Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

7 Pages123>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Online Boadicee  
#1 Envoyé le : samedi 16 janvier 2021 21:13:26(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
17 Pharast 4718, en pleine nuit - Thrushmoor, Chapelle Pharasmine

Thrushmoor, cité libre


Le groupe d'aventurier qui rejoignit la chapelle de Pharasma à Thrushmoor faisait peine à voir. Tatiana claudiquait, ses armes pendant au bout de ses bras, épuisée, Scath et Orlamm s'appuyaient l'un sur l'autre, les épreuves avaient été nombreuses, et rudes. Pour l'heure, le silence régnait. Peut être du à l'épuisement, ou au poids de ce qu'ils venaient d'accomplir...Ou aux tensions qui régnaient encore entre certains membres du groupe.

Quoiqu'il en soit, ils retrouvèrent la chapelle de Pharasma avec soulagement. Rien ne leur aurait fait plus plaisir que de pouvoir s'étendre et dormir un peu, mais il fallait avant cela examiner leurs blessures, et lever la malédiction qui pesait sur Scath.

L'intérieur de la chapelle semblait avoir été lui aussi le théâtre d'une bataille...Les meubles étaient encore un peu en désordre, on y voyait des traces de lutte, et les occupantes des lieux portaient pour plusieurs d'entre elles des bandages récent. Soeur Mavaine, Cesadia Wrentz et Lieshae partageaient un verre sur une table hâtivement remise en place. Leurs tenue étaient maculées de terre. Appolonios était assoupi sur l'un des lits d'infirmerie de la chapelle.


Cesadia se leva à leur entrée, et leur jeta un coup d'oeil inquisiteur avant de se rasseoir et de leur faire signe de les rejoindre, soupirant.
« Et bien...la journée a été rude pour tout le monde on dirait. Venez vous joindre à nous, je crois qu'on a tous besoin d'un verre. Si vous êtes là, je suppose que vous avez réussi...et je vois deux nouvelles têtes. Amnésiques vous aussi? »

Modifié par un utilisateur mercredi 10 février 2021 22:02:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Annonce
Offline Rhajzad  
#2 Envoyé le : dimanche 17 janvier 2021 18:45:15(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA16/C12/D14_RP2/6
N1:4/7N2:1/5N3:1/2
Réf+5Vig+3Vol+6/9
SM39/44-En Vol
1 Niveau Négatif

25 / 29

Raayaatma porta son regard scintillant vers Césadia et répondit en souriant malgré la fatigue :

« Oui. Deux amnésiques, prisonniers du manoir aux iris, que nous avons libérés. Dame Scath a subi une attaque d'un mort-vivant Gardien de la Marque Jaune invoqué par Mélisenn, qui lui a infligé une malédiction hallucinatoire : elle aura besoin de vos bons soins.
Et sieur Byar parait très affecté par sa détention : il n'a pas toute sa tête... en fait il agit comme s'il en avait plusieurs : au moins trois personnalités se mêlent et s'interpellent parfois à voix haute Byar, Faure et Ulaf... je ne sais pas si vous pourrez faire quelque chose pour lui.

Que s'est-il passé ici ? Qui a porté le combat en ce lieu sacré ? Le Revenant ?
Dame Winter va bien ? »

Modifié par un utilisateur dimanche 17 janvier 2021 18:48:19(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#3 Envoyé le : mardi 19 janvier 2021 21:22:13(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
Thrushmoor, cité libre



Cesadia soupira et hocha la tête avec épuisement.
« Je vois. Bon, je pense qu'on ne pourra pas régler tous vos problèmes ce soir, mais au moins tout ça est fini. Byar...si c'est bien vous, Scath, enchanté. Cesadia Wrentz, je dirige l'agence de détectives Insomnie, et je suis ce que Thrushmoor a de plus proche d'une autorité en ce moment. J'ai un accord avec le reste de votre groupe: aidez à rétablir l'ordre à Thrushmoor, et je ferai mon possible pour vous mettre sur la piste du comte Lowls...le responsable de vos amnésies, je pense qu'il sera le mieux placé pour répondre à vos questions.

Mais pour les pistes, on verra demain! Pour l'heure, voyons vos blessures. Et je suppose que vous avez réussi à venir à bout de Melisenn? »




Tatiana soupira, et s'affala sur un des bancs de la chapelle.
« En effet...mais ça n'a pas été facile. Je pense qu'une bonne nuit ne fera de mal à aucun d'entre nous...mais des réponses à nos questions non plus. »

Elle hésita, se souvenant que le revenant en avait après elle.
« Je...le revenant...? Vous avez? »

Cesadia acquiesça.
« Oui. Nous avons réussi à l'exorciser, mais ici non plus ça n'a pas été facile. Winter a été blessée au bras, elle est retournée à l'auberge se reposer, mais elle voulait revenir demain matin. »


Pendant ce temps, la prêtresse de Pharasma hêlée par Cesadia vint à la rencontre de Scath.
« N'ayez pas peur, ma fille...je suis Trilliss Mavaine, servante de Pharasma de cette ville. Je vais essayer de vous aider...mais pouvez vous me décrire ce qui vous arrive? Dans quelles circonstances vous avez été victime de cette...malédiction? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#4 Envoyé le : mercredi 20 janvier 2021 13:39:16(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 110


Être de retour en ville était un soulagement pour Scath. Un soulagement suivi d’un énorme contrecoup, dû à la rechute de l’adrénaline. Durant tout le trajet, elle n’avait cessé de regarder derrière elle, craignant d’être rattrapée par ceux qui l’avaient séquestrée. Avec la fatigue, la malédiction dont elle avait été victime était… éprouvante, bien que lassante.

Une fois arrivée devant les Sœurs, la tieffeline tentait de garder un semblant de bonne conduite, baillant régulièrement malgré elle. Elle était ravie que Tatiana et Raayaatma aient pris la parole les premières, bien plus éloquentes qu'elle-même à cette heure-ci.

« Bonsoir… Enchantée…
Je… Euh, comme elle a dit, c’était un Gardien de la Mar-*baille*-que Jaune. Je le vois partout à la place des gens… C’est très perturbant… Vous pouvez m’aider dame Mavaine ?

Je vous donnerai ce que vous voulez... »
répondit-elle, se retenant de bailler une fois de plus.
Offline MrCroque  
#5 Envoyé le : mercredi 20 janvier 2021 16:31:59(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 2
28 / 36

Coriolis

CA : 19(C16, S14)
Ref +9 / Vig +1 / Vol 0
SM : 30/35 (2)



La nuit avait été longue et mouvementée, mais le plaisir de l'air frais nocturne après une mission rondement menée avait l'odeur d'une douce nostalgie. Elle en aurait presque oublié l'altercation avec Ulaf et ne pensait même plus à l'avenir, qui consistait à penser à son passé, mais était concentrée dans l'instant. Ravie de retrouver Cessadia et Mavaine, elle répondit très favorablement à la proposition de partager un verre.

« Ce n'est que ma parole, mais je vous assure qu'on l'a bien mérité ! »

Elle avala d'une traite son premier verre avant de le tendre pour qu'on la serve à nouveau.

« Je n'ai pas tout compris à toutes les saletés magiques qui traînaient là bas, mais une chose est sûre, Melisenn nous emmerdera plus. Et effectivement elle nous en a fait voir de toutes les couleurs - mais surtout jaune - avec ses pouvoirs de l'autre monde ou je sais pas quoi. En tout cas à part des sorts bizarres je crois qu'on n'a rien de grave. Mais je veux bien un petit coup de main avec mes coupures de partout quand vous en aurez fini avec Scath, ça a l'air plus urgent. »

Elle reprit une gorgée et enchaîna comme si rien ne pourrait plus arrêter son débit - de boisson ou de parole.

« Oh ! Elle avait aussi engagé des mercenaires, vu que ses cultistes encapuchonnés étaient ridicules et tombaient comme des mouches lorsqu'ils essayaient de nous embusquer. Du coup elle s'est tournée vers des vraies combattantes, des Ulfen coincées dans la région je crois. Mais ça n'a pas suffit. On leur a roulé dessus et les survivantes se sont dit qu'il valait mieux mettre le voiles. Sage décision.

Enfin tout ça pour dire : on a récolté un paquet de bouquins et de lettres dans la chambre du Comte. ça risque d'être long à éplucher, mais peut-être que vous pourrez nous aider ? En échange de vous en laisser des copies si vous voulez pour votre enquête ?

Et puis il doit rester des choses là bas, on n'a pas fait le t... Mince ! Il y a aussi la femme du Comte ! Il a... fait des expériences bizarres sur elle je crois. La pauvre, elle est enfermée au grenier et elle hurle sur tous ceux qui passent. On l'a pas abîmée mais... je sais pas si vous pourrez la sauver. »


Elle sembla moins enthousiaste quelques instants, le regard dans le vide. Puis elle finit son second verre d'une traite et repartit pour des heures de bavardage.

Modifié par un utilisateur mercredi 20 janvier 2021 16:33:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#6 Envoyé le : jeudi 21 janvier 2021 20:59:07(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
Thrushmoor, cité libre



La prêtresse de Pharasma examina Scath d'un oeil critique, murmurant quelques prières à la Dame des Tombes tout en l'auscultant, peut être pour se protéger elle même des malédictions.
« Si vous voulez faire quelque chose pour moi, prenez soin de vous, je n'aime pas devoir assurer les funérailles de gens trop jeunes et voir tout ce potentiel gaché.

Bon, je pense que je devrais pouvoir faire quelque chose... »


Elle se leva, et posa une main sur le front de Scath, l'autre sur le pendentif spiralé qu'elle portait autour du coup.
« Pharasma, Dame des Tombes et Maîtresse des destinées, libère cette enfant de l'emprise sournoise qui s'est liée à elle, et aide là à rétablir les fils qui guideront son destin. »

Scath sentit les murmures omniprésents depuis sa rencontre avec le Gardien de la Marque Jaune, qu'elle n'avait pas remarqué à la limite de sa conscience, se taire, et sa vision s'éclaircit, le monde retrouvant sa véritable apparence, dépourvue de cauchemars ambulant.


Tandis que Mavaine soignait les plaies et les blessures superficielles, Cesadia écoutait attentivement le récit de Coriolis.
« Absolument. Je vous ai dis que je vous aiderai, et je n'ai qu'une parole. D'autant que ça me donnera aussi des éléments pour convaincre la cour que le comte Lowls a abusé de son titre. Si jamais il revient par ici, Lowls sera un fugitif.

Et je serai aussi curieuse de savoir ce qu'il y a dans ce manoir...a présent que les agissements de ce culte ont été stoppés, je devrais pouvoir remettre un peu d'ordre dans cette ville. Au moins le temps que nous recevions de l'aide.  »


Les dernières paroles de Coriolis attirèrent son attention.
« Sa femme...? Lowls n'était pas marié...et qu'est ce que vous voulez dire par "des expériences"? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline MrCroque  
#7 Envoyé le : vendredi 22 janvier 2021 10:44:42(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 2
28 / 36

Coriolis

CA : 19(C16, S14)
Ref +9 / Vig +1 / Vol 0
SM : 30/35 (2)



Après autant d'action, les souvenirs des détails de la nuit étaient flous. Peut-être avec l'alcool aussi.

« Ah ? Bah je sais plus, une Némira je crois. Mais Raayaa sera sans doute plus précise que moi. Elle était bizarre... difforme... et avait l'air torturée. Et aggressive. Et en détresse aussi. C'est un thème récurrent avec nous ça la détresse... »

En repassant les évènements dans sa tête, elle eût un flash.

« Oh ! Je dois un verre à Scath, elle m'a sauvé la mise contre les mercenaires. Mais je vais pas l'inviter avec votre bouteille, ce serait pas mon genre. »

Elle fouilla alors son sac en appelant la Tieffline.

« Scath ! Je tiens toujours ma parole. En général. Souvent. Dès que t'es réparée, viens goûter ç.. »

La bouteille dans la main, elle s'interrompit, comme hypnotisée par l'étiquette sur la bouteille. Elle toucha délicatement le papier des doigts, absorbée par la texture, l'écriture et le nom du vignoble.

Offline Rhajzad  
#8 Envoyé le : vendredi 22 janvier 2021 11:00:40(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA16/C12/D14_RP2/6
N1:4/7N2:1/5N3:1/2
Réf+5Vig+3Vol+6/9
SM39/44-Hallucinée
1 Niveau Négatif

25 / 29
Raayaatma leva une main en l'air paume ouverte pour demander l'attention avant de prendre la parole :
« La femme du comte Llowls III, Némira, la mère d'Haserton le quatrième. D'après les renseignements obtenus auprès de son ancien amant Clyme Perret emmuré vivant dans les sous sols de la forteresse par son rival cocu, avant que nous libérions son âme, Némira était fascinée par l'occulte et cherchait à en acquérir connaissances et pouvoirs... Ce qui reste d'elle, aujourd'hui, dans le grenier du manoir aux iris est une aberration vaguement humanoïde et tentaculaire avec un pouvoir sonique destructeur, mais l'esprit de Nemira l'habite encore criant son désespoir, et supplie qu'on la sauve de cette horrifique possession...
Maintenant que nous avons découvert certaines caractéristiques des divinités maudites de La Sombre Tapisserie, on peut supposer qu'elle s'est un peu trop approchée de son but, comme la sorcière de la grotte avec Xamen-dhor.
C'est certainement en rapport avec la troisième stèle stellaire, dans les sous-sols du manoir, qui permettait à Mélisenn de créer ce passage entre Carcosa (la Cité sous le Soleil noir) et Trushmore, via les fresques murales magiques qui servaient de portail aux preneurs d'otages à sacrifier. La mort de Mélisenn semble avoir inactivé la stèle d'où n'émanait plus le brouillard typique du Roi en jaune, après le combat, et on peut supposer qu'il en sera de même pour les fresques de Trushmore qui ont perdu leur invocatrice.
En fait les intérêts du comte n'étaient pas en accord avec la volonté de Mélisenn de développer son propre pouvoir via l'installation de ce culte aberrant. Sans qu'on sache si elle l'avait poussé à partir ou simplement profité de son départ pour mener ses propres projets en son absence. Elle le prenait pour un incapable incompétent.
L'hypothèse qui vient mieux expliquer l'obsession du comte pour l'occulte est sa volonté de sauver sa mère, de la guérir, tâche dont on ne sait même pas si elle est réalisable, et qui l'a mené à aller "au-delà" de ce qui était autorisé. Heum... et de ce qui était raisonnable. Le seul indice qu'on ait est la destination de Caliphas... Là-dessus vous pourrez nous aider à obtenir de plus fiables sources que le métamorphe de Fort-Grêle.
Nous avons déjà rapporté une brouettée de documents de la bibliothèque et du bureau de Llowls IV, à étudier soigneusement. On trouvera sûrement des indices sur sa quête et peut être sa récente destination. Et il faudra bien sûr retourner là-bas pour un fouille en règle et un examen approfondi, dès qu'on pourra. Qu'on sera soignés et reposés.
Et j'aurai besoin aussi de vos soins, Sœur Mavaine (nous avons trouvé parchemin de restauration qui pourra aider à cette tâche) car j'ai été atteinte plus profondément par une attaque directe du Gardien mort-vivant qui a absorbé une part de mon essence vitale...
Oh... quant à l'inspecteur Royal, nous avons retrouvé son cadavre dans la crypte du manoir. »

Modifié par un utilisateur vendredi 29 janvier 2021 11:57:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

Online Boadicee  
#9 Envoyé le : samedi 23 janvier 2021 15:51:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
Thrushmoor, cité libre



Cesadia sooupira, et sortit un carnet pour commencer à prendre des notes sur le récit des aventuriers amnésique.
« Je vois...ces sujets occultes sont en dehors de mon expertise, mais ça expliquerait que Lowls ait annoncé que sa mère était morte de maladie, et n'ai pas laissé le reste de la famille voir le corps. Surtout si il cherchait une solution pour la soigner. Tout cela jette une toute nouvelle lumière sur les agissements du comte et l'histoire de cette ville depuis plus d'une décennie! Et cela résouds au passage deux de mes enquêtes...au moins, nous savons ce qu'il est advenu de l'Inspecteur Royal...Je dois en parler à Winter, et tout cela me fera beaucoup de courriers à écrire.

M'autorisez vous à faire usage de vos noms dans cette correspondance? Vous serez sans doute déjà parti le temps que les lettres atteignent leurs destinataires, mais...

Bref, ce n'est pas un problème que nous règlerons ce soir. Comment voulez vous procéder, d'ailleurs? Il va falloir fouiller le manoir, bien sûr, mais si vous comptez partir à la poursuite du compte ensuite, je peux sans doute vous aider sur la logistique. Et est ce que vous avez d'autres projets? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Rhajzad  
#10 Envoyé le : samedi 23 janvier 2021 18:07:09(UTC)
Rhajzad
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 22/10/2013(UTC)
Messages : 1,211

Raayaatma
CA16/C12/D14_RP2/6
N1:4/7N2:1/5N3:1/2
Réf+5Vig+3Vol+6/9
SM39/44-Hallucinée
1 Niveau Négatif

25 / 29
« Nous avons d'abord grand besoin de soins et de repos.
Puis il nous faudra le temps d'étudier les notes du Comte, cela devrait nous donner les indications nécessaires sur l'expédition qui l'a fait sortir de son manoir en abandonnant celui-ci à son intendante.
Et bien sûr il faudra s'occuper des ouvrages et documents qu'il a collectés, afin de mieux comprendre ce qu'il a fait et ce qu'il manigance encore ; car ce que nous avons appris sur Mélisenn met en évidence des vues -et des voies- complètement séparées entre elle et lui.
Liesha et Apollonios ne seront pas de trop pour étudier tout ça.
Et il semble que Dame Scath et sieur Byar étaient des consultants experts en sciences occultes, eux aussi...
Un temps de réflexion et de collecte d'informations (y compris grâce à vos sources, Césadia) est indispensable avant de nous lancer sur les traces de son expédition... surtout si c'est à l'autre bout de Golarion. Coriolis et nos combattants auront besoin de réparer leur matériel et de négocier équipement adapté.  »

Modifié par un utilisateur vendredi 19 février 2021 16:32:03(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#11 Envoyé le : dimanche 24 janvier 2021 14:17:13(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 110



Scath rendit à Coriolis un petit sourire fatigué, mais sincère.
« Merci Coriolis… »

Lorsque la prêtresse s’avança vers la tieffeline, celle-ci ne se fit pas prier. L’espace d’un instant, elle se demande si cette malédiction aurait pu durer encore et encore… une siècle même… Elle n’imaginait même pas ce que l’on pouvait ressentir à être maudit un siècle durant, contraint de ne plus faire la différence entre un proche et un inconnu, un ami et un nuisible, une réalité ou une autre… Quand tout finit par se ressembler… votre ancienne compagne comme votre nouveau voisin… comment ne pas perdre la tête, et ne pas finir par considérer tout un chacun que comme un simple être vivant ?

Sentant les murmures s’estomper autour d’elle, Scath sentit une étrange sensation de plénitude. Intérieurement, elle adresse une pensée respectueuse pour Pharasma, à qui devait-elle sa bénédiction semble-t-il.
« Merci ma Sœur… merci… Je prendrai soin de nous, je vous le promets… » lâcha mollement une Scath fatiguée mais on ne peut plus reconnaissante.

Une fois guérie, elle s’éloigna légèrement, laissant volontiers la place aux autres et écoutant les discours de Raayaatma et de Coriolis avec le peu d’attention dont elle disposait encore. Lowls... sa mère... sa femme... Tout cela était encore flou pour elle à vrai dire...
Elle allait d’ailleurs accepter l’offre de l’elfe avec grand plaisir, avant que celle-ci ne… se fige ?

« Réparée ? Oui, je suis "réparée".  » lâcha-t-elle avec un petit rire mutin.
« Coriolis ? Qu’est-ce qu’il y a ?  »
Offline MrCroque  
#12 Envoyé le : jeudi 28 janvier 2021 10:47:16(UTC)
MrCroque
Rang : Nouveau
Inscrit le : 14/03/2016(UTC)
Messages : 2
28 / 36

Coriolis

CA : 19(C16, S14)
Ref +9 / Vig +1 / Vol 0
SM : 30/35 (2)



Coriolis semblait avoir été absente pendant de longues secondes. Figée, le regard qui semblait transpercer la bouteille dans ses mains et aller voir bien au delà, son esprit luttait pour faire le point sur des images très floues et de souvenirs forts qui s'imposaient à elle.

Sans savoir pourquoi, les odeurs, les formes, les textures, les goûts et maintenant des sons venus de nulle part la submergeaient. Elle se revoyait, il y a bien longtemps, très jeune, une enfant, cachée dans une cave. La terre sous ses doigts, l'odeur humide et boisée, les rires discrets d'autres enfants à côté d'elle qui maladroitement dévoilaient leur cachette.

Puis, elle entendait une voix plus mûre. Une adulte qui semblait appeler quelqu'un. Un rayon de lumière plongeait dans la cave lorsqu'une porte s'ouvrit.

« Coriolis ? Coriolis ?......Coriolis ? Qu’est-ce qu’il y a ? »

Elle sortit de sa torpeur en reconnaissant la voix de Scath.

« Hein?! Euh... je... désolé je planais. La fatigue sûrement. Mais... ça m'a fait ça déjà tout à l'heure dans la cave du Comte. Il faut vraiment que je goûte ce vin. »

Elle entreprit d'ouvrir la bouteille et de servir deux verres en proposant également aux intéressés de se joindre à elles.

« Bon ! Alors, dis moi tout. C'est comme moi ? Tu t'es réveillée dans cette pièce sans la moindre idée de ce que tu y faisais ni de qui tu étais ? Je sais pas quel saloperie de magie noire ils ont été chercher, mais je les laissera pas partir avec mes souvenirs.

Et toi ? ça va d'ailleurs ? Physiquement et psychiquement je veux dire. C'était pas évident au début non plus. Mais avec un objectif ça va mieux. Tu penses que tu veux nous suivre ? »


À son habitude, elle laissait peu de place pour les réponses entre les questions, mais elle laissa de l'espace à Scath lorsqu'elle fît tourner son verre tenu par le pied en observant le mouvement du vin contre les parois du verre puis en appréciait la robe et le bouquet.
Offline Hikari  
#13 Envoyé le : vendredi 29 janvier 2021 01:08:25(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 110



Scath se passa une main sur ses cornes, interloquée. Dès que Coriolis aurait fini, il faudrait qu’elle lui demande la bouteille, dans le doute que cela puisse la… "faire planer" également. Mais pour l’heure, elle s’assit, ou plutôt s’effondra sur le premier support venu.

« Volontiers. Oui, venez vous joindre à nous ?  » renchérit-elle à la proposition de Coriolis.

« Oui, on a goûté à la même saleté semble-t-il… La dernière chose dont je me souvienne c’est de m’être réveillée dans la cellule où vous nous avez trouvés, à moitié dévêtue, avec lui.  » répondit-elle en désignant Byar.

Un soupire vint en accompagnant de la répondre à la question suivante.
« Moui… ça va j’imagine… pour quelqu’un qui vient de se faire trifouiller l’esprit. Si je tiens le fils de chien qui m’- qui nous a fait ça, je te jure qu’il va me le payer.  » lâcha-t-elle, mi-en colère, mi-déjà loin à cause de la fatigue.

« Vous suivre… Oui… Je n’ai nulle autre piste de toute manière, et je ne sais pas où aller… Et j’imagine que c’est pareil pour vous ?
Vous vous souvenez de quelque chose, même un fragment ?  »

Modifié par un utilisateur mardi 2 février 2021 22:21:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Probe  
#14 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 12:37:15(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Ulaf
Mutagène : 0/1
Extraits Nv1 : 1/5
Extraits Nv2 : 1/3
CA 16-18 (C11, D15)
Ref+5,Vig+6,Vol+3
Sanity XX/32

33 / 43

Byar semblait ne pas bien comprendre ce qu’il se passait et ce que les autres disaient. Lui pensait qu’ils allaient se reposer dans une auberge ou quelque chose du genre. Mais à la place, ils s’étaient retrouvés dans une sorte d’église maudite où des esprits avaient bazardé le lieu. De plus, ils parlaient de vaincre une bonne femme. En général, on discutait avec les gens. Et si c’était le corps sans tête qu’il avait découvert à son réveil plus tôt ? Et si son fantôme venait encore plus jouer les esprits frappeurs dans cette église désolée ? Mais dans quoi s’était-il embarqué ? Si seulement sa mémoire ne lui faisait pas défaut…

Heureusement, la première chef du groupe qui lui avait fait peur à son réveil donna des éléments de réponse. Byar sentait qu’il allait réussir à raccrocher les wagons grâce à Coriolis jusqu’à ce que la seconde chef du groupe, celle qui volait dans les airs, se mette à compléter le tableau. Plus il l’écoutait, et plus il se demandait s’il n’était pas tombé sur des fanatiques ou sur une secte. Il y avait des explications alambiquées sur des trucs religieux incompréhensibles, et d’aussi loin que Byar se souvenait -c’est à dire pas longtemps-, il avait toujours pris les religieux pour des tarés. Il n’y avait qu’à voir : Raayaatma discutait avec Cesadia de vider le manoir. Dans les sectes aussi, on faisait ça. On récupérait toutes les possessions matérielles des croyants pour le plus grand profit du grand gourou. Allait-on demander la même chose de Byar ? Lui possédait une fortune, une somme colossale qui aurait permis à quiconque de vivre sereinement durant une dizaine d’année. 790 pièces d’or ! Et si…

Le fil de ses pensées fut interrompu lorsque Raayaatma fit mention de son nom. Moi, un expert au-cul ? pensa t-il dans un premier temps en ayant mal entendu ces propos. Emporté par son imagination, le paysan commença à s’imaginer dans des positions furieusement bizarres et piqua un fard en se disant que jamais de la vie il ne serait infidèle à Tiléa. Comme pour faire disparaitre ces pensées dérangeantes, il secoua ses mains au dessus de sa tête.

En attendant d’y voir plus clair, l’alchimiste resta en retrait et garda bouche close. Avec les fanatiques, on devait toujours se montrer prudent…
D-230 Alchimiste torturé
thanks 1 utilisateur a remercié Probe pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#15 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 18:21:02(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
18 Pharast 4718, tard dans la matinée - Thrushmoor, Auberge du Wagon d'argent

Thrushmoor, cité libre


La soirée se termina rapidement après ça, du à l'état d'épuisement avancé de l'ensemble des participants. Mavaine laissa les blessés dormir, Cesadia retourna à son agence, et le reste du groupe regagna l'auberge du Wagon d'Argent. Les discussions avec l'aubergiste furent brève, et elle se passa de question à cette heure avancée, se contentant de leur paiement.

Lorsqu'ils émergèrent le lendemain, et se rassemblèrent dans la salle commune du Wagon d'Argent, ils étaient en bien meilleure forme. Ils avaient dormi une bonne dizaine d'heures, pris un bain pour se débarasser de la crasse, du sang, et de l'ichor qui les recouvraient, et à présent, à une heure déjà bien avancée de la matinée, ils se regroupaient pour prendre un solide repas, dans l'air du printemps, faire les présentations, et résumer ce qu'ils savaient de la situation. Dehors, le soleil brillait.


Brigitte, la tavernière, vint à leur rencontre, avec une expression un peu contrite, et un vague embarras sur son visage généralement froid.
« Je...bonjour à tous. J'ai...je pense que j'ai des excuses à vous faire. Je ne regrette pas de vous avoir banni un temps de ma taverne, mais de toutes évidences, vous avez bien changé depuis l'époque où vous étiez une bande de brutes au service du comte.

Dame Wrenz a fait savoir que vous aviez démantelé le culte qui avait pris possession du manoir, et résolu le mystère derrière les disparitions en ville. Ces salopards ont enlevé ma nièce...elle n'a pas encore été retrouvée, mais Cesadia n'était pas optimiste...mais au moins, j'en aurais le coeur net. Et ces vermines ne nuiront plus.

Elle m'a aussi fait savoir qu'elle s'occuperait de votre ardoise, donc n'hésitez pas! Et la première tournée est pour mon compte. »


Ce déjeuner fut aussi l'occasion de prendre le temps de faire les présentations. Byar et Scath ne les avaient pas encore rencontré, mais deux autres membres faisaient partie de leur petit groupes d'aventuriers amnésiques.


Le premier était un affable haflling qui se présenta sous le nom d'Appolonios, et qui avait un accent Taldan. Il faisait partie de l'aventure depuis le début, s'étant réveillé à l'asile de Briarstone avec Tatiana, Raayaatma, Lisbeth, et Orlamm.


Lisbeth, d'ailleurs, était une demi-drow, portant une armure de cuir, une tenue d'une relative élégance, et une arbalète massive en travers des épaules, qui buvait un café d'un air pensif. Elle même s'était aussi réveillée à l'Asile de Briarstone.


La dernière venue était une jeune femme native d'Ustalav, répondant au nom de Lieshae. Elle ignorait comme la plupart d'entre eux l'essentiel de ses souvenirs, elle savait simplement qu'elle avait été secourue sur les rives du lac, près de Thrushmoor, par soeur Mavaine; sans savoir comment elle s'était retrouvé là.

Une fois les présentations faites, ils entreprirent de résumer ce qui leur était arrivé depuis le début. Ce qui, finalement, ne remontait à pas si loin que cela, une semaine à peine. Raayaatma, Tatiana, Orlamm, Lisbeth, et Appolonios s'étaient éveillés dans l'asile de Briarstone, à quelques heures de Thrushmoor. Sauf que lorsqu'ils se sont éveillés, l'Asile était en train de dériver à la frontière de la Dimension des Rêves. Envahi par des créatures cauchemardesques, et par des internés qui avaient débordé les gardes, l'Asile était coincé dans une affreuse brume jaune, et les survivants perdaient rapidement espoirs, malgré les tentatives d'une prêtresse de Pharasma, Winter Klakzka, pour les organiser.

Les aventuriers, à la recherche de leurs souvenirs, ont réussi à se frayer un chemin à travers l'Asile, pour essayer de trouver un moyen de ramener l'endroit à la réalité. Ils ont ce faisant découvert les évènements ayant mené l'asile jusque là. Tout résultait apparemment d'un rituel tenté par la directrice de l'asile Eliege Losandro, pour guérir un de ses patients, Ulver Zandalus. Malheureusement, l'échec du rituel a projeté tout l'endroit entre deux dimensions en essayant de libérer l'homme de ses cauchemars.
Ce rituel était tiré d'un ouvrage titré Les Chaînes de la Nuit offert par le comte Haserton Lowls IV...en échange d'un service particulier: interner les cinq aventuriers dans un état catatonique. Apparemment, c'est le transfert dans la Dimension des Rêves qui a pu rendre à Raayaatma, Tatiana, Orlamm, Lisbeth et Appolonios leur conscience.

Ensembles, ils ont réussi à ramener un semblant d'ordre dans l'Asile, et à vaincre, justement, Ulver Zandalus, et une entité d'outreplan, le Prince en Haîllons, qui tentaient d'entrainer l'Asile plus loin dans la Dimension des Rêves. Ce faisant, ils ont découvert que Zandalus souffrait de cauchemars intenses dépeignant une cité tentaculaire, cyclopéenne, inhumaine...la même que tous les amnésiques ont vu dans leurs cauchemars, avant de revenir à la conscience. Et là encore, c'est les représentations de cette cité et ses liens avec l'occulte et l'ésotérisme qui intéressaient le comte Lowls. Une fois Zandalus et le Prince en Haîllons mis hors d'état de nuire, le groupe d'aventurier a pu, grâce à l'aide d'un rituel des Les Chaînes de la Nuit, ramener l'asile dans le plan matériel.

Une fois de retour dans le réel, les aventuriers amnésiques sont revenus à Thrushmoor. Là, essayant de retrouver leurs souvenirs, avec pour seule piste leur lien avec le comte Haserton Lowls, ils ont remonté la piste d'un culte d'Hastur qui s'était établi au manoir de ce dernier. Ils ont vaincu une druidesse vénérant une autre entité mystique répondant au nom de Xhamen Dhor, sorte de fongus consciente, et découvert les agissements de Melisenn Kororo, l'intendante du comte. C'est à ce moment là qu'ils ont retrouvé Lieshae, amnésique et liée au comte elle aussi.

En démantelant les agissements des cultistes, ils ont repris Fort Grêle, et dispersé les morts-vivants remplaçant la garnison, et infiltré le manoir, à la fois pour mettre le culte hors d'état de nuire, mais également pour en apprendre plus sur le départ du comte. C'est là qu'ils ont retrouvé Scath et Byar, eux aussi amnésiques et apparemment victimes et ex-associés du comte. Ils ont aussi pu confirmer que Melisenn et le comte étaient impliqués dans le culte d'une entité nommée Hastur, une sorte de divinité, dont la nature exacte n'est pas claire...

Dans l'immédiat, ils partageaient bon nombre de points communs: tous avaient perdu quasiment toute leur mémoire, ne leur laissait qu'une poignée de souvenirs épars, dont leurs noms. Tous avaient travaillé pour le comte Lowls avant cette amnésie, et il n'y avait pas de doute qu'il était le responsable de leur actuelle condition. D'autant que dans leur état catatonique, ils avaient partagés les mêmes cauchemars sur l'immense cité sous le soleil noir, dont ils avaient vu une représentaiton dans les souterrains du manoir.

Malheureusement, le comte avait quitté la ville avant qu'ils ne regagnent conscience. Pour l'heure, ils ignoraient vers quelle destination. Un des objectifs était d'identifier les motivations et la destination du comte, pour pouvoir le rattraper et trouver un moyen de récupérer leurs souvenirs...et peut être, le mettre hors d'état de nuire.
Fouiller son manoir devrait sans aucun doute pouvoir leur donner des indices. Récupérer le matériel des cultistes leur permettrait de financer leur poursuite.

Restait à décider s'ils étaient d'accord, et s'ils avaient d'autres objectifs?

Modifié par un utilisateur samedi 30 janvier 2021 18:33:53(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#16 Envoyé le : jeudi 4 février 2021 22:08:54(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
Thrushmoor, cité libre





La discussion allait bon train, et il leur fallu une bonne heure pour résumer ce qu'ils avaient appris. Le repas était bien entamé, et l'aubergiste avait apporté du thé noir, brûlant, du café, et de la bière pour ceux qui préféraient. A présent que le contexte et le chemin qui les avaient amené jusque là était clair pour tout le monde, ainsi que les chemins qui s'ouvraient devant eux, il y eut un instant de flottement. Tatiana prit une gorgée de sa tasse de thé fumante et rompit le silence.

« Voilà où nous en sommes...Maintenant, reste à décider ce qu'on fait. Raayaatma, je partage ton avis: il faut qu'on fouille le manoir, histoire de savoir ce que fabriquais Lowls et où il est parti. Et à long terme, je dirais que c'est dans l'intérêt de tout le monde ici de lui mettre la main dessus.

Mais c'est juste mon avis. Byar, Scath...vous êtes les plus récemment arrivés parmi nous. Qu'est ce que vous en pensez? Qu'est ce que vous pensez faire, à présent? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#17 Envoyé le : vendredi 5 février 2021 18:55:51(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 110


La nuit fut une véritable bénédiction pour Scath. Ce n’est pas seulement qu’elle en avait besoin… c’est qu’elle avait l’impression d’être… comme libre pour la première fois. Un sentiment aussi étrange qu’indescriptible. Comme si elle avait passé sa journée à courir, courir à perdre haleine, en direction d’un refuge, un voile de ténèbres ayant recouvert le ciel au-dessus d’elle, et là, un espoir, blanc, brillant, serait sorti du refuge, allant à sa rencontre, chassant les ténèbres et lui ouvrant sa porte. Oui, Scath dormit profondément cette nuit-là, comme une petite enfant.

Au petit matin, elle avait déjà repris des couleurs… pour une tieffeline. Après une bonne nuit de sommeil, un bon bain, et quelques étirements matinaux, Scath était dépeignée mais de bonne humeur. Elle rejoignit la salle commune, en tenue légère mais correcte, ravie, et remercia encore une fois leurs hôtes de leur générosité.

« Bonjour ! » s’exclama-t-elle joyeusement.

Elle se demanda si les propos de la tavernière la concernaient ou si c’était destiné au reste du groupe. Elle n’était pas le souvenir d’avoir été une brute… mais au fond d’elle-même, elle sentait qu’elle aurait très bien pu l’être. Elle ne savait pas comment elle le savait, mais c’était son ressenti.

Elle salua poliment les trois nouvelles têtes, puis écouta attentivement le discours de ses nouveaux compagnons, sans mot dire. L’histoire était passionnante, et cette histoire de Prince en Haillons et de Dimension des Rêves captait toute son attention. On se serait cru au milieu d’une histoire de conte. A ceci près que ce n’était pas un conte mais réel, et que les implications que cela avait étaient pour le moins inquiétantes.

« Waw… C’est pour le moins… impressionnant.
Eh bien… Tatiana… tout d’abord, ça fait plaisir de revoir ta bouille plutôt que celle de l’autre aberration ambulante. Mais plus sérieusement… Je veux savoir ce que l’on m’a fait, et pourquoi. J’ai le sentiment… que l’on m’a volé une part de moi-même, c’est difficile à décrire… mais j’imagine que vous le ressentez également, non ?

Si vous êtes d’accord, j’aimerais fouiller le manoir également. Je tremble à l’idée d’y retourner, mais j’ai l’intime sensation que c’est là-bas que je dois aller. Je ne sais pas, c'est comme si.... comme si quelque chose m'appelait. Je comprendrai un refus de votre part bien sûr… mais j’y suis déterminée, sachez-le.  »
répondit-elle franchement, observant les réactions de chacun.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Probe  
#18 Envoyé le : dimanche 7 février 2021 14:42:32(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Byar
Mutagène : 1/1
Extraits Nv1 : 5/5
Extraits Nv2 : 3/3
Extraits Nv3 : 1/1
CA 16-18 (C11, D15)
Ref+6,Vig+7,Vol+4
Sanity XX/32

59 / 59

Byar s’était installé à table un peu avant que le gros du groupe n’y arrive. Mais les têtes qu’il y voyait ne le rassurait pas particulièrement. En toute honnêteté, il lui semblait que deux des trois nouvelles têtes auraient pu appartenir à des gens peu fréquentables. Heureusement, la tenancière savait se montrer agréable. Elle ressemble un peu à ma femme… pensa t-il alors que son regardait s’attardait un peu sur les traits du visage de Brigitte. Lorsqu’elle déclara que la première tournée était pour elle, le malappris enquilla directement en buttant un peu sur ses mots. « Moi, j-je… qu’est-ce que… heu… vous auriez de la bière ? J’en voudrais un-un pichet entier. » Ses papilles frétillaient d’avance devant le nectar qu’il savait aimer. Voyant le regard des autres peser sur lui, il rajouta avec un temps de retard « S’il vous plait. »

Le nez dans sa pinte, Byar attendait impatiemment l’assiette promise alors que les autres discutaient de choses sérieuses. Il fallut que la guerrière s’adresse à lui pour qu’il lève le nez et soit obligé de répondre à la question de ce qu’il comptait faire. « Heu… manger ? » répondit-il très terre-à-terre. C’est qu’il avait une fringale de tous les diables et le fumet qui s’échappait de la cuisine aurait presque pu le faire flotter au dessus du sol. En plus, l’adage disait toujours qu’on réfléchissait mieux le ventre plein. Alors s’il devait réfléchir, les autres allaient devoir attendre qu’il se soit restauré !

Heureusement, Scath prit la parole pour partager son ressenti et ses sentiments pendant que la tavernière revenait avec les bras chargés d’assiette. Byar sentit sa bouche se remplir de salive tellement le repas sentait bon. C’est tout juste s’il acquiesça au plan de la tieffeline. A peine servi, il se mit à manger comme un affamé oubliant ses couverts qui ne faisaient que le gêner. Manger avec les doigts de toute façon allait plus vite. 30 secondes plus tard, son assiette était vide et son pichet bien entamé. « M’dame la patronne, encore !… s’il vous plait. C’est trop bon ! » ajouta t-il comme pour justifier son appétit. Gêné par l’attention qu’il suscitait par sa demande, il saisit sa serviette pour s’essuyer la bouche et les mains avant de replonger son regard dans sa pinte de nouveau pleine.

Modifié par un utilisateur lundi 8 février 2021 11:10:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

D-230 Alchimiste torturé
thanks 2 utilisateur ont remercié Probe pour l'utilité de ce message.
Online Boadicee  
#19 Envoyé le : mercredi 10 février 2021 21:54:33(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,740
Thrushmoor, cité libre





Tatiana répondit à Scath avec gravité, pensive.
« Oui, je le ressens également. La sensation de...manque? Ne me quitte jamais. Et je serai surprise que ce ne sois pas le cas de chacun d'entre vous. Nous ignorons comment, mais le comte Lowls nous a pris quelque chose, à chacun d'entre nous. C'est pour cela que nous le poursuivons, et pour cela que nous avons pris son manoir d'assaut: parce que nous voulions y trouver une piste. Je te rassure: aucun d'entre nous n'est ravi de l'idée de retourner là bas.

Mais si il y a une piste à suivre, c'est là qu'elle se trouve. »


Les remarques de Byar - et son appétit - firent éclater de rire la guerrière, qui prit une gorgée de thé et failli s'étrangler.
« Contente de voir que tout ça ne t'as pas coupé l'appétit, Byar! Profites en, je ne sais pas combien de temps nous aurons pour nous reposer ici. Mais je crains de devoir ramener un sujet plus...sérieux sur la table.

Pour l'heure, nous pouvons effectivement nous reposer...mais il ne va pas falloir trop nous attarder à Thrushmoor si nous voulons mettre la main sur Lowls. J'imagine que la question que je me posais est...nous accompagneras-tu? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Probe  
#20 Envoyé le : dimanche 14 février 2021 14:15:37(UTC)
Probe
Rang : Staff
Éclaireur: Éclaireur - contributeur confirmé aux wikis de Pathfinder-FR
Inscrit le : 19/10/2015(UTC)
Messages : 5,362

Byar
Mutagène : 1/1
Extraits Nv1 : 5/5
Extraits Nv2 : 3/3
Extraits Nv3 : 1/1
CA 16-18 (C11, D15)
Ref+6,Vig+7,Vol+4
Sanity XX/32

59 / 59

Byar poussa un premier grognement de présence lorsque Tatiana l'apostropha. Il ne comprenait pas trop ce qui aurait du lui couper l'appétit mais dans le doute, il répondit d'un « grumph hum grf ! » qui pouvait vouloir tout et rien dire. Un large morceau de gigot d'agneau saisit à deux mains, un peu de sauce collé au sourcil droit, et la bouche pleine, l'énergumène écoutait d'une oreille distraite la femme qui avait réduit le crâne de leur dernier adversaire en bouillie.

Cependant, la fin de son gigot lui permit d'entendre la fin plus distinctement. « V-vous accompagnez ? Et... je pou-pourrais retrouver ma femme et la mémoire si je vous suis ? » demanda t-il la bouche encore pleine. « Si oui, alors tope-là ! » lança t-il soudain plus intéressé par la discussion, avec une main pleine de graisse et de sauce présentée paume vers le haut.

Byar ne comptait pas arrêter son repas en si bon chemin mais la nouvelle méritait son attention.
D-230 Alchimiste torturé
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
7 Pages123>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET