Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<2345>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#61 Envoyé le : samedi 27 février 2021 14:19:32(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Steppes de Iobaria

Arslan
CA 19
Focus 1/1
Etat : concentrée

44 / 44

La suite des évènements démentit les pensées de Bel. Arslan, soudain, se tendit, et murmura aux autres voyageuses.
« On nous observe. Soyez sur vos gardes. »

Joignant le geste à la parole, elle se redressa, et héla les ténèbres de la steppe.
« Qui va là? »


La silhouette qui les observait s'avança jusqu'à la limite de la lumière orangée du feu de camp. Elle était vêtue de fourrures et de cuir, portant une tenue d'hiver bordée de fourrure, un arc et un carquois, et une lance d'os. Son visage était masqué par un masque d'ivoire, dont surgissait deux défenses, rendant son visage impénétrable. La voix qui s'adressa à elles parlait dans la langue commune, son masque lui donnant d'étranges échos.
« Une simple voyageuse, qui aurait bien besoin d'un peu de chaleur et de quoi manger. M'accorderiez vous l'hospitalité? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Anadethio  
#62 Envoyé le : dimanche 28 février 2021 21:46:56(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Au départ d'Orlov

Nous y étions. J'avais brièvement enlacé Jade avant de la laisser partir non sans lui glisser « Si tu as besoin d'aide à Orlov, passe à la boutique de ma mère et dit lui que tu viens de ma part... » au creux de l'oreille. Les choses étaient dites... Attendre encore pour partir ne ferraient que les rendre plus difficiles.

Ce n'était pas la première fois que nous quittions la ville mais je devais bien admettre que cette fois-ci avait un goût étrange. Lorsque, finalement, les murailles disparaissent derrière un replis du terrain, je regarde obstinément devant moi pour ne pas penser a la boule au creux de mon ventre... C'est fait.

Le soir venu, un élan de bonne conscience me pousse a tendre aux autres la lettre que m'a remis ma mère pour elles...

« Bon... Ma mère m'a demandé de vous donner ça... Je ferais probablement mieux de les brûler pour m'éviter un moment trop désagréable mais... Et bien elle a assez bien pris les choses donc... »

Bordel... Qu'es-ce-que je peux bien ajouter à ça ?

« Voila... »

Restait a espérer que je n'ai pas pris la mauvaise décision...



Le soir au camp


La première nuit fait un bien fou. Ca y est. Maintenant je me sent vraiment sur la route. Je regretterais probablement mon lit d'ici quelques jours... Mais ça vaut largement le coup. Une nouvelle journée passe... On prend le rythme... On s’habitue aussi à... Un regard en direction du Yack qui nous accompagne :

« Au fait... Quelqu'un a une idée de comment l’appeler cette boule de poil ? »

On n'allait pas pouvoir continuer a l’appeler "le Yack" non ?


Au départ d'Orlov


Le soir venu, alors qu'on a fini d'installer le gros du camp, un mouvement m'attire l’œil... L'intervention de Shesterni me confirme que je n'ai pas été la seule a le remarquer... Je hoche la tête pour lui répondre par l'affirmative et m'apprête à agir lorsque Arslan alpague l'inconnue...

Sa réponse s’avérant plutôt rassurante, je tourne le regard vers les autres histoire de voir si l'une d'entre elle a quelque chose a dire ou une opposition a faire valoir.

Si ce n'est pas le cas, je répond à l'étrangère :

« Et bien c'est en train de cuire... Et le feu est agréable. »



Offline Hikari  
#63 Envoyé le : dimanche 28 février 2021 23:53:32(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Autour d’un feu de camp :

Quand Syvis parla du yak, Lyuka regarda ce dernier, pensive, tandis que Shesterni préféra braquer son regard sur Syvis, dubitative.

« Tu peux bien choisir ce que tu veux, il s’en fiche lui. »


« Boule-de-poils ? Ou peut-être qu’il en a un… ? Quelqu’un sait parler à ces bestiaux ? Je n’ai pas encore maitrisé ce sortilège…  »

Elle se retourna vers son familier.
« Tu ne parles pas aux yaks toi, si ? »

« J’ai une tête de vache ? »


C’en suit un échange de rire des deux tengus.




Actuellement :

Tandis que Shesterni était sur ses gardes, Lyuka sursauta, surprise. L’étrange masque lui rappela des souvenirs… des récits, qu’elle avait lu, durant ses milliers d’heures, perdue dans les bibliothèques d’Orlov… Oui, c’était ça…

« Bonsoir…  »

Se calmer et prendre une jolie voix, c'est ça qu'il faut faire...

« Si nous vous accordons l’hospitalité, nous feriez-vous l’honneur de nous conter votre quête, fière dame des steppes ?  » répondit-elle, mielleuse.

Modifié par un utilisateur lundi 1 mars 2021 21:43:57(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Scordard  
#64 Envoyé le : lundi 1 mars 2021 21:34:41(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
Runa n'avait rien àdire dans cette situation. Ce n'est pas tant que la conversation ne lui plaisait pas. Mais elle quittait Orlov avec des idées plein la tête, des envies et des projets. En face de ses aspirations, tout ceci lui semblait bien trivial.

Elle restait dans ses pensée depuis le début du voyage.

« Je ne suis pas de ce genre de kodlock... Mais si c'est un animal noble, vous n'avez qu'à l'appeler Archid'yack ou Zod'yack. » dit-elle d'une voix moqueuse.



La dame des steppes était juste une voyageuse et Syvis avait posé la question qu'elle souhaitait poser.

« Bonsoir et bienvenue... » dit elle en affectant un sourire des plus charmant.

  • Don de glad-hand - Diplomatie pour influencer la personne en face juste en ayant la classe : 1d20+11-5 donne [11] + 11 - 5 = 17
thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#65 Envoyé le : mardi 2 mars 2021 18:17:09(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Steppes de Iobaria


La voyageuse des steppes s'inclina poliment avant de s'approcher, plantant sa lance dans le sol, et s'installant près du feu, s'asseyant en tailleur à même le sol. Elle ne retira ni son chapeau ni son masque, mais sa voix était chaleureuse.
« Je vous remercie. Il est rare que les voyageurs se montrent hospitaliers, sur la steppe. C'est tout à votre honneur. »

Elle retira ses gants de cuir, révélant des mains qui étaient plus délicates qu'elles n'auraient pu le croire. La chasseresse s'adressa à Lyuka.
« Je vois que vous connaissez nos usages. Si c'est le cas, vous devez également savoir que les quêtes sont extrêmement personnelles et ne sont pas nécessairement compréhensibles à ceux qui n'ont pas aperçu, comme moi, les fils du destin. Mais si cela vous intéresse...pourquoi pas? »

Arslan, elle, observa les alentours d'un air méfiant, et ne vint reprendre son poste qu'une fois satisfaite qu'il ne s'agissait pas d'un piège. Cela ne l'empêchait pas de garder le fourreau de sa lame à portée de main, et l'étrange lame qu'elle portait attachée à l'avant-bras non plus.


Alors qu'elles commençaient à dîner, ce fut Nina qui ramena la conversation sur la nouvelle venue.
« Que voulez vous dire par "les fils du destin"? Je ne veux pas être indiscrète, mais je suis moi même...Disons que je m'intéresse à la divination, et cela y ressemble fort. Une sorte de prophétie? »

La voyage glissa un morceau de viande rotie sous son masque.
« Plus ou moins. C'est un raccourci, et ne prenez pas ma parole comme absolue, les visions de quête sont spécifiques à chacun. Je parlais de fils du destin de manière relativement littérale. Je n'ai pas simplement vu l'avenir, je l'ai vécu...mais j'ai surtout vécu ses points clés, les moments où la destinée oscille entre plusieurs possibilités, et les intuitions de là où ces fils mènent. J'essaie donc de démêler cette tapisserie pour éviter les tragédies que j'ai perçu. Je ne sais pas si cela vous est compréhensible...?

En un sens, c'est une simple tentative de construire le meilleur futur possible. Tout comme les raisons qui vous amènent vers l'est, j'imagine. »

Modifié par un utilisateur samedi 6 mars 2021 15:44:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#66 Envoyé le : samedi 6 mars 2021 22:28:02(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5+2
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
« C'est une pratique divinatoire intéressante... » commenta Runa.

« Et c'est une pratique que vous tenez de votre famille ou alors c'est quelque chose que vous avez acquis auprès d'une église ? Nous avons des jagdiwa à Orlov qui emploient leur magie également à des fins de divination. Si jamais vous cherchez des alliés. J'imagine que tout ce tissage doit représenter une sacrée somme de travail. » demanda la jeune noble en savourant son repas.

En dehors de son air détaché et matérialiste, la tournure que prenait cette conversation ne lui plaisait pas du tout. C'était devenu tout de suite trop farfelu pour ne pas être quelque chose de dangereux.

Soit c'est une mystique... Soit c'est une colporteuse qui nous vend une pièce de théâtre... dans tous les cas... Méfiance.

Modifié par un utilisateur samedi 6 mars 2021 22:30:04(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#67 Envoyé le : dimanche 7 mars 2021 02:10:57(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Boa, tu pourras nous passer le contenu de la lettre en question de la mère de syvis ?

Le yack... le yack ?!? Ah mais oui ! Il faut effectivement un nom pour cette grosse vache baveuse mais brave qui nous accompagne. D'ailleurs, est ce un male ou une femelle ? Inutile de rigoler, je sais très bien que le male est sensé être le plus gros... mais ils ont tout les deux des cornes identiques et ce sont des boules de poils alors hein...

« Dois je signaler que tête de mule te conviendrait parfois mieux ? » Glissais je presque innocente du coté de Shesterni. Il faut dire que cette dernière tends une telle perche qu'elle serait sans doute déçue que personne ne la prenne.

« J'cause pas non plus à ces bestioles mais en attendant, vu son regard bovin, je croit qu'on peut barrer les noms plein d'panache. Blanchon ou Glouton ? » Ouais, bon, là comme ça, j'ai pas trop d'idées...



La suite des évènements m'avait effectivement donné tords et je me tends brusquement lorsque notre guide nous préviens qu'on nous observe. Hein... Je... je n'avait rien remarqué... Je retient sur mes lèvres l'exclamation qui avait faillit me venir et observe la silhouette qui s'approche masquée et encapuchonnée.

Hors de question de l'admettre mais ces deux défenses sont.. impressionnantes. Et si sa demande parait presque anodine, j'ignore si elle l'est réellement vu le contexte sur la lande gelée. Mon regard se porte rapidement sur mes compagnes. Syvis la première l'accueille. Et Lyuka lui souhaite la bienvenue de sa voix la plus jolie...

Ca doit vouloir dire que je peut relâcher ma vigilance ? Notre guide ne semble pas aussi confiante aussi je dévisage notre invitée sans pour autant relâcher ma garde.

Tout à notre honneur...? Si les gens se montrent méfiant, ce n'est surement pas pour rien. Ses mains sont fines. C'est peut être une chasseuse occasionnelle mais en tout cas ce n'est pas une travailleuse de force, sinon elles seraient bien plus couvertes de cals... Je commence à me détendre quand elle réinvoque la notion de destin qui me fait froncer les sourcils.

Je ne dit rien mais je n'aime pas le destin. Le destin est une foutue garce.

Je comprends l'image qu'elle veut nous évoquer, la notion de nœuds et de possibilités mais je n'aime pas l'idée de lui laisser ce contrôle sur nous. Même quand il nous accorde tout de même le choix. Je veux décider par moi même, et pas seulement entre les fils qu'on me propose. Je veux tresser les miens. Ou plutôt les couper, tous, et en inventer de nouveaux. Lui faire un geste de la main et emprunter un chemin qu'il n'avait pas imaginé. Pas juste être une marionnette qui se contente de choisir le moins pire des scénarios.

Je me demande ce qu'il adviendrait si un fil décidait de jouer les éléments libres ou si un autre se consumait plus vite qu'il ne l'a prévu. Est ce que la tapisserie se déliterait si on trouvait LE bon fil ? Mais mieux vaut que je ne soulève pas la question.

« D'une certaine manière.... » je réponds... Merci Bel pour ta participation constructive souffle une voix dans mon esprit.



thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#68 Envoyé le : dimanche 7 mars 2021 15:12:37(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Une histoire de Yack


La réaction de Shenstri m'arrache un sourire un peu triste... Franchement après la conversation que nous avons eu quelques jours plus tôt je ne l'avais pas imaginée être a l'origine de cette remarque en particulier :

« Non tu as raison. Ce n'est qu'un animal. Pourquoi en aurait-il quelque chose a faire ?

...

Ca te rappelle rien ? Je sais bien qu'il ne nous comprend pas. Mais il peut comprendre un minimum nos intentions... »


Merci Runa... Je peine un peu a savoir si je fait juste face à quelques jeux de mots foireux ou s'il y a autre chose là dedans.

« Je veux pas le dénigrer... Mais côté noblesse je pense qu'il y a mieux loti... »

Quand a donner un nom a un animal pour un jeu de mot... La démarche me semble... peu respectueuse. Enfin. Inutile d'épiloguer. En revanche les propositions de Bel ne sont pas sans intérêt d'un classicisme éculé mais ça pourrait être une bonne base.

« Tien Lyuka ? Une idée de comment on dit tout ça en vieux Iobarien ? Comme ça on garde le sens mais avec un peu plus de... et bien de panache. »


Au camp


Et bien en voilà un personnage pour le moins étrange... Ses histoires de destinées ne sont pas franchement à mon goût mais soit. D'ailleurs le simple fait qu'elle envisage de le modifier prouve que ces conneries n'existent pas vraiment.

« Un avenir meilleur hein ? C'est ce que tout le monde essaie de faire a un niveau ou un autre... C'est un de ces... fils qui vous a mené jusqu'ici ? »

Puisqu'elle est partie sur le sujet il y a peut-être quelque chose a en tirer... Mais je ne me fais pas tellement d'illusion.




thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#69 Envoyé le : dimanche 7 mars 2021 18:17:55(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103



Autour d’un feu de camp :

Shesterni lança un regard… soupçonneux à Bel, suivi d’un regard noir à Syvis. Il fallait dire que bien que n’ayant pas un cœur battant, elle avait son petit caractère… Et ne savait pas trop si c’était de l’humour ou non. Avait-elle prétendu mépriser les animaux ? Absolument pas. Avait-elle prétendu qu’il n’en méritait pas, ou plutôt que qu’importe le nom choisit, l’animal serait content ou indifférent de la même manière ? On pourrait l’appeler Cornichon qu’il serait content, s’il était bien traité. Bref, qu’importe.

Elle soupira à la remarque de Syvis, n’osant répondre en retour, et ne réagit pas immédiatement à Bel, cherchant probablement un argumentaire en retour. De son côté, Lyuka répondit à la question avec une petite mine, sensiblement déçue.

« Je ne connais pas la moitié des mots… Mais yak se dit jak, et glouton ahmimine…  » répondant à la question par respect pour les Nornes.

Finalement, voyant la mine abattue de sa maitresse, Shesterni regarda en l’air, pensive, puis pencha la tête sur le côté avant de répondre à Bel.

« Oui, c’est vrai qu’on peut dire ça. » finit-elle par lâcher, étonnement légère.


De son côté, Lyuka sourit tendrement, contente de voir que son familier plus "humaine" qu’elle ne l’était…

« Mais c’est bien d’être têtue. » ajouta-t-elle… têtue jusqu’aux bouts des griffes.


Lyuka éclata de rire, amusée par ce trait de caractère, confirmant on ne peut mieux les propos de Bel.




Actuellement :

Contente d’avoir su viser juste, Lyuka sortit "discrètement" son carnet pour griffonner quelques notes sur la voyageuse. Rien de bien complexe, quatre-cinq mots, une description de son masque, du morceau de viande qu’elle prit… de quoi repenser la scène plus tard, pour son journal.

« Je vous en prie…
Et oui, je sais… mais je suis une insatiable curieuse, désolé.  »
caqueta-t-elle, un sourire gêné -mais parfaitement assumé- au coin du bec.

Elle reprit également de quelques baies, grignotant en écoutant les autres parler. De bonnes questions sont posées à la voyageuse, aussi se permet-elle de tenter les siennes.

«  Oui, ça m’intéresse beaucoup ! Si vous me le permettez bien sûr, je comprends un refus…
Dites-moi, ces "fils du destin"… à tout hasard, je tente une question bête : pensez-vous que nous pourrions voir les nôtres, d’une quelconque manière ?
J’ai lu et entendu beaucoup de choses sur les steppes, mais jamais rien de très concret à ce sujet…

Et… vous avez mentionné savoir que nous allions à l’Est. Dois-je en conclure que votre quête est liée à notre route ?  »
demanda-t-elle, un sourire au bec.


Je veux bien le contenu de la lettre, même si Syvis est vilaine.

Modifié par un utilisateur dimanche 7 mars 2021 19:29:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#70 Envoyé le : dimanche 7 mars 2021 20:45:33(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Steppes de Iobaria


La voyageuse mangeait lentement, s'arrêtant de temps à autre pour répondre à leur question, avec un certain enthousiasme. Cela devait faire un moment qu'elle n'avait vraiment pu parler avec des compagnons de campement.
« Familial...plus ou moins. C'est une pratique clanique, et c'est la shamane qui a procédé au rituel. Mais je prends note, peut être qu'une perspective différente pourrait m'aider à y voir plus clair dans la toile de l'avenir. Et oui, ré-arranger les fils n'est pas aisé, mais influencer l'avenir ne l'est jamais. Je ne peux qu'espérer atteindre mon objectif. »

La voyageuse ne répondit pas à Bel à voix haute, mais ils auraient un instant pu jurer qu'elle avait souri sous son masque rituel. Son regard s'attarda un peu sur la tieflinne avant qu'elle ne réponde à Syvis.
« En effet. Je n'irais pas jusqu'à dire "ici" précisément, autour de ce feu, mais c'est cette vision de la tapisserie qui m'amène sur la route. Je n'irais pas jusqu'à dire que notre rencontre était prédestinée. »

La question de Lyuka suscita un éclat de rire bon enfant.
« Ah, oui! Et bien...Je ne suis pas vraiment qualifiée pour accomplir ce rituel, mais chacun peut percevoir les fils de sa propre destinée, dans les bonnes conditions. Si vous me demandez la méthode...je peux essayer, mais sans garantie de résultat. Je vous dois bien ça, cela dit.
Et non, j'ignore tout de votre route...mais j'ai vu vos traces, c'est comme ça que je vous ai trouvé. »



Lettre de Yialara

Modifié par un utilisateur dimanche 7 mars 2021 20:46:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#71 Envoyé le : mercredi 10 mars 2021 22:25:53(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Lorsqu’elle pu avoir la lettre de Syvis entre les pattes, Lyuka dévoila un sourire narquois, suivi d’un haussement de sourcil. Elle ne manquait pas de cran celle-là !

« Syvis, ta mère est adorable. Flippante, mais adorable.  » répondit-elle, amusée, tendant la lettre à qui souhaite la lire.



La tengu buvait littéralement les paroles de la voyageuse. Elle avait posé son bol et reprit son carnet, notant quelques mots clefs, mais n’osant trop en faire, de peur de paraitre impolie.

« Attendez… vous dites "réarranger" les fils du destin… et parlez d’influencer l’avenir… vous sous-entendez donc que l’avenir n’est pas écrit à l’avance, exact ?
Dans ce cas… quel est votre définition de la destinée ?
J’ai sans doute une vision assez étriquée de la chose, mais j’ai tendance à associer le destin à l’absence de libre arbitre, dû au fait que les choix que nous faisons ne sont tout compte fait que des illusions, puisque tout est écrit à l’avance… Je dois avouer que c’est une pensée que je n’aime pas beaucoup. Sans offense hein !

L’idée de pouvoir… en quelque sorte tisser son propre fil me séduit bien davantage…  »


« Si cela ne vous ennuie pas… j’aimerais beaucoup connaitre ce rituel pour ma part. Ce serait un plaisir et un honneur de partager un peu de votre savoir. Qu'importe la garantie de résultat, ne pas tenter, c'est être sûr de ne pas en avoir vous savez...  »

« Comment pouvons-nous procéder ? »
demanda calmement et amicalement Shesterni.


La tengu ne réagit pas tout de suite à la mention des traces, puis jeta finalement un regard en arrière, avant de se dire que ç’aurait même pu être dangereux pour eux, dans d’autres circonstances.

Modifié par un modérateur samedi 13 mars 2021 15:45:15(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#72 Envoyé le : samedi 13 mars 2021 16:23:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Steppes de Iobaria


La voyageuse avait replacé son masque pour recouvrir sa bouche, et répondit à Lyuka d'une voix douce, et pensive.
« Oh, j'entends bien le sens de vos paroles! J'ai longtemps cru que c'était le cas, mais j'envisage désormais la destinée autrement...plutôt comme....une possibilité.

Pour être tout à fait exacte, c'est la possibilité par défaut. Ce sont les choix que vous allez faire. Mais elle n'est pas gravée dans la pierre: il est bien difficile d'influencer cette destinée sans avoir conscience de son existence, en particulier les choix et décisions les plus cruciales. Mais si vous avez consience de son existence, alors vous pouvez tirer sur d'autres fils, et ainsi réarranger la tapisserie de l'avenir.

Je n'ai jamais eu l'occasion de le formuler, je ne sais pas si vous voyez ce que je veux dire...? »


La question de Lyuka attira son attention.
« Et bien, volontiers! »

Elle se tourna vers le reste du groupe.
« Si l'idée vous intéresse, je peux montrer le rituel à ceux qui le désirent. Rien en vous y oblige, cependant. »



Une fois les volontaires rassemblés, la voyageuse et ses apprentis s'écartèrent un peu du feu pour conduire le rituel. Pendant ce temps, Arslan soupira.
« Bon...étant donné que c'est encore le début du voyage et que les alentours sont calmes...quelqu'un veut boire un verre? Je dois avoir un peu de réserve... »

Quelques minutes plus tard, l'atmosphère autour du feu de camp s'était détendu alors qu'Arslan avait sorti une gourde de vodka de son paquetage, et versé de la bière à celles qui en voulaient. Sous les étoiles de Iobaria, ce voyage s'annonçait finalement prometteur...



12 Pharast 4721 - Toundra de la principauté d'Orlov

Steppes de Iobaria


Le lendemain, l'aube se leva sur la steppe, et le Cercle des Nornes s'apprêta à faire ses adieux à leur compagne de bivouac d'un soir. Avant qu'elles ne se séparent, et que les exploratrices ne poursuivent vers l'est, la voyageuse farfouilla dans sa sacoche, et en tira six pendentifs, des papillons d'ivoire enveloppés d'une soie jaune pâle, et leur offrit.
« Pour vous remercier de votre hospitalité. Si jamais vous avez besoin de tirer sur les fils du destin, brisez le. Il vous aidera. »

Modifié par un utilisateur samedi 13 mars 2021 16:25:12(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#73 Envoyé le : dimanche 14 mars 2021 00:03:22(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Plus tôt, dans la soirée :

Lyuka se pencha en avant, captivée et prompt à questionner si la conversation le permettait, tandis que Shesterni restait en arrière, bras croisés sous la poitrine, observant les alentours d’un œil distrait. Ce n’est pas que les explications ne l’intéressaient pas, bien au contraire, mais le caractère pragmatique de Sheshe l’incitait à penser que deux scribes ne valaient pas mieux qu’un… tout comme une personne attentive valait mieux qu’aucune. Du moins en ce qui concernait Lyuka, elle ne verrait pas arriver un éléphant en face d’elle dans cet état.

« Oh je veux bien vous croire ! J’imagine que je n’ai pas assez de compréhension de… cette tapisserie pour en comprendre la technique, ni de recul pour en percevoir les motifs. Mais faute de mieux, j’essaye de garder l’esprit ouvert.

Hum… ainsi considérez-vous la tapisserie non pas comme un chemin tracé, mais comme l’ensemble des chemins qui s’ouvrent à un être ? Ainsi… pourrait-on "naviguer" sur notre tapisserie en choisissant entre… le fil de chaîne ou le fil de trame, à chaque intersection. C’est bien cela ?  »



La tengu bondit sur la proposition de la voyageuse, sortant son carnet, son encrier et sa plume en vitesse, manquant de renverser une partie de son sac de voyage.

« Je suis toute ouïe ! Si vous me permettez d’en prendre note, je pourrais peut-être vous enseigner quelque chose en retour, si cela vous intéresse ?

D’ailleurs, je ne vous l’ai pas demandé plus tôt… mais si cela n’est pas indiscret, d’où venez-vous ? Je ne voudrais pas paraitre accablante, mais je serais honorée de pouvoir rencontrer votre peuple. Je suis sûre que ce serait une expérience enrichissante, pour chacun d’entre nous.  »


« Lyuka, évite de faire peur à notre invitée.
Leurs façons ne sont pas nécessairement les nôtres, peut-être ne sommes-nous pas les bienvenues.
Sans offense madame.  »
répondit calmement Shesterni.


« C’est vrai, veuillez m’excuser. Pensez-vous que ce serait possible ?  » demanda Lyuka, rougissant timidement.





Avec Arslan, autour d’une bonne boisson :

A la proposition de la blondine, Lyuka dévoila un large sourire. Contrairement à Shesterni -laquelle trichait- la tengu avait une mauvaise descente, ayant du mal à supporter ne serait que quelques gorgées d’alcool. Mais par cette soirée calme… dans une région encore plutôt sûre… et avec son familier à la garde… elle pouvait bien se permettre un petit écart, non ?

«  Ah, voilà quelqu’un de fréquentable ! Avec plaisir... qu’est-ce que tu as ?
C’est quoi cette gourde ? ça a l’air bon.  »


« Lyuka ? N'abuse pas sur l'alcool... tu sais comment ça a fini la dernière fois.  »


La concernée grogna.
«  Oui… je vais plutôt rester sur la bière, ce sera plus raisonnable…  »

Sous le ciel ce soir-là, les yeux dorés de Lyuka brillaient de satisfaction et de plaisir. Le voyage s’annonçait aussi riche en découvertes qu’en relations. Contemplant les montagnes à l’horizon, elle repensa à son aïeul et à son coven, heureuse d’être partie vers ces nouveaux horizons, et en bonne compagnie qui plus est.





Au lendemain :

Après une bonne nuit de sommeil bien méritée venait l’heure de la séparation. Lyuka espérait revoir la voyageuse autour d’un sentier, ou peut-être même un jour à son village, qui sait ?
Elle croisa les mains sur la poitrine et inclina légèrement la tête, sa manière polie de dire au revoir.

«  Merci pour ce présent. Puissiez-vous faire bonne route et menez votre quête à bien, dame des steppes. Puisse la Dame du Crépuscule veiller sur vous.  »
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#74 Envoyé le : dimanche 14 mars 2021 18:08:26(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643


Mais.. mais... mais qu'est ce que c'était que cette lettre.. J'hésite un instant entre hocher la tête très sérieusement et me ficher ouvertement de Syvis... Une voie intermédiaire peut être.

« Et ben... ça c'est d'la déclaration d'amour... Tu crois qu'elle nous pardonn'ra si on vient pas te border le soir et qu'on te laisse sortir sans ton écharpe ? » Me moquais je avec un sourire attendris.

En vrai, je dois bien admettre ressentir un petit pincement au coin de la poitrine. Pas d'agacement ou de colère mais d'une sorte de tristesse diffuse et un peu amère. Je le connais bien celui là. Et je refuse de l'écouter, Syvis ne le mérite pas. Qu'elle profite de sa chance... Alors je ne montre rien derrière mon sourire.



Mes compagnes sont des érudites, je le constate une fois de plus. En particulier Lyuka qui n'a pu se retenir de sortir son cahier de notes. En même temps, parlez lui magie et ... la voilà incapable de résister. Sa curiosité la perdrait un jour... J'écoute simplement, sans rien ajouter.

Je trouve paradoxal le fait d'espérer changer l'avenir et par là même se soumettre au postulat de son existence. Et même en acceptant son influence, qu'est ce que cela apporterait de le connaitre de toute manière... Qui a déjà été heureux d'obtenir ces réponses là ? Je noie mon regard dans le liquide trouble qui reste encore au fond de mon bol. Ca me rappelle les paroles d'Arueshalae. J'ai confiance dans la bonne volonté de notre hote de ce soir. C'est juste que ses choix me demeurent étrangers. Elle dit qu'il est bon de connaitre sa destinée pour pouvoir la réarranger si besoin... Encore faut il croire que la destinée en question y soit disposée et ne soit pas juste en train de rire en coin de ces pauvres petits mortels qui s'imaginent pouvoir la battre à son propre jeu.

Si elle existe, elle doit se poiller de voir ses petites marionnettes s'agiter. Et si elle n'existe pas... et bien je suppose qu'il est toujours rassurant pour nos esprits de nous trouver des excuses à nos échecs ou nos espoirs dans des possibilités immuables. Si j'ignore mes limites, alors moi seule les décide.

« Merci pour la proposition mais pour ma part, j'vais passer mon tour. Vous aurez deja bien assez de public. » je réponds sans même me ficher d'elles. Les filles le prendraient mal alors j'ai retenu tout sarcasme.

Et tandis que nos compagnes se sont éloignées avec la voyageuse et que je demeure en compagnie d'Arslan et de notre bête de bat, je m'allonge de nouveau, les yeux vers les étoiles.

« Ouais, je veux bien... Merci... »

A quoi je sert...?

Et quand les autres reviennent, je suis toujours partagée. Incertaine tant de la réponse à ma question que de vouloir savoir ce qui s'est passé de leur coté. Je n'ai pas besoin de connaitre mon destin. Je le connais déjà.



Le gel miroite sur les steppes au petit matin lui offrant un manteau scintillant. Le soleil encore bas n'est pas assez chaud pour ne pas me faire regretter ma couverture mais y rester plus longtemps ne ferait que nous faire perdre du temps de marche. Ma tignasse est pleine de brindilles et je me débat avec un peigne pour m'en débarrasser.

Je souhaite bonne route à celle qui a partagé une nuit notre campement avant de me tourner vers les filles en les questionnant du regard...

« Pretes à y aller ? »

Modifié par un utilisateur dimanche 14 mars 2021 18:11:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#75 Envoyé le : mardi 16 mars 2021 18:15:24(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
A propos d'une lettre


Mouais... Bon... Je l'avais un peu cherché en ne lançant pas la lettre au feu mais ça ne m'empêche pas de lancer un regard assassin a Bel...

« Essaie et je te mord. »

J'essaie d'avoir l'air méchante mais ne réussis pas a dissimuler mon sourire... Je me contente de répondre a Lyuka :

« Mouais... J'peux pas vraiment dire qu'elle essaie juste de se donner un style... j'aimerais pas être la cible de sa vengeance. Mais bon... elle a bien meilleur fond qu'elle ne l'admettra jamais.

N'empêche que j'aurais mieux fait de cramer cette lettre moi... »



Une histoire de Yack

La remarque de Shenstri sur le fait d'être têtue mérite bien de réagir un petit peu d'autant qu'elle a visiblement mal pris la dernière remarque que je lui ai fait...

« Un peu que c'est bien ! De toute manière si on veux survivre a l'hivers vas falloir avoir plus mauvais caractère que lui... »

Un petit sourire carnassier :

« J'ai mes chances... »

Bon. En tout cas mon idée de traduction pour chercher un nom ne mène a rien de bien convainquant... L'un des mots ressemble trop a sa version en commun quand à l'autre... Faudrait déjà réussir a s'en souvenir. Quand au ton de la réaction...

« Mouais... C'était visiblement pas une bonne idée. J'arrête de t'embêter. »

Voilà qui met un terme a la conversation sur ce point. J'en rediscuterais plus tard avec Bel qui semble être la seule pour qui la question ai eu un tant soit peu de sens... Sans rien ajouter d'autre, je vais voir le principal intéressé pour m'occuper un peu de lui. Avec un peu de chance quelqu'un m'accompagnera.


Le soir au camp


D'une certaine manière je n'aurais pas été si surprise d'apprendre une quelconque histoire de destinée... Après tout... le début d'un voyage un destin... tous ces machins vont bien avec le début d'une aventure. Bon... Comme prévu les choses ne fonctionnaient pas comme dans les histoires. Enfin d'un autre côté quelle histoire commence avec un groupe comme celui-là ? "Alors c'est l'histoire d'une gamine, d'une ivrogne et de trois tieffelines..." Ouais... peux mieux faire. Sans même parler de Jade. Bordel... J'espère que tout se passe bien pour elle.

Et puisqu'elle vous invite a voir comment ses histoires de destin fonctionnent...

« Je vois pas comment refuser une proposition pareille... »

La curiosité n'est un vilain défaut que lorsqu'elle force des imbéciles a mettre leur nez dans mes affaires. Et puis de toute manière dans ce genre de circonstances je n'ai qu'a suivre la puce qui me sert de camarade.


Au matin


La petite routine matinale commence a être bien rodée... Se réveiller... mettre de l'eau a chauffer pour ne pas démarrer la journée sans avoir bu quelque chose de chaud... S'occuper de ranger les affaires puis tout harnacher. Ensuite une nouvelle journée commencera... Ce matin cependant la présence de notre invitée apporte un peu de nouveauté.

Pendant quelques instants, j'observe le papillon qu'elle m'a offert... C'est du bel ouvrage et quelque chose dans un creux de ma tête me murmure de le démonter pour voir comment il est fait... Mais il faut parfois savoir rester sage. Une légère inclinaison avant de la saluer :

« Merci... Puissent les ailes de Desna protéger votre chemin. »

Une fois qu'elle est partie, j'adresse un sourire à Bel puis aux autres...

« Yep. C'est tout bon pour moi. Les filles ? »

Et nous voilà de nouveau en route. Encore une fois après quelques mètres, je dois réajuster mon rythme pour ne pas les semer... Mais ce n'est pas désagréable de flâner... J'en profite d'ailleurs pour aborder un sujet qui me titille...

« Ca vas Bel ? T'avais pas l'air dans ton assiette hier soir.. »

J'ai ma petite idée là dessus mais des fois qu'elle veuille parler...


Offline Boadicee  
#76 Envoyé le : jeudi 18 mars 2021 23:18:38(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
11 Pharast 4721, dans la soirée - Toundra de la principauté d'Orlov

Steppes de Iobaria


La description de la tapisserie que faisait Lyuka sembla tout à fait correspondre à ce que la voyageuse essayait d'illustrer. Elle acquiesça avec enthousiasme, s'efforçant de ne pas faire chuter son masque.
« Oui, c'est tout à fait ça! A noter qu'à chaque vision, la tapisserie change, puisque vous aurez pris des décisions supplémentaires entre les deux visions. »

Elle sembla aussi reconnaissante à la proposition de la tengu d'un échange de connaissance.
« Volontiers. La shamane nous enseigne que l'échange de connaissance est la base de la communication, et que cette dernière est essentielle pour apporter la paix. »

La mention de ses origines sembla rendre leur interlocutrice pensive, pendant quelques instants.
« Je viens de plus au Nord, de l'autre côté du Nyvyrd, là où les vents sont glacés. Mais mon peuple est nomade, je crains de ne pas pouvoir être plus précise...Peut être pourrez vous retrouver les miens, un jour? »

Perception DD20







Lorsque se présenta la question des boissons, Arslan rétorqua avec un large sourire en désignant son outre.
« Ca? J'ai découvert ça en arrivant ici! De la vodka - simple, efficace, avec un recul qui est comparable à celui d'une bonne arquebuse, et ça peut aussi servir de désinfectant ou pour allumer un feu.

Mais sérieusement, si vous buvez quelque chose qui n'a pas d'impact, pourquoi prendre la peine de boire? »


En voyant que Bel n'avait pas l'air dans son assiette, Arslan leva son verre silencieusement, mais en souriant à la tieflinne, avant de le descendre d'un trait.
« Ne vous en faites pas, elles se lasseront rapidement de...et bien, a priori, respirer de la fumée? La mystique m'est toujours passée au dessus de la tête... »


12 Pharast 4721 - Toundra de la principauté d'Orlov

Steppes de Iobaria


Le lendemain, la voyageuse les remercia encore en leur confiant les pendentifs, et leur souhaita de nouveau bon voyage, amusée par la mention que Syvis faisait de Desna.
« Intéressant choix! Puisse le Chant des Sphères vous guider également, et puissent les esprits de ces terres veiller sur vos pas. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Hikari  
#77 Envoyé le : samedi 20 mars 2021 10:14:54(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Le lendemain, en pleine forme à l’idée de la nouvelle journée qui s’annonce après cette bonne nuit de sommeil et après une rencontre des plus enrichissantes -déjà !-, Lyuka était ravie. Le vent frais était particulièrement agréable pour la citadine. L’activité de Syvis donne à la tengu la motivation pour faire de même, s’occupant comme elle pouvait sur le camp. Elle donna quelques baies à manger au yak, ne sachant toujours pas comment elles allaient l’appeler, ni même s’il avait un… euh… nom-yak ?
En attendant d’être fixée sur l’idée, elle l’appelait davantage par de gentils qualificatifs que par un réel nom.

Elle salua joyeusement la voyageuse à son départ, lui souhaitant bon voyage et la remerciant pour cet échange sur sa culture et son rituel.

« Vous de même ! Si on passe de l'autre côté du Nyvyrd un jour, on pensera à vous !  »

Elle se retourna vers Syvis, puis vers Bel, soucieuse.

« Hein ? Qu’est ce qui t’arrive ma grande ?
J’ai du mal à imaginer que la ville te manque… je me trompe ?  »

Offline Boadicee  
#78 Envoyé le : dimanche 21 mars 2021 21:00:54(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
12 Pharast 4721, dans la soirée - Franax

Steppes de Iobaria




Une fois que la voyageuse fut repartie sur sa propre route, le Cercle des Nornes et leur guide reprirent leur voyage en direction du Nord Est, longeant la côte du Lac des Brumes et des Voiles. Le vent était toujours mordant, mais le soleil brillait, et malgré les reflets parfois éblouissants sur les congères qui parsemaient encore la steppe, le froid paraissait étrangement moins intense. Peut être était-ce le vent qui apportait le printemps avec lui...?

Quoiqu'il en soit, leur rencontre avec la voyageuse avait du être de bon augure, et leur voyage fut paisible jusqu'à leur première étape.

Même de loin, Franax était loin d'être comparable avec Orlov. Pas de murailles ici, à peine une palissade de rondins, et même à l'horizon il était clair qu'elle avait vu des jours meilleurs. En s'approchant de la ville, les voyageuses réalisèrent qu'elle avait du être ravagée par un incendie. Les traces du sinistre étaient anciennes, maintenant, mais une partie de la palissade n'était plus que des poutres noircies. Au delà, l'essentiel des bâtiments de la ville paraissaient avoir été réduits à des ruines calcinées.

Une petit groupe de maisons, un grand hall au toit d'ardoise, quelques entrepots et une poignée d'autres bâtiments se nichaient au coeur de la ville, autour du port. Les trois îles qui gardaient l'entrée de la petite baie où la ville était nichée.

En revanche, il restait tout de même au moins un monument qui attirait l'attention, même avant d'avoir franchi les portes - qui n'étaient pas gardées - de la ville: le cercle de pierre levées dressé au sommet de la colline dominant la ville. Les portes n'étaient pas gardées, mais leur arrivée ne passa pas inaperçu. Alors qu'une émissaire de la ville venait dans leur direction, Arslan leur présenta avec un geste du bras un peu théâtral, profitant du fait qu'elles étaient encore hors de portée d'ouïe.
« Voici Franax! La ville a brûlé il y a quelques dizaines d'années, et il n'en reste plus grand chose par rapport à ce qu'elle a été. Mais lors de mes dernières visites, le Cercle des Brumes avait les choses bien en main....même si c'est un peu somnolent, c'est un endroit sûr. »


Apparemment, l'émissaire avait l'oreille plus acérée qu'Arslan avait pu le supposer. Il s'agissait d'une humaine à la chevelure blonde, striée de blanc, mais son regard perçant était bleu azur, difficile à soutenir. Elle portait des robes vert terne, au col bordée de fourrure dansant dans la brise.
« Parce que nous y veillons. Entre autre, en prenant garde à qui nous laissons entrer en ville. Qu'est ce qui vous amène à Franax? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#79 Envoyé le : dimanche 21 mars 2021 23:43:09(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5+2
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
Runa avait bien dormi, rêvant de toile et de magies inconnues. La route vers Franax fut assez sympathique pour elle.

« Salutations émissaire, nous sommes de passage. Nous nous rendons dans l'Est pour affaire. Les citoyens d'Orlov ne sont-ils pas normalement en territoire ami à Franax ? » demanda Runa d'une voix avenante.

« Arslan, ne disiez-vous pas être déjà passée par ici ? Il semble que ces gens ne vous reconnaisse pas. » ajouta l’ensorceleuse à l'adresse du guide du groupe.

Modifié par un utilisateur dimanche 21 mars 2021 23:47:34(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Boadicee  
#80 Envoyé le : mercredi 24 mars 2021 21:39:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738
12 Pharast 4721, dans la soirée - Franax

Steppes de Iobaria



La femme, vraisemblablement une druidesse, acquiesça aux paroles de Runa avec un signe de tête un peu sec.
« Si. Mais n'importe qui peut prétendre venir d'Orlov. Et vous n'êtes pas sur les terres du Prince Voronin, malgré tout. Tant que vous suivez les règles, cependant, je ne vois pas de raison de vous refuser l'entrée. »

Arslan paraissait pensive, mais n'avait pas une trace d'hésitation dans la voix.
« Si, mais pas très souvent. Apparemment, je n'attire pas les regards de l'honorable Cercle des Brumes. »

L'envoyée du Cercle esquissa un semblant de sourire.
« Nous n'avons pas eu de raison de nous plaindre. Mais votre visage n'a pas été oublié, Arslan de Kelesh. Le même message s'adresse à vous. Respectez les règles, et nous ne voyons pas d'inconvénient à ce que vous fassiez étape en ville.

Elles sont simples: ne manquez pas de respect aux esprits, ne vous approchez pas des monolithes sans autorisations. Pour le reste, la même chose que dans toutes les régions civilisés: les crimes ne seront pas tolérés. »


Son regard s'aiguisa alors qu'elle se penchait pour regarder Lyuka et Shesterni par dessus l'épaule de Runa.
« Vous, la tengu. Vous ne devriez pas entrer en ville. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages«<2345>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET