Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

8 Pages<1234>»
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline mdadd  
#21 Envoyé le : samedi 19 mars 2022 14:41:34(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
Marah court telle une mère affolée ayant perdu son enfant. Elle arpente la plage de long en large de façon confuse, soulevant chaque amas de bois, objet ou autre pouvant dissimuler le petit singe qu’elle appelait en hurlant à la fois oralement – « DIAMÉ ! » – mais aussi mentalement en projetant son esprit vers celui-ci. Elle halète, titube, repasse parfois plusieurs fois au même endroit, soulevant la même branche de bois flotté au cas où elle aurait raté quelque chose, puis une fois la plage passée au crible, elle court vers la lisière de la jungle à la recherche de traces et d’indices, fouillant l’orée et chaque taillis le plus porche, toujours de façon chaotique et en totale panique. Cela s’entend à sa voix qui monte crescendo à la fois en volume mais aussi dans les aigus, criant inlassablement – « DIAMÉ ! DIAAAAMÉ ! DIAMÉÉÉÉ ! » – sa voix se perd dans un étranglement, à bout de souffle…

Tombant les deux genoux dans le sable, Marah a le regard perdu, vide, des larmes ne cessent de sillonner son visage, elle reprend difficilement son souffle entre les sanglots avant de se relever aussitôt et de courir vers l’Est puis l’Ouest, cherchant parmi les rochers… Et si cela ne suffit pas, alors elle court au Nord, entrant dans l’eau et se dirige vers cette masse sombre qu'elle a aperçu précédemment au loin, accrochées aux récifs, ignorant tout danger éventuel ou toute personne tentant de la calmer ou de l’arrêter. On n’arrête pas une mère ayant perdu son enfant et il est impossible de la raisonner aussi… Savait-elle seulement nager ? – « DIAMÉ ! »
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Redox  
#22 Envoyé le : samedi 19 mars 2022 15:37:38(UTC)
Redox
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/12/2014(UTC)
Messages : 2

Matghen Marban
CA : 15/11/14

13 / 16




Matghen, avisant Marah qui s'enfonce dans les flots, visiblement plus que perturbée..

«  Hé, Faut pas aller dans l'eau. Y'a probablement encore de ces saletés à pinces, voire pire !! Hé, vous m'entendez ?!?" »

Mais c'est pas possible, qu'est ce que c'est que ces gens. On a déjà de la chance d'être en vie, faut pas jouer avec le Destin...

«  Revenez !!!!!  »

* Retire ses bottes et éventuels objets encombrants
* Suit Marah dans l'eau au cas où il faudrait la sortir

  • Natation : 1d20+8 donne [9] + 8 = 17

(je suppose que je n'ai pas mon armure sur moi, si oui, retirer 1 au jet)
Offline Nauron  
#23 Envoyé le : samedi 19 mars 2022 22:47:31(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
ur la plage, abandonnés parmi les coquillages et crustacés les rescapés reprennent peu à peu leurs esprits, chacun à sa manière, Matghen commence par récupérer sa fidèle épée et achève le scorpion de mer qu'il n'a qu'assommé, puis il continu à récupérer ses affaires contenu dans le tas, et les retrouve toutes, il commence même à enfiler son armure, tout en se questionnant sur ce lieu où ils se sont échoués.


Message secret pour Redox, Nauron :
...




Sei se dirige vers l'eau pour se rafraîchir et faire passer cette sensation d'être fiévreuse, ce qui a l'air de marcher puisqu'elle se sent mieux, puis, sans aucune gêne, elle commence à vérifier qu'elle n'est pas blessé et enlève le plus naturellement du monde ses effets afin de pouvoir inspecter chaque millimètres de son corps et désinfecter les éventuelles plaies, mais ce n’est pas le cas. A la suite d’un séchage magique, elle se rhabille et commence son enquête sur la pile d’affaire.


Message secret pour poulosis,nauron :
...




De son côté, Joro se déplace vers les corps encore étendus sur le sable tout en appelant son fidèle compagnon animal, il remarque que les corps des individus sont situé au terme de sillons dans le sable, signe qu’ils ont été trainés depuis le bord de l’eau. Sur le sable, il reconnait d’un coup d’œil une des personnes plus petite que les autres et habillé dans des tenues assez criardes mais qu’il qualifiait lui-même de pointe de la mode. Il s’agit de Gelick, le bavard gnome.
A ses côtés se trouve un homme, un Mwangi, ses habits sont en lambeaux et ses poignets attachés dans le dos par de solides menottes. Un peu plus loin, il y a le Tianais, Ishirou qui gît, tenant son katana à la main, ce katana dont il ne sépare jamais d’après les souvenirs du Halfelin.
A quelques pieds de là, dorment Aerys, la demi-elfe au caractère bien trempé et au tricorne sur la tête et Sasha la rousse au petit doigt gauche manquant.

Message secret pour Yvonig, Nauron :
...




Mais tout ce calme est rompus par les cris désespérées de Marah cherchant son singe, le petit Diamé, elle le cherche de manière frénétique sur tout le long de la plage et finit par se dirigé vers la mer, en direction de la tâche qu’elle a aperçu il y a peu de temps, prêt à y aller malgré la marée montante, sans aucune forme d’appréhension ou de réflèxion. Elle est arrêtée par Matghen, le varisien à la cicatrice saignante, qui a laissé tomber son armure sur le sable et est venu l’empêcher de se noyer.


Message secret pour Nauron, mdadd :
...



Message secret pour Nauron, Redox :
...

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline poulosis  
#24 Envoyé le : dimanche 20 mars 2022 13:53:43(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

« Oh ! Une seule personne ! Et je me souviens ! Je me… » Tout à l’étude des traces dans le sable et des réflexions qui s’en suivent, Sei ne remarque l’agitation de Marah et Matghen qu’en se retournant. Elle fronce les sourcils et pose ses poings sur les hanches, coudes écartés. « Hé ! C’est marrant, je n’avais pas remarqué, mais ils ont l’air de vraiment bien s’entendre, ces deux-là. Déjà à batifoler dans la mer. »

Elle sourit largement en secouant la tête puis se rapproche de l’halfelin, près des corps encore allongés. Elle désigne brièvement du doigt le couple enlacé dans l‘eau et ajoute : « Peut-être ressentent-ils les effets d’une trop longue exposition au soleil. Pourtant, je me sens mieux, moi ? Pas vous, Monsieur Joro ? En tout cas, nous avons tous été drogués par la soupe de cet infâme cuisinier. Je me rappelle : il est venu nous servir à table, ce qui n’était pas son habitude, tout comme le goût miraculeusement épicé de sa mixture. Rétrospectivement, j’aurais dû me douter de quelque chose. Je me demande bien pourquoi il a fait ça, ceci dit. Et qui est ce mystérieux inconnu qui nous a tous sauvés de la noyade et entassé nos affaires ici. »

Puis son regard avise les corps dans le sable. Ses sourcils se rejoignent et ses yeux s’arrondissent, soudain tristes, tandis qu’elle montre d’une main hésitante les pauvres passagers. « Ils sont … ? » Son visage est tellement expressif. Les mots étaient bien souvent inutiles, avec Sei. Du reste, elle repense soudain au compagnon de son interlocuteur, disparu. Son expression change encore radicalement. Elle regarde l’halfelin avec douceur, le ton empli d'une tendresse maternelle. « Ne vous inquiétez pas pour Vorace, je suis sûre qu’il est déjà dans la jungle, à chasser et se goinfrer. Il porte bien son nom, celui-là, n’est pas Monsieur Joro ?! » Elle éclate de rire. Un deuxième trait de caractère de la gnome : les émotions la traversaient avec intensité, livrées sans fausse candeur.
Offline Shadowjin  
#25 Envoyé le : dimanche 20 mars 2022 16:48:30(UTC)
Shadowjin
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/09/2017(UTC)
Messages : 147

Rashka
Ref:4 Vig:3 Vol:3
CA 16 / 16 / 13

09 / 11
Sitôt la dernière bestiole terrassée, Rashka adressa un salut vigoureux de la tête aux deux hommes qui s'étaient battus à ses côtés.

Quant aux autres, le moine les trouvait très agités... Maintenant que le combat était terminé.
Il lanca un nouveau : «  Tssssss... » de dépit, en secouant légèrement la tête de droite à gauche.

Il entreprit alors de se débarrasser du sable sur son visage et ses vêtements.
Il examina sa blessure : Une égratignure pensa-t-il.

Lorsqu'il eut terminé son époussetage en règle, Rashka se planta droit comme un arbre, les bras croisés, observant, du coin de l'oeil, le petit manège des rescapés alentours. C'est à ce moment qu'il aperçu le corps d'un homme entravé, au sol...

Puis son attention se tourna ensuite vers le corps de cet homme au katana, un tianais, comme lui...

Modifié par un utilisateur dimanche 20 mars 2022 16:51:00(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt."
Offline YgOne  
#26 Envoyé le : lundi 21 mars 2022 10:45:11(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,424
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Les cinq autres étaient également vivants, et avaient été hâlés sur la plage par un tiers, peut-être l'un des costauds qui étaient réveillés avant Joro ? L'halfeling se retourne vers Sei à son approche - elle me donne du Monsieur, ma Patronne c'est une vraie dame ! - et la rassure quant à l'état de santé des autres passagers.
« Ils vont bien Patronne, quelqu'un s'est chargé de les tirer hors de l'eau. Avec un peu d'eau fraîche sur le visage ils devraient vite revenir à eux. Ou en leur mettant des baffes.  » puis en baissant un peu le ton, il poursuit en désignant la rousse Sasha « regardez son dos, elle a une jolie paire de pinces de mantes tatouées, vous croyez que ça ferait bien sur mon dos d'avoir les griffes de Vorace ? Avec des flammes ? » En évoquant son fidèle compagnon, Sei constate que Joro ne partage pas la même inquiétude que la belle Mwangie. Il effectue de la main quelques signes superstitieux et désigne l'orée de la jungle « Il n'a pas bien supporté le voyage sur la grande salée, je pense qu'il se défoule dans la jungle, il sait se débrouiller. Je suis un peu plus inquiet pour Tanemiel » conclue-t-il dans un sourire un peu crispé.
« Si je retrouve mon sifflet je pourrai tenter de les appeler. Bon aller, je m'y mets. »
Joro revient vers le tas d'affaires et y farfouille afin de retrouver une partie de ses biens. Il lorgne un peu du coté des crabes, en se demandant comment il les accommoderait, mais se reconcentre bien vite sur son objectif, rejoindre l'orée de la jungle et retrouver ses bestioles, et peut-être, qui sait, celle de la malheureuse femme Mwangie.


Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Jägers  
#27 Envoyé le : lundi 21 mars 2022 13:41:15(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

11 / 12

La dernière créature mise à terre, Thrall inspecte les alentours du regard pour s'assurer que tout danger est écarté. Constatant aucune autre menace, le demi-orque détend ses muscles et ralentit le rythme de sa respiration. Il reste sur place quelques minutes pour ajuster son état et observer ses compagnons d'infortune... Ne sachant pas trop comment réagir face à cette scène chaotique, il décide de se concentrer sur sa propre situation.

Une fois les effets de la fièvre dissipés, le colosse se déplace lentement vers le tas d'équipements. On nous désarme mais on nous laisse nos armes à portée de mains... Il récupère ses affaires, s'équipe puis se dirige vers le Mwangi entravé. Thrall pose un genou à terre et examine soigneusement l'homme avant de s'assurer de l'intégrité des menottes. Pour une première mission... J'imagine que ça pourrait être pire. Bon... Comment rejoindre Eleder ?

Prenant en compte ce qui se dit autour de lui, le semi-orque tourne son regard vers la mer. Il s'interroge sur les motifs de l'empoisonnement et sur la personne qui a pu le traîner jusqu'ici. Une mutinerie ? Mais pourquoi sommes nous toujours en vie ? Il soupire, démotivé. À peine l'aventure commencée, et je me suis déjà fait avoir. Il peut imaginer les rires moqueurs de son Grand-Père.

  • Perception des environs : 1d20+6 donne [15] + 6 = 21
  • Premiers secours sur Jask Derindi (pour connaître son état et le réanimer si besoin) : 1d20+2 donne [2] + 2 = 4
  • Perception (examiner les menottes) : 1d20+6 donne [19] + 6 = 25
  • Qui, parmi le Jenivere, a la capacité de traîner un demi-orque de 170 Kg et ceux sans se noyer ? : 1d20 donne [13] = 13
Offline mdadd  
#28 Envoyé le : lundi 21 mars 2022 18:49:02(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
« DIAMÉ ! Bouge pas bébé ! Maman va venir te chercher ! » – Marah n’a qu’une seule obsession et elle n’entend qu’en bruit de fond les bruits ou les appels derrière elle. Tant bien que mal, elle s’enfonce contre vents et marée, entraînée ou repoussée par le retrait ou l’assaut des vagues beaucoup plus fortes qu’elle. Elle tente de fermer son esprit à sa propre détresse afin de ne pas apporter un vent de panique à Diamé, seule sa volonté la guide. Elle sait désormais qu’elle est sa cible et se focalise sur elle. Elle tente de le rassurer en projetant des pensées apaisantes, la jungle, le vent qui agite les arbres, une colonie de singes qui grimpe court et saute de branches en branches, la famille, sa voix n’est plus qu’un murmure – « Bouge pas, bébé… Je vais venir… » – elle tente de rester à la surface mais si la jungle lui a appris que les rivières était une source d’eau et un moyen de se laver, elles n’étaient guère un endroit propre à la baignade, car trop dangereuses. Les piranhas, les crocodiles, les hippopotames, les serpents et bien d’autres joyeusetés attendent tapis dans les fonds troubles prêts à bondir sur l’innocent qui s’attarde trop longtemps sur la rive les pieds dans l’eau et ce sont les animaux venus s’abreuver qui en font bien souvent les frais…

Mais qu’importe de savoir nager, tant qu’elle a pieds et que son faible gabarit associé à sa force quasi ridicule lui permettent de lutter contre la marée et d’avancer vers l’épave, elle avance, mue uniquement par la volonté et l'énergie du désespoir…

  • Tentative de natation : 1d20-1 donne [14] - 1 = 13
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline poulosis  
#29 Envoyé le : lundi 21 mars 2022 20:13:37(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

« Je vous en prie. Je vais aller voir notre colosse parmi les géants, pendant ce temps. Bien contente de les avoir avec nous, ceux-là ! »

Elle s’exécute aussitôt en se dirigeant vers le demi-orc. « Merci pour les Euryptérides ocres … enfin les scorpions de mer, là. Vous avez été formidable, Thrall ! » Elle s’empresse de baisser la tête. Regarder le demi-orc trop longtemps dans les yeux lui donnait immanquablement un torticolis. Son regard s'appesantit sur l’homme entravé à ses pieds. « Joro m’a dit qu’ils étaient en vie. Je ne sais pas qui a pu tous nous sortir de l’eau, mais d’après les traces, une seule personne nous a tirés jusque la rive. Pour sauver un prisonnier, celle-ci doit avoir bon cœur. Peut-être quelque chose à se faire pardonner… D’ailleurs, vous l’emmeniez en Eleder, c’est ça ? Vous ne ressemblez pas à un garde officiel, si je puis me permettre. Et vous savez de quoi il est coupable, au fait ? En tout cas, vous ne pensez pas qu’il faudrait libérer le pauvre homme ? On pourrait avoir besoin de lui et il ne risque pas de s’échapper d’ici … »

Son babil cesse soudainement, le visage concentré. Une question avait émergé dans son esprit toujours en ébullition. Ici ?! … Où est-ce, du reste ? Elle dresse une carte mentale de la géographie des lieux. En calculant depuis combien de jours la Jenivère avait quitté la dernière escale, elle devait pouvoir en déduire la zone approximative de leur naufrage. Qu’y avait-il de remarquable dans cette zone ?

  • Connaissances(géographie) pour savoir où on est : 1d20+6 donne [17] + 6 = 23

Si Sei peut apprendre où on se trouve via connaissances(histoire), rajouter +5 au résultat ci-dessus.
Offline Nauron  
#30 Envoyé le : lundi 21 mars 2022 23:29:42(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
ur la plage, près de l’endroit où les combats se sont déroulés, Rashka salue ceux avec qui il a combattu quelques seconde auparavant puis entreprend d’essuyer le sable collé sur lui, avant d’observer les autres rescapés puis de se diriger vers les rescapés inconscient, son intérêt éveillé par l’homme aux fers et surtout par celui au sabre.

Pendant ce temps Thrall, après avoir repris ses esprits, récupère ses affaires puis se dirige vers son prisonnier.

Pendant ce temps, la gnome continue d’essayer de replacer les pièces du puzzle et sa réflexion à voix haute permet à tous d’entendre le cheminement de sa logique, enfin surtout Joro dont elle s’est approchée ne montrant que peu d’intérêt, ou simplement en se trompant, sur la jeune femme tentant de marcher dans la mer et suivit par l’un des trois gaillards qui tente de la raisonner.

En s’enquérant auprès de Joro de l’état des autres naufragés, elle apprend qu’ils sont toujours vivants mais inconscients. Ce dont doute Thrall qui les a rejoints, ayant l’impression que son prisonnier ne respire plus et l’examine plus minutieusement ainsi que les menottes lui entravant les poignets. Autant il est sûr que les menottes sont bien en place et fonctionnelles, autant l’état de Jask l’inquiète, il ne trouve pas son pouls et ne le voit pas respirer. Sur ces faits Sei vient le rassurer et quelques battements de cœur après, il voit enfin sa cage thoracique s’affaisser puis se soulever régulièrement, il est simplement inconscient, comme les autres. Les voyant commencer à remuer, ils déduisent que leur

Joro part du côté de la jungle chercher sa ménagerie, craignant plus pour son animal de bât que pour Vorace, son compagnon animal au tempérament digne de son patronyme.

Près de l’eau, Marah avance en vain dans l’eau vers la tâche, sachant que c’était dans cette direction qu’elle devait aller, mais la marée montante la repousse encore et encore au rythme du ressac, Matghen essayant de l’empêcher de vivre un funeste destin.

Message secret pour Nauron, mdadd, Shadowjin, Jägers, poulosis :
...


Message secret pour Poulosis,nauron :
...


Message secret pour Yvonig,nauron :
...

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Redox  
#31 Envoyé le : mardi 22 mars 2022 10:55:53(UTC)
Redox
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/12/2014(UTC)
Messages : 2

Matghen Marban
CA : 15/11/14

13 / 16




Matghen se porte à la hauteur de Marah. Il avise alors l'épave (car tel est désormais l'état du fier navire sur lequel il a embarqué dans des circonstances mouvementées il y a quelques semaines).

« Vous cherchez votre singe ? vous pensez qu'il est encore à bord ? Le reste du bateau risque de se disloquer d'un instant à l'autre. Dite moi où il est et je vais essayer d'aller le chercher »

Matghen se prépare à affronter le ressac

  • Perception pour tenter de repérer le petit primate : 1d20 donne [19] = 19

Modifié par un utilisateur mardi 22 mars 2022 17:54:58(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline Jägers  
#32 Envoyé le : mardi 22 mars 2022 17:55:08(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

11 / 12

Après un pic de stress, Thrall est soulagé d'apprendre que sa charge est en bonne santé et toujours bien entravée. Il remercie l'intervention opportune de la gnome d'un mouvement de la tête. Bien que sa mission vient de prendre un tournant inattendu, il a encore espoir de la mener à bien. Le demi-orque ne veut pas qu'un échec vienne se répercuter sur la réputation de ses parents.

Suite à la dernière remarque du lilliputien, Thrall prend quelques secondes de réflexion. Le libérer ? ... Il jette un regard sur la dense jungle. S'il s'y enfonce soudainement, je ne pourrai pas le retrouver. Grognant légèrement, il sortit de la ficelle d'une poche de sa ceinture. Il profite de l'inconscience du prisonnier pour lui attacher les chevilles. Il ne sait pas comment allait réagir le Mwangi et préfère rester maître de la situation.

Alors qu'il s'apprête à répondre à Sei, un nouveau cris de Marah retend. S'excusant auprès de la gnome, le colosse se redresse et observe de nouveau la scène. Voyant que la Mwangi persiste à s'enfoncer dans la mer et que, plus loin, une épave se fait malmener par les vagues, il comprend plus au moins la situation.

Thrall se délaisse de son masque et de ses possessions qui craignent l'eau puis s'avance vers le duo dans la mer. Il cherche, en même temps, des morceaux d'épaves ou autres objets qui pourraient servir de flotteur. Vivant dans les terres, il n'a pas suivi de cours de natation très poussés. Le demi-orque n'est donc pas assez confiant pour traverser cinquante mètres d'une mer agitée sans flotteur.

Arrivant à la hauteur de Marah, il pose sa grande main plein de calus sur l'épaule de la femme. D'une voix grave, il tenta de la rassurer et de la convaincre de regagner la plage.

« Calme, retournes sur la plage. Il jette un regard à Matghen puis à Rashka sur la plage. Nous nous chargeons de sortir Diamé de l'épave. Nous en profiterons pour ramener tout ce qui peut nous être utile. »

Si, malgré le danger, Marah persiste à vouloir rejoindre son familier, l'artiste martial n'hésite pas à l'immobiliser et à l'entraver avant de la ramener sur la terre ferme. Il la libérera une fois le singe en sa possession.

Modifié par un utilisateur mardi 22 mars 2022 17:57:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Offline mdadd  
#33 Envoyé le : mardi 22 mars 2022 19:38:22(UTC)
mdadd
Rang : Staff
Inscrit le : 23/12/2009(UTC)
Messages : 5,290
Localisation : Charente Aquatique (17)

Marah Boutë
Sorts n.1 : 2/2
Cana. 4/4
CA : 12/12/10

11 / 11
A bout de forces, la jeune femme tombe à genoux, secouée par les sanglots. La mer l’éclabousse et la trempe de la tête aux pieds. Autour, elle perçoit enfin des personnes qui lui parlent, jusqu’à cette main ferme et calleuse qui la stoppe net, comme une entrave la rendant complètement immobile. Marah ne peut même pas se débattre, toute son énergie a disparue à tenter de lutter contre les éléments. Son esprit est toujours tourné vers Diamé, elle le rassure – « quelqu’un va venir te chercher…  »

Elle tourne la tête vers les personnes autour d’elle, cherche un regard, un visage rassurant, un bras fort sur lequel s’appuyer, un pilier qui l’empêcherait de s’effondrer… D’une voix proche du murmure et lointaine, le regard perdu, elle les implore – « Il est là-bas… Je le sais… Nos esprits sont liés… Je perçois sa présence, là… Je vous en prie… Je vous en supplie, là… Aidez-moi… Sauvez Diamé… » – Proche de l’évanouissement, elle tente de garder ses dernières forces pour les projeter spirituellement vers le petit primate – « Maman t’attend sur la plage… Quelqu’un va venir te chercher… »
Tu sais ce que c'est, être réduit à l'état de pulpe ?
Offline Jägers  
#34 Envoyé le : mardi 22 mars 2022 22:11:07(UTC)
Jägers
Rang : Habitué
Inscrit le : 23/10/2014(UTC)
Messages : 522
Localisation : Nantes

Thrall
CE : 1/1
CA 14
DMD 18 (20 lutte)

11 / 12

Thrall se retrouve un peu penaud quand la Mwuangi s'effondre physiquement et émotionnellement à son toucher. Il s'attendait à des insultes, des coups ou des gifles. Après tout, son Grand-Père lui a inculqué que les femmes sont des créatures déraisonnables, lunatiques... Il se souvient encore du passage à tabac que sa mère a donné à son Grand-père lorsqu'elle a surpris cette conversation.

Chassant ses pensées parasites, il écoute attentivement les murmures de la jeune femme. Un flash, mi surprise mi respect, passe dans les yeux du demi-orque. Le fait de percevoir la situation du singe indique que Marah possède un don particulier... L'état de la Mwangi étant préoccupant, le colosse se penche pour lui proposer son bras comme appui.

« Appuyez vous sur moi, je vais vous ramener sur la plage. Se souvenant de la magie de Sei, il ajoute. En attendant notre retour, vous devriez demander à la Gnome de vous sécher et retirer le sel de vos vêtements... Sa magie est pratique. Après un bref moment de silence, il essaye maladroitement de l'apaiser. Ne vous inquiétez pas, Diamé vous sera ramené sain et sauf. »

Thrall, tout en prenant soin de sa charge, continue de chercher du coin de l’œil un flotteur de fortune.
Offline poulosis  
#35 Envoyé le : mercredi 23 mars 2022 02:19:25(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

Lorsque Thrall, toujours aussi bavard, se dirige vers la mer, elle s’intéresse plus attentivement à la scène, pas si glamour au final, qui s’y déroule. Ses cris initiaux de désespoir remontent à la surface. La pauvre Marah paraît toute chamboulée par la disparition de son singe. Il devait être bien plus qu’un simple animal de compagnie. Peut-être le même genre de lien qui unissait Joro et Vorace. Elle se demande tout de même comment elle a pu se tromper à ce point et confondre amourette et désespoir ?!

En y réfléchissant, une drogue, un naufrage, un réveil mortel … une véritable lame de fond d’événements traumatisants, capable assurément de la perturber ! Sans compter les indices à analyser et toutes les questions qui se bousculent dans sa tête. Leur situation précaire sur cette île de … malheur … île, lame … mais ouiii ! Soudain, les souvenirs affluent. Dans quelle galère notre empoisonneur nous a embarqués ! Et pourquoi un tel geste ?! Qui nous a sauvé ? Que s’est-il passé à bord de la Jenivère ? Qu'allons-nous faire maintenant ? Elle se presse le front puis secoue la tête, pour interrompre le tourbillon de questions qui la déconcentre. L’inquiétude s’infiltre insidieusement dans ses pensées, ternissant son éternelle bonne humeur. Joro ! Elle reste coite lorsqu’elle scrute la jungle ce qui est plutôt signe de nervosité chez elle.

Elle remarque alors l'halfelin qui s’approche de la lisière des arbres. Ses yeux s’affolent et elle crie : « Monsieur Joro ! Attendez ! » Elle s’élance péniblement vers ce dernier, gênée par le sable. « Est-ce que vous sentez Vorace dans la jungle ? Je veux dire, Marah a repéré son singe sur le bateau, vous avez peut-être le même lien entre vous ? Sinon, je vous suggère de ne pas rentrer sous ces arbres seul. Je sais où nous sommes. Et s’éloigner du groupe est vraiment dangereux. Je voudrais que mon guide reste vivant encore un peu. » Elle lui sourit timidement. « Je vous expliquerai tout à l’heure, avec tout le monde. Là, j’ai remarqué que le bateau ne va pas tenir longtemps à flot. Il y a le singe à sauver et aussi, ramener des provisions ou des outils qui pourront servir à notre survie ici. Vous ne voudriez pas aider les autres d’abord ? On trouvera ensuite Vorace ensemble, je vous le promets ! »
Offline YgOne  
#36 Envoyé le : mercredi 23 mars 2022 10:48:51(UTC)
YgOne
Rang : Habitué
Inscrit le : 19/12/2014(UTC)
Messages : 1,424
Localisation : Nord de Rennes

Joro
Sorts n.1 : 2/2
Imitation animale 1min/1min
CA : 17/14/14

10 / 10




Son sifflet en main, Joro-La-Panse se dirigeait vers l'orée de la jungle lorsqu'il est hélé par la Patronne. Toujours serviable, il s'empresse de revenir à sa hauteur - enfin, façon de parler, la gnomette le toisait de cinq bons centimètres - et lui répond en se massant le ventre, qui commence à produire des bruits évocateurs.
« Un lien avec Vorace ? Ah non je ne l'attache pas, et puis si je l'attache à moi, c'est lui qui me traînerait partout où il voudrait, ahah ! » Constatant à la mine de Sei qu'il n'avait pas dû bien comprendre, il se reprit « Aaah, vous voulez dire une sorte de lien de Shaman ? Dans mon village on avait l'Ancêtre qui pouvait voir au travers des yeux de sa vipère heurtante. Il en profitait pour aller voir les jeunes filles se baigner à la rivière, qu'il nous disait. » A ce souvenir, un sourire traversa la figure du Halfeling. « Mais avec Vorace ça ne marche pas comme ça, je lui demande de faire des trucs, et la plupart des temps il les fait, voilà tout. Bon, mais vous avez parlé du bateau... » Joro place sa main en visière au-dessus de ses yeux, en direction de la jungle. Secourable, Sei le fait doucement pivoter jusqu'à le mettre en face de la mer et de la direction où l'épave se trouve.
« Ah tout à fait, je l'ai repéré Patronne, il est là-bas ! » précise-t-il fièrement en tendant son petit index. Un gargouillis se fait à nouveau entendre. « Des provisions vous dites ? Oui il va falloir aller l'inspecter. Et peut-être que mes bestioles s'y trouvent encore qui sait ? Allons rejoindre les autres, il vont avoir besoin de notre sagacité ! » Joignant le pas à la parole, Joro s'approche du rivage et des grandes personnes.
« Alors ? Quel est le plan ? » Lance-t-il à la cantonade. « On nage ? Ou bien il y a moyen de rejoindre le Jenivère par les rochers ? »
Joro scrute les environs à la recherche du meilleur moyen de rejoindre l'épave.
Thrôrir, nain magus 1, avec Mdadd => terminée
Hume-Au-Vent, Homme-Rat voleur 1, avec Greflechtin => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Efpi92, puis Zinou (2 PFS) => terminée
Aylora, humaine archéologue 2, avec Djezebel => terminée
Helam, elfe mage 1, avec Bengrow (PFS) => terminée
Joro-La-Panse, halfeling chasseur divin 1, sur la BG-290 avec Nauron
Offline Nauron  
#37 Envoyé le : mercredi 23 mars 2022 12:37:50(UTC)
Nauron
Rang : Membre
Inscrit le : 28/07/2016(UTC)
Messages : 17
u bord de l’eau, suite aux interventions du semi orc et du marin, la jeune femme semble sortir de sa transe suicidaire. Epuisée, elle se laisse tomber à genoux et essaye de continuer à rassurer le petit singe au travers de leur lien. Matghen cherche en vain des signes du singe mais ne voit rien, il n’a pas l’air d’être sur le pont.

De son côté Thrall cherche de quoi s’aider à la natation afin de lutter contre les courants, mais il n’y a clairement pas de quoi fabriquer un flotteur sur la plage, qui n’est recouverte que de coquillages et des restes de crustacé.

Sei, grâce à un argument panseux, convainc Joro de se concentrer sur le bateaux, qu’il finit enfin par apercevoir et de suite se met à chercher la méthode la plus sure afin de l’atteindre.


Rashka qui est le mieux placé, voit que du côté des autres rescapés, il y a des mouvements, la femme rousse commence à bouger, elle se retourne sur le dos et entreprend de se redresser, ce qu’elle fait de manière très brouillonne, elle finit pas se prendre la tête entre les mains. Elle semble clairement être perdue et parle d'une voix forte rappelant celle des lendemains d'abus de boisson.



« Putain, ma tête....
Oùcestquonest?
Pourquoidusable?
Bateau? »





Suite à ses mots, les autres rescapé s'agitent et semblent sur le point de se réveiller également.





Message secret pour Nauron, Yvonig :
...


Message secret pour Nauron, Redox :
...

Modifié par un utilisateur mercredi 23 mars 2022 12:39:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

Et sur le rêve de Kali construire leur vie
Offline Redox  
#38 Envoyé le : mercredi 23 mars 2022 14:28:05(UTC)
Redox
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/12/2014(UTC)
Messages : 2

Matghen Marban
CA : 15/11/14

13 / 16




Une fois Marah calmée, Maghten avise le groupe des rescapés sur la plage. Certains ont l'air mieux lotis que d'autres, mais dans l'ensemble, tous ceux là s'en sortent bien.

« La marée est bientôt pleine, et d'ici une heure, elle devrait redescendre. Si le bateau ne s'est pas disloqué d'ici là, on devrait pouvoir accéder à l'épave à pied sec »

Puis il rince ses blessures à l'eau salée; autant pour les nettoyer, que pour en retirer le sable ou les autres saletés qui s'y seraient attachées.

« Quelqu'un sait où on est, et surtout, comment on est arrivé là ? »
Offline Shadowjin  
#39 Envoyé le : mercredi 23 mars 2022 18:09:50(UTC)
Shadowjin
Rang : Nouveau
Inscrit le : 20/09/2017(UTC)
Messages : 147

Rashka
Ref:4 Vig:3 Vol:3
CA 16 / 16 / 13

09 / 11
Rashka a du mal a trouver sa place dans ce tourbillon d'agitation humaine... Seuls Thrall et Matghen semblent avoir un comportement cohérent. Il met cela sur le compte de l'état fébrile qu'ils partagent apparemment tous et dont les effets commencent à peine à s'estomper.
La gnome, quant à elle, semble montrer un calme et une assurance plutôt déconcertants, vu la situation...

Lorsqu'il aperçoit Thrall se rapprocher du rescapé entravé, il observe la scène et comprend vite que l'un est le prisonnier de l'autre. Et la sympathie qu'il avait d'abord éprouvée pour le semi-orc se teinte alors de doutes.
Tant qu'il n'en saura pas plus, il ne pourra pas faire confiance à un homme qui en retient un autre captif...

Aussi lorsque celui-ci suggère qu'ils aillent risquer leur vie sur une épave frappée par la houle et coincée entre une falaise et un rocher pour sauver celle d'un singe... Il ressent comme un léger flottement dans l'air et ne prends pas la demande en considération... Hors de question ! pense-t-il.

En revanche, il apprécie l'idée de Mathgen : d'y aller au sec, un peu plus tard. Qu'il valide immédiatement d'un signe de tête approbateur.

Après tout, un singe doit bien être capable de s'accrocher quelques heures...
Et le bateau semble suffisamment encastré sa geôle rocheuse pour tenir, le temps que la marée descende.

Le moine s'apprête alors à se rapprocher du tianais au sabre, encore inconscient sur le sable, lorsqu'il est arrêté dans son élan par le réveil bruyant d'une femme rousse marmonnant comme un nain ivre...

Modifié par un utilisateur mercredi 23 mars 2022 19:28:25(UTC)  | Raison: Non indiquée

"Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt."
Offline poulosis  
#40 Envoyé le : mercredi 23 mars 2022 22:48:34(UTC)
poulosis
Rang : Habitué
Inscrit le : 10/11/2010(UTC)
Messages : 4,203
Localisation : Nantes

SEI
REF +4 VIG 0 VOL +2
CA 17/13/15

8 / 8

La gnome suit Joro vers la mer. Elle observe au passage Sasha, dont le tatouage dans le dos lui dit bien quelque chose. Mais quoi ?

Parvenue près du groupe, elle surprend les paroles du guerrier à l’apparence plus traditionnelle. « Croyez bien que je respecte votre opinion, Matghen, vous savez de quoi vous parlez. Mais vous le dites fort justement, vous n’êtes pas sûr que le bateau tiendra jusque là. Il serait intéressant, voire peut-être même vital dans notre situation, de récupérer des provisons et des outils à bord. Surtout, il y a vraisemblablement d’autres animaux que le singe dans le bateau. Ils pourraient finir noyés à marée haute, prisonniers dans le navire. L’idéal serait d’approcher suffisamment pour vérifier qu’ils ne sont pas toujours à bord et ne risquent pas la noyade. » Ses mains parlent autant que sa voix, appuyant son propos en désignant le bateau, en montrant le ciel ou en exprimant ses émotions. « Dans notre situation, l’essentiel est de se serrer les coudes, messieurs, de s’entraider. Chacun peut avoir des priorités différentes, mais il faut savoir s’écouter les uns les autres. Diamé est très important pour Marah et Vorace pour Joro. J'espère donc que vous saurez les aider, je suis certaine que vous en êtes capables. »

Elle sait les hommes fiers et laisse donc là la discussion des spécialistes de l’action se poursuivre sans elle pour rejoindre Marah. « ls vont faire tout leur possible pour sauver ton singe. Ils ne peuvent pas se mettre trop en danger non plus, j’espère que tu le comprendras, Marah. Mais Diamé est plein de ressources. Il va s’en sortir. » Elle lui caresse doucement la joue. « Je vais prendre soin de toi, en attendant. Laisse-moi au moins te sécher, tu es d’accord ? »

Spontanément, Sei tutoie la jeune femme. Solidarité féminine, sans doute. Elle utilise la même magie que tout à l’heure pour sécher ses vêtements. « Les tissus évacuent l'humidité sous l’effet de la chaleur. J’ai découvert cet usage quand j’ai renversé ma tasse de thé dans une bibliothèque à Brastlewark. J’avais un rendez-vous avec un homme après, tu comprends. » Elle lui adresse un clin d’œil. « Ça marche aussi sur les livres, c'est encore plus précieux. Une fois sec, le sable est plus facile à enlever. Tu allais loin, comme ça ? Peut-être étais-tu attendue à Eleder ? » Tout en papotant, elle s’attaque ensuite aux cheveux, les démêlant et ôtant les petits morceaux d’algues ainsi que le sable qui les parsèment, grâce à un peigne qui apparaît comme par magie dans sa main. Ce qui est précisément le cas. « Tu as le poil épais, dis-moi, ils ne doivent pas être faciles à coiffer, quand ils sont longs ! »

Avisant de nouveau Sasha, elle l'interpelle : « Hé, Sasha ! J'ai ouvert un salon de coiffure ! Tu peux venir nous rejoindre, si tu veux ! »

  • Connaissances(local) à propos du tatouage de Sasha : 1d20+10 donne [17] + 10 = 27

Nauron, je te laisse corriger le domaine de compétences, à propos du jet sur le tatouage.

Modifié par un utilisateur mercredi 23 mars 2022 22:52:36(UTC)  | Raison: Non indiquée

Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Guest (Masquer)
8 Pages<1234>»
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET