Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : jeudi 12 novembre 2020 21:26:31(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
5 Pharast 4721, dans la journée - Hall de la Guilde de l'Acier Trempé, Orlov


Orlov

Même si les rues commencent tout juste à perdre leur manteau d'hiver et que le froid est encore mordant, cela n'arrête pas les rumeurs. Aujourd'hui plus que jamais, le Hall de guilde de la Guilde de l'Acier Trempé bruissait de conversation où résonnait la curiosité, l'incertitude, et par dessus tout l'excitation. Toutes les Lames, ou Trempés, comme on les appelait dans les bas-fonds, avaient entendu parler des projets du Prince...à ce qu'on racontait, il prévoyait une campagne de recrutement massif pour un projet d'exploration d'Iobaria. Et peut être, à l'avenir, de reconquête...?

Il n'en avait pas fallu plus pour attirer l'attention des aventuriers de la guilde, et tous ceux qui étaient présents à Orlov se perdaient déjà en conjectures, débats et spéculations sur les prochaines annonces du Prince. Quelque chose se profilait dans l'avenir immédiat, tout le monde pouvait le sentir, et chacun n'attendait qu'un mot de la part d'Atka, la cheffe de guilde.

De fait, la grande bâtisse de bois est bien plus agitée qu'à l'accoutumée...le grand hall accomode plus d'une vingtaine de lourdes tables cirées, et toutes sont le théâtre de discussion intenses, les aventuriers partageant un verre en plus de leurs plans. Heureusement pour les employés s'occupant des affaires administratif, leur comptoir était plutôt calme, les Lames se contentant pour l'heure de discuter entre eux.
Même le panneau des offres du moment était délaissé. Le bar, en revanche...et bien, discuter donne soif, pas vrai...?

Dans ce chaos débordant d'énergie, votre petit groupe s'est installé dans un coin de la salle, à l'une des rares tables encore libre. Vous n'avez pour l'instant pas vraiment de nom, mais comme vous l'ont dit des aventuriers plus expérimentés: même si vous ne trouvez pas, l'histoire de chargera de vous nommer pour vos exploits. Pour l'heure, les rumeurs indiquent que les compagnies qui s'engageraient dans le projet du Prince auraient une mesure de décision sur la région qu'elles pourraient explorer. Restait encore à décider où aller...?

Se renseigner sur Iobaria:
- Créatures et dangers: Nature, Lore (chasse, exploration, Iobaria...), Survie
- Lieux d'intérêts: Occultisme, Religion, Lore (histoire, ruines de Iobaria, etc...)
- Nations voisines: Société, Lore (géographie,...)
- Autres: à voir au cas par cas.

Modifié par un utilisateur samedi 28 novembre 2020 20:15:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Annonce
Offline Boadicee  
#2 Envoyé le : dimanche 29 novembre 2020 16:15:58(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Orlov

Ensembles, et autour d'une chope ou d'une tasse fumante, alors que le feu crépitait encore dans l'âtre du Hall de Guilde pour chasser les derniers froids de l'hiver, ils essayèrent de faire le point sur ce qu'ils savaient de Iobaria, s'absentant de temps à autre pour accéder aux ressources et aux rapports de la guilde, et essayer de compléter le tableau.

En premier lieu, ils tentèrent de faire l'inventaire des menaces potentielles...la région de Pics de Givre était relativement proche, mais elle formait une barrière avec Brevoy pour une bonne raison. C'était le terrain qui était plus dangereux que ses habitants, cependant, et les risques d'avalanche n'y étaient pas à prendre à la légère. On y trouvait aussi des manticores, des lions des montagnes, des bandits cherchant à échapper aux autorités de Brevoy, et des meutes de loup.

Les forêts centrale de Iobaria étaient plus mystérieuses. Les rumeurs parlaient d'esprits hantant les clairières et les sous-bois, de fées et d'arbres animés attaquant les voyageurs trop téméraires. Plus concrètement, les bêtes sauvages y étaient légion, en particulier les loups et les ours, et on trouvait également des tribus de géants et de leshy dans les bois.

Les montagnes centrales étaient encore une autre paire de manche. Bien sûr, on y retrouvait les lions et les ours qui formaient les prédateurs les plus massifs des alentours, mais les histoires de malédictions cyclopéennes étaient légions.

Enfin, plus on allait vers l'Est de Iobaria, plus les risques de tomber sur des tribus de géants ou des centaures étaient importants. Bien sûr, ils n'étaient pas nécessairement hostiles, mais leur présence avait tout de même limité la colonisation de cette région de Iobaria.

Répondant à quelques questions soulevées par Lyuka, ils confirmèrent qu'Orlov importait surtout des matières brutes de l'intérieur de Iobaria: des fourrures, de l'ambre, du bois depuis le Bois de Storith, de la pierre des carrières dans les Pics de Givre, et de la pierre d'alun également. Les détails étaient encore flou, mais HCLI avait apparemment un accord avec le Prince, et soutenait l'ensemble du projet de colonisation. La région leur importait donc peu. Quand aux détails de la colonisation...et bien, il faudrait sans doute attendre l'annonce officiellement du Prince.

Syvis mit d'autres questions sur la table...en particulier celle des voies navigables. Et avec raison, Iobaria était une terre de rivières. Où qu'ils aillent, il y avait fort à parier qu'ils trouveraient des cours d'eau. En revanche, terrain Iobaria pouvait être valonnés et escarpés, et les rapides ou les bancs de sables n'étaient pas rares.

Plus loin vers l'Est de Iobaria, les cartes devenaient considérablement plus floues...les plaines à l'Est du Lac Pirstjoi étaient plus ou moins inconnues, en dehors sans doute de quelques tribus nomades.

Le projet du Prince était une première, du moins dans ces dimensions. Iobaria a bien sûr eu des périodes bien plus stables et glorieuses, mais les derniers millénaires ont été un long déclin. Cette ré-exploration est donc une nouveauté.

Malheureusement, il restait très peu d'information sur les routes commerciales de l'Ancienne Iobaria. Le commerce des fourrures y était déjà développé, de même que celui des perles autour du Nyvyrd.

D'un point de vue climatique, Iobaria demeure relativement stable, heureusement. Le contraste saisonnier y est très important, et en cette fin d'hiver, le manteau de neige qui recouvre tout le pays, descendant des terres arctiques de la Couronne du Monde, achève de fondre, même si le froid est encore mordant. Il fait plutôt chaud en été, cependant, même si ce dernier est assez cours. Localement parlant, en dehors des montagnes, la majorité de Iobaria est composé de taïga ou de steppes vallonées. Les seuls point remarquables étaient les alentours d'Artrosa, loin à l'Est, où la neige ne fondait jamais vraiment, les alentours du Nyvyrd, où les eaux chaudes du lac maintenaient une température acceptable, et les bois de Iobaria, où on trouvait des brumes plus ou moins épaisses toute l'année.

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#3 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 13:34:01(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
6 Pharast 4721, dans la journée - marches du palais de Trônegivre, Orlov


Orlov

Une fois sortie du palais et séparée d’Arslan, non pas que celle-ci lui soit désagréable, Lyuka avait peu à peu retrouvé un comportement normal, bien que la mine moins enjouée que d’ordinaire.
Derrière, Shesterni se tenait droite comme un i, mains croisées dans le dos, et observait silencieusement les bâtiments alentours.

Lorsque Syvis vint lui parler, l’albinos fit mine d’aller bien, quelque soit son réel ressenti.
« Hum ? Oui, c’est… stressant. Enfin je trouve. Je ne sais jamais vraiment me comporter avec telle ou telle personne.

Et toi, ça va ?  »
demanda-t-elle, soucieuse d’éloigner le sujet de conversation de sa petite personne pour l’heure.


Bon... Et bien voilà un début de conversation. Mais bon... Elle est tout de même en train d'essayer de faire la belle. Pas que je puisse le lui reprocher mais... Et bien ça risque d'être compliqué si elle reste comme ça pendant les mois a venir... Je jette un regard suspicieux à Shesterni qui se tiens, raide comme un piquet, un peu plus loin... J'ai toujours autant de mal a la comprendre... Et a comprendre ce qu'elle représente pour sa maîtresse... enfin...

Puisqu'elle fait rapidement dériver la conversation sur moi... je répond d'un ton enjoué :

« J'ai l'impression d'avoir fait la plus grosse connerie de toute ma vie ! Je te raconte pas la rouste que je vais prendre... Mais bon. On a eu raison non ? On vas y arriver ? A nous toutes... »

La fin laisse probablement paraître un peu d'inquiétude... Mais faut dire que la petite boule de stress ne refuse de disparaître du creux de mon ventre...


L’albinos hausse un sourcil, surprise. Elle semble sincèrement s’intéresser au ressenti de son interlocutrice, mais n’est pas certaine de tout comprendre.

« Une connerie ? Une rouste ?
Tu étais très bien, je ne t’ai pas vu faire de connerie… enfin je ne crois pas… qui te mettrais une rouste ?  »
demanda-t-elle, dubitative.

La seconde partie de la question, elle, résonne davantage aux oreilles de Lyuka. Bien que son propre stress soit totalement submergé par l’excitation et les rêves de la tengu.

« Détends-toi, pourquoi n’aurions-nous pas eu raison ?
Je ne sais pas pour toi, mais ça… c’est ce que j’ai attendu toute ma vie pour ma part. Rien de d’y penser, j’en tremble, regarde ! Je ne sais pas si je vais faire de beaux rêves cette nuit ou si je n’arriverais pas à trouver le sommeil, tellement je suis impatiente d’y être !  »
répondit-elle, le teint joyeux, sensiblement excitée plus qu’autre chose.

« Et évidemment que nous allons y arriver… Je sais que ça peut paraitre intimidant comme aventure, mais soyons optimistes : nous sommes pleines de ressources, et nous sommes sans doute bien mieux préparées que la plupart des gens du commun. Il nous manquait simplement une expertise du terrain, et maintenant nous avons Arslan avec nous.

A moins que tu ne penses à autre chose ? »
questionna-t-elle, soucieuse.

Ah... C'est vrai que les autres ont souvent du mal a réaliser ma situation... D'autant que je n'en parle pas plus que nécessaire... Je lui répond par un haussement d'épaule :

« Déjà que ma mère était pas d'accord pour que je m'inscrive a la guilde... tu imagine une expédition pareille ? Elle vas m'étriper... »

Ouais... Et forcément le fait que je m'en inquiète me probablement ridicule aux yeux des autres. Mais d'une certaine manière c'est le but de la manœuvre. D'ailleurs elle semble se détendre. Ce qui fait du bien a voir... Peut-être que finalement ce n'étais que la fébrilité combinée a la solennité des lieux ?

« Enfin... T'as probablement raison. Une occasion comme ça on en croise pas plus d'une en un siècle. »


Le visage de Lyuka se décrispe, adoptant des traits plus compatissants, par-delà son plumage.

« Kraa… Remarque, regarde le bon côté des choses : si elle t’étripe, on aura besoin de moins de provisions pour le voyage à venir…  » rétorqua-t-elle, tentant un trait d’humour pour détendre Syvis, ou du moins lui faire penser à autre chose.

« Si ça te gêne à ce point-là… Laisse-lui une lettre expliquant ce que tu comptes faire et tes motivations, et file à l’issienne ?
C’pas le plus courageux… mais ça résoudrait ton problème. Temporairement du moins... »


Un regard en coin à Shesterni, laquelle hausse des épaules, l’air de dire Qu’est-ce que j’y peux moi ?

« C’est ce que je me dis… Et puis, si on n’essaye pas, on est sûres de ne pas y arriver !  » lâcha-t-elle, tentant un brin de philosophie avec un sourire.

« Tu as autre chose derrière la tête, je me trompe ? »


Bon... Ok. Je l'avais cherché celle là... Je répond avec un franc sourire :

« Caiden... et moi qui pensais que vous seriez dévastées et abandonneriez tout pour vos occuper de mes obsèques... »

La manière dont elle propose de gérer avec ma mère me laisse sans vois quelques instants... L'idée de m'avais même pas traversée. C'est vrais que ça éviterais pas mal de problèmes...

« C'est presque tentant mais... heu... disons que si je fais ça c'est vous qu'elle vas faire étriper... »

Pour le coup pas d’amusement ou d'exagération dans ma voix quand je dit ça : j’énonce simplement un fait. Si je fugue comme ça, je n'irais pas jurer que les autres ne risquent pas de finir avec une dague entre les omoplates... Et moi de me faire ramener manu militari a la maison avec toute la déférence du à un sac de carottes. Je hausse les épaules, un peu dépitée...

« Ouais... Je sais que t'as raison. Mais j'ai quand même la boule au ventre... ça vas passer...  »

Ce que j'avais derrière la tête ? Ah... Nan... Mais si elle veux pas en parler...

« Heu... Quelque chose derrière la tête moi ? Non... non... rien. C'est pas important. Je voulais juste discuter... »

Syvis. Ma fille. Tu ment horriblement mal. Il faut vraiment que j'me reprenne mais elle m'a pris au dépourvus...


Contente de voir Syvis reprendre du poil de la bête, Lyuka surenchérit, soutenue par Shesterni.

« "Dévastées" ! Voilà, c’est ça le mot que je cherchais ! On serait "dévastées".  » railla-t-elle.

« Et puis, tes obsèques, tout de suite… un bon feu, quelques mots, et c’est plié non ? »
ajouta la noirette.


Le sourire de Lyuka retomba lentement tandis qu’ils continuaient de marcher.
« J’vais parler pour parler, mais j’ai envie de te dire que si tu ne tentes rien, tu n’auras jamais rien. C’est comme ça que ça marche en ce bas monde, crois-en mon expérience…  »

Mais sur les dernières paroles… l’albinos lève un sourcil, dubitative. Un coup d’œil vers Shesterni, laquelle semble le confirmer, et la tengu s’engouffre dans la faille qu’elle semble percevoir.

«  C’est pas important hein ? Allez, t’en a déjà trop dit, crache-le ton bout de viande. J’vais pas te manger, je ne mange pas d’elfe. La chair est trop tendre.  » lui enjoint-elle, tentant de ne pas être hostile tout en adoptant une posture autoritaire.


Je l'ai cherché... Mais force est d'admettre qu'avec ce qui m'attend à la maison j'aurais apprécié une compassion un peu plus franche. D'un autre côté je n'aurais probablement pas su ou me mettre si elle avait adopté une telle approche... Et ça aurait été la preuve que tous mes efforts pour me donner de la consistance avaient été vains. Je lui répond avec un sourire un peu forcé... L'intervention du familier obtient une réaction un peu moins bienveillante de ma part :

« Tu vois ? C'est ça la différence entre avoir un cœur et ne pas en avoir : On peut être triste pour ses amies... »

Quand elle parle de son expérience, mon sourire se fais plus doux...

« Je sais... Je me dit la même chose. Mais m'opposer a ma mère alors que je n'ai même pas trente ans... Ca reste étrange. Je suis certaine de ce que je fais. Mais ça m'empêche pas de pas être totalement rassurée. »

J'en avais trop dit hein ? Tant pis pour le ridicule... Je baisse les yeux au sol et lui répond donc sobrement :

« C'était une connerie. Tu avais pas l'air bien. J'me suis inquiétée. J'aurais pas du. »


Shesterni haussa un sourcil, puis jeta un regard vers Lyuka, ne sachant si elle pouvait répliquer ou non. Un sourire de l’albinos lui indiqua qu’elle pouvait se faire plaisir… à la façon Shesterni.

« Concrètement, les émotions liées à la tristesse sont gérées par le cerveau, pas par le cœur. N’aurais-je donc pas de cerveau ?
Enfin… d’un point de vue strictement biologique, c’est le cas, mais je serais déçue que vous me jugiez là-dessus…  »


Lyuka émit un petit sourire en coin. Si Shesterni n’était pas la meilleure pour changer les idées de quelqu’un, et qu’elle optait généralement pour une approche sérieuse des choses, un peu trop même, la magie qui l’animait était toujours source de fascination pour l’albinos.

« Mouais… maintenant c’est nous qui nous inquiétons. Mais merci.
Ça me fait penser qu’il faut que j’aille dire que je pars, moi aussi…  »

Modifié par un utilisateur samedi 30 janvier 2021 13:39:41(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#4 Envoyé le : samedi 6 février 2021 13:10:27(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
Je lève les yeux au ciel... Réellement ? C'est ça son meilleur argument ? Et en plus elle semble l'avoir réellement mal pris... D'un certain côté c'est un juste retour de bâton mais... Ce n'était pas vraiment le but. Je la fixe quelques instants avant du répondre sur un ton égal :

« Cerveau... cœur... ce sont que des bouts de chair. Si c'était vraiment sur ces organes que nos sentiments et nos pensées se basaient... les fantômes ça n'existerait pas. Et tu ne serais pas en train de te vexer comme un pou. »

Puis... Me détendant un petit peu j'ajoute :

« Je voulais pas te blesser... Mais...vas pas t'imaginer avoir été la seule a l'être sur ce coup. »

Enfin... Je pousse un soupir :

« T'inquiète pour ma mère. Elle me tuera pas. Même si je peux pas garantir qu'elle ne vas pas essayer de m'enfermer quelque part pour les cinquante années a venir. Et j'suis bien décidée a venir avec vous. »

Une nouvelle pause...

« Au fait... On en a pas encore tellement parler... Mais tu pense qu'on devrais prévoir quoi comme style de maisons ? »



La réponse de Syvis fit rire Lyuka, tandis que Shesterni tourna la tête, légèrement honteuse. L’on aurait pu croire qu’elle rougissait de sa bêtise, si cela lui avait été physiquement possible.

« Humpf… pardon… C’était stupide de ma part. » lâcha-t-elle, gênée, avant de tourner la tête.

Lyuka fixait Shesterni, bien décidée à l’embêter. Puis elle revint au sujet tenant à cœur pour Syvis. Difficile de remonter le moral de l’elfe, bien trop embourbée par ses craintes pour relativiser.
« Cinquante ans, ce n’est pas grand-chose dans la vie d’un elfe. En années tengu ça fait… ça fait moins.  » tenta-t-elle.

« 8 ans, à quelques plumes près. »

« Ah oui, quand même… Pour avoir fait preuve de courage, de détermination et d’honnêteté, c’est cher payé.  » renchérit-elle.


Lorsque Syvis fit mention de maisons, une étincelle crépita dans l’œil de l’albinos. C’était un sujet qui réveillait son âme, alimentant la braise de l’artisane.

« Hum… excellente question ça. C’est difficile de répondre correctement, ça dépend beaucoup de ce que l’on va trouver. Si l’on s’installe sur de la plaine, ou si l’on s’installe dans une vieille forteresse en ruines, cela change tout.

Pour ma part, j’aurais tendance à prévoir quelque chose de rudimentaire mais fonctionnel dans un premier temps, histoire d’être rapidement opérationnels, et quelque chose de grandiose dans un second. Quitte à créer un lieu de vie pour les immigrés, autant tenter ce que l’on peut faire de mieux, tu n’es pas d’accord ? D’autant que si l’on peut en devenir les baronnes…  »
répondit-elle, rêveuse.

« Et toi, tu songes à quelque chose en particulier ? » demanda poliment Shesterni, accompagnant la question d'un petit coup de coude afin que Lyuka sorte de ses pensées.

Je râle... Je râle... Mais d'un autre côté quand je l'entend donner tord a maman je ne peux pas m'empêcher d'éprouver un petit pincement de loyauté... C'est cher payer, certes, mais je suis en partie mauvaise langue mais surtout je comprend bien pourquoi elle le fait...

« A moins que ça ne soit pour punir l'inconscience, l’arrogance et les cachotteries que j'ai fait en ne lui en parlant pas plus tôt ? Nan... Elle a juste des tendances mère poule... mais elle veux vraiment me protéger c'est tout. »

Un haussement d'épaules. Je ne le dit pas oralement mais ce n'est pas comme si j'étais majeure du point de vue de mon peuple : pas la peine d'insister là dessus... ça rendrait encore plus étrange la perspective qui commence a se dessiner a l'horizon...

La conversation a repris sur quelque chose de nettement plus réjouissant et, comme je m'y attendais, Lyuka s'y est engouffrée avec plaisir... Je la regarde en souriant légèrement puis répond finalement lorsque Shesterni m'y invite :

« Ah... Pour le grandiose j'ai aussi plein d'idées... J'ai vu une illustration une fois d'une ville entièrement construite à flanc de falaise... je peux pas m'empêcher de me dire que ça pourrait être magnifique...

Mais je me questionnais plus dans un premier temps. Du rustique... bien sur. Probablement surtout en bois. Mais je dois admettre que j'ai plus vu de la maçonnerie... Un des trucs dont je pensais m'inspirer c'est ces maisons avec de l'herbe sur le toit... ça doit assez bien tenir la neige et question isolation ça doit être pas mal...

Et surtout pour un village, pour commencer, ça a un petit côté... je sais pas... qui m'inspire. »

Modifié par un utilisateur samedi 6 février 2021 13:12:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#5 Envoyé le : dimanche 14 mars 2021 19:54:13(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

« C’est ce que doivent faire les mères, j’imagine.  » répondit-elle, n’ayant jamais réellement pu expérimenter cette sensation.

Ecoutant les rêvasseries de Syvis, Lyuka et Shesterni sourirent à l’unisson. Le visage de l’albinos s’illuminait de satisfaction en entendant ça.

« Un très beau projet ! Hum, je me demande comment cela pourrait être fait…
Il faudra voir sur place, mais ça se réfléchit j’imagine. Notamment pour tout ce qui touche aux supports…

Pour le rustique oui, ça me semble bien. Je me demande si l’on ne pourrait pas trouver refuge dans l’anciennes ruines cyclopéennes, un peu comme dans Ruineville… Niveau protection naturelle et travail prémâché, ça se poserait là. Mais autrement… un toit en A, pour éviter d’accumuler la pluie et la neige, ça me semble pertinent. Et l’herbe me parait bien niveau isolation, en effet.
Ensuite… selon si on se la joue raffiné ou non, et selon les ressources, la boue séchée comble bien les rondis. De l’argile, ce serait encore mieux.
Enfin, pour tout ça, j’imagine qu’on verra sur place. Mais je vais emporter mes schémas au cas où, sait-on jamais. J’ai quelques idées, si cela s’avère possible…  »


Ce type de sujets rend la conversation bien plus naturelle... j'ai un léger sourire quand je rebondis sur ce qu'elle dit...

« Les ruines... je sais pas. Une part de moi se dit que ça serrait parfait. Un sacré avantage... mais... D'une part elles peuvent contenir leurs propres dangers que j'aimerais bien éviter d'avoir chez moi... Mais en plus ça me donnerait un peu l'impression d'avoir triché. »

Quittes a construire quelque chose nous... Autant faire ça de zéro non ? La toiture en A est un classique... Mais ce n'est pas la seule option.

« Il y a une forêt non loin. Donc on a de bonnes chances de pouvoir monter une charpente avec des poutres maîtresse de grande taille... Mais autrement une forme plus sphérique peut également convenir pour tout ce qui n'a pas besoin d'un étage.

Il y a aussi le problème des fondations qu'il vas falloir étudier... si le sol gèle en temps normal ça peut être compliqué de construire dessus : une maison vas le tenir au chaud et le déstabiliser... Même en isolant très soigneusement le sol... Je vais me renseigner sur le sujet avant de partir. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Boadicee  
#6 Envoyé le : dimanche 14 mars 2021 20:20:31(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
11 Pharast 4721, dans la soirée - Toundra de la principauté d'Orlov

Rituel Shamanique

Les membres du Cercle des Nornes intéressées par le rituel que la voyageuse des steppes leur proposait de tenter se rassemblèrent un peu à l'écart du feu de camp, dans la pénombre en bordure de leur campement. A la direction de la jeune femme, elles formèrent un cercle, assise en tailleur dans les herbes de la steppe.


La voyageuse posa un petit bruloire de bronze au centre du cercle, et y déposa un sachet d'herbes.
Elles sont difficiles à trouver, et indispensables pour tenter d'ouvrir la voie vers la tapisserie du destin. « Respirez normalement, elles peuvent avoir des effets hallucinogènes, en inspirer trop peut être désagréable. Ensuite, suivez moi. Ne vous en faites pas si vous ne parvenez pas à imiter le chant immédiatement, ça demande de la pratique. »

Elle entonna un chant de gorge, vibrant, intense, qui sembla les secouer jusqu'au plus profond de l'esprit et des os. S'engager sur ce terrain n'était pas évident, mais sous la direction de la voyageuse, elle savait au moins comment s'y prendre.

J'aurais besoin d'un jet de Performance ou Religion, s'il vous plaît!


Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#7 Envoyé le : lundi 15 mars 2021 00:58:18(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Lyuka s’éloigna en compagnie de la voyageuse tandis que Shesterni resta près du feu.
Dubitative dans un premier temps en ce qui concernait les herbes, la tengu se laissa finalement tenter et tenta de suivre les consignes à la lettre. Elle s’appliquait à tout mémoriser, afin de l’ajouter dans son carnet. C’était très précieux à ses yeux.

« Excusez-moi, quelles sont ces herbes ? J’aimerais bien prendre quelques notes, si vous me le permettez ?  »

Elle écouta ensuite le chant de gorge de la masquée, impressionnée par ce genre de chants. C'était la première fois qu'elle entendait une telle sonorité, et uniquement grâce aux cordes vocales... ça aussi, il faudrait qu'elle le note !


Un p'tit jet de Religion = 28, avec 20 nat’ je vous prie.
Offline Anadethio  
#8 Envoyé le : mardi 16 mars 2021 18:36:41(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
J'avais suivi le mouvement sans me poser tellement de questions. L'occasion d'apprendre quelque chose de neuf ne se refusait pas. Des herbes dans un encensoir a respirer... La sensation n'est pas particulièrement agréable et non loin de la, j'ai le droit a un regard désapprobateur de la part de Fanya... Bah... ainsi vont les choses. De toute manière au pire je verrais des dragons roses non ? Ca et un mal de crâne carabiné demain bien sur.

J'essaie tant bien que mal de suivre le chant... Mais il faut bien admettre que ma voix n'est pas faite pour ce genre de chants et que le résultat est... discutable. Pas tout à fait insupportable... Mais tout de même discutable.

Rien a faire... Je préfère la magie quand elle tiens a quelque chose de plus concret.


13 en performance...

Modifié par un utilisateur mardi 16 mars 2021 18:38:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#9 Envoyé le : jeudi 18 mars 2021 22:55:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Rituel Shamanique


La fumée des herbes s'éleva de l'encensoir, et commença à les envelopper alors que la voyageuse listait la douzaine d'herbe qu'elle avait utilisé. Les plus importantes étaient la Lusule Sanguine, l'Aspilis, et le ballot d'herbes contenait également de la soie de Phalène étoilé, qui n'était apparemment pas facile à récolter, mais cruciale.
« Je ne saurais pas moi même comment la récupérer sans l'endommager. Je dois ma réserve à la shamane. Mais si vous mettez la main dessus, cela peut se conserver longtemps, séché. »

Alors que le chant s'intensifiaient, la fumée à l'odeur poivrée les envahi. Leurs sens semblèrent se faire lourds, et pris d'étranges vibration, leur vision se tordant comme l'eau à la surface d'une mare où une goutte serait tombée, et l'ouïe suivait ses étranges ondulations qui vibraient dans l'air. Lyuka répétait les prières de la voyageuse, tandis que Syvis s'efforçait de suivre sa voix, ce qui était tous sauf évident pour quelqu'un qui n'avait pas de véritable pratique.

Soudain, leur vision se tordit brutalement, et l'espace s'effondra sur lui même. Elles eurent un instant la sensation de flotter, et aperçurent une immense tapisserie, comme des dizaines de fils s'entrecroisant, argentés, lumineux, dans le vide où leurs consciences se trouvaient. Ils étaient si nombreux qu'ils semblaient former la tapisserie d'une araignées, mais plus désordonnée...chaotique. En un instant, des milliers de possibles défilèrent dans leur conscience, et elles se retrouvèrent de nouveau projetées à leur campement sur la plaine, les paupières lourdes. La fumée se dissipait. La voyageuse paru un peu contrite.
« Hum...nous y étions presque! Vous avez vu la Toile, pas vrai? Je crains que nous n'ayons pas réussi à stabiliser la vision suffisant pour qu'elle soit compréhensible, mais je suppose que vous avez saisi le principe. Vous avez des questions?  »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#10 Envoyé le : samedi 20 mars 2021 10:13:06(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Se laissant envelopper par les volutes de fumée des herbes, Lyuka faisait un gros effort de mémoire pour imprégner toute la scène dans sa tête. Les mouvements… Les chants… La fumée… l’encensoir… La douzaine d’herbes… Tout avait un immense intérêt à ses yeux. Ce n’était pas seulement là un rituel ou une quelconque manifestation de magie, non, c’était une part de la culture des autochtones. La tengu aimait à penser qu’en étudiant les choix ayant menés à cette pratique ainsi que ce choix d’ingrédients, leur variété et leur rareté en indiquait beaucoup sur le chemin parcouru par les gens des steppes.

La vision qu’elle eut fu plus qu’impressionnante. Probablement inutile en elle-même, certes, mais elle avait vu cette tapisserie. Elle était là. S’il y avait moyen de réitérer ceci plus tard, d’y consacrer plus de temps… de comprendre comment provoquer une vision plus claire, peut-être avec une plus grosse dose de fumée, un état de méditation profonde, ou encore un catalyseur ?
Avec plus de temps, peut-être pourrait-elle jongler sur cette Toile ? Si tel était le cas… et si elle disposait d’une vie pour l’étudier… voire même davantage… qui sait quels miracles cela pourrait impliquer ?

Enfin… parler de miracles est probablement trop précipité. Après tout, rien ne dit que l’histoire finit bien, et une lueur d’espoir vaut mille fois mieux que la certitude d’un monde en cendres.
Au fond d’elle, la raison de Lyuka l’incitait à ne pas aller plus loin, bien que sa voix intérieure lui suggère l’exact opposé.

« Impressionnant… Oui, je l’ai entrevue !
Vous avez dit "qu'à chaque vision, la tapisserie change, suite à nos choix", est-ce vraiment la tapisserie qui change ou n’atteignions-nous pas plutôt un autre pli de celle-ci ?

Attendez… "Nous y étions" ? Vous voulez dire la Toile est la même pour tous ? Il s’agit… de l’ensemble des avenirs possibles de l’ensemble des individus ?  »

Offline Boadicee  
#11 Envoyé le : dimanche 21 mars 2021 17:58:46(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Rituel Shamanique


La voyageuse laissa échapper quelques gloussements. Elle paraissait épuisée, mais satisfaite.
« Ah...vous savez, ce n'est pas une science exacte. Ce n'est pas une science, d'ailleurs. Tout juste un art. Je n'y avais jamais pensé ainsi, mais sans doute avez vous raison: chacun de nos choix nous emmène à un point particulier de notre tapisserie, et c'est pourquoi nous en avons un point de vue différent à chaque vision.

Je n'ai peut être pas précisé un point....avec un peu de pratique, il est possible d'accompagner quelqu'un dans une vision de sa propre toile. C'est ce que j'ai fais: j'ai focalisé la vision, autant que possible, sur les pans de la tapisserie qui vous sont communs. Dommage qu'on ai pas vraiment pu y voir grand chose, mais c'était peut être trop espérer. Vous avez les pièces nécessaires, en tout cas, n'hésitez pas à le reproduire. Ca vient avec la pratique.

Quand à la nature de la Toile...et bien, je dois avouer que je n'en ai pas la moindre idée. Peut être la shamane le saurait elle, mais j'en doute. »

Modifié par un utilisateur dimanche 21 mars 2021 17:59:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#12 Envoyé le : dimanche 21 mars 2021 23:07:34(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5+2
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
  • Performance : 1d20+8 donne [14] + 8 = 22

Runa participa au rituel sans trop parler. Elle préférait vivre l'instant. Elle contempla comme les autres la trop courte vision offerte par le rituel. Le résultat malheureusement n'était guère concluant.

« Merci d'avoir partagé cela avec nous. » dit-elle poliment.

Je me demande bien ce à quoi cela pourra bien nous servir... Cependant, les détails de ce type de magie devraient au moins intéresser Kristja...

Modifié par un utilisateur dimanche 21 mars 2021 23:12:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET