Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages«<678
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Anadethio  
#141 Envoyé le : mardi 16 mars 2021 13:31:10(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
7 Sarenith, entre U6 et T7 ❦



ne fois les morts inhumés, le groupe pour le moins hétéroclite s'était remis en route. Le nombre de montures étant ce qu'il était, difficile de tous aller à l'allure des équidés. Cette situation offrait cependant la possibilité à un éclaireur de faire son travail bien plus efficacement en couvrant une distance plus... conséquente.

La journée ayant commencé de bonne heure et avec des sa dose d'émotions et d'efforts physiques, personne n'avait envisagé de protester lorsque, quatre heures après avoir quitté les lieux du combat, Ernest avait proposé de faire une pause :

« Je connais un endroit pas mal pour monter le camp à dix minutes d'ici. Je sais qu'il est tôt mais on se rapproche du guet et donc du camp... Ca vas rapidement devenir plus compliqué de camper sans risquer de tomber sur du monde. »

Dix minutes plus tard ils avaient donc atteint une petite rivière . Une centaine de mètres de plus et ils découvrent un gour bordé de larges dalles de pierres et surplombé par une imposante glycine couverte de fleurs. De l'autre côté du ruisseau que même les kobolds traversent sans la moindre peine ils trouvent plusieurs pierres rassemblées de sorte à faire un foyer.

La soirée se déroule sans encombres, permettant à tous de se reposer, de manger et même, pour ceux qui le souhaitent de se baigner dans l'eau fraîche du gour avant que le soleil ne disparaisse...

8 Sarenith, au camp ❦




8 Sarenith, du côté des éclaireurs T6 ❦





8 Sarenith, entre U6 et T7.
Conditions climatiques :
Il fait plutôt beau. La lumière dérange les drow.
Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 15h
Vous avez été actifs pendant : 8h

Coûts et bénéfices :
La nuit de repos et le bon repas vous permettent de récupérer vos sorts ainsi que 1d2+DV PV.
Vous n'avez pas prospecté pendant la journée et êtes plus nombreux qu'a votre habitude. Il faut décompter 3 rations.

- Vous disposez tous de 3h d'activité au campement le soir du 7.
- Ceux restant au camp peuvent utiliser une journée comme bon leur semble pour aller faire des bêtises ou pour s'adonner a des activités chronophages...

Modifié par un utilisateur mercredi 17 mars 2021 00:30:38(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#142 Envoyé le : lundi 22 mars 2021 22:03:28(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,512

Darmrok
rage berserk : 10/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

31 / 35


Bien que l'après-midi ne soit pas encore très avancé, tout le monde fut content de s'arrêter, d'autant que l'endroit proposé par leur nouveau compagnon était des plus judicieux pour monter un campement. Après avoir aidé aux tâches habituelles, Darmrok s'éclipsa pour prendre un bain dans le cours d'eau afin de se débarrasser du sang séché dont il était recouvert, le sien mais surtout celui de ses ennemis. Une fois propre, il s'attacha à nettoyer le sang sur ses armures, l'ancienne (qu'il comptait bien revendre) et la nouvelle qui avait été prise sur le chef du camp, Louvel, et qui était bien plus légère et confortable tout en disposant - d'après Alaëiel - d'un enchantement qui en augmentait la protection et la solidité.

A vrai dire, il était trop fatigué pour s'entraîner, aussi se contenta-t-il, une fois les corvées faites, de s'allonger et de converser avec les uns et les autres. La journée avait été bonne et bien remplie. Une sorte d'harmonie s'était installée sur le camp, bien loin de la dispute qui avait éclaté au matin, et ses effets bénéfiques profitaient à tous.

Toutefois, voyant Amarante se mouvoir avec difficulté, dépourvue de sa grâce habituelle, tandis qu'un rictus de douleur barrait parfois son visage, Darmrok finit par s'approcher d'elle. « Euh... Il t'a pas loupée, le gars, avec son marteau, pas vrai ? C'était un beau combat. Je regrette de pas en avoir été. Mais en attendant... Si mon Seigneur m'accorde désormais ses pouvoirs, je... je dois pouvoir faire ce que les prêtres font, tu vois ? » Ce faisant, fermant les yeux, il posa doucement la main sur la plaie et murmura : « ô Grand Dieu, mon Seigneur de Fer, cette guerrière a combattu aujourd'hui sous Ton regard vigilant. Je T'en prie, referme sa blessure afin qu'elle puisse combattre de nouveau pour Ton plaisir. »



  • Guérison : 1d2+3 donne [1] + 3 = 4
  • Soins Amarante : 1d8+1 donne [1] + 1 = 2

Modifié par un utilisateur lundi 22 mars 2021 22:04:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#143 Envoyé le : mercredi 24 mars 2021 09:10:57(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,489

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

14 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante reçoit la suggestion de monter le camp tôt dans l'après-midi avec soulagement, son corps porte encore les stigmates du combat et la douleur traverse son corps régulièrement.
Au delà de la douleur, ce qui la préoccupe sérieusement est cette raideur dans les muscles depuis que l'autre en chemise de nuit l'a touchée. Raideur accompagnée de douleur, ça lui rappelle, par certains aspects, les premiers jours de son entrainement en tant que chevalier, lorsqu'elle rentrait chez elle, le corps couvert d'ecchymoses et les muscles tellement courbaturés qu'elle ne savait pas si elle serait capable de marcher à nouveau. Mais, aujourd'hui comme à l'époque, elle fait semblant que tout va bien, de toute façon, si on fait semblant que la douleur n'existe pas, elle finit bien par disparaitre, non ?

Une fois le camp monté et les taches nécessaires effectuées, elle profite du cours d'eau pour se laver et effacer les traces de sang qui la recouvre et découvrir les hématomes qui commencent à foncer sa peau dorée. Elle essaie également de nettoyer ses vêtements mais sans trop de résultat, le sang ne part si facilement.

Lorsqu'elle quitte la rivière, elle aperçoit Darmrok remonter discrètement le chemin qu'elle vient de prendre, il faut dire qu'il n'est pas ragoutant lui non plus.

Enfin propre, elle s'assoit avec soulagement près du feu que Tinufaë a allumé et autours duquel Alaëiel s'affère, elle sort sa flute et joue un petit air nostalgique.

La soirée se passe agréablement mais Amarante ne s'attarde pas, fatiguée par les évènements de la journée. Cependant avant de se coucher, elle rappelle à Hélios sa proposition de soins faite dans la journée.

La nuit n'est pas très reposante, la douleur dans ses muscles la réveille régulièrement. Elle se dit que si vieillir ressemble à ça, elle comprend que les vieux soient si ronchons, avoir aussi mal dans tout le corps, c'est un coup à perdre sa bonne humeur.
Heureusement, elle n'en est pas là, même si le sort de la peste n'a pas l'air de vouloir disparaitre.

Lorsque Darmrok lui propose de la soigner, elle est tout d'abord surprise, elle n'aurait pas pensé que Gorum était du genre à refermer les plaies, mais plutôt celui de les ouvrir, de la façon la plus douloureuse possible. La petite phrase du prêtre l'éclaire et tout lui semble logique, évidemment, pour repartir au combat, vaut mieux être le mieux portant possible, histoire de pouvoir recevoir les nouveaux coups d'épée ou de marteau qui ne manquent jamais dans un combat.

L'énergie qui traverse son corps est bien différente de celle de Thanys ou d'Hélios, plus froide, mordante, mais elle sent que ses hématomes se résorbent. Un peu. Pas beaucoup, mais c'est toujours ça de pris, et puis c'est gentil quand même.

« Heu... Merci beaucoup, Darmrok, c'est très gentil, je me sens beaucoup mieux, c'est pile poil ce qui me fallait. Et oui, le combat était intense et le marteau bien trop grand, en plus il savait bien le manier le salopiot, puis il y avait la lame-étoile et surtout la magie de l'autre peste qui s'est échappée. Je sais pas trop ce qu'elle m'a lancé mais elle a pas loupé son coup. Mais je suis certaine que tu auras d'autres combats qui te feront oublier celui-là, puis t'étais occupé ailleurs, donc faut pas regretter. »

Un peu plus tard, alors qu'Alaëiel s'est isolée en précisant qu'elle en devait pas être dérangée, elle remarque que Darmrok a l'air désapointé, elle se souvient vaguement d'une conversation de la veille entre les deux au sujet de ce qui semble être des leçons d'elfique. A son tour, elle vient vers lui :

« Je ne sais pas trop en quoi Alae t'aide pour l'elfique, mais tu sais que je le parle aussi ? Bon, pas exactement avec le même accent mais je veux bien t'apprendre trois quatre trucs si tu veux. Ca sera le remerciement pour les soins de ce matin. »

En faisant sa proposition, elle en est plutôt satisfaite, ça lui permettra de rester tranquillement assise, juste occupée à parler, laissant son corp au repos.



[PV]nuit +3 PV
soins Darmrok : 2 PV
Soins Hélios et Thanys : ?





Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Luciole  
#144 Envoyé le : mercredi 24 mars 2021 12:30:55(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 6/6
Sorts 1 : 5/5


Ils avaient fait moins de trajet qu'espéré, c'était un fait. Mais, songe la changeline, c'était un fait qui lui convenait très bien après les émotions matinales. Le combat bien que bref avait pris son lot, et la préparation de l'enterrement qui avait suivis aussi.

L'un dans l'autre l'absence de cheval pour Ernest était plutôt une bonne chose. Ils pouvaient prendre leur temps sans se sentir coupables. Vagabond avait aussi après cette allure, plus nonchalante que celle des jours précédents. Et perchée sur son encolure, Maethy avait semblée très intéressée par l'odeur de sang qui les avait accompagné, ne s'en détournant que pour réclamer des friandises et de l'attention.

Le lieu proposé par l'ex bandit avait un petit quelque chose de délicieux et une fois -très rapidement- l'installation de leur tente effectuée, l'elfette avait rapidement investie l'une des dalles pour profiter du soleil de l'après midi ainsi que du cours d'eau dont la fraicheur -ou la présence d'autrui d'ailleurs- n'avait pas eut l'air de la gêner, tant pour jouer dans l'eau que pour se laver à proprement parler. A ceux lui faisant remarquer d'un peu plus s'impliquer, elle avait rétorqué, rieuse, qu'elle s'occuperait du repas ensuite et que ça les consolerais.

Au soir, elle s'était effective investie dans le repas, regrettant l'absence de matériel plus adapté à la confection de douceurs mais tentant de compenser avec les nouvelles rations et d'agrémenter la sauce avec quelques fleurs de glycine.. Consigne avait cependant été donnée aux gourmands de lui rapporter des œufs s'ils voulaient un désert plus gourmet.

Cartes et discussions avaient agrémenté agréablement la soirée... tandis qu'elle avait retenu sagement sa langue en voyant Darmrok s'essayer à un peu de magie... Maethy nichée au creux de ses genoux, Alaëiel avait presque souhaité que ce moment se prolonge. Et avait pris une décision concernant la martre. Après tout... celle ci semblait s'être vraiment attachée à elle et... certes, ça changerait tout mais...



Au matin, après avoir fait chauffer du café pour ceux qui en désiraient, Alaëiel s'était affairée, multipliant les aller retour entre une dalle circulaire au centre du gours où elle avait ramené herbes diverses, grimoire, et une grande variété de craies colorées... Une fois sur place, elle avait passé plus d'une heure à tracer deux diagrammes circulaires alambiqués, vérifiant régulièrement chaque courbe et chaque runes dans son grimoire... avant de revenir vers les présents l'air un peu incertaine, comme peu assurée de ce qu'elle devait dire.

« Heu... j'vais avoir besoin de pas mal de tranquillité pour ce que je veux faire. Alors à moins d'une urgence je préfèrerais que vous ne veniez pas trop me parler. De toute façon je ne suis pas sure de vous entendre, mais... voilà... Vous avez des questions avant que je m'y mette?  »

Modifié par un utilisateur mercredi 24 mars 2021 13:23:45(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Guigui  
#145 Envoyé le : jeudi 25 mars 2021 22:51:50(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,512

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

35 / 35


Si la magie de soins semble opérer réellement, à en juger par les picotements qu'il ressent dans les doigts, Darmrok reste dubitatif quant à ses effets. Évidemment, il n'a pas demandé à la chevalière de se dévêtir, aussi ne peut-il pas constater de ses propres yeux le résultat tangible de sa magie. Et puis, la jeune femme semble réellement aller mieux.

« Et bah, euh... ouais... merci, » bredouille-t-il, peu habitué à la gentillesse et aux remerciements. « C'est pas spécialement gentil, en fait. Enfin... Quand je suis blessé, j'attends du soigneur qu'il me soigne. Alors, maintenant que je peux faire ça moi aussi... Le Grand Dieu serait sûrement fâché que je te laisse retourner au combat à moitié rafistolée, pas vrai ? » Fait-il en souriant de toutes ses dents... Même si ce n'est qu'une manière de botter en touche.


Au matin, après s'être isolé un bon moment pour prier, il découvre à son retour au camp que ses leçons d'elfique n'auront pas lieu aujourd'hui. Alaëiel a manifestement décidé qu'elle avait autre chose à faire, une espèce de cérémonie, semble-t-il. Darmrok a appris à apprécier ces moments avec l'arcaniste, et la nouvelle ne l'enchante guère. Mais Amarante vient spontanément lui proposer de suppléer à sa volage professeure. « Ah bah... Avec plaisir, oui ! » Répond-il, à la fois surpris et ravi. « Pour l'instant c'est pas grand chose, elle m'apprend les rudiments. On a commencé chez les kobolds, donc tu vois, c'est encore très nouveau. Et puis... Après, on pourrait s'entraîner, qu'en dis-tu ? "Un esprit sain dans un corps sain", et tu m'a l'air toute engourdie. Faudrait détendre tout ça. Vous autres elfes, vous êtes tout en souplesse, tout en vitesse. Ça me fait du bien d'affronter des adversaires comme vous, j'ai pas eu l'habitude, avec les orcs... »

De son côté, Alaëiel n'a pas chômé, assise sur son rocher plat qu'elle achève de maquiller comme une prostituée calistrienne. « Des questions ? Euh... ouais. Qu'est-ce que tu fabriques, tout simplement ? » Demande-t-il, sa curiosité piquée.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#146 Envoyé le : dimanche 28 mars 2021 18:30:01(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,489

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

16 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

Amarante sourit à Darmrok et lui répond de manière enjouée :
« Et bien, যত তাড়াতাড়ি আপনি প্রস্তুত হিসাবে আমরা শুরু করতে পারেন, dès que tu es prêt, on peut commencer. » traduit-elle. « On commencera par des mots simples. Et j'accepte volontiers l'entrainement, ça me fera du bien en effet, j'ai encore les muscles douloureux de l'attaque de l'autre en chemise de nuit. »

Intriguée également devant le spectacle que donnait Alaëiel, Amarante enchérit la question de Darmrok de savoir ce qu'elle va faire qui allait manifestement durer un long moment.

Un peu plus tard, les cours commencent.
« A partir de maintenant, je ne te parle qu'en elfe, d'accord. Plus tu entendras parler elfe, mieux tu le parleras. তাহলে কোথায় শুরু করবেন? ওহ হ্যাঁ, এটি সহজ রাখা যাক। এই আগুন। আগুন  »
Elfique

Elle désigne le feu qui brule encore doucement devant eux, et répète : « আগুন »
Elfique
Elle regarde le demi-orque, attendant qu'il répète le mot.

Elle continue avec les objets qui les entouraient : une épée, une armure, une assiette, un verre...
Puis elle attend que le prêtre lui désigne de nouveaux mots et petit à petit, elle commence de petites phrases avec les objets : « ছুরি কেটে দেয় »
Elfique

Elle mime afin de se faire comprendre, faisant mine de couper l'air avec le couteau de chasse.

Etonnement, elle se montre patiente et n'hésite pas à répéter le nombre de fois qu'il faut. La journée se passe doucement, ils se lèvent enfin pour s'entrainer mais là encore, elle insiste pour parler en elfique.

En fin de journée, le vocabulaire de Darmrok s'est bien enrichi même si son accent reste abominable mais Amarante est fière d'elle, impatiente de montrer les progrès du demi-orque à Alaë.


[PV]nuit +5 PV
soins Darmrok : 2 PV
Soins Hélios et Thanys : ?

  • récupération : 1d2 donne [2] = 2


Modifié par un utilisateur dimanche 28 mars 2021 18:30:32(UTC)  | Raison: Non indiquée

Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Luciole  
#147 Envoyé le : vendredi 2 avril 2021 00:50:40(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 6/6
Sorts 1 : 5/5


Qu'est ce qu'elle fabriquait...? Ah heu... Elle l'avait sentie venir celle là, songe la changeline avec un sourire incertain. Mais par Yuelral, elle n'avait pas trouvé de réponse claire et ferme... alors elle pique un fard consciente de l'imprécision de sa réponse..

« Ben.. heu... tu voit, Maethy, ça fait un mois qu'elle a rejoint l'équipe. Et que je m'occupe d'elle et elle semble pas avoir envie de s'en aller. Alors... je me suis dit que je pouvait profiter d'aujourd'hui pour en faire si elle le désire une vrai membre de l'équipe en la... liant à moi ? Fin... je pensait en faire mon familier. La plupart des mages ont un familier qui les assiste au quotidien en échange d'un accès à leur magie, c'qui les éveille d'une certaine manière. »

Inspiration

« Ca ne sera plus juste un simple animal aussi mignonne soit elle, mais une créature bien consciente et sapiente. Et du coup passer ce pacte entre nous deux ça prends un peu de temps.. Enfin... si elle veut bien... Sinon ce sera fini très vite. »

Un sourire incertain...



Deux cercles donc qui se font faces. L’un et l’autre soigneusement couverts d’écritures en draconiques et de runes imbriquées les unes au travers des autres. Elle espère ne pas avoir fait de fautes dans l’un d’entre eux et tente de se convaincre qu’une cinquième ou sixième vérification n’est pas nécessaire. Les symboles liés à l’esprit, ceux liés au corps. Un dernier encore, censé les protéger d’influences extérieures. Que le choix n’appartiennent qu’à elles. Alaëiel retrace du doigt l’écriture concentrique censée lier sa magie même à la nature de la martre altérant définitivement celle-ci…

Et puis… est elle bien certaine que… Le regard de la changeline se porte sur Maethy qui lui renvoie un petit cri interrogatif. Voilà un petit mois qu’ils l’ont trouvée, blessée et déjà en ce laps de temps la jeune créature a grandis suffisamment pour reprendre quand elle le désire sa liberté mais s’est attardée… S’est attachée… A fini par accorder sa confiance… Mais à quel point ? Comment la considéré t’elle ? Comme une source de nourriture et de confort ? En cet instant, la mage aimerait bien pouvoir l’interroger directement. Mais il est probable que le petit animal ne comprendrait pas. Soupir. Voilà bien un concept d’humanoide… En tout cas, les descriptions l’assuraient. Si la chose ne lui convenait pas, le lien ne se ferait pas… Et s’il lui convenait… et bien.. beaucoup de choses changeraient.

« Et bien nous y sommes…  »

Déposant la martre dans le cercle le plus petit avec un lambeau de viande, Alaëiel s’installe en tailleur dans l’autre, jette un dernier coup d’œil au grimoire avant de le refermer. Plus le temps pour les doutes. Elle connaît les paroles par cœur de toute façon.

Puisant dans sa magie et dans celle du lieu, l’arcaniste commence à incanter tandis que les cercles s’illuminent progressivement alors que les runes s’éveillent. Elle a fermé les yeux pour ne plus faire que ressentir la magie autours d’elle, tissant les flux et les canalisant dans les glyphes et les symboles. La toile s’affermit. Étendre ses sens. Étendre sa perception.

Elle se voit là, assise au milieu de l’eau et la magie ruisseler en cercles avant de se faire brusquement canaliser vers l’autre pôle.. Alaë étends ses sens, les laissant glisser vers cet autre double, ce miroir qui l’appelle. De l’inquiétude. De la curiosité aussi. De l’incompréhension. De la gourmandise. Les sensations la saisissent dès que son esprit le frôle. D’une caresse mentale, elle apaise l’animal. Ouvrant sa conscience et continuant à plonger plus profondément.

Combien de temps se passe…. ? Alaëiel n’en a aucune idée. Elle ne se perçoit plus que comme un fantôme étincelant dans son cercle, esprit et magie mêlés, sans plus conscience de son corps physique. La seule chose qui existe est Maethy, double en miroir. Elle se perds, ouvrant à l’animal les barrières qui entourent son esprit. Laissant sa magie parler pour elle.

Offline Guigui  
#148 Envoyé le : dimanche 4 avril 2021 23:49:54(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,512

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

35 / 35


Lorsque Alaëiel parle de faire de la petite martre un "vrai membre de l'équipe", Darmrok ne peut s'empêcher de lancer un œil interrogateur vers l'animal, occupé à dévorer son bout de viande au milieu des inscriptions ésotériques. Mais il n'est pas question de froisser l'arcaniste au caractère parfois... éruptif, d'autant que le souvenir de l'altercation de la veille n'a pas disparu de son esprit. Le temps est agréable et le coin charmant. C'est une belle journée, et le demi-orc comprend bien qu'il ne serait pas sage de l'assombrir par une chicane inutile. Et puis après tout, que sait-il des mystères des mages et de leurs créatures ? « Ah... Très bien... » Fait-il, sans parvenir à être totalement convaincu... ou convaincant.


Assis à proximité du foyer, Darmrok écoute sagement Amarante commencer sa leçon, et la laisse faire comme elle l'entend. La méthode de la sylphe lui convient bien, de toute façon. « আগুন », répète-t-il. « আগুন, আগুন, » ajoute-t-il pour se graver la sonorité en mémoire. Assez vite, ils passent en revue une bonne partie du matériel du campement, et l'esprit du demi-orc commence à fléchir devant la masse de vocabulaire à assimiler. Il finit par en avoir assez, mais il se force à écouter et à se concentrer. D'abord parce que son apprentissage de l'elfique a un objectif très concret : disposer d'une "langue de guerre", une langue que tous peuvent parler et comprendre au combat, et que leurs ennemis ont de bonnes chances de ne pas connaître. Mais aussi parce que la jeune femme met beaucoup de cœur à la lui enseigner, et qu'il ne veut pas la décevoir. Alors il répète, encore et encore, inlassablement.

Quand il n'en peut vraiment plus, ils décident de passer à l'entraînement, même si Amarante insiste pour qu'ils continuent à parler en elfique. Ils commencent par s'échauffer longuement, surtout que la jeune femme reste ankylosée. Après quelques passes classiques, Darmrok lui dit : « écoute... à mon tour de te montrer quelque chose. Oui oui, je sais, en elfique, mais là ça va être trop compliqué. Je sais que tu as de l'entraînement et tout, mais il faut que tu apprennes à gérer les types dans mon genre, les grands costauds avec une grosse arme, comme ce... Louvel, » fait-il en brandissant le marteau du défunt qu'il a récupéré. « T'en as peut-être pas affronté beaucoup, alors écoute : le secret, c'est d'avancer sur eux. Ils ont une arme plus longue que la tienne, et il ont besoin de projeter leur poids pour faire mal, pour porter un seul coup, mais décisif. Et comme ils sont en général plutôt impressionnants, on a tendance à reculer pour se défendre, mais c'est une erreur. Tu dois sentir quand je vais frapper, et là il faut que tu t'avances, que tu casses la distance, que tu rentres dans ma garde. Comme ça, je suis trop long pour te toucher, et toi tu me piques avec ta petite épée. Et là, c'est moi qui dois reculer si je veux pouvoir me défendre. Tu vois ? Bon... Et maintenant, on peut reparler en elfique ! » Achève-t-il avec un sourire.

Les passes se poursuivent, ponctuées de halètements et d'interjections en elfique. « এটা এখানে ! আবার ! আরেকবার ! আরেকবার ! আপনার পায়ের জন্য নজর রাখুন ! »


L'entraînement se poursuit de longues heures, ponctué de courtes pauses pour s'hydrater. Les muscles sont mis à rude épreuve, et les deux partenaires souffrent. Amarante plus que Darmrok, non en raison d'une constitution plus faible, mais parce que, décidément, quelque chose cloche depuis le combat d'hier. Le demi-orc s'en rend compte mais n'a pas le cœur à rudoyer sa partenaire.

En fin de journée, fourbus mais satisfaits, les deux combattants s'en vont se rafraîchir à la rivière. Toujours assise sur son rocher maquillée, l'arcaniste semble parler doucement à la petite martre. Sa position décontractée et l'absence de gestes cabalistiques ou de déclamations ésotériques leur fait dire que le mystérieux rituel est maintenant terminé.

« তো, তুমি কি শেষ ? আপনার কি একটু শিয়ালের পরিবার আছে ? আমারান্তে আমাকে অনেক কিছু শিখিয়েছে। আমি এখন এক সাথে বেশ কয়েকটি শব্দ বলতে পারি ! » Déclare-t-il avec fierté avec un coup d’œil complice à sa partenaire du jour.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
Offline Lyana  
#149 Envoyé le : jeudi 8 avril 2021 22:51:45(UTC)
Lyana
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/04/2013(UTC)
Messages : 1,489

Amarante
CA* 20 19 (C15 14,D15)
Ref17** Vig17** Vol 13**
Défi +3 - 0/1
Coup précis
1/1J - 4/4 rnd
Air sifflé - 3/3

16 / 36

আরোদ
Arod

9 / 9

L'entrainement est rude, les larmes aux yeux, Amarante repart à l'attaque, les muscles en feu, bien plus douloureux qu'ils ne devraient. Elle a déjà eu de longues séances d'entrainement mais ça fait longtemps que ça n'avait pas été aussi difficile. Décidemment la mage ne l'a pas loupé, alors qu'elle n'est d'ordinaire pas rancunière, Amarante se rappelle chaque détail de l'allure de la blonde alors qu'elle repart à nouveau pour un nouvel assaut contre Darmrok qu'il repousse brusquement.
« হ্যা আমি জানি ! আমাকে আরও এগিয়ে যেতে হবে, এটির পুনরাবৃত্তি করার দরকার নেই, আমি এটি জানি। »
Elfique


Blonde, elle était blonde. Belle, si on aime le genre vulgaire. Pas suffisamment vêtue. Toi, ma jolie, quand je vais te retrouver, tu vas le regretter. Je vais te faire passer l'envie de t'attaquer aux gens comme ça... Oui bon, on a un peu attaqué ton camp mais c'est pas une raison, c'est totalement déloyal ça. OUCH ! Le demi-orc ne l'a pas loupé, elle se retrouve le cul dans l'herbe. Ca lui apprendra à ne pas se concentrer. Elle reprend son souffle, fait signe d'une main au guerrier de patienter un instant, elle se relève dans une seconde. Sans le regarder, elle devine le regard navré posé sur elle.

Heureusement, il annonce la fin de l'entrainement et elle ne peut empêcher un soupir de contentement. Ils vont se rafraichir à la rivière, sans attendre elle enlève ses chaussures et relève ses bas de pantalon pour plonger les jambes dans l'eau claire et fraiche. Elle ferme les yeux un instant, savourant la sensation du courant sur ses muscles douloureux.

Puis elle suit Darmrok près d'Alae. Elle sourit, heureuse et fière, quand il montre à la mage les progrès accomplis en elfique. Ce n'est pas parfait mais « Il apprend vite et c'est un élève très attentif. Encore quelques jours et il saura vraiment se débrouiller. Je ne sais pas si un jour, il arrivera à perdre cet accent très... typique mais ce n'est pas très grave, on comprend quand même ce qu'il dit. Pour la grammaire, il y a encore du travail mais vraiment je ne pensais pas qu'on y arriverait aussi bien. Surtout que c'est le premier élève que j'ai, je n'avais jamais appris une langue à quelqu'un, je savais pas trop comment m'y prendre mais je me suis dit qu'il valait mieux commencer par les mots les plus simples et faire répéter, répéter et répéter encore. Un peu comme en escrime quand on apprend une nouvelle botte. Et aujourd'hui, Darmrok est bien meilleur en elfique que moi en escrime. C'est une catastrophe, j'espère que je vais vite perdre cette raideur dans les jambes parce que c'est vraiment douloureux et je me bat comme quand j'ai débuté à m'entrainer. Non, c'est pas tout à fait vrai, j'étais encore plus mauvaise à l'époque, Trémier a eu bien du courage, mais il faut bien commencer, n'est-ce-pas ? Mais en tout cas, je ne suis pas au meilleur de ma forme, il faut bien l'avouer. Et ce rituel, alors ? Il a réussi ? Ce petit animal est maintenant membre de l'équipe ? »

Elle s'interrompit un instant, et remarquant que le soleil était déjà bas dans le ciel, demanda sans attendre la réponse à sa question : « Thanys et Hélios devraient pas tarder à revenir non ? Ca fait un bon moment qu'ils sont partis ? Vous ne pensez pas qu'il leur ait arriver quelque chose ? »




Je posterai le jour, je posterai la nuit, je posterai toujours ^_<
Amarante, championne audacieuse, sylphe née des orages et des elfes (N211)
Aksana, chamane samsarane de la vie (S210)
Alia, derviche de la Fleur de l'Aube aasimar (BM96)
Offline Luciole  
#150 Envoyé le : dimanche 11 avril 2021 00:58:04(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Alaëiel

17 / 17

CA13 (C9 ,D13)
Ref 13 / Vig 13 / Vol 17
Réservoir 6/6
Sorts 1 : 5/5


e temps a passé. Elle ignore combien, perdue dans la bulle spirituelle qu’elle tisse autours de leurs deux esprit. Ils se mêlent. S’entremêlent. Offre un peu d’elle et sent quelque chose lui etre offert en retour. L’espace d’un instant Alae a le sentiment de comprendre ce que lui transmettent un odorat et un millier de sens qu’elle ne possède pas.

Et puis le sentiment d’être complète. D’être plus que complète… Comme un membre supplémentaire. Non, pas vraiment, plutôt comme un membre nouveau né en direction duquel elle tends timidement sa conscience et qu’elle perçoit. Chaleureux. Pulsant. Étonné. Curieux. Farouche. Présent.

La mage réouvre les yeux. Le soleil a bien avancé.. Il est… tard ?… Elle tourne le regard vers le cercle qui lui fait face et d’où la scrute une martre au regard infiniment plus profond qu’il ne l’était le matin même. Elle tente un sourire incertain… Et puis l’animal bondit hors de son cercle pour s’approcher de l’arcaniste assise dans le sien.

L’animal ? Non… le familier se corrige-t-elle. Son familier… Auquel elle tends la main et prononçant son nom. « Maethy. » Un petit cri lui réponds tandis que la créature magique bien lui toucher le doigt du bout du museau, puis d’un bond s’installe devant elle. Un sentiment de contentement l’envahie qu’elle perçoit bien venir de ce lien.



Lorsqu’Amaranthe et Darmrok la rejoignent, elle se tourne vers eux souriante et emet un sifflement admiratif devant la phrase hésitante et encore bâtarde du demi orc mais néanmoins compréhensible…

« আমি শুনেছি এবং আপনি ভাল করছেন।. » Réponds t-elle ravie. « Et oui, tout s’est passé à merveille. N’est ce pas Maethy ? » Petit coup d’œil à la martre avant de reprendre malicieuse.



« Vous feriez mieux de ne pas la sous estimer, le lien est censé mettre en avant certains traits de caractères commun à nous deux… »

La question soulevée par Amaranthe n’est cependant pas dénuée d’intérêt et elle réponds songeuse…

« Oh, avec Thanys et Helios ensemble… il a pu arriver à peu près n’importe quoi. Ils ont pu se perdre, manger des champignons toxiques ou encore tomber dans un piège…. Mais bon, ils ont les kobold avec eux donc s’il y avait eut un problème grave, on aurait été prévenu non ? »


thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#151 Envoyé le : dimanche 11 avril 2021 23:47:23(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365


8 Sarenith, pendant la journée ❦

inufaë a passé quelques instants en début de matinée a observer la vie du camp puis s'est éloignée, visiblement convaincue que l'endroit n'as pas besoin d'être activement surveillé. C'est a peine si elle a annoncé qu'elle allait voir si elle pouvait trouver des œufs avant de disparaître non sans avoir glissé deux mots a l'oreille d'un Ernest qui avait subitement semblé plus attentif a son environnement.

Passé un petit temps, Ernest semble se détendre... Il observe les préparatifs d'Alaëiel et écoutent les échanges des deux autres tout en taillant distraitement un bout de bois... Finalement, alors que plusieurs heures ont passé, il se lève d'un air décidé... Puis s'approche de Darmrok et Amarante d'un pas de moins en moins assuré... Une fois devant eux, il s'exprime d'un ton qu'on aurait aisément pu qualifier de timide :

« Heu... 'xcusez moi... Mais... V'pensez qu'v'pourriez m'd'nner que'ques conseils ? J'veux dire... j'ai deux trois bases... j'sais t'nir une épée sans m'faire mal mais...

Bah...

J'm'disais que...

Comme j'veux b'sser p'r'vous...

'fin... V'voyez ? »


8 Sarenith, un peu plus tard ❦


orsque le rituel de l'arcaniste prend fin, la petite martre observe les environs avec une attention toute nouvelle. Il suffit de croiser son regard pour comprendre que quelque chose a changé en profondeur et que le petit animal qui ne s'intéressait jusqu'alors pas beaucoup a tout ce qui ne transportait pas de la nourriture semble vous fixer, l'un après l'autre... Alaëiel sent une vague d'amusement satisfait quand Maethy répond à Darmrok par un couinement plein de fierté... bientôt suivi par une vague de perplexité lorsqu'Amarante ouvre la bouche... Elle ne met pas bien longtemps a aller se cacher derrière Darmrok tout en fixant Amarante d'un air méfiant...

A cette heure là, Tinufaë est revenue de sa chasse, visiblement victorieuse puisque non seulement elle dispose de plusieurs œufs et de baies... mais également de deux lièvres de bonne taille et qu'elle avait commencé a dépecer pendant que le rituel prenait fin. Si elle a mis un peu plus de temps que les autres a rejoindre Alaëiel c'est qu'elle avait une certaine quantités de sang a nettoyer...

« Et bien... Félicitation Alaë. Falarin vas être jalouse de toi Maethy. »

8 Sarenith, au soir ❦


Thanys et Helios, vous rentrez sans encombres jusqu'au camp.


8 Sarenith, entre U6 et T7.
Conditions climatiques :
Il fait plutôt beau. La lumière dérange les drow.
Conséquences :
RAS.
La journée :
Il est actuellement : 17h
Vous avez été actifs pendant : 8h

Coûts et bénéfices :
Vous devez dépenser une ration.
Lyana et Darmrok : vous pouvez considérer avoir été actifs pendant 6h en terme d'entrainement martial.
Helios et Thanys bénéficient d'une soirée "standard".

Offline Guigui  
#152 Envoyé le : vendredi 16 avril 2021 23:07:33(UTC)
Guigui
Rang : Staff
Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
Messages : 7,512

Darmrok
rage berserk : 15/15
CA : 20 | C : 12 | D : 18
RÉF:17 | VIG:19 | VOL:19

35 / 35


Tandis que l'entraînement bat son plein, et alors qu'après une série d'assauts rapides Amarante semble inexplicablement fatiguée, Darmrok voit Ernest d'approcher et demander... des conseils. Non, pas des conseils, se dit Damrok, il veut s'entraîner, tout simplement. Darmrok tourne la tête vers sa partenaire, qui semble assez ouverte à l'idée de faire une pause.

« Mais bien sûr ! » Fait le demi-orc en souriant de toutes ses dents, « t'es avec nous maintenant, alors il faut qu'on voit ce que tu sais faire. C'est pas grave, de pas être le meilleur. Tu trouveras toujours meilleur que toi. Ce qui est important, c'est de toujours chercher à être meilleur que ce qu'on est. Alors allons-y, voyons ce qu'on peut t'apprendre aujourd'hui. En place ! » Dit-il en laissant son marteau sur l'herbe et en dégainant son épée à deux mains.

Les deux font quelques pas pour se placer. « Bon, mets-toi en garde, » demande Darmrok. Ernest lève péniblement son morgenstern à hauteur de taille. « Non, j'ai dit "en garde", c'est pas ça, la garde. La plupart des coups viennent d'en haut, alors la garde c'est comme ça, » fait-il en s'approchant et en corrigeant sa position. « Écarte les jambes, sinon t'as pas d'appui. Là, si on te pousse, tu tombes. Penche-toi en avant. Non, pas comme ça, là tu montres ton cul. Penche-toi juste un peu. Voilà. Et lève ton bouclier, ou je vais te sonner la tête comme une cloche. Bon. » Un fois la position de garde à peu près trouvée, Darmrok se repositionne face à son apprenti et se met en garde lentement, détaillant ostensiblement chaque étape : écarter les jambes, pencher le torse, lever les bras. « Et maintenant, attaque-moi. »



Une fois n'est pas coutume, Darmrok n'est pas pressé qu'Amarante se taise, tant elle n'est pas avare de compliments à son sujet, ce qui est doublement étrange pour lui : d'une part, il n'a pas l'habitude qu'on le félicite pour autre chose que ses talents martiaux - encore que, compte tenu de sa façon de combattre très primitive et brutale, ce ne soit pas la maîtrise des armes qui transparaisse le plus chez lui : en général il fait surtout peur : grand, fort, avec des dents, et aucun scrupule à s'en servir. Mais surtout, ce qui le frappe, c'est la bienveillance de ces elfes avec qui son destin est en train de s'entretisser. Même s'il a eu des copains au Belkzen, des amantes et même des amis, chez les orcs le rapport aux autres est rarement empreint de bienveillance et de souci de l'autre. C'est assez nouveau pour lui, et cette nouveauté l'oblige à se tortiller comme un ver en regardant ses pieds et en verdissant, tout en bredouillant des « oh... bof... ah... » tandis qu'Amarante détaille à quel point elle est fière de son élève.

Finalement, Alaëiel explique à ses compagnons que son rituel a réussi. Et si le petit animal n'a pas décuplé de taille, si des cornes ou des ailes ne lui ont pas poussé, Darmrok doit bien constater que son comportement a clairement changé. L'animal est... plus éveillé. En fait, tout se passe comme si c'était désormais une personne dans le corps d'un animal. « Et ben ! Te voilà beaucoup moins timide qu'avant avec tonton Darmrok ! » S'esclaffe-t-il alors que Maethy se glisse derrière ses jambes. « D'habitude si j'ai pas un bout de viande pour toi... »

Sur ces entrefaites, Tinufaë s'approche après s'être occupée du gibier. « Falarin ? C'est qui, Falarin ? » demande le gorumite.
Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
Le combat à allonge
Le bloodrager abyssal
L'étroit mousquetaire
thanks 1 utilisateur a remercié Guigui pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
8 Pages«<678
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET