Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Hikari  
#1 Envoyé le : lundi 13 mai 2019 13:57:36(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Préambule : le recrutement


l est de notoriété publique au Taldor que les athlètes sont des héros. D’ailleurs chaque année ont lieu des compétitions sportives, durant la semaine précédant la journée de l’Exaltation, visant à déterminer les meilleurs athlètes de diverses catégories… Et chaque année a lieu un éternel débat sur le pourquoi telle catégorie est mieux qu’une autre.

Certains vous diront que les disciplines les plus impressionnantes sont les gymniques, propices pour tenter de battre des records. D’autres vous diront que ce sont les disciplines hippiques, qui sont d’ailleurs plus raffinées. Bien que la plupart des taldans savent nager - « il ne sait ni lire ni nager » est une expression traditionnelle pour désigner un idiot - les sports nautiques sont appréciés mais assez peu développés. Et d’autres enfin vous parleront… des lutteurs, forts comme des taureaux, solides comme un tronc d’arbre, idolâtrés par la foule, se battant dans l’arène pour une gloire éternelle.

C’est l’un d’entre eux, Ernesto Marandella, dit « Cap’tain Oppara », qui s’était distingué aujourd’hui dans le stade en tenant tête à Urdon, dit « Crâne de Fer ».
Si ce nouveau venu dans la compétition n’était pas parvenu à étaler le Crâne, l’un des champions de ces dernières années, il était néanmoins parvenu à l’exploit de lui tenir tête, ce qui lui avait valu l’ovation du public.

Après le combat, de retour dans les coulisses souterraines du stade pour se reposer et savourer une boisson bien méritée, le Crâne était même venu féliciter Ernesto pour sa ténacité.
Suite à quoi une élégante demoiselle brune vêtue d’une veste de velours bleuté rentra dans la pièce, venue rencontrer le nouveau lutteur.

« Enchantée cher Ernesto, permettez-moi de me présenter : Dame Martella Lotheed. Très beau combat, on voit que vous êtes un ancien de la milice. Et pas n’importe qui ! Vos anciens hommes vantent votre droiture et votre sens du devoir ! C'est impressionnant d'avoir un telle réputation alors que vous n'étiez, si je puis me permettre, qu'un nouvel officier.

Je vais être directe et ne pas vous importuner plus longtemps, c’est pour cela que je souhaiterais faire appel à vous. Dans deux semaines aura lieu la Journée de l’Exaltation, qui se clôturera par un gala et un vote du Sénat. Ce vote concerne l’abrogation de la loi sur la primogéniture, ce sera un jour historique, une première depuis des siècles ! Voyez-vous, je fais partie des personnes qui souhaitent voir cette loi absurde et injuste disparaitre, et comme vous vous en doutez certainement, il y a… bon nombre d’opposants obstinés.

Il est classique qu’un noble vienne accompagné d’une escorte, quelqu’un d’apte à le protéger et à remplir de petites tâches, comme livrer un message à une personne tierce par exemple. Si je suis venu vous voir, c’est parce que je voudrais vous proposer d’être mon escorte pour cet évènement.

Si vous acceptiez de me rendre ce service, je vous serais redevable, et pourrais toucher un mot à propos de vos compétences et de votre attitude. Vous toucherez une solde de cent cinquante pièces d’or si vous menez cette mission à bien. Par ailleurs, je sais que vous n’êtes pas quelqu’un de très jacassier, mais participer à ce gala serait une excellente occasion pour vous de vous faire quelques connaissances.
Qu’en dites-vous mon cher « Cap’tain » ?  »


Modifié par un utilisateur jeudi 16 mai 2019 15:13:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Annonce
Offline Chrome  
#2 Envoyé le : vendredi 17 mai 2019 20:56:12(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

12 / 12

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+4, Ref+5, Vol+1



"Cette fois Cap'tain l'avait échapper belle... Il s'en était fallu de peu pour que ce Urdon "Crâne de Fer" ne fasse peser sur lui le vent du boulet de la mort... Un vent glacial dont on ne se relève jamais...Le bougre n'était pas le champion de la grande Arène de Koran-Rog pour rien et il avait été un bien trop grand adversaire pour que le Captain ne puisse l'emporter cette fois... Mais quand on ne peux l'emporter, il faut savoir ne pas perdre, surtout quand on joue sa vie devant des centaines de voyeurs avides de tragédies. Pour ça, il ne fallait pas rater son coup, la disgrâce de la foule étant a peu près aussi mortelle qu'un coup de hache mal placé, mais son agonie était elle, bien plus longue et plus pernicieuse.

La technique avait été simple; dès le début du combat, Captain avait vite compris que ni son bouclier acéré ni ses coups puissants ne pourrait percer l'armure du géant, il fallait donc trouver autre chose. Dans ces moment là, frapper les points névralgiques est une alternative crédible, malheureusement le crâne du colosse était protégé (comme son sobriquet l'indiquait) par une épaisse protection en fer rivetée à même la peau, la aussi impossible à percer avec ce qu'il avait à disposition.

Mais ce combat il l'avait attendu depuis des lunes, enchaînant les victoires mineures pour accéder à cette unique chance; s'élever dans la grande arène aux yeux de tous et regagner sa lumière d'antan ou périr en essayant. Il ne pouvait décevoir, pas cette fois ci, pas une nouvelle fois.

Alors l'unique solution avait été de donner ce spectacle tant attendu par le peuple tout en inspirant suffisamment de respect à son adversaire pour espérer une certaine miséricorde. Et face à cet homme, ce n'avait pas été une mince affaire.. Une fois de plus, son expertise des combats passés, son intelligence situationnelle, le gout du spectacle de son adversaire et même un petit coup de pouce du destin avait suffit à faire aboutir ce combat sur un nul inespéré, une égalité scandée par le peuple lui même, gage de vie sauve pour les 2 combattants, enfin surtout pour lui cette fois.
Ce n'était donc pas encore ce soir qu'il mourrait.

Captain ne savait pas si il devait se réjouir ou se lamenter de cette issue et dans ces coups de temps là, il faisait ce qu'il faisait le mieux après combattre, boire pour oublier. C'est donc dans son plus simple apparat, en sueur, quelques plaies sanguinolentes par ci par là et une choppe à la main qu'il avait eu cette agréable et importune visite....

Un rapide coup d’œil avait suffit, malgré son esprit embrumé par la fatigue, à déceler une courtisane de haut rang, tout concordait dans son approche, le ton enjoliveur, la démarche féline mais séductrice, la tenue soignée, les mots bien pesés, les renseignements précis, les arguments percutants, un sourire ravageur, un parfum aux senteurs épicées mais envoûtantes et un jolie minois de surcroît. La demoiselle n'en était, à coup sur, pas à son premier boulot.

Restait à savoir quel était son véritable objectif et pourquoi elle était venu le chercher dans ce trou à rat, lui qui attendait la mort depuis quelques temps maintenant. Mais dans le discours de cette jeune noble rien n'avait été laissé au hasard, ni son passé d'officier, ni l'affection que lui portait ses anciens soldats, ni même sa "réputation" grandissante au sein des arènes d'Oppara, elle avait su jouer sur (presque) tout les leviers psychologiques pour le convaincre d'accepter une simple mission d'escorte... Quand à l'abrogation de cette stupide loi qui lui avait coûté si cher, elle ne pouvait avoir fait davantage mouche qu'avec ce tir là.... C'était presque une partition trop bien jouée pour être honnête. Qui était elle? Que lui voulait elle?

Déformation professionnelle obligeant, il savait que dans les premiers instants d'une discussion on pouvait en apprendre beaucoup sur la véracité des propos de quelqu'un, le tout avant même de parler, uniquement en jouant sur les premières impressions... Alors avant de répondre il observa la jeune femme un court instant, le regard plongé intensément dans le sien, presque de façon malaisante. C'était clairement manquer de manières face à une noble, mais que craignait il maintenant tombé si bas? D'être jeté aux arènes?

  • Psychologie : 1d20+5 donne [6] + 5 = 11


Puis affichant ce petit sourire en coin qui le caractérisait souvent, il répondit calmement.

« "Que de chemin fait de votre part Milady, pour rencontrer un simple soldat. Excusez ma tenue et mes manières quelques peu... cavalières... J'ai eu une dure journée...
Ainsi donc, vous cherchez un garde du corps, et messager, si j'ai bien compris l'offre? Je suis flatté que vous ayez pensé à moi pour cette mission, mais je tiens à vous prévenir que je n'ai point fréquenté ce "nid de serpents" depuis fort longtemps, mon étiquette de la haute société risque d'être quelque peu... rouillée.
Je dois tout de même admettre que l'offre est alléchante et les arguments convaincants, presque trop.
Qu'est ce qui pousse une lady comme vous à embaucher un gladiateur comme moi à un prix aussi élevé pour une tâche finalement relativement basique? Vous craignez pour votre vie?
Excusez l'intrusion de mes propos, mais si j'accepte cette offre, il en ira de mon honneur de m'acquitter de cette tâche et il est toujours de bon ton de savoir pourquoi l'on se bat. Question d'éthique personnelle de ma part, mais je ne vous apprend rien sur moi je présume... »

Modifié par un utilisateur vendredi 17 mai 2019 21:03:59(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#3 Envoyé le : dimanche 19 mai 2019 08:01:57(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Précise le but de tes jets ;)
Avec ton test de psychologie, tu devines que Martella a l’air honnête et n’a pas l’air de te cacher quoi que ce soit.
Avec ton test de connaissances(locales), tu n’apprends rien de plus que ce qui est renseigné dans la fiche des PNJ connus.


Servant une coupelle de vin à toi ainsi qu’à elle-même :

« Excellente question mon cher. Vous avez bien compris, je parle bien d’un garde du corps et d’un messager. Je ne crains point pour ma vie, mais c’est la coutume voyez-vous, et un messager me sera d’une grande utilité.
Si je vous propose cette offre, c’est simplement parce que j’apprécie vos valeurs, et qu’au vu de votre passé, du moins du peu que j’en sais, j’ai pensé que la chose pourrait vous permettre de redorer votre blason.

Quant à l’offre… Voyez-vous, je n’ai pas l’habitude d’être radine envers les miens, et dans l’arène politique, les choses ne se déroulent pas de la même manière que dans l’arène sportive. Ce n’est pas le plus puissant ni le plus méritant qui l’emporte, mais celui qui paye le mieux. Tout s’achète, y compris les serviteurs d’autrui.

Il va sans dire que si vous acceptiez mon offre, vous assisteriez au gala en tant que l’un de mes invités, et je vous fournirai une tenue adaptée.
Auriez-vous d’autres questions ? »
dit-elle, le verre à la main, faisant virevolter l’alcool.
Offline Chrome  
#4 Envoyé le : dimanche 19 mai 2019 10:32:31(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

12 / 12

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+4, Ref+5, Vol+1



Écrit à l'origine par : Hikari Aller au message cité
Précise le but de tes jets ;)


Écrit à l'origine par : Chrome Aller au message cité
on pouvait en apprendre beaucoup sur la véracité des propos de quelqu'un


Je pensais que c'était plus ou moins implicite, mais ok, je préciserai plus clairement.

"Et maintenant le vin... Cette piquette étant ce qu'elle était, elle ne buvait pas par goût du vin.. Décidément cette sirène chantait vraiment juste, elle était douée.... C'en était même troublant.

Captain avait depuis longtemps fait une croix sur son passé, le panier de crabes dans lequel il avait failli tomber plus jeune ne l'attirait plus tellement à vrai dire, enfin pas dans l'état actuel des choses, pas tant que cette société tournerait comme elle tourne. Cela dit l'idée était intéressante, il pouvait contribuer à l'amélioration d'Oppara, à sa marche en avant vers quelque chose de plus juste, de plus progressiste et rien jusqu’à présent ne lui en avait donner l'opportunité.

La demoiselle avait même commis sa première erreur, elle avait pensé qu'on pouvait acheter sa loyauté, que c'était celui qui payait le mieux qui l'emportait... C'était la preuve vivante que cette société était malade mais authentique néanmoins, car cette erreur ne pouvait prouver qu'une chose; elle ne mentait pas dans ses intentions, sinon à quoi bon sortir cet argument face à quelqu’un que l'on sait peu réceptif à la méthode? Non elle avait dit ce qu'elle pensait réellement, peut être pour la première fois... Mais cela donnait de l'authenticité à son discours, une forme de crédibilité qui rendait le tout plus juste, plus enclin à la suivre.

Mais 150 pièces d'or, c'était encore beaucoup trop à son goût pour porter quelques messages, aussi important soient ils. Sauf si ce n'était pas elle qui payait...

« "Hum.. Très bien..." »dit-il, en finissant d'un trait son gobelet et en se resservant.

« "De combien de personnes se composera votre escorte Milady? Vous serez la seule à protéger? Il me faudrait également l'itinéraire que vous comptez prendre et enfin, a quelle genre de contraintes faut il s'attendre sur place; au Sénat a priori? Je veux dire d'un point de vue logistique: armes, armures et sécurité du lieu. J'imagine qu'on ne pourra pas rentrer dans un lieu de vote, aussi "bien fréquenté", armé de hallebarde et armuré de pied en cap?". »

Le tout en se feignant d'un sourire moqueur à peine dissimulé et tombant son second gobelet aussi aisément que le premier.

Modifié par un utilisateur dimanche 19 mai 2019 11:55:50(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#5 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 11:38:06(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Riant légèrement, sans mauvaises intentions :
« Détendez-vous, c’est une tâche somme toute très courante ! Chaque noble aura son aide attitrée. Pour être honnête, l’aspect « garde du corps » est davantage une tâche d’apparat, une tradition. C’est également pourquoi je vous ai choisi « vous », un lutteur reconnu doublé d’un ancien capitaine de la garde.

Pour répondre à vos questions, vous seriez la seule escorte, et mon escorte personnelle. Il n’y a pas d’itinéraire particulier, nous resterons simplement dans le Sénat, mais il y aura du monde, la foule peut-être vu comme une contrainte.
En tant qu’aide, vous n’aurez pas le droit de porter une armure lourde, votre visage dont être visible, et vos armes seront scellées dans leur fourreau, vous ne pouvez les brandir qu’en cas d’extrême nécessité. Seuls les membres de la Garde ou les Lames ont le droit de porter leurs armes en toute situation.

Alors, qu’en dites-vous ? Avez-vous d’autres questions ? »



Pour te donner un ordre d’idée des inégalités d’Oppara : 150 pièces d’or…
… pour un paysan, c’est énorme, c’est un peu plus d’un an de salaire.
… pour un champion sportif, plus expérimenté que toi, c’est une belle somme, c’est un peu moins d’un mois de salaire.
… pour un noble, c’est trop vaste pour être précis, mais c’est davantage proche d’un jour de salaire.

Offline Chrome  
#6 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 12:27:04(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

12 / 12

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+4, Ref+5, Vol+1



Une tâche d’apparat? 150 pièces pour "respecter les coutumes", c'en était presque indécent... Mais l'idée d'approcher cette abrogation historique était vraiment trop tentante pour refuser cette offre. Surtout à ce tarif là...

Après tout, peut être que la sirène avait raison, que Captain s'en faisait une montagne d'une tache finalement très simpliste... Porter quelques messages, même à travers une foule dense ne devrait pas lui poser problème, il était intervenu maintes fois à travers des foules en tout genre pour faire cesser des bagarres ou pour mettre fin à des ventes illégales sur les marchés publiques. Ce n'était pas quelques "poudrés pédants" armés de verres en argent et d'éventails qui lui poserait un quelconque soucis.

Pour les conditions de sécurité, cela semblait parfait, armure légère, armes au fourreau, son bouclier ne serait même pas contrôlé et son efficacité globale resterait optimale. PAR-FAIT.

Mais il resterait vigilant quand même, tant de personnalités importantes réunies au même endroit pouvait donner une opportunité en or à quiconque désirant tenter un coup d'état ou nuire à celui en place. Et même s'il n'approuvait pas bon nombre de préceptes nobliaux, il ne pouvait se résoudre à laisser le prix du sang tracer une route vers le trône de son pays. Surtout lorsqu'il était à l'aube d'une décision aussi importante.

« "Bien, vous m'en voyez ravi Milady, mais si la tâche s'avère aussi simpliste et traditionnelle que vous le dite, je ne mériterai pas tout cet or.. Et comme vous le savez, je suis un homme de parole et de conviction, c'est même pour ça que vous êtes ici n'est ce pas?

Je vous propose donc la chose suivante; donnez moi un tiers de cette somme et si comme vous le dites, cela se passe sans heurt, j'aurais déjà amplement mérité une telle somme. Si d'aventure les choses dégénéraient et qu'en j'en vienne à devoir m'employer pour sauver votre jolie personne, nous aurons alors tout loisir de renégocier le restant autour d'un verre de bon vin et vous pourrez alors me payer à la hauteur de ma réelle prestation, je suis très a cheval sur la valeur de l'argent et sur comment la mériter.

Si ces conditions vous siéent, alors je suis votre homme et vous pouvez considérez que nous avons un accord.

Ou nous retrouverons nous? Et quand?" »

Modifié par un modérateur mardi 21 mai 2019 08:06:20(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#7 Envoyé le : lundi 20 mai 2019 14:46:48(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Surprise à la proposition du capitaine, elle reprend sur un ton calme, mais déterminé :
« Ce n’est pas une question de mérite mon cher, c’est une question de milieu, et de reconnaissance.
Je sais bien que vous êtes un homme de parole et de conviction, mais je ne paye pas moins un mercenaire que l’un de mes amis. Mais si vous considérez cette somme indécente, soit, nous en reparlerons juste après le vote si vous le souhaitez.

Si nous avons un accord, nous pouvons nous retrouver le 28 de Calistril à l’aube si cela vous convient, à l’auberge du « Cerf d’Argent », juste avant le début du gala. L’auberge est située non loin du Sénat, en face du jardin des statues de Porthmos. Vous trouverez facilement, j’en suis certaine. »
dit-elle en te tendant la main.

Si tu as des questions/remarques, n’hésite pas.
La suite dans le topic de la grande journée de l'Exaltation dès que les autres ont fini leur intro...
Offline Chrome  
#8 Envoyé le : mardi 21 mai 2019 09:51:27(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

12 / 12

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+4, Ref+5, Vol+1



La surprise s'était presque lue sur son visage quand Captain lui avait proposé d'ajuster sa solde sur le travail effectué... Elle n'avait peu être pas tant d'expérience que ça finalement, ou bien un fond plus humain que ses compères de la haute.. Elle était étrange pour une courtisane, tiraillée entre son envie de bien paraître, de bien faire et ses convictions intimes qui n'en demandaient pas tant. Non vraiment un curieux personnage.

« "Et bien dans ce cas, considérez qu'en faisant ainsi, votre milieu est respecté et votre reconnaissance envers le travail effectué perçue comme il se doit.

Nous avons donc un accord effectivement! " »
dit-il en lui serrant, de façon ostensiblement délicate, la main

« "Le 28 de Calistril à l'aube. Le Cerf d'Argent. J'y serai." »

Et il replongea son nez dans son gobelet à vin.....

Modifié par un utilisateur mardi 21 mai 2019 09:52:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#9 Envoyé le : mercredi 29 mai 2019 00:32:35(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Séparateurs :
Offline Chrome  
#10 Envoyé le : samedi 1 juin 2019 00:37:42(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

12 / 12

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig+4, Ref+5, Vol+1



La méfiance de Captain monta d'un cran quand les jardins se remplirent soudainement de monde, non pas qu'ils fussent plus dangereux, mais la promiscuité soudaine des lieux rendrait un assassin quasi indétectable.
De plus, les mouvements de foule d'une assemblée aussi dense sont, de facto, bien plus dangereux pour quiconque se retrouverait pris à l'intérieur.

Et c'est précisément quand il se rapprocha de quelques mètres de Milady pour s'assurer un temps de réaction plus rapide qu'il le vit avec son étrange barre colorée à la main se dirigeant vers les ruches.

Rapidement il glissa quelques mots discrets à l'oreille de Dame Martella tout en gardant un œil sur "son suspect".

« "Excusez mon intervention Milady, mais la princesse ou quelqu'un dans l'assemblée à t'il prévu quelque chose en rapport avec les ruches ou les abeilles du Sénat?" »

Il n'y avait que deux réponses possibles à sa question et l'une d'elle lui donnait déjà une dizaine de mètres de retard sur le trouble fête...
Offline Hikari  
#11 Envoyé le : lundi 3 juin 2019 08:29:13(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Surprise par la question du Cap'tain, Martella regarda vers les ruches, remarquant à son tour le jeune serveur.
« Hum non, c'est étrange... Vous feriez mieux d'aller y jeter un oeil. » te dit-elle d'un air sérieux.

Tu peux utiliser le fil RP principal pour ça, pas de soucis.

Modifié par un utilisateur lundi 3 juin 2019 08:29:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#12 Envoyé le : mardi 26 novembre 2019 21:57:36(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115

Mini-rappel sur la Résurrection :
  • Trouver un PNJ capable de lancer ce sort est chose relativement rare (Prêtre 13)

  • En admettant que tu trouves un PNJ capable de lancer un tel sort (et qu'il accepte !), ça coute plus de 10.000 po, uniquement pour les composants (5.000 po si tu les trouves rapidement et que tu acceptes que ce soit traumatisant pour le gamin, mais je n'y compterai pas si j'étais toi).

  • Le bracelet que tu as trouvé sur le prince, tu peux l'estimer aux environs de la 100aine de po.

  • Sur le papier, s'il peut/accepte de ramener le gamin, il pourrait accepter la même offre d'autres personnes ayant les moyens.

  • Je rappelle, avant la future discussion avec le prêtre, que Pharasma est une déesse TN.


Modifié par un utilisateur mardi 26 novembre 2019 22:02:02(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#13 Envoyé le : mercredi 27 novembre 2019 09:04:18(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Du coup je passe sur ton fil perso pour tes deux actions solo :


Temple de Pharasma :


À l'entrée de l'édifice, une prêtresse particulièrement austère examinait ceux qui entraient et leur indiquait où se rendre pour quelques dévotions ou pour des soins. En écoutant ta requête, elle s'arrêta un instant et te regarda d'un air légèrement soupçonneux puis te conduisit à l'intérieur, jusqu’au prêtre le plus qualifié pour ce genre de choses.

Songeur, le prêtre regarde le corps avec neutralité. Après quelques instants de réflexion, il plonge son regard dans le tien.
« Humm… Une requête bien singulière que vous avez là jeune homme. Hélas, ce que vous me demandez-là ne dépend pas de moi, mais uniquement de la Dame des Tombes, et ses voies sont impénétrables...
Cela étant dit, pour ce modeste présent je pourrais préserver son corps quelques jours en effet…

Jeune homme, je me dois également de vous dire, dans le cas exceptionnel où la Déesse accepterait votre requête, que ce genre de service est très onéreux… Nous parlons ici de centaines de pièces d’or, à quoi se rajoute un diamant d’une qualité rare et d’une valeur de plusieurs milliers de pièces d’or. J’espère que vous en êtes conscient.  »




Quartier Est – Port-Levant :

Filant rapidement et discrètement au quartier voisin de Port-Levant, tu croises peu de monde dans la rue et la plupart n’ont pas l’air d’humeur à discuter. Un climat de peur commence doucement à s’installer sur la capitale, un climat accentué par les quelques patrouilles de soldats à cran que tu peux croiser et entendre de temps à autre.
Le quartier de Port-Levant est plus petit que son voisin de l’Ouest, et aussi plus pauvre. Chaque bâtiment est construit uniquement en bois, et les bâtisses s’empilent parfois l’une sur l’autre, comme dans les Rebuts. Ici, on peut parfois ressentir la misère de la classe ouvrière de la nation.

Après quelques minutes de recherche, tu peux trouver l’entrepôt mentionné par Martella. Il s’agit d’une bâtisse de bonne taille en forme de L, une cinquantaine de mètres de long sur une vingtaine de large. Le lieu est fermé par cinq portes de taille normale, une grande double porte et chaque fenêtre est barrée. Par les interstices des fenêtres, tu ne peux rien voir de particulier hormis des caisses à perte de vue. Rien ici n’évoque la noblesse, cela ressemble davantage à une zone de stockage pour un quelconque commerce. Autour du bâtiment, quelques individus rôdent dans les rues, mais jamais très longtemps. Probablement des résidents des environs, ou des fripouilles des Rebuts. Rien de bien intéressant pour cette partie de la ville en somme.

Ajout :
Après quelques instants passés à guetter les environs, rien de semble plus suspect que les individus déjà suspects. Les effluves de la mer mélangée à la crasse et au bois se font sentir dans le vent frais.
Non loin de là, sur le port, quelques marins rentrent de mer, apportant un peu de joie dans ces rues.
Il ne semble pas au Cap’tain que quiconque soit là en embuscade, bien que cette partie de la ville ne soit pas des plus sûres.

Modifié par un utilisateur mercredi 27 novembre 2019 11:15:41(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#14 Envoyé le : lundi 16 décembre 2019 15:57:47(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
Que savoir sur Lazare (reprise du Discord et ajout) :

Peu rencontré, c’est quelqu’un de particulièrement sympathique. Vous avez pu vous entrainer ensemble à l’occasion, et vous vous êtes affrontés dans l’arène. Si tu l’as vaincu haut la main, tu sais néanmoins qu’il n’utilisait ni sa magie (interdite dans ce tournoi), ni son arme fétiche (qu’elle soit interdite ou qu’il ait décidé de ne pas l’utiliser).
Si le bougre est loin d’être un preux paladin, il n’en reste pas moins une personne de cœur, du moins en apparence. Festif, généreux et séducteur, il n’est pas impossible qu’il ait accompagné le Cap’tain dans une taverne à l’occasion, bien que cela soit resté occasionnel. Il ne jure que par Cayden, qu’il surnomme souvent « le Grand Festoyeur, l’Insatiable ».

De ce que tu en sais, ce n’est pas un noble, et c’est quelqu’un qui porte peu d’attention au sens des convenances. Si le statut de noble peut l’intéresser pour les avantages qu’il procure, il n’est cependant pas intéressé par le noble jeu. S’il ne s’est pas caché de s’être battu dans l’arène pour les promesses de butin et de gloire, il semble également attiré par les compétitivités en tout genre. Cependant, il a peu participé aux combats dans cette dernière, ce qui laisse croire que c’était pour lui un passe-temps, et non un métier ou un mode de vie.

Au-delà de ça, tu ne sais pas vraiment ce qui l’intéresse dans la vie. Il parle souvent « d’écrire sa légende », dans le sens le plus vague possible. Tu ne l’as jamais vu renier ou dénigrer quiconque, mais tu ne l’as non plus jamais vu sérieux comme il semble l’être en ce moment même avec Martella.

Offline Chrome  
#15 Envoyé le : jeudi 4 février 2021 17:44:56(UTC)
Chrome
Rang : Habitué
Inscrit le : 28/09/2013(UTC)
Messages : 98
Localisation : Un peu partout en France

Cap'tain

31 / 31

CA : 20 (C 14, S 16)
Vig 17 / Ref 18 / Vol 14



"On se fie souvent à la première impression que nous laisse une personne".

C'était une constatation que Cap'tain s'était faite au fil des années. Chez les personnes modestes, peu dissimulent leur nature (par absence d'entrainement ou par limites), rendant cette première lecture assez fiable.

Chez les "puissants", c'est plus compliqué à lire, mais avec un peu d'entrainement on finit par reconnaitre certains traits de caractères, certaines clefs de lecture psychologiques, certains défauts qu'il est difficile à dissimuler, même parmi quelqu'un d'entrainé. Une fois encore, celui ci n'avait pas dérogé à la règle. L'arrogance était un de ces traits que certains nobles aimaient étaler au grand jour pensant, à tors, que c'était là une qualité valorisante de la noblesse.

Le ton employé par ce Bartelby et la considération avec laquelle il traitait ses employés le rangeait définitivement dans la classe de la noblesse que Cap'tain exécrait. Vaniteux, orgueilleux, arrogant et vénal... Tout ce qu'il aimait.

Les premières minutes de ces présentations ne firent que conforter le fait qu'il se sentait, une fois de plus, étranger à ce monde là. Tellement étranger que "ses propres nobles" ne daignèrent même pas le présenter.. Soit; "chaque chose en son temps" se dit il, ce n'était pas le moment et peut être même pas la façon de faire après tout.. L'étiquette le dépassait.

Quand l'arrogant hôte renvoya son valet avec les bagages de son petit groupe, il vit le regard appuyé de Nicholas se poser sur lui pour la première fois depuis leur arrivée. Hum, il devait s'agir d'une façon de lui faire comprendre qu'il devait faire de même. Soit; le voilà réduit à un rôle de porteur de valises... Il en profiterait donc pour faire un tour de la propriété, les petits fours et les grosses dames violettes étant, à ce moment précis, inadapté à ses qualités.

S'approchant de Joanna, il lui glissa subtilement (mais un tantinet ironiquement):

« "Je vous laisse en bonne compagnie Milady, vous sembler ne craindre aucun danger parmi vos pairs, je pars m'assurer que tout sera prêt pour votre installation, si vous avez besoin de moi, n'hésitez pas à envoyer Sedaï me quérir." »

Captain prend congé du petit groupe de nobles au moment ou Bartelby envoie ses serviteurs aménager une des maisons d'hôtes.



Il suivit donc l'homme qui prenait en compte les bagages et en profita pour, une fois éloigné de la petite sauterie mondaine, engager la conversation avec celui ci.

« "Salut l'ami, moi c'est Ernesto. Et toi? Dis voir il a pas l'air commode le comte, il te parle toujours comme ça ou il essaye de faire bien là?" »

Pendant cette petite discussion, Captain essaie de cerner un peu le serviteur, savoir quel genre de serviteur est il? Plutôt du genre fidèle et "fanatique" prêt à tout raconter à son maître ou plutôt résigné à sa tache mais qui n'en pense pas moins. Il en profitera aussi pour observer un peu les alentours, sécurité, effectifs, topographie, invités éventuellement... Bref ce qui sera possible de repérer ou d'observer.

  • Psychologie : 1d20+7 donne [2] + 7 = 9
  • Perception : 1d20+9 donne [18] + 9 = 27

Modifié par un utilisateur vendredi 5 février 2021 10:16:16(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#16 Envoyé le : jeudi 4 février 2021 18:45:54(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649


Un peu plus haut, une grive est partie en mission, les ailes au vent. Enfin ! C'est désormais à elle d'avoir le fin rôle de cette histoire et de servir de bras droit à leur Maitre Espion infiltré chez l'Ennemis. Que tous tremblent sous l'ombre de ses ailes... D'abords, se remémore t'elle ses consignes, mettre ses talents au service du Capitaine à l'armure brillante.

Et hop ! Une épaule rutilante, atterrir sans déraper alors qu'il suit le serviteur sans que celui ci n'entende.. Neee pas déraper. Bon sang, il pourrait mettre quelque chose de plus pratique pour qu'elle se pose. Du tissu par exemple. Il faudra le lui dire.

« Et enfin me voilà mon cher complice
Fidèle au poste tout à votre service
Allons nous donc messire pour jouer les espions
Pendant que les autres tiennent la réception ? »


Chantonne t-elle à son oreille.
Offline Hikari  
#17 Envoyé le : samedi 13 février 2021 10:27:48(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 115
L’homme ralentit pour parler avec toi, mais ne semble pas prêt de s’arrêter pour autant. Sans doute est-il enclin à la discussion mais pas à faire une pause dans son travail. Sous son masque d’oiseau, il est difficile de lire ses émotions, et sa voix calme le rend relativement difficile à percer à jour. Lorsque tu lui poses ta question, il semble vérifier rapidement que le comte n’est pas juste derrière lui avant de répondre.

« Bonjour Ernesto, moi c’est Ancius. Hum… un peu des deux ? Toute la noblesse est en ébullition avec le jubilé.
C’est le moment de faire bonne image vous voyez.  »



En observant les alentours, tu notes tout d’abord que le palais semble assez vaste. Les jardins du palais sont luxuriants et s’étendent sur plusieurs kilomètres carrés de jardins fleuris, de labyrinthe végétal, de fruitiers et autres vergers. De nombreuses espèces d’oiseaux errent ci et là, notamment des cygnes et des paons, n’hésitant pas à manifester leur présence de temps à autre. Le palais tire peut-être son nom de ce détail d’ailleurs ?

Au-delà du palais, lequel doit faire environ cent mètres de long pour moitié moins de large, et cela sur deux étages, une douzaine de chalets périphériques se dévoilent, à quelques centaines de mètres dans la partie Ouest de la propriété. En matière de sécurité, il est difficile de se faire un avis pertinent sans connaitre ni l’effectif ni le matériel stocké à l’intérieur, mais de l’extérieur… le palais a l’air tout à fait normal, sans grande faille apparente, hormis ses fenêtres. Les gardes, s’y savent se faire discrets pendant la petite fête à l’entrée, sont bien là : tu peux en croiser quelques-uns à l’entrée et sur le chemin, ainsi qu’en voir passer un de temps en temps par les fenêtres, mais tu notes également que certains sont installés dans les jardins, discrets, ne surveillant pas mais prêts à intervenir si besoin. Ils semblent avoir été posté à proximité mais dans dissimulés par la végétation. Leur équipement semble correct et leur posture également, il ne s’agit sans doute pas de bleus.

Perception, score supérieur à 25 :

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2023, Yet Another Forum.NET