Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

2 Pages12>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Online Septimus  
#1 Envoyé le : lundi 7 septembre 2020 17:47:14(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Une fois l'identification de l'artefact et des objets récupérés sur les cadavres finis, Cassandre, Silvus, Sir Wolfram et Barthollomé décident de plier bagage et de rentrer à Salcasfjord pour faire le point avec le Roi Aaron en attendant le retour d'Odor et Drachebedienst. Sir Wolfram lance le sort de téléportation pour apparaître dans la salle prévue à cet effet dans le château du Roi. Il y a toujours plusieurs gardes en faction qui sont contents de vous revoir entier. Leur mine se déconfit rapidement quand ils comprennent que le problème n'est pas encore résolu. Vous vous dirigez dans le salon dont vous êtes parti une paire d'heure plus tôt et vous y êtes rejoints par le Roi Aaron et son chambellan, le vieil elfe Issifis. Le Roi et l'elfe ont appris le décès de la Matriarche naine et ils en sont très affectés car cela fait des années qu'ils travaillaient ensemble, avec vous, pour faire du Royaume un royaume prospère et libre dans la dangereuse région où vous habitez. À peine avez-vous le temps de commencer le débriefing avec le Roi qu'une corne d'alarme sonne.

Puis une autre.

Puis encore une autre.

Cela ne peut vouloir dire qu'une chose : Salcasfjord est attaquée par une armée !
Annonce
Online Dermenore  
#2 Envoyé le : lundi 7 septembre 2020 19:19:05(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Sir Brarich Wolfram

77 / 83


Après avoir utilisé une de ses perles de thaumaturgie pour regagner son sort de téléportation, ainsi qu'un de ceux d’invisibilité, Wolfram a ramené tout le monde au palais. Entendre l'alarme lui fait pousser une grimace.

- Je vais me rendre aux remparts, dit-il. Peut être ma magie sera-elle requise pour obtenir plus d'information sur nos assaillants.

Sort temporaire actif :

Modifié par un utilisateur mardi 8 septembre 2020 00:38:30(UTC)  | Raison: Ajout des sorts temporaire actifs.

Online Septimus  
#3 Envoyé le : mardi 8 septembre 2020 18:05:52(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Le petit groupe sort en courant de la pièce pour gagner le chemin de ronde du château. Celui est stratégiquement placé, avec un point de vue unique sur la valée en contrebas de la falaise, permettant une vue sur l'est à des kilomètres. Si le côté ouest est moins pratiquable, car donnant sur les contreforts du massifs volcaniques, la tour de guet s'élève tout de même à une cinquantaine de mètres au-dessus de la frondaison des plus proches arbres de la forêt.
Il ne vous faut qu'une petite minute pour arriver en haut, mais déjà les soldats du royaume se préparent. Quand vous arrivez sur le chemin de guet, vous sentez que quelque chose de grave est en train de se passer lors que vous croisez le regard du premier soldat sur le chemin : vous le voyez terrifié et seule la vue du Roi lui permet de rester debout et droit à son poste. Il bafouille un peu, mais parvient à donner son rapport en pointant vers le nord-est, un peu au delà de la muraille nord, le long du fleuve qui, venant de l'ouest, tourne vers le nord à la sortie de la ville.

« Ils... Ils... Ils sont apparus d'un coup. Le temps qu'on se frotte les yeux, ils était des dizaines. Il en arrive encore. Un gros monstre, plus grand qu'un géant est rentré dans l'eau du fleuve. Un énorme ver, de la taille d'un dragon, est sorti en second et est parti dans la forêt. Un énorme insecte, gros comme une maison est ensuite sorti pour creuser sous la terre. Depuis, c'est des hommes-bêtes qui sortent... avec beaucoup de chevaliers de la mort. C'est... c'est ... des Rongemals votre Majesté. »

Vous regardez dans la direction est en effet vous pouvez discerner, à environ 500 mètres de vous, environ 100 mètres derrière la muraille nord, à l'ouest du fleuve, une armée de sauvages et de mutants bestiaux. Vous savez que c'est des hommes-bêtes, des raclures qui forment la chair à cannon des armées Rongemals, du moins d'après la légende car si vous en avez vu, c'est surtout dans le cadre de bande de brigands attaquant et mangeant les infortunés qui passent près d'eux sans être suffisamment protégés. Les chevaliers de la mort, au contraire, forment l'élite des troupes de chocs des Rongemals. Ce sont souvent des monstruosités entre la vie et la mort, engoncés dans des harnois noirs, mais avec une maitrise des armes souvent bien supérieur au soldat de rang, et même de l'officier. Ils valent généralement 1 pour 1 la chevalerie de l'Empire. Vous ne voyez pas de trace des grosses créatures que le soldat a mentionné, mais cela ne veut rien dire : les Rongemals sont connus pour leurs expériences contre-nature et sont souvent entourés de monstres parfois uniques. À cette distance, il n'est pas évident de voir plus de détails, mais il semble qu'il y a une sorte de portail ouvert dont sortent encore de nombreuses troupes. Comme vous essayez de deviner ce qui se passe, une immense figure de forme humanoïde sort du portail, de peut-être 10 mètres de haut, dépassant même la hauteur de la muraille nord.

Et encore des hommes-bêtes qui sortent du portail en hurlant.

Dans la cité basse, où vivent la plupart des gens du peuple, des marchants, des artisans, le son du cor d'alarme se répète : la ville se prépare au combat.

Les Rongemals sont des sortes d'homme rat, de taille M. Ils sont quasiment invulnérables mais extrêmement peu en nombre. Ils restent généralement dans leur marais loin à l'est. En bataille, ils utilisent surtout des proxis pour se battre à leur place : morts-vivants, mutants qu'ils font se reproduire en nombre, monstruosités fabriquées par la magie ou l'alchimie, etc.
Online Dermenore  
#4 Envoyé le : mercredi 9 septembre 2020 03:04:50(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Sir Brarich Wolfram

77 / 83


Wolfram grimace en entendant le nom de Rongemals. Il aurait bien aimé que Drachebedienstet soit présent. L’absence du paladin risque de se sentir sur le moral des défenseurs.

Il fait signe à un serviteur de la maison royal.

- Nous avons ramené beaucoup de butin de notre expédition, dit-il. Il est en vrac à la salle du conseil. Rassemble trois ou quatre autres serviteurs et apporte ça au quartier-maître de la garnison du château. Dis-lui de distribuer ces objets parmi les soldats et chevalier. Uniquement à des personnes de confiances et en notant bien à qu’il donne chaque objet. Nous reprendrons tous une fois la menace passée. Ces choses valent beaucoup d’argent.

Ceci fait, il prends quelques secondes pour réfléchir, puis incante un de ces sorts, faisant apparaitre quasiment une vingtaine de petit œil de la taille d’une pomme.

- Un tiers évaluent le nombre d’ennemi. Un tiers cherchent ceux ce qui se cache. Un tiers cherche leurs chefs. Revenez quand vous avez quelque chose, leur ordonne-t-il de façon extrêmement concise, ces construct ne pouvant retenir pas plus de vingt-cinq mots.

Tandis que les yeux se dispersent, Wolfram saisis mon livre de sort et commence à le feuilleter.

- Il va me falloir quinze minutes pour préparer quelques sorts d’évocation et être ainsi utile au combat. Cela laissera au moins le temps aux yeux de trouver des informations utiles. Sinon, je suggère que nous nous tenions en réserve et intervenions là où les troupes seront en difficulté. Sauf si mes yeux repèrent un chef ennemi que nous pourrions éliminer préventivement.


Sort temporaire actif :


Offline Duck_Gauthier  
#5 Envoyé le : mercredi 9 septembre 2020 10:55:01(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,385
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Silvus, le Chante-brise
CA : 32/(s)27/(c) 20
form ani : 6/9
coup tonn. : 12/12
arc elec. : 12/12
seign. tempête : 18/18

185 / 185




Le druide se passa la main sur le menton.

« C'est en effet un nombre incroyable que nous avons face à nous... Je devrait être capable de canaliser suffisamment de puissance pour répandre un peu de chaos parmi eux mais ces quinze minutes me seraient tout aussi profitable. Sir Wolfram, votre avis ? Un petit cyclone ou une tempête vengeresse pour commencer et les retarder ?
Ou bien je me rapproche et je fait se lever les vents de manière durable ? »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline brorne  
#6 Envoyé le : mercredi 9 septembre 2020 18:52:49(UTC)
brorne
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/03/2020(UTC)
Messages : 0
Localisation : ardeche

Barthollomé Schéol



Barthollomé regarde la masse d'un air indéchiffrable.
Les deux lanceurs de sorts parlent de tactiques magiques et cela le gonfle au plus haut point ... par contre les 15 minutes demandés lui font lever un sourcil.

"Sinon je saute dans le tas et je frappe tous ce qui passe ... je devrais tenir vos minutes nécessaires.


En prononçant ces mots , barthollomé regarde la masse grouillante d'un air dément.... La folie des abysses n'est pas très loin.
Online Septimus  
#7 Envoyé le : jeudi 10 septembre 2020 16:30:04(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Alors que Sir Wolfram et Silvus commencent à voir quels sorts pourraient être utiles, les yeux partent en mission. Le Roi Aaron ne perd pas de temps. Des années à combattre des géants, des firmirs et autres joyeusetés dans les Monts du Volcan l'ont entraîné à réagir au quart de tour.

« Gardes, sonnez le tocsin général : tous les adultes valides et en état de se battre doivent être prêts à vendre chèrement leur peau. Les Rongemals sont de puissants utilisateurs de la magie, il faut donc s'attendre à des coups fourrés. Que tout le monde soit sur le qui-vive. Issifis ! Je veux un rapport de la situation à la Porte Nord dans la minute. Envoyez des messagers à cheval aux autres portes pour garder l'effectif entier mobilisé. La moitié des défenses des autres portent doivent être prêts à partir défendre le porte nord si le tocsin sonne trois fois.
Sir Wolfram, Silvus, Barthollomé, Cassandre, je vous fait confiance pour agir au mieux dans la situation présente. Je vais me rendre à la Porte Nord pour la défendre avec les gardes. Je vous demande d'essayer de vous occupez des menaces précises : soit les grosses créatures qui sont sorties du portail, soit leur éventuels chefs s'ils ne sont pas à portée de la porte nord. Je ne sais pas si on aura le temps de faire un plan plus précis, mais mon petit doigt me dit que non. »


Ceci dit, il active sa robe et d'immenses ailes de papillon apparaissent. Il en profitent ensuite pour lancer plusieurs sorts de protection en attendant le rapport d'Issifis qui est en trance et des yeux de Sir Wolfram. Issifis casse sa trance.
« La Porte Nord tient encore. En fait, les hommes-bêtes sont les seuls à s'être avancés jusqu'à celle-ci. Les Guerriers de la Mort sont repassés par le portail avant que celui-ci ne se ferme. Il reste juste une douzaine d'entre eux, entourant un énorme géant en armure. Par contre, on dirait qu'il y a une sorte de créature du feu, de la taille d'un ogre, à côté de celle-ci. Je ne sais pas trop ce que c'est. C'est étrange comme stratégie : leur troupe de chocs ne sont pas restées sur place. C'est soit un piège ou juste une sorte d'embuscade. Il y a quelques centaines d'hommes-bêtes mais si n'y a que ça, on devrait pas avoir de mal à les repousser. Le problème serait donc les grosses créatures sorties. »
« Compris. Je vais à la Porte Nord. Issifis, reste ici et organise la communication et la résistance du château si jamais on devait arriver à cette extrémité. Je vous laisse. Bonne chance, et surtout ne mourrez pas ! » Sur ce le Roi Aaron s'envole et s'éloigne vers les combats.
A ce moment-là, vous sentez vos pieds trembler. Le tremblement est faible pour vous, mais il semble affecter une vaste portion de la Cité Basse, derrière la muraille. De nombreuses maison s'effondre immédiatement, mais les murailles tiennent. Mais le tremblement de terre continue, encore et encore.
Les yeux rentrent faire le rapport, du moins ceux qui restent:
  • Ceux envoyés pour compter le nombre d'ennemis rapportent environ 350 hommes bêtes, un demi-douzaine de trolls, et une douzaine de chevaliers de la mort ne prenant pas part aux combats et restant avec le commandement.
  • 3 yeux reviennent parmi ceux partis chercher les créatures. Ils en ont trouvé deux : tout d'abord un ver gargantuesque qui est parti se cacher dans la forêt et une monstruosité qui s'est immergée dans les eaux du fleuve. Le ver a une tête de serpent entourée de tentacules. Sir Wolfram reconnait là un Neothilid, une créature habituellement souterraine qui possède de puissants pouvoirs magiques, en particulier sur les esprits, et un souffle acide. Il a détecté un œil et l'a détruit en lui envoyant un rocher à 30m de distance. Un autre œil revient avec un rapport sur la monstruosité aquatique : c'est un torse et une tête humanoïde juchée sur des têtes de loups et se déplaçant grâce à des tentacules de pieuvre géantes. C'est une Scylla, une puissante aberration aquatique aux nombreux pouvoirs magiques et extrêmement résistante, en particulier au froid et aux effets mentaux. Par contre, les yeux n'ont pas retrouvé l'énorme insecte qui avait été aperçu.
  • Un seul œil revient sur les six partis voir le portail et le rassemblement de chevaliers de la mort. Probablement l'état major. Il ne s'est pas approché à moins de 30 mètres donc le rapport est incomplet, mais tous les autres ont été dissipés ou détruits quand ils se sont approchés plus. L'immense humanoïde est un géant des océans qui a été transformé en momie. Il doit avoir une vulnérabilité élémentaire (sans doute le feu mais ça peut être autre chose). Ces géants possèdent des pouvoirs sur l'eau et sont résistants au froid et à l'électricité. Il est en armure légère et armé d'un trident aussi haut qui lui. Sir Wolfram reconnait au rapport de l'œil que la "présence enflammé" à ses côtés est leur "cher ami" le Balor récemment rencontré. Enfin, une personne humanoïde, en robe, est assise sur l'épaule du géant mort-vivant. Mais pas plus de détails sur lui.


La terre, à priori un effet magique de tremblement de terre, continue et semble se rapprocher de la falaise : si l'effet touche celle-ci, la falaise va s'effondrer sur la basse ville sur une centaine de mètres et ça risque de détruire le château à son sommet.

Modifié par un utilisateur jeudi 10 septembre 2020 16:34:26(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Dermenore  
#8 Envoyé le : samedi 12 septembre 2020 19:29:39(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Sir Brarich Wolfram

77 / 83


- Je m'y connais vraiment peu en magie de combat, répond Wolfram à Silvus. Mais je suppose que quitte à les retarder, vous pourriez aussi faire quelques dégâts. Cela augmentera sans doute le moral de nos soldats. Je pencherais donc pour la tempête de foudre.

Il étudie attentivement le tremblement de terre et essaye de deviner ce qui le provoque. Vu le danger que c'est pour la ville, Wolfram utilise ses pouvoirs de prémonition, histoire d'être sur de l'identifier. Puis il grimace.

- Le tremblement de terre doit venir d'un vemerak, une autre abomination. Un espèce de très gros vert capable de créer des tremblements de terre.

Les yeux reviennent ensuite au fur et à mesure et viennent communiquer leur rapport en touchant la main de Wolfram. Celui-ci partage les informations à mesure qu'il les reçoit.

- Les autres ont été détruit, dit-il une fois que le 9e oeil a rendu son rapport. C'est tout ce que nous obtiendrons. Je propose de nous en prendre en vemerak. Il fait peser la plus grosse menace.
Online Septimus  
#9 Envoyé le : jeudi 17 septembre 2020 14:00:48(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Après un rapide conciliabule, il est décidé de ne pas attendre que Sir Wolfram et Silvus ait pu préparer plus de sorts : le Vemerak est en train de détruire la partie nord de la ville, et s'il fait tomber les murailles, les troupes ennemis pourront rentrer dans la ville faire un massacre d'innocents. Le Roi Aaron est déjà en train de bombarder celles-ci de boule de feu, mais l'affrontement ne fait que commencer. Cassandre se porte volontaire pour attaquer la Scylla avec les alliés qu'elle connait sur le port.
Vous êtes donc trois à vous diriger en volant vers la ville basse, derrière les murailles. Un vaste champ de ruines se dévoile devant vous. Le Vemerak a détruit des dizaines de maisons qui se sont effondrées sur leurs occupants. Les rues sont encombrés par des civils qui essaient tant bien que mal de fuir les combats. Il sera toujours temps de faire le bilan de ces premiers instants de la bataille, mais il est probable que des dizaines d'habitants, peut-être des centaines, sont déjà morts ou en grave danger. La terre continue de trembler, menaçant de faire tomber les murailles à quelques dizaines de mètres au nord de votre position. Calculant vite fait le cercle de destruction, Sir Wolfram déduit la position probable du Vemerak. Celui-ci doit être enfoui sous terre mais vous savez à peu près où il est.

  • Initiative Vemerak : 1d20+7 donne [18] + 7 = 25

Le Vemerak est sous terre et donc non-visible. Vous arrivez en visu de sa position probable. Les maisons sont détruites et comptent comme terrain difficile la première case et un obstacle les suivantes.


Buff:
Debuff:
Doivent lancer l'initiative :
Sir Wolfram
Silvus
Barthollomé
En attente :
Vemerak

Modifié par un utilisateur jeudi 17 septembre 2020 15:48:40(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Septimus  
#10 Envoyé le : vendredi 25 septembre 2020 11:29:15(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Suivant un plan pré-établi, Silvus se pose pas trop loin de la position supposé du Vémérak, et malgré le tremblement de terre parvient à se changer en un énorme blaireau qui s'enfonce dans la terre, creusant à travers les dalles en pierre pour arriver à la terre meuble en dessous. Il a à peine creuser quelques mètres que le tremblement de terre s'arrête. Silvus remonte aussitôt de terre alors qu'il entend l'énorme masse de la créature se déplacer sous terre et jaillir hors de terre à quelques mètre de distance.

La créature est immense et hideuse. D'un corps d'insecte de 6 mètres de long, une torse et une tête humanoïde sort. À l'arrière, trois tentacules aussi longs que le corps sortent et bougent dans tous les sens. L'insecte géant est accompagné d'un nuage de moisissures sur plusieurs mètres de distance.

  • Dissipation suprême Vemerak : 1d20+17 donne [9] + 17 = 26

Le Vemerak est pris au dépourvu jusqu'à sa première action.


Buff:
Debuff:
Doivent agir :
Sir Wolfram
Barthollomé
En attente :
Vemera
Silvus (en forme de Blaireau des profondeurs
Online Dermenore  
#11 Envoyé le : vendredi 25 septembre 2020 17:05:38(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Sir Brarich Wolfram

77 / 83


- A vous de jouer, dit Wolfram à Bartholomé.

Le magicien incante, sacrifiant son sort de scrutation pour lancer la charge télékinétique, propulsant son allié vers la créature monstrueuse.

Sort temporaire actif :

Modifié par un modérateur vendredi 25 septembre 2020 19:43:20(UTC)  | Raison: rajout du lien

Offline brorne  
#12 Envoyé le : samedi 26 septembre 2020 10:10:23(UTC)
brorne
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/03/2020(UTC)
Messages : 0
Localisation : ardeche

Barthollomé Schéol



Une fois la surprise d'être soulever du sol et projeté directement sur son adversaire, Barthollomé repris son sourire carnassier, un adversaire à sa hauteur lui est servie sur un plateau.

À peine,le sol touche que la transformation monstrueuse recommence, son corps s'elargissant dans tous les sens pendant que crocs, griffes enflammées et cornes se mettent à pousser rapidement.

La danse peut commencer.

Les coups du fléau des géants font mouche. De l'ichor sombre et puante gicle de son adversaire, Barthollomé en est très vite recouvert.

L'assaut fulgurant n'as pas raison de la créature mais il est évident qu'elle est profondément blessée.
Le géant démoniaque se tend pour recevoir la riposte adverse.
Online Septimus  
#13 Envoyé le : samedi 26 septembre 2020 14:37:44(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Le Vémérak encaisse les coups en criant de douleur. Manifestement, les coups de Barthollomé font mouche malgré l'énorme carapace de l'aberration.
Celle-ci s'agite un peu, agitant ses moisissures qui empeste l'air. Il inspire bruyamment puis recrache un jet d'acide jusque vers Silvus. L'acide n'attaque pas les pierres de la maison en ruine derrière Silvus, mais elle ronge la peau et formant des cloques qui éclatent pour libérer un nuage puant.

  • Dissipation suprême Vemerak : 1d20+17 donne [11] + 17 = 28
  • Souffle : 14d8 donne [57] = 57

Silvus et Barthollomé font un jet de Réflexe (pour moitié dégâts) et un de Vigueur, DD 24, pour ne pas être nauséeux pendant 1d4 rounds.


Buff:
Debuff:
Doivent agir :
Silvus (en forme de Blaireau des profondeurs)
Sir Wolfram
Barthollomé
En attente :
Vémérak


Offline Duck_Gauthier  
#14 Envoyé le : samedi 26 septembre 2020 14:50:41(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,385
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Silvus, le Chante-brise
CA : 32/(s)27/(c) 20
form ani : 6/9
coup tonn. : 12/12
arc elec. : 11/12
seign. tempête : 18/18

128 / 185




Chasser ce gros ver n'est pas plus difficile qu'un petit. Il suffit de donner quelques coups dans le sol, remuer la terre et le voilà qui pointe le bout du nez. Sauf qu'un petit ver ne résisterait pas à la charge de son compagnon. Et surtout, un ver ne vomit pas une telle quantités d'acide en quelques instants. Si cela brulait terriblement, au moins le druide savait supporter les fortes odeurs, même avec son odorat développé de belette. Les parfums, agréables ou non, sont une des beautés de Mère et il fallait les accepter.

Voyant que la créature était sur le point de tourner de l’œil, SIlvus ne vit pas là la nécessité de demander beaucoup à Mère. Il se contenta d'ouvrir sa gueule pleine de dents. Une gerbe d'étincelle commença à sauter entre ses babines et à gonfler. Puis elles jaillirent au devant de lui pour foncer vers la créature, percutant ce qui semblait être... sa tête ?

Arc électrique

  • réflexe : 1d20+16-2 donne [2] + 16 - 2 = 16
  • vigueur : 1d20+21 donne [12] + 21 = 33
  • attaque au contact distance : 1d20+17-4 donne [2] + 17 - 4 = 15
  • dégâts (électricité) : 1d6+9 donne [5] + 9 = 14

Modifié par un utilisateur samedi 26 septembre 2020 15:03:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Online Septimus  
#15 Envoyé le : mercredi 30 septembre 2020 16:59:00(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Si l'arc électrique de Silvus ne fait rien à l'énorme monstruosité insectoïde, les coups de griffes et de crocs de l'enragé Barthollomé finissent de réduire celle-ci en charpie. Un silence étrange s'installe un moment, avant que les râles des agonisants, le bruits des murs finissant de s'effondrer après les attaques de tremblement de terre aient fait leur travail de sape sur les construction remplissent tout aussi soudainement l'environnement sonore. Malgré tout, si cette bataille contre cette abomination est finie, vous savez que cela n'est pas fini. De la muraille nord, à quelques dizaines de mètres au nord de votre position, des cris et des explosions se font entendre. Il est toutefois difficile de savoir si ce sont les gentils ou les méchants qui en sont à l'origine.
Online Dermenore  
#16 Envoyé le : samedi 3 octobre 2020 18:28:07(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Sir Brarich Wolfram

77 / 83


- Vite fait bien fait déclare Wolfram, tout en contemplant d'un air satisfait la carcasse du monstre. Mais le combat n'est pas finit. Que diriez vous d'aller se charger du neothelid ?


Sort temporaire actif :
Online Septimus  
#17 Envoyé le : mardi 6 octobre 2020 15:21:44(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Tout le monde acquiesçant, le petit groupe s'envole vers le nord et la forêt où se terre le neothelid. Il survolent la muraille nord qui tient debout mais est tout de même mal en point après les tremblements de terre. Un peu sur le côté gauche, les combats font rage à la porte nord. De nombreuses explosion partent et viennent des remparts. Malgré la distance, vous voyez même des rochers et des troncs d'arbres partir de la lisière de la forêt à une centaine de mètre de la muraille et percuter la muraille et la porte, affaiblissant la défense et causant de gros dégâts.
Online Dermenore  
#18 Envoyé le : jeudi 8 octobre 2020 15:21:53(UTC)
Dermenore
Rang : Nouveau
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 01/11/2017(UTC)
Messages : 5

Sir Brarich Wolfram

77 / 83


Vu la créature qu'il risquait d'affronter, Wolfram incanta son renvoie de sort avant de se diriger vers le neothelid.

- Je crains qu'encore une fois, mon rôle ne se limite à vous projeter contre cette créature, dit-il à Bartholomé. Il reviendra à vous de la terrasser.

Sort temporaire actif :


Offline brorne  
#19 Envoyé le : jeudi 8 octobre 2020 16:53:44(UTC)
brorne
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/03/2020(UTC)
Messages : 0
Localisation : ardeche

Barthollomé Schéol



En survolant, la masse grouillante, Barthollomé eut une grimace de dégoût... Un si merveilleux combat et ne pas participer... Cela le rendez malade. Surtout qu'aucun paladin coincé n'était la pour jouer les troubles fêtes avec des pseudo tactiques civilisées... Rien que le chaos pur et magnifique du combat pour sa propre survie... Mais, malgré son envie furieuse de foncer dans le tas, il as compris que les mastodontes adverses étaient le véritable enjeu de la bataille.
Les abattre étaient leurs priorité.

À la remarque de Wolfram, le géant eut son fameux sourire carnassier.

"Fait votre travail, mon cher, je ferai le mien avec... Délectation. Et votre" simple action " m'as permis d'arriver au gros cafard en pleine possession de mes moyens, la danse de mort serais encore en marche sans vous. On va maintenant changer de partenaire"


Ses mains sers le manche de sa bardiche et son regard noir cherche la prochain cible à abattre.

Modifié par un utilisateur jeudi 8 octobre 2020 16:55:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Septimus  
#20 Envoyé le : lundi 12 octobre 2020 14:45:00(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,211
Le petit groupe de combattants s'éloignent donc en volant, laissant la muraille de la ville à ses défenseurs et espérant être rapidement de retour pour la défendre, et aussi espérant ne pas arriver trop tard.
Le groupe survole la forêt non loin de la muraille. La forêt est, comme presque partout dans cette région, extrêmement dense et touffue. Les essences sont principalement des pins et autre conifères mais quelques hêtres et chênes parsèment le paysage de temps en temps. Les arbres font souvent vingt à trente mètres de haut, aussi ils espèrent que le neothelid ne sera pas trop compliqué à repérer...

Et c'est un euphémisme car il semble que le neothelid a fait son trou : le ver volant de taille gigantesque est en effet enroulé sur lui-même à quelques centaines de mètres de vous, clairement visible dans la clairière qui n'était pas encore là la veille. Sur deux cents de mètres de rayon environ, plus un arbre n'est debout. Ce n'est qu'un amoncellement de bois, de feuille et de branches dans tous les sens et sur plusieurs mètres de hauteur. Heureusement que vous arrivez en volant sinon vous en auriez eu pour des heures à franchir ce terrain on ne peut plus difficile. Par contre, le pendant est que vous êtes en pleine vue à longue distance de la monstruosité qui semble en alerte, ce qui est difficile à dire sur un monstre à priori aveugle...

  • Initiative Neothelid : 1d20+2 donne [17] + 2 = 19

Distance du bestiaux, environ 400m

Buff:
Debuff:
Doivent agir :
En attente d'init:
Neothelid
Sir Wolfram
Barthollomé
Silvus (en forme d'élémentaire d'air)
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
2 Pages12>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2020, Yet Another Forum.NET