeur.

« Voilà qui est fait, ainsi soit-il. » dit-il, sourire aux lèvres face au garde. Il se tourna pour observer brièvement Zür reprendre ses esprits.

« Et pendant que tu nous racontes tout ça, à mon frère et à moi, vous, ne perdez pas de temps.
Teigne, libère l'ogre.
Terreur, habille toi, puis rejoins-nous.
Brutal, sors une potion du mouchoir et bois. Ensuite Teigne et toi, prenez les deux autres armures, et donnez une arme à l'ogre si besoin. Sortez tout ce qui se transporte facilement du mouchoir, et récupérez les clés. Ensuite on attachera ce monsieur juste assez longtemps pour nous enfuir sans qu'il ne cause d'ennuis. »
dit-il, récupérant un gourdin en passant par sécurité.

Le maton s'était délesté de son armure au profit des prisonniers dont il avait eu la garde. Lorsque Gratiano lui exposa le deal et commença les questions, il regarda les divers visages patibulaires qui l'entouraient et fit un signe affirmatif de la tête. « Oui, je ferai ce que vous demandez. » Les menaces semblaient avoir un effet sur le soldat qui, de toutes évidences, ne connaissait rien aux affaires divines. Par contre, il avait bien ressenti l'onde de douleur qui avait accompagné l'ouverture d'une plaie alors que le demi-démon le pointait de sa main. Il commença à déballer ses réponses. « Le directeur de Branderscar, c'est Mathias Richter. Mais, il ne sort pas souvent de sa tour et préfère laisser la gestion de la prison au sergent. De la magie ? Je ne pense pas. Il y a une patrouille sur le mur d'enceinte et des gardes au niveau de la barbacane. Normalement, les nuits sont plutôt calmes. On est relevé toutes les huit heures. J'ai commencé mon tour il y a trois heures. Ils vous en reste cinq. »

Gratiano tentait de profiter de chaque seconde pour arracher le maximum d'informations. « Ce Richter, c'est quoi ou qui ? Un humain ? Un grand guerrier ? Un magicien ? Un prêtre de Mitra ? À quoi il ressemble ? Il a des gardes du corps ? C'est des patrouilles et des groupes de garde de combien ? On a vu des chiens, ils accompagnent les patrouilles dehors ? Y en a combien ? Est-ce que vous avez d'autres moyens que le cor pour donner l'alerte ? Est-ce que vous avez des mots de passe ou des phrases type pour quelque chose ? Et le sergent... y a d'autres sergents ?  »

Croulant sous la nouvelle vague de questions, le soldat tenta d'y répondre au mieux. Il semblait sincère et sûr que sa vie lui serait épargnée. « C'est un noble. Il est pas bien motivé par ce poste, mais ça doit lui rapporter quelque chose. Plus rien à voir avec ce que c'était du temps du Capitaine Callidan, à ce qu'on m'a dit ! Non, ya qu'un seul sergent ! Blackerly. Oui, c'est lui le véritable boss ici. L'autre, c'est pour la galerie. » Plus rassuré par la discussion, le garde se détendait quelque peu, devenant presque affable. « C'est plus un gars pour les livres, c'est sûr ! Magicien, je ne sais pas vraiment. C'est un humain, oui. Il n'est plus tout jeune et porte un cache sur un œil. Non, pas de gardes personnels. On est pas très nombreux ici. Faut dire, les prisonniers passent par petits groupes et ne restent que quelques jours avant... » Le dénommé Robert s'interrompit avant de lâcher une image qui aurait pu fâcher les prisonniers. Ce n'était certainement pas le meilleur moment pour les fâcher davantage. Puis, il changea de sujet et expliqua les bases de la sécurité.

« Nous ne sommes pas plus d'une quinzaine d'hommes et la vigilance se perd un peu. La preuve, ce foutu Gareth n'a même pas réussi à souffler dans son p'tain de cor. Il avait un coup dans le nez. Il n'y a que trois clébards. Un à la guérite de l'entrée et deux qui ne pensent qu'à bouffer dans leur chenil. Ils ne servent qu'en cas d'alerte. Enfin je crois, vu que j'ai jamais connu d'alerte. Sur le mur, la patrouille est faite de deux gars. Des codes, non. A part avec les cors. »

Intéressée par les révélations du garde, Soredamor s'était approchée et y alla de ses propres questions. « Y a des archers ? Combien ? Où sont positionnés les gars avec les cors ? »




Le garde passa de l'homme à la femme et obtempéra avec la même ardeur. « Oui, on a tous des arcs. Il y a des cors de partout, dans presque chaque salle importante. »



Gratiano exprima les dernières interrogations qu'il avait en tête. « Y a t'il autre chose que des soldats ? Est-ce qu'ils ont des bateaux ? »




Presque amusé, si la situation avait été plus anodine, le soldat secoua la tête en répondant. « A part les soldats, il y a deux serviteurs, ils s'occupent des repas et du ménage. Non, pas même une barque. Faut dire que les eaux sont inaccessibles et qu'on est pas vraiment des marins. On se ferait plus tuer qu'autre chose en y allant. » La dernière image en disait long sur ce qui guettait le naïf soldat.

  • Channel Evil (soins Zür + dégâts et Shacken sous Volonté pour le garde DD15 : 1d4 donne [2] = 2
  • Bluff : 1d20+12 donne [12] + 12 = 24
  • sent la motive : 1d20 donne [8] = 8

Modifié par un modérateur mardi 15 septembre 2020 10:23:47(UTC)  | Raison: Non indiquée

Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Online Boadicee  
#68 Envoyé le : mardi 15 septembre 2020 13:55:03(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Murena
CA 14 (C14, D10)
Réf+6 Vig+2 Vol+2
Etat : menaçante

10 / 10


Tandis que son frère interrogeait leur prisonnier, Murena ne se le fit pas dire deux fois. Elle repassa sa dague à sa ceinture, regrettant l'absence de fourreau de poignet, et se pencha sur les cadavres des deux gardes restant, leur tranchant la gorge au passage. On était jamais trop prudente...

Récupérant les trousseaux de clé, elle s''approcha de la cellule de l'ogre, libérant la créature en quelques minutes, et s'écarta en lui ouvrant la porte avec un semblant de révérence.
« Voici! On essaye d'être discrets pour l'instant, alors suis le mouvement, on va tenter de pas se faire repérer. Si les choses tournent au vinaigre, on compte sur toi pour mettre la main à la pâte. Tu veux une épée? On a pas l'usage des trois qu'on a. »

Une fois l'ogre sorti de sa cellule, elle entrepris d'enfiler une des chemise de mailles récupérée sur l'un des cadavre.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Vrock34  
#69 Envoyé le : mardi 15 septembre 2020 17:09:36(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710





uand Murena s'approcha et lui ouvrit la porte de sa cage, l'ogre s'émerveilla. Puis, il la rassura aussitôt.

« Pas de problème ! Comme vous, je veux bien mettre les voiles de ce trou ! J'y ai assez végété. Chuis pas des plus discrets, mais je vais faire de mon mieux. » Il s'étira quelques fois puis s'approcha du garde qui était interrogé. « Hein Robert ? T'en pense quoi ? Je suis libre ou je mérite pas ? Et toi, tu as bien tout craché à mes amis ? » Il se dirigea vers le corps sans vie que les prisonniers venaient de dépouiller de son armure, armes et autres affaires. Il l'attrapa par une jambe alors que d'un pied il lui écrasa l'autre puis, après une seconde, il tira d'un coup sec et arracha brusquement le membre jusque en haut du fémur dans un craquement sinistre et écœurant. Robert regarda stupéfait alors que l'ogre lui lança. « C'est que j'ai une grosse dalle depuis tout ce temps et j'ai fondu. J'ai besoin de refaire du muscle ! Tu penses comme moi, non ? Ton pote Kevin, il aura plus besoin de son jarret ! » Sur ce, il commença à mordre dans le cuissot dégoulinant tout en allant dans la salle des gardes pour attendre la suite des opérations. Il fit un signe respectueux à Gareth qui gisait au sol.


PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar. Dessin de Branderscar

Modifié par un utilisateur mardi 15 septembre 2020 23:02:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#70 Envoyé le : mardi 15 septembre 2020 21:10:32(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Soredamor
CA 12 (C10,D12)
Ref+2 Vig+4 Vol +2
Châtiment 1/1
Invocation
NM

13 / 13

Soredamor avait maintenant un petit sourire satisfait, finalement ils s'en étaient plutôt bien tirés, ça avait été juste mais ils s'en étaient plutôt bien tirés. Zûr était même de nouveau debout et pissait moins le sang.

Elle s'approcha de Muréna qui lui désignait l'armure qu'était en train d'enlever le garde. Elle fit un grand sourire au soldat comme pour le remercier et commença à l'enfiler en écoutant Grazzie l'interroger. Elle intervint une fois mais son frère menait l’interrogatoire de façon efficace.
Terreur ? Ca lui plaisait bien.
Devant l'enthousiasme du garde à répondre, elle aurait presque eu des scrupules sachant le sort qui lui était réservé. Presque. Autant que lui aurait eu des scrupules en l'amenant au bûcher.

Quand elle eut terminé d'enfiler l'armure, elle se tourna vers Renzo :

« Tu peux faire partir l'odeur et la crasse, Renzo ? »

Elle eut à peine le temps de terminer sa phrase que sa bouche se tordit d'un léger dégoût lorsque l'Ogre arracha la jambe d'un garde. Il devait avoir faim.

Elle l'interrompit alors qu'il se dirigeait vers la salle des garde : « Hé, l'Ogre ! Bienvenue à bord et c'est quoi ton nom au fait ? »



Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Guigui  
#71 Envoyé le : mercredi 16 septembre 2020 00:02:13(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,275

Zûr-Barghal
rage berserk : 9/12
***
CA : 12 | C : 12 | D : 10
réf: +2 | vig: +4 | vol: +0

1 / 14


Lorsque Zûr-Barghal émergea de son sommeil sans rêve, il s'aperçut qu'il avait été traîné dans leurs cellules. Il se sentait faible, vaguement nauséeux, mais ses blessures ne saignaient plus. Il passa machinalement la main sur son abdomen, là où le coup d'épée du garde avait laissé une large entaille. Heureusement, ses muscles abdominaux avaient servi de bouclier de chair, de sorte que ses organes n'avaient pas été atteints.

Il releva lentement son double mètre, tandis que Gratiano procédait à l'interrogatoire du dernier garde (qui, apparemment, s'était rendu) tout en distribuant ses ordres. « "Brutal" ? Sérieusement ? » Protesta-t-il mollement. Mais il était trop mal en point pour chercher querelle à son frère, d'autant que sa "suggestion" avait du sens : si jamais ce mouchoir magique contenait des potions... Il ne pouvait de toute façon pas se battre dans cet état, et il était hors de question qu'il soit un boulet pour les autres.

Avisant le mouchoir qui était resté au sol près de leurs chaînes, il le prit en main et focalisa sa volonté sur la broderie en forme de fiole, en essayant de faire comme ses sœurs avant lui... Sans savoir aucunement s'il y parviendrait.

  • Yabon les soins : 1d8+1 donne [8] + 1 = 9

Modifié par un utilisateur mercredi 16 septembre 2020 14:49:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline vaidaick  
#72 Envoyé le : mercredi 16 septembre 2020 03:52:32(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,463

Lorenzo
CA : 16 (C12, D14)
REF +2 VIG +1 VOL +3

8 / 8

ARCANE RESERVOIR : 2/4
SPELLS 1 : 3/3

Lorenzo regarda son frère opérer. Sa magie comme sa personnalité étaient fortes, et mis à part rester à ses côtés, plus comme soutien que comme réelle aide, il n'eut pas grand chose à faire.

« Bien sûr Amor ! » Tandis que les plus guerriers d'entre eux récupéraient armes et armures, il incanta, et un petit tourbillon de vent vint petit à petit les nettoyer tour à tour, ôtant crasse et odeurs nauséabondes. « Avant que tu boives je vais regarder ce que c'est Zûr. » lui dit-il. Arrêtant un instant le courant d'air, il incanta de nouveau et ses yeux se mirent à luire d'une lueur bleutée, tentant de percer les secrets de la fiole, avant de reprendre le nettoyage de la fratrie.

  • Art de la magie - identification de la fiole (elven magic) : 1d20+8+2 donne [12] + 8 + 2 = 22

Modifié par un utilisateur mercredi 16 septembre 2020 03:57:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Vrock34  
#73 Envoyé le : mercredi 16 septembre 2020 12:31:40(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710



présent, le groupe était formé de six personnes, les cinq Salvucci auxquels s'était rajouté l'ogre. Toutefois, ils n'avaient pas encore vraiment échangé pendant les vingt-quatre dernières heures et restaient de parfaits inconnus. Si l'ogre avait probablement dû entendre les noms de ses camarades de cavale, ceux-ci ne connaissaient pas le siens. Soredamor entama la discussion.

« Content de vous connaitre ! Je m'appelle Rouscaille ! J'imagine que mes parents ont voulu me punir de beugler à toutes les heures. » Pour quelqu'un qui venait de passer du temps en prison, cet ogre avait l'air joyeux et prenait cet évasion comme un jeu. En attendant la suite, il poursuivait goulument son déjeuné, faisant craquer les os sous ses dents de carnivore.

De son coté, Zûr-Barghal s'essaya à bricoler le voile dans l'espoir d'en extraire une fiole. Il advint exactement ce qu'il attendait. Le barbare ne savait pas ce qu'étaient les effets de ce breuvage, mais il comptait bien le découvrir au plus vite. Lorenzo le rassura et confirma que le liquide pouvait résorber ses plaies, tout au moins en partie.

Le mage avait utilisé sa magie pour faire disparaitre les souillures, tant matérielles qu'olfactives, sur ses frères et sœurs. Lorsqu'il en fit de même pour l'ogre, il s'aperçut que certaines senteurs musquées persistaient.

PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar. Dessin de Branderscar

Modifié par un utilisateur mercredi 16 septembre 2020 12:36:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#74 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 15:15:07(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,275

Zûr-Barghal
rage berserk : 9/12
***
CA : 18 | C : 12 | D : 16
réf: +2 | vig: +4 | vol: +0

10 / 14


Rassuré par les paroles de Renzo, Zûr-Barghal but la potion qu'il avait sorti du mouchoir et, immédiatement, sentit une douce chaleur parcourir son corps et d'attarder sur ses blessures, refermant presque complètement l'entaille sur son bras et diminuant très nettement celle qui zébrait son abdomen. Ragaillardi et porté par un nouvel espoir (puisque la première partie de leur plan s'était, somme toute, plutôt bien passée malgré qu'il ait failli y perdre la vie), il se releva d'un bond et se mit en quête de quelque équipement en vue de faciliter leur sortie prochaine.

Traînant et déplaçant les corps sans ménagement, il dépouilla le plus grand des gardes de sa chemise de mailles en le manipulant comme s'il se fût agi d'un pantin désarticulé. Elle était, malgré tout, trop petite pour sa carrure, mais il parvint à l'enfiler en desserrant au maximum les cordelettes de cuir. Une épée, un bouclier, un arc et un carquois de flèches complétèrent rapidement sa tenue.

« Là ! Maintenant on va pouvoir commencer à discuter avec ces fils de chèvres, » gronda-t-il d'une voix sinistre.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Online Boadicee  
#75 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 17:46:36(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Murena
CA 14 (C14, D10)
Réf+6 Vig+2 Vol+2
Etat : tendue

10 / 10


Murena elle aussi vérifiait son matériel. Dague, chemise de maille...elle avait l'essentiel. Malgré une fraicheur renouvellée grâce à la magie de son frère, elle luttait tout de même pour conserver tout son sang froid. Cette sensation d'être dans une peau qui n'était pas la sienne avait beau être familière, elle n'en demeurait pas moins révoltante. Il fallait qu'elle retrouve son matériel.

Mais pour l'instant, l'heure était à la survie. Puisqu'elle avait ce qu'il fallait...Zûr n'avait pas tords, la discrétion n'allait pas être facile et puisqu'il s'était porté volontaire pour gérer un otage...du tranchant de la dague, elle découpa quelques grossières bandes de tissu dans le tabard d'un des gardes mort, et s'approcha de leur otage.
« Bon. Merci de ta coopération, l'ami. On part en ballade, et tu nous accompagnes. Tiens toi tranquille, et on te relâche aux portes du Fort. On est de bonne humeur, et c'est une bonne chose pour toi. Ne nous donne pas de raison à cette humeur de changer et personne n'aura de problème. Compris? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Vrock34  
#76 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 19:57:04(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710




oujours aussi amusé de la situation qui avait vu les rôles s'inverser au sein de la forteresse, Rouscaille s'approcha du garde à qui il précisa, en agitant le reste de la jambe de son ancien compère.

« Oui, ne les oblige pas à m'autoriser à te gouter ! Si tu restes bien peinard, tu peux survivre à cette soirée. Et dans trente ans, avec la femme qui aura accepté de te reproduire, vous pourrez évoquer cette grande évasion et dire fièrement à votre rejeton : Tu sais fiston, j'y étais ! » L'ogre pouffa, visiblement content de son humour tribal.

Le garde était blême. Il hocha la tête sans dire un mot alors que la jeune femme le bâillonnait et lui entravait les mains. Il semblait résigné à suivre le groupe de malfaiteurs.


PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar. Dessin de Branderscar

Modifié par un utilisateur jeudi 17 septembre 2020 20:16:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Lyana  
#77 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 21:02:31(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,486

Soredamor
CA 12 (C10,D12)
Ref+2 Vig+4 Vol +2
Châtiment 1/1
Invocation
NM

13 / 13

Soredamor haussa un sourcil alors que Murena bâillonnait le garde, prendre un otage n'était pas prévu et elle n'était pas persuadée que ce soit une bonne idée. Elle le regarda un instant puis se tourna vers sa sœur.

« Au moindre pas de travers, tu le butes, il est hors de question qu'il nous gêne. » Et s'il nous gêne, je me souviendrai d'où vient cette idée.
Elle ne prononça pas sa dernière pensée à haute voix mais la menace était pourtant bien réelle dans son esprit.

Saisissant l'épée longue encore sur le sol, elle ajusta la prise de sa main sur la garde avant de s'avancer vers la salle des gardes, interpellant sa fratrie et l'ogre :
« Vous êtes prêt ? On a une évasion à réussir. »
Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline UrShulgi  
#78 Envoyé le : samedi 19 septembre 2020 09:19:00(UTC)
UrShulgi
Rang : Habitué
Inscrit le : 14/03/2012(UTC)
Messages : 5,518

Gratiano
JdS +2, +4, +6
CA : 12
Channel evil : 5/5
Com. undead : 4/5
Hell's cor : 8/8

08 / 08



L'homm était coopératif, une aubaine pour eux. Tandis que les idées tendaient de s'imposer sur d'autres en lui, il fut interrompu par Rouscaille. Gratiano était probablement le plus habitué d'entre eux à voir des cadavres ou des choses étranges, mais il n'était pas prêt à voir boucherie si aisée. L'ogre séparait les membres des hommes comme eux arrachaient les cuisses d'une volaille à table.

Ils s'isolèrent un peu.
« L'otage est à double tranchant. Si à un moment il essaye de s'enfuir, il nous mettra dans la merde, car ça veut dire au moins une personne pour lui courir après ou, en attendant, le surveiller.
Je vous suivrai sur la méthode pour s'enfuir. Vous avez, pour la plupart, beaucoup plus l'habitude des rues, ruelles, et des lieux dont il faut s'exfiltrer ou s'approcher furtivement. Mais ... comme le dit Zur, je doute qu'on reste discret avec tout ce metal et six à sept silhouettes, dont une massive. Ça veut dire que nous avons deux options réelles. Tentez d'être le plus discret possible, puis courir/aviser. Tuer le maximum de gardes discrètement, puis courir/aviser.

On a quelques heures devant nous. Voici une autre option. Je ne dis pas qu'on doit la suivre, mais peut-être vous, aguerris, avez un avis là dessus.
On laisse l'ogre buter ce pleutre. On descend, et on vide les lieux. Les murs semblent épais, malgré tous les cris énergiques, personne n'est venu. On a donc peut-être une belle opportunité d'épurer leurs rangs et de limiter les risques post alerte. Ensuite, dans les cuisines, on récupère un otage. Un qui devrait être plus docile et moins violent que le garde. Et qui devrait également être plus précieux à leurs yeux puisqu'on aurait là un innocent et non quelqu'un ayant prêté serment de défendre.

Je crains que nous n'ayons un problème à l'extérieur pour rester discret. Je ne sais pas si vous l'avez senti aussi, mais le ... il ... malgré les efforts de Lorenzo, il a une odeur bien présente. Et dehors, il y a des chiens. On pourrait nettoyer ce bâtiment, puis longer à l'intérieur l'un des murs, tour par tour, jusqu'à sortir.
Quoi qu'il en soit, je vous suivrai. »


Qui sème le vent ... est déjà d'un bon niveau.
Online Boadicee  
#79 Envoyé le : samedi 19 septembre 2020 14:40:26(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,735

Murena
CA 14 (C14, D10)
Réf+6 Vig+2 Vol+2
Etat : tendue

10 / 10


Murena fit la moue, incertaine.
« Intéressante idée, avec l'inconvénient que plus nous passons de temps dans ces murs, plus les risques d'être découverts augmente. Comme tu l'as dit, ce groupe n'est pas exactement un modèle de discrétion. Le problème est que même avec l'avantage de la surprise, chaque combat est un risque considérable: affronter les gardes ici à prouvé qu'il ne fallait pas grand chose pour que les choses dégénèrent, et nous n'avons pas de moyen de soigner d'autres blessés. »

Elle fit jouer ses épaules, et s'approcha des escaliers.
« Je prends la tête, je pense que je suis la plus discrète. »

A pas de loup, elle descendit les premières marches, dague au clair, l'oeil aux aguets pour essayer de repérer la présence d'éventuels gardes...

  • Discrétion : 1D20+8 donne [2] + 8 = 10
  • Perception : 1D20+4 donne [20] + 4 = 24

Modifié par un utilisateur samedi 19 septembre 2020 14:41:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Vrock34  
#80 Envoyé le : samedi 19 septembre 2020 21:19:02(UTC)
Vrock34
Rang : Habitué
Inscrit le : 07/03/2012(UTC)
Messages : 9,498
J-2
11 Arodus 4710


ouscaille était pour sûr une masse de muscles, même en si piteux état. Bien nourri, il devait posséder une plus grande force physique. De plus, les mutins avaient remarqué qu'il portait les stigmates de son séjour prolongé dans les geôles de Branderscar. Il possédait des blessures à divers endroits, résultat des mauvais traitements reçus, ainsi que d'étranges cicatrices dans son dos. Rien d'étonnant à ce qu'il laisse libre cours à ses envies de vengeance à l'égard de ceux qui en étaient la cause.

Même en dessous de ses possibilités, il restait un adversaire formidable, ou un allié, selon le camps dans lequel on se trouvait. Son aide devrait permettre de faciliter les prochaines rencontres avec les gardes restants. Il laissa choir la botte qui lui restait en main, seul vestige de ce qui fut la jambe de celui qui avait été Kevin. Il démonta un des pieds de la table de la salle des gardes pour s'en servir de masse. « C'est bon pour moi, je suis paré ! »

A la suite de Murena, le groupe se rapprocha des escaliers et commença à les descendre lentement. Chacun était à l'écoute, prêt à réagir au moindre bruit suspect. La jeune femme se porta quelques mètres en avant afin de ne pas subir les maladresses de ses compagnons moins dextres. Derrière elle venaient le soldat, bâillonné, menotté, les yeux bandés et tenu dans son dos par Zûr-Barghal qui le guidait. A coté du semi-démon se tenait Soredamor. Rouscaille les suivait puis Gratiano et Lorenzo. Murena franchit la dernière marche et approcha doucement de la porte qui donnait sur le corridor et l'entrouvrit. Si Robert n'avait pas menti, elle devait trouver deux gardes en faction près de la porte d'entrée du bâtiment principal. Les deux hommes se trouvaient bien là, en grande discussion. Après avoir fait crisser légèrement sa dague contre la chemise de maille, elle fit un arrêt mais, ne percevant aucune réaction de la part des gardes, elle poursuivit son observation du couloir. Toujours selon Robert, la porte de droite donnait sur une sorte de mess alors que celles de gauche ouvraient, l'une sur les quartiers du sergent, l'autre sur l'armurerie. Murena nota qu'un des gardes semblait quelque peu agité. Il avait des mouvements légèrement exubérants et sa voix mal maitrisée portait plus loin que celle de son compère.

« P'tain, ce foutu sergent nous à plumer en moins d'deux ! »
« Ça t'apprendra Ed ! T'as qu'à plus y aller ou mieux jouer ! »

« Ta gueule Jack ! Toute façon, ça chang'rait rien ! Blackerly, j'parie qu'il triche ! Mais com' c'est lui l'chef, on peut pas vraiment s'plaindre. »
« Ils en sont où ? »

« Ben, il finit de les vider de leur solde. »

Les deux hommes ne paraissaient pas avoir pris conscience d'une présence qui les observait à une vingtaine de mètres d'eux. Tout comme ils n'avaient aucune idée de la scène macabre qui se tenait à l'étage alors qu'ils pensaient monter une garde sans faille...



  • Perc : 2d20 donne [23] = 23
  • Autre : 2d4 donne [4] = 4



PJ. PNJ. Talingarde et sa carte. BM Banderscar. Dessin de Branderscar

Modifié par un utilisateur samedi 19 septembre 2020 21:51:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages«<2345>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET