Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

5 Pages«<2345>
Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Luciole  
#61 Envoyé le : mardi 17 mai 2022 16:18:54(UTC)
Luciole
Rang : Habitué
Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
Messages : 1,649
Il fallait bien admettre que pour une partie des participants, la course virait plutot à la cohue générale et désordonnée qu’à la compétition sans merci. Un bon nombre des participants allaient se réveiller dans quelques heures avec un mal de crane carabiné et l’impression de s’être fait passer dessus par une caravelle. Ce n’était pas tout à fait juste mais… pas complètement faux non plus. D’autres ne se relèverons pas car aux sons métallique et aux cris qui résonnent dans certaines ruelles il est clairs que quelques uns ont estimé qu’il était temps de saisir l’occasion de regler de vieux comptes entre amis. D’autres sont mauvais perdants… et les ruelles se muent lentement en surement en coupe gorge.

C’est en tout cas ce que constate Corentine qui s’y retrouve prise au milieu d’une foule encore massive. Et si on ramasse toujours quelques corps au lendemain des festivités (et pas seulement dans la baie), quelque chose lui dit que cette année, ils pourraient être un peu plus nombreux que d’habitude.

Moira, réalisant que la foule moite et puante des éphémères se permet en plus de lui boucher le passage sans daigner s’écarter devant un être somme toute supérieur sent des Fourmies commencer à lui titiller les jambes tandis que la magie fait effet. Elle se sent rapide, elle se sent réactive et surtout… légère !
Tu bénéficie donc d’un +5 pour la minute à venir à tous tes jets...

Du coté de Zahiya, il faut compter sur quelques tentacules écrasés par la foule avant d’arriver jusqu’à la plage au niveau de la scierie. L’accès à la mer est libre -même si celle ci est pleine de bateaux mal garés.

Plus avant, les choses sont bien différentes. Si Tchaka avait réussit à s’élancer en tête de la course en jouant des poings et d’une pointe de vitesse au bon moment, la planche traitresse lui a fait d’effet d’une douche froide suivit du deuxième plongeon de la journée. Derrière lui, un groupe de concurrents s’apprête à tenter à leur tour de franchir les ponts -sans se soucier de qui se trouve actuellement dessus.

Et en tête, enfin, Zur-Barghal exulte. Il n’y a quasiment plus personne qui ose lui tenir tête, ou même capable de tenir son rythme de course… A l’exception peut-être du chemin lui même qui longe maintenant la falaise, plus étroit que les larges rues précédente. Un faux pas et c’est la chute. Probablement sans conséquences trop durable vu l’eau qui clapote une dizaine de mètres plus bas… hormis bien sur l’absence de chemin direct pour remonter. Et les deux vicieux sur le chemin qui tentent de faire faire le grand saut aux passants, juste pour le plaisir…. Et qui semblent se marrer en regardant juste derrière lui.

Cite:

Sortir de la Planche de Taryn : Il y a tellement de pirates qui se sont lancés dans la course que la foule bloque le passage.
  • Beugler et forcer le passage : intimidation dd 9
  • Profiter d’une trouée dans la foule : Réflexe dd 7


Cite:
Goulot d’étranglement dans les ruelles : Faire passer autant de monde d’un coup dans des ruelles, c’est chaud.
  • Repérer un raccourcis : Perception dd 14
  • Faire son propre raccourcis : Force dd 13


Cite:
Les ponts : Deux ponts, deux choix. Que vaut il mieux ? Tenter de se frayer un passage sur un pont noir de monde, ou tenter sa chance sur les débris d’un pont… en ruine.
Pont Noir de monde :
  • Utiliser les rebords : escalade dd15
  • Tout le monde se pousse : bluff dd 15


Un pont brisé :
  • Sauter : acrobatie dd 15
  • Nager : dd 14



Cite:
La place du fondateur : Visiblement, certains concurrents ont décidés que le moyen le plus simple de remporter la course est… d’exploser les dents des autres concurrents ou de leur faire faire le plongeon vers la baie.
  • Prévoir une embuscade : psychologie dd 16
  • Les balancer dans la baie : Bousculade DMD 16



Cite:
Courir le long de la falaise : Pousser quelqu'un dans le port, ça semble drôle
[list]
  • Toi d'abors  : Croc en jambe dd 17
  • Hey! Derriere toi ! : Bluff 16



  • Offline Tea  
    #62 Envoyé le : mardi 17 mai 2022 18:22:56(UTC)
    Tea
    Rang : Membre
    Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
    Messages : 26

    Corentine

    31 / 31

    CA 17 (C13,D14)
    Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
    Sorts lvl. 1 7/7
    Sorts lvl 2. 4/4

    Arrivée à l'extérieur, Corentine ôte son chapeau et s'en sert pour s'éventer pendant qu'elle observe les différentes ruelles qui s'offrent à elle pour continuer la course. Le bruit du métal qui s'entrechoque et des divers hurlements ne l'ennuient guère plus que ça ; ce n'est pas la première fois qu'elle assiste à une rixe entre pirates, corsaires ou flibustiers.

    Voyons voir, si je prends par cette rue... Non, celle-là : je peux prendre la prochaine à droite, puis la deuxième à gauche pour gagner un peu de temps. Ensuite, tout droit en évitant les clients du bar...

    Ayant arrêté son choix, elle remet son chapeau sur sa tête et se remet à courir.

    Heureusement que j'ai mangé léger... C'est un coup à remettre tripes et boyaux... Et dire que certains courent pour le plaisir...





    Résultat du jet de Perception pour trouver un raccourci : 18
    Offline Guigui  
    #63 Envoyé le : jeudi 19 mai 2022 15:47:47(UTC)
    Guigui
    Rang : Staff
    Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
    Messages : 6,853

    Zûr-Barghal
    rage berserk : 10/14
    Chance : 6/9
    CA : 19 | C : 12 | D : 17
    réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

    41 / 41


    Savourant sa bonne position dans cette course à l'emploi, Zûr-Barghal sait pourtant qu'il n'est pas sorti d'affaire tant qu'il n'aura pas atteint l'auberge indiquée par la jolie rousse aux arguments tonnants et fumants. Et le chemin à flanc de falaise qui s'ouvre devant lui semble peu engageant. Heureusement, il n'y a pas de raison de tomber à la baille, à moins que...

    Zûr s'arrête brièvement dans son élan, et soupire. Évidemment, il fallait qu'il y ait ces deux drôles pour l'empêcher de passer. Mais il n'est pas question que ça se produise, sa détermination est trop grande. ...'Sont juste là pour foutre les gens à l'eau, ces connards ! Fulmine-t-il. Le tieffelin est loin d'être un enfant de chœur, mais il déteste qu'on emmerde les autres pour le plaisir.

    « Alors les pédés mous, z'avez pas encore le cul assez humide ? J'vais vous arranger ça, moi ! » Grogne-t-il à leur encontre avec un rictus mauvais tandis qu'il s'avance vers eux. D'abord lentement, puis soudainement bien plus vite, et son rictus se transforme en grimace de rage. A cet endroit, ils sont peu nombreux, ceux qui peuvent voir les muscles de ses bras saillir sous l'effet d'une tension extrême, ou ses mains se muer en griffes reptiliennes... ou encore, des cornes lui pousser de part et d'autre de ses tempes.

    « RAAAAAH ! » Le tieffelin profite de l'instant de surprise que provoque sa métamorphose chez ses adversaires pour se ruer sur eux et, d'un geste aussi vif que brutal, les faire basculer tour à tour dans le vide avec une force surhumaine. Un grand PLOUF ! se fait entendre, suivi d'un autre, mais Zûr ne s'accorde pas le temps de les voir tomber. Concentré sur son objectif, il continue d'avancer. Par contre, il halète et son pas ralentit. Il est fatigué, comme à chaque fois qu'il "prend sur lui" de cette façon...

    • Toi d'abord (Croc-en-jambe DD 17) : 1d20+7+2+2 donne [15] + 7 + 2 + 2 = 26

    (chance : +2 au jet d'attaque ; rage : +4 FOR => +2 au BMO)

    Modifié par un utilisateur jeudi 19 mai 2022 16:25:27(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
    Le combat à allonge
    Le bloodrager abyssal
    L'étroit mousquetaire
    Offline Hikari  
    #64 Envoyé le : jeudi 19 mai 2022 22:53:02(UTC)
    Hikari
    Rang : Habitué
    Mécène: Merci de ton soutien !
    Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
    Messages : 112

    Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

    Rictus malsain aux lèvres, jambes sur le point d’exploser, Moira attendit une seconde de plus… puis une autre… et finalement se lança. Filant comme un boulet de canon de Besmara à travers la pièce, bondissant par dessus ses opposants avec l’agilité de la sardine désireuse de quitter les filets pour retourner à l’eau, Moira gratifia son entourage d’infortune d’une dernière pique, du moins le pensait-elle encore, piètre idiote bouffie d’orgueil.
    «  Hors de mon chemin, manants !  »

    Mais un énorme matelot bedonnant lui bloqua la réception, semblant ne pas bouger. Ou du moins, trop lentement aux yeux de l’elfe. Foutus humains, pas un pour se montrer moins gênant que les autres. Des tas de viande dépassant difficilement le siècle ferait mieux d’aller cultiver des carottes pour leurs vieux jours plutôt que de se planter sur sa route.

    Une lueur malsaine et fourbe dans le regard, elle vint placer sa main dans le dos de ce dernier, bague ovale appuyé contre ce dos trempé de sueur, puis lui murmura à l’oreille quelques mots doux.
    « Écarte toi, gros lard, ou je tire. »

    Profitant de la volte-face de son interlocuteur, bien trop lent pour l’elfique boostée à la magie, elle se glissa de l’autre côté, restant dans le dos de la personne, avant de filer au loin.

    Modifié par un utilisateur jeudi 19 mai 2022 22:53:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Capuche  
    #65 Envoyé le : vendredi 20 mai 2022 14:10:05(UTC)
    Capuche
    Rang : Nouveau
    Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
    Messages : 1

    Tchaka

    38 / 38

    CA : 18 (C 13, S 15)
    Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
    Panache : 2/2
    🪓 Arme 🗡️
    aucune
    mode dessine moi un mouton



    Pas de sirène en vue mais un postérieur moqueur qui s'éloigne en quittant le pont et en creusant son avance. Recoiffant une partie de sa glorieuse chevelure présentement effondrée sur son visage, le corsaire sourit. De la compétitivité et la promesse d'une bonne récompense, n'est-ce pas là en résumé ce qui l'a mené dans ces contrées?

    Bandant ses muscles, la soif de vaincre décuplant ses efforts, le voilà qui se redirige vers la structure en ruines à moitié immergée du pont et la re-escalade dans un effort quasi félin. Le sourire triomphal, le voilà de nouveau dans la course, il le sent, il le sait, il le veut.

    Plus loin, c'est la foire d'empoigne. Un choix quelque peu discutable pour quiconque envisage d'arriver en premier, mais après tout, c'est à se demander vraiment si c'est la course qui motive les lutteurs ou bien juste... l'envie d'en découdre, aidés en cela par l'alcool et la griserie de la fête.
    La poussée d'adrénaline aidant, le voilà qui se jette sans crainte dans la mêlée, évitant de peu les corps s'empoignant déjà, circulant dans la masse s'agglutinant sur cette place.
    En voilà un premier qui tente de s'interposer, un coup de coude dans les côtes le renvoie à d'autres intentions moins belliqueuses. Un autre veut l'intercepter? Le voilà sonné par un bon gros uppercut dans l'estomac.

    En voilà un bien décidé à tout donner dans cette course.


    Je suis un acrobate joueur (acrobaties dd15) : 1d20+8 donne [18] + 8 = 26
    Je suis un dauphin (nage dd14) : 1d20+8 donne [18] + 8 = 26
    Va donc a l'eau vil faquin (DMD 16) : 1d20+8 donne [15] + 8 = 23
    Offline Anadethio  
    #66 Envoyé le : samedi 21 mai 2022 22:36:13(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 2,383

    Rejoindre la mer s'avère un peu plus compliqué que prévu... Et elle peste intérieurement sur le temps perdu en ayant voulu jouer de manière vaguement réglementaire. Pourquoi s'était-elle laissée entrainer ? Enfin bref. A peine dans l'eau qu'elle se dirige, bien plus rapide dans son milieu naturel que sur terre, vers les ponts ou elle devrait pouvoir remonter. Essayer plus loin impliquerait de l'escalade et risquait de prendre un peu trop de temps si aucune voix potable ne se présentait.

    Après quelques jurons intérieurs à l'intentions des bateaux mouillant n'importe où qui l'empêchent de se déplacer vraiment rapidement, elle ressort la tête pour voir qu'une bonne partie de la foule est déjà en train de passer le pont... imbécile.


    Offline Luciole  
    #67 Envoyé le : samedi 11 juin 2022 22:38:53(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 1,649
    L’air frais nocturne qui accueille Zahiya à sa sortie de l’eau serait idéal pour une soirée romantique s’il n’était troublé par de curieux oiseaux tentant sans succès d’apprendre à voler et réalisant de magnifiques plats. Devant elle les ponts se sont fait traverser par une partie de la foule. Une foule bien plus clairsemée qu’au départ. Elle dirait qu’un bon nombre ont déjà renoncé, volontairement ou non. Par contre, il va être compliqué de se hisser sur le pont en bon état…

    C’est aussi la réflexion que se fait Corentine en arrivant devant ces même ponts mais depuis le haut. La masse est passée et même si une partie d’entre eux flotte plus ou moins dans le port ils sont moins nombreux qu’au départ. D’autres doivent être restés sur le carreau dans les taudis. Bha, tant pis pour eux…

    Des taudis qui ont été traversés à une allure beaucoup trop rapide par Moïra. Une vitesse franchement surnaturelle lui permettant de se frayer un chemin avec légèreté sans plus accorder le moindre regard aux marins d’eau douce qui la gênent. Là, au bout, entre les bâtiments, elle aperçoit les ponts -et Corentine qui s’apprête à les franchir.

    Bien plus avant deux énergumènes ont réussit à se frayer une place à la tête de la compet’. Si Zûr-Barghal est incontestablement premier, il a face à lui les plus redoutables des adversaires : ceux qui n’ont même pas conscience de l’être. Une rampe étroite permet d’accéder à l’entrée de l’auberge et elle est encombrée de nombreux fêtards et festivaliers. Foncer droit devant, tête baissée risque de n’aboutir qu’à un encombrement plus grand encore.

    Un peu derrière, Tchaka, a bien vu deux gêneurs faire le plongeon vers le fond de la baie, mais s’il est en avance, il n’est pas seul et trois de ses concurrents semblent avoir été inspirés. Que ce soit par la tentative ou par la baignade promise, la question reste posée..

    Cite:
    Les ponts : Deux ponts, deux choix. Que vaut il mieux ? Tenter de se frayer un passage sur un pont noir de monde, ou tenter sa chance sur les débris d’un pont… en ruine.
    Pont Noir de monde :
    • Utiliser les rebords : escalade dd12
    • Tout le monde se pousse : bluff dd 12


    Un pont brisé :
    • Sauter : acrobatie dd 12
    • Nager : dd 11



    Cite:
    La place du fondateur : Visiblement, certains concurrents ont décidés que le moyen le plus simple de remporter la course est… d’exploser les dents des autres concurrents ou de leur faire faire le plongeon vers la baie.
    • Prévoir une embuscade : psychologie dd 16
    • Les balancer dans la baie : Bousculade DMD 16



    Cite:
    Courir le long de la falaise : Pousser quelqu'un dans le port, ça semble drôle
    • Toi d'abors  : Croc en jambe dd 17
    • Hey! Derriere toi ! : Bluff 16



    Cite:
    Sprint final : L’entrée de l’auberge de la Divine célébration est une rampe étroite encombrée de nombreux clients ivres. Une foule qui traine devant l'auberge. Ils sont nombreux, et en plus ils sont complètement bourrés.
    • Eviter les soulard : acrobatie dd15
    • Tant pis pour le chemin normal, j'escalade par le coté : escalade dd 16


    Offline Anadethio  
    #68 Envoyé le : dimanche 12 juin 2022 10:01:51(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 2,383

    Et bien il pleut des pirates par ici... Sur ce coup, la jeune scalde aurait pu décider de s'assurer qu'aucun d'eux ne finisse par le fond mais... et bien s'ils participaient a la course c'était pour avoir l'occasion de prendre des risques non ? Ils savaient forcément nager...

    Forcément... Ou alors il y en aurait un autre pour le faire a leur place. Dans tous les cas, hors de question de s'attarder. D'un coup de tentacule, elle s'éjecte hors de l'eau, saisit l'une des cordes branlantes du pont vétuste et s'y hisse sans grande difficulté... Déstabilisé par le nouveau poids, le pont tangue dangereusement mais rien qui ne représente un réel problème pour une Zahiya déjà en train de rattraper le gros des troupes sans accorder un seul regard a ceux que le mouvement à pu surprendre.

    Alors qu'elle arrive sur la place du fondateur, l'espace, plus large, permet aux concurrents de se doubler plus facilement et donc de se battre un peu plus littéralement pour leurs places... A moins que des badaud sur place ne se soient joint au jeu sans réellement savoir de quoi il retournait ? Dans tous les cas, Zahiya se glisse dans l'enfilade d'un petit bout de femme lourdement tatouée et qui lui semble particulièrement peu commode... Et grand bien lui fait : quand un grand costaud tente d'expédier les deux demoiselles dans la baie, la tatouée lui saute à la gorge avec hargne, laissant à Zahiya tout le champs libre pour continuer vers la falaise...


    Offline Hikari  
    #69 Envoyé le : dimanche 12 juin 2022 19:26:38(UTC)
    Hikari
    Rang : Habitué
    Mécène: Merci de ton soutien !
    Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
    Messages : 112

    Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

    Filant telle une comète, désireuse non pas de gagner mais d’imposer sa supériorité -typique, pour une elfe du Kyonin-, Moira était totalement absorbée par les scènes se déroulant devant ses yeux, comme les pages d’un livre défilant l’histoire à toute allure. Toute pensée parasite avait été annihilée, toute considération écartée, toute préoccupation repoussée. Elle sentait ses muscles la brûler de l’intérieur, fissurant ses tissus tandis qu’elle dépassait ses propres limites.

    Face à elle, les fameux ponts. La foule de gueux risquait de l’handicaper, ou pire, de la toucher et de la faire chuter. Aucune hésitation à avoir, aucun doute, l’elfe fila en direction du pont brisé. Sa vitesse était telle qu’elle se répercuta sans mal sur les performances de son saut et de sa vitesse de nage à l'atterrissage, piquant vers l’écume afin d’en conserver au maximum la vélocité.

    Repartant aussi vite qu’elle était arrivée, la rouquine fila vers la place du fondateur à toute berzingue. Sur sa route, un obstacle de type humain eut le malheur de se trouver. Le vicelard était de l’un cherchant à pousser ses pairs dans la baie. Foutu salopard. Concentrée, l’elfe s'efforça de lire dans son jeu, se voulant une demoiselle facile à ramasser. Tandis qu’elle courait, ses mains vagabondaient le long de ses courbes, se balançant de plus en plus vers l’arrière, frôlant la garde de sa douce à chaque foulée. Au dernier moment, parfaitement calée sur son propre tempo, Moira fit un pas de crabe afin de surprendre son adversaire, dégainant sa lame à toute allure pour asséner un coup de garde dans le menton de son charmant compagnon d’infortune. Qu’importe qu’il ait quelques dents à ramasser, ça lui fera un souvenir.

    «  Mange moi ça !  »

    Course, Round 4, le pont brisé (Acrobaties DD12) : 1d20+4+5 donne [9] + 4 + 5 = 18
    Course, Round 4, le pont brisé (Natation DD11) : 1d20+7+5 donne [4] + 7 + 5 = 16
    Course, Round 4, embuscade + intuition soudaine (Psychologie DD16) : 1d20+8+1 donne [20] + 8 + 1 = 29

    Offline Tea  
    #70 Envoyé le : mardi 14 juin 2022 18:31:07(UTC)
    Tea
    Rang : Membre
    Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
    Messages : 26

    Corentine

    31 / 31

    CA 17 (C13,D14)
    Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
    Sorts lvl. 1 7/7
    Sorts lvl 2. 4/4

    Arrivée en vue du pont noir de monde, Corentine commence à ralentir l'allure, avant de prendre une grande inspiration pour tenter de contrôler son corps tremblant sous l'effet de l'effort fourni. « On s'écarte, les demeurés. Je suis la charpentière de la capitaine Lanteri et je suis là pour vous évaluer ! » Beugle-t-elle en passant entre les personnes rassemblées, en prenant grand soin d'examiner la plupart des participants... Avant de reprendre sa course, ventre à terre, dès qu'elle est parvenue de l'autre côté du pont. « Merci et à plus, les demeurés ! »


    Épreuve du pont noir de monde :
    • Bluff DD12 : 1d20+11 donne [4] + 11 = 15

    Modifié par un utilisateur mardi 14 juin 2022 18:31:40(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Guigui  
    #71 Envoyé le : mardi 14 juin 2022 18:52:36(UTC)
    Guigui
    Rang : Staff
    Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
    Messages : 6,853

    Zûr-Barghal
    rage berserk : 10/14
    Chance : 5/9
    CA : 19 | C : 12 | D : 17
    réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

    41 / 41


    Savourant sa première place, Zûr-Barghal arrive enfin en vue de l'auberge dite "de la Divine Célébration", a priori le terme de cette course surprise. Mais comme précédemment, l'accès ne semble pas être facilité par la horde de buveurs qui se presse sur une espèce de rampe qui constitue le seul moyen d'entrée. « Bon... » se dit-il, confiant. Il a passé son enfance dans les rues de Port-Enigme et, bien qu'il ait doublé de taille et probablement quadruplé de volume depuis lors, se faufiler dans une foule compacte n'a jamais été un problème pour lui. Il s'avance rapidement, de peur d'être rattrapé par un concurrent imprévu, et commence à se frayer un chemin.

    « Pardon... Pardon... J'ai dit pardon ! Oh, tu te pousses ?? Ouais ouais, c'est la fête. Oui oui, elle a l'air bonne cette bière, laisse-moi passer, crétin, j'ai à faire là-bas ! » Si la foule n'est pas hostile, personne ici n'est évidemment au courant du défi lancé par la capitaine de la Pie Voleuse et personne ne semble comprendre pourquoi il souhaite passer avec autant d'empressement. Sans compter que l'inertie conférée par l'alcool rend les badauds aussi inamovibles que des rochers sur pattes. Finalement, après quelques difficultés et force jeu d'épaules et de coudes, le tieffelin parvient enfin au seuil de l'auberge, son passeport pour une nouvelle vie.

    • Eviter les soudards (Acrobatie DD 15) : 1d20+9+2 donne [4] + 9 + 2 = 15

    (chance : +2 au jet de compétence)

    Modifié par un utilisateur mardi 14 juin 2022 19:07:51(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
    Le combat à allonge
    Le bloodrager abyssal
    L'étroit mousquetaire
    Offline Capuche  
    #72 Envoyé le : jeudi 16 juin 2022 00:29:05(UTC)
    Capuche
    Rang : Nouveau
    Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
    Messages : 1

    Tchaka

    38 / 38

    CA : 18 (C 13, S 15)
    Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
    Panache : 2/2
    🪓 Arme 🗡️
    aucune
    mode dessine moi un mouton

    Zur a beau tout bousculer devant lui, ce n'est pas pour autant qu'il te crée un boulevard facile à traverser. En fait, il semblerait même que la moindre démonstration de violence soit une source d'inspiration pour n'importe quel attroupement de pirate enivrés. Et encore, l'alcool n'est probablement même pas nécessaire.
    Toujours est-il que les deux premiers drôles sont à l'eau mais que voilà d'autres illuminés inspirés par leurs tentatives.
    Quoique ces remplaçants n'aient pas l'air très vivaces et le regard un peu trop humide pour être sobre. Il ne devrait pas être difficile de jouer au plus malin avec ceux-là.

    «  Et toi avec ton tromblon, qu'est ce que tu dirais de te mesurer à la loyale de pirate à pirate?  »

    La provocation lancée en l'ai jette le trouble parmi les bloqueurs quelque peu inquiets par la mention d'une arme à feu, et leurs esprits avinés ne semblent pas en état de flairer le piège malgré son énormité. A peine se retournent ils, à la recherche d'une quelconque menace, que le corsaire a repris ta course et les envoie basculer dans les flots.

    Le chemin à bord de falaise débouche sur une place où l'ambiance n'est pas encore électrique et ou les gens participent à leurs manières aux célébrations locales, pour la plupart de façon fort statique. L bas, une auberge dont l'enseigne est l'objectif même de cette course. Problème, la rampe qui y mène est l'endroit le plus bondé de la place.
    Tchaka remarque avec espoir que la silhouette de Zur a moins d'avance qu'il n'y paraissait et celui-ci a choisi pour l'approche directe à savoir se frayer un chemin dans la masse. C'est le moment de jouer le tout pour le tout et ne pas privilégier le muscle. Eviter l'approche directe et le chemin le plus court -mais trop encombré- pour un choix moins évident à première vue : la façade de l'établissement. Le rez-de-chaussée a beau être en hauteur du fait du dénivelé, tu estimes la hauteur à gravir raisonnable et dans un délai pouvant te permettre de rattraper l'erreur de ta dernière boulette.

    Et quelques instants plus tard, c'est un Tchaka avec un sourire franchement satisfait de lui-même qui fait irruption par la taverne par une fenêtre latérale et s'époussette négligemment juste après que Zur en franchisse le seuil.


    Pokerface (bluff dd16) : 1d20+6 donne [16] + 6 = 22
    Spidertchaka, far from home (escalade dd16) : 1d20+9 donne [4] + 9 = 13
    Panache : 1d6 donne [2] = 2
    Le panache, encore le panache, toujours le panache, ralliez vous a mon panache : 1d6 donne [4] = 4

    Offline Luciole  
    #73 Envoyé le : mercredi 6 juillet 2022 15:53:14(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 1,649


    Zahiya et Moïra peuvent constater sans difficulté que si elles parviennent à passer le goulot que constituent les ponts puis à se saisir de leur avantage pour se lancer plus avant, la plupart de ceux qui participent à la course sont maintenant derrière elles. Quelques uns, moins d’une dizaine, sont encore à leur niveau et en haut de la falaise, derrière les fêtards rassemblés doit se trouver l’auberge de la Divine Célébration. Ca doit être l’un de ces bâtiments qu’elles aperçoivent de loin. Il ne semble plus y avoir de concurrents devant elles mais… ils sont plusieurs au coude à coude.

    Corentine, elle, se trouve encore dans la masse un peu grouillante… et si elle a passé avec brio -et s’attirant des regards de haine pure lorsqu’ils comprennent à quel point elle les a dupé- l’épreuve des ponts, il reste encore la place à traverser. Au bout de celle ci, séparées d’elle par un groupe encore surexcité, l’oracle peut voir ses deux compagnes de la journée s’élancer vers la falaise. Elle sait que l’arrivée n’est plus très loin

    Cite:
    La place du fondateur : Visiblement, certains concurrents ont décidés que même s'il est peu probable qu'ils remportent la course… d’exploser les dents des autres concurrents ou de leur faire faire le plongeon vers la baie reste quand même un bon moyen de se défouler.
    • Prévoir une embuscade : psychologie dd 13
    • Les balancer dans la baie : Bousculade DMD 13



    Cite:
    Courir le long de la falaise : Pousser quelqu'un dans le port, ça semble drôle, surtout qu'on est dans le groupe de tête.
    • Toi d'abors  : Croc en jambe dd 17
    • Hey! Derriere toi ! : Bluff 16



    Cite:
    Sprint final : L’entrée de l’auberge de la Divine célébration est une rampe étroite encombrée de nombreux clients ivres. Une foule qui traine devant l'auberge. Ils sont nombreux, et en plus ils sont complètement bourrés.
    • Eviter les soulard : acrobatie dd15
    • Tant pis pour le chemin normal, j'escalade par le coté : escalade dd 16



    A la porte de la taverne, malgré l’inertie de la foule, Zûr-Barghal est bien le premier à se présenter et à passer le seuil. Il n’est par contre pas celui qui se retrouve devant car déboulant d’une fenêtre -et plutôt heureux que sous le climat local les vitres aient été jugées superflues- Tchaka lui vole la vedette. Enfin… du moins s’attire son lot de regard sceptiques.

    Si un certain nombre de présents ne prête guère attention à eux, l’autre moitié par contre ne se prive pas de les dévisager, sourire égrillard aux lèvres, comme s'ils attendaient la suite, ou bien appréciateurs de l’effort fournis.

    Autours d’eux les lieux semblent avoir connus des temps meilleurs. L’auberge est un vaste bâtiment qui dispose d’un étage ouvert sur la grande salle et a été construit dans du bois de navire, robuste et sombre, renforcé par des plaques de cuivre terni. L’intérieur est éclairé par un ensemble de lampes à huiles qui diffusent une lumière tremblotante. Une odeur de rhum, de fumée et de transpiration imprègne le tout. Les lieux, s’il est clair qu’ils ont du être très prisés, auraient besoin de pas mal d’entretien, et même pour vous, de ménage.
    Un élément attire le regard : l'arène située au centre de la salle. Un cercle de terre battue entouré par une série de lourds poteaux de bois, reliés entre eux par une corde en chanvre. Des caisses et bancs sont répartis aléatoirement autours de la limite. Le premier étage vers lequel mène un escalier s’arrête juste en bordure, comme pour inviter ceux qui s’y sont installés à observer eux aussi les affrontements qui doivent y avoir lieux.

    Message secret pour Tea, Luciole  :
    ...




    Et c’est sur cet escalier, bloquant littéralement le passage, que se trouve un homme dont la carrure n’a pas grand-chose à envier à celle du tieffelin qui interpelle Zûr-Barghal et Tchaka d'une voix forte.

    «  Hey vous là les lopettes ! Vous êtes là pour la course ? »


    Vu la douceur de son sourire, il doit probablement souffrir d’une rage de dents. Deux marches en dessous de lui, un duo de demi orcs dont l’un est lourdement balafré opinent du chef en les regardant l’air mauvais.

    Modifié par un utilisateur jeudi 7 juillet 2022 16:33:17(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Tea  
    #74 Envoyé le : jeudi 7 juillet 2022 10:26:09(UTC)
    Tea
    Rang : Membre
    Inscrit le : 30/08/2020(UTC)
    Messages : 26

    Corentine

    31 / 31

    CA 17 (C13,D14)
    Ref +5 / Vig +4 / Vol +5
    Sorts lvl. 1 7/7
    Sorts lvl 2. 4/4

    Fière de son petit tour, Corentine regrette presque de ne pas être du genre à se jeter des fleurs. Elle continue sa route en direction de la place du fondateur, tout en surveillant l'avancée des touristes.

    « La manticore ! Elles ont une sacré biologie pour être capable de tels exploits après ce qu'elles ont ingurgité... »

    Sur ces mots, elle arrive en vue de la place. Puisqu'elle est certaine (à plus de nonante pour cent) d'y faire une mauvaise rencontre et qu'elle connaît plutôt bien les lieux, elle décide de contourner (littéralement) le problème en empruntant une porte située sur sa droite et en traversant plusieurs logis et débits de boisson (esquivant au passage linge, mobilier et vaisselle, habitants et clients, injures et glapissements étonnés) jusqu'à retrouver le chemin de la course.

    Offline Hikari  
    #75 Envoyé le : vendredi 8 juillet 2022 15:40:20(UTC)
    Hikari
    Rang : Habitué
    Mécène: Merci de ton soutien !
    Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
    Messages : 112

    Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

    Continuant sur sa route, se demandant encore à quoi tout ceci rimait, Moira fut rapidement bloquée le long de la falaise, derrière un groupe de feignants, et ne pouvant malheureusement pas les clouer sur place. L’inspiration ne lui venant pas, elle resta simplement bloquée à l’arrière du peloton.
    «  Peste !  » grogna-t-elle.

    Course, Round 5, Courir le long de la falaise + intuition soudaine (Bluff DD16) : 1d20+2+1 donne [7] + 2 + 1 = 10

    Offline Anadethio  
    #76 Envoyé le : dimanche 10 juillet 2022 00:21:26(UTC)
    Anadethio
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 19/06/2015(UTC)
    Messages : 2,383


    Lentement, Zahiya constate que le nombre de coureurs laissés en arrière grandit ce qui signifie qu'à défaut d'avoir une place parmi les premiers, elle devrait être en mesure de voir comment les choses allaient tourner dans la taverne... et puis qui sait ? Peut-être serait-il possible de se faire remarquer autrement. En chantant a minima. C'est dans ce genre de moment qu'elle regrettait de ne pas avoir ses instruments avec elle... Mais pour partir à la recherche de Nasatya il avait fallu faire des choix...

    De manière plus instantanée, à quelques pas de là, Moira, semble avoir également réussi a prendre un peu d'avance. Même s'il était difficile de savoir si elle était chaleureuse où glaciale, il n'y avait aucun doute sur le fait que l'elfe savait se faire remarquer. Et c'est exactement ce dont la cecaelia avait besoin. Et puis il était généralement plus facile de se faire remarquer à plusieurs que seule...

    Puisque, comme pour l'arranger, Moira semblait pester sans parvenir à passer derrière un petit groupe de promeneurs qui n'avaient probablement rien à voir avec la course vu la manière dont ils titubaient... il y avait un coup à jouer.

    D'une voix inquiète, tu lance en pointant le doigt vers la baie :

    « Là ! Un dragon ! »

    Ce qui a pour effet immédiat de faire se pécher vers le bord les promeneurs bloquant Moïra mais... pas sans placer la scalde dans une situation délicate. Tant pis. Elle fait signe à l'elfe de se dépêcher.


    Petit coup de bluff personnel : 1d20+10 donne [5] + 10 = 15
    Et pour donner un coup de main : 1d20+10 donne [2] + 10 = 12
    Offline Hikari  
    #77 Envoyé le : lundi 11 juillet 2022 12:40:51(UTC)
    Hikari
    Rang : Habitué
    Mécène: Merci de ton soutien !
    Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
    Messages : 112

    Thème de Moira : La Méduse et la Guêpe

    Profitant de la diversion offerte par Zahiya, Moira se retourna brièvement, un sourire malicieux aux lèvres, avant de poursuivre sa route, mimant de filer sur le flanc de falaise, avant de finalement se frotter contre la roche, presque plaquée à la pierre, filant telle une chèvre sur un mur.

    Désireuse d'en profiter pour rendre la pareille à la scalde, elle tenta de lui libérer la route en "écartant poliment les autres occupants". Quitte à avoir de belles bottes, autant s'en servir.

    «  A charge de revanche, ma mignonne !  » brailla-t-elle avant de continuer sa course, bondissant sans effort par dessus les derniers obstacles sur sa route, fussent-ils des concurrents.

    Si c'est possible, Moy tente le croc en jambe pour faire tomber du piéton.
    • Un petit coup de saleté (Croc-en-jambe) : 1d20+3+1+5 donne [16] + 3 + 1 + 5 = 25

    Modifié par un utilisateur lundi 11 juillet 2022 12:43:33(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Guigui  
    #78 Envoyé le : lundi 11 juillet 2022 18:33:57(UTC)
    Guigui
    Rang : Staff
    Inscrit le : 28/02/2013(UTC)
    Messages : 6,853

    Zûr-Barghal
    rage berserk : 10/14
    Chance : 5/9
    CA : 19 | C : 12 | D : 17
    réf: +6 | vig: +6 | vol: +5

    41 / 41


    Enfin !
    Zûr redresse son double mètre après s'être baissé pour passer la porte (un réflexe acquis dans la douleur), et contemple le lieu qui devrait voir son embauche prochaine. M'ouais... Pas vraiment la taverne de bonne famille avec de joyeux pirates à barbe blanche qui laissent les enfants jouer avec leur jambe de bois. Zûr est coutumier de ce genre d'ambiance, et l'arène de combat entr'aperçue au fond lui rappelle quelques souvenirs de jeunesse.

    Sur ces entrefaites, Tchaka fait une entrée acrobatique par l'une des fenêtres, atterrissant quelques pas devant Zûr. « Hey ! » Gronde ce dernier, « j'étais là le premier ! » ajoute-t-il, bien décidé à défendre sa place.

    Mais l'intervention d'un type détourne son attention. Un gros balaise à sale gueule, avec deux demi-orcs pour lui donner du courage. Lopettes.

    Il fut un temps où insulter Zûr signifiait invariablement déclencher une réaction violente. Dans la rue, il fallait se faire respecter. Mais Zûr n'est plus à la rue depuis longtemps. Un tic nerveux lui fait montrer une canine, mais il réfléchit. Si ce gros type est au courant, c'est qu'il fait partie de l'équipage. Donc c'est peut-être un test. On peut savoir courir et sauter et ne pas savoir se battre... aussi, peut-être que la capitaine veut s'assurer qu'elle ne prend effectivement pas de "lopettes" à bord.

    Un coup d'œil du côté de Tchaka l'informe que le mwangi a l'air chaud pour répondre du tac au tac. Mais Zûr, ce n'est pas ce qu'il veut. Il faut se faire respecter mais, si on veut des responsabilités, il faut aussi montrer qu'on a du sang-froid.
    « Et bien, oui, on est là pour la course, et même qu'on vient de la gagner, » fait-il en s'avançant vers l'escalier, l'air cordial et enjoué. « Et j'ai ouï dire que si prenais cet escalier, derrière toi, je pourrais parler au maître d'équipage de la Pie voleuse. Il se trouve que mon pote et moi, on a très envie de parler à ce monsieur. Alors peut-être que tu peux te pousser, savourer cette belle fête et nous laisser monter ?  » Fait le tieffelin en concluant par un sourire qui se voudrait enjôleur s'il ne dévoilait pas une rangée de dents acérées.

    Le tieffelin change subitement d'attitude. Ses épaules se relèvent et son regard devient froid et dur. « Par contre, si toi et tes deux pédés mous vous avez dans l'idée de nous empêcher de passer... j'aurais aucun problème à repeindre cet escalier avec votre sang, à tous les trois. Qu'est-ce que tu décides ? » fait-il en écartant ses pieds pour prendre une posture de garde, mais sans dégainer d'arme.

    • Intimidation : 1d20+6 donne [11] + 6 = 17
    • Psychologie : 1d20+1 donne [13] + 1 = 14

    Modifié par un utilisateur mardi 12 juillet 2022 18:16:35(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Bhaal reste à l'ombre en BM-96 | Zorg allume le feu en S-210 | Darmrok fait la guerre en N-211
    Le combat à allonge
    Le bloodrager abyssal
    L'étroit mousquetaire
    Offline Capuche  
    #79 Envoyé le : samedi 16 juillet 2022 00:28:30(UTC)
    Capuche
    Rang : Nouveau
    Inscrit le : 25/06/2017(UTC)
    Messages : 1

    Tchaka

    38 / 38

    CA : 18 (C 13, S 15)
    Ref +5 . Vig +5 . Vol +1
    Panache : 2/2
    🪓 Arme 🗡️
    Cimeterre à deux mains
    mode je vais te faire bouffer tes ratiches


    La mine boudeuse du tieffelin craignant de se faire voler la vedette réjouit le noiraud encore plus sûrement que sa réussite même à l'épreuve de la course. Une demi révérence moqueuse répond à l'interjection furieuse.
    «  très belle performance de votre part, en effet  » le sourire complétant la phrase par un silencieux 'et pourtant, à l' instant, je suis devant'.

    Pas le temps de pavoiser ou débattre outre sur une prétendue première place, les voilà violemment interpellé par un nouveau venu.
    Est-ce l'excitation de la course, l'adrénaline pulsant encore dans son organisme ? En tout cas la diatribe fait tiquer le corsaire, se sentant maintenant peu d'humeur à se laisser marcher sur les orteils après ce premier succès amplement mérite à la course.

    Zur aussi a réagi après un coup d'œil à sa propre réaction, et lui passe bruyamment devant. Ce qui a leerite de lui faire prendre connaissance de l'arrangement des lieux et des regards tournés vers eux.
    Des regardsi moqueurs, mi intéressés.
    Une arène de combat.

    Bon... Y'aurait il une nouvelle épreuve décidée après la course.?
    S'agit il la d'un nouveau test, avec le. Colosse et ses sbires en tête d'affiche ? Il ne semble pas suffisamment à one pour qu'il s'agisse là d'une bête provocation sans rapport avec leur situation actuelle.

    Tant pis. C'est l'adrénaline qui parlera.
    «  Comme dit par mon camarade, nous sommes ici pour une promesse d'embauche et rien d'autre. Quelque chose qui pourrait apparaître méritée puisque nous avons manifestement gagné cette course. A moins qu'il n'y ait une embrouille pas nette ?  »

    Le ton est calme, mais beaucoup plus posé et grave que ce à quoi ont été habitués ses compagnons de la journée. Mais plus que le changement de voix, c'est probablement la posture de l'affranchi qui parle le plus, à savoir ses mains croisés sur le pommeau d'un volumineux sabre dont la pointe repose encore au sol. La menace physique n'est pas encore la, mais le ton est donné.
    Les plus attentifs ne peuvent s'empêcher de noter, et même si leur attention était en premier lieu porté sur Zur, que l'arme semble littéralement sortie de nulle part. Et les plus proches du corsaire noté que l'arme semble faite d'un seul tenant, est entièrement noire, et ne renvoie aucun éclat métallique.

    Tchaka n'a pas pu s'empêcher d'associer intimidation et esbrouffe.

    Modifié par un utilisateur dimanche 24 juillet 2022 10:20:11(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Offline Luciole  
    #80 Envoyé le : jeudi 21 juillet 2022 23:23:41(UTC)
    Luciole
    Rang : Habitué
    Inscrit le : 04/07/2016(UTC)
    Messages : 1,649
    Corentine prouve brillamment qu’il peut y avoir plusieurs solutions à une problématique et continue sa course, apercevant la montée vers l’auberge. A peine à quelques mètres d’elle, Zahiya voit subitement l’individu qui lui bloquait le passage s’étaler au sol devant ses tentacules. Il semblerait qu’une occasion se présente.

    Du coté de Moïra, la porte apparaît toute proche. Il ne reste plus que trois autres concurrents à son niveau et c’est le sprint final qui s’annonce. Après tout, qui aurait pu aller plus vite qu’eux ?


    Cite:
    Courir le long de la falaise : Pousser quelqu'un dans le port, ça semble drôle, surtout qu'on est dans le groupe de tête.
    • Toi d'abors  : Croc en jambe dd 13
    • Hey! Derriere toi ! : Bluff 12



    Cite:
    Sprint final : L’entrée de l’auberge de la Divine célébration est une rampe étroite encombrée de nombreux clients ivres. Une foule qui traine devant l'auberge. Ils sont nombreux, et en plus ils sont complètement bourrés.
    • Eviter les soulard : acrobatie dd15
    • Tant pis pour le chemin normal, j'escalade par le coté : escalade dd 16



    Zahiya beneficie d’un +2 à la course le long de la falaise grace au coup de main de sa copine. Ladite copine est encore sous l’effet de ses sorts.

    Du coté de l’auberge, les choses semblent un peu moins rythmée. Celui qui leur fait face lève un sourcil dubitatif.

    « Ben voyons… Bravo mon lapin, tu as prouvé que tu savais courir plus vite que tes ptits copains… et tu croit qu’ça suffit pour te faire rentrer au sein d’un équipage ? Tu crois encore que tati soleil va venir t’aider avec un bisous quand t’a un soucis, c’est ça ? »

    Il fait rouler ses muscle et dans un demi rictus dévoile une canine dorée.

    « Tu vois fillette, il reste une dernière formalité à remplir. Une dernière épreuve. Va falloir que tu me prouve qu’t’est autre chose qu’une grande gueule et que tu sais te servir de tes poings.  »

    Les deux demis orc, une marche plus bas semblent plus hésitants mais après un coup d’oeil mutuel à leur compagnon et la morgue de ce dernier tentent de l’imiter avec un reniflement méprisant… Et rapprochent, mine de rien, leur main de leur fourreau

    L’intervention de Tchaka est visiblement prise bien plus haut sérieux puisque cette fois l’armoire à glace qui bloque le passage semble déstabilisée. Pas longtemps certes.

    « Y a pas d’embrouille gueule d’ange, et toi tu semble être d’une trempe acceptable donc tu peux passer si tu veux, mais ton pote, il va devoir passer l’épreuve. A moins qu’il ai trop peur pour m’affronter seul, et dans c’cas là, j’vous prends tout les deux ensemble et j’fait de la bouillie avec vos têtes. Dans l’arène. Règle de Blanc Lys. Ici et maint’nant »

    Mine de rien, l’homme fait craquer ses poings qui tiennent plus du battoir que de mains. Il est vraiment humain lui ?

    Perception dd 14


    Psychologie dd 12


    • Intimidation : 1d20+8 donne [4] + 8 = 12


    Pour celles qui arrivent dans l'auberge à ce tour, vous arriverez pendant la réaction de Zur et Tchaka, histoire de garder un peu de cohérence temporelle. Wink

    Modifié par un utilisateur jeudi 21 juillet 2022 23:38:54(UTC)  | Raison: Non indiquée

    Utilisateurs actuellement sur ce sujet
    5 Pages«<2345>
    Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
    Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
    Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

    | Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
    Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET