Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages«<678
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline septimus  
#141 Envoyé le : mercredi 23 juin 2021 16:05:33(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,576

Quoovar
ca : 26(C:16, s: 21)
Etat : normal
Sorts 7/7 6/6 5/5 3/3
A 6/6 D 9/9 T 6/6 E 2/2
Arcane Pool 10/10

96 / 96


En arrivant voir Ameiko, Quoovar ne peut qu'être impressionné. Elle aussi a fait de remarquable progrès depuis ce jour fatidique où elle est partie de sa taverne. Non seulement elle est une personne qui inspire le respect et la bonté, mais aussi une femme d'un incroyable force morale. Et voyant comment elle se débrouille contre Kuro et Kurimi, elle est aussi probablement l'une des meilleures combattantes de la caravane. Et ça sera surement utile avant peu pensa Quoovar dans un petit pincement au cœur.

Une fois qu'elle eut répondu à ses questions, il commenta.

« Ambassadeur chez les Ulfens ? Ça pourrait être amusant en effet. Et comme ça, je pourrais rester sur la route tout en t'étant utile. Une sorte d'accord gagnant-gagnant. Savais-tu que j'avais été formé comme esclave protocolaire quand j'étais adolescent. Une sorte de pied de nez au destin si je me retrouve, moi, à représenter un pays entier. On verra bien ce que ça donne, mais ça me tenterait comme expérience. Je vais bien sûr en parler avec Kelda.
Pour le bien ou pour le mal, j'ai l'impression qu'on arrive à la fin de notre quête. Ça me manquera je pense, l'adrénaline du voyage aux mille périls. Et toi ? Si jamais on gagne, que tu retrouves assise légitimement sur le trône de Jade, ça ne te manquera pas ? Tu n'auras pas cet envie de danger ? »




Les morts de Shalelu touchèrent beaucoup Quoovar. Lui qui pensait qu'il ne ressentirai plus rien, ou plus exactement qui avait fait en sorte de ne plus rien ressentir, il commençait à avoir s'épanouir du côté des sentiments, tout d'abord avec Kelda, puis avec le reste de la caravane, et maintenant avec lui-même. La fierté est quelque chose qu'il n'avait jamais ressenti, qu'il n'avait jamais questionné en fait. Il resta interdit un moment, réfléchissant sur le sens profond des paroles de Shalelu. Elle était "fière de lui". Finalement, il reconnu que ça le rendait content, comme s'il avait atteint un objectif depuis longtemps inaccessible, qui était presque intangible. Il n'avait pas fait tout ça pour qu'elle soit fière de lui. À vrai dire il ne s'était pas posé la question consciemment. Mais depuis qu'elle l'avait recueilli, puis sauvé de bien des façons, Quoovar avait toujours vu Shalelu comme un exemple. Que son mentor, son guide, soit fière de lui le remplissait, à son tour, de fierté. Il failli verser une larme. Ému, il répondit à Shalelu:

« Encore merci. Ça me touche ce que tu me dis. Vraiment. Comme quoi je ne suis pas tant que ça un cas désespéré... » dit-il en faisant une de ses rares tentatives d'humour.
« J'ai beaucoup grandit en effet, et pas que dans le maniement des armes ou des sorts. Aemiko aussi. Mais j'ai l'impression que pour toi ça n'était qu'un moment passager. Est-ce parce que tu vivras encore de nombreux siècles que je sens comme une retenue chez toi ? Ou est-ce que je me trompe totalement ? »



Il sourit à son aimé.

« Ce n'est rien. J'ai l'esprit qui part dans tous les sens ce soir. J'aurais aimé discuter, sérieusement, si ça ne te dérange pas. »

Kelda savait que Quoovar était un être parfois étrange, et discuter au milieu de la nuit était une chose presque normale pour lui. Attendant son accord, Quoovar enchaîne.

« Voilà. On va bientôt attaquer Eien no Nenshô. Si on meurt, l'histoire s'arrête là. Mais si on gagne, alors je pense qu'Ameiko va devoir se révéler au Minkai. La reconquête de son pays ancestrale va commencer. Je sais que c'est encore tôt, mais tu me connais : je ne peux empêcher mes pensées de vagabonder ici et là. J'en suis venu à me demander ce que serait le futur, pour Ameiko, pour toi, pour moi, dans l'éventualité d'une victoire où on survit tous. Y as-tu pensé ?
Plus spécifiquement, je me suis demandé si tu préfèrerais rester au Minkai, dans la Cour de l'Impératrice, ou retourner aux Royaumes Linnorms, ou ailleurs ? Pour ma part, je n'ai pas vraiment de préférence, à part être avec toi. Mais toi ? Que souhaiterais-tu si tu pouvais choisir ? »
Offline Boadicee  
#142 Envoyé le : samedi 26 juin 2021 17:16:40(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Minkai



Ameiko répondit à Quoovar avec un de ses sourires en coin charmeurs dont elle avait le secret.
« J'ai cru comprendre ça, oui...si Kelda est d'accord, vous avez ma bénédiction! Pas que vous en ayez besoin, remarque, mais comme ça on aura l'esprit tranquille. »

La mention de l'avenir posa un voile rêveur sur le regard d'Ameiko.
« Probablement...Mais d'un autre côté, il va bien falloir que je m'y fasse. Et honnêtement...une fois le Régent renversé, ça ne signifie pas que tout sera paisible. Je pense que j'en ai pour un moment avant d'avoir stabilisé l'Empire. Sans parler du fait que je ne suis pas sûre qu'être Impératrice soit dépourvu de danger. »

Ameiko fit jouer ses épaules, et ses muscles.
« Je crois que j'ai encore de belles années de castagne devant moi. »




Shalelu donna un coup de poing, léger, plutôt joueur, à l'épaule de Quoovar.
« Je t'avais dis que tu n'était pas un cas perdu! Je suis heureuse que tu parviennes enfin à me croire. »

La mention de la durée de vie de l'elfe ternit un peu son regard.
« Je....peut être. Je n'en suis pas sûre moi même. Disons que je n'arrive pas à me projeter loin dans l'avenir, parce que je refuse d'envisager un avenir où vous n'êtes pas. Il faudra bien le faire un jour, mais pour l'heure, j'essaie de trouver ma place dans tout ça. »




Kelda se dressa sur un coude, se mettant à la hauteur de son aimé. Toute trace de sommeil l'avait déserté, et elle paraissait concentrée sur ses paroles, conscientes de leur sérieux.
« Mourir...Je t'en prie, Quoovar...à d'autres, pas à moi. Je t'ai déjà vu surmonter des risques bien pires que celui ci. J'ai confiance en toi...tu va t'en sortir.

Mais c'est vrai que la suite est...floue. Dans tous les cas, les prochains mois vont être agités. »


La mention du futur laissa Kelda troublée.
« Pas vraiment. Je voulais apprécier le présent avant de réfléchir à l'avenir. Mais je pense que j'aurais eu mon compte de combats, si nous l'emportons. Peut être qu'explorer Minkai pourrait être intéressant...Mais je dois admettre que Karlsgard me manque. Et les affaires de court ne sont pas mon domaine.

Ce n'est pas une décision que je prendrai seule, dans tous les cas. Comment vois tu l'avenir, toi? »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline septimus  
#143 Envoyé le : lundi 28 juin 2021 13:12:37(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,576

Quoovar
ca : 26(C:16, s: 21)
Etat : normal
Sorts 7/7 6/6 5/5 3/3
A 6/6 D 9/9 T 6/6 E 2/2
Arcane Pool 10/10

96 / 96


Quoovar sourit face à la joie de vivre et l'optimisme d'Ameiko

« Oui, je suis d'accord. Ça risque même d'être une vie entière de combat pour laquelle tu as signée. Tu vas être contente. Je crains juste que, si je pars loin de toi, même temporairement, je sois absent le jour où tu aurais besoin de moi. J'ai confiance en tes capacités, et en celle de tes gardes, mais un assassinat de haut vol est toujours compliqué à contrer, et je ne vois pas un remplaçant dans notre groupe actuel capable de le voir venir suffisamment tôt. J'ai les meilleurs sens de notre groupe, et j'ai un peu peur que ça te vienne à manquer si je pars loin. Faudrait-il que je trouve un apprenti à former qui puisse me remplacer ? Qu'en penses-tu ? »


En tant que demi-elfe, Quoovar n'avait pas la même expérience de vie que Shalelu, ni une même espérance de vie à vrai dire. Qui plus est, il était jeune, alors que Shalelu avait vécu plusieurs générations de simples humains. Même s'il était un être de raison, un menta, il avait du mal à appréhender cette mentalité. Quelque part, il eut un pincement au cœur pour elle. Tous les elfes qui vivaient parmi les humains devaient à un moment expérimenter la perte de leurs amis du "moment". Un siècle était un temps énorme pour un humain, mais ça n'était qu'une fraction du temps de vie d'un elfe normal.

« Les choses et les gens passent. Reste la mémoire, et la récompense durable des efforts qu'on fait. Comme dit Koya, l'important, c'est le voyage, pas la destination, c'est ça ? Je me demande : sais-tu comment font les elfes qui vivent parmi les humains pour garder leur moral ? La mort est si ... omniprésente... As-tu envisagé un jour de joindre une communauté d'elfes, ou d'autres créatures vivant longtemps ? Des Samsarans comme Yogo peut-être ? J'ai cru comprendre qu'il y avait une communauté de Samsaran quelque part en Tian. Non ? »


Quoovar était content de ne pas être tombé trop loin dans ses hypothèses.

« Pour le futur, en ce qui me concerne, il n'y a qu'une chose qui est gravé dans mon cœur : c'est toi. Quoique le futur nous réserve, je le passerai avec toi, si tu le veux bien. Mais à part ça, les options sont ouvertes. J'en ai un peu discuté avec Ameiko. C'est bien trop tôt pour une quelconque décision bien sûr, mais on peut réfléchir, voir ce qui nous convient à tous. Je lui ai mentionné que ton pays risque de te manquer. De son côté, elle a mentionné la nécessité d'avoir une ambassade de confiance, et de rouvrir les voies commerciales autant que possible. Une fois le Minkai pacifié, qu'en penses-tu : retourner à Karlsgard en tant que représentants du Trône de Jade ? En plus, ça nous permettrait de continuer à voyager si on le souhaite, de faire des aller-retours entre le Minkai et Karlsgard, voire plus loin si affinités.

Je me demandais aussi... Tu as un lien spécial avec Sekhmet. On pourrait au contraire partir loin dans le sud, dans l'Osirion, pour trouver des traces de cette déesse, et en apprendre davantage sur votre lien. Absalom est sur la route, en bateau, et serai aussi une possible destination pour une ambassade officielle...

Dans tous les cas, quoique que tu souhaites, le Minkai, Kalsgard ou ailleurs, je veux simplement rester avec toi.

Et... »
Quoovar hésite un moment. L'idée lui trotte dans la tête depuis un moment. Mais il a peur de la mentionner. Peur d'être ridicule. Peur d'être rejeté. Peur que, même pour celle qui partage sa couche depuis des semaines, l'idée soit trop rédhibitoire. Il soupire, conscient du regard interrogateur de Kelda qui le fixe, essaya de voir à travers son trouble. Elle le connait suffisamment pour ne pas l'interrompre, pour savoir qu'il finira par cracher le morceau. Il suffit d'attendre. Finalement, Quoovar se lance, mais sans la regarder dans les yeux. Il a vaincu sa peur de parler, mais sa peur du rejet est encore trop là pour la regarder dans les yeux.

« Si tu le souhaites, si tu le veux, si tu en as envie... Peut-être avec une famille à nous. Je... Moi, j'en ai envie. Avec toi. »
Voilà, c'est dit. Il a dit ce dont il a envie : d'avoir une famille avec elle. D'avoir des enfants. Même si lui n'est qu'un bâtard venant des pires bas-fonds de la demi-humanité et elle une valeureuse ulfen. Il sait que les ulfens (comme sa famille par exemple) verraient ce genre de descendance d'un mauvais œil, pour faire un euphémisme, mais il sait aussi, ou plutôt il espère, que Kelda voit autrement la valeur des gens, plus sur leurs actes et leurs cœurs que sur l'apparence ou la généalogie.
Offline Boadicee  
#144 Envoyé le : dimanche 4 juillet 2021 16:42:08(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Minkai



Ameiko répondit à Quoovar avec un sourire rusé.
« Oh, je pense que tu sous-estimes beaucoup Amaya...mais je vois ce que tu veux dire. Si tu veux mon avis, la meilleure recrue est sans doute celle à laquelle on s'attends le moins. Shayliss Vinder, spécifiquement. Oui, l'ex-serveuse du Dragon Rouillé. Elle s'est prise de passion pour les arts Tian Min, et honnêtement, ça lui réussi. Et surtout, elle se fond dans le paysage. Si tu veux une candidate, ça me paraît être la bonne.

Cela étant dit, et d'un point de vue plus général: ne te mets pas la rate au court-bouillon sur le sujet. J'apprécie tous les efforts que tu y mets, mais comme tu le dis...un assassinat de haut vol n'est malheureusement pas chose facile à percevoir, ni à arrêter. »





Shalelu sourit, un sourire un peu triste, mais sincère.
« Koya a bien raison. Comme quoi, ce n'est pas la longévité qui fait la sagesse...elle a presque vingt ans de moins que moi. Et pour être honnête, c'est l'un des plus grands défis de l'existence de Forlorn. Nous vivons parmi ceux qui meurent alors que nous avons encore des siècles devant nous. Mais je ne peux honnêtement pas éviter de m'attacher à vous, vous tous. C'est ce qui fait que la vie vaut la peine d'être vécue.
Les miens sont...figés dans le temps, je trouve. Incapables d'évoluer, et ils perdent à se cloitrer dans leur prétendue perfection...Mais tu as raison, peut être que d'autres peuples à longue vie pourraient m'aider à trouver une solution...? Je ne connait pas les samsarans, mais je sais qu'il y en a une communauté plus à l'Ouest...peut être que je me rendrais là bas, une fois que nous aurons ramené un peu de paix ici. »





Kelda sourit et déposa tendrement un baiser sur le front du demi-elfe.
Je n'envisage pas mon futur autrement qu'à tes côtés, Quoovar.

Son regard se troubla alors qu'elle pesait la question que soulevait le demi-elfe.
Je n'aurais jamais cru dire cela un jour, mais...je crois que la terre de mes ancêtres me manquera, à terme. Je n'envisage pas d'y retourner tout de suite, mais un jour...je voudrais revoir Karlsgard. Et si on peut en plus aider Ameiko, c'est une bonne idée. Je lui dois beaucoup, après tout...sans elle, et sans toi...

Lorsque Quoovar mentionna l'idée de fonder une famille, Kelda se figea. Elle redressa la tête, écartant une mèche blonde qui retombait sur son visage.
« Tu sais...j'ai longtemps refusé de même considérer l'idée. Je n'ai jamais voulu devenir une simple épouse, quelqu'un qui ne se définirait que par sa relation avec quelqu'un d'autre. Mais...je sais que ce ne sera jamais le cas à tes côtés. Et le jour où je reposerai ma hache...c'est une aventure dans laquelle je veux me lancer. Avec toi. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline septimus  
#145 Envoyé le : mardi 13 juillet 2021 17:46:55(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,576

Quoovar
ca : 26(C:16, s: 21)
Etat : normal
Sorts 7/7 6/6 5/5 3/3
A 6/6 D 9/9 T 6/6 E 2/2
Arcane Pool 10/10

96 / 96


« Non Ameiko, ça n'est pas une chose aisé, surtout quand nos ennemis changent de peaux et pour certains pratiquent la magie. Quand la guerre sera finie, je te rendrais la couronne de paon qui permet de reconnaître les changeurs de forme, mais il t'en faudrait peut-être en commander une nouvelle.
J'avais remarqué que Shayliss avait énormément progressé. Je n'aimais pas son comportement séducteur quand on est parti, mais elle a changé. Si tu penses qu'elle pourrait être une apprentie et prendre ma place à tes côtés quand je ne serais plus là, alors il vaut mieux que j'aille lui parler. J'irais la voir si on vit pour voir un autre jour. Il faut que j'y aille Ameiko. Fais attention ! »
finit le demi-elfe sachant très bien qu'il n'a pas besoin de lui dire, mais c'est comme une sorte de taquinerie, histoire de cultiver cet esprit de rebellion contre tous les ronds de jambes de la quasi-totalité des tians de leur groupe envers "Sa Majesté l'Impératrice" dont il vaut mieux se moquer par peur de réellement prendre ça pour argent comptant.


« Tu sais, quand tout ceci sera fini, j'aimerai continuer à voyager. Alors je ne te promets rien, mais si c'est possible, je pourrais toujours t'accompagner auprès des Samsarans. Peut-être que Yogo acceptera de nous y conduire, ou pas. Sans avoir la même ampleur de ton problème, je me pose parfois des questions sur la différence de longévité avec Kelda. D'ici quelques décennies, elle deviendra vielle, alors que je serais encore dans la force de l'âge. Mais on vera bien. Chaque chose en son temps. Je suis encore jeune, même pour un bâtard, donc je n'ai pas encore réellement vécu ça.
Sinon, prête pour tout à l'heure ? Ça va être probablement rapide et violent, mais je préfère être avec ça dans cette aventure : on sait qu'on peut compter sur l'autre, quoiqu'il arrive. C'est la force de notre petit groupe parti de la lointaine Varisie. On a tellement vécu ensemble...  »



Quoovar ne savait pas quoi répondre. Alors il choisit le langage qu'il maniait encore mal : le langage du corps et du cœur. Il se rapprocha d'elle, l'embrassa et passa le reste du précieux temps qu'il avait avec celle qu'il aimait. La nuit passerait rapidement avant le réveil trop tôt et le départ pour Eien no Nenshô



Après leur victoire à Eien no Nenshô, Quoovar alla voir Shayliss. Il savait qu'elle devenait de plus en plus Tian, ce qui pouvait sembler bizarre pour une jolie rousse de Varisie, mais Quoovar ne s'étonnait plus de la capacité d'adaptation des humains.

« Shayliss ? Je peux te parler un moment ? »
thanks 1 utilisateur a remercié septimus pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#146 Envoyé le : dimanche 18 juillet 2021 17:20:58(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Minkai



La mention de la couronne de Paon sema la perplexité chez Ameiko.
« Bonne remarque, mais est-ce vraiment possible? La couronne est un artefact, après tout, j'ignore si cela peut être reproduit...il faudrait que je consulte Hibana. Partie comme elle est, je pense lui offrir un poste au palais et son propre atelier.

Et...je partageais ton avis sur Shayliss. Mais force est de constater qu'elle a mûri. Bonne chance, Quoovar. »





Shalelu haussa un sourcil pensif.
« Hum hum...pas que je n'apprécie pas l'offre de poursuivre tes voyages avec moi, Quoovar, mais et ce que tu ne devrais pas passer du temps avec Kelda, plutôt? A plus forte raison si vos différences de longévité t'inquiètent.
Et si je puis me permettre un conseil, vénérable que je suis, c'est qu'il vaut mieux profiter du temps que tu as avec elle plutôt que de te questionner sur vos différences de longévité. Beaucoup de choses peuvent se passer d'ici là, et te ronger d'inquiétude ne t'avancera à rien. »


Sa dernière question effaça le sourire espiègle de l'elfe, remplacé par un air concentré que Quoovar connaissait bien chez la chasseresse.
« Oui, je suis prête. Et je n'échangerai notre petit groupe pour rien au monde, honnêtement. »




Kelda rendit son baiser à Quoovar, et dans les heures qui leur restait avant l'assaut sur la forteresse, ils se perdirent dans leur étreinte mutuelle.



Lorsqu'il intercepta Shayliss, elle était en train de s'installer dans les derniers étages de la forteresse. Elle n'avait pas grand chose, mais elle était en train de vérifier ses toilettes...et ses lames. Elle salua le demi-elfe avec un sourire ensoleillé.
« Oh, bonjour Quoovar! Bien sûr, qu'est ce qui t'amène? »

Modifié par un utilisateur mercredi 21 juillet 2021 18:21:24(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline septimus  
#147 Envoyé le : mardi 20 juillet 2021 14:01:53(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,576

Quoovar
ca : 26(C:16, s: 21)
Etat : normal
Sorts 7/7 6/6 5/5 3/3
A 6/6 D 9/9 T 6/6 E 2/2
Arcane Pool 10/10

96 / 96


Quoovar salua Ameiko.
« Merci. Bonne chance à toi aussi : tu en auras davantage besoin que moi, car ta cause est plus importante. À demain. »


« Cette fois encore, je vais suivre tes conseils. Tu m'as tellement aidé, alors je vais faire ce que tu me conseilles : vivre ma vie avec cette nouvelle famille, et qui vivra verra. Encore merci. »



Ses relations avec Shayliss avait toujours été extrêmement distante. C'était pas difficile de dire que Quoovar n'était pas le style de la jolie séductrice qu'elle avait été en partant de Pointesable : sale, distant, le visage brûlé en grande partie; Quoovar n'était pas exactement le tombeur de ses dames. Et par la suite, Quoovar avait plus à faire avec la quête d'Ameiko et sa relation avec Kelda que d'aller apprendre à connaître davantage la belle rousse. Quoovar hésita un moment, tournant sa première réplique dans sa tête plusieurs, pour finalement décider d'aller droit au but. Ça serait plus simple pour lui, et si ça risquait d'être déstabilisant pour elle, ils seraient rapidement fixés.

« J'ai discuté avec Ameiko, sur un éventuel futur qu'il reste encore à concrétiser et à bâtir, mais je me demandais si ça t'intéresserait de devenir mon apprentie ? Qu'on gagne ou qu'on perde, je ne serais pas forcément éternellement là pour Ameiko, et j'ai peur que, le jour où je sois absent, elle ait besoin de mes capacités. Je pense en particulier à des éventuelles tentatives d'assassinat que je suis plutôt compétent à débusquer. Bref, j'ai besoin de quelqu'un qui pourrait prendre la place que j'occupe actuellement, pour le bien d'Ameiko. Et nous avons pensé à toi : tu es une fidèle de la première heure, tu est loyale à Ameiko, et il semble que tu te sois acclimatée au Minkai beaucoup mieux que moi à vrai dire. Et surtout, tu as grandi intérieurement. Tu es belle, mais tu es aussi intelligente, et cela pourrait t'aider, si tu le voulais bien, à devenir mon apprentie. Qu'en dis-tu ?
Je serais plus tranquille si je pouvais laisser Ameiko entre de bonnes mains. »

Offline Boadicee  
#148 Envoyé le : mercredi 21 juillet 2021 18:35:41(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Minkai




La Shayliss Vinder a son départ de Varisie aurait répondu du tac au tac....Celle qui faisait désormais face à Quoovar pesa soigneusement ses mots.
« Oui. En fait, je dirais même que c'est l'opportunité que j'attendais. Il faut être honnête...je suis belle. Mais pendant longtemps, je me suis reposée là dessus, et je ne suis pas fière de celle que ça m'a poussé à devenir...aujourd'hui, je réaliser que j'ai eu tords de m'arrêter là, et de m'être convaincue toute seule que le seul usage de ma beauté serait de me trouver un mari aisé un jour.

A présent, je vois que ce n'est qu'un outil dont je peux me servir pour bien des choses. C'est à Ameiko que je le dois. A vous tous, même. Non seulement ce serait l'occasion de rembourser cette dette, mais j'admets que cela m'intéresse, d'un point de vue personnel.

Si tu as la bénédiction d'Ameiko; alors j'accepte cet honneur avec plaisir. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline septimus  
#149 Envoyé le : mardi 27 juillet 2021 14:32:59(UTC)
septimus
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 26/08/2014(UTC)
Messages : 5,576

Quoovar
ca : 26(C:16, s: 21)
Etat : normal
Sorts 7/7 6/6 5/5 3/3
A 6/6 D 9/9 T 6/6 E 2/2
Arcane Pool 10/10

96 / 96


Quoovar passa son temps libre des mois suivant la prise de Eien no Nenshô à enseigner à Shayliss ce qu'il savait sur les auras magiques, comment les lire, comment les sentir, en particulier ceux des objets. Il lui apprit à "sentir" le vécu des objets, même les plus commun, à "lire" dans son esprit les empreintes les plus marquantes de ceux-ci. Il l'entraina sur ses propres impléments, avant de lui faire passer des tests sur de vrais objets à l'historique marqué. Les objets magiques suivirent. Puis les quelques reliques qu'ils avaient pu trouver.
Shayliss était douée, remarquablement à l'écoute des auras qui l'entouraient, et finement intelligente pour apprendre rapidement toutes les ficelles de Quoovar. Toutefois, ce n'est que presque un an après leur arrivée au Minkai que Quoovar put se reposer : Shayliss était prête. Il pourrait continuer sa route, avec Kelda et leur fille à naître, sans douter que Ameiko serait en danger. Shayliss serait là, comme lui l'avait été pendant les mois de la libération du Minkai. Il pouvait se reposer un moment.



Au cour de ses voyages avec Kelda et Frigda, le point d'orgue et probablement la plénitude de la quête accomplie après la reprise du Minkai fut le voyage à Sothis. Kelda avait tant de question à poser, elle espérait tant de réponse de la Grande Prêtresse de Sekhmet. Quoovar était à ses côtés en ce jour, tenant la main de leur jeune fille qui approchait les deux ans. Elle avait la beauté de sa mère, mais le regard de ses yeux vert était insondable de sagesse. Quoovar se demandait ce qu'elle ferait quand elle serait adulte. Probablement quelque chose de grand. Après tout, elle était une Helgrimmsdottir.

Modifié par un modérateur jeudi 29 juillet 2021 20:05:46(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 1 utilisateur a remercié septimus pour l'utilité de ce message.
Offline Boadicee  
#150 Envoyé le : samedi 31 juillet 2021 19:34:31(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Minkai



Les années n'avaient en rien terni la relation qui unissait Quoovar et Kelda. De fait, sa guerrière ulfen d'épouse était toujours aussi amoureuse, et à présent, leur fille venait compléter leur petite famille. Frigda était la prunelle des yeux de Kelda, qui était devenue un véritable rayon de soleil depuis la naissance.

Et ensemble, le duo - ou trio, désormais - s'était installé à Karlsgard...Mais il n'avait pas fallu longtemps avant que l'idée d'un voyage au Grand Temple de Sekhmet, à Sothis, ne fut évoquée. Au départ, Kelda s'inquiéta d'emmener Frigda avec elle, mais l'excitation de sa fille finit par convaincre la guerrière. Elle avait beau avoir plus ou moins raccroché sa hache, elle ne se faisait pas d'illusion sur leur capacité à voyager tranquillement. Bien mal avisé le pirate ou le bandit qui se mettrait dans leur passage.

Sothis était un monde bien éloigné de Karlsgard. Les rues brûlantes, où le vent faisait danser les grains de sable, les marchands et passants couverts de la tête au pied pour s'abriter de la morsure du soleil, et surtout, la titanesque carcasse d'Ulunat le Pourrissant, un des légendaires Scion de Rovagug, abattu là par quelque guerriers des temps anciens.

Le Temple de Sekhmet lui même était relativement...inquiétant. L'extérieur, décoré de statue de figure féminines, guerrières, à tête de lionne, était sobre mais majestueux. L'intérieur sentait le sable, la sueur, l'encens...et une odeur métallique qui ne trompait pas, celle du sang.

Une fois qu'ils eurent exposé leur requête à l'une des prêtresses portant une peau de lionne, ils furent introduit auprès de la Voix de Sekhmet, haute-prêtresse et première servante de la déesse...et la raison de l'odeur sanglante devint claire. La haute-prêtresse était plongée dans un bassin de sang qui demeurait étrangement rouge, et liquide, sans paraître coaguler ou s'assombrir. Dégoulinante de carmin, elle se redressa pour répondre à leurs questions...Mais quand elle le fit, son regard vira à l'écarlate, et son visage tout entier se métamorphosa en une tête féline, découvrant des crocs démesurées. Les prêtresses leur avait indiqué que la Voix de Sekhmet parlait pour la déesse.

Ses raisons étaient finalement plutôt simples. Elle avait entendu la rage parfois impuissante que Kelda portait avec elle depuis bien longtemps. Et elle respectait la guerrière pour avoir le courage de ne pas s'avouer battue malgré les défaites successives. C'est pourquoi elle lui avait accordé sa bénédiction. Et bien que Kelda ait désormais laissé ses jours de combattante derrière elle, Sekhmet ne prive pas celles qui ont une meute à protéger de sa protection.
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
8 Pages«<678
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET