Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

4 Pages«<234
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Capuche  
#61 Envoyé le : samedi 30 janvier 2021 00:09:49(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Il est difficile de faire complètement abstraction des scènes de désolation et des rumeurs de banditisme et association de malfrat, néanmoins, tu jurerais que ce n’est pas exclusivement pour cela que le bonhomme en face de toi t’est déjà antipathique. Probablement dans sa posture, son ton ou son regard survolant tout et ne semblant se fixer sur rien, fuyant.

Mais bon, puisqu’il faut jouer, autant oublier cela pour le moment. Et se remémorer cette belle étiquette que l’on s’est évertué à vous faire comprendre et absorber ces derniers jours.

«  L’honneur du voisinage est nôtre, Comte Lotheed, et j’ajouterai que j’espère que nous saurons nous inspirer de votre propre domaine quand viendra le temps de faire revivre les terres de notre famille, les alentours champêtres de votre Palais sont véritablement magnifiques et manifestement entretenus avec soin.  »

Ce qui ma foi était vrai. Sans pour autant contredire les scènes plus lointaines auxquelles vous avez pu assister.

«  La générosité de votre accueil vous honore et je vous en remercie sincèrement. Nous venons à peine d’arriver, sans prendre le temps de jeter un premier regard sur le domaine, mais il nous semblait de notre devoir ainsi que celui dicté par le minimum de bienséance que de nous présenter au seigneur des lieux. Il est vrai que si notre souhait est de refaire prospérer nos terres, je dois avouer que nous avons une connaissance tout à fait limitée de l’état de l’ensemble du domaine et qu’il faudra sans doute commencer par réhabiliter la demeure en premier, effectivement.  »


Modifié par un utilisateur jeudi 18 février 2021 18:55:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#62 Envoyé le : dimanche 31 janvier 2021 00:15:22(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364

Et bien nous y voilà cousin. Tu n'as pas encore tellement eu l'occasion de me voir à l'oeuvre vu nos différences d'âge et je dois bien admettre que ça m'arrange... Pour l'instant, plus je pourrais me faire oublier et mieux ce sera... Je me contente donc d'une révérence parfaitement millimétrée :

« Comte Lotheed... C'est un plaisir. J'ai grand hâte de découvrir ce que vous avez préparé. »

Pour l'instant, il est du devoir d'Arno et de Johanna de se mettre en avant. Ils doivent donner du corps a leurs personnages. Je me tiens simplement prête a intervenir pour aider l'un d'entre eux si la situation me semble l'exiger...

Arno commence plutôt bien... Des remerciements mais surtout il abonde en son sens. Typiquement la bonne manière d'approcher quelqu'un comme lui. En lui donnant raison autant que possible on le conforte dans son sentiment de supériorité qui est probablement sa plus grande faiblesse...


Offline Duck_Gauthier  
#63 Envoyé le : lundi 1 février 2021 23:33:57(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,397
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Un petit sourire poli et discret et Joanna faisait sa révérence.

« Monsieur le comte, c'est un privilège que de mettre le visage sur le nom. Mon cousin n'a que de justes paroles et ce sera un plaisir que de vous savoir non loin. Il fait bon vivre dans vos terres je dois dire et vous nous offrez un cadre de vie idéal. Cela change de la capitale si étouffante. »

Alors qu'elle se redressait, Sucre avança furtivement et s'approcha du noble. Un instant d'hésitation et la voilà qui frottait son nez à la jambe. Joanna rit de manière ingénue.

« Sucre ! Laisse le tranquille. Pardonnez la, elle n'est pas comme ça d'habitude. Vous devez lui plaire. Allez, viens. Arrête d'essayer de te faire adopter. »

La chatte tourna la tête vers sa maitresse et revient dans ses jupons. Joanna semblait confuse de l'audace du félin. En réalité, c'était un coup préparé. Une petite flatterie facile et une occasion pour le chat d'apprendre l'odeur d'une personne importante.

« Mais vraiment merci pour la chambre cependant. Je ne me sentais pas de faire préparer notre domaine si tard dans la nuit et un lit fait est le meilleur remède contre l'effort du voyage.

Oui j'ai entendu parler de ce vignoble. Est il à l'abandon ou quelqu'un s'en est il occupé depuis ce temps ? Il serait malheureux de devoir commencer depuis le début. »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Hikari  
#64 Envoyé le : mercredi 3 février 2021 11:55:04(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103
Bartelby regarde autour de lui, sensiblement satisfait. Vous semblez avoir fait une bonne première impression, et le Comte s’avère fier de pouvoir vous exposer son jubilé.


« Ma foi Sir Karthis, fort bien ! J’espère bien qu’il sera meilleur encore que celui de l’an passé !  » répondit-il joyeusement, avant de se faire renifler par un petit chat.

« Ahah, laissez-la donc, laissez-la. Elle m’a l’air adorable.
Pour répondre à votre question Dame Betony, hélas j’ai bien peur que le domaine de votre aïeule, votre domaine, ne soit à l’abandon depuis… une bonne décennie. L’on m’a reporté que quelques bigres de Stachys y font leurs cultures, j’imagine donc que ce n’est pas totalement à l’abandon… Mais si j’étais vous, je ne compterais pas trop là-dessus, je le crains. Vous devriez vous rapprocher d’Onora Piscum, c’est elle qui occupe le poste de Tribun de Stachys par intérim depuis le décès de feu Dame Allys. »
répond-il, désignant une demi-elfe au loin.

Non loin de là, une servante se fait réprimander par un couple de nobles, une histoire de logement indigne de leur rang, quelque chose comme ça.

« Oh, veuillez m’excuser, je me dois de régler ce petit problème.
J’ai été ravi de faire votre connaissance, j’espère que le jubilé sera à la hauteur de vos attentes. Si vous voulez bien m’excuser.  »


Il claque des doigts à l’attention d’un autre serviteur, lequel s’empresse de poser un plateau de collations et vient à sa rencontre, puis s’éloigne en compagnie de ce dernier.


Et vous voilà laissés à vous-même, au milieu de cette petite fête sur le seuil du Palais du Chant d’Oiseau. Autour de vous, l’ambiance est à la bonne humeur, comme si les récents évènements du Sénat n’avaient jamais eu lieu. Les gens rient, discutent joyeusement, et mêmes les serviteurs semblent être de bonne humeur. De délicieuses odeurs de vins blancs locaux, de fromages et de pieds de veau en gelée remontent à vos narines. Les jardins du palais, quant à eux, ne manquent pas de splendide, variant les fleurs autant que les formes. Au loin, parmi la petite foule d’invités et de serviteurs en tout genre, vous pouvez apercevoir quelques têtes connues. Le baron Okerra tout d’abord, mais également Malphene Trant ainsi qu’une tête vous repellant quelqu’un… mais vous n’arrivez pas à mettre le doigt dessus.

Vous n’avez finalement pas le temps de flâner que la grosse dame de tout à l’heure saute sur l’occasion pour venir vous parler. Elle est plus petite que vous et marche d’un pas rapide et décidé, sa robe flottant légèrement derrière elle. Une forte odeur -mais pas désagréable- de camphre et de sucre se dégage de cette dernière.


« Bonjour, bonjooour ! C’est donc vous, les nouveaux propriétaires de la colline de Stachys ?
Je suis Parthena Crabbe, en-chan-tée de faire votre connaissance !  »
annonce-t-elle en trémoussant des épaules.

Elle s’exprime avec beaucoup de joie et parle très vite.
« Vous venez d’Oppara n’est-ce pas ? J’espère que vous aimerez les vins locaux ! Je suis curieuse de savoir ce que vous en pensez. Oh ! Mais j’y pense, vous avez hérité du vignoble famillial ! Qu’est ce que vous projetez de produire comme vin ? Non, ne me dites rien : du blanc ?  » demande-t-elle, curieuse.




Vous êtes libres de vos actions, les rounds sociaux ne vont pas tarder à "commencer". Vous pouvez tout à fait aller parler à quelqu'un d'autre si vous préférez.

Modifié par un utilisateur mercredi 3 février 2021 13:32:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#65 Envoyé le : mercredi 10 février 2021 01:10:55(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2


Les choses se présentaient plutôt bien et visiblement Bartelby est bien trop fier de son petit effet pour remettre ne serait ce qu'un instant en question les deux nouveaux nobles. Il prends d'ailleurs courtoisement congé d'eux... pour aller régler une affaire visiblement plus pressante.

« Nous aurons tout le plaisir de nous recroiser. » Réponds avec un même sourire le dandy. Onora Piscum donc... une demi-elfe. Ils ne devaient vraiment avoir eut personne d'autre de qualifié sous la main pour laisser cette responsabilité à une non humaine. Potentiellement une des raisons pour lesquels Bartelby serait réellement ravi de voir Arno. Et cette dernière devait par conséquent être réellement douée. Mouais, elle n'apprécierait probablement que très moyennement de perdre une charge aussi honorable pour une semi-elfe surtout si elle tenait à bout de bras le village de Stachys depuis une … Surtout au profil de deux arrivistes irresponsables comme tous les nobles -si on s'en tenait aux clichés.

« Joliment tourné,  » glisse le Karthis. « Maintenant, il va falloir donner le change à tous les autres. Soyez détendu et amusez vous. C'est le plus important...  » Une … Autant leur donner un dernier conseil technique. « Ne vous précipitez pas directement sur Onara Piscum. De toute façon elle a de bonne chances de devoir venir vous voir d'elle même mais ne la forcez pas à faire le premier pas vers ceux qui la dépouillent techniquement de ses responsabilités de tribun. Elle appréciera. Faites en sorte qu'elle apprenne par un autre votre présence pour lui laisser le temps d'assimiler et de garder le contrôle sur ses émotions avant de faire le geste vous même. Votre arrivée lui retire son statut mais elle sera notre meilleure soutien pour connaitre vos terres donc... tentez de vous en faire une alliée. L'appeler Dame pourra au moins l'assurer de votre estime... Je vous fait confiance.  »

Un clin d'oeil. Plusieurs visages connus attirent son attention... Le Baron Okerra certes -vil fourbe qui lui avait kidnappé le
bras de sa belle volage au Sénat - mais... bien plus dérangeant, la petite Trant. Malphène savait pertinemment dans quel camps ils se trouvaient au Sénat et était assez habile pour savoir également se servir de cette information. Elle était une étincelle d'aléa dans le Jeu...Délicieux frisson. Seul Arno lui était inconnu. Ah, et Valéria allait probablement avoir des démangeaisons dans la dague si elle apprenait sa présence.

« Amusez vous bien, nous allons gérer quelques détails. » glisse il en voyant fondre sur les deux "cousins" une grosse dame boulotte à qui Nicholas adresse son plus charmant sourire avant de s'éloigner, Cyrielle au bras. Joanna a du la repérer aussi et pourra expliquer la situation à Arno. Sedaï vient lui pépier sur l'épaule et il lui glisse de rejoindre Ernesto pour l'aider en toutes situations. Ce dernier aura besoin d'elle, et elle pourra faire le lien si nécessaire. Et s'ils trouvaient qui étaient les arrivants d'Oppara autre qu'eux...?

« Ma Douce, ça te convient si nous allons discuter avec cette chère Malphène ? »


Offline Capuche  
#66 Envoyé le : mercredi 10 février 2021 22:45:15(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5

Le despote local s'en va donc, ne pouvant masquer un petit sourire ravi. Il semblerait que vous ayez fait bonne impression, ce que conforte l'appréciation de Nicholas.
Difficile néanmoins d'apprécier le sentiment de satisfaction qui devrait habiter l'écolier qui a bien retenu la leçon. Non décidemment le bonhomme t'est antipathique. Mais est-ce réellement dans son attitude ou bien un préjugé déjà forgé depuis plusieurs heures ou jours ?

«  Hum.. Retirez-leur leurs beaux atours et leurs titres et, à quelques détails de langage près, j'ai déjà assisté à bien des scènes identiques de flatterie entre ... petites frappes et têtes de gangs....  » La dernière partie est prononcée à voix plus basse après un rapide inspection des alentours. En voilà une là bas qui ne vous lâche pas du regard. mais personne à portée d'ouïe immédiate.

«  Ah dites moi, je ne pense pas me tromper, mais il me parait surprenant de voir une... non-humaine pouvoir se prévaloir d'une position sociale autre qu'à la cour comme certains ambassadeurs ou autres, je me trompe?  »
Rapide mise au point et confirmation. La position de la dame en est des encore plus intéressante. Le problème est que bien sûr, la perspective de se voir privée d'un statut social dont l'acquisition a du être pour elle bien plus dur que pour n'importe quel taldorien pure souche, ne puisse en faire une adversaire de taille. Le Khartis a raison, autant essayer de couper les épines de la rose et lui raccourcir les griffes... si les banalités taldoriennes fonctionnent sur elle bien sûr...

«  Et bien fort bien, puisqu'il en est ainsi, je prendrai grand soin de ma cousine et nous nous reverrons plus tard, chers amis.  » Une vague agitation de main qui se veut amicale et désinvolte. La gesture a été une des leçons abordées par Nicholas dans votre initiation à la 'noblitude", de la révérence la plus respectueuse au mouvement se voulant la plus désinvolte et libérée. Les répétitions avaient été quelque fois... frisé le grotesque, le temps que vous vous habituâtes à certaines gestures.

«  Et bien ma chère, nous y voilà donc, livrés à nous-même. Auriez-vous imaginé cela il y a quelques semaines encore…  » Les nobles partis voguer ailleurs, vous voilà seuls, navire isolé au milieu d’une mer d’inconnues et d’individus tout aussi anonymes à vos yeux. «  Oh, il va décidemment falloir m’expliquer comment vous arrivez aussi habilement à vous faire comprendre par notre amie à quatres pattes, est-ce donc là quelque sorte de magie que vous pratiquez également ?  » Mais déjà vous vous faites aborder par une inconnue, celle-là même que tu avais pu repérer quelques instants auparavant.

Inconnues multiples liées au milieu, et inconnue certaine à votre registre. Tu tentes de tirer un maximum d’informations du paraître de la personne alors qu’elle vous fonce dessus. Manifestement invitée donc faisant partie du gratin local. Une robe sans grande fioriture mais des bijoux à la richesse ostensible, une aisance notable quoique ses premiers propos puissent faire quelque peu triviaux d’après une certaine récente éducation. Quelque chose en toi te pousse à le ranger dans la catégorie bourgeoisie ou magistrature locale, mais sans rang de noblesse, ce d’autant plus qu’elle ne s’affuble d’aucuns titres.

«  Enchantés, Dame Crabbe. Ma cousine Dame Joanna et moi-même avons effectivement eu le plaisir de pouvoir racheter le domaine familial, et en avons profité pour nous éclipser quelque temps de la capitale. Il faut reconnaitre que l’ambiance y est quelque peu lourde actuellement…
Néanmoins c’est un réel plaisir que cette opportunité de pouvoir reprendre ce domaine et tenter d’en restaurer le nom. Je dois néanmoins reconnaître que ma délicieuse cousine est bien plus experte que moi en ce qui concerne l’expertise du palais. Mais j’ai dans l’idée que si nous cherchons quelque expertise ou aide sur la question des vins et vignobles, il se pourrait qu’une telle personne ne soit pas si loin, je me trompe ?  »

L’allusion à la capitale est désinvolte, mais te permet d’avancer un pion. Après tout, il faudra bien commencer à tâter le terrain un jour, voyons donc si la dame en question a quelque chose à dire sur la perche tendue à bout de bras...

Modifié par un utilisateur jeudi 18 février 2021 18:50:21(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#67 Envoyé le : jeudi 11 février 2021 12:55:24(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364
Les ficelles employées par Joanna sont... grossières. Potentiellement efficaces sur un individu de l’acabit de Bartelby mais... grossières. Elles ont le mérite de pouvoir passer pour quelque chose de sincère malgré tout... Et puis il faut bien admettre que la frimousse de sucre peut détourner l'esprit de bien des problèmes. Enfin... Le problème c'est surtout d'en utiliser deux aussi visibles en aussi peu de temps qui devrait faire tiquer quelqu'un d'un minimum prudent...

Enfin. Bartelby n'avait visiblement pas tiqué. D'un autre côté pourquoi se serait-il méfié ? Les choses prennent une tournure plutôt avantageuse au final... Il a même le bon goût de nous donner quelques informations qui nous faciliterons la tâche dans les instants à venir. Et, comme de bien-entendu, il prend rapidement congé. Il a fort a faire et c'est tout naturel... Je le salue avec un sourire décontracté.

Ernesto s'éloigne... Et effectivement il peut avoir l'opportunité d'observer certaines choses qui nous échapperont... Ca ne me plait pas beaucoup mais ce n'est pas comme si nous avions le choix. Et il serait idiot de passer à côté de cet avantage. Un instant, j'hésite à lancer un petit sort mais vois Nicholas glisser deux mots à Sedaï... Parfait.

Les conseils que glisse Nicholas sont bons. Il est probable que j'ai aussi a parler longuement avec cette Onara Piscum. Mais les deux nouveaux nobles ont aussi du pain sur la planche... A la petite remarque d'Arno, je répond avec un sourire :

« Il faut s'y faire. Les gens sont des gens. S'imaginer autre chose ne mène à rien. Cette position... Je n'irais pas jurer qu'elle n'a pas perdu aux chaises musicales pour l'obtenir... C'est beaucoup de responsabilités pour assez peu de pouvoir au final. Évitez de vous souvenir qu'elle n'est pas complètement humaine quand vous lui parlerez : ça n'amènerait rien de bon. Bref. Pensez d'abord à nouer des connaissances... Les premières impressions sont importantes. »

Je leur aurais bien glissé quelques mots de plus mais voilà que nous avons de la compagnie... C'est bien volontiers que j’attrape le bras de Nicholas pour éviter la nouvelle venue tout en adressant un léger sourire aux deux proies laissées entre les griffes de celles qui m'a tout l'air d'être la maîtresse des ragots locale...

Et puis ce n'est pas comme si nous n'avions rien a faire... Plusieurs têtes familières sont visible et l'une d'entre elle en particulier peut être la source de nombreux problèmes. Sans compter cet homme que je ne parviens pas a reconnaître.

« Allons y oui...  »

Nous rejoignons rapidement l'endroit ou se trouve Malphène...

« Dame Trant... C'est une agréable surprise que de vous voir ici aujourd'hui. Comment allez-vous ? »


Modifié par un utilisateur jeudi 11 février 2021 12:56:18(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Hikari  
#68 Envoyé le : samedi 13 février 2021 10:29:43(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103
Pour ceux restés avec Dame Crabbe :


Pour ceux partis voir Malphène :

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Duck_Gauthier  
#69 Envoyé le : samedi 13 février 2021 17:31:08(UTC)
Duck_Gauthier
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/07/2015(UTC)
Messages : 3,397
Localisation : Etang de la Ferme en folie, 666° roseau en partant du distributeur de chips.

Joanna
touché captivant 7/7

20 / 20

Sucre

10 / 10


Tout en emboitant le pas, la petite noble eut un regard complice pour son cousin.

« Qui l'eut crû, n'est ce pas. L'arbre de la vie nous offre de beaux fruits. Alors tachons d'en profiter, en espérant qu'ils ne soient pas pourris. »

Elle gardait une distance raisonnable avec Arno, comme deux amis ou proches.

« Elle est bien plus rusée qu'elle ne le montre. Je suis toujours accompagné de très bons compagnons, n'est ce pas ? »

La dame s'approcha de leur duo.

« Dame Crabbe... » dit elle poliment, laissant Arno l'introduire.

« Il faut que je me renseigne sur ce que peut offrir la terre et le soleil par ici mais un blanc, probablement oui. Il doit être si agréable d'organiser une petite soirée en été ici que nous devons prévoir de bons rafraichissements. J'ai quelques idées de cépages à essayer mais je vous laisserais dans quelques temps trouver lesquelles lors des premières cuvées. »

Elle eut un mouvement enchantée en apprenant ces informations alcoolisées.

« Oh et bien il faudra absolument que vous nous la présentiez ! Nos ainés ont une sagesse qu'il faut apprécier.

Mais si vous dites que chacun a sa cuvée, vous auriez donc vous de même quelques pieds ? A moins que n'ayez vos talents dans un autre domaine ? »
Duck Gauthier, émissaire du peuple des canards de l'espace envoyé sur terre pour guider les canards de la planète à prendre le pouvoir et à maitriser le theorycrafting et la préparation de sauce au jambon.
Offline Anadethio  
#70 Envoyé le : lundi 15 février 2021 17:52:05(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,364

La réaction de Malphène ne manque pas de me faire sourire... Angoissant donc ? Je m'étais attendue a un certain nombre de réactions... mais celle-là ? Bon... D'un autre côté a nous voir lui arriver dessus tous les deux, je peux comprendre pourquoi elle se demande que nous avons des projets pour elle... Il est après tout indéniable que Nicholas a un petit quelque chose du requin...

« Allons... Il n'y a aucune raison de s'inquiéter ainsi. Je vous ai simplement remarquée dans l'assistance et n'ai pu m'empêcher de songer que bien des incertitudes pesaient quand nous nous sommes quittés... j'espère que vous avez pu retrouver les vôtres... »

S'intéresser a elle n'est pas totalement une manière de se montrer courtoise. Les informations concernant ceux qui ont sont tombé en ce jour funeste me manquent encore cruellement... Et en ce qui la concerne plus personnellement... savoir quelle est sa situation me permettra de mieux prendre en compte sa situation... Enfin... Nous ne sommes pas non plus là sans raisons.

« Enfin... passons a des sujets plus réjouissant... Nous sommes ici pour accompagner Dame Joanna Bettony et son cousin. Ils ont pu récupérer le domaine de leur ancêtre, qui se trouve non loin... Et nous avons songé que le jubilé serrait une occasion parfaite pour se détendre un peu... »

Déjà, parer au plus pressé : présenter Joanna comme une noble a part entière pour éviter que les choses ne tournent mal à ce niveau...

Modifié par un utilisateur lundi 15 février 2021 17:58:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Luciole  
#71 Envoyé le : mercredi 17 février 2021 12:43:08(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2


La jeune Trant ne semble pas des plus heureuse de les voir, ce qui ne le surprends guère au vu de la situation. Ceci dit, il ne se serait pas attendu à voir une pointe d'inquiétude dans le regard. Ce qui signifie donc que sa présence en ces lieux n'est pas directement liée à eux et qu'elle se demande ce qui risque de lui tomber dessus ... Mmmm probablement la présence de Cyrielle. Elle tenait parfois de la murène des rochers dans sa manière d'approcher les gens sans forcement leur laisser d'échappatoires....

« Et bien, moi qui espérait pouvoir vous convaincre un jour de repasser discuter en des circonstances plus plaisantes, me voilà bien prévenu.  » Relève t-il, avec un amusement net dans la voix. « Comment allons nous bien pouvoir faire pour vous apaiser ? En tout cas je suis heureux de voir qu'au moins vous semblez aller bien... Malgré les désagréments liées à ce terrible adversaire qu'est un essieu fendu, vous avez fait bon voyage ? » Bon, d'accord, peut-être qu'un esprit médisant pourrait trouver à redire à sa façon de présenter les choses. Mais ce n'aurait été que de la mauvaise foi alors qu'il n'y avait qu'un badinage plaisant dans ce jardin fleuris. Reprenant un peu de sérieux, le Karthis rajoute avec un sourire bien plus sincère.

« Pour notre part nous allons bien. Et vous aviez été admirablement courageuse la dernière fois. Je ne voudrais pas que nous mettions mal à l'aise quelqu'un qui m'a prouvé qu'elle était estimable.  »



  • diploquivabien ? : 1d20+17 donne [16] + 17 = 33

Modifié par un utilisateur mercredi 17 février 2021 13:29:29(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Capuche  
#72 Envoyé le : jeudi 18 février 2021 19:04:19(UTC)
Capuche
Rang : Nouveau
Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
Messages : 1

Arno

25 / 25

CA 17 (CC 13/CS 14)
Ref 18 / Vig 14 / Vol 12
Initiative +5


Venez-vous donc de faire connaissance avec la pipelette du coin? Cela expliquerait sans doute son empressement à vous bondir dessus, de même que sa facilité à répondre à ta question, prévue à l'origine comme une petite flatterie glissée à son encontre, mais à laquelle elle ne réagit pas. Exit donc de la liste des producteurs locaux? Elle ne fait néanmoins pas d'efforts pour se présenter plus en détail… Voyons voir si Joanna arrive à creuser plus en profondeur.

A garder en tête, une pipelette probablement colporteuse de ragots, si cette appellation se vérifie, cela peut servir à merveille pour en apprendre plus sur les sommités locales.

«  Et bien je jurerai que vous jouez les fausses modestes, mais merci bien pour votre aide si obligeante.  » Lances-tu avec un sourire qui se veut charmeur avant que de la laisser répondre à ta 'cousine'.



Offline Hikari  
#73 Envoyé le : mardi 23 février 2021 21:24:24(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103
Pour ceux restés avec Dame Crabbe :



Pour ceux partis voir Malphène :

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#74 Envoyé le : mercredi 24 février 2021 15:15:10(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Nicholas

26 / 26

CA16 (C12, D15)
Ref 16 /Vig 16 / Vol12
Fav nation : +2


Il faut avouer qu'il ne s'attendait pas à ce qu'elle prenne la mouche ainsi mais... visiblement le sujet était bien plus sensible chez la blonde qu'il ne l'aurait estimé. Un instant Nicholas estime qu'il est probablement allé un peu loin... Bon, de là à être sensible à une histoire d'essieu, elle devait être bien plus à cran qu'il ne l'avait jugé au premier regard. Bien plus fatiguée... Et plus fragile quand bien même elle tentait de le cacher sous une façade de dureté.

Mmmm si c'était le cas effectivement il aurait pu montrer plus d'égards. D'autant qu'il ne voulait pas blesser Malphène. Tous ne réagissent pas comme lui à la pression -et c'était d'ailleurs plutôt sain pour eux. Ses traits se font plus doux, bien moins cyniques ou railleurs tandis qu'elle leur donne certaines réponses. Ils ont donc perdus un proche et les quelques paroles de la jeune femme lui font ressentir la distance entre leurs familles. La mort de Camilia avait été accueillie par un haussement d'épaule au mieux par les siens. Les Trants -ou du moins Malphène- sont bien plus humains dans leurs réaction.

« Et mon humour était déplacé et maladroit, Dame Trant, je vous prie de m'en excuser. Le but n'était pas de vous contrarier ou vous blesser. Je suis réellement heureux de vous revoir en bonne santé.  » Complete il doucement, et bien plus gentiment..

« La plupart de ceux que nous avons perdus méritaient mieux, mais au moins il savait que votre famille tenait à lui. L'estime et la confiance peuvent signifier beaucoup. Pour tout le monde... Et le reste de votre famille est sauf... c'est une bonne nouvelle.  » Un regard est glissé à Cyrielle.

« Nous avons perdu ma cousine Camilia mais les autres ont pu s'en sortir.  » Mais contrairement au bras droit du Seigneur Trant, elle ne serait pas pleurée par les siens. Pas d'émotions perdues pour les inutiles chez les Karthis. Une seconde, Nicholas se demande ce qu'il en aurait été pour lui. Quoique, il n'a pas vraiment envie de le savoir en fait.

Hochant légèrement la tête à sa remarque sur le banditisme, le jeune aristocrate ajoute.«  Oui, nous avons vu aussi l'état des routes.. et des terres sur le chemin. Au moins Lotheedar semble être épargnée. » Voir si elle releve ou si le sujet semble eveiller quelque chose...

Il laissera Cyrielle aborder le point Joanna.



  • Diplo pour tenter de se faire apprecier malgré l'humour foireux : 1d20+17 donne [18] + 17 = 35
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
4 Pages«<234
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET