Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<345
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#81 Envoyé le : samedi 27 mars 2021 00:10:45(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Je me sent un peu piteuse de n’être pas parvenue à trouver une réponse ou une proposition qui puisse leur convenir… C’est vrai que mes idées, j’en ai conscience ne sont pas des plus pertinente. Elles manquent de la poésie ou du coté ronflant des noms qu’on donne généralement aux animaux. Je ne suis pas la plus douée pour ça… Je marmonne en suivant Syvis…

« Ou sinon si on veut être plus mélodieux, on peut toujours aller chercher des concepts ou des trucs qu’il nous inspire.. J’sais que c’est niais mais les bateaux ils les appellent Espoir, ou Giboulée. Ou alors un truc plus poétique genre Pas-des-Brumes. Ca veux rien dire mais ça sonne joli… »

Je hausse les épaules… je sent que d’ici quelques minutes je vais regretter mes propositions qui vont me paraître ridicule...

Et puis si elles lui conviennent elle saura mieux que moi les proposer à Lyuka et Runa… Ca fera plus sérieux aussi que si c’est moi qui les présente.



Si à la remarque d’Arslan la veille au soir je n’avais répondu qu’un pâle sourire tandis que nous étions seules toute les deux à ne pas être allées nous extasier devant des révélations mystiques si notre place ou notre destin, c’est bien plus dur d’y faire face à nouveau au matin...

« Je… heu… » J’était vraiment si évidente que ça ? Je détourne le regard… D’autant que Lyuka en rajoute une couche. Ma première réaction serait de me renfermer dans ma coquille comme une huitre, ou de les envoyer promener plus ou moins poliment. Mais ça ce serait si elles n’étaient pas elles et je ne veut pas qu’elles me voient seulement comme une sale gosse même si c’est comme ça que je me sent là présentement.
«  Rien d’important. » J’esquisse une grimace dubitative à l’hypothèse de la tengu… « Orlov ? Me manquer ? C’est mort ! J’vois pas comment ça pourrait me manquer. Ici au moins j’ai pas quat’ murs et un port boueux pour tout horizon… haha… » haha… Mon rire sonne comme forcé à mes oreilles. Peut-être y a t’il un peu de ça quand même. De la peur de l’inconnu et la perspective de devoir y faire face seule…«  Non.. t’inquiète.. Fin.. vous inquietez pas… C’est juste toute cette rhétorique mystique sur le destin qui m’exa… » Non, je ne doit pas laisser la colère parler.« qui ne me parle pas. » Le Destin c’est tellement l’excuse fourre tout pour justifier tout et n’importe quoi. «  Mais vous billez pas pour ça. C’est une histoire entre c’foutu Destin et moi.  »

Un sourire pour faire passer tout ça. J’suis crédible non ?



Franax. Première trace de civilisation dans cette étendue éblouissante. Mon humeur s’est allegée au fur et à mesure de la journée. Et puis je doit avouer que la perspective de voir enfin à quoi ressemble une autre ville que la mienne a tendance à éveiller mon imagination. A quoi va t’elle ressembler ? Je sais bien qu’elle ne pourra pas avoir de Murs aussi hauts que ceux d’Orlov mais tout de même. Et y a t’il aussi des monuments datant des ères d’autrefois ? Et… - la réalité est bien moins trépidante.

« Oh…  »

C’est… petit. Et puis ça a brulé. Les ruines de pierre d’Orlov rendent ce genre d’incident moins courant. Ca a même bien brulé... J'imaginais ça plus imposant je dois avouer...

« Le cercle des Brumes ?  » Glissais je à Arslan. Ca sonne comme les autorités locales… Tout comme tends à nous le démontrer la nouvelle venue. Mon regard passe de Lyuk à celle ci, puis à Lyuk.. puis… Les bouseux du coins n’aiment pas les corbeaux ? Ou bien la magie profane dont Shesterni est la preuve évidente plutôt supposais je. Elles ne vont quand meme pas nous la jouer superstitions dépassées elles aussi !?

