Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

17 Pages«<14151617>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#301 Envoyé le : samedi 20 mars 2021 18:30:44(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 9/9
Asp animal : chauve souris
Sort rod : 1/2
Sort barde : 3/3


La première fois qu’elle voyait un esprit un peu puissant…. Et bien, un esprit un peu puissant en train de rappeler cet état de fait, oui. Clairement. La plupart du temps lorsqu’elle entendait parler d’esprits puissants, c’était en même temps que toute les recommandations d’usages pour pouvoir les éviter. Et ce n’était pas pour rien même si généralement les petits esprits l’avaient à la bonne.

« Vos petits furent des plus sages, Chasseur d’Orage même si l’un d’entre eux à manifesté la curiosité et l’envie de jouer propre aux enfants. » Réponds la kitsune lorsque s’étonne l’esprit.. « J’espère qu’avec les siècles ils garderont ce goût pour la musique.  »

Ce n’était quand même pas de bol d’être tombé pile poile le jour de leur repas bi ou tri annuel. Au moins c’était une rencontre digne d’être contée plus tard. En tout cas, elle notait que la grotte ne serait plus là à leur retour… Et voir une chasse de l’esprit devait là aussi être quelque chose valant le coup d’œil. De loin. De très loin. Il ne s’embarrasserait pas de dommage collatéraux.

Khaliun, qui les rejoint semble vouloir une précision sur un point qui laisse leur futur hôte hésitante. Comme ne comprenant pas vraiment le but de la question..

« Les siècles n’ont pas changés ce fait, la magie fait toujours étroitement partie du quotidien d’une partie d’entre nous. Mais certains trouvent ombrage à certains de ses usages aussi nous souhaitions nous assurer de ne pas vous gêner ou vous causer le moindre inconfort que nous pourrions éviter. »

La remarque suivante par contre ne manque pas d’attirer son attention. Fille maudite des Marcheurs de Givre… ? Int.. teressant. L’explication la plus évidente qu’elle en voyait était de considérer le statut de bannie probable d’Oyuun mais… comment le saurait il ? Elle veut bien qu’il reconnaisse les traits de Marcheurs en elle, mais pour ce qui est d’un bannissement potentiel… Cela aurait il pu être la raison du bannissement de sa mère ? Il est plus que probable que si une femme enceinte avait croisé un esprit un peu puissant, celui ci aurait pu laisser sa marque sur l’enfant à naître…

Mais.. ce n’était pas à elle de soulever ce point malgré le trouble manifeste d’Oyuun. Quoique… justement…

« Puissante Chasseur d’Orage, si mon amie n’en a point le souvenir, accepteriez vous de partager votre savoir et lui reveler le nom du premier Esprit qu’elle a pu rencontrer ? Cela l’aiderais sans aucun doute à surmonter l’incertitude dans laquelle votre révélation la plonge... » demande t'elle avec respect.



Je suis polie et diplomate : 1d20+10 donne [12] + 10 = 22

Modifié par un utilisateur dimanche 21 mars 2021 18:19:41(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#302 Envoyé le : dimanche 21 mars 2021 12:05:23(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365


Bon... Comme elle s'y était attendue, l'objet était... magique. En revanche elle n'avait pas envisagé d'avoir affaire a une aura aussi puissante. La mage relève les yeux pour faire part de sa découverte a quelqu'un et constate que seule Khalium est restée et que cette dernière... parle avec le feu ?

La demis-elfe n'avait initialement pas tiqué, persuadée qu'une autre personne se trouvait là... Mais... Enfin d'un autre côté elle-même discutait régulièrement avec une chauve-souris. Alors autant ne pas juger trop hâtivement. Peut-être était-ce les fruits d'un quelconque sort de divination lancé un peu plus tôt pendant qu'elle avait l'esprit ailleurs...

« Heu... pardon ? Mais... c'est qui... "Döl" ? »


Offline Hikari  
#303 Envoyé le : dimanche 21 mars 2021 17:40:17(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


A l’intérieur de la grotte, avec un feu plutôt bavard :

Khaliun émit un petit rire nerveux, les yeux toujours fixés avec une grande attention dans le feu crépitant. Mais le sourire de la mutabi-qi se mua ensuite en sourire forcé, puis s’estompa légèrement.

« Je vois… Eh bien… je te remercie, charmant petit guide.
Soit, prospérons… Comment puis-je te nourrir ? J’imagine que du bois ne te suffit pas ? »
ajouta-t-elle, tendant une pointe d’humour.




Khaliun fut tirée de ses pensées par Xian, toujours à côté d’elle. Elle qui se sentait facilement seule, elle n’avait plus fait attention à une autre présence que celle de l’esprit depuis que celui-ci lui avait parlé. Elle s’en sentait gênée.

« Xian ? Pardon, j’étais… perdue dans mes pensées.
Döl est un esprit du feu. Il est là.  »
répondit-elle simplement, désignant les flammes d’un mouvement de tête.

Puis son regard s’en retourna à l’aquamancienne.

« Ça donne quelque chose le sac, de ton côté ?  »




A l’extérieur de la grotte, avec l’esprit :

En réponse à l’esprit, Khaliun haussa les épaules, ne sachant que répondre de réellement pertinent. Mais après la discussion avec le petit esprit de feu… elle comprenait mieux certaines choses… et dévoila un léger sourire, respectueux néanmoins.

« Oh, je vous crois noble esprit. Mais rares sont ceux qui savent utiliser la magie, ce n’est pas quelque chose de si fréquent dans notre ère…
Je vous remercie pour votre accord, et de nouveau pour votre hospitalité oui.  »
répondit-elle poliment, imitant Oyuun.

Lorsque celle-ci se rapprocha, Khaliun déglutit de nouveau… réflexe.
Puis l'esprit ajouta une mention... légèrement troublante. Fille maudite des Marcheurs de Givre ? La légendaire tribu du grand Nord ?
Voilà qui était très intéressant... mais qui semblait perturber la moniale...
La mutabi-qi se rapprocha d'elle à son tour, prenant la parole suite la pertinente question de Mei.

« Et sans vouloir abuser, pourriez-vous lui dire dans quelles circonstances cette rencontre a eu lieu, et de quelle malédiction vous parlez ? Enfin, si tu es d'accord bien sûr ?  » demanda-t-elle, la dernière partie étant destinée à Oyuun.

  • Un peu de diplo supplémentaire pour grapiller des infos pour Oyuun ? (Diplo) : 1d20+15 donne [19] + 15 = 34

Offline Scordard  
#304 Envoyé le : lundi 22 mars 2021 20:27:40(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
Auparavant, dans la grotte :

Quoique Khaliun désigne cela avait totalement disparu si cela avait jamais été présent, y compris pour elle. La question qu'elle avait posée à "l'esprit" serait sans réponse pour le moment.

Se formuler une hypothèse sur la tradition magique de Khaliun. Connaissance mystères Xian uniquement (DD20)


Maitenant, dans la grotte :

« C'est une histoire que je peux vous raconter. »

L'esprit invita tout le monde à rentrer à l'intérieur de la grotte. Elle et ses petits reprirent ce qui semblait être leur apparence normale de petites créatures pelucheuses.

Souhaitant entendre l'histoire, tous les petits s'accrochèrent au plafond de la grotte couvrant la zone de petites bouilles adorables. Il y avait une certaine compétition pour les meilleures places au dessus. Mais la chauve-souris calma les petits d'un sifflement. Une forêt d'yeux brillant regarde vers le feu (ou vers vous).

« J'ai dit le mot histoire et il y a un feu... Je suppose que c'était attendu... » constata la chauve souris en soupirant alors qu'elle fermait la marche.

« Guīléidjhi Jûnh ou Di Jun pour les marcheurs de givre... Vous connaissez mon fils ainé, jeune fille. Ou plutôt lui vous connait. Vous avez fait le premier voyage alors que vous n'étiez qu'un bébé dans les bras de votre mère de votre mère jusqu'à Goka depuis les terres glacées du Nord... Vous ne saviez pas marcher que déjà vous aviez fait le plus grand voyage de votre vie... Cela vous fait un point commun avec ces petites terreurs. » dit-elle en désignant la nuée et de s'asseoir au coin du feu.

La chauve-souris s'éclaircit la voix.

« Voici la triste histoire de la tribu mutabi-qi maudite, les Khyarü de Koeh Lau, légendaires marcheurs de givre... Les Khyaru avaient principalement deux qualités pour survivre. La première qualité était une étonnante capacité d'escalade capable d'affronter le Bing Men comme le Mur céleste. Ils étaient capables d'affronter les plus terribles profondeurs du Shaguang comme ses plus hauts sommets. Contrairement à leurs pairs, les marcheurs de givre ne considéraient aucune terre comme étant interdite. Ils échangeaient avec vos fameux "esprits célestes" comme si c'était des amis plutôt que de les craindre et formaient d'excellents moines guerriers... Cet orgueil causera leur perte. La seconde qualité qui les distinguaient des autres étaient qu'ils ne confiaient pas la tâche de dirigeants à leurs grands-mères, ou matriarches. Mais ils confiaient le pouvoir à leurs lanceuses de sorts les plus puissantes qui formaient une sorte de caste privilégiée : les shulam. Jamais les mutabi-qi ne connurent plus redoutables "oracles" et "sorcières", comme vous dites... »

Connaissance géographie DD20.

« Comme souvent chez les mutabi-qi, cette histoire implique une femme, elle se nommait Nergial--Bolormaa--Enkhjargal. Ce n'était pas une matriarche, mais une Shulam. Et pendant quelques temps, elle était l'amie du chasseur d'orages. Je suis l'esprit du vent de l'est... Appelé à l'aide par cette femme, j'ai guidé les Khyarü de la porte de glace au mur céleste. Je leur ai fait don d'une vallée abondante, idyllique, où ils pouvaient vivre les uns avec les autres dans la paix et l'harmonie sans avoir besoin de lois ou de gouvernement et au-dessus des sinistres lois du désert. Ainsi fut fondée Koeh Lau. Mais la rencontre avec les esprits du ciel et les terreurs cauchemardesques qui sont apparues avec eux les a entièrement corrompus.

Succombant à la tentation du présent des cauchemars, mon amie est devenue une sinistre créature tsus sorogch qui avec les autres shulams dévorent l'âme de son peuple prisonnier d'une utopie... Lorsque ta future mère a quitté l'illusion pour atteindre le rang de shulam... Pour les pratiquantes de magie, cela passe notamment par le fait de tomber enceinte d'un ou d'une enfant. Cet enfant sera forcément une ou un khagas tsus sorogch comme toi.... Ta maman prit conscience de l'horreur. Comme d'autres, elle a appelé à l'aide l'ancien esprit protecteur des légendes... Et je l'ai aidée à fuir de même que 8 autres femmes en leur envoyant mes enfants les plus âgés.

Toi et une autre partirent pour Goka... Les autres dans d'autres pays... Vous êtes les avant-dernières réfugiées de ce pays dominé dans l'ombre par les shulams devenues aujourd'hui toutes des tsus sorogch aux ordres de la terrible Nergial qui vit maintenant depuis plusieurs siècles à la tête de ce pays en tant que shulam khatan avec son peuple en guise de harem.

Ton voyage jusqu'à Goka s'est bien passé. Maintenant, tu as grandie et tu es de retour à Shaguang... Mon fils vous a quitté lorsqu'il est apparu clair quand tu avais deux ans, que Koeh Lau ne se lancerait pas à ta poursuite et que ta mère pouvait se débrouiller seule. Il est repassé te voir de temps en temps sous diverses apparences pour s'assurer que Koeh Lau ne t'avait pas mis le grappin dessus. Ton tatouage porte la marque de sa magie... Je la sens d'ici. Ce genre de chose n'échappe pas à mon odorat. Tu as de la chance, ma nuée est jeune et ne connait pas encore l'odeur de ses ainés. Et c'est davantage le son de ma voix qui leur plait que les mots que je raconte. Sinon ils t'auraient déjà accueillies en te sautant dessus.
 »


Les petits regardent tous fixement Oyuun depuis le plafond comme s'ils savaient que leur mère parlait d'elle mais sans toutefois a priori comprendre le sens de ses paroles.

Vocabulaire Hon-la (linguistique DD16 pour les personnes qui ne le parlent pas)


« Voila pour cette histoire... Les jeunes esprits vont maintenant aller se coucher. »

La chauve-souris leva les yeux vers sa nuée de petits et émis une sorte de claquement. L'ensemble de la nuée se décolla du mur et dans un tourbillon se jetèrent toutes dans le sac jusqu'à qu'il n'y est plus aucune tête qui dépasse de celui-ci. Vous remarquez néanmoins que dans un remarquable effort coordonné, les petits ont profité de cette occasion pour décaler le sac à proximité du feu.

Modifié par un utilisateur lundi 22 mars 2021 20:29:10(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Scordard pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#305 Envoyé le : mardi 23 mars 2021 23:01:24(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738



Oyuun avait du mal à dissimuler son sourire d'excitation en suivant la Chasseresse d'Orage à l'intérieur de la caverne. Elle n'osait croire qu'elle allait obtenir des réponses à certaines de ses questions...Ou au moins, des indices. Elle n'avait pas encore quitté le Lingshen et elle était sur le point d'obtenir une piste! Il faudrait qu'elle trouve une manière de remercier Meï et Khaliun pour leur aide. Elle ne doutait pas que c'était leurs interventions qui avaient convaincu l'esprit de lui raconter ce qu'elle savait.

A mesure que l'esprit poursuivait son récit, cependant, le mince sourire de la monial se mua en gravité. Elle avait imaginé que l'esprit en savait long...Mais pas qu'elle était à ce point érudite sur le passé de son peuple. Sa mère avait fuit alors qu'elle n'était qu'une enfant...d'une contrée nommée Koeh Lau? Les révélations frappèrent Oyuun comme un éclair une nuit d'orage. La moniale pâlit brusquement, sa peau virant presque au grisâtre, par endroit. Elle était glacée....et le choc crépitait le long de ses nerfs comme les dernières étincelles d'une tempête. Son corps ne lui répondait plus.

Quelle folie avait bien pu saisir les shulam pour conduire les leurs à de telles extrémités...? Que pouvait il bien se passer à Koeh Lau...?

Elle sentit un liquide couler sur sa joue droite. Elle y porta la main, la ramenant maculée de larmes noires. Sa main tremblait...Oyuun plaqua sa paume contre son oeil, essayant de masquer l'illusion qui commençait à se fissurer. Pas maintenant!

Oyuun s'inclina profondément et précipitemment, une main sur son visage, et s'adressa à l'esprit d'une voix étranglée.
« Je vous remercie pour vos paroles, noble esprit. Je...n'aurais jamais pu en savoir autant sans votre assistance. Je dois également mes remerciements à votre fils, pour son aide. »

Elle se redressa brusquement, masque toujours son oeil sans parvenir à retenir les larmes noires qui coulaient entre ses doigts, balbutiant.
« Je...Pardonnez moi...je...j'ai besoin d'air. »

Sans prendre un instant pour s'expliquer plus avant, Oyuun bondit vers l'entrée de la grotte, détalant aussi vite que ses jambes pouvaient la portée, sans savoir où elle allait. Tout ce qui importait, c'est que les autres ne la voient pas ainsi.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 2 utilisateur ont remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Offline vaidaick  
#306 Envoyé le : mercredi 24 mars 2021 21:37:20(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

Unmei Hōkā
CA : 19 (C11, D18)
REF +1 VIG +7 VOL +4

27 / 31

RAGE 9/10
BLESSINGS 2/3

Tout semblait s'apaiser et se passer pour le mieux à l'intérieur de la grotte. Mais quelques mots firent basculer l'ambiance : "fille maudite des Marcheurs de Givre". Qu'est-ce que cela voulait bien dire ? Devant l'insistance des filles, l'esprit en vint à raconter une histoire pleine de mots compliqués qui ne parlaient pas au tiefflin. Malgré tout, il s'accrocha à l'essentiel, et en comprit le sens principal : les dirigeants du peuple d'Oyuun avaient fait pour on ne sait quelles raisons visiblement de mauvais choix probablement guidés par l'orgueil, et la tribu entière en payait le prix. Quant à leur hôte, il en avait été l'instrument involontaire...

Unmei regardait fréquemment Oyuun, observant comment elle réagissait à la révélation de l'histoire de son peuple, de sa mère, et d'elle-même. Troubles origines... Se devait être bien difficile pour la jeune femme de se voir balancer à la figure tout ce qu'on avait toujours voulu savoir, et se rendre compte que c'était bien loin d'être une belle histoire... Peut-être pire encore que tout ce qu'elle avait pu anticiper dans ses espoirs, ses craintes, ses rêves et ses cauchemars...

Mais... était-ce le feu et les ombres, ou... était-ce bien des larmes qu'il voyait couler entre les doigts de sa partenaire ? Des larmes... noires ? Il ne put approfondir la question que déjà Oyuun s'excusait et partait en courant.

Se levant d'un bond, il la suivit sans même réfléchir, mais s'arrêta devant la grotte. « Oyuun ! OYUUUUUN ! » l'appela-t-il alors qu'elle courait à en perdre haleine. « NE T'ELOIGNE PAS TROP !!! »

Il soupira et se retourna vers les autres. « Je crois qu'elle a besoin d'être seule un moment... Laissons-lui le temps de digérer l'info... »

  • Connaissance géographie DD20 : 1d20+1 donne [9] + 1 = 10
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
Offline Hikari  
#307 Envoyé le : mercredi 24 mars 2021 21:50:27(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103



A l’intérieur de la grotte, avec l’esprit conteur :

Khaliun écouta poliment l’esprit, veillant à ne pas le couper dans son récit. La légendaire tribu du Nord… elle en avait maintes fois entendu parlé, mais toujours de manière très vague. Elle se souvient d’un été où sa sœur et elle avaient tenté d’en savoir davantage, rêvant de rencontrer l’un des membres de cette tribu oubliée. Une belle aventure, mais un lamentable échec. Néanmoins, Khaliun était pragmatique. Même si elle rêvait de croire l’esprit sur parole, ça ne restait qu’une version à ses yeux.

Le passage sur les shulam intéressa tout particulièrement Khaliun. Même si c’était impensable d’instaurer une telle coutume chez les autres mutabi-qi pacifiquement, elle se plaisait à penser que cette fameuse caste n’aurait pas été hors de portée, encore plus depuis les propos de l’esprit de feu. Elle se sentait emplie d’une énergie nouvelle, une sorte de… fourrure recouvrant sa ténacité.

Mais le passage sur les vampires retient encore plus son attention. Elle en avait vaguement entendu parler… des êtres abandonnés par la lumière lunaire, et embrassés par la Seconde Mère… un peu comme elle au fond… A la différence qu'ils avaient de formidables facultés, bien loin de la petite existence dénuée d'exotisme qu'elle vivait jour après jour en tant qu'humaine, contrainte à pourrir au cœur du désert, si elle n'avait pas d'ambition... Quelle race fantastique sur le papier… enfin, à l’exception du passage mentionnant le grignotage de l’âme du peuple, ça, c’était moins appréciable.

Lorsque l’esprit parla d’Oyuun, Khaliun lui jeta un regard, haussant le sourcil. Elle se souvient de ce que la moniale lui avait dit, lors de leur -trop court- tête à tête.
Pas aussi humaine que j’en ai l’air hein ? Tu m’étonnes…
J’ai encore plus envie de voir ça maintenant…


Néanmoins, la réaction d’Oyuun par la suite la surprend -même si avec le recul, ça peut largement se comprendre-. Ni une, ni deux, la mutabi-qi se lance à la poursuite de… l’autre mutabi-qi ?
Pleine d’amertume envers l’esprit dans un premier temps, elle préféra conserver une bonne image avec le maître des lieux, du moins la meilleure possible compte tenu des circonstances.

« Veuillez nous excuser, on revient.  » affirma-t-elle simplement, avant de disparaitre à l’entrée de la grotte.




Dans les marais, à la poursuite d’Oyuun :

Si Oyuun est une rapide, Khaliun a deux qualités indéniables. C’est une excellente pisteuse, dotée d’une volonté à toute épreuve. La seule chose pouvant s’avérer être un obstacle pour Khaliun, ce serait le moment où les muscles de ses jambes ne soutiendraient plus son poids.

S’enfonçant dans les marais, s’égratignant le visage dans les branches, elle finit finalement par rattraper la moniale. Une moniale en train de se défouler sur… un arbre. Un adversaire des plus… robustes ?

Khaliun s’arrêta à quelques pas derrière elle, se demandant comment l’aborder…
Une situation particulière pour la mutabi-qi, elle n’avait jamais vraiment connu ça… en revanche, elle avait déjà été à sa place, et plus d’une fois. Personne n’avait la même réaction ni les mêmes désirs dans ces cas là… C’était quelque chose d’assez compliqué à gérer, pour celle qui avait dû passer sa vie à porter un masque.

Elle se demandait ce qu’elle aurait voulu, à sa place… ce qu’elle aurait voulu voir, voulu entendre, voulu sentir… Elle songea à révéler sa propre part d’ombre, mais… ça risquait de ne pas arranger les choses… Non, elle eut une autre idée. Peut-être maladroite, certes, mais attentionnée.

« Une soudaine envie de retourner pêcher du brochet ? Ou un compte à régler avec cet arbre en particulier ?  » demande-t-elle, avant de poser une main délicate sur l’épaule d’Oyuun.

« Hey… ça va ?  » finit-elle par demander, inquiète.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#308 Envoyé le : samedi 27 mars 2021 15:17:41(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643

Meï

21 / 21

CA19 (C14, D15)
Ref +7 /Vig +4 / Vol+3
Chant bardique : 9/9
Asp animal : chauve souris
Sort rod : 1/2
Sort barde : 3/3



Ils avaient rejoint la grotte et s’étaient de nouveau installés près du feu, prêts à entendre les réponses de l’Esprit. Si la barde s’était attendue à une explication tenant en quelques phrases, elle se voit proposer un récit entier. L’incongruité de la situation, les petits rassemblés au dessus de leur tête en un toit mouvant et attentif, et eux en dessous avait de quoi surprendre tout observateur extérieur.

Bon… et tout observateur intérieur aussi en fait. En tout cas l’histoire comptée avait son charme… même si elle l’aurait clairement classée dans la catégorie drame et que la barde en elle aurait rajouté des fioritures, de la progressions psychologique et se serait attardé sur les dilemmes moraux associés… Bref, il y avait clairement de quoi en faire une fresque grandiose et tragique ! La trame était là… Mais… mais ouais, elle ne pouvait clairement pas demander à un esprit d’être attentif à sa construction dramatique quand il ne faisait que répondre à leur curiosité… Bon, Père aurait sans doute particulièrement aimé entendre ça et il faudrait qu’elle lui en touche deux mots – en supprimant bien sur tout ce qui pouvait lier à la moniale.

Les termes employés… par contre… Un regard glissé en coin vers Oyuun… Si c’était vrai, c’était… intéressant. Intéressant et à garder soigneusement à l’esprit. Les traits de l’humaine étaient plus livides encore que précédemment, voir même grisâtres.. Elle paraissait comme foudroyé par le récit mais.. ne le remettait pas en cause. Pas plus qu’elle ne contestait le fond de la nature qui lui était attribuée… Un argument de poids pour le confirmer. Demie Vampire donc… En quoi cela influençait il sa nature et son comportement…

En tout cas un point était évident : elle ne le vivait pas bien. Du tout. Que ce soit le trop d’émotions ou la peur, ou… Sinon elle ne – La kitsune est prise au dépourvue par la.. fuite éperdue d’Oyuun. Pas moyen d’appeler ça autrement…

« Oy- »

Voilà que Khaliun se leve à son tour et s’élance à sa poursuite. Tandis qu’Unmei leur hurle d’etre prudentes et de ne pas aller trop loin… Meï cilles.. que doit-elle faire dans ces conditions ? C’est clair que c’est Unmeï qui la connaît le mieux de tous et s’il affirme qu’elle a besoin de tranquilité… mais en même temps, elle n’est pas bien sure qu’il soit un fin psychologue, voir elle est convaincue du contraire.

« Veuillez m’excuser... »

Se levant également, elle glisse à Xiàn et au tieffelin,
« Pardonnez moi, j’vous laisse gérer un moment, » rajoutant pour ce dernier. « Je vais juste vérifier qu’elles sont pas trop loin.. Pas sure qu’elle t’ait entendue dans son état.  »

Une citadine dans des marais inconnus, de nuit. Et complètement submergée par ses émotions. Sans compter Khaliun qui ne vaut pas beaucoup mieux sur ce plan là..

Peut-être que tu serais plus fréquentable si c’était aussi ton cas au lieu de t’amuser de tout et de tous persifle une petite voix à l’intérieur qu’elle fait taire d’une pensée agacée tandis qu’elle s’élance dans la nuit, se métamorphosant dans le même mouvement avec l’aisance d’une longue habitude et se lançant avec souplesse et rapidement sur les traces des deux fuyardes… Où est ce qu’elles s’étaient tirées toute les deux. Heureusement l’ouie fine d’un renard et ses prunelles qui s’étaient adaptées à la nuit lui donnaient une bonne indication et elle remonta rapidement leurs traces… Bon sang c’était quand même pas tout prêt…

Freinant au dernier moment avant de rattraper Khaliun qui s’était arrêtée, elle s’immobilise… Renarde minuscule qui observe la mutabi-qi de dos s’approcher de la moniale qui a visiblement décidé de relacher toute ses émotions sur un arbre… Et lui poser une main sur l’épaule.
C’est… tait toi, tu as déjà fait ton choix. Tu as eut ce que tu voulais… bien…

Oui.. voilà… c’est bien…Il ne faut pas se plaindre lorsqu’on obtient ce qu’on a demandé. Accepter. Et puis ce sera bon pour Khaliun. C’est ça qui importe. Surtout si elle même ne sais pas très bien de quel coté elle se positionne. Elle a les pattes boueuse remarque-t-elle avec détachement. En même temps à courir dans un marais sans prendre le temps de regarder où on met les coussinets… Ce n’est pas comme si elle portait des bottes sous cette apparence… C'est amusant comme les détails de ce genre ont une importance parfois...

Bon… Elles ne sont pas tout près… mais pas très loin quand même.. Elles ne se perdront pas en revenant. Et puis Oyuun veut probablement de la tranquillité. Et même si elle a besoin d’une épaule, Khal est là… Elle n’a strictement rien à faire ici. Elle est rassurée… Ca devrait être suffisant. Elle n'a rien à faire ici se repete la barde.

Rester serait de l’indiscrétion… De la curiosité mal placée. Et pour cette fois, elle a une petite boule qui l’empêche de se dire « pas grave ». Elle ne se sent pas le droit de satisfaire cette curiosité. Ce serait… indiscret. C’est bien la première fois qu’elle a des scrupules... Alors la renarde au pelage crème et aux pattes boueuses s’apprête à se détourner, pour rentrer. Discrètement. Sans les avoir dérangées.

Modifié par un utilisateur samedi 27 mars 2021 15:18:37(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié Luciole pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#309 Envoyé le : samedi 27 mars 2021 16:42:07(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
N'est jamais plus seul,
Que celui qui ne l'est pas
Et reste isolé.
Pendant que les petits sont dehors

Un esprit du feu donc ? Ce n'est clairement pas quelque chose que l'aquamencienne connait bien. Il faut dire que pour un nombre non négligeable de ses professeurs, la magie du feu avait quelque chose de barbare qu'il était préférable de ne pas trop étudier... Ou de tellement vacillant que ça n'en valait pas la peine. Enfin n'en restait pas moins que les sorts de feux pouvaient être magnifiques et particulièrement dévastateurs...

Xian passe quelques instants a scruter le feu puis secoue la tête, un sourire un peu triste passe sur ses lèvres :

« Je ne peux pas le voir... Il te racontait quoi ? Enfin si c'est pas indiscret... »

A propos du sac... que répondre ? Au final elle ne sais presque rien...

« C'est un des objets les plus puissants que j'ai jamais vu. Les auras se brouillent trop et j'y comprend rien. »

Elle ouvre un peu les bras, paumes en avant pour signifier son incapacité a démêler la situation.

Une histoire autour du feu


Et voilà tout ce petit monde qui reviens avec, visiblement une histoire a raconter... Et bien pourquoi pas. Si cette créature a une histoire a raconter, il y a fort a parier qu'il y ai des enseignements a en tirer... Ou au moins une nouvelle histoire a ajouter dans son répertoire... La mage s'installe donc confortablement de manière a être aussi attentive que possible...

Le tout commence avec quelques noms que la demis-elfe aurait bien du mal a prononcer... Et bien vite il s'avère clair que l'esprit s'adresse a Oyunn... Peu a peu, les liens s'établissent. Certains mots prennent bien plus de sens quand on connais la nature de la moniale...

Cette histoire de Shulam semblait bien plus raisonnable que la moyenne des traditions tribales à Xian : après tout quand quelqu'un avait de toute manière le pouvoir de prendre une décision... autant assumer non ? Bien entendu il fallait des méthodes pour contrôler les mages puissants mal intentionnés... Mais qui mieux pour le faire que d'autres lanceurs de sorts ?

Pendant quelques instants, emportés par l'histoire, Xian en oublie de garder un oeil sur la principale intéressée...

Mais lorsque le tout se conclut sa réaction n'est, finalement, pas si étonnante. Un instant, Xian envisage de la suivre mais on la double bien vite. Soit. Il faudra qu'elle discute et elle ne comprend que trop bien le besoin de la damphyr d'être un peu seule.

En revanche quand les autres suivent, l'incertitude l'étreint... ils sont réellement en train de la laisser en tête à tête avec ce... cet esprit ? Bon... Et bien... il faut faire contre mauvaise fortune bon cœur non ? Et puis la nuée est retournée a sa place donc avec un peu de chance...

« Excusez-les. Je crois que ça faisait vraiment beaucoup a entendre pour Oyuun... »

Une pause... Quittes à être dans cette situation autant essayer d'en profiter non ? Rassemblant son courage a deux mains, Xian reprend :

« Je... Je me demandais... vous semblez percevoir la magie bien mieux qu'aucun mortel que j'ai jamais croisé... pourriez-vous m'en dire plus sur le maléfice qui draine ma vitalité ? Je suppose qu'il est lié a mon père mais au delà de ça... »




Offline Boadicee  
#310 Envoyé le : dimanche 28 mars 2021 14:10:40(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738



La fuite éperdue d'Oyuun ne l'emmena finalement pas si loin, ses foulées se faisant rapidement lourdes, pataude dans la tourbe des marais. Mais elle n'y pensait même pas, toute entière occupée par la pensée de ne pas dévoiler son déguisement qui commençait à se fendre à ses compagnons. Elle ne les connaissait pas tous depuis longtemps, mais elle ne voulait pas qu'ils la voient sous ce jour là...surtout pas. Un instinct au fond d'elle même lui criait qu'il était trop tard pour cela, mais elle refusa d'y prêter attention, se concentrant sur la brûlure de ses muscles, et le battement, audible, de son coeur. Un toutes les dix foulées....comme si, en s'épuisant, elle était véritablement plus proche des vivants.

Souffle court, elle s'arrêta, mais elle avait tout de même besoin de se débarasser du deuil et du poids des révélations qu'elle venait de recevoir. Cette écrasante pression la hantait. Avec un cri de rage, elle tourbillonna sur elle même, sa grève de métal fracassant l'écorce et fêlant le bois d'un arbre proche. C'est là que Khaliun la trouva, désespérément occupée à s'épuiser, canalisant un torrent de rage, de frustration et de douleur dans chacun de ses coups. Enfin, elle s'effondra, ne retenant plus ses sangs, les larmes glacées teintant son col comme de l'encre. C'est à ce moment là, à présent que ses sens lui étaient revenus, qu'elle entendit Khaliun. Oyuun sursauta, se retournant par réflexes, avant de plaquer une main sur son visage pour masquer les fissures sur sa peau illusoire.
« Je...tu m'as suivi? »

Elle allait poursuivre, mais réalisa qu'il était futile de demander pourquoi. Plus futile encore d'ignorer la question. Elle perdit ce qui lui restait de contenance, répondant d'une voix où la défaite était palpable.
« ...non. Je sais que je ne peux pas fuir ça...mais je...ce que l'esprit à dis...j'espèrais...J'espérais que je pourrais en apprendre plus sur mes ancêtres. Je ne m'attendais pas à ça. J'ai les réponses à mes certaines de mes questions, mais à présent, je regrette de les avoir posé. »

La moniale esquissa un pauvre sourire, et posa une main sur celle que l'oracle avait posé sur son épaule.
« Stupide, pas vrai? Je suis une gamine qui voulait en savoir plus, et à la première découverte, je m'enfuis en pleurant... »

Essuyant son visage d'un revers de manche, elle inspira profondément, se recentrant tant bien que mal. Et elle éleva la voix, pour plaider.
« Meï. Je sais que tu es là. Je...je dois vous parler, à toutes les deux. Et vous montrer quelque chose, quelque chose d'important. Tu veux bien te joindre à nous? S'il te plaît? »

Modifié par un utilisateur dimanche 28 mars 2021 15:16:23(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Scordard  
#311 Envoyé le : dimanche 28 mars 2021 20:54:25(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
« Il n'y a pas de mal... Découvrir des choses est souvent douloureux. Elle n'est pas partie bien loin de toute façon. »

L'esprit paru hésitante à la question de Xian.

« Vous ne semblez souffrir actuellement d'aucune malédiction ou maléfice. Vous disiez que cela vous vide de votre énergie ? » commenta l'esprit en penchant sa tête sur le côté.

« Je perçois sur vous l'odeur d'une marque divine... Mais rien de plus de ce côté-ci... » dit-elle à Xian.

Modifié par un utilisateur dimanche 28 mars 2021 20:56:05(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Anadethio  
#312 Envoyé le : jeudi 1 avril 2021 14:52:16(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Une espérance,
L'espoir se fait balayer,
Soufflé par le vent


Et bien... Voilà qu'elle n'était pas bien récompensée pour son audace. Ce n'était pas spécialement étonnant mais tout de même, elle ne pouvait s'empêcher de ressentir une vive pique de déception. Mais rapidement, elle la bride. La réponse qui lui est faite n'est pas si vide. Alors autant essayer d'en tirer quelque chose. D'autant que l'esprit ne semble pas fermé...

« Une marque divine ? »

D'une main, la mage fait légèrement descendre son col pour mettre en évidence la marque de naissance qu'elle porte au creux du cou :

« Es-ce celle là ? Dans tous les cas c'est difficile a définir... j'en parle en ces termes mais je sais mal de quoi il retourne. Je suis faible et dès que les choses deviennent un peu tendues je suis terrassée par une fatigue que je ne devrais pas ressentir... Je met quelques dizaines de minutes a m'en remettre. L'un de mes maîtres avait évoqué la possibilité que ce soit lié à quelque chose qui m'aurait été fait enfant. »



thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline Scordard  
#313 Envoyé le : dimanche 4 avril 2021 19:17:49(UTC)
Scordard
Rang : Habitué
Inscrit le : 13/12/2016(UTC)
Messages : 2,081
« Je vois la plupart de ces choses par mon odorat et les illusions de ce monde ne peuvent pas grand chose contre moi... Si je ne vois pas une chose, c'est qu'elle n'est pas là ou alors ses capacités à se cacher sont extraordinaires. Je suis liée aux cieux : sans être omnisciente, je suis assez instruite. Ce que je peux vous dire c'est que si vous avez un problème, que je ne vois pas ce que c'est, et que vous l'attribuez à quelque chose qu'on vous a fait. La réponse se trouve sans doute dissimulée dans votre âme. Cela fait partie des choses que je ne peux sentir. Je ne saurais donc vous en dire à ce sujet. Les âmes des mortels ne sont pas dans mes cordes, ce n'est pas mon rôle. » commenta l'esprit d'une voix sincèrement navrée de ne pouvoir aider davantage.

Modifié par un utilisateur dimanche 4 avril 2021 19:18:31(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline vaidaick  
#314 Envoyé le : dimanche 4 avril 2021 21:21:57(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

Unmei Hōkā
CA : 19 (C11, D18)
REF +1 VIG +7 VOL +4

27 / 31

RAGE 9/10
BLESSINGS 2/3

« Ou pas... » laissa tomber le tiefflin en haussant les épaules en voyant d'abord Khaliun puis Mei suivre Oyuun en courant, s'arrêtant à peine pour dire un mot au passage.

Il regarda les silhouettes s'enfoncer dans les marais, et resta quelques instant à observer, s'imprégnant de la direction qu'elles prenaient si jamais il devait aller les chercher... Il resta attentif au moindre bruit, moindre cri qui pourrait indiquer qu'elles seraient danger.

Rien...

Il soupira, et rentra rejoindre Xian, qui, seule, était restée avec l'Esprit. Il s'arrêta à l'entrée de la grotte alors que la voix de la mage parvenait jusqu'à lui. « ...je suis terrassée par une fatigue que je ne devrais pas ressentir... Je mets quelques dizaines de minutes à m'en remettre. L'un de mes maîtres avait évoqué la possibilité que ce soit lié à quelque chose qui m'aurait été fait enfant. » Puis, la réponse de l'Esprit, guère rassurante. Décidemment...

Il reprit son avancée dans la grotte, et vint s'asseoir lourdement près du feu, non loin de Xian. « Rude journée, n'est-ce pas ? » dit-il dans un puissant soupir. « Alors comme ça, votre fatigue ce serait un truc pas très naturel ? Je suppose que vous avez déjà essayé les magies curatives, sans grande réussite, hein ? » Il porta la main au symbole sacré d'Arqueros qui pendait à son cou en un geste machinal. « Oui, évidemment... Question bête... Si je peux quoi que ce soit pour vous, n'hésitez pas. Et si vous pouviez m'en dire un peu plus, si ça ne vous dérange pas... Ce serait une bonne chose de savoir exactement comment ça se passe, si d'aventure nous devions enchaîner les combats... Un peu comme les mystères d'Oyuun auraient pu lui coûter la vie si je n'avais pas su comment la soigner, je n'aimerais pas qu'on vous perde bêtement par manque de connaissances. »
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#315 Envoyé le : dimanche 4 avril 2021 23:22:59(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ta contribution !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 103


Dans les marais, à la poursuite d’Oyuun :

Khaliun haussa les épaules, un sourire mesquin sur les lèvres.

«  Non, j’ai dû me perdre par hasard en allant chercher des champignons, j’avais un petit creux.  »

Khaliun grinça des dents. Elle n’aimait pas voir les gens tristes, et encore moins quand elle était impuissante pour leur remonter le moral. Elle se tut un instant, cherchant ses mots… puis laissant finalement sortir ce qui lui venait naturellement à l’esprit.

«  Tu sais… je pense que la seule question stupide, c’est celle que l’on ne pose pas.
Tu es loin d’être stupide, tu l’as dit toi-même, c’est ta première découverte… et crois-en mon expérience, quand on poursuit une quête personnelle, on peut encore être en extase face à la centième découverte… ou s’enfuir en courant. On n’est pas si différentes tu sais, on est tous nos petits rêves… et tout ne se passe pas forcément comme on l’espérait. C’est ainsi… mais la fin peut tout de même être belle. Tu ne le sauras que si tu vas jusqu’au bout.

C’est un peu comme… comme si tu voulais atteindre le sommet du Mur Céleste, juste pour voir comment c’est, depuis là-haut. Sacré projet ! Et pour se faire, tu arpentes un chemin… un chemin qui se construit en marchant… et tu viens de croiser ton premier rocher. Mais tu sais, les pierres font parties du chemin.  »
bredouilla-t-elle, ne sachant si sa métaphore était claire ou si elle s’était perdue en chemin.

La mutabi-qi se tut de nouveau un instant… songeant à sa propre quête. Des pierres, elle en avait déjà amassé un sacré paquet… Kayla, Yesügei, Aria, Ovog, Tulaan, et même Tsung… autant de personnes qui se retrouvaient avec des pierres dans leurs bottes à cause d’elle… et son objectif était encore immensément loin… Enfin, qu’importe.

Vraisemblablement, Mei était là aussi et Oyuun voulait leur dire quelque chose. En secret semble-t-il ?
Soit, la mutabi-qi haussa de nouveau les épaules, l’air maussade, et écouta ce qu’elle avait à dire.
thanks 1 utilisateur a remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline Luciole  
#316 Envoyé le : lundi 5 avril 2021 21:21:35(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,643



Elles parlent entre elles. Quelques mots échangés que la renarde veille à ne pas écouter tandis qu’elle effectue les premiers pas sur le chemin du retour. Les oreilles basses et la queue qu’elle n’a pas l’entrain de dresser en panache alors qu’elle a décidé de faire confiance et de laisser faire ce qui se joue un peu plus loin. Une mélodie se fredonne en boucle dans la tête de la barde... Au bout de quelques pas, Meï s’arrête, l’oreille se relevant bien involontairement tandis qu’Oyuun a relevé la voix pour l’appeler.



Est ce qu’elle peut faire comme si elle n’avait pas entendue ? Mouais… crédibilité quedalle… La fourrure hein… songe elle tandis que la perplexité fait place à un certain dépit d’être trahie par pareil détail. Fantôme piteux débusqué par sa teinte même. Aurait elle du s’enduire de boue pour être moins visible ? Que… que voulait elle lui dire ? Compliqué de lui dire non. Pourtant elle ne veut pas s’immiscer dans leur discussion. Khaliun va lui en vouloir... Oh putentraille ! S’enfuir en courant ? Ou sortir avec l’aisance d’une longue habitude une excuse ou un quelconque mensonge pour s’en sortir d’une pirouette. La fuite en avant, c’est un peu sa spécialité, toujours à prendre les devants pour éviter d’être à la traîne. Sauf que là.. c’est un peu compromis… C’est le problème lorsqu’on commence à accorder de la valeur à l’opinion d’autrui.

Se métamorphosant lentement et retrouvant une forme humaine, la kitsune ne sait pas à quoi s’attendre… Quelques pas en avant. Sans pour autant les rejoindre totalement…

« Je ne voulait pas m’imposer, ni écouter c’qui me regardait pas. » Glisse elle rapidement, comme une justification, ou une excuse. Sans se sentir vraiment de soutenir le regard de la mutabi-qi. « J’était en train de partir après m’être assurée qu’il n’y avait pas besoin… Fin, qu’vous étiez pas allé trop loin. Unmeï s’inquiétait. »

Brave Unmeï qui devait entendre ses oreilles siffler d’être ainsi utilisé comme excuse.


Offline Boadicee  
#317 Envoyé le : mercredi 7 avril 2021 23:22:15(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,738



Oyuun répondit à Khaliun avec un sourire, comme malgré elle, à travers ses larmes. La nomade savait comment apporter un peu de légèreté dans un moment par ailleurs pesant. Et ses paroles apportaient une perspective que la moniale n'avait jusque là pas envisagé.
« Tu as raison...Je...suis peut être trop dure avec moi même. Ce serait mentir de dire que cela ne m'a pas blessé, mais aussi difficile à entendre que ça ai pu être, ça n'en reste pas moins la réponse à plusieurs de mes questions...et une piste pour résoudre les autres. »

Elle essuya ses lames d'un revers de manche, tentant de reprendre sa contenance.
« Et je ne vais pas me laisser décourager par le premier obstacle. Ce n'est pas mon premier KO...et cette fois, je ne suis pas seule. Je sais que tu m'aidera à me relever. Tu le fais déjà. »

Son regard quitta celui de la mutabi-qi pour se plonger dans celui de Meï. Elle savait que la kitsune aurait voulu les laisser, mais elle ne pouvait se résoudre à la voir partir pour autant.
« Et toi aussi, Meï. Tu ne le sens peut être pas comme moi, mais j'ai besoin de toi. Et tu ne t'imposes pas. Ton avis aussi compte à mes yeux. »

Oyuun inspira profondément, pressant sa paume contre son poing à hauteur de poitrine. Le salut rituel des combattants Tian-Shu sur le ring...un rituel pour la ramener à un semblant de sérénité. Elle porta une main tremblante à l'épingle qui retenait ses cheveux...et s'arrêta.
« Avant toute chose...je vous remercie d'être à mes côtés. J'aurais voulu vous en parler plus tôt, et...et bien, si vous préférez partir, je ne pourrais pas vous en vouloir. »

Raffermissant sa volonté, elle saisit son épingle à cheveux, et l'arracha...Laissant ses mèches noirs d'encre cascader sur ses épaules, les pointes tournant au rouge sang. L'illusion se délita. La peau d'Oyuun vira au gris, ses yeux virèrent au noir également, ses prunelles au blanc, prédatrice. Ses joues se fendirent pour dans un sourire sinistre, figé sur son visage à l'expression incertaine. Ses ongles se firent rouges, tranchant, la seule touche de couleur dans son apparence désormais sépulcrale.

Sa tenue s'allégea elle aussi découvrant le creux de sa gorge et ses épaules, et révélant non seulement le haut du tatouage qui recouvrait son dos, mais aussi le sceau tatoué le long de son cou, jusqu'à sa poitrine. Mais la voix qui poursuivit, hésitante, était bien celle qu'elles avaient toujours connu.
« C'est...c'est moi. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Anadethio  
#318 Envoyé le : jeudi 8 avril 2021 16:30:59(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Fragment égaré,
Pour un sourire oublié,
Regarde en avant


Voilà qui expliquait pourquoi l'esprit était incapable d'en dire plus. De ce que les experts avaient réussi a comprendre la blessure trouvait bien sa source au sein de l'âme de Xian qui était donc hors du domaine de l'esprit. Un léger soupir...

« Je comprend. Merci quand même... »

Elle avait essayé et n'avait rien... ah... Unmei... Soit. Puisqu'il avait décidé de revenir au plus mauvais moment il faudrait faire avec. Ensuite ce n'était pas comme si c'était un quelconque grand secret... Elle n'en avait pas parlé simplement parce que... et bien elle ne voyait pas trop comment aborder le sujet.

« Malheureusement les magies curatives ne mènent a rien de bien concluant. Elle peut effacer la fatigue mais il suffit généralement d'une petite demis heure pour que ça passe tout seul. Par simplement du principe que j'ai bien souvent besoin de me reposer après un combat. Et que plus il a été long, plus j'ai besoin de temps. Ensuite, même s'il est plus difficile de combattre en étant fatiguée, ça n'affecte pas mon aptitude a lancer des sorts...

Enfin... du moment que je ne dois pas viser. Mais je serais capable de rater un buffle dans un couloir quand je suis en forme de toute manière. »


Il faudrait peut-être qu'elle explique plus tard ce qu'elle savait... ou du moins ce qu'elle pensait savoir. Mais pas devant l'esprit qui la mettait bien trop mal à l'aise dès qu'elle avait le malheur de tourner la tête dans sa direction. En ce qui concerne Oyunn, tu pousse un soupir...

« Oui... Je lui ai fait remarquer qu'elle aurait pu se faire tuer par Mei ou Khaliun si elles avaient été plus proche que toi... Enfin... Techniquement ma magie devrait également permettre de la soigner. Mais mes connaissances en nécromancie sont assez limitées.

Oh. Et en ce qui me concerne, même si j’enchaîne plusieurs combats, a part que je vais finir épuisée et que j'aurais du mal à aligner deux mots sans bailler... a ma connaissance il n'y a pas de risque. »



thanks 1 utilisateur a remercié Anadethio pour l'utilité de ce message.
Offline vaidaick  
#319 Envoyé le : jeudi 8 avril 2021 21:20:26(UTC)
vaidaick
Rang : Sage d'honneur
Inscrit le : 22/11/2012(UTC)
Messages : 6,002

Unmei Hōkā
CA : 19 (C11, D18)
REF +1 VIG +7 VOL +4

27 / 31

RAGE 9/10
BLESSINGS 2/3

Le tiefflin écouta la demi-elfe attentivement, sans l'interrompre, se contentant de hocher la tête en signe de compréhension. « Vous parlez de combats... La fatigue ressentie n'est donc pas liée à un quelconque épuisement dû à la magie utilisée, mais plutôt à la situation si je comprends bien ? Une sorte de contrecoup ? »

Il regarda le feu hypnotique, laissant son esprit se perdre dans sa contemplation. « Un contrecoup... » répéta-t-il. « Comme si on voulait vous punir... ou vous protéger, en vous enjoignant à ne pas prendre part à un combat sous peine de fatigue extrême... Punition, ou protection ? Avez-vous déjà envisagé ces possibilités ? » lui demanda-t-il sans lever les yeux vers elle.
Entre ce que je pense, ce que je veux dire, ce que je crois dire, ce que je dis, ce que vous avez envie d'entendre, ce que vous croyez entendre, ce que vous entendez, ce que vous avez envie de comprendre, ce que vous croyez comprendre, ce que vous comprenez, il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer. Mais essayons quand même. - Edmond Wells.
thanks 1 utilisateur a remercié vaidaick pour l'utilité de ce message.
Offline Anadethio  
#320 Envoyé le : samedi 10 avril 2021 00:10:38(UTC)
Anadethio
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
Messages : 2,365
Un air bienveillant,
Une présence menaçante,
Attend un instant ?


Ah... Unmei. Xian lui adresse un sourire amusé. Comment lui répondre gentiment sans lui expliquer pourquoi elle préférerais ne pas s'étendre sur le sujet ? Pas maintenant. Enfin... Même s'il fait peur a voir, il est attentionné.

« On peut dire ça... j'ai plus la sensation que c'est lié a l'intensité du stress et de la concentration lié a ce genre de situations. »

Son hypothèse n'est pas idiote même si la mage peine a avoir une approche aussi optimiste. Elle hausse les épaules :

« Ce n'est pas impossible. Mais bon... Ça fait bientôt vingt ans que certains de mes professeurs se posent des question. On ne réglera pas ça ce soir. »

Bon. Ils ont bien quelques pistes quand à la nature du problème. Mais en ce qui concerne la manière de le résoudre... il manque bien trop d'éléments. Il faudra qu'elle ré-aborde le sujet un peu plus tard.


Utilisateurs actuellement sur ce sujet
17 Pages«<14151617>
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2021, Yet Another Forum.NET