Welcome Guest! To enable all features please Connexion ou Inscription.

Notification

Icon
Error

Options
Aller au dernier message Aller au dernier message non-lu
Offline Boadicee  
#1 Envoyé le : lundi 2 mai 2022 22:55:35(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Bivouac au creux des collines


Ils avaient laissé Orlov derrière eux la veille, mais le voyage était pour l'instant plutôt calme. Ils avaient progressé à un bon rythme, montures au pas, au rythme de leur chevaux de bât, mais la route était dégagée et la tundra au Sud d'Orlov était paisible malgré le froid encore mordant quand la brise se levait.

A présent que le soir était tombé, ils avaient monté un campement au creux d'un trio de collines, près d'une source dont Arslan se souvenait. Les chevaux avaient été abreuvés et paissaient tranquillement à quelques pas du campement, et le feu de camp brûlait haut et clair dans la pénombre du soir qui tombait. Un second feu, plus modeste, crépitait sous un chaudron où le dîner de ce soir là fumait, un râgout de lapin aux herbes sauvages, résultat des efforts de leurs chasseurs pour un repas chaud. Le campement était presque achevé, les tentes montées, et malgré le froid qui se montrait de nouveau avec le soir, les congères avaient presque fondues, et la nuit s'annonçait belle. Loin au dessus d'eux, les étoiles piquetaient une à une la voute céleste qui s'assombrissait à vue d'oeil.




Tandis que le dîner cuisait, Arslan avait ouvert une sacoche débordant d'outils d'acier soigneusement rangés, et était penchée sur l'étrange marteau qu'elle portait en général accroché en bandoulière. L'arme était reconnaissable mais comportait un certain nombre d'éléments étrangement mécanique, incluant ce qui ressemblait à un lourd percuteur, et des mâchoires mécaniques ressemblant vaguement à un piège à loup.

Soigneusement, elle démonta certaines parties, les examinant attentivement, et en fit jouer d'autres, appliquant de temps à autre de la graisse ou resserrant certains ressorts et ajustant certaines des pièces.
« Elle marche comme une horloge, mais...et bien, on est jamais trop prudente...Je préfère faire des vérifications inutiles plutôt que d'avoir un problème en pleine chasse.

Puisqu'on a un peu de temps pendant que ça cuit...et honnêtement, pendant le reste du voyage...qu'est ce que vous êtes devenus ces deux dernières années? Vous avez l'air de vous être fait un nom si vous faites parti de ceux que la Princesse a recruté. »

Modifié par un utilisateur dimanche 19 juin 2022 18:09:43(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
thanks 1 utilisateur a remercié Boadicee pour l'utilité de ce message.
Annonce
Offline Brukash  
#2 Envoyé le : mercredi 22 juin 2022 22:03:51(UTC)
Brukash
Rang : Lecteur
Inscrit le : 11/05/2022(UTC)
Messages : 0

Alors qu'un doux fumet se dégage de la marmite Sekhba s’accroupit prêt du feu, à quelques pas de Arslan. Il l'observe curieux, alors que cette dernière entretient ses armes. Puis après quelques instants se relève et se rapproche de la pitance. Il tourne la louche dans la marmite faisant ressortir les arômes du ragout. Sekhba retrousse ses babines de manière très particulière et s'abreuve de ses vapeurs aux odeurs très agréables. Ensuite, il empoigne un premier bol et commence à le remplir. Tout en s'adressant au gens proches.

« Le repas est prêt! »

Il tant le premier bol en direction du plus proche ou du plus affamé et continue ainsi le service jusqu'à arriver à sa propre personne.

Il revient au près du feu et de Arslan pour donner suite à ses questions :

« Un nom? Je ne sais pas! Mais nous avons œuvré ensemble pendant ces deux ans, et une chose es sur! Tu nous as manqué! Je me remémore encore notre rencontre lorsque j'ai rejoint votre caravane lors de son passage dans les royaumes fluviaux. Ah quel souvenir... »

Le regard de Sekhba pointe en direction du ciel ou il semble se perdre dans les étoiles, le regard de l'homme félin semble le trahir, il n’est pas au mieux de sa forme!

« J'ai beaucoup réfléchi ces temps-ci et cette nouvelle aventure, c'est quelque chose! Je pense que je devrais vous en dire un peu plus sur ce qui m’a amené à quitter les royaumes fluviaux. »

Sekhba semble ravaler quelques choses et continue,

« Vous aurez tous remarquez mes habitudes concernant mes déplacements, mes disparitions soudaines! Eh bien, je pense que vous êtes suffisamment malin pour savoir que celui qui fait ça a sans aucun doute des ennuis. J'ai pu percevoir chez certains d’entre vous des inquiétudes, à mon égard. Voir peut-être pour eux même. Quoi qu'il en soit, je me dois de vous informer! »

Sekhba marque un arrêt, ton son être semble prêt à se libérer d'un lourd fardeau.

« J'ai fuis les royaumes fluviaux et ma vie d'alors. Je suis honteux de cette partie de ma vie, j'ai été arraché à ma famille dans mon enfance et me suis retrouvé au service d'un maitre. Je n'étais évidemment pas un esclave car dans les royaumes fluviaux c'est un des crimes les plus abjectes qui puisse se faire. Pourtant j'étais bien prisonnier. Car je n'avais nulle par où aller d'autre, et surtout cette nouvelle famille a pris soin de moi. Certes pas sans arrière-pensée, ni plan. Mais j'ai alors grandi dans un équipage de pirates qui d'une certaine manière était une famille. Aveuglé et curieux j'ai grandi dans un climat de violence et de méfaits. Quand mon capitaine s'est avéré être un criminel même aux yeux des pirates, nous avons tous été chassés. J'ai donc pris la fuite. »

Sekhba repris sa respiration et bien qu’un peu moins tendu, il ne semble pas encore avoir tout dit!

« Mais s'il suffisait de quitter les royaumes fluviaux pour qu'on arrête de me poursuive pour ces faits-là, d'autres personnes ont poussé plus loin. Nous ne sommes qu'une poignée à nous en être sortis vivants parmi mes frères. Et certains forbans nourrissent l’espoir fou de trouver le trésor amassé par notre équipage. Ils nous ont pris en chasse pour nous extorquer ces informations.  »

Sekhba pris le temps de déguster une cuillère de ragout pour relâcher la pression.

« Pour ma part je n'ai aucune information à donner, je ne sais vraiment pas ou mon capitaine a caché ses prises. Il avait quelques personnes de confiance dans notre équipage qui l'ont aidé, je suppose en échange d'une plus grande part de butin. Mais je ne sais même pas si un de ceux-là s'en est sorti, ou s'il n'a pas vendu sa vie contre ce genre d'informations. Quoi qu'il en soit je sais que ceux qui me poursuivent feront tout pour obtenir ce qu'ils veulent. Et je préfère vous prévenir que s'il nous tombe dessus, il ne faudra pas faire de quartiers! »

Sekhba avalent une nouvelle lampée du repas

« Je sais que j'aurais dû vous en parler plus tôt. Mais j'ai dû apprendre à vous faire confiance, et je voulais éviter de vous mettre en danger, mais maintenant que nous sommes embarqués tous ensembles pour ce qui semble un long voyage, sans la sécurité relative d'Orlov et de la guilde, nous devrons nous en remettre qu'à nous. Si il nous tombe dessus je préfère que vous sachiez qui ils sont! »

Sekhba baisse le regard comme gêné par ces faits qu’il énonce et qui le concerne, mais qui met tout le groupe en danger. Il continue ainsi de manger sans un mot, comme attendant sa sentence pour ces deux ans de silence.

Modifié par un modérateur vendredi 24 juin 2022 21:38:14(UTC)  | Raison: Non indiquée

thanks 3 utilisateur ont remercié Brukash pour l'utilité de ce message.
Offline Hikari  
#3 Envoyé le : jeudi 23 juin 2022 09:31:00(UTC)
Hikari
Rang : Habitué
Mécène: Merci de ton soutien !
Inscrit le : 06/06/2018(UTC)
Messages : 111
Thème de Venceslas : Les fleurs poussent aussi parmi les ruines.


Comme à son habitude, Venceslas arborait la joie de vivre de l’ours mal léché ainsi que l’amabilité d’une porte de prison. Dans un pourpoint trop serré pour sa bedaine, un souvenir d’autres jours en noble compagnie, le géant avait fait l’effort de se faire présentable, sait-on jamais quelles opportunités cela pouvait ouvrir en de telles circonstances.

Silencieux et pensif, Venceslas écoutait le récit de Sekhba le rictus aux lèvres. Venant lui aussi des Royaumes Fluviaux, il comprenait ce sentiment. Il avait déjà vu des bons gars dans ce genre de cas de figure. Difficile de savoir quoi répondre de pertinent à qui avait tourné la page, hormis le féliciter pour son courage. Choisir n’était pas chose facile dans ce monde dicté par les dieux.

Il gratifia la boule de poils d’une tape sur l’épaule.
«  T’inquiète pas gamin. On sait s’défendre, et ensemble, c’est plutôt eux qui d’vraient réfléchir à deux fois avant d’te chercher des noises !  » répondit-il franchement, d’un ton rieur.

Mais… Les propos du colosse n’étaient pas tellement à prendre à la légère. Sous ses airs de voyou des bas-quartiers ayant trop abusé de bière et de cochon rôti, les proches de Ven savaient qu’autrefois, il y a fort, fort longtemps, le bandit avait été chevalier. Bien que ne parlant jamais de cet épisode de son passé, il ne s’en cachait pas, portant toujours l’armure et l’arme de Vigile.
«  On a tous traversé des temps plus ou moins difficiles. Certains dont on peut être fier, d'autres dont on ne l'est pas. C'est comme ça. Si la vie était toute mignonne, on serait tous restés chez papi et mamie à cultiver des carottes.  » essaya-t-il sur un ton d'humour, pour détendre l'atmosphère.

Mais aujourd’hui, et après les propos tenus par son collègue poilu, la face visible de Van était celle du chevalier gris. Mi-chevalier, mi-bandit, cent pourcents pragmatique.
«  Si l’on tombe sur ce genre de gars… Je préfère être franc avec vous. Faire des prisonniers est une connerie. Certains y voient là une noblesse d’âme, mais dans notre bon vieux foutu monde, la noblesse n’existe pas dans la nature, et la magie se suffit à être contre-nature. Se retenir face à quelqu’un souhaitant ardemment vous tuer, ce n’est ni plus ni moins que lui accorder une seconde chance pour le faire.  » répondit-il sombrement, avant de tendre l’auge en quête du bon repas.
thanks 3 utilisateur ont remercié Hikari pour l'utilité de ce message.
Offline coco_983  
#4 Envoyé le : vendredi 24 juin 2022 13:11:34(UTC)
coco_983
Rang : Lecteur
Inscrit le : 23/05/2022(UTC)
Messages : 0
Localisation : Chaudfontaine

Payam, dégustait son repas chaud tout regrettant les quelques pâtisseries qu’il aurait pu offrir à tous ces compagnons et surtout à lui-même. Ah, s’il avait préparé un tant soit peu leur périple.... Hmmmm et oui, toi aussi, Payam, tu as tes pêchers mignons.

Il écouta attentivement le récit de Sekhba et ne put qu’acquiescer à la réponse de Ven. Ce qui était arrivé à Sekhba et la vie qui en avait découlé, arrivait malheureusement trop souvent. Payam voulu le soutenir, lui apporté un soulagement somme toute relatif mais peut-être aussi appuyer son désir de changement: « Tu sais, Sekhba, nous sommes tous le produits de notre éducation et nos expériences passées. Tout le monde n’a pas la chance de grandir dans un milieu entouré de bienveillance. Moi je l’ai eu mais ne te reproches pas d’avoir voulu survivre et t’insérer dans cette famille. Tu étais jeune et peut-être encore un peu ignorant du monde qui t'entourait. Si tu as été poussé à commettre des méfaits, ce sont eux qu’il faut blâmer. Former, dès le plus jeune âge, des êtres pour en faire des armes est répugnant. Mais sois en sûr, aussi noir que peut l’être notre passé, la possibilité de faire émergé le bien ne tient qu’à nos choix présent et futur. Un sage à dit un jour « La souffrance existe avant les hommes, mais le mal n'apparaît qu'avec eux.» Tu as les cartes en mains et sur une voie que tu as choisi… cette fois-ci librement. »

Payam voulu détendre l’atmosphère après son intervention : « Mais attention, si jamais je te vois sortir les griffes inutilement. Crois-moi bien que jte les coupe et les moustaches avec… Qu’Apsu m’en soi témoin ! »

Payam, tout en gardant son air taquin, se tourna alors vers Venceslas : « Dis-moi Ven, tout à l’heure lors de notre discussion sur le choix des routes à prendre tu as parlé « d’ hydromancie et que tu serais capable d’en tirer parti ». Je ne connais pas bien le terme hydromancie pourrais-tu me l'expliquer? Pour moi c’est l’art de la divination au moyen de l’eau. C’est une pratique ancienne concernant le dieu de l’eau et de la sagesse. C’est ce que j’ai appris mais peut-être que je me trompe… Et là où se situe ma question est que, sans vouloir t’offenser, vu ton côté fier, pas très sage et combattant doublé d’un ours bourru et mal léché, qu’on apprécie tous ici, rassure toi… j’ai du mal à t’imaginer croyant ou utiliser les arts divinatoire. Mais je me répète, c’est peut-être moi qui me trompe… »
Offline Djinn  
#5 Envoyé le : vendredi 24 juin 2022 16:29:37(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0
Le fumet du souper me mettait l'eau a la bouche. Ça fait un petit temps que j'avais envie de m'arrêter pour manger, mais il n'est pas digne d'un Paladin de quémander une halte... Surtout que c'est Erixa qui fait le plus gros du travail. J'ai bien fait de faire des petits écarts de temps a autres sur le chemin pour cueillir des baies, je pense que ça fera plaisir à tout le monde d'avoir un dessert acidulé. Je reste pendant un instant fasciné par l'arme d'Arslan... C'est impressionnant ce que la technologie peut apporter a la civilisation... Les anciens nous ont toujours dit de nous éloigner de tout ça, mais je me rends compte maintenant que c'était peut-être par ignorance ou même par peur. La question d'Arslan me sort de ma rêverie.
« C'est impossible de résumer 2 années rien qu'avec des mots... Pour faire simple, on a fait de notre mieux pour apporter la paix et l'harmonie a Orlov en accomplissant des quêtes pour le compte de la guilde... »

Alors que je laisse un peu de place aux autres, Sekhba nous fait un aveu qui me touche particulièrement, la réaction de mes autres compagnons me fait chaud au cœur... Visiblement la bienveillance est une valeur commune et je pense que c'est la base de la cohésion d'équipe.
« Je n'ai pas grand chose a ajouter... Je vais simplement dire que comme les autres, je pense qu'on est parfois victime des aléas de la vie et qu'il ne faut pas trop vite juger son prochain. Si tu es conscient d'avoir fait des choses pas très morales, a toi de redresser la barre... rééquilibrer la balance en quelque sorte... Je crois en la rédemption...
Et pour ce qui est de tes ennemis, sache que je te considère de ma famille et que je n'hésiterai pas a utiliser le feu d'Apsu contre ceux qui s'en prendrait a toi. »
Offline Boadicee  
#6 Envoyé le : vendredi 24 juin 2022 22:14:14(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Bivouac au creux des collines





Arslan arma son marteau avec un cliquetis métallique, observant la cascade d'étincelles avec un hochement de tête satisfait, comme pour ponctuer sa réponse au récit de Sekbha.
« Payam et Krix ont raison...tu as changé de voie, et tu as clairement décidé de devenir quelqu'un de meilleur. Mes prières sont surtout dirigées vers Skadi à présent, mais j'ai été élevée dans un monastère Sarénite, et certaines d'entre elles sont toujours adressées à la Fleur de l'Aube...

Quel genre de Sarénite serais-je si je ne reconnaissais pas les efforts de quelqu'un qui est sur la voie de la rédemption? »


Elle désarma son marteau, le rangeant dans son paquetage et entamant son repas tout en examinant le mécanisme de mise à feu de son arquebuse.
« Mais je suis aussi d'accord avec Van...s'ils nous rattrapent, je n'ai pas pour habitude de ramener mes proies en vie. Toutes les bêtes ne sont pas des fauves, après tout. Mais pirates, bandits et bêtes meurent de la même manière avec un bon coup de marteau entre les deux yeux.

Donc ne t'en fais pas, Sekbha. Nos routes viennnent peut être de se recroiser, mais si quelqu'un te traque, ils me trouveront sur leur route à tes côtés...à vos côtés. »


Elle avala une cuillère de son râgout, appréciant de se remplir l'estomac après une journée à chevaucher dans le froid, une expression pensive sur le visage.
« Je voyage seule depuis tellement longtemps que je réalise juste maintenant qu'avoir de la compagnie m'avait manqué... »

Modifié par un utilisateur vendredi 24 juin 2022 22:15:09(UTC)  | Raison: Non indiquée

Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Offline Djinn  
#7 Envoyé le : mardi 5 juillet 2022 16:43:42(UTC)
Djinn
Rang : Lecteur
Inscrit le : 20/12/2018(UTC)
Messages : 0
Ce n'était pas la première fois qu'il était question de ne pas faire de prisonniers et cette idée me chipotait un peu.
« Je comprends qu'on ne laisse pas un sanglier ou un faisan en vie... Mais ici, on parle d'humains, non? J'espère que vous ne considérez pas les humains comme vos proies, car j'ai pas envie de manger du civet d'humain... Avant de les achever, laissez moi leur donner une chance de se rendre. Apsu nous enseigne que celui qui reconnaît son erreur a droit au repentir, alors que celui qui s'y complaît ne mérite aucune pitié... »

Je n'avais pas envie de mettre une mauvaise ambiance, donc j'ai tout de suite abordé le sujet suivant. Les confidences d'Arslan m'ont beaucoup touchées et je voulais qu'elle sache que notre groupe ne comptait pas la laisser de côté et je lui répondis dans un grand sourire.
« Et bien, je ne peux pas parler pour les autres, mais je pense avoir vu dans leur comportements que ta compagnie est aussi appréciée en retour. »

Une question me taraudait l'esprit:
« Dites, comment est-ce qu'on s'organise pour les tours de garde pour la nuit? »
Offline Boadicee  
#8 Envoyé le : vendredi 8 juillet 2022 22:14:28(UTC)
Boadicee
Rang : Habitué
Inscrit le : 21/08/2014(UTC)
Messages : 4,745
Bivouac au creux des collines





Arslan s'interrompit un instant, observatn le petit draxie de la tête aux pieds. Elle répondit avec un sourire en coin, plus dur qu'elle ne le souhaitait vraiment.*
« Pas seulement d'humains...mais être humain n'empêche pas nécessairement d'être un monstre, Krix. Je te rassure cela dit...L'essentiel du temps, je ne mange pas mes proies. Et même dans le pire des hivers, je n'ai jamais eu besoin de recourir à de telles mesures. »

La mention d'Apsu fit lever un sourcil à Arslan.
« Je connais mal ce qu'enseigne Apsu...mais c'est très proche des enseignements de Sarenrae. Tu sais comment mon ordre...enfin, l'ordre dont je faisais partie...différencie les créatures douées de conscience des monstres? Les monstres sont ceux qui ont rejeté l'offre de rédemption.

Mais honnêtement, j'ai souvent trouvé ça naïf. Si je peux empêcher un monstre de causer des dégâts, devrais-je le laisser courir?
Bien sûr, quand j'ai le choix, je préfère lui laisser l'occasion d'accepter cette offre...mais la vie et les duretés de la chasse ne laissent parfois pas plus de choix au monstre qu'au chasseur. C'est ce que Skadi enseigne. »


Son sourire s'adoucit.
« Pardon. Je ne voulais pas entamer une discussion théologique. Je peux prendre le dernier tour de garde, si vous voulez? J'ai des préparatifs matinaux à faire, je pourrais en profiter. »
Cry havoc, and let slip the hellhounds of war.
Utilisateurs actuellement sur ce sujet
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum.
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets de ce forum.
Vous ne pouvez pas effacer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas créer des sondages dans ce forum.
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum.

| Pathfinder-fr v2 Theme by Styx31, with some icons from fugue
Propulsé par YAF.NET | YAF.NET © 2003-2022, Yet Another Forum.NET