Modifié par un utilisateur samedi 27 mars 2021 00:11:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#82 Envoyé le : samedi 27 mars 2021 15:41:35(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Des histoires de Yack


Bel m'a suivie et fait quelques propositions... Aucune qui ne sonne de manière exceptionnelle dans mon oreille... mais les idées derrière n'étaient franchement pas pour me déplaire.

« D'un autre côté c'est un peu lui qui transporte toutes nos affaires donc un nom un peu comme celui d'un bateau c'est pas mal... Mais là c'est carrément des noms de Yack. Neige ça aurait pu être pas mal... mais c'est un mâle. Attend... Poétique... ? Printemps. Ce serrait de bonne augure non ? »

Je le carde tranquillement... Si ça convient a Bel, restera juste a s'assurer qu'il n'ai rien contre ce nom et l'affaire sera réglée en ce qui me concerne.

« Merci au fait... »


En levant le camp


Bon. Et bien c'est seulement cette histoire de visiteuse et de destin. Pas particulièrement étonnant qu'elle le vive mal vu d'ou elle vient... Mais je n'aurais pas pensé que c'était à ce point. Si je continue sur ce sujet je vais juste l’embarrasser et me contente donc de lui adresser un hochement de tête pour bien lui signifier que j'ai compris ce qu'elle avait dit.


Aux portes de Franax


Et bien et bien... voilà un accueil pour le moins singulier. On ne vas pas s'étendre plus que nécessaire sur nos activités, rien ne nous promet que les choses soient vues d'un bon œil par ici. Runa présente bien et c'est ce qu'il faut pour l'instant. Je serais probablement restée a faire un joli sourire en ayant l'air gentille si la garde n'avait pas fini avec une mise en garde à l'attention de Lyuka...

« Les tengu ont-il quelque chose à craindre à Franax ? En plus techniquement c'pas une tengu. Enfin pas plus que ces deux là sont humaines en tout cas. »

Je désigné Bel et Runa du nez... Nan mais je vois bien qu'elle a pas l'air d'avoir quelque chose contre Lyuka mais... bah... ça pourrait sonner de travers et j'aime pas ça.


thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#83 Envoyé le : dimanche 28 mars 2021 18:54:42(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
Runa Normagoth
CA : 18
Vig.+6 - Réf.+8 - Vol.+7
Sorts :
Cantrip : 5+2
Niv. I : 4/4
Niv. II : 3/3
29/29
« Les mêmes que dans les autres contrées ? Pas en terme de politesse et de savoir vivre visiblement...

Aucune présentation, une remarque raciste à une kodlock uniquement basée sur l'apparence, les lois locales présentées avec la plus grande imprécision, aucune consigne pour les voyageurs... Et aucune autorité référente dans les prescriptions...

Je suis Dame Runa Normagoth. Merci pour votre sourire et l'accueil "civilisé", l'émissaire, et belle journée à vous aussi »
railla Runa en baillant et se préparant à avancer à la recherche de la taverne la plus proche.
  • Bluff moquerie : 1d20+9 donne [20] + 9 = 29

Modifié par un utilisateur dimanche 28 mars 2021 18:59:22(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#84 Envoyé le : lundi 29 mars 2021 23:12:55(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Avant d’arriver en ville :

Tandis que Bel s’exprime, maladroitement il faut dire, mais de manière adorablement grognonne, Lyuka et Shesterni dévoilent à l’unisson un large rictus. Curieux que celle qui ait potentiellement le destin le plus intéressant -du moins l’imaginaient-elles- soit celle qui apprécie le moins l’idée d’y toucher, voire de le changer.

C’est Shesterni qui ouvre le bal, pendant que Lyuka fait lentement le tour…

« Oh ? Je te trouve bien chafouine pour un "Rien d’important" » piqua-t-elle, imitant vaguement l’accent de son interlocutrice.


De son côté, Lyuka, arrivée à portée, profite de la diversion pour passer un bras autour des épaules de Bel, un grand sourire niais au bec.

«  Les foutues histoires, ce sont les meilleures. J’serais curieuse de tripoter ta "Tapisserie du Destin" tiens !  » nargue-t-elle, tentant d’imiter la voyageuse croisée la veille.

«  Imagine qu’il y a une possibilité que tu finisses ta vie en dindon. Ah, faut qu’on la tente cette opportunité-là !  »

Sur ces mots, Shesterni se penche vers Bel, son rictus plus grand que jamais.

« Qu’est-ce que je ne donnerais pas pour voir ça ! » renchérit-elle.


Si l’humour de Lyuka n’est pas des plus recherchés ni des plus efficaces, au moins tente-t-elle d’y mettre la forme pour que son amie reprenne le sourire et pense à autre chose.




A l’entrée de Franax :

Arrivés au pied de la ville, Lyuka la contemple déjà avec fascination. Bien sûr, ce n’est pas une ruine antique, ou quoique ce soit de bien extraordinaire, mais pour quelqu’un n’étant presque jamais sorti des murs d’Orlov, et n’ayant jamais vu d’autres villes… c’est quelque chose. Le cœur battant la chamade, elle ne trouve rien d’autres à répondre à Arslan qu’un «  Krrrwaw !  » émerveillé.

L’albinos écoute ensuite sagement l’échange d’Arslan avec la frigide aux yeux de glace, trépignante à l’idée d’entrer, avant que la garde ne lui indique une bien étrange chose.

Techniquement pas une tengu ? Kodlock ?
Je dois prendre ça... bien, j'imagine ? Peut-être. Sans doute ?


Contente que l’on prenne sa défense, même si elle avait des doutes sur l’efficacité des propos et bien qu’elle sache et qu’elle désire se défendre elle-même, la tengu apparait plus amusée et curieuse que vexée par ce genre de propos. Après tout, c’est loin d’être la première fois qu’elle les entend, mais avec le temps et ses études, elle avait appris à… garder un œil acéré sur les personnes qu’elle rencontrait.

«  Hummm ? Une garde qui prend garde, comme c’est touchant…  »

Sur ces mots, Lyuka agite le bout des griffes, baragouine quelques mots en iobarien ancestral, et quelques instants plus tard, son apparence se mua pour ressembler à celle d’une humaine aux cheveux argentés et aux yeux améthyste. Shesterni de son côté garda sa forme de petit oiseau métallique.

Satisfaite, bien que ce sort ne puisse durer que quelques minutes, elle se para d’un sourire pour répondre à la gardienne des lieux.

«  Une question si vous me le permettez, princesse, vous dites "devriez" et non pas "devez". Pourquoi ce conseil ? Vous ne semblez pas avoir peur que j’apporte la maladie ou la poisse, comme certaines idées reçues sur les tengus qui trainent…

Qu’est ce que je risque, selon vous ?  »
demanda-t-elle, sincèrement curieuse, se demandant si son capuchon suffirait.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#85 Envoyé le : mardi 30 mars 2021 19:11:16(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Franax



Arslan se pencha vers Bel pour répondre aussi discrètement que possible à sa question. Ou en tout cas, ne pas interrompre la virulente discussion.
« Les maîtres des lieux. C'est un cercle de druide, ce sont eux qui ont sorti Franax des ennuis il y a quelques décennies,après le grand incendie des docks. Pas forcément très amènes, mais justes. Je n'irais pas leur marcher sur les pieds, cela dit. »


Cette réponse n'échappa pas à la femme aux yeux de givre, cependant.
« Nous ne faisons que nous efforcer de rendre justice, Arslan de Kelesh. »

Elle se tourna ensuite vers Runa, toujours impassible, mais son ton égal ne trahissait pas d'agacement. Peut être le sarcasme avait il été suffisamment discret...
« Quand à vous, Runa d'Orlov, vous devriez savoir que le vernis de civilisation n'est que bien mince et fragile à Iobaria. Nous préférons ne pas nous encombrer de non-dit et de sous-entendus. Si vous souhaitez une autorité référente: je suis Sivrunn, du Cercle des Brumes. »

Et ma remarque n'était en rien une marque d'inimitié. Un simple avertissement. Depuis l'épidémie de Sang-de-poix qui a provoqué cet incendie, les habitants de Franax se méfient des tengu.

Enfin, elle reporta son regard sur Lyuka. Elle haussa un sourcil, souriant devant la métamorphose.
« D'où mon avertissement. Je sais que vous n'avez rien à voir avec ces épidémies. Tous les habitants de la ville ne sont pas aussi raisonnables. Mais vous avez l'air capable, vous ne devriez pas rencontré de problème majeur.

Si nécessaire, invoquez le nom du cercle. Nous entendrons. »


Sur ces derniers mots, elle se recroquevilla, et se changea en corbeau, filant à tir d'aile vers les monolithes surplombant Franax.

Un instant de silence flotta, rapidement rompu par Arslan.
« Allons y, je connais une taverne! La taverne, devrais-je dire.... »



La taverne en question s'appelait l'Embrumée, et n'avait pas volé son nom. Dans le soir qui tombait rapidement, les rues commençaient à être envahie par le brouillard. Arsla avait un certain enthousiasme dans son pas, alors qu'elles menaient Printemps, leur yak nouvellement baptisé, à travers les rues encore un peu enneigée de Franax.

Elles n'eurent pas l'occasion de vérifier les dires de Sivrunn sur la réputation des tengus en ville, mais le Cercle des Nornes pu constater que les voyageurs ne devaient pas être légions par ici. Les passants les saluaient pour certains, d'autres se contentaient de les dévisager en murmurant, mais la plupart paraissait relativement sympathiques. Les marchands, bien sûr, étaient toujours à l'affût d'une occasion de leur vendre vivres et matériel, mais elles venaient tout juste de quitter Orlov et étaient encore bien fournie.

La taverne de l'Embrumée était construite sur le modèle des Hall Ulfens, une grande batisse aux fondations de pierre, mais aux murs de rondins, un toit d'ardoise clouées gardant la bise glacée du sort hors de la douce chaleur de la salle commune. La fosse à feu au centre de la pièce jetait une lumière claire, dansante, à l'intérieur, et chauffant agréablement les lieux. Les clients étaient une bonne douzaine, la plupart semblaient être des pêcheurs ou des artisans, mais elles remarquèrent aussi un duo de laporides en tenue de fourrure...probablement des voyageuses. Tout ce petit monde était attablé aux solides tables de bois, certains se contentant d'une chope de bière ou d'hydromel, d'autre attaquant un solide ragout de poisson.

Au dessus de la salle commune décorée de boucliers colorés suspendus au mur, et d'une lanterne dont semblait émaner de la brume juste au dessus du comptoir, elles aperçurent une balustrade longeant ce qui devaient être les chambres de l'auberge.


L'aubergiste, une femme solide, à la chevelure auburn, et au regard gris, en train de servir un trio d'habitudés des chopes débordantes de mousse, leur lança d'une voix de stentor.
« Bonsoir voyageuses! Installez vous, je suis à vous dans une minute. »

Un instant plus tard, elles étaient confortablement rassemblés sur leurs tabourets, et l'aubergiste vint à leur rencontre avec un calepin.
« Alors, Arslan, qui est ce que tu me ramènes cette fois? Des gens pour t'aider à courir après les géants? »

Arslan grinça des dents, et fit les présentations.
« Je vous présente Astrid Lien, maîtresse des lieux et détentrice d'une curiosité à toute épreuve. Astrid, je te présente le Cercle des Nornes, des aventurières d'Orlov, pour faire court. »

L'aubergiste s'inclina avec une sourire.
« Rien que ça! Et bien vous avez bien choisi votre saison au moins, le printemps arrive tôt cette année. Qu'est ce que vous voudriez? A boire? A manger? Un coin ou dormir? J'ai de la place à l'étage, si vous vous serrez un peu. »

Arslan sourit de toutes ses dents à cette annonce.
« Je ne serai pas contre un verre, effectivement! »

Cette expression fit naître une grimace sur le visage d'Astrid.
« Ah-ah...très amusant Arslan. J'ai dis que je ne te servirai plus une goutte d'alcool lors de ta dernière visite. Donc ce sera un verre d'eau. Rien d'autre. »

Tandis que leur guide grimaçait, Astrid poursuivit.
« Alors, quelque chose vous tente? »

Modifié par un utilisateur dimanche 4 avril 2021 11:46:56(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#86 Envoyé le : dimanche 4 avril 2021 13:43:54(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103




Saluant la garde poliment, sachant pertinemment que son sort, bien qu’efficace, ne durerait pas longtemps, Lyuka entra donc en ville en compagnie de ses amies, rabattant sa capuche pour cacher un tant soit peu sa nature. Au final, même si cette réaction n’était pas des plus agréables, elle l’avait déjà rencontré autrefois. Les tieffelins et les tengus n’étaient pas des plus appréciés, bien qu’elle ait eu beaucoup de chance à Orlov, selon elle.
Intérieurement, elle ria même à l’idée qu’elle était une sorcière, en plus du reste. Un énième détail qui aurait pu pousser à la craindre, même si pour le coup, c’était plus rationnel, surtout lorsque l’on connaissait un tant soit peu Baba Yaga.

La ville était des plus appréciables, son architecture, ses rues, la manière de se vêtir des gens… un vrai petit bol d’air frais pour Lyuka. Avec Arslan comme guide et ses amies comme accompagnatrices, c’était encore plus agréable. Même si elle n’était, pour l’heure, pas bien vu si elle dévoilait sa nature en public, ça restait une sortie féérique à ses yeux de tengu optimiste et rêveuse. C’était idiot, mais à ses yeux… le meilleur moyen de faire changer les mentalités restait encore de prouver qu’elle était bénéfique à la société. Et si cette expédition était menée à bien, elle pourrait le prouver.

Avant d’entrer dans la taverne de l’Embrumée -laquelle portait bien son nom, compte tenu du brouillard s’installant en ville-, Lyuka fit un signe à Shesterni et lui donna pour l’heure une petite mission de reconnaissance. Un petit de recul sur la situation en ville était toujours quelque chose pouvant avoir un certain intérêt.

«  Vois si tu trouves quelque chose d’intéressant. Une bibliothèque, l’hostilité des gens, un autre tengu, ce genre de choses. On se retrouve à l'entrée de l'auberge dans trois heures. »

Sur ces mots, cette dernière s’envola en direction du toit le plus proche, silencieuse.




Saluant chaleureusement l’aubergiste, mais restant pour l’heure sous sa capuche, Lyuka écouta sagement la conversation entre les deux femmes. L’idée qu’Arslan soit privée d’alcool lui haussa un sourire satisfait.

«  Oh, alors comme ça, tu es punie ici aussi ? » lâcha-t-elle, moqueuse.

Puis, enthousiaste, elle s’en retourna vers la charmante aubergiste.

«  Je ne serais pas contre un bon verre et un repas bien chaud pour ma part ! ça sent super bon chez vous, on est affamé rien qu’en sentant le fumé du poisson depuis la rue !

Qu’est-ce que vous avez à nous proposer ? Et comme boissons non alcoolisées ? »
demanda-t-elle, toute joyeuse, mais n’osant aborder la nuitée.

Ça, pour une tengu, c’était potentiellement bien plus dangereux. Mais l’idée de ressortir pour la nuit ne la gênait pas plus que ça, les étoiles étaient de formidables compagnonnes, lorsqu’on apprenait à les connaitre.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#87 Envoyé le : dimanche 4 avril 2021 14:34:18(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738

Franax



Leur guide se renfrogna, fronçant les sourcils et croisant les bras en se rencognant sur son tabouret.
« C'était UNE table. J'ai même proposé de la rembourser. »



Astrid ne s'en laissa pas compter.
« Oui, mais je ne peux pas te laisser casser une table sur le prochain qui insultera les géants en ta présence. Mauvais pour le commerce. »

L'aubergiste reporta son attention sur la tengu.
« Et bien, comme vous le savez déjà nous avons du ragout de poisson, pour 2 pièces de cuivre par portion. Il est servi avec du pain noir.
Si vous vous sentez d'humeur enthousiaste, il y a aussi du sanglier glacé à la framboise. Je sais, mais croyez mois, ça vaut le détour! Les portions sont à 3 pièces de cuivre.

Pour ce qui est de boire, on a de la bière, de l'hydromel, mais si vous préférez sans alcool, j'ai du thé à la mûre également. 1 pièces de cuivre supplémentaire.

Quand au gîte, j'ai encore deux chambres disponible. Une pière d'argent la nuit, mais il devrait y avoir assez de place pour tout le monde. L'étable est vide en ce moment, donc ne vous inquiétez pas pour le yak, mon palefrenier va en prendre soin. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Luciole  
#88 Envoyé le : mardi 6 avril 2021 22:37:07(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

« Bha ouais… c’est ce que je me suis dit… c’est une sorte de bateau terrestre, auquel contrairement aux chariots on donne un nom…  »

Je ronchonne mais je suis contente. Mon idée n’a pas été complètement nulle. Et puis Printemps c’est joli. C’est.. de l’espoir. Voilà, c’est comme un nouveau départ. Ce qu’est après tout ce voyage…

« Ca me va bien. Ce sera un peu notre printemps. »

Je sent une chaleur sur mes joues habituellement trop pales, tandis que je me renfonce dans mon écharpe… Si jamais quelqu’un évoque que j’ai dit quelque chose d’aussi mièvre, je le nierais énergiquement. Mais je suis contente d’avoir pu aider…

« D’rien… »



Si le hochement de tête de Syvis me suffit à comprendre qu’elle… comprends… et qu’elle n’emet pas de jugements pour autant, Lyuka me surprends davantage. Et Shesterni. Mais l’une est le reflet de l’autre alors c’est pas pertinent de les considerer séparement.

Je me fige un instant, le visage crispé. Je ne comprends pas ce qu’elle veut dire. Elle se fout d’moi ou quoi en retournant le couteau dans la plaie ? Ma première réaction serait de me renfermer dans ma coquille comme un huître et de la rembarrer. C’est probablement ce que j’aurais fait si ça avait été n’importe qui… Mais c’est Lyu et elle n’a pas la moindre arrière pensée, j’en suis sure. Alors j’enfouis mon hurlement de dépit au plus profond de mon âme et j’m’efforce de lui répondre comme si de rien n’était, avec une désinvolture amusée que je suis loin de ressentir.

« J’suis déjà le dindon de la farce, figure toi. Et ce à tous les niveaux. Je grimace. Alors bon, si j’mettait la main sur ma toile comme tu dit, d’abord je commencerais par la réduire en morceau et ensuite j’irais péter les dents de ceux qui se sont avisés d’me considérer comme un cobaye. Faire tout brûler et après ma disparition qu’il n’y ai plus qu’des cendres, ça m’semble une perspective intéressante non ?  »

Ou alors arracher mon fil de ladite tapisserie, le mettre à part et en être la seule maitresse. Sans laisser quiconque jouer avec lui. Ca semble bien comme perspective. Etre juste une observatrice en dehors de la Tapisserie... Ouais certes, ça m’a rendu l’sourire. J’suis pas sure qu’il soit bien sain ceci dit mais c’est pas grave non ?

« Le jour où je me transforme en volaille, toi tu deviendras un poulet et on fera la paire, ce sera génial.  » Répliquais-je au familier avec un grand sourire.



Si les explications d’Arslan me permettent de percevoir un peu mieux la situation, je tire la langue à la femme aux yeux givrés lorsqu’elle intervient. Peu mature certes, mais incontestablement satisfaisant.
Que de sérieux et de maintien.

Quel ennui… pfff ces gens surs de leur pouvoir et de leur influence pouvaient se permettre tellement de… d’ennui voilà.

« Elle avait l’air de pas rigoler tous les jours celle là. C’était pas juste un balais qu’elle a avalé… Si les habitants du coin lui ressemblent ça va être joyeux comme étape.  »



Lyuk s’est transformée… ça laisse une dizaine de minute sans regards curieux et son familier s’est envolée.. L’aubergiste est sympathique et ma crainte initiale s’envole.

« Elle a fait quoi ? »Curiosité quand tu nous tient… « Des géants vraiment ? Et heu… ça m’semble correct pour les chambres… Ca vous va les filles ? Et heu.. du thé à la mure pour moi… »

« D’ailleurs dites, les murs noircis comme ça, il s’est passé quoi ? » Non mais c’est vrai quoi… 



Utilisateurs actuellement sur ce sujet
5 Pages«<345
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET